Journal Clairement, l’Europe aime de plus en plus l’open source !

Posté par . Licence CC by-sa.
2
13
mai
2020

"Clairement, l’Europe aime de plus en plus l’open source !"

Bah oui et non, hier je découvrait un projet de rapport sur les brevets logiciels et l'IA visant à niquer le libre, et le logiciel propriétaire aussi:

https://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2014_2019/plmrep/COMMITTEES/JURI/PR/2020/05-12/1203550EN.pdf

"as computer programs, cannot be patented, except under Article 52(3) of the European Patent Convention;"

Le rapporteur est un député de la République en Marche.

Allez, clairement, l’Europe aime de plus en plus l’open source !

Et n'oubliez pas la troisième tentative (...)

Journal Chirac et les brevets logiciels: de la promesse en campagne électorale à la trahison

19
26
sept.
2019

En 2002, Jacques Chirac s'annonçait contre les brevets logiciels, en pleine campagne électorale présidentielle.

EN 2004, la France supporte le compromis irelandais au Conseil permettant la brevetabilité des logiciels.

Encore un trahison de plus.

https://www.zdnet.fr/actualites/brevets-logiciels-des-editeurs-francais-interpellent-le-president-chirac-39152588.htm

Journal Vers une fin de la guerre des brevets logiciels ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
28
10
oct.
2018

Ce 10 octobre 2018, annonce de Microsoft : « Microsoft joins Open Invention Network to help protect Linux and open source ».

L’OIN est une organisation qui rachète des brevets afin de protéger des pans essentiels de logiciels libres utilisés dans les systèmes GNU/Linux. Elle a été créée fin 2005 par IBM, Novell, Philips, Red Hat et Sony.

Ainsi, la mission de l’OIN est résumée en première page de son site : « OIN’s mission is to enable Linux ».

(...)

Journal journal lien : Interview sur la propriété intellectuelle

Posté par . Licence CC by-sa.
6
8
juin
2017

http://www.millenaire3.com/interview/faut-il-reformer-la-propriete-intellectuelle un interview de Thibault Schrepel, docteur en droit.

On y parle de patent trolls, de l'efficacité des brevets et de réforme possible de ces derniers. Mais surtout il dit qu'il faudrait démocratiser cette question en Europe, la mettre dans le débat publique et expérimenter.

Expiration des brevets du Fraunhofer Institute sur le format MP3

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa.
58
3
mai
2017
Audiovisuel

Le Fraunhofer Institute est à l’origine de la création du format de compression audio MP3. Il détient les brevets majeurs sur cette technologie et en a tiré profit pendant de longues années :

« MP3 license revenues from Technicolor’s administration generated about €100 million for the Fraunhofer Society in 2005. »

Logo MP3

Mais, ça, c’était avant. Un communiqué laconique sur le site du Fraunhofer Institute nous apprend que le dernier brevet vient d’expirer officiellement :

« On April 23rd, 2017, Technicolor’s mp3 licensing program for certain mp3 related patents and software of Technicolor and Fraunhofer IIS has been terminated.
We thank all of our licensees for their great support in making mp3 the defacto audio codec in the world, during the past two decades.
 »

Le format MP3 est maintenant complètement libéré des risques juridiques qu’entraînaient son utilisation dans des pays reconnaissant les brevets logiciels. On va donc sans doute voir enfin arriver des encodeurs MP3 dans Fedora, par exemple.

Pour avoir plus de détails sur les derniers brevets arrivés à expiration en 2017, voir la partie brevets de la page Wikipédia sur le MP3.

Journal Expiration des brevets du Fraunhofer Institute sur le format MP3

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
61
2
mai
2017

Le Fraunhofer Institute est à l'origine de la création du format de compression audio MP3. Il détient les brevets majeurs sur cette technologie et en a tiré profit pendant de longues années :

MP3 license revenues from Technicolor's administration generated about €100 million for the Fraunhofer Society in 2005

Mais ça c'était avant.
Un communiqué laconique sur le site Fraunhofer Institute nous apprend que le dernier brevet vient d'expirer officiellement :

On April 23, 2017, Technicolor's mp3 licensing program (...)

Journal Brevets et argent public

5
30
avr.
2017

Je trouve formidable l'engagement des motards pour faire reculer le cancer à l'occasion de l'opération Une rose un espoir. Mais 2 questions me taraudent.

1) Pourquoi faire une campagne aussi intrusive ? J'entends par là le bruit des motos dans tous les villages pendant tout un week-end, le porte-à-porte et les signes tracés à la craie sur les trottoirs. Si toutes les associations se comportaient ainsi, cela deviendrait invivable. Pourquoi ne pas plutôt demander des dons par courrier postal, par (...)

Revue de presse de l'April pour la semaine 41 de l'année 2016

21
17
oct.
2016
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Revue de presse de l'April pour la semaine 37 de l'année 2016

15
19
sept.
2016
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Journal TAFTA

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
31
26
juin
2016

Si le traité de libre échange TAFTA imposé à l'Europe par les États-Unis est signé, les brevets logiciels s'appliqueront en Europe, avec une masse colossale de brevets déjà enregistrés par l'Office Européen des brevets. Ce sera un coup fatal pour toutes les TPE et PME qui éditent des logiciels libres en France et en Europe. Malgré les manifestations précédentes et les échecs successifs pour passer en secret ces traités (ACTA, CETA), nous ne sommes toujours pas écoutés.
Plusieurs pétitions ont (...)