Sortie de SME Server v7.0

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
4
juil.
2006
Linux
Plus de deux ans après la sortie de la dernière version officielle 6.0.1 (qui fût aussi la première version chapeautée entièrement par la communauté des utilisateurs ), la nouvelle version de SME Server (anciennement E-smith) est sortie le 1er juillet, après 26 alphas, 9 bétas et 3 release candidates. C'est dire si le développement, ayant commencé il y a une bonne année, a été soigné, et mené de main de maître par Charlie Brady, Gordon Rowell, Shad Lords et consorts.

SME Server n'est pas une distribution Linux comme les autres : elle est destinée à un usage de passerelle réseau, firewall ou "serveur à tout faire" (LAMP, mail, partage de fichiers), et propose une interface web pour son administration. Elle peut autant servir de serveur personnel pour apprendre l'administration système chez soi, ou faire office de passerelle pour une PME, voire de plus grandes entreprises.

Son principal avantage est sa facilité d'installation et de configuration : en 30 minutes, le système est installé ET configuré, et fait office de firewall/passerelle pour les ordinateurs du réseau local. La grande nouveauté dans cette version 7.0 est l'abandon de la base vieillissante utilisée auparavant, la vénérable Red Hat 7.3 ( pourtant toujours mise à jour via RHLegacy ), au profit de CentOS 4.3. On passe enfin à un noyau 2.6, et l'ensemble de la distribution bénéficie des versions des logiciels de CentOS, ainsi que des mises à jour de sécurité associées.

SME Server propose entre autres les services réseaux suivants :
  • Serveur LAMP ( Apache 2.0.52 + MySQL 4.1.2 + PHP 4.3.9, les versions ne sont pas plus récentes pour des raisons de cohérence vis-à-vis de CentOS )
  • Serveur mail complet, avec webmail, antispam et antivirus intégré ( Qmail + qpsmtpd + IMP + spamassassin + clamav )
  • Serveur DHCP
  • Serveur DNS (Bind 9)
  • Serveur de Fichier SMB 3.0.10 + Appletalk + ProFTPd
  • Client DYNDNS

La configuration après installation de SME se fait via une série d'une dizaine de questions simple (connexion au réseau, DNS, mot de passe root), et l'administration par la suite se fait uniquement via le gestionnaire de serveur, une interface web simple à utiliser. Un système de mise à jour automatique via yum est proposé. L'installation sur du RAID matériel est prévue de base dans l'ISO.

L'autre atout de SME Server est sa grande communauté d'utilisateurs et de contributeurs, toujours prêts à aider les nouveaux sur les forums et à proposer de nouvelles contributions et extensions au système.

Pour plus d'informations, je vous invite à visiter le site de Grand'pa, nouvellement http://smeserver.fr , un passionné parmi d'autres, qui nous fournit des docs superbes et une description du système très détaillée :) Allez-y doucement, comme beaucoup c'est un site personnel hébergé sur de l'ADSL...

(d'ailleurs, le site principal de la distribution, http://contribs.org, à l'air de connaître de sérieux problèmes d'accès en ce moment... la rançon de la gloire ?)

Aller plus loin

  • # Un cruel besoin pour les PME

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Au risque de me répéter, les PME ont cruellement besoin d'un OS serveur simple à configurer (comprendre : un non informaticien ayant une bonne culture technique scientifique et une bonne capacité d'adaptation puisse administrer) leur fournissant une série de services simples.

    On doit pouvoir disposer de

    - Serveur de mails
    - Serveur de fichier samba (si les postes sont sous windows, ce qui est souvent le cas)
    - Une gestion simple des users/pass couplé automatiquement avec l'email de la personne.
    - Serveur d'impression
    - Serveur de base de donnée.
    - Paramètres internet (éventuellement) pour chacun des collaborateurs.

    Tous ces services ne sont pas forcément nécessaire car il peuvent être externalisés (dans des boites, etc...).

    Dans le contexte d'un réseau tout Linux. Il serait fantastique de disposer d'un système, présenté sous forme de matrice (dans un sorte de webmin) permettant de définir que tel utilisateur, doit disposer sur tel ou tel poste de tel logiciel.

    C'est à dire que si untel se logue sur une machine qu'il n'a jamais utilisé, à l'autre bout de l'usine, une série de apt-get install se lance automatiquement, tandis qu'un module tâche de rappatrier sa configuration (à moins qu'elle soit en réseau).
    Celui-ci doit retrouver sa boite mail, ses préférences, ces logiciels, moins ceux qu'on ne veut pas voir sur tel machine pour telle ou telle raison (le logiciel de paie n'a rien à faire sur une machine se trouvant dans un atelier de fabrication).
    On doit pouvoir ausi configurer l'imprimante, par zone, en définissant que tel ou tel zone s'adresse à tel imprimante.

    La création d'un user/pass permet de configurer ces fameux droits logiciels, mais aussi l'email de la personne, ses capacités de connexion en VPN, ses quotas d'impressions, de disque dur, etc...

    On attend enfin avec impatience les GPAO libre véritablement matûre (ça vient...) afin de pouvoir proposer des serveur linux cohérent, simple à configurer et à installer, sans ligne de commande, pour non informaticien.

    Je parle là d'un marché spécifiquement adressé aux PME de moins de 70 personnes, où la rationnalité de l'embaûche d'un informaticien n'est pas toujours évidente et dans lesquels l'administration du réseau requiert quelques minutes par jours.

    Pour info : Il y avait 175 000 PME (source INSEE) industriel de moins de 50 salariés en 2003 dont
    130712 de 0 à 5 ,
    30963 de 5 à 20
    12827 de 20 à 49.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

      Posté par . Évalué à 4.


      - Serveur de mails
      - Serveur de fichier samba (si les postes sont sous windows, ce qui est souvent le cas)
      - Une gestion simple des users/pass couplé automatiquement avec l'email de la personne.
      - Serveur d'impression
      - Serveur de base de donnée.
      - Paramètres internet (éventuellement) pour chacun des collaborateurs.

      C'est plus ou moins ce que SME Server propose (oui, j'ai omis de préciser toutes les possibilités, sinon la dépêche faisait 5 pages) :

      - Controleur de domaine NetBIOS pour les réseaux Microsoft.
      - Serveur de courier en IMAP/POP pour la gestion distante des boites mail.
      - Profils itinérants pour les postes clients.
      - MySQL est accessible à partir des postes clients, et une contrib propose PhpMyAdmin.
      - Serveur CUPS permettant de partager une imprimante pour tout le réseau.
      - Gestion d'un accès VPN pour les postes à l'extérieur du réseau disposant d'un compte sur le serveur.
      - Des contributions proposant l'installation de Groupwares tels OpenExchange ou autres existent aussi.

      Et l'administration est assez facile, pour quelqu'un venant du monde windows...

      A noter aussi l'ouverture d'un site 'commercial' :

      This release also marks the opening of smeserver.org - the voice of SME Server Inc.. This sister site is meant to have more of a marketing focus to help us raise the visibility of SME Server outside of the community.
    • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

      Posté par . Évalué à 3.

      SME Server répond justement à la plupart de ces critères (notamment la simplicité d'utilisation pour un non informaticien), si ce n'est "l'autoconfiguration" des profils utilisateurs sur les postes de travail puisque ce n'est pas sa vocation.

      Il faut aussi noter la possibilité d'exploiter la messagerie de SME Server en POP3S, IMAPS et SSMTP depuis Internet car c'est une demande de plus en plus présente chez les utilisateurs.
      Couplé au Webmail et à la possibilité de connexion en VPN, cette distribution offre un panel de possibilité assez intéressant pour les utilisateurs dits "nomades".
      • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

        Posté par . Évalué à 2.

        Il le dit pas parce qu'il est modeste, mais c'est lui (oui, juste au dessus) qui s'est occupé de sme-fr.homelinux.net (maintenant smeserver.fr) depuis des années, et je pense que tout les utilisateurs français d'SME lui doivent beaucoup, car ils sont forcément passés par son site à leurs débuts.

        Grand'Pa, un grand MERCI de ma part !!!


        Au fait, ta ligne adsl tient la charge ? :)
      • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        SME Server répond justement à la plupart de ces critères (notamment la simplicité d'utilisation pour un non informaticien), si ce n'est "l'autoconfiguration" des profils utilisateurs sur les postes de travail puisque ce n'est pas sa vocation.

        C'est absolument essentiel. Celui qui fera ça aura un grand avenir commercial devant lui.
        Le pire c'est que c'est "simple" à mettre en place, puisqu'il s'agit d'utiliser les systèmes de paquetages existants.

        « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

        • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

          Posté par . Évalué à 1.

          bonsoir,

          Outre la simplicité d'installation, de gestion et d'administration LAMP qu'offre la distribution SME Server, cette dernière ne s'avère pas moins efficace dans ses fonctions d'intégration logicielle.
          Je travaille depuis quelques années au developpement d'une plateforme de conférence voix et video sur IP point à point (type netmeeting) qui a trouvé auprès de SME un partenaire de qualité.

          Nicolas Candelier
          http://www.ivisitfr.com
    • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

      Posté par . Évalué à 5.

      Ta définition du poste de travail me fait furieusement penser à ce qui existe chez Renault avec le projet SPOT, malheureusement sous windows XP.

      Pour ce qui est des PMEs, je crois furieusement qu'il faut les éduquer à l'informatique. Je vais devenir indépendant dans peu de temps, et une des mes activités à temps très partiel (1/2 journée par semaine environ), sera de devenir responsable informatique d'une PME de 5 salariés. Je crois que c'est la meilleure solution à la fois pour eux parce qu'ils auront quelqu'un dont c'est le métier, à des coûts maitrisés, et à la fois pour moi, parce que ça me permet de développer des projets plus divers que ce qu'on peut faire dans des grandes entreprises.

      smeserver est une superbe solution pour eux, j'ai commencé à la valider chez moi et mes impressions sont plus que positives. Le seul point qui me dérangeait un peu est la rapidité de l'interface web de configuration et le webmail (Horde/IMP). Il faut dire que j'ai installé sur un portable pentium II 500 MHz avec 128 Mo de RAM, ce qui est très léger comme configuration. Mes résultats de performance étaient très différents sous FreeBSD/squirrelmail, avec beaucoup moins de services lancés il est vrai.

      Sinon, tout est configuré comme il faut, de l'antispam à la gestion des backups, en passant par la création du schéma LDAP. Des modules sont disponibles pour compléter le système (exemple, rajout d'un module de configuration fetchmail), ce qui en fait une solution extensible.

      Sinon, contrairement à ce qui est marqué dans la news, il me semble qu'il s'agit d'une solution basée sur CentOS 4.2, et non la 4.3 sortie il y a peu.
      • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

        Posté par . Évalué à 2.


        Sinon, contrairement à ce qui est marqué dans la news, il me semble qu'il s'agit d'une solution basée sur CentOS 4.2, et non la 4.3 sortie il y a peu.


        Non, justement, la base est passée de CentOS 4.2 à 4.3 lors de la sortie de la -rc3 ( source: http://contribs.org/mailman/public/devinfo/msg09219.html )

        Pour ce qui concerne les 'hardware requirements' , se reférer à la doc, située ici : http://smeserver.sourceforge.net/sme70/Manual?v=6zu#h72-1

        C'est vrai qu'avec la configuration minimale, l'antispam/antivirus est un peu trop gourmand, et fait ramer tout le système...
        • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

          Posté par . Évalué à 2.

          Effectivement, des "bouts" de la 4.3 ont été utilisé, mais je vois partout dans les docs (par exemple dans ton lien sur les besoins hardware) que c'est basé sur la 4.2. Enfin bon, c'est un point de détail.
          PS: je viens de parcourir smeserver.fr, très bon site !
      • [^] # Re: Un cruel besoin pour les PME

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, non, la version 7.0 finale est bien basée sur CentOS 4.3

        Sinon, pour ce qui est du portable, j'ai moi aussi testé cette possibilité (sur un modèle encore moins performant) et c'est définitivement un mauvais choix : outre qu'il faut 256 Mo de RAM en cas d'utilisation de SpamAssassin et de ClamAV, le système disque des portables est une véritable calamité (même si ça c'est pas mal amélioré ces derniers mois).

        Pour les PME ayant de faibles moyens, un PC actuel bas de gamme suffit amplement si l'on se donne la peine de gérer correctement ses sauvegardes.
        J'ai aussi testé sur un "vieux" serveur type PIII 1 GHz, 512 Mo de RAM, 3x36 Go en RAID-5 matériel, c'est très sympa...
  • # seul i386 est supporté ...

    Posté par . Évalué à 2.

    j'ai un mac en passerelle qui est passé de debian a ubuntu, et cette distrib aurait été parfaite, quoi que j'aurai sans doute un peu eu la flemme de tout reinstaller :D
  • # Usage similaire, autres distributions

    Posté par . Évalué à 3.

    Si vous souhaitez installer une machine chez vous ou dans votre société pour faire office de routeur / firewall, jetez également un oeil à 3 distributions similaires possédants chacunes leurs avantages et inconvénients :

    - MNF2 de Mandriva qui fait office de proxy filtrant, serveur VPN & co
    Téléchargeable sur http://mandriva.contactel.cz/people/bluehawk/mnf2/ ou via le Mandrake Club pour ceux qui y souscrivent. Je ne sais pas quelle est la licence de cette distribution. Cette distribution commence à dater et à ma connaissance la MNF3 ne sortira pas avant quelques temps (et il se posera encore la question de la licence).

    - IPCop, un fork libre de la propriétarisante Smoothwall. Les fonctionnalités d'IPCop peuvent être multipliées grâce à de nombreux plugins.
    Téléchargeable sur http://ipcop.org/modules.php?op=modload&name=Downloads&a(...)

    - m0n0wall, un firewall basé sur FreeBSD qui réussi le tour de force de tenir sur quelques mégaoctets. Cette distribution est installable sur des architectures non x86 (Soekris notamment)
    m0n0wall se concentre sur les fonctionnalités purement réseau au détriment du filtrage applicatif (proxy), de la détection d'intrusion etc. Le nombre de fonctionnalités proposées impressionne.
    La version de FreeBSD utilisée est vieillissante, ce qui limite le support matériel, notamment pour les cartes wireless.
    m0n0wall se télécharge sur http://m0n0.ch/wall/downloads.php

    A titre personnel je recommande m0n0wall si les fonctionnalités applicatives ne sont pas nécessaire, ou IPcop le cas échéant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.