Microsoft n'attaquera pas la communauté Open Source

Posté par  . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes : aucune
0
2
juin
2007
Microsoft
Microsoft calme le jeu après avoir révolté la communauté Open Source en affirmant que des logiciels basés sur Linux enfreignaient 235 de ses brevets.

La firme de Redmond affirme ainsi n'avoir pas l'intention de déposer de plaintes : « Si nous avions voulu en passer par là, nous l'aurions fait il y a trois ans », a déclaré un porte-parole. « Plutôt que de recourir aux procès, Microsoft a consacré les trois dernières années à bâtir des passerelles entre sa propriété intellectuelle et d'autres parties — communauté Open Source comprise — et les retours de clients ont été extrêmement positifs. Nous comptons poursuivre sur cette voie. » Microsoft avait semé le doute sur le marché suite à une interview de son directeur juridique, Brad Smith, dans le magazine américain Fortune.

Orienter le choix des clients...

Il n'a cependant jamais spécifié les brevets violés par le monde Open Source, ce qui a conduit certaines critiques à dénoncer des menaces sans fondement susceptibles de déstabiliser le marché. « Il n'y a pas de problème de violation de brevets. Mais les allégations de Microsoft font naître des doutes dans l'esprit de certains clients grands comptes », déplore John McCreesh, chef du projet marketing pour la suite bureautique libre OpenOffice.org.

Si la firme ne s'engage pas dans des procès, elle pourrait utiliser les menaces pour orienter les choix des clients en matière de logiciels. En les incitant ceux d'éditeurs en contrat de licence avec elle, tels que Novell. « Microsoft a consacré du temps et de l'argent à accumuler des brevets. Il veut peut-être s'en servir désormais pour inciter les clients d'entreprises à adopter des logiciels qui ont reçu son agrément », ajoute John McCreesh.

... et multiplier les accords commerciaux

Et de préciser que la suite OpenOffice.org enfreint 45 brevets, selon Microsoft. Mais « l'accord qu'il a signé avec Novell couvre OpenOffice.org, assurant aux clients de ne pas être poursuivis par Microsoft ».

Pour l'analyste, Microsoft a une autre motivation avec ses propos : le désir d'inciter plus d'éditeurs Open Source à emboîter le pas à Novell, en signant des accords commerciaux.

Outre la colère provoquée dans la communauté Open Source, d'autres analystes estiment que des procès pour violation de brevets pourraient être préjudiciables à l'éditeur de Windows. « J'espère ne pas voir une autre affaire SCO », dont les finances et l'image de marque ont souffert, indique Jon Collins, chef du service client de la société d'analyses Freeform Dynamics. « Microsoft doit s'accommoder de la communauté Open Source, tout en ménageant ses actionnaires. Cela génère d'énormes tensions. »

« Le risque est que Microsoft intente finalement une action en justice pour faire un exemple, et que cela nuise à sa marque », conclut Collins.

(Sources : ZDnet)

Aller plus loin

  • # Ouf !

    Posté par  . Évalué à 10.

    Merci MICROSOFT pour ta grande bonté !
  • # [<] Ça coûte cher

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Ça, c'est de la comm' à deux balles !
    Ça n'a pas du leur coûter trop cher, ce FUD : « vous violez 235 brevets » (mais on ne vous dit pas lesquels), « mais en fait, on est des gentils, on ne fera pas de procès ».

    Même pas besoin de faire semblant de payer des avocats, même pas besoin de chercher les brevets violés, rien, niet !

    Finalement, qui a fait le plus parlé de lui (en bien, ou en mal, en valeur absolue quoi :) ?
    * Microsoft, avec « on semble méchants, mais on est des gentils »
    * Linux, avec « on viole des brevets, mais osef »
    • [^] # Re: [<] Ça coûte cher

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

      bin, pour moi ya aussi un peu de "on est Microsoft, on viole des brevets mais osef et on cherche à le cacher en accusant les autres, de toute façon on ne respecte pas les standards non plus", ce qui n'est pas vraiment à leur honneur...
      mais je dois avoir une lecture décalée, peut-être ;-)
  • # Marketing oblige !

    Posté par  . Évalué à 10.

    Sacha Guitry (pas vraiment du libre, mais bon) disait :

    Qu'on dise du mal de moi, pourvu qu'on en parle...

    De fait, qu'elle soit ou non fondée, l'assertion de M$ a fait couler pas mal d' l'encre virtuelle : le but est atteint.

    On dira tout ce qu'on veut des produits M$ : son entreprise maitrise la communication.

    C'est pour ça qu'il a réussi à être la première fortune mondiale. Il faudra beaucoup d'efforts (techniques, pédagogiques et autres) pour faire changer les mentalités.

    La route est longue... mais la voie est libre !
  • # pas intéressé

    Posté par  . Évalué à 6.

    Je m'en fous qu'ils disent qu'ils n'attaqueront pas.
    Je veux qu'ils avouent qu'ils n'attaqueront pas de peur de se couvrir de ridicule, avec leur brevet du genre "lancer une application en cliquant sur une icone"...
  • # Dommage...

    Posté par  . Évalué à 4.

    Je pense que l'on aurait pu sacrement rigoler. J'ai comme l'impression que Ms ne s'attendait pas a une reaction aussi virulente du monde libre qui a ete en gros "Mais oui n'hesitez surtout pas a nous attaquer!"
  • # Le mal est tout de même fait....

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    ceci pourrait s'appeller "petit guide du FUD pratique":
    * faire des déclarations tonitruantes comme quoi Linux enfreint des brevets;
    * glisser lorsque le moment s'en fait sentir que l'on va en rester là, on ne va pas aller plus loin
    * passer à autre chose, sans avoir a assumer les conséquences de ses déclarations

    Du coup, le décideur pressé de service retient simplement que "Linux, c'est louche, il me semble me souvenir que Linux viole plein de brevets". Un procès aurait été la meilleur des choses (bon, dans la pratique, le procès qui dure 10 ans, ce n'est pas très bon ni pour les uns, ni pour les autres): cela aurait au moins forcé MS a assumer ses déclarations et clairement blanchir Linux (sans doute après moultes tractations, échanges de brevets, archéologie informatique, etc). D'un autre coté, je ne suis pas sur que beaucoup de gens veuillent payer des avocats, experts, etc pendant 10 ans juste pour le fun de blanchir Linux de ce genre d'accusations gratuites...

    Mathias

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.