Revue de presse de l'April pour la semaine 35 de l'année 2014

Posté par (page perso) . Édité par palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
13
1
sept.
2014
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Bulletins Electroniques] Brevetabilité des logiciels et des "business methods" aux Etats-Unis

Par la rédaction, le vendredi 29 août 2014. Extrait:

Une décision de la Cour Suprême va faire évoluer la pratique américaine concernant les brevets sur les logicels, les méthodes, et forcer à un réexamen de leur brevetabilité. Une évolution qui va créer de l'incertitude à court terme, mais qui peut être bienvenue.

Lien vers l'article original: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76626.htm

Et aussi:

[JDN] Open source 2.0 ou l'ère de la maturité

Par Marc Palazon, le jeudi 28 août 2014. Extrait:

En cette année 2014, l’open source est en pleine effervescence et démontre encore une fois qu’il ne s’agit en rien d’un phénomène de mode mais bien d’une mutation profonde de l’écosystème mondial de l’informatique qui se joue.

Lien vers l'article original: http://www.journaldunet.com/solutions/expert/58291/open-source-2-0-ou-l-ere-de-la-maturite.shtml

Et aussi:

[Le Courrier] Une alternative au droit d’auteur

Par Laura drompt, le jeudi 28 août 2014. Extrait:

Les licences Creative Commons encouragent le partage des contenus culturels, dans l’idée d’un Internet participatif. Un changement de paradigme.

Lien vers l'article original: http://www.lecourrier.ch/123348/une_alternative_au_droit_d_auteur

[Le Monde.fr] Hadopi, surveillance, Netflix… le gouvernement Valls 2 est-il numérique?

Par la rédaction, le mercredi 27 août 2014. Extrait:

Emmanuel Macron, qui remplace poste pour poste Arnaud Montebourg à Bercy, est bien plus «digital» – le mot utilisé dans les milieux économiques – que numérique – le mot utilisé par la société civile. C’est lui, en collaboration avec le directeur de cabinet de Jean-Marc Ayrault, qui a par exemple décidé du recul du gouvernement sur les «pigeons», ces entrepreneurs du Web qui protestaient contre la taxation des plus-values de revente d’entreprises.

Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/pixels/article/2014/08/27/valls-2-un-gouvernement-plus-digital-que-numerique_4477403_4408996.html

Et aussi:

[Mediapart] Logiciel Libre - juste une question humaine

Par Frédéric Couchet, le mardi 26 août 2014. Extrait:

Pourquoi existe-il des personnes qui font des logiciels libres? Eben Moglen, l’une des figures les plus importantes dans l’univers du logiciel libre et de la culture numérique, propose une réponse simple et sans doute très juste

Lien vers l'article original: http://blogs.mediapart.fr/blog/frederic-couchet/260814/logiciel-libre-juste-une-question-humaine

[La Presse] Microsoft gâte les cégépiens de Limoilou avec une suite Office gratuite

Par la rédaction, le dimanche 24 août 2014. Extrait:

Ardent militant pour l'implantation du logiciel libre, le professeur Daniel Pascot trouve «scandaleux» que des cégeps relaient la promotion de Microsoft auprès de leurs étudiants. M. Pascot, qui est professeur au Département des systèmes d'information organisationnels de l'Université Laval, ne s'étonne pas de la stratégie adoptée par le géant de l'informatique: «C'est un peu la stratégie du dealer de drogues. On vous donne le produit gratuitement pour que vous ne puissiez plus vous en passer et, par la suite, il devient payant.»

Lien vers l'article original: http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201408/23/01-4794130-microsoft-gate-les-cegepiens-de-limoilou-avec-une-suite-office-gratuite.php

  • # Abus de position dominante…

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    … dans les esprits !

    « À la Fédération des cégeps, on affirme toutefois que les logiciels de Mirosoft répondent à une réalité du marché du travail. «Les employeurs nous disent qu'ils veulent qu'on forme les étudiants sur PC», affirme sa porte-parole, Judith Laurier. »

    Ces deux phrases dans l'article de « La Presse » ne fait-elle pas dresser les cheveux sur la tête ? Ainsi donc les entreprises veulent des gens formés sur PC. Il faut donc leur faire utiliser… des logiciels crosoft ! Visiblement la position dominante de la firme du mond rouge[*], si elle est fort chahutée sur le marché des ordinateurs personnels, est encore fermement établie dans certains esprits.


    Sur un tout autre sujet, je serais intéressé si un expert pouvait commenter les propos sur Tesla tenus dans l'article d'economiematin. Si l'analyse parait cohérente et sourcée, elle me semble toutefois contredire le souvenir des propos et des jugements sur les brevets rédigé par Elon Musk que j'avais pu lire à l'époque.

    [*] Les fameux cocos dont la devise est « all your data are belong to us ».

    • [^] # Re: Abus de position dominante…

      Posté par . Évalué à 1.

      Les formulations sont certes mauvaises, mais l'idée est tout de même pertinente:

      Est-ce le rôle du Cegep de militer pour le Libre en entreprise?
      Non.

      Qu'est-ce qui est plus courant en entreprise, LibreOffice, OpenOffice, Calligra, ou MS Office?
      A leur place, je pense que moi aussi, je souhaiterais que les étudiants soient au moins familiarisés avec MS Office, et je suppose qu'ils ne passent pas l'essentiel de leur temps à apprendre 12 suites Office.

      Oui oui, il vaut mieux un apprentissage "général" qui leur permettra de s'adapter à tout, etc.
      C'est bien beau en théorie, mais en pratique, tout le monde n'a pas vocation à devenir "expert en suites Office quelles qu'elles soient", et il faut bien un support, et le logiciel dominant aujourd'hui en entreprise, c'est MS Office!

      Quant aux propos d'Elon Musk, je ne les ai pas relus, mais il me semble qu'il fait à peu près la même chose que Google: les brevets lui servent à éviter de se faire attaquer, il n'a pas l'intention de bloquer un concurrent avec (sauf clône évident peut-être). On peut être partisan du mouvement Open Source sans forcément abandonner ses brevets à une fondation ou autre.
      C'est moins sexy que les délires sur les brevets mis dans le domaine public, mais c'est tout de même très intéressant pour tous les acteurs du secteur!

      • [^] # Re: Abus de position dominante…

        Posté par . Évalué à 1.

        • Quitte à faire un apprentissage général, autant faire celui qui sera le plus accessible et compatible avec la majorité des autres, aura suffisamment d'indépendances avec l'OS avec les migrations futures (au moment ou les parts de marchés des OS sont remis en questions) et le moins contraignant… LibreOffice. ça parait assez logique.

        • Bah, bloquer un « clone évident », c'est déjà bloquer l'innovation. Un peut comme si on bloquer un clone de git qui sert à la base d'un fork… Les clones évidents, sont la force des compatibles IBM PC que nous utilisons quasiment tous, des téléphones sous Anroid, des distributions Linux, etc… Apple n'aurait pas fait d'écrans tactiles, pas de pinch-and-zoom, etc…

        • [^] # Re: Abus de position dominante…

          Posté par . Évalué à 2.

          Quitte à faire un apprentissage général, autant faire celui qui sera le plus accessible et compatible avec la majorité des autres, aura suffisamment d'indépendances avec l'OS avec les migrations futures (au moment ou les parts de marchés des OS sont remis en questions) et le moins contraignant… LibreOffice. ça parait assez logique.

          Je me demande quel est le temps accordé à la bureautique dans un enseignement général.
          Je me demande aussi jusqu'à quel point tu trouverais normal que la Cegep décide que les employeurs sont trop cons et qu'on va mieux former les gens en faisant le contraire de ce qu'ils demandent (pis z'ont intérêt à les prendre quand même, les élèves, sinon: salauds de patrons, va!).
          Et franchement, tu crois qu'une entreprise va migrer sous LibreOffice parce que le p'tit gars qu'ils viennent de recruter, et ben il sait s'en servir!

          Bah, bloquer un « clone évident », c'est déjà bloquer l'innovation. Un peut comme si on bloquer un clone de git qui sert à la base d'un fork… Les clones évidents, sont la force des compatibles IBM PC que nous utilisons quasiment tous, des téléphones sous Anroid, des distributions Linux, etc… Apple n'aurait pas fait d'écrans tactiles, pas de pinch-and-zoom, etc…

          Tout dépend de ce qu'on appelle "évident", et j'admets volontiers que c'est subjectif.
          Mais j'ai l'impression de voir le même travers à l'œuvre: "idéalement, on devrait supprimer les brevets, alors autoriser les autres à utiliser tes brevets, c'est pas assez!"
          Qu'est-ce qu'ils étaient censés faire pour avoir ta reconnaissance? Invalider unilatéralement tous leurs brevets? Là on les aurait félicités. Pendant environ 2 ans: durée du procès qu'ils auraient pris dans la face à partir du mois qui suivait, juste avant les dommages et intérêts à trop de chiffres pour les compter.

      • [^] # Re: Abus de position dominante…

        Posté par . Évalué à 5.

        Qu'est-ce qui est plus courant en entreprise, LibreOffice, OpenOffice, Calligra, ou MS Office?
        A leur place, je pense que moi aussi, je souhaiterais que les étudiants soient au moins >familiarisés avec MS Office, et je suppose qu'ils ne passent pas l'essentiel de leur temps à >apprendre 12 suites Office.

        C'est un truc que j'ai abordé dans le podcast. Cet argument est à mon sens un très mauvais argument.

        J'ai recruté pas mal de monde à une période pour bosser sur un centre de relation client. Il est bien plus intéressant d'avoir quelqu'un qui du coup comprenne comment ça marche en gros et sache s'adapter qu'un singe savant qui répète des procédures sans les comprendre.

        Même si on utilise que MS office, l'interface change radicalement une fois tous les 5 ans. Quelqu'un qui ne sait pas s'adapter va bloquer, s'énerver et avoir besoin d'une formation juste pour lui montrer où son les boutons et au final la rassurer plutôt qu'autre chose. Entre temps, ça perturbe l'activité, ça coûte de l'argent et du temps pour rien.

        Par ailleurs, les outils métiers sont de plus en plus répandus. Leur fonctionnement, la façon de partager des fichiers, communiquer avec les autres services ne sont jamais les mêmes. A chaque fois qu'on veut changer un outil, une façon de faire pour améliorer une organisation, l’adaptabilité d'un salarié sera un atout.

        • [^] # Re: Abus de position dominante…

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est un débat sans fin qui revient toujours au point de départ. L'argument massue est toujours le même: nous utilisons les logiciel qui ont le plus de chance d'être utilisé en entreprise. Sauf qu'avec un tel résonnement, expliqué moi comment ont va faire pour brisé le cercle vicieux? Faut t'il empêché à un enfant de 13 ans d'aller à l'école parce qu'il est présumé qu'il sera un jours un pilote de Formule 1?

          Le plus grosse farce c'est que les élèves des école qui utilisent les logiciels libres n'ont aucun problème à les utilisé. C'est le cas à Rimouski présentement et c'était le cas à mon école secondaire qui utilisait OpenOffice. Non seulement les étudiant s'adapte rapidement à n'importe quel logiciel, ils s'adapte aussi à n'importe quel Système d'exploitation. Sinon pourquoi auraient ils un Ipad dans leurs cuisines, un ordinateur de bureau avec Windows dans leur chambre et un cellulaire avec Android dans leur poches!

          La vérité est ailleurs. Le fait est que les personnes qui prennent les décision aux gouvernement, sont souvent des informaticien de piètre qualité qui ont été formé à l'époque où les logiciel informatique était programmé avec des carton perforé. Pour évitez de se posez des question, ils sont prêt à octroyez des contrats Openbar, peux importe ce qu'il en coûte. Vous ne me croyez pas? Dite vous qu'a mes cours d'informatique au Cégep, il y a 5 ans, la professeure d'informatique avait justement été formé à cette époque et elle n'avais pas travaillez dans le domaine depuis 1975! Elle était pourtant sensé nous enseigné l'informatique…..ce qu'un élève a fini par faire à sa place toute la session! Dite vous que de tel personne se retrouve aussi aux gouvernement et ils ont probablement beaucoup plus d'influence que vous ne le pensez!

          Ce n'est pas les élèves qui ne sont pas capable de s’adapter, c'est les informaticiens du gouvernement qui ne sont pas capable de s'adapter, c'est très différent!

          • [^] # Re: Abus de position dominante…

            Posté par . Évalué à 2.

            1. Pitié pour l'orthographe, et ce ne sont pas les correcteurs qui manquent!

            2. Comme tu dis, l'utilisateur moyen peut s'adapter à un nouveau logiciel.
              Mais à condition que ce logiciel soit LibreOffice? Si on est formé sur MS Office, on ne peut pas s'adapter à LibreOffice après?

            3. Pour "briser le cercle vicieux", comme tu dis, former les gens à LO au lieu de MS Office avant de les envoyer en entretien, j'y crois assez peu, tu vois.

            Hypothèse 1:

            "Vous savez utiliser MS Office?
            -Je connais les fonctions de base des suites Office, et j'ai été formé à Libre Office.
            -LibreOffice? Mais qu'est-ce que c'est?
            -C'est une suite bureautique alternative à MS Office, qui présente les mêmes fonctionnalités et a un niveau de compatibilité plutôt satisfaisant avec MS Office, mais c'est un logiciel Libre, et qui plus est, totalement gratuit.
            -Mais c'est génial! J'appelle le DSI, nous allons organiser la migration le plus vite possible! Ah, et bien sûr, vous êtes embauché!"

            Hypothèse 2:

            "Vous savez utiliser MS Office?
            -Je reçu un enseignement général aux suites bureautiques, et j'ai été formé à Libre Office.
            -Oui mais ici on utilise MS Office, alors: est-ce que vous savez utiliser MS Office?
            -Euh… je n'ai pas été formé directement à MS Office, mais j'ai les prérequis nécessaire pour m'adapter.
            -Hmm, ok."

            si un autre candidat "identique" rentre en répondant "oui, j'ai été formé à MS Office", le poste est perdu, en passant…

            Les entreprises migrent suivant leur intérêt. Elles n'ont aucun intérêt à conserver une suite bureautique qui coûte très cher quand une alternative gratuite équivalente existe.

            C'est incroyablement naïf et prétentieux d'affirmer que quelques recrues vont expliquer la vie à leurs futurs employeurs!!

            • [^] # Re: Abus de position dominante…

              Posté par . Évalué à 1.

              Sauf qu'il ne faut pas regardez si loin d'après moi.
              Anyway si ça ne concernerait que moi, je ferais un virage drastique dans les école. Il a eu Symphony, Star Office, Microsoft Work, Microsoft Office, Open Office, LibreOffice. Les suites bureautiques ont varié depuis 30 ans. Faire un choix de société implique du courage et un jours, espéreront le, les gouvernements en feront preuve!

              Bref, un jours ou l'autre LibreOffice se démarquera dans certain domaine et l'utilisation de la suite augmentera significativement, je le crois du moins…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.