Projet Open Graphic : les premières cartes de test avant la fin de l'année !

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
0
6
oct.
2005
Technologie
Timothy Miller, leader du projet "Open Graphics" [1] (dont le but est de réaliser une carte graphique libre), a publié le 3 octobre dernier un long article sur kernelTrap.org [2]. Il y rappelle les buts du projet avant de faire un bilan de l'avancement des différentes tâches.

L'information principale est qu'il compte toujours sortir les premiers prototypes de cartes avant la fin de l'année 2005 ! Évidemment, cette échéance sera d'autant plus facile à atteindre que les contributions seront importantes. Timothy Miller profite donc de l'article pour (re-)faire un appel à contribution dans des domaines très variés, allant du design matériel à proprement parler à la refonte du site internet du projet. L'article est très intéressant et explique clairement le but du projet, le travail accompli jusqu'à présent et le futur à brève et moyenne échéance.

Certains commentaires qui suivent l'article, particulièrement les threads dans lesquels Timothy Miller intervient, apportent des précisions intéressantes sur le projet et tendent à montrer qu'il est maintenant bien en place : les buts à atteindre sont bien identifiés pour avoir une chance de disposer un jour de matériel dont les spécifications sont libres.

Les grandes lignes du projet :
  • un changement important est intervenu dans l'accès aux spécifications de la carte. Alors qu'au début du projet, lorsque ce dernier était encore chapeauté par la société "Tech Source", seules les spécifications complètes de la carte devaient être accessibles librement, l'équipe a décidé de publier intégralement le RTL sous double licence ((L)GPL / propriétaire). Le RTL est le plus proche équivalent de "sources" pour du matériel. Donc, non seulement les développeurs de pilotes auront accès aux spécifications complètes et au fonctionnement interne de la carte, mais les développeurs hardware pourront également apporter des améliorations au design !
  • au niveau planning, le premier but est de réaliser une carte graphique fonctionnelle à base de FPGA, c'est-à-dire construite sur un chipset reprogrammable (dont on peut modifier et corriger le design sans problèmes, mais offrant des performances moyennes). Si tout se passe correctement, cette carte devrait être disponible d'ici décembre.
    Cette carte sera disponible à la vente, mais elle se destine plus aux entreprises et/ou universités qui souhaite pouvoir travailler sur du développement FPGA en partant d'une base fonctionnelle. Le prix cible est d'environ 550 $ (à comparer aux milliers de dollars que coûte généralement ce genre de carte).
  • le deuxième but est de réaliser la carte à base d'Asic (plus performant, moins onéreux à l'unité, mais non reprogrammable) afin d'en faire une carte graphique "utilisable". Le principal problème est qu'il faut trouver une somme d'argent importante (2 millions $) avant de pouvoir passer cette étape (les Asic ne sont fondus que par grosses quantités).
    Le prix cible de la carte serait d'environ 120 $ et elle se destine essentiellement au marché de l'embarqué, dans lequel elle sera tout à fait compétitive. Pour ce qui est du desktop, il ne faut pas oublier que les capacités 3D de la carte seront très limitées. Elle sera néanmoins extrêmement intéressante pour toutes les personnes qui utilisent peu ces capacités, puisqu'on peut espérer que le support 2D soit excellent sous Linux, BSD, etc.
  • une convention de nommage du projet et des cartes liées a été adoptée. Elle permet également de clarifier les différentes étapes du projet et leur lien.



Des contributeurs sont attendus dans plusieurs domaines :
  • le projet est toujours en quête d'un hébergement (si possible gratuit),
  • il y a un gros travail à réaliser au niveau du site web, qui doit être entièrement refait afin de proposer l'achat / la réservation de carte en ligne, toute aide dans se domaine serait appréciée,
  • au niveau HDL, le gros travail s'effectue en ce moment sur le bloc PCI, les conseils de personnes connaissant le domaine seraient utiles,
  • au niveau du PCB de la carte de developpement, plusieurs tâches sont en attente :
    • trouver un système de refroidissement pour la carte et le tester,
    • tester les PLL du XP10 avec le design du projet, en particulier mesurer le jitter (si quelqu'un possède une carte avec un tel chip, ...),
    • trouver comment programmer le FPGA (Xilinx) à partir du Latice.


En conclusion : le projet avance, il se dirige vers une ouverture inespérée à son lancement, mais plus que jamais il a besoin de contributeurs. Imaginez que si cette carte est un succès, d'autres pourraient être développées suivant les même principes (imaginez une carte wifi totalement supportée sous BSD / Linux, et sur laquelle on pourrait rajouter des modules de cryptographie spécifiques par exemple...)

Aller plus loin

  • # Tant mieux

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    La compatibilité matérielle est un des derniers obstacles (avec les jeux) à la migration sous GNU/Linux. Ca devrait donc faciliter la tâche, et en plus ca permettra à tout le monde d'avoir un ordinateur avec 100% de logiciels libres dessus.
    • [^] # Re: Tant mieux

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suis pas sûr que les BIOS libres ne soient encore légion donc pour du 100% libre, il va falloir attendre un peu ;)
      • [^] # Re: Tant mieux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      • [^] # Re: Tant mieux

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Corrige moi si je me trompe mais je pense qu'une fois passée l'initialisation du matériel, le BIOS n'intervient plus (sous GNU/Linux).
        Alors bon, utiliser 2 secondes un quart un logiciel propriétaire de 256ko pour booter mes logiciels libres... ça me va encore.
        • [^] # Re: Tant mieux

          Posté par . Évalué à 7.

          Corrige moi si je me trompe mais je pense qu'une fois passée l'initialisation du matériel, le BIOS n'intervient plus (sous GNU/Linux).
          Tu devrais te reseigner sur l'ACPI, la découverte des bus (pci, pcmcia, ...), ...
    • [^] # Re: Tant mieux

      Posté par . Évalué à 2.

      Et on aurait pu rêver d'un hardware complètement libre avec un notamment un CPU
      http://www.f-cpu.org/(...)
      Hélas ce projet a l'air de stagner
      • [^] # Re: Tant mieux

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il existe un CPU complètement libre, il s'agit d'une leon2, un processeur Sparc V8 initialement développé par l'ESA. Le code VHDL est disponible en licence LGPL.

        Voir : http://www.gaisler.com/products/leon2/leon.html(...)

        Et il y a le support de ce processeur dans le noyau Linux.
        • [^] # Re: Tant mieux

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il existe en fait de nombreux CPU complètement libres, même s'ils ne sont pas toujours aussi aboutit qu'un processeur superscalaire de fondeur dernière génération.

          Voir: http://opencores.org(...)

          Le problème, c'est qu'il faut une "puissance de frappe" importante pour pourvoir le fondre dans une technologie récente.

          A mois d'avoir un milliardaire dans la partie, on risque d'attendre un peu avant de trouver un processeur GPL pour équiper nos PC !
  • # Bonne nouvelle !

    Posté par . Évalué à -2.

    J'ai hâte de voir ça !!!
  • # 120 euros sans 3D ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Heu, 120 euros, Sans 3D, ou du moins limité..

    Pour 30 euros, on a une Geforce 4 Mx 4000 64 mo, qui avec les drivers proprio donne d'excellent résultats.

    Ais-je loupé un detail ?
    • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      oui, tu n'auras pas besoin de pourrir ton noyau avec des drivers proprio

      c'est important pour pas mal de monde
      • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est un notion très semiologique de "pourrir" le noyau. C'est comme les installation pas propre parce qu'on a l'impression d'avoir installer un truc qu'on ne sait plus ou il est

        Coucou, je vais payé 120 euros pour un truc qui me fait bien la 2D. C'est fou quand même, l'informatique n'est pas la fin, mais le moyen.

        Il faut croire finalement que le libre est un sport de "riche"
        • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Pourrir le noyau à des conséquences bien plus pratique que tu ne semble pouvoir l'imaginer, et il est donc normal que la priorité de certains est de ne pas le pourrir et donc de debourser des sous rien que pour ça, ce n'est pas lié à un quelquonque intégrisme ou quoi que se soit d'abstrait et non pratique

          Et pourrir ou ne pas pourrir n'est pas la seule conséquence (portabilité de la carte et de ses drivers, etc)

          Si ton but à toi est de payer 30 euros une cartes que tu peux utiliser dans un x86 sous Linux version tant avec un pilote qui pourri ton noyau mais qui te conviens et te permet de jouer à WhateverFoobar2005, tant mieux pour toi. D'autres personnes ont d'autres critères dans le choix de leur CG et 120 euros me parait un prix extremement raisonnable pour respecter ces critères.
          • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Oui mais non
            Parce que quitte à ne faire que de la 2D, les mêmes cartes à 30 euros elles ont des drivers 2D tout à fait libres qui ne "pourrissent" pas ton noyeau.
            Des cartes 2D avec driver libre à 30euro on en a. Pas besoin de payer 120euro pour ça. Mieux, en plus ces cartes ont un driver 3D (non libre). Tu n'es pas obligé de l'utiliser, mais au moins tu as le choix (que tu n'auras pas avec ta carte à 120euro).
            • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

              Posté par . Évalué à 2.

              le but d'ogp est
              D'avoir une meilleur 2d que les cartes à 30 euros
              De permettre la 3d en particulier pour les nouveaux bureaux, et ce de facon libre.
              • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Définis meilleure 2D. Avec une carte a 30 euros et des drivers libres j'ai un bureau en 1600x1200, je ne vois aucun probleme graphiquement, et c'est bien assez rapide.
                • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  moi je sais pas, je developpe pas dedans ;)
                  par exemple (meme si c'est pas forcement ca qu'ils mettent dedans) support du de l'ombrage du curseur hardware; support des multi bureaux 1900*1200 directement,
                  support de la vraie transparence ...
      • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Oui, enfin la carte à 30 euro elle a aussi des drivers 2D libres sans avoir besoin de pourrir le noyeau
      • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Il me semble que la Radeon 9200 d'ATI a un driver open-source et des performances non-négligeables (c'est un renommage marketing d'une 7500 je crois mais ce n'est pas si mal).
        Par contre j'ignores si elle est encore produite et si les specs sont ouvertes..
        • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

          Posté par . Évalué à 2.

          La 9200 est une evolution de la 8500 donc plus recent que la 7500 :) Par ailleurs il existe aujourd'hui des drivers libres pour les radeon 9500/9800 et X300-X800. Ils sont certes encore en phase de dévelopement mais les spécifications (en grande partie) sont connues grâce au "reverse engenering".

          Pour nvidia il me semble que grâce aux travaux effectué sur Haiku l'on connaisse une certaine partie du fonctionnement du chipset, il manque simplement une personne avec assez de temps ou de courage pour ecrire un driver (même minimaliste).
    • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Ais-je loupé un detail ?

      Oui, pour 120 euros tu as le code VHDL (ou équivalent) du gpu. Chez NVidia pour 30 euros, tu n'a meme pas la documentation du gpu.
      • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Certes, mais quand je m'achète un CG, c'est pour avoir une serie de performances. Or si je m'achète une CG qui a les même perf que n'importe quel carte 3D d'entrée de gamme pour un prix 4x... ça me sert a rien.

        Sauf a dépenser de l'argent bien sur.
        • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Ca sert à augmenter ta liberté, et cela vaut bien 90 ¤.
          • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Ma liberté de ramer !

            Non je suis désolé, le libre est un excellente chose tant qu'elle ne devient pas son propre but. Or la c'est le cas. oui les drivers nvidia sont propriétaire, mais je ne paierai pas 120 euros pour retourner a l'age de pierre en acceleration 3D !
            • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

              Posté par . Évalué à 9.

              D'un autre côté, si tu t'en fiches d'avoir une carte libre et des drivers libres, personne ne va essayer de te forcer à payer 120 euros hein.

              Pour ma part tant que ma carte n'était pas gérée, je me contentais très bien du driver vesa, et quand Xorg est venu avec ses jolis drivers j'étais bien content de trouver le DRI et de pouvoir enfin jouer à neverputt... Mais bon, j'ai dû y passer du temps. Alors si je peux avoir un matériel qui soit bien géré sans magouilles, avec des drivers libres, je suis prêt à payer un peu plus cher.
            • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

              Posté par . Évalué à 5.

              Je suis d'accord, le logiciel libre n'est pas un but en soi, c'est un moyen.
              Le but, c'est pour moi la liberté, et si je dois me passer d'accéleration 3D pour me sentir libre, eh bien je m'en passe.
            • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ma liberté de ramer !

              Tout dépend ce que tu fais de la carte. Si tu es infographiste, gamer, etc. évidemment cette carte n'est pas pour toi.

              Par contre, si tu utilise ton ordinateur d'une manière "bureautique/dev", cette carte est très intéressante : les performance 2D vont être excellentes, et elle aura un support partiel d'opengl 2 (même si les perf seront médiocre). Comme le support des drivers sera "parfait", tu devrais gagner en perf. par rapport à ta carte 3D à 30 Euros. A toi les joies du bureau qui clignote dans tous le sens sans ramer.

              Et évidemment, si tu es un industriel, comme l'armée, qui cherche une carte performante pour faire de l'affichage embarqué, par exemple tactique (dans un char), tu salives déjà à l'idée d'avoir une carte comme celle-ci.
              • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Euh, si tu veux faire de la bureautique ou meme du dev, tu peux aussi te contenter d'une carte PCI a 15 euros qui marche tres bien sans ramer avec des drivers libres... (vieilles matrox, radeon < 8500, etc)
        • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

          Posté par . Évalué à 9.

          Tu n'as rien compris. Le but n'est pas d'avoir une carte pour jouer à Quake. Mais d'avoir des briques de base pour développer ton propre matériel. Comme les fpga sont relativement simple à mettre en oeuvre dans un labo d'électronique. Ils sera possible de développer un gpu personnalisé sans les moyens d'une boîte comme Ati ou NVidia. C'est ce qui fait le succès des pics et autres. N'importe qui peut se lancer dans réalisations complexe. Ce n'était pas le cas, il y a 10 ans.
          • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Euh la carte a base de FPGA coutera en gros 550 euros.... ce qui est vraiment pas cher en fait vu que le plus proche compétiteur est 2x plus cher.
            La carte a 120 euros est une simple ASIC, marché premièrement visé == l'embarqué ou elle pourrait fort bien convenir (mais avec evidemment des versions PCI pour les libristes).
      • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

        Posté par . Évalué à 1.

        pas dans un premier temps. pour eviter que des entreprises fasse les meme sans avoir les couts de dvp.
        par contre tu aura les specifs ;)
        Et quand ils auront leurs "r.o.i." ; ils libereront le code.
    • [^] # Re: 120 euros sans 3D ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Rappelle-moi comment elle marche ta carte sous autre chose que linux x86 ?
      Peut être que pour toi, ce n'est pas grâve. Mais dans ce cas, tu n'es pas obligé de l'acheter, cette carte. Par contre, je suis sûr que pleins de gens qui ont besoin d'avoir un affichage performant avec des architectures/OS autre que linux x86 vont être ravis.
  • # La 3D == gamers???

    Posté par . Évalué à 7.

    Je ne comprend vraiment pas pourquoi on se focalise là dessus.

    Pour ma part, je suis infographiste et je souhaiterai vraiment avoir une solution matériel libre or, ils avancent que la 3D ne sera pas top...
    Mais est-ce que cela ne concerne que les jeux?
    Il n'y pas que les super FSAA, pixelShader(tm) et autre T&L(tm) dans la 3D.
    Pour l'instant je m'en sors bien avec une ati 9000 et les pilotes DRI (pourtant ils sont limités, pas de double écrans et de sortie tv)

    Serait-ce si dur de faire une carte avec un bon support de l'Opengl et fournissant une acceleration correct dans la veine d'une geforce 3 aussi bien en 3D quand 2D sans les fioritures proprios par exemple?

    Ce que je n'aime pas avec ce genre d'annonce c'est qu'on ne pense qu'au côté ludique.

    Je signale que si on a la 3D avec Nvidia c'est entre autre grâce aux professionnels de l'imagerie numérique qui pèsent pas mal dans la balance.

    Que les créateurs de tous bords se manifestent svp.
    Ou les scienteux adèptent de la visualisation 3D de leurs expériences.


    ++
    • [^] # Re: La 3D == gamers???

      Posté par . Évalué à 5.

      le but du projet ogp est donc de faire une cg libre.
      Ils misent entre autre sur l'optimisation des drivers ; et travaille de concert avec des(les?) developpeur (par exemple dernierement certains proposaient de ne pas envoye de signal "pipeline vide" mais "pipeline avec juste n bytes ; merci de le completer" pour le conserver plein)
      Il va y avoir deux serie , une serie de test avec fpga et une asic si ils recoltent suffisament
      Le but est de faire une carte 2d/3d qui ne concurrence pas les x850xt ; mais qui sert entre autre a supporter les nouveaux bureaux 3d .
      Si tu veux plus de renseignement inscris toi sur la ml ou regarde leurs sites ;)
      Je ne suis pas sur qu'elle respecte ogl2 mais je crois qu'ils essaient (a verifier ca par contre).
    • [^] # Re: La 3D == gamers???

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Je ne comprend vraiment pas pourquoi on se focalise là dessus.

      Je suis désolé si j'ai donné cette impression. C'est évidemment faux.

      Mais il ne faux pas se voiler la face, avoir des bonnes performance 3D (même équivalente à celle d'une geforce2 mx) est *très* complexe.
      Les leader du projet préfèrent avoir dans un premier temps une carte excellente en 2D qui puisse se trouver sur un marcher important (en l'occurance, celui de l'embarqué), quitte à par la suite développer une carte 3D sur les mêmes principes, plutôt que de se lancer dans un projet pharaonique qui n'aboutira jamais et ne génerera jamais de revenus, finissant par mourir.

      Il ne faut pas oublier que le hardware est tout de même très différent du software : sans argent (et qui plus est, beaucoup d'argent) pour payer les fondeurs/les chipsets, le projet ne peut pas continuer. D'où l'idée d'intéresser les gens de l'embarqué qui veulent ce type de carte (et pour lesquels, avoir les spec complètes disponibles est souvent important).

      Evidemment, je préferais avoir dès le début une carte avec des perf 3D correcte, mais je préfère encore, et de loin, avoir au moins une carte 2D libre, qui fonctionne effetivement, bientôt. Et attendre un peu pour la 3D (même si le "un peu", c'est 2 ans)
      • [^] # Re: La 3D == gamers???

        Posté par . Évalué à 2.

        Je serais curieux de connaître les performances d'un Mesa optimisé pour The Cell. Est-ce que ça ramerait comme sur les CPUs actuels ou est-ce que ça pourrait être comparable à un GPU ? (dans ce cas plus besoin de GPU, un RAMDAC suffirait).
      • [^] # Re: La 3D == gamers???

        Posté par . Évalué à 2.

        Est ce qu'il va y avoir du pci ou seulement de l'agp?
        Pour les configurations multi écrans.
        • [^] # Re: La 3D == gamers???

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Dans un premier temps, ce ne sera que du PCI/PCI-X. Ensuite, se sera AGP et PCI-Expresse, normalemment
    • [^] # Re: La 3D == gamers???

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Moi, j'utilise Blender (ocasionellement c'est vrai) et c'est vrai qu'un support 3D ne serait pas de refus ...

      Il fallait se manifester ?
  • # Et pourquoi ne pas utiliser un DSP ?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'explique :
    Certaines sociétés comme La startup AGEIA développent des PPU (Physic Processing Unit). Ainsi, on pourrait utiliser une carte aux capacités d'affichage élevées mais à la puissance de calcul réduite. Cette carte graphique pouvant même être embarquée dans le chipset. En parallèle, on met un PPU ou autre DSP dédié, relié au chipset graphique ou à sa mémoire par un lien à haute vitesse.
    Le tour est joué ! On dispose en standard de fonctionnalitées graphiques moyennes et si on s'offre un DSP dédié on a la 3D accélérée.
    Ce DSP peut se présenter sous la forme d'une carte pciX et même faire des calculs pour d'autres fonctions. Calcul de rendu en Raytracing ou simulation par éléments finis par exemple.
  • # Des partenaires professionnels

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour la production, est-ce que le projet s'est tourné vers des professionnels de la "fonderie" qui pourraient trouver un second souffle dans les CG (je pense à S3 ou autre), à l'instar de Novell pour les logiciels, par exemple ?
    Il me semble que si le projet reste entièrement communautaire, les cartes risquent d'être toujours chères et difficiles à mettre en prod...

    Qu'en pensez-vous ?
    • [^] # Re: Des partenaires professionnels

      Posté par . Évalué à 1.

      Effectivement, associer au projet communautaire des partenaires professionnels motivés et respectueux des licences libres devrait donner un élan encore plus important au matériel libre...

      comme cela s'est fait dans tous les secteurs du logiciel libre !
      • [^] # Re: Des partenaires professionnels

        Posté par . Évalué à 1.

        Le problème c'est que la il s'agit d'une entité matérielle : un processeur. Une industrialisation ne sera intéressante (point de vue perf) que dans le cas de la réalisation d'un ASIC.

        Et, il me semble (d'après mes cours) que la réalisation d'un masque coute environ 1 Milion de francs (une paille). Ce qui est largement plus que le pressage d'un cd-rom. J'imagine donc que l'on est pas encore près d'acheter dans le commerce des PC basés sur des architectures matérielle libre (doux rève). Enfin pour ceux qui tienne avoir une machine libéré on peut toujours utiliser des FPGA...

        Mais au fait, je ne crois pas que Xilinx aie donné la licence GPL à ISE fondation.... Donc si le compilo n'est pas libre est - ce que l'architecture générée en sera libre pour autant ? Vu qu'on est en train de jouer au puriste autant continuer :-p
        • [^] # Re: Des partenaires professionnels

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Plusieurs chose :
          Et, il me semble (d'après mes cours) que la réalisation d'un masque coute environ 1 Milion de francs (une paille).

          D'où l'intéret du business model choisi :
          - étape 1 : on montre de quoi on est capable en produisant un carte fonctionnelle sur FPGA. La carte produite se destine aux universités (le pied pour les profs : la carte de dev est une carte vidéo, on peut toujours lui rajouter des modules de traitement spécifique pour les projets, on a les sources HDL) ou les industrielles (on évite de se prendre la tête avec la partie affichage/mémoire/bus pour se concentrer sur notre dev, pour une carte presque donnée).
          [cas optimiste pour la suite]
          - étape 2 : on trouve des investisseurs intéressés, on lance la production d'asic.
          - étape 3 : on cible le marché de l'embarqué et des libristes, on montre que ça peut marcher
          - étape 4 : la machine est lancée, on recommance avec des cartes sons, wifi, crypto, etc.
          Pour le cas pessimiste, ils n'arrivent pas à trouver d'investisseur, et là ils aviseront (prêts banquaires, aide de la communauté, etc.).

          Mais au fait, je ne crois pas que Xilinx aie donné la licence GPL à ISE fondation.... Donc si le compilo n'est pas libre est - ce que l'architecture générée en sera libre pour autant ? Vu qu'on est en train de jouer au puriste autant continuer :-p

          D'où l'intéret de distribuer le HDL et le RTL. Normalement, avec ça on est relativement indépendant du synthétiseur (c'est pas vraiment un compilo en fait ;)
          • [^] # Re: Des partenaires professionnels

            Posté par . Évalué à 1.

            encore une fois ils ne distribuent pas (tout?) le hdl , en tout cas pas tant que les frais de dvp ne sont pas couverts .
            simplement pour eviter qu'une entreprise puisse recup tous le boulot sans payer de dvp ; et tirer directement les asics...
            Maintenant dans la partie dvp je sais pas comment ca va se passer.
  • # ajout d'un processeur ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    J'ai entandu parler que GPU des cartes graphiques pouvait servir à autre chose qu'afficher des images ...

    Je me demande alors dans quelle mesure il est possible d'avoir un processeur qu'on mettrait sur une carte PCI par exemple ... et de pouvoir l'utiliser pour des taches spécifiques.
    De quelle manière cela peut-il se faire ? De quelle manière cela peut il être supporté par le kernel ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.