SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags : aucun
0
30
avr.
2003
Justice
Aprés l'action en justice de SCO-Caldera contre IBM pour "vol" de propriété intellectuelle, SCO-Caldera récidive et attaque RedHat et SuSe car leurs versions du noyau Linux incorporerait du code leur appartenant.

La version "Linus" du noyau est pour l'instant épargnée par SCO-Caldera, mais vont ils vraiment s'arrêter là ?

Aller plus loin

  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par . Évalué à 10.

    Hum, je ne vois pas comment une telle peut arriver. Le noyau est bien sous license GPL (contaminante). Donc si SCO-Caldera modifie le noyau, la modif est GPL, et tout le monde peut en faire ce qu'il veut (en gpl).

    On pourrait avoir un peu plus d'explications ?
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 8.

      Je suis tout à fait d'accord avec toi. Je crois qu'ils n'ont pas compris grand chose aux logiciels libres chez Caldera. De toute facon, c'est pas comme ca qu'ils vont s'en sortir ! Ils ne sont pas du tout en position de force. Je me demande même si ils ne tentent pas ca pour essayer de se "refaire".
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 3.

      > On pourrait avoir un peu plus d'explications ?

      SCO est en faillite : son fond de commerce (les unxies sur PC) est ravagé par les alternatives librement disponibles.

      Mais SCO est l'héritier histoire des droits (brevets, techniques, etc.) historiques d'AT&T sur Unix-le-vrai, et chercher à obtenir de l'argent en contrepartie de supposées atteintes à ces droits.

      IBM a payé sans procès. C'est normal : leur intérêt est de consolider SCO de sorte à ce qu'il soit en meilleur position contre les concurrents d'IBM sur le marché Linux commercial. En payant, ils renforcent la valeur des prétentions de SCO et espèrent que SuSE et RedHat paieront, donc perdront de l'argent, donc s'affaibliront : IBM s'en fout, IBM a plein de ronds, et son intérêt est d'exterminer les petites sociétés concurrentes.

      Accessoirement, toute société faisant du Linux commercial (Mandrake, par exemple) risque d'être menacée à son tour dès qu'elle aura de quoi payer :-)

      Note annexe : en choisissant d'utiliser des produits qui ne sont pas distribués par des sociétés à but lucratif, on peut éviter tout problème d'approvisionnement futur ou risquer de voir son fournisseur ruiné par les agissements de ses concurrents.
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 7.

      Ce que SCO dit, c'est que du code lui appartenant a atteri dans Suse et Redhat sans son autorisation

      Il ne s'agit pas de SCO mettant du code dans le kernel ou ailleurs et revenant apres pour porter plainte.

      Maintenant, il faut voir ce que le proces va donner.
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par . Évalué à 10.

        Ce que SCO dit, c'est que du code lui appartenant a atteri dans Suse et Redhat sans son autorisation

        Bon eh bien, puisque de toute façon les sources des noyaux Suse et Redhat sont publics, qu'attendent-ils pour nous montrer quel est le code qui leur appartient ?

        Allez, faut pas être timides !

        ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 7.

      Ce que pretend SCO-Caldera est que du code de leur developpement Unix, du code sous copyright, a ete integre dans les kernels patches de distributions GNU/Linux, ce qui serait bien une violation de leurs droits d'auteurs. Ce code serait du a l'influence d'IBM dans ces distributions, or IBM et SCO-Caldera avaient collabore sur un Unix en environnement x86 et SCO-Caldera accuse IBM d'avoir reutilise leurs developpements par la suite dans Linux.
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        C'est pire que ça ... ils ne disent pas que le code a été copié, non, mais ils disent que les types d'IBM ont, avec ce développement commun, acquis des connaissances qu'ils n'auraient jamais pu avoir sinon, et donc que les progrès de linux, si rapides, ne peuvent qu'être dû à cela, qu'ils considèrent comme une violation de copyright.

        Honnêtement, c'est complètement pipo leur truc, c'est du grand n'importe quoi. SCO essaye simplement de récupérer du pognon sur les droits sur Unix qu'ils ont récupéré, mais je vois pas vraiment comment ils pourraient y arriver légalement. Ce qu'il y a d'ironique, c'est que pendant que la main droite de SCO lache ses avocats sur linux, la main gauche commercialise linux ...
        • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est a peu près le même probleme qu'avait évoqué Johm Maddog Hall lors d'une conf il y a un mois ici (à Dublin) à propos d'AT&T.

          En gros, chers petits etudiants, je veux bien vous montrer le code source d'UNIX (tm) à la condition que vous ne travaillez jamais de votre vie entiere dans une boite qui fabrique un systeme d'exploitation. On est bien dans un mechanisme de proprietarisation du savoir, de brevet sur les methodes.
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 5.

      Je lis:

      He also told MozillaQuest Magazine that the tainted code is not in the Linux kernel that Linus [Torvalds] and others have helped develop. We're talking about what's on the periphery of the Linux kernel.

      En gros, ils ne visent pas le kernel Linux en lui meme mais des bouts de codes "en péripherie". Ils auraient trouvés du code "possedé" par SCO dans les distrribs RedHat et SuSe.

      A la fin:
      It certainly looks as though SCO, through its spokesperson Chris Sontag, is clearing the Linux kernel, at least as supplied by kernel.org, of containing any tainted/SCO-owned Unix code.

      Ce n'est donc pas le kernel qui est visé mais bien les distribs pour ce qu'elles ajoutent et qui contiendrait du code Unix, soumis à une licence possédée par SCO.

      A aucun moment l'article ne parle de modifications sur le kernel faites par SCO (enfin j'ai lu rapidement...)
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Logique, SCO ne peut pas demander de l'argent à Linus Torvalds (pas assez riche), par contre, RedHat et Suse représente une cagnotte plus importante.

        Ce n'est qu'une histoire de gros sous, le copyright et autres ne sont que des pretextes.
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        > En gros, ils ne visent pas le kernel Linux en lui meme mais des bouts de codes "en péripherie".

        Attention, il se réserve le droit d'attaquer Linux plus tard., Je cite la page 2 de l'article :

        MozillaQuest Magazine: The Linux kernel and GNU/Linux people with whom I have discussed the Caldera v IBM matter say that:

        (a) As far as they know there is no proprietary SCO-owned code in the Linux kernel or in the GNU/Linux operating system, is this correct?

        Chris Sontag: We're not commenting on this yet at this point.

        (b) If you and/or SCO would let them know what code in the Linux kernel and/or the GNU/Linux operating system is proprietary SCO-owned code, not in the public domain, they would remove that code immediately from the Linux kernel and/or the GNU/Linux operating system. If there is proprietary SCO-owned code in either the Linux kernel and/or GNU/Linux, are you and/or SCO willing to say what that code is so that the Linux kernel and/or GNU/Linux operating system people can remove that code from the Linux Kernel and/or the GNU/Linux distribution?

        Chris Sontag: We're not commenting on this yet.


        Concernant Linux, il disent simplement qu'ils s'abstienne de commentaire _pour l'instant_.

        Le pire est encore à venir et je les soupconne, à l'image des Editions Albert René, d'attaquer Linus car le nom "Linux" est trop proche du nom "UNIX" dont il ont racheté les droits ya plusieurs années...
        • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

          Posté par . Évalué à 9.

          Je me suis tapé plusieurs article: ce que Caldera reproche c'est un transfert de

          • code

          • methodes

          • Idées technologiques


          vers Linux sans plus de précisions, Caldera s'appuie sur un achat de brevets qu'il a fait il y a vraiment longtemps.

          Donc IBM, pour prouvé que la plainte n'est pas fondée, doit d'abord prouvé que

          • Caldera n'a acheté un brevet sur Unix mais sur une partie (mais laquelle ?)

          • Que cette partie n'est pas dans GNU/Linux

          • Que ayant eu accès aux codes, méthodes, technologies de Caldera il n'ait pas eu transfert vers Linux


          A mon avis, le numéro 3 est le plus difficile, un informaticien ayant eu accès à un code peut-il vraiment prétendre ne pas avoir vu qq chose d'intéressant qu'il réutilisera dans un autre développement, si cela est faux pour une personne quand est-il des x autres développeurs, y compris ceux ayant quitté la société ?

          Si Caldera n'avait aucune chance de gagner, il n'aurait pas tenté ce procès. Pour eux, c'est un quitte ou double.

          Si caldera gagne, je deviens proKrosoft !!!
          • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

            Posté par . Évalué à 10.

            IBM avait répondu dès l'émission de la plainte en spécifiant qu'ils ne se laisseraient pas faire et qu'ils comptaient riposter. Voici un article du 11 mars récapitulant la position d'IBM et la condamnation de l'attitude de SCO par Suse et Redhat (ils avaient déjà senti le vent venir).

            http://news.com.com/2117-1016-991922.html(...)

            SCO à mon avis à vu un petit peu trop gros en visant IBM directement. IBM possède une équipe d'avocats (surnommés the A-team ;-) qui peut noyer n'importe quel requète en justice sous des tonnes de procèdures pendant quelques années. Dans ce cas précis, c'est une bonne chose(du moins pour l'instant :-( et encore ...)
        • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

          Posté par . Évalué à 2.

          D'ailleurs Linux devrait croupir au fond d'un cachot car il usurpe le nom d'un personnage de Snoopy !

          BeOS le faisait il y a 20 ans !

          • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Il faudrait même porter plainte à la mère Torvalds.
            Elle n'aurait jamais dû avoir le droit de nommer son fils d'un nom aussi proche d'une marque sous copyright.

            D'ailleurs, Seb compte bientôt porter plainte contre tous les parents qui ont nommé leur enfant Sébastien.

            Nan, franchement, le nom Linux n'est pas attaquable. Ou alors, il faut imaginer Linus au tribunal en train de s'excuser de s'appeler Linus.
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par . Évalué à 2.

    Au fait, quelqu'un à t'il tester leur dernier produit. Je me souviens d'avoir tester Caldera OpenLinux (sic) il y a pas mal de temps. C'etait marrant au niveau de l'install où l'on pouver jouer à tetris ou quelque chose comme ca pendant qu'il copier les fichiers mais ca cassait pas des briques en dehors de ca.
    Décidement rien ne vaux une bonne Debian !
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Cela ressemble vraimment à la fuite en avant d'une boite qui va bientot couler. Au mieux, cela peut leur apporter un peu de sous à moyen terme mais cela ne les fera pas tenir très longtemps.

    En plus cela montre une nouvelle fois l'absurdité des brevets sur les logiciels.

    Yannick
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par . Évalué à 7.

    Pour moi ca semble confirmer une chose : SCO/Caldera va mal et fait des procés à tout va pour retarder sa disparition.

    IBM, maintenant Redhat, SuSe, à qui le tour ensuite ?
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 7.

      MultideskOS, bien sur. Mais ils n'arriveront à rien, le code de MultideskOS étant intégralement auto-généré par MultideskOS quand le besoin s'en fait sentir.
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par . Évalué à 1.

        Tiens je l'avais oublier ce Bozo la ....
        Son site est une vrai perle, la FAQ à mourrir de rire :)

        D'ailleur en voivi un extrait :


        Un autre avantage de taille, est qu'il n'est plus nécessaire de compiler le code du programme,
        ce qui nous fait gagner de l'énergie mais qui permet aussi une compatibilité complète entre
        toutes les versions de MultiDeskOS.
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      La Syrie ?

      /o\

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ah c'est seulement maintenant que tu penses que SCO va mal ? AMHA, ca fait plus de 5 ans que j'entends ca, SCO etant passe par des plans successifs pour tenter de rester en vie. En fait, je m'etonnes meme qu'une compagnie l'ai rachetee ...

      Steph
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Ce qui me rassure quand meme c'est la fin de l'article (page 3)

    Il serait possible que SCO ne possede encore aucune preuve contre IBM, et tenterait de forcer ce dernier a faire une declaration compromettante, (l'article precise que c'est monnaie courante dans les affaires civiles) afin d'obtenir des preuves ...
    L'article precise encore que ce pourrait etre aussi le cas de l'attaque contre RedHat et Suse, meme si le representant de SCO a l'air d'avoir plus de preuves contre eux.

    Par contre il y a une partie de l'interview qui m'a fait dresse les cheveux sur la tete : (page 2)

    -"Linux vient de Unix et nous possedons le systeme Unix". Tous les contributeurs de Linux nous ont dit que c'etait faux. Ils disent que Linux a ete developpe independamment. Que Linux n'est pas derive de Unix. Est-ce que vous etes d'accord avec ca ?
    - Non, Tout cela sera examine au tribunal.

    Assez bizarre quand meme, surtout quand le meme bonhomme dit que la version du noyau de Linus (le kernel officiel) est au dessus de tout soupçon.

    Bref, j'ai vraiment l'impression qu'ils font tout et n'importe quoi...
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Linux ainsi que les *BSD (et ainsi FreeBSD qui est à la base de MacOsX) ne contiennent pas une goutte de code original d'AT&T, code sur lequel SCO a des droits.

      Ils ont été réécrits depuis zéro : voir à ce sujet la news précédente sur l'interview de la CoreTeam de FreeBSD.
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par . Évalué à 1.

        Il me semble que macos x fonctionne avec le micro noyau Mach + le serveur BSD lite pour assurer les services unix.

        Il ne s'agit pas d'un noyau monolithique comme celui de netbsd, free ou open
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 1.

      Linux - le noyau - était basé sur le code de minix (au tout départ), rien à voir donc avec System V, BSD et autres.
      Linus en a ré-écrit de nombreuses parties, sinon toutes.
      Et minix à été developpé au départ par Andrew Tanenbaum (qui écrit aussi des bouquins connus sur les réseaux). Il me semble (à vérifier) que minix est passé depuis peu en open-source (GPL ou autre, je ne sais pas précisement).
      Faut que SCO arrête de se faire des films là ....
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par . Évalué à 5.

        Je pense pas que linux était basé sur minix au départ. Au contraire, minix ne convenait pas à linus, donc il s'est dit qu'il pouvait faire aussi bien lui meme.
        En plus, si minix n'est passé que récemment en open source, ca serait embetant que linux ait été gpl toutes ces années tout en contenant des bouts de minix...
        • [^] # un peu d'histoire ....

          Posté par . Évalué à 5.

          Effectivement, je n'aurai pas du dire "basé" mais "inspiré de".
          Petit extrait trouvé sur http://lea-linux.org/intro/linuxetgnu.php3(...) :

          "Linus Torvalds (le nom Linux est issu d'un jeu de mot entre son prénom et Unix), 21 ans, étudiant finlandais à Helsinski, Finlande, démarra comme hobby l'écriture d'un nouveau noyau (cliquez sur les mots verts pour en avoir la définition) de système d'exploitation de type Unix fonctionnant sur plateforme i386. Il s'intéressait à Minix, un petit système Unix fonctionnant aussi sur PC, et décida de développer un système qui serait meilleur. Il publia la première version 0.02 sur le forum de discussion comp.os.minix, en demandant à d'autres développeurs de l'aider afin de l'améliorer"

          Donc c'est bien en s'inspirant de minix, pas au sens du code, mais des fonctionnalité (Unix sur PC, etc etc) qu'a démarré Linux.
          • [^] # Re: un peu d'histoire ....

            Posté par . Évalué à 1.

            Tiens, il me semblait qu'en fait il avait décidé de l'améliorer pour ses besoins puis que plus tard à force d'avoir amélioré, il a estimé que ce n'était plus un minix,puis les parties minix ont été réécrites.
            (Je croyais aussi qu'au début, il fallait installer minix puis dessus linux).


            Mais je l'ai lu ailleurs
            • [^] # Re: un peu d'histoire ....

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              > (Je croyais aussi qu'au début, il fallait installer minix puis dessus linux).

              ça c'est l'histoire de la poule et de l'oeuf.
              Comment compiler et installer linux pour quand on n'a ni Linux ni un gcc porté sous linux !

              Forcement qu'au début il fallait d'abord s'installer un système fonctionnel (Minix) pour en remplacer les "briques" une par une et porter doucement mais surement les applis de base sur un noyau Linux.

              Aujourd'hui encore, comment s'installer la LFS si l'on a pas déjà un Linux fonctionnel ?
            • [^] # Re: un peu d'histoire ....

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Si je me souviens bien, le dernier reste de minix est le format très rustique des disquettes de boot.
              Quelqu'un pour confirmer ?
            • [^] # Re: un peu d'histoire ....

              Posté par . Évalué à 2.

              moi je l'ai lu ici:

              « Linus Torvalds, par exemple, n'a pas essayé d'écrire Linux en partant d'une page blanche. Au contraire, il a commencé par réutiliser le code et les idées de Minix, un minuscule système d'exploitation ressemblant à Unix tournant sur les 386. La totalité du code de Minix a été abandonnée ou réécrite complètement depuis -- mais tant qu'il était là, ce code a servi de tuteur à l'enfant qui deviendrait Linux. »

              extrait de La cathédrale et le bazar (The Cathedral and the Bazaar) d'Eric S. Raymond
              http://www.linux-france.org/article/these/cathedrale-bazar/cathedra(...)

              Mais je ne sais pas ce que ça vaut sur les faits.
  • # BRAVO !!!

    Posté par . Évalué à -1.

    Moi je dis que c'est plutôt bon, tout ça... En effet, ça va obliger les développeurs à purger le noyau de tout code "impur" pour être sûr de partir sur des bases saines. Après tout, leur code (celui de SCO), vu ce qui a été fait jusqu'à maintenant, on peut bien s'en passer...

    Maintenant, en plus, on voit bien la bassesse de certaines boîtes...
    • [^] # Re: BRAVO !!!

      Posté par . Évalué à 2.

      Le problème c'est que apparrament il n'y a aucun code leur appartenant dans le noyeau ....
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par . Évalué à 3.

    Je me demandes comment SCO/Caldera peut attaquer Suse alors qu'ils font tous les deux parti de United Linux, et sont, si j'ai bien compris, censé, non seulement travailler ensemble, mais aussi partager une base commune ( le noyeau entre autres ? )pour leurs distibutions respectives.
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par . Évalué à 4.

      Etre en affaire sur certtaines choses n'empeche en rien de se faire des procès (surtout aux USA) de même qu'être concurrents n'empèche pas de colaborer sur certaines choses (MS/IBM/HP, TCPA ..)
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par . Évalué à 6.

    Ce n'est pas un indice de la mauvaise santé de SCO, c'est la politique de Caldera depuis pas mal d'années. Ils avaient déjà tenté le coup en rachetant DR-DOS pour faire un procès à Microsoft, là ils rachètent SCO, étudient les téchnologies et font des procès à IBM.

    Caldera n'a jamais été une entreprise pro-Linux, il n'y ont vu qu'un moyen de faire du fric (et ils n'y sont pas arrivé).

    SCO a coulé parce qu'ils n'ont pas vu venir la vague Linux, ils ont continué à proposer leur SCO-Unix hors de prix en pensant que Linux ne concurrencerait jamais leurs unix.
  • # SCO-Caldera et outlook.

    Posté par . Évalué à 2.

    Afin de contrer SCO, il serait bon qu'un énorme effort soit fait pour la gestion des calendriers et des contacts sous outlook. Dans mon entreprise, on est en train de migrer vers un serveur SCO car ils sont les seuls à gérer correctement ces deux tâches qui sont vitales, en plus du mail.

    Malheureusement, à part "binary" qui règle un peu notre soucis mais qui ne fournit qu'un programme, je n'ai pas trouvé de distribution qui remplace un serveur exchange. Je parle de distribution car pour l'instant, je n'ai vu aucun programme libre réalisant ce que je souhaite, programme qui pourrait être incorporé à une distribution libre.

    Si vous avez des pistes, n'hésitez pas à les donner.
    • [^] # Re: SCO-Caldera et outlook.

      Posté par . Évalué à 2.

      je croyais qu'il y avait un serveur (libre) fourni par HP qui faisait un remplacement potable a Exchange ?
    • [^] # Re: SCO-Caldera et outlook.

      Posté par . Évalué à 1.

      il serait encore plus bon de passer à autre chose qu'outlook dans ton entreprise.
      • [^] # autre chose qu'outlook

        Posté par . Évalué à 1.

        Tiens, si t'as une suggestion, je suis preneur (non, pas php-groupware).

        Un client mail/agenda/calendrier/etc (du genre outlook ou EVOLUTION) qui tournerait sous win32 *ET* Linux.

        L'ideal aurait été un port d'évolution sous win32, les habitudes étant ce qu'elle sont, dans ma boite il n'y a que les serveurs qui soient sous Linux, et ma bécane en dual boot.
        • [^] # Re: autre chose qu'outlook

          Posté par . Évalué à 1.

          Lotus Notes ?

          :o) muhahahahahhahahahahahahaha

          Mince il veut un client linux... heu, évolution peut s'interfacer avec le serveur domino je pense...

          Donc, client lotus sous win32 et evolution sous linux avec un gros serveur linux pour Domino... non ?

          À moins que tu ne fasses tourner le client Lotus sous linux avec Wine... j'avais réussi au bureau mais je ne sais pas si toutes les fonctionnalités sont disponibles.

          Tiens, y'a aussi le mode web du serveur Domino...

          Sinon, Evolution ça marche avec cygwin ?
          • [^] # Re: autre chose qu'outlook

            Posté par . Évalué à 1.

            Le client Lotus (r5) ne fonctionne pas trop mal sous Wine.
            Faut pas trop aller chatouiller les attachements exotiques mais les viewers sont la plupart du temps suffisants.
          • [^] # Re: autre chose qu'outlook

            Posté par . Évalué à 1.

            > Lotus Notes ?

            Arggg, Vade Retro Satanas!
            .
            .
            .
            PS: Echange Lotus notes 5 contre un bon vieux Pine.
        • [^] # Re: autre chose qu'outlook

          Posté par . Évalué à 1.

          Je pense que ca arrivera dans Mozilla. Il y a deja un carnet d'adresses, un calendrier mais il est minimaliste pour le moment.

          Patience... Ou mieux: contribution...
  • # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

    Posté par . Évalué à 2.

    SCO joue ses dernières cartes, l'unix propriétaire quand il n'est pas soutenu par un grand constructeur ça devient limite. C'est vrai que cette boite fait un peu tout de travers depuis quelques années, ils se sont auto-marginalisés.

    Ce qu'il faudrait c'est un rachat par SUN ou IBM qui nous debarasse de ce pb.
    • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Non pas un rachat par SUN ou IBM ou HP car ça donnerait encore du grain à moudre à leurs avocats. Il vaudrait mieux un rachat par la FSF pour 1$ symbolique, car à mon avis, ça n'a plus beaucoup de valeur intrinsèque.
      • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis bien d'accord, et ce qui m'inquiète, c'est qu'en plus, une relativement petite boite sur le point de crever qui attaque un concurrent énorme du secteur, en général c'est pour faire passer un message du type "ça vous coutera à peine plus cher de nous racheter, et vous éviterez des problèmes et que votre image soit chahutée dans la presse".
        Or SCO racheté par IBM, c pas forcément la meilleure chose qui soit pour Linux... Pour l'instant IBM est tout gentil parce qu'ils ont encore Sun et HP en face d'eux, et qu'ils ne veulent pas risquer de se mettre tout le monde à dos dans la communauté Linux, mais si par exemple Sun se casse la gueule, ils risquent de changer de partition, les gens de big blue.
        • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

          Posté par . Évalué à 1.

          Tout gentil ? Qu'entends tu par là ? Soit IBM bosse sur Linux en respectant sa licence, soit ils vont voir ailleurs...
          • [^] # Re: SCO-Caldera attaque RedHat et SuSe

            Posté par . Évalué à 1.

            Je parlais de l'attitude d'IBM vis à vis de la communauté Linux, pas du noyau Linux, et il y a plein de dégats qu'ils peuvent y faire, rien qu'en ayant un minimum d'imagination. Quand on a un portefeuille de brevets comme le leur, on peut en faire des procès à tout va pour couler la concurrence, et ce n'est qu'un exemple.
  • # Et si SCO faisait du raisonnement par l'absurde..?

    Posté par . Évalué à 5.

    Je n'arrête pas de m'empêcher de me dire que c'est tellement, tellement gros, les revendications de SCO que ça pourrait être beaucoup plus fin qu'on ne le perçoit !

    Et si au contraire, les velléités de SCO avaient pour but de démontrer combien étaient absurdes certaines applications des lois sur la propriété intellectuelle.

    En agissant de la sorte, c'est-à-dire en demandant quelque chose qui est moralement et intellectuellement irrecevable, ça pourrait produire un choc, même parmi ceux qui soutiennent mordicus les lois de la propriété intellectuelle et les brevets logiciels !

    Hum... who knows...

    P.S : Hors-sujet ! Je recommande le film "La vie de David Gale", un beau raisonnement par l'absurde !

    Allez, -1 pour mes élucubrations et pour le hors-sujet
    • [^] # Oui...., mais non en fait.

      Posté par . Évalué à 4.

      Ca aurait pu être vrai si ça avait été une autre boite que CALDERA.

      Ils ne sont pas particulièrement connus pour leur défense du libre ou de l'esprit du libre.

      De plus, les procès lucratifs, c'est leur dada.

      Enfin, ils sont en mauvaise santé financière. Quelques bons millions de dollars de dommages et intérets seraient bienvenus.

      Non, ça ressemble beaucoup à un baroud d'honneur (mais sans honneur)
  • # Eléments financiers

    Posté par . Évalué à 1.

    Il me semble que les derniers chiffres publiés par SCO sur le dernier trimestre (ou année ?) affichaient : 27 M$ de CA
    - 10 M$ d'activité Unix
    - 17 M$ d'activité propriété intellectuelle

    Ca semble clair. Ainsi que sur l'avenir (ou plutot le non avenir) d'United Linux.
    Une raison de plus de passer sur Debian.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.