Revue de presse de l’April pour la semaine 4 de l’année 2018

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
23
30
jan.
2018
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[RTL.fr] 5 questions sur la protection des données personnelles
Par Benjamin Hue, le dimanche 28 janvier 2018. Extrait :

« Célébrée tous les 28 janvier, la journée mondiale de la protection des données personnelles vise à sensibiliser les internautes à la nécessité de protéger leur vie privée en ligne. Cette année revêt une importance particulière. Une nouvelle législation européenne entre en vigueur le 25 mai. »

[L’info durable] Un festival met la « science collaborative » à l’honneur
Par Sarah Diep, le vendredi 26 janvier 2018. Extrait :

« Laboratoires associatifs, microscopes low‐cost et performances queer gynécologiques ? Bienvenue dans la santé du futur ! »

[L’ADN] Tristan Nitot : « Les internautes sont devenus le bétail de Google et Facebook »
Par Olivier Robillart, le mercredi 24 janvier 2018. Extrait :

« Ne plus laisser Facebook, Apple, Google ou Microsoft avoir accès à votre vie numérique, c’est possible. Tristan Nitot de Cozy Cloud livre les clés pour reprendre le pouvoir sur vos informations personnelles. »

[canoe] Linus Torvalds : les correctifs Spectre et Meltdown, de la foutaise
Par André Boily, le mardi 23 janvier 2018. Extrait :

« Jusqu’ici, les impacts des vulnérabilités Spectre et Meltdown des puces Intel ont été couverts pour les systèmes Windows et macOS, mais du côté des systèmes libres [GNU/]Linux, ça ne tourne pas rond là non plus. »

[ZDNet France] Quand la Défense a changé de cap en faveur de Microsoft
Par Thierry Noisette, le mardi 23 janvier 2018. Extrait :

« Des présidences Chirac à Sarkozy, et des ministères Alliot‐Marie à Morin, la Défense a d’abord penché pour les logiciels libres, avant de se jeter dans les bras de l’éditeur, montrent des documents révélés par Next INpact et pointés par l’April. »

Et aussi :

Voir aussi :

[Le Monde Informatique] Barcelone délaisse Microsoft au profit de l’open source
Par Serge Leblal, le lundi 22 janvier 2018. Extrait :

« Dans le cadre de la campagne européenne “Public Money, Public Code” lancée par la Free Software Foundation Europe, Barcelone a décidé de se passer des services de Microsoft au profit de solutions open source. Les logiciels Exchange Server, Internet Explorer et Office vont être progressivement délaissés au profit d’Open-Xchange, Firefox et la suite LibreOffice. »

  • # Règlement Général européen sur la Protection des Données

    Posté par . Évalué à 6.

    Que les médias s'intéressent au RGPD, c'est bien. Un peu tard mais c'est bien. Hélàs il en est encore qui n'ont pas compris que ce n'est pas le 25 mai de cette année qu'il entre en vigueur: il est déjà entré en vigueur et, ce, depuis mai 2016!

    Quelques dates, depuis la page liée:

    4 mai 2016 : Parution du règlement au Journal officiel de l’Union Européenne (JO, L 119, 4 mai 2016).
    25 mai 2016 : Entrée en vigueur du règlement n°2016/679.

    Ce qui se produira à partir de mai 2018, ce sont les amendes si les organismes contrôlés ne peuvent prouver leur mise en conformité ni leurs efforts pour y arriver. Pour info: les plus petites amendes sont de 10.000.000€ ou 2% du chiffre d'affaires annuel, les plus importantes de 20.000.000€ ou 4% du chiffre d'affaire annuel.

    • [^] # Re: Règlement Général européen sur la Protection des Données

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      De ce que j'ai compris, le 25 mai 2016, le règlement est entré en vigueur mais il laisse deux ans aux organismes pour se préparer. Avant mai 2018, le règlement n'est pas effectif, on est juste dans une période transitoire.

      Du coup, je trouve ça un peu réducteur de dire que ce ne sont que les amendes qui vont arriver en mai 2018, ce qui laisserait penser que les organismes qui ne respectent pas ce qui est décrit dans le RGPD aujourd'hui serait en faute. Ce n'est pas le cas, c'est normal que les organismes ne soient pas encore prêts (mais bon, vaudrait mieux qu'ils n'en soient pas trop loin quand même).

      • [^] # Re: Règlement Général européen sur la Protection des Données

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 31/01/18 à 13:54.

        Avant mai 2018, le règlement n'est pas effectif, on est juste dans une période transitoire.

        Pour avoir assisté à Bruxelles sur une conférence de plusieurs heures sur le RGPD, ce n'est pas ce qui ressort des questions-fréquemment posées qui ont servi d'entrée en matière sur le sujet. Une de ces questions était précisément: « le RGPD entre en vigueur en mai 2018 », réponse à laquelle fut (je résume) « non, le règlement est entré en vigueur en mai 2016, donnant aux entreprises deux ans pour se mettre en conformité; mai 2018 est la date à partir de laquelle les amendes commenceront à tomber du fait que le RGPD est applicable à cette date. »

        […] les organismes qui ne respectent pas ce qui est décrit dans le RGPD aujourd'hui serait en faute.

        C'est cette phrase qui serait plutôt réductrice! Donc non, bien sûr que non. Les législateurs savent qu'il faudra du temps pour la mise en conformité complète, c'est pourquoi ne pas être en ordre ne constitue pas une faute. En tous cas pour le moment. Ce qu'il faudra aux entreprises c'est montrer qu'elles son en train de tout mettre en œuvre pour y arriver.

        Maintenant, que deux ans soient (furent) suffisants pour la mise en conformité, c'est un autre débat. Mais ce qui change en mai 2018, ce sont bien les amendes.

        • [^] # Re: Règlement Général européen sur la Protection des Données

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          On peut chipoter, mais je te cite :

          mai 2018 est la date à partir de laquelle les amendes commenceront à tomber du fait que le RGPD est applicable à cette date

          Ça dit bien que mai 2018 est la date de mise en application du RGPD et je pense que c'est bien la date de mise en application qui intéresse les gens, pas tellement la date d'entrée en vigueur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.