Sortie de GDAL/OGR 1.5.0

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
0
28
déc.
2007
Science
Après la sortie de la version de maintenance 1.4.4 il y a quelques semaines, l'équipe de développement de GDAL/OGR vient de publier à l'occasion de Noël une version majeure de la bibliothèque permettant l'accès à une multitude de formats cartographiques numériques Raster et Vectoriels.

En plus de la multitude de corrections d'anomalies, on peut citer au titre des nouveautés :
  • Une multitude de nouveaux "pilotes" pour les formats raster : Intergraph, COSAR (TerraSAR-X), COASP, GFF, GENBIN, ISIS3, WMS, SDE Raster, SRTMHGT, PALSAR, ERS, GSG, GS7, Spot DIMAP, RPFTOC (CADRG/CIB), ADRG ;
  • De nouveaux pilotes pour les formats vectoriels : BNA, GPX, GeoJSON, GMT ASCII, KML (pour la lecture, l'écriture existait déjà) ;
  • Des améliorations diverses dans des pilotes déjà existant, on peut en particulier noter le support du format BigTIFF (la version interne de la libtiff étant passée à 4.0 pour pouvoir le prendre en compte), et la possibilité de spécifier un système de géoréférencement à partir d'une URL (à partir du site spatialreference.org par exemple) ;
  • Un travail important sur les "bindings" vers les langages SWIG, en particulier C# et Python. Le binding Python nouvelle génération est maintenant activé par défaut.


NdM : Le lien "Binaires divers" indique comment récupérer des binaires pour Windows, Mac ou différentes distributions Linux.

Aller plus loin

  • # Ca sert à quoi GDAL ?

    Posté par . Évalué à 1.

    D'après la dépêche, GDAL a mis à jour ses bibliothèques de cartographie.

    Mais ça sert à quoi GDAL ?
    • [^] # Re: Ca sert à quoi GDAL ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Une manière de répondre à ta question est d'aller voir la liste des logiciels utilisant GDAL : http://trac.osgeo.org/gdal/wiki/SoftwareUsingGdal

      Sinon, très succintement, on peut dire que GDAL offre un modèle unifié de représentation des données raster (réciproquement vecteur) permettant leur utilisation transparente par d'autres logiciels, sans avoir à se soucier des détails d'implémentations des formats lus ou écrits. GDAL est également fourni avec des utilitaires permettant de convertir d'un format vers un autre, de faire des reprojections, des fusions entre données, etc etc.

      La page principale de GDAL : http://www.gdal.org
      • [^] # Re: Ca sert à quoi GDAL ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Outre l'abstraction des formats, la grande force de gdal est d'être capable de lire (et d'écrire pour les formats/compressions le permettant) dans des fichier tailles arbitraires. Cela permet de manipuler des fichiers d'image de plusieurs dizaines, voire centaines de giga octets.

        A vrai dire, même si la multiplicité des formats de fichiers gérés est très importantes, c'est surtout cette capacité a lire des fichiers de toute taille surtout les très grandes, qui donne une grosse partie de sa valeur a gdal.

        Couplé a la gestion du positionnement géographique et à l'import export dans ces différents formats, c'est cela qui relève gdal au rang de "grand projet", certes discret parce que dédié a une activité somme toute confidentielle (la cartographie), mais incontournable et o combien précieux pour les développeurs dans ce domaine.

        D'ailleurs, après avoir découvert que géré proprement de très grandes images est possible, je rêve souvent d'un backend gdal pour gimp, cela lui permettrait de gérer des fichiers image beaucoup plus grand (presque sans limite) sans aucun souci.
        • [^] # Re: Ca sert à quoi GDAL ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Normalement c'est prévu avec l'arrivée de GEGL. Maintenant ... c'est un peut comme DukeNukem forever... cela doit se faire bientôt dans quelques années... quoi qu'ils ont l'air d'avoir enfin mis en route le projet....
        • [^] # Re: Ca sert à quoi GDAL ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Au passage, je m'étais posé un jour comment afficher une image qui est plus grosse que la mémoire vive (genre 10.000x10.000 voir 200.000x200.000). Gimp et autres outils ont tendance à ramer très fort pour finalement planter ou mettre la machine à genoux. Et bien le programme nip2 affiche des images de n'importe quelle taille. Certes ça râme, mais au moins l'image s'affiche !
      • [^] # Re: Ca sert à quoi GDAL ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Oups j'avais confondu avec CGAL. Me disais bien que ça avait pas grand chose à voir et je voyais pas le rapport.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.