Présentation du système Saevia

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
24
mar.
2008
Linux
Je suis fier de vous présenter aujourd'hui le système d'exploitation GNU/Linux Saevia Systems.

Saevia GNU/Linux est une minuscule distribution (3 Mo) dans notre version 0.0, qui se présente actuellement comme une Live-cd et ne propose encore presque rien de particulier dans son système, son intérêt réside dans la documentation que nous fournissons avec. Elle explique comment créer son système d'exploitation en se basant sur la construction de Saevia !

Saevia propose actuellement le noyau 2.6.23.17 couplé à BusyBox et un bootloader, juste assez pour admirer un système vide épuré, qui respecte les normes FHS, et qui est au tout début de son développement. Nous vous demanderons d'êtres indulgents, effectivement, Saevia ne propose pas beaucoup de fonctionnalités, ne propose pas de gestionnaire de paquets, n'est pas considéré comme une vraie "distribution".

Pourtant le concept pour lequel nous ne sommes pas totalement novateur (Linux From Scratch) fait partie des zones du libre qui sont encore très peu explorées, et là est notre objectif : initier le plus de personnes possible aux "arts" des OS, des scripts, des modules, des paquets, et permettre ainsi aux personnes le souhaitant d'étendre leurs connaissances...

Non seulement nous indiquons comment créer sa mini-distribution, mais en plus nous fournissons un support, par mail ou par forums, afin d'aider les personnes qui ne comprennent pas ou ont un problème.

Aller plus loin

  • # Felicitation

    Posté par . Évalué à 10.

    Le projet est magnifique, bravo à vous, et bonne continuation.
    • [^] # Re: Felicitation

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Joli projet, mais je n'ai pas bien compris à quoi il devait servir.
      • [^] # Re: Felicitation

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Et bien je crois saisir que cela sert à apprendre et à comprendre mieux Linux, ce qui en soit est intéressant, ensuite ce qu'il est possible de faire avec ce Linux là est sans doute aussi vaste que Linux lui-même: je pense que l'on doit disposer d'un noyeau des outils de compilations et d'un shell...voir ce que Linus et quelques autres ont fait avec celà......
      • [^] # Re: Felicitation

        Posté par . Évalué à 6.

        Bonjour,

        Saevia est constitué de deux "sous-projets" qui sont étroitement liés :
        - Le système, qui est une distribution "normale"
        - La documentation, qui permet aux utilisateurs de créer eux-même leur propre OS basé sur la construction de Saevia, bien que, si ils le souhaitent, ils peuvent modifier les scripts, modifier les commandes, rajouter des paquets...
  • # Re:

    Posté par . Évalué à 10.

    Ceci est sympatique.

    Une petite remarque.
    http://www.saevia.net/html/documentation.htm
    Format open-office
    C'est Open Document Format (ODF). C'est un format qui ne veut pas être lié à une implémentation.
    Mettre "Format open-office" c'est comme mettre "Format Firefox". Il n'y a pas de format Firefox, il y a le html (qu'entre autre sait lire Firefox).
    • [^] # Re: Re:

      Posté par . Évalué à 7.

      Merci de vos encouragements,

      pour le format open-office, c'est corrigé, merci de nous l'avoir retourné
      • [^] # Re: Re:

        Posté par . Évalué à 5.

        Autre suggestion : ajouter une section sur les tests à partir de Qemu. Inconvénient : cela oblige à compiler un noyau dédié. Avantage : cela facilite grandement les tests.
        • [^] # Re: Re:

          Posté par . Évalué à 3.

          > de Qemu.

          Je pense que tu veux dire Xen.

          > Inconvénient : cela oblige à compiler un noyau dédié.

          Pas avec (qemu-)KVM (si on a un cpu pas trop vieux).
          qemu fait aussi de l'émulation de cpu.
          • [^] # Re: Re:

            Posté par . Évalué à 2.

            Je pensais bien à qemu. Quand je jouais avec, comme qemu émule une machine avec des cartes bien spécifiques, il fallait compiler un noyau avec les options qui vont bien (driver pour telle carte graphique, pour telle carte réseau...).

            Enfin bon, tout ça pour dire qu'à mon avis il faudrait proposer pour les tests autre chose que graver un CD.

            • [^] # Re: Re:

              Posté par . Évalué à 2.

              Utilise KVM. Marche très bien, est un peu moins rapide que Xen pour l'instant.
              Je l'utilise quasi quotidiennement.
            • [^] # Re: Re:

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              En fait je pense que tu peux toujours recompiler le noyau pour le restreindre uniquement aux périphériques émulés par qemu.

              Mais le noyau générique fourni souvent le support de ces périphériques.
        • [^] # Re: Re:

          Posté par . Évalué à 3.

          Comme le souligne IsNotGood, les tests avec qemu sont aussi possibles, et bien plus pratiques qu'avec Xen, le principal problème de qemu étant la lenteur (même avec un accélérateur), Saevia ne peut pas encore en souffrir à cause de sa légéreté...
  • # Très chouette

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Très chouette! Je me réjouis de voir les évolutions.
  • # super !

    Posté par . Évalué à 3.

    merci c'est vraiment une bonne idée ! euh .... mais si vous pouviez intégrer un petit flux rss sur le site, ça serait plutôt utile vu le nombre de sites que je visite.
  • # Bravo félicitations,mais...

    Posté par . Évalué à 1.

    Félicitations oui, beau projet ! Mais j'avoue, j'ai du mal avec ce genre de projet quand même. En fait je ne vois pas trop l'intérêt. Y'a déjà une jungle immense de distros linux, je me demande pourquoi les gens ne mettent pas leurs compétences au profit de projets déjà bien avancés et recherchant toujours des personnes avec des idées et des super connaissances ! Ceci dit, c'est vrai qu'il est vraiment difficile de rentrer dans certains gros projets...
    • [^] # Re: Bravo félicitations,mais...

      Posté par . Évalué à 4.

      Votre commentaire est totalement exact,
      mais Saevia n'a pas l'intention de rentrer de "ressembler" aux grandes distributions comme Fedora ou Debian, rejoindre leurs projets signifie créer une doc sur la façon dont sont fabriquées ces distros, ce que les distributions, même si elles distribuent leurs sources, ne souhaitent pas...

      Ainsi, Saevia est une petite distribution, qui n'est pas faite pour être un OS de tous les jours, mais un bon complément à vos distributions...
      • [^] # Re: Bravo félicitations,mais...

        Posté par . Évalué à 10.

        Si cela pouvait dériver vers une mini distro pour embarqué, cela serait génial. Je ne sais pas ou en est embedded debian, l'idée était la même : fournir un truc de base le plus petit possible pour tout maitriser et pouvoir avoir linux sur une empreinte ROM faible.

        On peut imaginer cibler, les personnes qui font des live CD pour distribuer des jeux, les bases de la mini distrib movix, ceux qui veulent faire des systèmes home cinema à partir de carte flash pour virer le bruit, faire la base d'un linux bios...

        Si vous pouviez trouver un moyen d'avoir un boot rapide... (genre kernel au petit ognon compilé à l'installation ou lors d'un upgrade, utilisation de finit de l'EEE pc, etc...)

        Je pense qu'il y a la place pour une mini-distro qui sert de base pour rajouter d'autres logiciels.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Bravo félicitations,mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je regrette de ne pouvoir "pertinenter" ton commentaire qu'une seule fois.
          C'est ce qu'il manque sur la page du site car cela peut donner de bonnes idées et donner des ouvertures insoupçonnables.
    • [^] # Pour le fun

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Des personnes créent ce genre de choses alors qu'elles pourraient participer à d'autres projets plus avancés. L'esprit humain étant particulièrement tordu, c'est le moins qu'on puisse dire, je vois plusieurs raisons immédiates:

      - pour le fun, pour le défis, pour la gymnastique intellectuelle
      - en raison d'une divergence de point de vue. Les projets existants ne leur conviennent pas
      - pour apprendre. Dans connaissance, pas possible de participer à des projets déjà très évolués
      - pour des questions d'égo, de satisfaction personnelle
      - pour des raisons de communication vis à vis de futurs employeurs (je suis le chef de projet de machin-chose, j'ai développé truc, j'ai participé à bidule)

      Il y a probablement plein d'autres raisons, bonne ou mauvaises. :-)
  • # Saevia vs LFS

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'avoue ne pas trop avoir cherché, mais je voulais savoir quelles différences majeurs il y a avec LFS ?
    Peut-être que ça n'a rien à voir ?
    • [^] # Re: Saevia vs LFS

      Posté par . Évalué à 5.

      LFS est anglais, Saevia est français,
      le public n'est pas le même, les buts non plus,
      LFS est axé sécurité et propose aux utilisateurs de créer leur système pour qu'il fonctionne
      Saevia est axé fonctionnalité et propose aux utilisateurs d'apprendre à créer leur systèmes en leur offrant la possibilité de modifier les scripts, alors dans LFS, vous téléchargez un ensemble de scripts sans pouvoir y toucher.

      Il ya après une multitude de petites différences, LFS ne propose pas du tout de distribution, LFS utilise des méthodes certainement plus avancées et opérationnelles que les nôtres...
      • [^] # Re: Saevia vs LFS

        Posté par . Évalué à -3.

        >LFS est anglais, Saevia est français,

        C'est pas avec un argument comme ça que tu vas aller bien loin!!!
        Un projet Franco-Français aura en général moins de contributeur qu'un projet en Anglais avec traduction en Français, donc un risque plus important au niveau de la pérénité..

        >LFS [coupé] propose aux utilisateurs de créer leur système pour qu'il fonctionne
        >Saevia est axé fonctionnalité

        Gni??
        Lo pas compris..
        • [^] # Re: Saevia vs LFS

          Posté par . Évalué à -9.

          Oui sa réponse est idiote, LFS est avant tout orienté pédagogie, ensuite fonctionnelle, mais surement pas sécurité (la sécurité passe avant tout par une mise a jour rapide des paquets ce qui est très difficile à faire avec LFS) bref il n'y a aucune différence évidente entre les objectifs des 2 projets, la différence c'est le niveau 0 de saevia par rapport a LFS qui est multilingue, ancien mais toujours bien vivant et qui possède une communauté non négligeable.

          Je ne suis pas contre ce genre d'initiative, et je ne m'offusque pas de gens qui veulent réinventé la roue (il seront toujours moins bêtes que ceux qui en utilisent une toute faite même si ils n'iront peut-être pas plus loin) par contre je trouve déplacé d'avoir cette news en première page, ces kilos de bravos et l'orgueil avec lequel est présenté cette version 0.0 qui n'apporte aucune originalité ou innovation. On atteint le fond de la geekitude ici et c'est pas avec ça qu'on va convaincre les entreprise a investir leur argent dans l'open source plutôt qu'à le gaspiller dans des licences Vista.

          A quand un numéro de version négatif ?
          • [^] # Re: Saevia vs LFS

            Posté par . Évalué à 3.

            Le but de présenter ce projet sur DLFP est justement de le faire connaître, pour qu'il puisse mieux grandir par la suite. Et ce genre de projet, qui est à mon avis susceptible d'intéresser pas mal de monde, du fait de sa rareté et de la volonté de beaucoup de gens à apprendre un système simplement, mérite tout à fait des encouragements/remerciements.

            De plus que ce projet est français, et mérite donc tout à fait sa dépêche sur DLFP.

            En tout cas, je salue l'initiative. Je ne sais pas ce qu'il en est réellement, mais je testerai ça sûrement bientôt.
  • # Projet sympa, mais.....

    Posté par . Évalué à 6.

    Je trouve le projet sympa mais il est dommage que vous tombiez dans le même travers que des centaines de projets Pseudo Open-Source.

    Extrait de la page : http://saevia.net/html/participer.htm

    Actuellement, parce que les limites du Projet ne sont pas encore bien établies, nous nous réservons le droit de coder seuls le système en lui-même, néanmoins, nous avons besoin d'aide pour traduire le site en anglais, pour étayer la documentation, pour trouver les fautes d'orthographe présentes dans le système d'exploitation, dans la documentation, et sur le site...

    Votre projet n'est donc pas Open-Source au sens ou il serait développé par une communauté puisque vous le réservez à quelques Happy-Few et les tâches moins nobles pour tous les autres.

    Dommage...
  • # Moinssage

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est étonnant comme les commentaires un peu critiques de ce fil sont systématiquement moinssés. Ca fait un peu "république démocratique communiste".

    Je vois par exemple un peu plus haut trois commentaires qui me semblent (à moi hein, je ne suis pas le représentant de tout le monde) tout à fait pertinents, pas agressifs ni rien. -4 pour l'un, -3 pour l'autre, et -3 pour le dernier. Des scores assez rares tout de même, c'est ça qui m'a fait tiquer.

    On sent bien l'esprit libre là dedans, avec de la pulpe.
    • [^] # Re: Moinssage

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est tout à fait démocratique au contraire, puisque ce sont les utilisateurs/lecteurs qui votent. C'est donc représentatif de l'appréciation d'une certaine proportion des lecteurs de Linuxfr.
      Dans la mesure où, dans une démocratie, chacun est libre d'exprimer son opinion, il y aura toujours des gens pour et des gens contre...

      Cela dit, libre à toi de faire remonter le score, si tu estimes le commentaire pertinent. ;)

      Enfin, dans tous les cas, le commentaire n'est pas censuré pour autant, n'importe qui peut donc le lire.

      There is no spoon...

  • # Pareil sous Gentoo

    Posté par . Évalué à 4.

    Je ne suis pas un utilisateur forcené de Gentoo, mais cette distribution est pas mal pour tester ce genre de chose, et elle est très customisable. Par exemple, en ayant bien paramétré son ROOT pour compiler dans un système "séparé" , en disant que $TARGET pointe vers le répertoire où sera construit la cible :

    # sur la cible
    export USE="minimal make-symlinks"
    ACCEPT_KEYWORDS="**" emerge baselayout-lite
    USE="-static" emerge glibc busybox
    # dans l'hote
    emerge gentoo-sources
    # dans les sources du kernel
    make menuconfig
    make
    mkdir $TARGET/boot
    INSTALL_PATH=$TARGET/boot make install
    INSTALL_MOD_PATH=$TARGET make modules_install

    Et voilà, on a un système comme Saevia. Après, ça demande un tout petit peu plus de boulot pour en faire un live-cd, mais on peut déjà tester ce système dans qemu (ou même, sans kernel, dans un chroot).

    Cela permet d'avoir un système bien testé (même si baselayout-lite est encore en développement, cf le ACCEPT_KEYWORDS) basé sur une distro un minimum maintenue. Et l'esprit de Gentoo, c'est de bien connaître son système aussi, on pourra donc se baser sur toutes les docs l'accompagnant (et qui existent en français: http://www.gentoo.org/doc/fr/handbook/ )
  • # Sympa...

    Posté par . Évalué à 2.

    ...ce type de projet, ça permet souvent d'apprendre beaucoup de choses.

    Dans le même genre il y a http://www.slitaz.org qui vient de sortir en version 1.0. C'est vraiment de la pâte à modeler de pinguoin qui permet non seulement d'apprendre mais aussi de faire facilement un système parfaitement fonctionnel et optimisé.

    Encore bravo et bonne continuation.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.