Le Brésil fait des économies grâce à Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
8
avr.
2004
Communauté
En utilisant OpenOffice.org, le Congrès du Brésil a pu économiser 5 millions de reals soit 15% du budget consacré aux technologies. Par ailleurs, le Ministère de la santé va migrer cette année 30% de ces ordinateurs vers des logiciels libres. Citons aussi une autre initiative très intéressante : formation en avril de mille fonctionnaires aux logiciels libres qui apprendront aussi comment partager leurs connaissances avec leurs collègues, une fois la formation terminée. Le Brésil, 5e plus grand pays au monde tant en terme de population qu'en terme de superficie constitue un enjeu important pour la bataille du libre. En effet, selon Ricardo Bimbo, le Brésil est le 7e plus grand marché pour les logiciels (1 milliard de dollars d'importation et 100 millions de dollars d'exportation). D'autre part, pour un pays pauvre les logiciels libres par leur gratuité représente des économies importantes qui peuvent être consacrées à d'autres objectifs. Le Bureau national des technologies de l'information (ONTI) estime que des ordinateurs équipés de logiciels propriétaires représentent un surcoût de 300 dollars.

Source: Software Libre (Chili) et Software Livre (Brésil).

Aller plus loin

  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par . Évalué à 3.

    Pas de panique!!!

    Steevy rapplique ventre à terre à Brasilia avec le carnet de chèques. Un p'ti coup de 2 milliards de dollars dans la gueule à Lula et tu vas voir si il continue de faire son pitre le carioca.

    Oui ---> []
    • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Donc 15% sur votre compte en suisse bien sur Mr Lula...
    • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est un peu plus compliqué, le bresil est composé d'etats assez independants., d'ailleurs l'ancien nom officiel du bresil etaits les etats unis du bresil.

      le pouvoir de lula c'est comme celui de bush a peu pres, dernierement lula a autorisé la culture des OGM aux bresil, mais certain etats dont Rio du Sul ont precisé que sur leur terre il n'y auras pas de OGM.

      dans l'etat de Sao Paulo, les touristes americain sont systematiquement photographié, et aussi une prise d'empreinte est effectué. Histoire de protester contre ce que reserve les EU a leur ressortissant. Pourtant Le ministre des affaires etrangère est totalement contre cette pratique.
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par . Évalué à 7.

    formation en avril de mille fonctionnaires aux logiciels libres qui apprendront aussi comment partager leur connaissances avec leur collègues, une fois la formation terminée.

    et c'est bien ça le plus important. On oublie souvent cet aspect là quand on pense formation à un nouveau produit etc, mais la majorité des problèmes rencontrés ne le seront pas pendant la formation, et il est important que la notion de partage des connaissances soit apprise. Et ce, quel que soit le type de logiciel, libre ou propriétaire, mais c'est rare de voir une formation prendre cet aspect en compte.

    Ca permettra sûrement de réduire le TCO cher aux détracteurs du libre...
    • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

      Posté par . Évalué à 2.

      Moi ce qui me chiffonne c'est que je trouve ca naturel de partager ... ( le premier qui dit communiste je le zappe avec mon zapper breveté © ® )
      • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui, c'est naturel de partager, mais je pense qu'ici, c'est surtout des gens a qui ont vas donner des cours.
        Ces gens seront probablement repartis dans differnet services, et ils seront en mesure de conseiller, expliquer au collegues.

        Si tu fais migrer un service entier et qu'a la base, tous le monde utilise m$, ils aurtont beau demander au collegue comment faire, si le collegue connait pas la reponse, ils risquent d'etre bien avancés ...
        • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Dans une grande entreprise ou administration, il faut détecter les personnes les plus volontaires, qui n'ont pas peur du changement et les choyer un peu. Ainsi, ils seront des leaders qui serviront d'assistance de premier niveau et assureront le succès du déploiement.
          Je considère qu'une personne sur 10 peut servir de leader.
      • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

        Posté par . Évalué à 1.

        oui, c'est naturel... Mais partager des connaissances, ça s'apprend. Surtout en milieu d'entreprise (ou dans une institution, c'est pareil en l'occurence). Il n'est pas toujours facile d'être pédagogue alors que tu viens seulement de suivre une formation, et ce n'est pas parce que tu as suivi une formation (logiquement, tu "sais faire") que tu "sais expliquer". La nuance est quand même de taille, et je trouve intéressant qu'une partie de la formation mette l'accent là dessus.

        A ce niveau là, c'est pas une question de vouloir (quand tu as appris qqch tu as tendance à en faire profiter les autres), c'est une question de le faire bien.
  • # Et la France et l'Europe c'est pour quand ?

    Posté par . Évalué à 7.

    L'Europe à dejà dépensée plusieurs centaines de milliards d'€ en licences Microsoft! Alors qu'elle dispose d'universités à même de participer au développement du Logiciel Libre.

    C'est une honte pour ceux qui nous gouvernent de ne pas avoir encore engagé une politique qui participe, qui prône et qui diffuse les logiciels libres !

    Marre de ses démagogues de tout poils qui nous promettent monts et merveilles et qui ne sont même pas capables d'économiser des centaines de milliards d'euros qui pourraient servir à la construction d'une Europe plus juste, plus forte, plus solidaire, et bien sûr plus écologique.

    Corinne Lepage: "Le 21ème siècle sera écologique ou ne sera pas!"

    À lire de toute urgence:

    "Le dictionnaire des risques"
    "Ces maladies créées par l'homme"
    "Et si l'aventure humaine devait échouer"
    "Avis de tempêtes"
    "Terre-Patrie"
    "Les sept savoirs indispensables à l'éducation de demain"
    "La nature de la nature"
    "La terre en héritage"

    J'en passe...
    • [^] # Re: Et la France et l'Europe c'est pour quand ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Corinne qui ?
    • [^] # Re: Et la France et l'Europe c'est pour quand ?

      Posté par . Évalué à -1.

      L'Europe à dejà dépensée plusieurs centaines de milliards d'€ en licences Microsoft! Alors qu'elle dispose d'universités à même de participer au développement du Logiciel Libre.

      C'est une honte pour ceux qui nous gouvernent de ne pas avoir encore engagé une politique qui participe, qui prône et qui diffuse les logiciels libres !


      Certes, mais je ne vois pas ce que viennent faire les universités là-dedans: le boulot des universités c'est (l'enseignement et) la recherche, pas le développement de logiciels "finis", fussent-ils libres.
      • [^] # La France et l'Europe c'est pour quand ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Quand des universités investissent des sommes importantes dans des logiciels de développement propriétaires alors qu'elles pourraient utiliser des logiciels libres, faire des remontés de bug etc...voire participer lors de stages sur du développement de LL et acquérir ainsi un savoir-faire.

        Quand des chercheurs travaillent sur des outils propriètaires alors qu'ils pourraient participer à une politique volontaire sur les logiciels libres....

        Non à la place de cela on voit des universités devenir des prescripteurs de licences M$.
        • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

          Posté par . Évalué à -1.

          Oui, certes... Mais l'université est quand même là pour te préparer à la vie active, et à un métier.

          Quoiqu'on en dise, les jobs dans le libre ne sont pas légion, et il faut quand même connaître les logiciels propriétaires (ne serait-ce que pour mieux cerner leurs faiblesses).

          Il y a déjà pas mal de sociétés qui (même de petite taille) qui accepte GNU/Linux en remplacement de leur Windows, et c'est un changement que je constate depuis un petit plus d'un an... Mais il y a quand encore un parc important de machines sous propriétaire.
          Donc travailler le libre oui (cela se fait déjà), mais être en décallage complet avec le monde de l'entreprise non.

          J'ajouterai qu'il n'y a pas que les universités, je prends régulièrement des stagiaires de section MRIM (Lycée pro). Heureusement que certains prof s'investissent (parceque passionnés), car ces sections forment nos futurs techniciens réseau et maintenance...

          Donc le libre oui, mais dans une proportion correspondant à la réalité du marché du travail, à nous (professionnels) de faire en sorte qu'elle augmente ;)... Ca vient :)

          ++
          • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

            Posté par . Évalué à 3.

            en même temps ça depend pourquoi...
            une Formation de DEV JAVA/C, etc de programmation de microcontroleurs, peut se faire exclusivement sous linux.
            Si tu parle de cours MS-Office, evidemment, c'est un autre problème.

            Maintenant faudrait aussi voir que ces derniers se déroulent sur des Office 97 (souvent), ne font que survoler le sujet, et donc pourraient se faire aussi sous OpenOffice dans 90% des cas. (par ce que apprendre le principe d'un tableur, ça marche sous les deux, hein ...)

            Le problème serait plutôt d'essayer d'insufler aux gens des principes réutilisables (et communs) qui leurs permettraient de se débrouiller aussi un peu par eux même, et c'est la direction que prend le brésil.
            Apprendre des enchaînements genre Options/preference/truc/"cliquer sur" par coeur condamne les gens a dépendre d'office 97 si ils ont appris la dessus (par ce que Office 2003, c'est pas franchement pareil)...
            bref, je trouve qu'il y a du faux problème la dedans... les gens sont bien passé de mac à windows, et on en a pas fait un fromage (et question différences ...)
            • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Je suis d'accord avec toi concernant la partie bureautique, le post auquel je répondais, ne traitait pas de cela...
              De même tout le monde pourra aller de son exemple qui ne cadre pas avec ce que j'ai dis, mais les micro controleurs ca ne cours pas les rue non plus.
              Le marché des devs est essentiellement constitué d'applis de gestion crées sous VB, WinDEV et autre Delphi, et là je ne vois pas par quoi remplacer ces IDE... (Si je vois, mais pas en essayant d'offrir la même chose que ces IDE : La facilité)

              bref, je trouve qu'il y a du faux problème la dedans... les gens sont bien passé de mac à windows, et on en a pas fait un fromage (et question différences ...)

              Non, il y'a un problème : la diffusion de Windows et des logiciels tournant dessus.
              Tu ne peux pas comparer le milieu des années 80 avec aujourd'hui. Le parc de PC n'a plus rien à voir, la diffusion des logiciels propriétaire est quasi hégémonique et 99,9% des gens assimilent Traitement de texte à Word, Tableur à Excel et considèrent comme naturel de trouver Windows sur une machine. Donc il y a un problème, et oui, ca va faire un fromage (formation de masse, susciter l'interêt au changement etc. etc.).
              Le changement est en route, mais c'est de longue haleine... Je cotoie le libre depuis 94, et c'est seulement maintenant que les gens pensent à envisager l'alternative (côté serveur, parcequ'en terme de bureautique, j'arrive péniblement à coller des Ooo... mais c'est un pas)

              ++
              • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Je ne suis pas vraimant d'accord :
                Pour Delphi, y'a kylix.
                Pour Windev, je sais pas.
                Pour VB, y'a rien mais c'est tant mieux.

                Ensuite, il y a JAVA, C, C++, etc , et les bon IDE existent sous linux.
                Ce sont quand même des languages assez utilisés/étudiés ...

                Quand au "faux problème", je reconnais, je pousse un peu :).
                Mais bon, puisqu'on parle d'universités, les mac n'ont pas disparus dans les années 80, loin de là, et beaucoup de gens avaient l'habitude (et continuent mais moins) de travailler dessus.

                L'université, c'est le bordel, et y'a pas le monopole dur qui existe sur le marché des PC perso. C'est juste ce que je voulais souligner ;).
                • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  "Pour VB, y'a rien mais c'est tant mieux."

                  Je suis pas d'accord ... des équivalents de VB (mais en mieux ^_^) c'est Python, lua (pour VBA), Scheme ...

                  Au moins pour Python y a même des IDE avec éditeur de fenêtre ... et puis c'est mieux car c'est multi-plateforme et au moins c'est un langage moderne !
          • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > il y a quand encore un parc important de machines sous propriétaire.

            Et si tu leur demandes pourquoi ils ne migrent pas, ils te disent "Parce que les gens sont formés à Windows, alors c'est plus simple".
            • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Non hélas, ce serait trop facile... Ils te répondent :

              "Parceque les gens sont habitués à Windows, alors c'est plus simple"
              Et la nuance est de taille, parceque les gens n'ont, en général, pas eu besoin de formation (PC à la maison, auto-formation sur "le tas"), et c'est plus dur à faire passer à cause de cela... (entre autre, car la volonté des patrons a imposer qque chose de nouveau à leur précieux employés, n'est pas là non plus ;))

              ++
          • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

            Posté par . Évalué à 2.

            dans toutes ma scolarité jusqu au bac +2 j'ai appris plein de truc, et bien dans ma vie professionnelle je ne me sert absolument de rien de ce que j'ai appris a l'ecole.

            je pense que je ne suis pas le seule dans ce cas. c'est un mauvais argument.
            • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Mouais mouais mouais... C'est facile... Ca ne serait pas un problème d'orientation dans ton cas ? ;)

              Je pourrais pousser le raisonement à l'absurde comme tu le fais : Tu as appris à lire et à écrire, et tu t'en sers... Mais ca fait pas avancer la discussion...
              Mon argument est mauvais dans ton cas, J'ai aussi précisé que c'étais facile de trouver l'exemple et son contraire.
              C'est une réponse de quelqu'un qui veux avoir raison, alors tu as raison :)


              ++
              • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

                Posté par . Évalué à 1.

                > raisonement à l'absurde comme tu le fais

                ben non, j 'ai appris a lire et a ecrire en CM1-CM2, et oui je m'en sert.
                pour faire avancer la discussion il ne faut pas prendre les extremes, pourtant j'ai appris les transformé de fourrier, fft, la transformé en e puis en f, bref plein de truc du meme acabi assez poussé en math et en physique. mais c'est vrai je n'en n'ai aucun besoin. sans parler des logiciels dont je me souviens a peine le nom et qui de toutes facon sont maintenant obsolete.

                du coup cela sert a quoi d'apprendre a des eleves des logiciels de quelques fabricant que ce soit si c'est pour qu il soit obsolete un jour. Moi je vois bien mieux du logiciel libre, vivant, auquel tu peux participer pour empecher cette obsolecense.

                je m'occupe d'un logiciel libre un peu obsolete justement car il ne le seras jamais si je m'en occupe. (c'est clair? :) )
        • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu généralises énormément dis-moi.

          Mais les universités utilisent des logiciels libres depuis des lustres. À commencer par gcc, emacs et vim. On trouve aussi beaucoup OpenOffice.org pour les cours de bureautique. Et caml bien sûr, et mozilla. De toute façon, les universités manquent tellement de fric qu'elles ont pas le choix.

          Quant à la recherche, elle n'a rien à voir avec tel ou tel logiciel. Ce qui importe c'est le fondement sous-jacent. Si le gars fait de la recherche sur les méta-modèles UML (pas de chance, le gars), il va utiliser Rose ou Objecteering parce que c'est ce qu'il y a de plus complet pour ce qu'il veut faire. Mais son boulot c'est d'étudier certaines notions de méta-modèles, pas de développer ou bugtracker un logiciel libre essayant de remplacer Rose/Objecteering. Comme tout le monde, il a un objectif et il choisit un outil qui fait ce qu'il veut au moment où il en a besoin pour remplir cet objectif.

          J'ajoute que chaque chercheur est responsable individuellement de sa recherche. Il n'y a pas de hiérarchie dans la recherche pour ce qui est -justement- des choix scientifiques. Et c'est heureux.

          Pour ce qui est de l'enseignement c'est plus compliqué. Il y a des commissions pédagogiques qui établissent un programme. Mais il n'y a quasiment jamais de choix politique de tel ou tel logiciel. C'est le responsable d'un enseignement, avec les administrateurs, qui décide que tel logiciel sera utilisé. On ne se fait rien dicter par l'université.

          Il faut bien comprendre que l'enseignement supérieur a un fonctionnemement extrêmement disparate, hétérogène et libre, ce qui fait à la fois sa force et sa faiblesse.

          J'aimerais bien que tu me dises donc quelle université prescrit des licences MS?
          • [^] # Effectivement...

            Posté par . Évalué à 1.

            et tant mieux si certaines universités utilisent et prônent le développement des logiciels libres. Mais, je crois que fondamentalement il faut que la recherche participe au développement du logiciel libre, pas qu'à ça bien sûr et tu donnes des exemples pertinents mais les logiciels libres peuvent très bien être un support pour bons nombres de projets de recherches européens. Car derrière la recherche il y a aussi un projet de société....

            Pour ce qui est des prescripteurs, il y en a qui souhaitent -voire exigent- d'avoir des IE6 sur tous les postes (salle infos) pour je ne sais quels outils de développement, d'autes qui veulent de la base de donnée M$ pour telle appli, sans compter les adorateurs de Bill qui sont perdus sans M$ Office etc.

            Quelles universités là, je ne donnerai pas de nom je peux seulement dire que c'est une ville qui commence par N et finit par S, elle est près de la côte Atlantique et a signé un édit en 1598 pour faire en sorte que les cathos et les huguemots ne se tapent plus sur la gueule. À si on pouvait en signer un autre entre Bush et les intégristes mulsulmans...mais là je m'égare....
            • [^] # Re: Effectivement...

              Posté par . Évalué à 2.

              Je crois que tu ne comprends pas mon propos principal: personne ne prône rien puisque aucune université (publique) ne prend de décision "globale". À l'intérieur d'une université, tout le monde fait ses choix, selon les moyens financiers mis à disposition de tel ou tel enseignement et des opinions personnelles d'un individu.

              Ensuite, permets-moi de te dire que la recherche, l'enseignement et l'administration des moyens (de l'enseignement et de la recherche) prennent suffisamment de temps pour en plus se taper un boulot de développement.

              Historiquement, l'INRIA (à l'époque IRIA) a été fondé par De Gaulle pour assurer l'indépendance informatique de la France. Puis sa mission a évolué vers l'informatique plus fondamentale où il est maintenant au top niveau.

              Si on estime que le LL est important dans un projet de société, alors ce serait à mon avis plutôt à l'Union Européenne de financer des centres de développement idoines. Mais ce n'est pas le boulot des chercheurs.

              Pour ma part, je n'utilise que les LL pour des raisons éthiques (mon côté gauchiste), qualitatives (les LL aboutis sont souvent supérieurs sur le plan technique) et financières (je n'utilise que des LL gratuits, ça me coûte moins cher dans mon travail et ma vie personnelle).

              Maintenant, sur le plan philosophique, je trouve quand même que tu as une drôle de conception de la liberté pour vouloir imposer les LL.

              Les arguments que tu sors sur MS me semblent d'ailleurs transposables à toi et les LL:
              Pour ce qui est des prescripteurs, tu souhaites -voire exige- d'avoir des Mozilla sur tous les postes (salle infos) pour je ne sais quels outils de développement, tu veux de la base de donnée MySql/PostgresQL pour telle appli, sans compter l'adorateur de Linus/RMS/... qui est perdu sans OpenOffice.org etc.
              • [^] # Oui, bien sûr je suis pour les logiciels libres

                Posté par . Évalué à 1.

                Car c'est un véritable projet, qui permet de définir des standards, qui permet d'investir sur des hommes et non dans un monopole privé, qui permet à l'Europe une indépendance vis-à-vis d'une société privée maintes fois condamner par la loi, et qui permet aussi de faire travailler main dans la main des hommes issus de tous les continents.

                C'est déjà pas mal, mais il faut bien sûr aller beaucoup plus loin tant au niveau de l'énergie, de l'eau, de l'agriculture, des médicaments etc.

                La Terre-Patrie que décrit très bien cet immense penseur qu'est Edgar Morin est en marche...et ce pour le bien de l'humanité ou plutôt pour la survie de l'espèce la plus aboutie: L'Homme.

                "L'écologie ou la mort" Corinne Lepage, août 2003
          • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

            Posté par . Évalué à 1.

            le gars fait de la recherche sur les méta-modèles UML (pas de chance, le gars),

            Oui, il doit être malheureux et mouler toute la journée sur la tribune
        • [^] # Re: La France et l'Europe c'est pour quand ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est en suivant cette voie que la recherche universitaire se finance partiellement. On peut disserter longtemps sur le sujet, car c'est censé permettre aux entreprises de se développer. De la même façon, la licence BSD permet aux entreprises de profiter des acquis universitaires, et permet en particulier aux chercheurs de créer leur entreprise.
          Je suis de plus en plus convaincu que ces stratégies ne sont pas gagnantes sur le long terme au niveau de l'humanité. Partager la connaissance, c'est la multiplier et augmenter la richesse de la société toute entière.
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai découvert ce lien ce matin, après avoir soumis la dépêche
    http://www.estadao.com.br/tecnologia/informatica/2004/abr/06/18.htm(...)
    • [^] # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

      Posté par . Évalué à 4.

      En résumé : 162 millions de reias vont être déboursés pour migrer 5 ministéres et ce sur une période de 12 mois. La migration concernera les serveurs et les workstations.
      Inclus également la formation de 1000 fonctionnaires.
      Objectif : de cette expérience établir un plan pour migrer toute l'administration brésilienne et devenir indépendants sur un plan économique et technique vis à vis de la technologie Américaine.
      Sérgio Amadeu da Silveira président du ITI (Institut national de la Technologie de l'Information) a dis : "Un gouvernement sérieux n'utilise pas de logiciel propriétaire sur des missions critiques (pour des applications critiques)"

      Donc le Brésil va bien au delà de la simple migration vers OOo. A priori la volonté politique là-bas est réelle. Vive le Brésil.
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    On fait comment pour envoyer ca à nos ministres?

    il parait qu'ils cherchent où ils pourraient économiser...
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par . Évalué à 4.

    mon impression est qu'au Chili, le libre n'avance pas aussi vite que dans le reste de la région: dans l'université ou je bosse, on est plus près d'un campus agreement M$ qu'autre chose...
  • # Contrsens énorme

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    J'ai fait un gros contresens. J'ai inversé dans la dépêche les importations et exportations. Le Brésil exporte pour 100 millions de dollars alors qu'il importe pour un milliards de dollars. Cela fait donc un déficit de 900 millions de dollars.
    (http://www.softwarelivre.org/news/1938(...) La source)
    J'espère qu'un modérateur corrigera.

    Youssef, qui mérite d'être moinsé pour sa distraction légendaire.
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est une excellente nouvelle...
    Cependant, un doute m'habite...
    3000 dollars ?
    C'est pas un peu enthousiaste ça ?
    Je comprends pas trop le portugais, mais il me semble avoir compris sur le site que c'était 1300 reals d'économie par station de travail...
    Et un convertisseur de monnaie m'a donné : 1300 reals = 450 dollars
    Ce qui me semble déja énorme.. Et suffisant pour la promo ! :-)
    Est ce c'est moi qui ait mal compris ?
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par . Évalué à 1.

    puisque personne n'en parle:


    1 reals = 2 franc = 0.33 euro (en gros)
  • # Re: Le Brésil fait des économies grâce à Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    pbpg, tes commentaires?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.