SCO puni : plus de nmap !

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
28
fév.
2004
Internet
La nouvelle vient de paraitre sur le site de insecure.org développeur de nmap : « En vertu de l'article 4 de la GPL, et en raison des violations de cette même licence par SCO, nous mettons fin au droit de SCO de redistribuer Nmap dans tous ses produits, y compris OpenLinux, Skunkware, OpenServer et UNIXWare. Nous avons aussi décidé de cesser le support de OpenServer et UNIXWare ».

C'est une première. Nmap n'est pas indispensable au fonctionnement d'une machine Unix, mais c'est un programme bien utile. Il suffirait que quelques autres actions de ce genre aient lieu pour rendre les produits SCO très peu utilisables.
Maintenant la question est de savoir ce que vont faire les avocats de SCO. Vont-ils réécrire nmap ?

NdM : il s'agit quand même de la sortie de Nmap 3.50. CHANGES:

[...]
SCO Corporation of Lindon, Utah (formerly Caldera) has lately taken to an extortion campaign of demanding license fees from Linux users for code that they themselves knowingly distributed under the terms of the GNU GPL. They have also refused to accept the GPL, claiming that some preposterous theory of theirs makes it invalid (and even unconstitutional)! Meanwhile they have distributed GPL-licensed Nmap in (at least) their "Supplemental Open Source CD". In response to these blatant violations, and in accordance with section 4 of the GPL, we hereby terminate SCO's rights to redistribute any versions of Nmap in any of their products, including (without limitation) OpenLinux, Skunkware, OpenServer, and UNIXWare. We have also stopped supporting the OpenServer and UNIXWare platforms.
[...]
Added a new classification system to nmap-os-fingerprints. In addition to the standard text description, each entry is now classified by vendor name (e.g. Sun), underlying OS (e.g. Solaris), OS generation (e.g. 7), and device type ("general purpose", router, switch, game console, etc). This can be useful if you want to (say) locate and eliminate the SCO systems on a network, or find the wireless access points (WAPs) by scanning from the wired side.
[...]

Aller plus loin

  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Fyodor stoppe donc le support de nmap sur les OS SCO ce qui est totalement dans son droit.

    Par contre, on apprend qu'en vertu de l'article 4 de la GPL, Fyodor interdit la distribution de nmap sur les produits SCO (ce qui le cas actuellement).

    L'article 4 stipule in extenso:
    "You may not copy, modify, sublicense, or distribute the Program except as expressly provided under this License. Any attempt otherwise to copy, modify, sublicense or distribute the Program is void, and will automatically terminate your rights under this License. However, parties who have received copies, or rights, from you under this License will not have their licenses terminated so long as such parties remain in full compliance. "

    En ce qui concerne nmap, SCO a t'il modifié la license de nmap (et pas du reste)? S'il ne l'a pas fait, je ne vois pas bien ou se situe la violation et dans ce cas, la légitimité d'une telle interdiction par Foyodor.
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 6.

      je pense que tu n'a pas le droit de distribuer un logiciel sous licence X et de hurler à qui veut l'entendre que cette licence est anti-constitutionnelle, nulle et non-avenue. c'est cela que protège la GPL. c'est une forme de détournement en soi
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à -1.

        Ce serait donc comme pour la démocratie; la libre expression est donnée à qui veut tant que ça n'est pas dans un but anti-démocratique.

        C'est pour ça que le conseil constitutionnel devrait bannir le FN de même que SCO ne devrait pas avoir le droit d'utiliser quelque soft que ce soit sous GPL et GPL-like.

        La générosité est-elle trop précieuse pour laisser la possibilité d'en abuser ou au contraire est-elle renforcée par toute (et n'importe quelle) utilisation?
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 10.

          Je crois au contraire que la force de la démocratie devrait résider dans son ouverture. Laissons donc les racistes s'exprimer, ils se ridiculisent eux-même. Je préfère la discussion à l'interdiction.
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par . Évalué à 1.

            Il y a malheureusement pas mal d'exemples ou les racistes ne se sont pas ridiculises et des gens ont ete victimes de leurs ideologies nauseabondes.

            Ceci dit, je pense que l'attitude de SCO "faites ce que je dis, pas ce que je fais" n'est pas tres morale, mais elle est probablement legale (meme s'ils s'attaquent a la GPL, tant qu'elle n'a pas ete invalidee, ils ont le droit de l'utiliser au meme titre que leurs adversaires).

            Tom
            • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              > Il y a malheureusement pas mal d'exemples ou les racistes ne se sont pas ridiculises et des gens ont ete victimes de leurs ideologies nauseabondes.

              Il y a aussi pas mal d'exemples où le fait d'avoir caché et interdit a au contraire renforcé l'idée et amené des gens qui ont l'impression d'un gros pouvoir qui musèle les idées légitimes.

              Je ne sais pas quel est le meilleur schéma mais c'est loin d'être si simple
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 8.

      A ce que je comprends, SCO est prive des droits qui lui etaient accordes jusqu'ici parce a travers la GPL parce qu'ils ne reconnaisent pas (plus) la GPL.
      Je trouve ca assez logique : si d'un cote ils n'acceptent pas ("refused to accept the GPL", j'ignore dans quelles circonstances au juste) une licence, alors ils ne peuvent pas pretendre a quelque droit que ce soit dans ce cadre.
      Tu considere la GPL come invalide ? Ben tu peux pas profiter des droits qui y sont attachés. Hop, plus de droits, plus de chocolats.
      Heu la je confonds un peu ; )

      Marrant, ca ne semblait pas poser de probleme de conscience a SCO. J'attendais mieux de la part d'une boite si attachée a ses droits ; )
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 7.

      SCO distribue une version binaire-only de linux sous sa leur licence à eux, (en violant la GPL sous pretexte qu'elle est invalide):
      http://www.fr.sco.com/presse/pages/comm27.html(...)
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 1.

        Justement non... Ils ne distribuent pas de linux.
        L'article dit simplement que si tu as un linux chez toi, tu dois payer pour avoir le droit d'utiliser le code de SCO soit-disant inclus dans le noyau qui ne peut pas être GPL puisque (c) SCO.
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 4.

          Justement si, ils distribuent du Linux. Ils ont quand même quelques clients à qui ils ont vendu du Linux (remember Caldera ?), et qui ont des contrats de maintenance.

          Extrait de la conférence d'Eben Moglen à Harvard :

          They have distributed the operating system kernel program called Linux. That is, SCO has. They continue to do so to their existing customers because they have a contractual responsibility to provide maintenance.

          When they distribute that program called Linux, they are distributing the work of thousands of people, and they are doing so without a license, because they burned their license down when they tried to add terms to it, by charging additional license fees in violation of Sections 2 and 6 of the GPL.
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par . Évalué à 2.

            Je répondais au lien posté plus haut "SCO distribue une version binaire-only de linux sous sa leur licence à eux" qui est une mauvaise interprétation des demandes de SCO puisque concerne toutes les distribs de linux...

            Et je persiste : SCO ne distribue pas (ou plus si tu préféres) Linux : trouve un lien de téléchargement sur leur site et alors j'aurai un gage...

            Mais tu as aussi raison quand tu dis qu'ils ont distribué Linux par le passé, ce qui pose un gros problème comme expliqué dans ta citation. En ce qui concerne la maintenance par rapport aux clients existants, c'est invérifiable (qui a déjà acheté une distrib Linux chez SCO ? ;-).
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ils refusent la license, donc "[they] may not copy, modify, sublicense, or distribute the Program".

      C'est comme tout : tu acceptes la license, ou tu as rien.

      Il refusent la GPL, ils ont plus le droit de copier, modifier, distribuer nmap.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        C'est aussi simple que ça !
        Quand j'ai découvert la nouvelle sur la liste cooker, je me suis d'abord demandé si j'étais bien réveillé et je me suis demandé si j'avais bien compris.
        En relisant, j'étais mort de rire et j'ai trouvé bon d'en faire profiter les amis de linuxfr.
        Je dois dire que je me suis même demandé s'il ne fallait pas placer la nouvelle dans la rubrique humour. Mais il n'y avait pas de rubrique "humour vrai"...
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est relativement claire, SCO ne reconnait pas la GPL, donc celle-ci ne lui accorde aucun droit de copie modification et autre, c'est ce que rappel l'article 4.

      Sans la GPL, SCO n'a aucun droit sur le code de Nmap, ce serat aussi valide pour n'importe quel autre licence, ce n'est pas parce que c'est du logiciel libre que c'est dans le domaine publique SCO qui se fait soit disant le defenceur de la proprieté intellectuel devrait le savoir.

      Si demain, je declare tous seul dans mon coin que le contrat d'utilisateur de telle logiciel est invalide cela ne me donnera pas le droit de le pirater.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        cela me parais bien plus compliqué que ça. nmap n'est pas le seul soft sur les systèmes SCO et divers licenses cotoyent divers softs. SCO peut très violer la license GPL pour certains softs en la modifiant et être en accord pour d'autres où elle est la license est laissé intacte.

        Une violation de license s'applique au cas par cas, pour chaque soft GPL inclus. Si la license n'a pas été violé pour nmap, il n'y a aucune base pour l'interdire.

        Maintenant si suivant les allégations de SCO, on peut interdire un soft GPL, cela devient dangereux. En effet, une entreprise qui vend un produit contenant un soft en GPL peut se sentir légitiment en danger si elle sait que suivant ses opinions on a le droit de lui interdire la distribution d'un soft GPL.

        Ainsi ce genre de propos d'interdiction me semble complètement hors-contexte dans l'affaire nmap et SCO. Si cela n'est pas le cas (et à moins qu'on ait avancé d'autres arguments), la crédibilité de la license GPL en prendrait en coup.
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          SCO refuse de reconnaître la GPL en bloc (puisqu'il va jusqu'à dire qu'elle contraire à la constitution des USA (ce en quoi le tribunal suprême a déjà tranché dans l'autre sens, m'enfin SCO n'est plus à une incoherence près); donc puisque SCO refuse la GPL *dans tous les cas*, il n'ont pas le droit d'utiliser quelque logicile GPL que ce soit.
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Est ce que ça veut dire qu'on ne considére plus nmap comme un logiciel libre ?

    On m'a toujours dit que les softs sous gpl seront toujours sous gpl, et donc utilisables sans contrainte ( autre que la GPL elle même ). Est ce que c'est une premiére ?

    Comment vanter le libre, et le fait qu'on est pas lié a un fournisseur quand on voit que le même fournisseur peut nous interdire de le redistribuer quand il le veut ?
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 9.

      Non cela signifie simplement que la seule chose qui te permet d'utiliser librement le logiciel en question est la licence et qu'en ne la respectant pas, tu perd les droits que tu avais.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 8.

        il me vient une question si SCO ne peux plus utiliser nmap a cause de la GPL , alors il ne doit pas pouvoir non plus utiliser aucun logiciel sous licence GPL ?
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 2.

          Tiens c'est vrai je n'y avait pas pensé...
          Mais le problème est de savoir si les auteurs de ces logiciels aurront les reins assez solides pour attaquer SCO.
          D'ailleur la FSF ne peut elle pas intervenir dans ses cas la ?
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          comme dit plus bas, si tu ne respecte pas les devoirs de la licence (peut importe celle dont il s'agit), tu perds tes droits.

          Je pense qu'à ce titre, SCO devrait effectivement ne plus pouvoir utiliser de logiciels libres.

          Perso, je trouve ça bien qu'une équipe de dev de LL fasse une telle action. Ca permet de rappeler que, dans le Libre, tout le monde est acteur et donc que l'affaire SCO concerne tous les gens oeuvrant dans le Libre, pas seulement IBM, RH & co.
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par . Évalué à 3.

            Je pense qu'à ce titre, SCO devrait effectivement ne plus pouvoir utiliser de logiciels libres.
            La GPL n'est pas la seule license possible pour un logiciel libre. Cette limitation ne devrait valoir que pour les logiciels sous GPL
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Il n'y a pas besoin d'accepter la GPL pour utiliser un soft GPL. Par contre il faut l'accepter pour redistribuer un de ces softs.
            • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

              Posté par . Évalué à 0.

              Faux ! En quoi la GPL ferait exception ? Pour tout logiciel, si tu veux l'utiliser, tu regardes sa licence et ce qu'elle te permet de faire avec.

              Par contre, au vu de la liberte offerte par la GPL en termes d'utilisation d'un programme, je ne vois pas comment on pourrait faire pour le lancer tout en refusant les termes de la licence.

              Le bonjour chez vous,
              Yves
              • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html(...)

                Article 5: "You are not required to accept this License, since you have not signed it. However, nothing else grants you permission to modify or distribute the Program or its derivative works."

                Ceci signifie que tu n'as pas à accepter la licence pour utiliser le logiciel, mais seulement pour le modifier ou le distribuer, ou distribuer des "travaux dérivatifs".
                • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Sauf erreur de ma part, la GPL est un contrat entre le distributeur et celui qui reçoit le logiciel. Si l'un des deux n'accepte pas la GPL, alors tu n'as pas le droit de recevoir le logiciel, donc, si tu ne l'as pas, tu ne peux pas l'utiliser !
                • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Si tu n'acceptes pas la licence rien ne te donne le droit d'utiliser le soft (par défaut le droit d'auteur t'y interdit), c'est aussi simple que ça. Et quoi que contienne la licence, ça ne pourra pas changer (puisque pour que la licence intervienne il faut à la base en accepter le contenu)
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 5.

      "utilisables sans contrainte ( autre que la GPL elle même )"

      C'est justement ce que tu sembles n'etre qu'une () qui fait toute le poid !
      la GPL, comme bcp de "contract", te donne des droits et des devoirs.
      Si tu ne respectes pas les devoirs d'un contract, il ne faut pas estimer en avoir les droits.
      Et cette histoire, à mon avis, ne fait que réécrire cette généralité noir sur blanc pour un exemple bien précis.

      la GPL te laisse justement libre, te laisse indépendant d'un fournisseur...
      libre à toi de trouver qlq d'autres qui voudra reprendre le support "OpenServer et UNIXWare"
      Cela ne lui est absoluement pas interdit
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 3.

        tiens, mais il y a un marché à prendre, là...


        je sors --->[ ]
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 1.

          tiens, mais il y a un marché à prendre, là...

          Prend aussi le marche du support de SCO Unix, vu que SCO est deja mort :)

          Je sors aussi --->[]
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 2.

      Il ne fait pas faire d'amalgame : la licence GPL assure des libertés justement parce qu'elle est très contraignante. On est moins libre avec une GPL qu'avec une BSD.

      Contrairement à ce que prétendent Microsoft et autres, la GPL protège les droits d'auteur et l'auteur est donc tout à fait libre de refuser l'utilisation de son soft à telle ou telle entreprise.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        > l'auteur est donc tout à fait libre de refuser l'utilisation de son soft à telle ou telle entreprise.

        Oui, mais dans ce cas il ne met pas son soft sous GPL parce qu'en le faisant il donne explicitement le droit à quiconque de redistribuer à n'importe qui. La GPL est là justement pour dire que tu ne refuses aucune redistribution (moyennant quelques conditions, mais pas d'interdiction suivant les personnes).

        > la GPL protège les droits d'auteur

        La GPL ne protège rien du tout. Tes droits d'auteurs sont là même sans la GPL. La GPL ne fait que réglementer ce que tu autorise ou pas aux autres.
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui, mais dans ce cas il ne met pas son soft sous GPL parce qu'en le faisant il donne explicitement le droit à quiconque de redistribuer à n'importe qui. La GPL est là justement pour dire que tu ne refuses aucune redistribution (moyennant quelques conditions, mais pas d'interdiction suivant les personnes).

          Exactement. Et comme disait Stephane Fermigier a une conf, si par exemple quelqu'un ne veut pas que les militaires utilisent son logiciel parce que faire la guerre et tuer des gens c'est mal, c'est legimite. Mais du coup ce n'est plus un logiciel libre.
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par . Évalué à -2.

            La GPL protège les droits d'auteur dans la mesure où, contrairement à l'amalgame courant, elle n'autorise pas à faire tout et n'importe quoi avec l'oeuvre. L'auteur en garde pleinement la maîtrise.

            Pour moi l'auteur (et lui seul) d'un soft sous GPL peut parfaitement en interdire l'utilisation à qui il veut.
            • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

              Posté par . Évalué à 3.

              Pour moi l'auteur (et lui seul) d'un soft sous GPL peut parfaitement en interdire l'utilisation à qui il veut.

              Non. Il a le droit de changer la licence, certes, mais si son soft est sous GPL, la licence c'est ca:
              http://www.gnu.org/licenses/gpl.html(...)
              Dedans, il n'y a aucune clause qui interdit l'utilisation du soft a qui que ce soit. Si tu veux interdire ton soft a quelqu'un, alors tu ajoute une clause, disant par exemple: "Les araignees et les visigoths n'ont pas le droit d'utiliser ce logiciel." (a traduire en langage un peu plus juridique). Ton soft sera donc sous une autre licence, qui n'est plus la GPL.

              Ensuite, si on lit ca:
              http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html(...)
              The freedom to use a program means the freedom for any kind of person or organization to use it on any kind of computer system, for any kind of overall job, and without being required to communicate subsequently with the developer or any other specific entity.
              On en conclue que selon la FSF, ta nouvelle licence ne sera pas libre.

              Et si on lit ca:
              http://opensource.org/docs/definition.html(...)
              en particulier le point 5: The license must not discriminate against any person or group of persons.
              On en conclue que selon l'OSI, ta licence ne sera pas non plus Open Source.
              • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

                Posté par . Évalué à 2.

                Les araignees et les visigoths n'ont pas le droit d'utiliser ce logiciel
                [...]
                the freedom for any kind of person or organization

                Les araignees n'etant pas des personnes, elles doivent donc se monter en associations pour utiliser des logiciels libres comme l'entend la FSF alors ?

                The license must not discriminate against any person or group of persons.

                Et les araignees alors ?

                Signe: le mouvement de reconnaissance des araignees
                • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  En fait ca sort de la Vie est Belle.
                  - Papa, pourquoi c'est marque "Interdit aux juifs et aux chiens", sur ce magasin ?
                  - Ben je sais pas, ils les aiment pas c'est tout. Qu'est-ce que t'aimes pas, toi ?
                  - Les araignees.
                  - Ah bon ? Moi, c'est les visigoths. Alors on va mettre une pancarte sur notre librairie, "Interdit aux araignees et aux visigoths". D'accord ?
            • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              contrairement à l'amalgame courant, elle n'autorise pas à faire tout et n'importe quoi avec l'oeuvre.

              les droits d'auteurs pur t'empeche tout. C'est le detendeur des droits qui va permettre certaines choses sous certaine condition.

              la GPL protège les droits d'auteur

              Je dirait plutot "les droits d'auteur protègent la GPL" ou plus exactement, "la GPL repose sur les droits d'auteur".
            • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              > elle n'autorise pas à faire tout et n'importe quoi avec l'oeuvre

              Par défaut personne n'a aucun droit. Tout ce qu'une licence peut faire c'est au contraire te retirer certains droits d'exclusivité (suivant certaines conditions).

              > Pour moi l'auteur (et lui seul) d'un soft sous GPL peut parfaitement
              > en interdire l'utilisation à qui il veut.

              L'auteur d'un soft peut faire ce qu'il veut. Mais si il donne un droit illimité et irrévocable de redistribution (suivant certaines conditions), il ne pourra plus revenir dessus par la suite sans donner des indemnités. Il y a eu engagement.
              Or la licence GPL c'est justement une licence irrévocable donnant le droit de redistribuer. Une fois lancée tu ne peux plus la renier pour les copies en circulation. Si tu veux te garder la réserve : choisis une autre licence (mais notes bien qu'elle ne sera pas libre)
  • # Mais où va-t-on (c) ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Autre extrait du changelog:

    To emphasize the highly professional nature of Nmap, all instances of "fucked up" in error message text has been changed to "b0rked".

    Serait-ce de l'autocensure ?
    • [^] # Re: Mais où va-t-on (c) ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Nan, c'est juste que b0rked ca fait plus 1337 :)
    • [^] # Re: Mais où va-t-on (c) ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      > Serait-ce de l'autocensure ?

      Plutôt du deuxième, voire troisième, degré : « b0rked » est un terme très peu, euh, professionnel (il y a une entrée dans le Jargon File [http://www.catb.org/esr/jargon/html/B/borken.html(...)], et je suppose que ça fait référence au chef Suédois du Muppet Show).

      Soit dit en passant, je ne suis pas juriste, mais je pense qu'à moins que Fyodor ait un différend spécifique avec SCO sur le code de NMAP lui-même, il ne peut pas révoquer leur licence (le différend qu'on connaît est sur le code du noyau, donc seuls les développeurs du noyau ont vu leur licence bafouée et peuvent la résilier). L'auteur du site Groklaw semble être d'accord, puisqu'elle écrit « Nmap is not part of the kernel, so charging a license fee for use of the kernel wouldn't be a GPL violation that would involve Nmap. However, it is conceivable that he is of the belief that SCO's assertion of copyright or "derivative works" rights over Linux constitutes a claim that they might make against him, so he is taking prophylactic action by cutting their distribution rights » [http://www.groklaw.net/article.php?story=20040227135714777(...)]. À vue de pif, je dirais donc qu'il s'agit plus d'un effet d'annonce que d'une vraie menace légale. M'enfin, qui vivra verra...

      Envoyé depuis mon PDP 11/70

      • [^] # Re: Mais où va-t-on (c) ?

        Posté par . Évalué à 1.

        > Plutôt du deuxième, voire troisième, degré
        Ok, j'aurais dû rajouter le smiley...

        > et je suppose que ça fait référence au chef Suédois du Muppet Show
        De kowâ ? Encore lui ? Qu'est-ce qu'il a fait encore ?
        • [^] # Re: Mais où va-t-on (c) ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Ok, j'aurais dû rajouter le smiley...

          Ben oui, sinon on sait pas sur quel pied danser :-)

          > De kowâ ? Encore lui ? Qu'est-ce qu'il a fait encore ?

          Il a dit maintes fois « bork, bork, bork ! ». Donc bork -> borken -> borked -> b0rked. Les Amerloques appelent ce genre de mot/phrase, voire idée, qui a tendance à déborder de son domaine initial pour se répandre partout ailleurs des « memes » (aucune idée sur la prononciation). Un autre exemple serait le barbarisme « à l'insu de mon plein gré ». C'est d'ailleurs assez marrant de voir tout le temps des références culturelles (entre guillemets, hein :-) se retrouver là où on ne les attend pas, ça donne une idée du pouvoir des médias à atteindre les gens. En fait, ce salaud de chef Suédois devait être un agent secret testant des méthodes de propagande...

          Envoyé depuis mon PDP 11/70

  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par . Évalué à 0.

    Maintenant la question est de savoir ce que vont faire les avocats de SCO. Vont-ils réécrire nmap ?
    Je ne pense pas que les avocats de SCO savent programmer !
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par . Évalué à 1.

    Hum ... Je pense au contrat social Debian qui dit, entre autres, qu'aucune contrainte ne doit venir restreindre l'usage de la distribution. Autrement dit, que personne n'a le droit d'empècher quiconque d'utiliser la distribution, pour quelque usage que ce soit.

    Indirectement, est-ce que nmap ne va pas se retrouver dégagé de certaines distributions qui ne partageront pas cette vision contraignante ?

    M
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Non, puisque nmap est toujours GPL et que la GPL est DFSG compliant.

      Les dévelopeurs de nmap ne font qu'appliquer la GPL.
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 1.

      Debian/SCO ?

      je suis collectionneur, je la veux !
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      On utilisera des packets non-free
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 4.

      La licence n'a pas change, il s'agit justement d'une interpretation de la GPL. SCO n'a plus le droit de distribuer nmap ; pas parce que l'equipe nmap l'a decide, mais parce que selon eux les actions de SCO ont cette consequence.

      Le probleme ce n'est pas "SCO ne reconnait pas la GPL" mais "SCO veut forcer les utilisateurs a payer pour du code GPL" (alors qu'ils ont recu une copie, legalement selon les termes de la GPL). Donc, ayant tente de distribuer du code GPL (en l'occurence nmap) sous une licence differente, SCO met fin aux droits qu'ils ont dessus.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le probleme ce n'est pas "SCO ne reconnait pas la GPL"

        Peut etre n'as tu pas lu ceci http://www.osaia.org/letters/sco_hill.pdf(...) ?
        Sco ne reconnait pas la GPL et pire encore ... sco fait du lobbying pour essayer de faire croire que la gpl est anti-constitutionnelle donc non applicable au USA.
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 2.

          Je n'ai pas dit le contraire. Je dis que ce n'est pas ce lobbying qui constitue une violation de la GPL.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > Donc, ayant tente de distribuer du code GPL (en l'occurence nmap)
        > sous une licence differente

        URL ?

        J'ai toujours vu que :

        - SCO demandait des comptes sur Linux, le noyeau. Rien en rapport avec nmap
        - Ils clament effectivement que la GPL est invalide, mais rien dans la licence n'interdit quelqu'un d'en questionner la légitimité (heureusement)
        - Ils n'ont jamais à ma connaissance distribué nmap sous une autre licence que GPL
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 1.

          Si tu réfutes une licence tu ne l'accepte pas et donc tu ne peux pas utiliser des produits distribué sous cette licence...
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par . Évalué à 1.

            http://www.gnu.org/licenses/gpl.html(...)
            5. You are not required to accept this License, since you have not signed it.
            However, nothing else grants you permission to modify or distribute the Program
            or its derivative works. These actions are prohibited by law if you do not accept
            this License. Therefore, by modifying or distributing the Program (or any work
            based on the Program), you indicate your acceptance of this License to do so, and
            all its terms and conditions for copying, distributing or modifying the Program or
            works based on it.


            --> Pour faire usage d'un programme sous licence GPL on n'est pas obligé d'accepter cette license.
          • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Tu peux très bien réfuter la légalité d'une licence auprès de la justice, et pourtant t'y conformer tant que la justice n'a pas tranché.
            Sauf erreur c'est ce qu'ils font et ça ne contredit ni la loi ni la licence.
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Autrement dit, que personne n'a le droit d'empècher quiconque d'utiliser la distribution, pour quelque usage que ce soit.

      Utiliser != Distribuer

      Le problème n'est pas que SCO utilise NMAP, mais le fait qu'il redistribue le programme alors qu'il considère la GPL comme non valable.

      L'utilisation d'une application sous license GPL n'est soumis à aucune restriction. Il me semble qu'on peut très bien utiliser un logiciel sous GPL sans pour autant accepter la license. Ce qui n'est pas le cas si on copie, modifie ou redistribue le logiciel. Là, il faut respecter la GPL à la lettre.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 0.

        Je ne crois pas.
        Si tu n'acceptes pas la GPL, alors tu n'as absolument aucun droit sur le code, et même pas celui de le regarder ou de l'executer. Exactement de la même façon que si tu te promenais chez Ms et tombait sur code source, tu n'aurais aucun droit dessus.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à -1.

        L'utilisation d'une application sous license GPL n'est soumis à aucune restriction. Il me semble qu'on peut très bien utiliser un logiciel sous GPL

        Faux !
        Pour tout logiciel protege par une licence, qu'elle soit GPL ou non, on est oblige de respecter ses termes pour l'utilation du logiciel.

        Par contre, dans le cadre de la GPL, il est je crois impossible de l'utiliser d'une maniere interdite par la GPL: elle autorise tout a ce niveau (vraiment tout ? A verifier)

        Le bonjour chez vous,
        Yves
  • # GPL FSF SCO

    Posté par . Évalué à -2.

    Dans le cas de logiciel sous GPL, les auteurs n'ont ils pas donner leur droits a la FSF?

    Et dans ce cas n'est ce pas a la FSF de decider de telle mesures?
    Vu que c'est elle qui devrait s'occuper des problemes de droit.
    • [^] # Re: GPL FSF SCO

      Posté par . Évalué à 3.

      NON



      GPL et "copyright gnu" sont 2 CHOSES DIFFERENTES .


      la gpl est une licence type ecrite pour le projet GNU

      ET

      on peut utiliser cette licence pour son PROPRE PROJET A SOI et en GARDER la PROPRIETE.

      ET

      cela A AUCUN rapport avec le fait de "donner le copyright" à la FSF QUAND ON PARTICIPE au projet GNU.


      il y a des milliers de projet sous licence gpl qui n appartiennent que a leur auteur, et pas à la FSF


      la FSF ne possèdent que les travaux dans le cadre du projet GNU .
      la FSF est légalement concernée que par les softs qu'elle a écrit elle meme ou qui lui ont été DONNE explicitement. point final.
      • [^] # Re: GPL FSF SCO

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ajouterais qu'en plus beaucoup de projet avec GNU dans leurs nom, ne sont en fait pas des projet GNU et les "copyright gnu" sont rarissimes.
        • [^] # Re: GPL FSF SCO

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          La FSF n'oblige pas les projets faisant partie du projet GNU à lui assigner le copyright. L'auteur peut très bien avec un projet GNU (sur http://www.gnu.org/software/(...) ) sans que le copyright soit à la FSF.

          Lucas
          • [^] # Re: GPL FSF SCO

            Posté par . Évalué à 1.

            A ce propos je trouve qu'il est bon de mettre la FSF dans les copyrights avec son nom. Comme ça si je débloque un jour, je ne pourrais pas changer la license sans l'accord de la FSF, et inversement. Faire une confiance aveugle en la FSF n'est pas une bonne idée AMA. D'ailleurs mes softs ne sont pas sous license GPL 2 et ultérieures mais juste GPL2.
            • [^] # Re: GPL FSF SCO

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              > Comme ça si je débloque un jour, je ne pourrais pas changer la
              > license sans l'accord de la FSF

              Uh ? en gros tu fais ça pour éviter d'être capable de quelque chose ? faudra m'expliquer là.
              Surtout que ça ne donne aucune garantie supplémentaire pour l'utilisateur : leur copie ne pourra de toutes façons pas changer de licence, et si tu ne veux pas continuer à contribuer dans le futur à cause de la licence rien ne t'y obligera.
              J'ai du mal à voir l'intérêt
            • [^] # Re: GPL FSF SCO

              Posté par . Évalué à 1.

              Et tu crois que tu peux copyrighter au nom d'une personne tierce un truc que tu as fait toi ?

              Super, je vais recuperer et distribuer les sources de windows et les distribuer sous GPL au nom de mon pire ennemi, pis appeler le FBI et le faire arreter...
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Quel malheur, les employés de SCO n'ont donc plus aucun pretexte pour regarder la video de presentation de NMAP :

    http://www.insecure.org/nmap/nmap_haxxxor.html(...)
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Que Samba fasse la même chose et on se marrera : SCO se vante d'une compatibilité SMB grace à Samba.... cela aurait d'ailleurs du être fait depuis au moins 8 mois.
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 2.

      En termes de licence, c'est deja fait: la licence est la meme.

      En termes de communication, effectivement, que samba, et plein d'autres, fassent de meme, histoire de rendre inutilisable le systeme SCO en termes de licences.
      Les gens qui ecoutent ceux qui parlent (et pas ceux qui developpent) se mordront les doigts d'avoir paye une licence SCO, puisqu'en reconnaissant cette licence, ils reconnaissent qu'ils ne peuvent plus utiliser les autres logiciels. Alors qu'a l'inverse, suffisait d'ignorer les betises de SCO pour a la fois faire des economies de licence et pouvoir utiliser le parc logiciel sous licence GPL :)

      Reste qu'a part l'arret du support SCO chez nmap, le reste n'est qu'une interpretation de la GPL. Faudrait voir ce que ca donne avec de bons avocats devant un juge pour savoi si c'est valable. Mais la guerre de la communication n'a pas besoin de cela.

      Le bonjour chez vous,
      Yves
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par . Évalué à 0.

    De toute manière [opinion] SCO s'en fiche de ce genre de réponse : leur démarche n'est pas constructive et en fait pas tournée vers l'informatique non économique.
    A mon avis derrière tout cela il y a Micro$oft. La rumeur de la volonté de SCO de se faire racheter par IBM n'est qu'une façade. Derrière il y a Micro$oft qui soutient, et sacrifie - au sens potentiel de création logiciel, un SCO qui était quasi HS. Le but étant de foutre un maximum la merde dans le monde du libre et dans les esprits qui s'y ineressent. Quite à tuer l'image (déjà faible) d'une société comme SCO. D'ailleurs y-a-t-il encore + de développeurs payés chez SCO que d'avocats ? Micro$oft - grâce a son magot colossal - a largement les moyens d'une telle action, largement de quoi convaincre qui que ce soit chez SCO de s'autodétruire -juste l'image pas le porte-monnaie- pour envoyer tout type de torpille vers le monde du libre. Micro$oft en a les moyens alors pourquoi se gêneraient-ils alors qu'ils savent que la montée de Linux signe la fin de leurs age d'or.
    C'est là que l'on voit le côté fondamentalement déviant d'un monopole.
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je sais que billou est le mal incarné mais c'est un peu excéssif.
      Nous dirons plutot que kro s'en félicite. Et que SCO joue sa dernière carte et il la joue seul.
      Mais bon cela pourrait aboutir a une jurisse prudence en notre faveure, cela n auras pas été un mal.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 0.

        Qualifier Linux de 'cancer' c'est bien excessif aussi. Je n'arrives pas à comprendre cette "carte" que joue SCO ? Qu'est-ce que celà lui rapporte ?? c'est un suicide ! Leur revendication de code est abhérente. Car c'est clair qu'à terme Linux s'en sortira. Franchement je ne vois pas ce qui empêcherait M$ de procéder comme ça. (quand on voit que le président des USA ment à tout son peuple, et derrière ce sont des influences financières de qqs groupes de personnes - controler le pétrole irakien, se liberer de celui de l'Arabie-saoudite, et déclenche une guerre avec de nombreux morts, il n'y a pas à s'étonner de tels pratiques). Quand il y a des dizaines de milliards de dollars en jeu...on ne fait pas appel à l'abbé Pierre...
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par . Évalué à 1.

      Micro$oft - grâce a son magot colossal - a largement les moyens d'une telle action, largement de quoi convaincre qui que ce soit chez SCO de s'autodétruire -juste l'image pas le porte-monnaie- pour envoyer tout type de torpille vers le monde du libre.

      Je pense comme toi qu'effectivement Microsoft soutient SCO financièrement dans cette histoire de procès. Cependant, je doute que Microsoft et le board de SCO ait décidé de sacrifier cette entreprise. N'oublions pas que derrière SCO, il y a des actionnaires et si McBride décidait de suicider l'entreprise, sa responsabilité serait prise en compte.

      McBride a certainement du tenter le tout pour le tout, essayer de jouer à quitte ou double, mais je doute qu'il veuille de manière volontaire détruire l'entreprise.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 2.

        Et si au contraire le but etait de faire monter l'action a son maximum, prendre le fric au meilleur moment, et abandonner le bateau qui est deja saborde depuis longtemps ?
        Et si cela n'etait l'affaire que de 2 ou 3 actionnaires, accompagnes d'une equipe d'avocats ? Des monstres qui n'auraient rien a faire de leurs employes ?
        Je sais, c'est monstrueux, mais c'est moins monstrueux que de tuer des gens en faisant croire au monde entier que ces gens ont des armes nucleaires: ce n'est que du fric, apres tout.
        • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

          Posté par . Évalué à 1.

          Je pense aussi qu'il y a des affaires de gros sous derrière tout ça. Et les gros sous et Micro$oft c'est loin d'être antinomique.

          Je ne partage cependant pas ta vision sur la légèreté du 'fric'. A mon avis ce sont bien des délires sur le fric qui ont gouvernés au déclenchement d'une guerre au pretexte audieusement bidon et cynique.
      • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

        Posté par . Évalué à 1.

        Mais que restera-t-il de cette société après le ram-dam qu'ils font ?
        Qui aura encore confiance en eux, qui aura encore envie de travailler avec eux ?
    • [^] # Re:ne pas sous-estimer MS...

      Posté par . Évalué à 1.

      Voir MS derriere sco me semble sous-estimer leur esprit de prévision/manipulation : (d'accord , au moins MS se fend la gueule et donne sa benediction et un peu de sous ) Les résultats visibles des manoeuvres de Sco sont en faveur du monde libre . Nous nous serrons les coudes,la GPL est clarifiée/renforcée,y'a un coup de pub pas si négatif.
      On dirait qu'on a chopé les oreillons etant enfants et qu'on ne risque plus de se retrouver réduit a l'age adulte.
      Maintenant si MS voulait VRAİMENT faire mal...
      • [^] # Re: Re:ne pas sous-estimer MS...

        Posté par . Évalué à 2.

        > Les résultats visibles des manoeuvres de Sco sont en faveur du monde libre

        Dans le fond oui. Mais plus superficiellement actuellement Linux en est encore à amadouer les esprits habitués aux utilisations de logiciels propriétaires et payants. Hors tout cet imbroglio n'est pas fait pour rassurer des responsables qui commençaient à s'interreser aux logiciels libres & gratuits. Je vois bien l'idée poindre : "C'est pas mûr. Cette liberté et gratuité est encore plein d'écueils juridiques et économiques. Attendons encore". Et justement Micro$oft a besoin d'un peu de temps pour enrayer la montée de Linux, pour redorer l'image de Windows, descendre un peu de son pied d'estale et mettre la main dans le camboui, par exemple au niveau de la sécurité (cf WinXP SP2), un des fers de lance des propos des "libristes".
        • [^] # Re: Re:ne pas sous-estimer MS...

          Posté par . Évalué à 1.

          N'oublies pas aussi, si Linus Torvalds se casse le poignet demain, c'est a cause de MS aussi, histoire de ralentir l'avancee de Linux.

          D'ailleurs tous les gars de KDE qui ont eu la grippe cet hiver, c'est nous aussi.
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par . Évalué à 1.

    Si SCO ne reconnait pas la GPL, pourquoi faire intervenir l'article 4 de la GPL pour leur en interdire la diffusion ? :-\

    C'est ca le problème avec le droit, on ne sait jamais qui de la poule ou l'oeuf...
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      On sait tres bien qui a pondu l'oeuf ... c'est fyodor qui a ecrit le code. Si tu n'acceptes pas la licence tu n'utilise pas le programme. Rien de bien compliqué la dedans.
  • # Re: SCO puni : plus de nmap !

    Posté par . Évalué à 3.

    Apres, les avocats et autres juristes, les developpeurs s'y mettent. L'equipe de nmap inaugure une nouvelle arme de communication: les developpeurs refusent explicitement de supporter tel ou tel produit.

    Cela est tout a fait possible car une licence libre a beau empecher qu'on diffuse du code et des modifications apportees a ce code, tel que des patchs pour supporter une architecture, en aucun cas elle empeche le developpeur de refuser de supporter cette architecture ni d'appliquer ce patch.

    Et ensuite, une entreprise voulant quand meme ce support aura legalement le droit de faire le necessaire, mais ce sera a ses frais, ce qui est trop lourd s'il y a trop de logiciels en question.

    Reste que les gens de nmap vont peut-etre rester seuls. Mais peut-etre viennent-ils d'initier un nouveau type de mouvement contre les entreprises de logiciels proprietaires qui ne se contentent pas de vivre en bonne intelligence par rapport aux logiciels libres.

    Et pour ce qui penseraient a Microsoft, cela existe deja contre eux: beaucoup de developpeurs refusent de supporter l'architecture Windows.

    Le bonjour chez vous,
    Yves
    • [^] # Re: SCO puni : plus de nmap !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Finalement, cette nouvelle qui m'a surpris puis fait rire aux éclats n'est peut être pas si anecdotique qu'on pouvait le croire au premier abord. C'est peut être la première d'une longue suite de contre-attaques... Je ne crois pas que les juristes de SCO avaient anticipé ce cas.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.