Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
Tags : aucun
0
13
jan.
2004
Justice
L'affaire Kiss contre Mplayer continue de plus belle.
Rappelons que l'équipe de Mplayer accuse Kiss d'utiliser dans leur firmware des bouts de code de libmad, libjpeg et mplayer, et donc de violer allégrement la GPL.

Apparemment Kiss n'est pas du tout d'accord: dans une interview accordée à une radio danoise, un représentant de Kiss a certifié que tout ceci n'etait que tissu de mensonges.
Pire, il sous entend que les voleurs pourraient très bien être l'équipe de Mplayer, et en profite pour rappeler que la GPL n'a pas été testée dans un tribunal... Tout ceci pourrait être crédible si les developpeurs de Mplayer n'étaient arrivés à la conclusion que leur code avait été utilisé qu'après avoir comparé des chaines de caracteres dans le firmware de Kiss avec un binaire de mplayer; ils y avaient notamment trouvé trace de la chaine "MPSub", chaine identifiant... leur propre format de sous-titres !

Aller plus loin

  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 9.

    et en profite pour rappeler que la GPL n'a pas été testée dans un tribunal...

    Et bien vivement qu'elle soit testée, au moins les choses seront claires.
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 3.

      Chaque pay ayant ça propre loi, il faut qu'elle soit testée dans tous les pays !
      Une jurice prudence au states n'est pas valable en france.
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il me semble qu'elle a été testée (MySQL vs. NuSphere, http://www.mysql.com/news/article-75.html(...)) ?
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Les choses seront claires, mais pas forcément dans le sens espéré par la communauté.

      Je discutais récemment avec un avocat qui n'appréciait pas du tout le principe de la gauche d'auteur de la GPL. Au delà de ce point de vue, il s'interroge sur la validité juridique de la GPL (je précise que cet avocat connaît bien le Libre et le soutient). En particulier, il se pose le question de sa validité du point de vue du droit des contrats (droits dérivés). Il affirme en particulier que le mémoire de Mélanie CLEMENT-FONTAINE (qui est généralement pris comme référence par la communauté), par ailleurs jugé de qualité, laisse pas mal de zones d'ombre à ce niveau.

      Bref, d'un point de vue juridique, les choses ne sont peut-être pas aussi claire que nous pourrions (et que je pourrais) le croire...
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Pour le mémoire de Clement-Fontaine, un texte court et compréhensible ici : http://crao.net/gpl/interview.html(...) .
        Et pour le texte complet : http://crao.net/gpl/gpl.html(...) .

        Le texte de la LGPL (dont il est question aussi sur le site de MySQL évoqué dans un autre commentaire est, paraît-il, encore beaucoup plus difficile à analyser d'un point de vue juridique car la technique s'en mêle (notions de liens statiques, liens dynamiques, etc).
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 4.

        >sa validité du point de vue du droit des contrats

        IIRC, la GPL est une license, elle n'est pas un contrat.
        cf. le rappel du juriste qui représente la FSF (il a un nom du genre Ebène Mougland)
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je n'ai pas dit que la GPL était un contrat. Ce que je dis, c'est qu'il faut voir si la GPL respecte bien la législation en place.

          Maintenant, je ne saurai pas mieux t'expliquer, car je ne suis pas juriste de formation (j'ai juste qq bases) et on en a parlé assez vite. Je dois encore revoir le gars, donc on pourra en re-discuter.

          Par contre, tu peux jeter un oeuil sur ce qui suit ( http://linuxazur.monaco.net/html/linux06/2002-07/msg00052.html(...) ), trouvé sur Internet (donc fiabilité inconnue ;), qui montre un peu le flou qui existe autour des licences libres dans certains cas précis. On y parle notamment de droit des contrats.
          • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Valable ? Une licence est une licence tu mets ce que tu veux dedans. Tu peux mettre, j'autorise uniquement les personnes qui portent des chapeaux à point à distribuer mon programme, les autres vous pouvez vous assoir dessus.

            En fait, quand tu parles de contrat, ça n'a aucun rapport avec le code de la propriété intellectuel, et donc rien à voir avec la licence GPL à proprement parlé.

            Il s'agit du code du commerce qui définit quelque part, que les contractants engagent leurs responsabilités en délivrant un produit.

            Ici effectivement, ça pose quelques problemes et peut potentiellement rendre Réputée non écrites une clause de la GPL qui dit que l'auteur du programe n'est pas responsable des dommages que celui ci pourrait occasionner etc ...

            Ce qui peut etre partiellement faux: si le vendeur a engagé tacitement dans le contrat sa responsabilité.

            La licence n'est donc pas en cause, la clause de responsabilité sera juste invalidé. Les entreprises ont des obligations, et doivent quoi qu'ils arrivent répondre à ses obligations contractuelles.
            • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              pas code du commerce/ code de la consommation (sans doute)
            • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

              Posté par . Évalué à 4.

              > Tu peux mettre, j'autorise uniquement les personnes qui portent des chapeaux à point à distribuer mon programme, les autres vous pouvez vous assoir dessus.

              Certes, mais si un rigolo avec une casquette distribue ton programme, et que tu décide de l'attaquer en justice, il y a peu de chance pour que gagnes, car cette clause est incompatible avec la loi, ou la constitution, ou ... (il s'agit de ségrégation).
              Donc, effectivement tu peux mettre ce que tu veux dans ta license, mais devant la justice c'est la loi qui prime...
              C'est le même cas avec les magasins qui écrivent "ni repris, ni échangé" au moment des soldes: c'est illégal, mais ils le font quand même...
              • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Bien sur.

                Ce que je voulais mettre en évidence c'est qu'il ne faut pas mélanger la GPL qui est une licence, un texte qui dit dans quelle condition l'oeuvre doit etre diffuseé, reproduite, représentée etc soumis au code de la propriété intellectuelle, avec un contrat qui lie un client à un vendeur, qui lui est soumis au code de la consommation.

                De même, c'est pas parce qu'il y a une partie dans une licence qui serait en contradiction avec un droit local, que la licence entière serait invalide. Par défaut, l'oeuvre est de toute manière protégée par le droit d'auteur, donc l'auteur est reconnu comme auteur, et ne perd pas ses droits d'auteurs.

                La licence quoi qu'il arrive est attachée à l'oeuvre pour expliciter quels sont les droits que l'auteur délègue sur son oeuvre.

                Alors que le contrat, garantie les interets de deux ou plusieurs parties qui contractent pour acquerir/vendre un produit/service, et qui ne sont donc pas forcement les auteurs de l'oeuvre.

                Exemple :

                Redhat vend un logiciel sous gpl développé par un indépendant. Le logiciel de cet independant, malheureusement détruit les lecteurs cdrom. Redhat a vendu ce logiciel à de nombreuses entreprises qui ont donc endommagé leurs lecteurs.

                A qui est la charge des dommages ? L'auteur du programme, Redhat, ou les clients de Redhat ?

                Donc en gros, dans ce type de situations , c'est Redhat qui doit avoir la charge des dommages si dans le contrat passé entre Redhat et leurs client, il n'y a pas de clauses qui limitent leur responsabilité.

                Redhat devait s'assurer que le logiciel en question ne provoque pas de dommage sur les ordinateurs de leurs clients. A ce moment là, oui la clause de non garantie dans la GPL devient Caduc. Le juge statuera non pas sur la licence, mais sur le contrat.

                Si tu prends par contre, un autre type de situation: de particulier à particulier, ou de Redhat qui essaierait de se retourner contre un bénévole:

                La clause de limitation de garantie dans la gpl est parfaitement valable, etant donné que cette fois-ci, il n'y a pas de parties dans la gpl qui rentrent en friction avec le droit de la consommation.

                L'auteur délivre un programme, l'utilisateur accepte la licence avant de l'utiliser. Le juge etant donné qu'il n'a pas d'autres documents se refera à la licence en elle même, et au code de la propriété intellectuelle.
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          > IIRC, la GPL est une licence, pas un contrat

          C'est bizarre, car on parle bien de contrat dit de licence logicielle notamment ici : http://www.droit.fundp.ac.be/Textes/CI_garantie.pdf(...) (droit belge). Quelque-chose m'a échappé ?
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si la GPL n'était pas reconnu comme valable devant un tribunal, il faudrait simplement se rabattre sur le droit d'auteur et il est clair qu'il est baffoué.
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      \O/ ouaiiiss \O/

      GPL 0.0.0.rc-1 is out, à vos compilos, testez tous !

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 4.

      Et bien vivement qu'elle soit testée, au moins les choses seront claires.

      Franchement, en lisant l'interview du gars de Kiss, je me dis que ça ne ferait pas de mal un bon procès. Le fric ramassé permettrait d'acheter de matos et de payer l'herbergement de projets libres.

      Les souçons quand même très forts. Il aurait pu s'écraser comme Sigma Design ("oups, on a fait une bourde on va réparer"). On en serait resté là. Mais prétendre que ce sont les gars de MPlayer qui ont pompé c'est gonflé. Comment leur précieux code proprio maison aurait-il pu se retrouver là? Devant tant de mauvaise fois je me dis que ce ce serait pas mal que la FSF ou un autre organisme finance des avocats pour faire un exemple une fois pour toutes. Les suivants hésiteraient peut être un peu plus avant de se servir allègrement.
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        > Comment leur précieux code proprio maison aurait-il pu se retrouver là?

        Ca, c'est pas un argument.
        Il suffirait qu'un employé de Kiss soit également contributeur MPlayer et qu'il ait introduit du code sur lequel il travaille pour son employeur dans MPlayer. Et, hop, du code propriétaire dans une application libre.

        Bon, on est bien d'accord que ça ne s'est pas passé comme ça. Mais c'est pour te montrer que ton argument "c'est proprio ça saurait pas sortir de la boîte" ne tient pas vraiment.
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par . Évalué à 1.

          La plus grosse "preuve" est la présence de string du code de mplayer qui gère le format spécifique mplayer. Ce code a été écrit en 2001 et les specs viennent de mplayer. Le player de Kiss datant lui de 2003.

          Pour être sûr, il faudrait avoir les sources. Mais les indices sont assez flagrant...

          "La première sécurité est la liberté"

  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 7.

    hmm, ça sent le FUD à plein nez, d'un côté le réprésentant de KIss dit respecter la communauté OpenSource mais d'un autre côté il s'attaque à la licence GPL.
    De plus il exprime clairement ses motivations: pour lui il n'est pas question de distribuer le code source du logiciel ce qui apparaît AHMA comme sa motivation première.
    Dans cette optique ils feront tout pour ne pas distribuer le code source quitte à s'attaquer à la GNU GPL, je ne suis pas sûr que si (et si ce n'est pas déjà le cas) ils se rendent compte qu'ils ont effectivement pompé du code de Mplayer ils se décident à mettre leur soft sous GPL.
    C'est dommage voilà une entreprise qui après avoir utilisé du logiciel libre de façon publique tourne sa veste...
    Qui a dit une de plus ? ;)
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 1.

      Il ne reste plus qu'aux utilisateurs a leur envoyer un petit mail sur le sujet leur expliquant leur déception fasse a cette attitude et de leur solidarité avec la communauté "Open Source/Logiciel Libre".
      Au bout de qqes milliers de mails, ils comprendront et mettrons leurs source en GPL .... ou perdront une partie de leur clientèle .... la menace du boycotte en somme. Dommage de devoir en arriver là ....
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne veux pas être rabat-joie mais je ne pense pas que ce genre de lettres vont les faire changer d'avis. Quant au boycott, ce n'est même pas la peine d'y penser étant donné la taille de la communauté Linux, déjà qu'il n'y a pas beaucoup de Linuxiens, alors des Linuxiens achetant des Kiss... quant à ceux qui n'ont pas Linux, ils s'en foutent or ils consituent quasiment une majorité absolue dans la part des acheteurs de Kiss.
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Bah envoyer un mail ça coute rien.
          L'affaire qu'il y a eu avec Radio france ( http://linuxfr.org/2003/01/24/11129.html(...) ) montre bien que ce genre "d'action" peut s'avérer efficace.
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par . Évalué à 3.

          pas forcément!
          parceque par exemple dans mon cas j'ai faillis acheter un de leur produit et pour cette raison (et pour d'autre) je préfère monter une geexbox.
          de plus je l'aurais conseillé à pas mal de monde.
          maintenant je vais surment installer des geexbox...
          • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

            Posté par . Évalué à 6.

            > dans mon cas j'ai faillis acheter un de leur produit et pour cette
            > raison (et pour d'autre) je préfère monter une geexbox.

            Pareil ici.


            Voila ce que j'ai envoyé. Pour ce que ça vaut ;-)

            ----------------------------------------------------------------------
            À: peter.wilmar.christensen@kiss-technology.com, info@kiss-technology.com, sales@kiss-technology.com
            Sujet: for Peter Wilmar Christensen

            M. Christensen

            I was about to buy a Kiss DVD, but after the Mplayer problem and
            evidence that you are not respecting the GPL license, I'm writing you
            this email to tell that i'll NEVER EVER buy a Kiss product.
            Be sure that I and my friends are spreading around us facts about this
            disrespect and code stealing.

            You already loose 3 customers and more important you're loosing your
            reputation for a long time.

            Regards.
            ----------------------------------------------------------------------
            • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Il aurait mieux valu laisser une porte ouverte : au lieu de dire que tu n'acheteras jamais leur produit, tu devrais dire que tant qu'ils n'ont pas prouvé leur bonne fois (en libérant le code de leur produit par exemple), tu ne peux pas moralement acheter leur produit ; aussi, tu comptes bien expliquer ce choix à d'autres.

              Parce qu'en disant que tu n'acheteras jamais leur produit, tu n'es plus dans le groupe des acheteurs potentiels, ton importance baisse grandement... Aussi, le ton si définitif leur laisse penser que ta critique restera lapidaire, donc moins dangereuse qu'un doute planant.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 6.

    Hmmm... Les gars de Kiss me déçoivent pas mal là.

    Pour ce que ça coute de respecter la GPL (publier du code source et pas un rond de plus), je trouve qu'ils font des choix assez difficiles à comprendre. D'autant plus qu'ils auraient pu retourner la situation (et même peut-être avoir l'air sympathique) en admettant avoir pompé MPlayer et péché par négligeance.

    C'est idiot de leur part, car il y a probablement un gros marché à capturer, et comme les premiers intéressés par ce genre de produit risquent de les bouder à cause de leur attitude, ils risquent fort de se faire bais^Wdoubler par leurs concurrents.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 10.

    Et voilà comment la GPL commence à subir des attaques de toute part. Après SCO qui clame l'invalidité de la GPL, voilà KISS. Ces deux sociétés se placent sur le terrain juridique et exigent une validité devant les tribunaux ! Et ce n'est pas un hasard : pour se défendre devant les tribunaux, il faut des ressources financières conséquentes, et ces deux sociétés en ont !

    On constate évidemment l'immoralité et la perversité de ce genre d'action : quelle société a osé remettre en cause les autres licenses telles que la EULA de Microsoft ? Aucune, car en attaquant la EULA, on se met à dos une société qui a la puissance financière nécessaire à défendre ses intérêts.

    Dans le cas de MPlayer, KISS sait très bien que les plaignants ont peu de chance de mobiliser les fonds nécessaires et d'affronter les procédures judiciaires longues et couteuses pour se défendre. Bref, c'est d'une lâcheté exemplaire. Le pire, c'est que c'est le genre de société qui pleure quand ses produits sont piratés alors qu'elle n'a pas hésité à piller le travail des autres pour se faire de l'argent à moindre frais !
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 4.

      Le souci, c'est qu'ils ont plus à gagner en ouvrant le plus de sources possible qu'en essayant de passer outre la GPL. S'ils décidaient de diffuser toutes les sources de leur firmware (avec en prime un kit de développement tant qu'on y est), ils s'attireraient la sympathie de geeks en tous genres, recevraient des patchs pour leur firmware, avec peut-être de nouvelles fonctionnalités. C'est dans ces conditions uniquement qu'on bénéficie pleinement de l'open source...

      Et des fonctionnalités, y'en a peut-être un paquet à inventer (lancer des bouts de soft stockés sur disque dur/CDRom, puis un portage de Frozen Bubble par exemple ;*)
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 2.

      Le pire, c'est que c'est le genre de société qui pleure quand ses produits sont piratés alors qu'elle n'a pas hésité à piller le travail des autres pour se faire de l'argent à moindre frais !


      je sais pas si KISS produit des films ou des albums CD, mais a mon avis, c'est quand meme pas à la portée de tout le monde de copier une platine de lecture divx/dvd ;).


      hmm, qui a crié "Et Geexbox alors ?" dans le fond ?
      c'est vrai qu'un pc sous linux avec mplayer ca revient au meme enfait ^^
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 7.

      Si la GPL n'est pas valide, alors le droit d'auteur ou le copyright reprend ses droits et il faut l'accord de l'auteur pour réutiliser son code.

      Donc, s'ils ont repompé MPlayer, ils se tirent une sacrée balle dans le pied en contestant la GPL...

      Pour SCO, c'est différent puisqu'on a volé leur code à eux (qu'ils avaient eux-même distribué sous GPL, mais qu'en fait, ça compte pour du beurre...), soi-disant.
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 2.

        En fait je pense qu'ils espèrent faire peur à la "communauté". On sait très bien que si la GPL est testée, il y a un risque, donc ils espèrent qu'on ne prendra pas le risque.

        Si la GPL était invalidée, ils seraient toujours autant dans la merde, mais "nous" beaucoup plus qu'eux, au final.
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          « Si la GPL était invalidée, ils seraient toujours autant dans la merde, mais "nous" beaucoup plus qu'eux, au final. »

          Pas vraiment : il faudrait 'juste' donner une autre licence aux logiciels. Ce ne serait pas le domaine public qui s'appliquerait mais le droit d'auteur de base ; le monde du libre ne serait pas pillé. Par contre, changer les fichiers de licences et écrire une licence répondant au problème correspondrait à une perte de temps.
          • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

            Posté par . Évalué à 3.

            Cependant, si quelqu'un ayant écrit un bout de code sous GPL décidait de jouer aux cons et de demander des droits, ça serait un réel problème.

            On peut supposer que les développeurs qui ont fait du libre pour le plaisir sont "gentils", mais je suis plus méfiant envers les entreprises qui se sont pliées à la GPL de force.
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 6.

      Les firmes utilisent les vides juridiques ... ce n'est pas nouveau.

      Le "monde" open-source est à mon avis en train d'arriver à une taille critique ... quittant de plus en plus les "groupes de passionés" pour passer "grand public".

      Cette évolution dérange ce qui est déjà établi ... voilà pour moi une des raisons de ces attaques à répétition.
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je suis assez d'accord. L'année 2003 a été une année de grosses manoeuvres et il y a une grosse bagarre en perspective pour 2004 !

        Il ne faut pas oublier l'intérêt d'attaquer des petits poucets comme MPlayer. Il est plus facile de l'abattre (pour une boîte de taille moyenne) et ensuite d'utiliser la jurisprudence... contre un beaucoup plus gros. C'est une des explications avancées pour expliquer des procès débiles (ou des menaces) comme Mobilix ou *zilla.
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 2.

        Certains on vu dans le libre un moyen d'avoir du soft à moindre frais, voyant bien le coté gratuit mais ignorant (Ou fesant semblant d'ignorer) le coté "libre" (Le Open source ils comprennent mais libre j'ai l'impression que certaines sociétés ont du mal)
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 5.

      Dans le cas de MPlayer, KISS sait très bien que les plaignants ont peu de chance de mobiliser les fonds nécessaires et d'affronter les procédures judiciaires longues et couteuses pour se défendre.

      Justement, je suis persuade du contraire. Dans le cas ou la FSF Europe lance une souscription pour supporter le cout de sa defense, j'enverrais un cheque dans la minute, et je suis sur de ne pas etre le seul !!
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        exactement, et c'est cela la force du libre je pense
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          En plus, il y aurait sûrement des avocats qui seraient intéressés par défendre bénévolement les victimes de ce type de violation. Par exemple, dans le cas de la lutte contre l'EUCD, des avocats ou des juristes ont parfois apporté gratuitement leur concours.

          En tout cas, c'est bien naturellement vers la FSF (USA, Europe ou France) que les développeurs doivent se tourner pour défendre la GPL. Il n'y a aucun doute que la FSF les soutiendra, sinon, à quoi servirait-elle?

          Michael.
          • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Richard Stallman expliquait dans une interview accordée il y a quelques temps à Frédéric Couchet que la FSF mettait des moyens financiers en avant pour défendre les auteurs qui auraient transféré leurs droits à la FSF (celle-ci étant devenu le "copyright-holder"). Si ce n'est pas le cas, alors au plus, la FSF apporterait des conseils, mais pas d'aide financière.

            Bon, ceci dit, il faut faire la part entre ce que dit Richard pour essayer d'encourager les gens à transférer leurs droits à la FSF et ce qu'il ferait réellement si un problème se présentait.
            • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              RMS fait pas de forcing: tu peut pas porter plainte pour quelqu'un d'autre, c'est à la victime de le faire.
              Alors bon la FSF pourrait peut être motiver des avocats, mais je pense aussi que c'est aux devs et utilisateurs de mplayer de le faire.

              http://www.fsf.org/licenses/gpl-violation.html(...)

              Note that the GPL, and other copyleft licenses, are copyright licenses. This means that only the copyright holders are empowered to act against violations. The FSF acts on all GPL violations reported on FSF copyrighted code, and we offer assistance to any other copyright holder who wishes to do the same.

              But, we cannot act on our own if we do not hold copyright. Thus, be sure to find out who the copyright holders of the software are before reporting a violation.
            • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

              Posté par . Évalué à 1.

              Deja tu transferes tes droits sur un programme particulier décrit dans un contrat (c'est pas la gpl ;) ultra précis, enfin je dis ca juste pour préciser pour ceux qui connaitraient pas, pour eviter qu'ils s'imaginent que Richard est en train de comploter dans l'ombre en essayant de faire transferer a la FSF les droits sur tout code d'untel ou d'untel. Je crois que tout le projet GNU est sous copyright de la FSF.

              Sachant qu'une fois le copyright transfere, c'est la FSF qui possede le code, c'est a la FSF de ce defendre sur des litiges sur ce code, et donc c'est totalement normal qu'elle mette des moyens financiers. C'est la meme chose si tu devel pour une entreprise en closed : tu codes un truc que l'entreprise possede, et donc les litiges se reglent entre l'entreprise et un plaignant, pas entre toi et un plaignant.

              Donc a la limite si quelqu'un se fesait poursuivre pour du code qu'il a assigné à la FSF, je trouverais ca TRES TRES zarb.
              • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                « Je crois que tout le projet GNU est sous copyright de la FSF »

                Non. L'assignation du copyright à la FSF n'est pas nécessaire pour qu'un logiciel soit un logiciel GNU. C'est le cas pour un bon nombre d'entre eux (un des avantages est que la FSF peut porter plainte directement) mais ce n'est pas le cas de tous, loin de là.

                (google site:gnu.org pour plus d'infos)
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 2.

    Concernant libjpeg, il me semble qu'il ne s'agit pas là de code sous GPL.
    cf. README, des extraits qui peuvent concerner KISS:
    If only executable code is distributed, then the accompanying
    documentation must state that "this software is based in part on the work of
    the Independent JPEG Group".
    (...)
    We specifically permit and encourage the use of this software as the basis of
    commercial products, provided that all warranty or liability claims are
    assumed by the product vendor.


    Sinon la réaction de KISS est navrante, dommage car leurs produits semblent intéressant ..
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je suis une société et je distribue un logiciel X sous GPL.

    3 cas :
    1) j'ai écrit X, je le distribue sous GPL, j'ai le droit d'en changer la licence car j'en suis le seul auteur et je peux le distribuer sous une autre licence de mon choix, y compris en proprio. Ceci dit la version GPL reste GPL elle. Bizarrement ici Kiss dit qu'il a écrit le code et enfonce la GPL, alors qu'un seul des deux suffirait...

    2) j'ai écrit X basé sur Y lui aussi en GPL, je le distribue sous GPL mais je m'en fiche, je considère que la GPL n'est pas valable. Très bien, dans ce cas c'est le droit d'auteur/copyright qui s'applique, donc j'ai repompé du code sans autorisation de l'auteur donc je suis en tort...

    3) j'ai écrit X basé sur Y lui aussi en GPL, je considère la GPL comme valable mais je ne la respecte pas donc je suis en tort...

    Ici Kiss pourrait choisir entre dire « C'est moi qui l'ai fait » et alors Mplayer attaquerait pour plagiat, ou dire que la « GPL c'est du pipo » mais si Mplayer prouve qu'ils ont utilisé leur code, alors ils ont fait une violation de licence...
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 2.

      Le point 2/ est trés juste. C'est un peu comme la licence d'utilisation MS, si on est pas d'accord on peut retourner le produit et se faire rembourser si les termes de la licence n'étaient pas visibles sur la boîte au moment de l'achat. S'ils contestent la GPL de quels droits incorporent-ils des bouts de MPlayer ?
      Sans compter qu'aller sur le terrain de la contestation de la GPL est presque un aveux qu'ils ont piqué du code sous GPL !
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 9.

    la "gpl" n'a pas a être "validée"

    sinon, on pourrait aussi demander si TOUTE distribution de logiciels sous licence (_toute_ , dont ceux de kiss au travers de leur produits) ont été validé devant la justice.


    il faudrait que la GPL demande quelque chose contraire à la loi d'un pays.

    et on voit mal comment quelque chose qui se base sur les conventions du copyright, les accords internationaux sur les droits d'auteurs pourraient etre invalide au Danemark.

    la GPL n'est pas du tout quelque chose de "bizarre", elle repose sur les même fondements que pour la distribution des musiques, des films, des logiciels en général etc.

    ils n'y peuvent _rien_.

    bon dieu, cela fait 20 ans maintenant, si la GPL était donc si "invalide" et "louche", elle aurait été déjà cassée en justice depuis des années, y a tellement de bon code si sympathique à se mettre sous la dent que beaucoup y ont déjà pensé.
    j'aurais déjà moi même pris vidéolan, vendu un zoli produit fermé sous le nom Oomu-Vidéo fait par MOA et pris un avocat pour dire que les gens de videolan ont tort. ben non.

    bref, le coup du "pas testé devant le juge" c'est puèril. c'est comme de dire "j'ai pas mis ma main dans le brasier ardent, donc je nie que le feu puisse me bruler" "-ben tente, mec, vas y , on attend que ca"

    une défense CREDIBLE de kiss, c'est de chercher à soi démontrer qu'ils ne sont pas en contradiction avec les termes de la licence, (a eux de prendre le bon angle SI il existe) ou de chercher à démontrer que les développeurs de mplayer ne sont pas propriétaires du bout de code incriminé.

    si ils ont raison, alors c bien, si ils ont tort, c bien aussi.

    le reste, c du pipi de chat. faut il encore une enieme affaire Xvid, mysql, sco, etc etc etc pour qu'on marque en lettre de feu sur le mont everest "ho hé c bon, on a fait le coup déjà 50 fois"

    notons la mauvaise pub pour Kiss, vu que manifestement, cela semble flagrant qu'ils ont prit du code de mplayer (rien de mal en cela) mais n'assume pas cela, pire , on peut se demander si ils savent vraiment ce qu'ils ont fait, est ce que leurs produits ne seraient pas fait entierement de bric et de broc trouvé à droite et à gauche ? je n'ai du coup pas confiance, je suis pris de plein de de doutes, je n'acheterai pas un lecteur Kiss.

    (par contre, boudié, si on me dit qu'un lecteur dvd kiss repose sur mplayer et gere donc tous ce qeu mplayer gere, mais moi j'achete! j'ai une foule de divx/xvid et autres codecs plus anciens etc qui seraient contents )
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 5.

      c'est vrai qu'en plus, si la "gpl" etait (ce n'est pas le cas) invalide, alors les termes de distributions de mplayer sont invalides, et donc mplayer ne peut pas etre distribué selon ces termes, et donc kiss n'a _aucun_ droit d'utilisation (par défaut, seuls les auteurs peuvent accorder ou non) de mplayer, on est dans la négation totale.

      contester la "gpl" n'est JAMAIS la manière de se défendre sur ce genre de problème.

      Tout au plus ils pourraient contester _l'interpretation_ des termes de la licence par les gens de mplayer.

      enfin bon franchement...
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 1.

      > la "gpl" n'a pas a être "validée"

      Si, si elle est contestée.

      > sinon, on pourrait aussi demander si TOUTE distribution de logiciels sous licence ont été validé devant la justice

      Bah tant que y'a pas de litige, la justice elle s'en fout. C'est seulement si la validité de la licence est contesté devant un tribunal qu'elle mettra son nez dedans pour trancher. (C'est une image, n'essayez pas avec votre nez à vous vous allez vous faire mal.)

      Exemple tout bête, rien à voir avec le logiciel, mais le principe est le même : suppose que tu loues un appart', avec un bail et tout et tout, mais que par contre au moment de la signature tu dormais et tu as oublié de le lire. Un beau jour, enfin moins beau que celui de la signature, ton propriétaire te somme de cesser de virer ta copine parcequ'elle n'est pas colocataire. Il argumente que c'est marqué dans ton bail que tu n'as pas le droit d'héberger des gens. Tu lis, et, Ô stupeur, c'est vrai. Si si, vas-y, lis, c'est vraiment assez vraissemblablement vrai, enfin moi c'était dans tous mes baux jusqu'ici. Mais tu ne te démontes pas et tu vas jusque devant les tribunaux (en esperant peut-être que ton proprio ne suivra financièrement et préferera abandonner). Et bah là, le tribunal il aura à statuer sur la validité de la dite clause d'interdiction d'héberger des gens dans son appart'. En l'occurence, ça n'ira pas jusque là parcequ'il a statué il y a longtemps déjà que c'était une clause abusive. Et ton proprio rentrera chez lui la queue basse, alors que toi, ta copine t'attend à la maison.

      Voilà, comment on peut accepter, signer même, un contrat, et en refuser une clause après, tout à fait légalement. À noter que le reste du contrat n'est pas annulé pour autant, et que les autres clauses de ton bail coureront toujours. Il en va de même d'une licence, et je ne doute pas d'ailleurs qu'il y ait déjà eu des clauses de licence annulées devant tribunaux. Les trucs du genre «vous n'avez pas le droit d'utiliser Frontpage pour éditer des contenus qui dirais du mal de MS», je doute que ça tienne le jour où MS attaque quelqu'un qui ne l'a pas respecté.

      Alors maintenant, si le méchant c'est celui qui est attaqué, ça peut malheureusement être pareil. Et une clause de la GPL, celle de l'obligation de diffusion des travaux dérivés, peut parfaitement se voir invalidée, sans que tout le reste soit annulé pour autant, le droit de modification restant lui par exemple valable. Ça, c'est le scénar' catastrophe, mais ça n'a rien d'impossible.
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 1.

        > «Et une clause de la GPL, celle de l'obligation de diffusion des travaux dérivés, peut parfaitement se voir invalidée»

        La GPL n'a jamais obligé à la diffusion des travaux dérivés, elle oblige juste à mettre à disposition les sources correspondantes SI on diffuse ce travail dérivé. On peut parfaitement garder ses petites modifs pour usage privé uniquement, à la différence d'une certaine licence d'Apple qui n'était justement pas libre (entre autres) à cause de ça.
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 8.

        La GPL a ete ecrite avec beaucoup d'attention, l'ordre de chaque phrase, la place de chaque mot compte :
        0. si tu vire ton code se retrouve dans un cas de copyright "classique" tous droits réservés à l'auteur, pas de domaine public
        1. Si tu vire tu peux plus copier le code sans modifications
        2. Si tu vire en entier tu peux plus modifier, ca ne sera jamais viré par bout car virer par bout ce passage implique que la loi sur le copyright dit que quand ta le droit de modif, ce droit ne doit pas etre subordoné à une condition, et ca m'etonnerait que la loi sur le copyright d'un pays quelqu'il soit dise cela :)
        3. Si tu vire ta plus le droit de copier les binaires.
        La encore la probabilite de virer que quelques bouts est quasi nulle : la loi de quel pays impose que si ta le droit de copier alors ce droit doit etre sans condition ?
        Ici la condition c'est que tu dois filer les sources, mais ce qu'il faut retenir c'est le droit qu'on t'octroie :
        "You may copy and distribute the Program (or a work based on it,
        under Section 2) in object code or executable form under the terms of
        Sections 1 and 2 above provided that you also do one of the following:"
        Ce droit n'existe plus si tu vire la section et virer les conditions d'un droit sous condition est du jamais vu si ce droit n'est pas par ailleurs garanti : or aucune loi d'aucun pays ne garanti que tu puisses copier et distribuer le programme ou un derive binaire.
        4. Si tu enleves ca change pas grand chose : tout ce que tu ferais a l'encontre des autres sections resterait illegal, mais ta licence ne serait pas terminée et tu pourrais continuer à t'en servir (de la licence, ie copier, modifier) d'une maniere légale, par contre si tu laisses ca fait beaucoup plus mal : a la premiere violation ta plus aucun droit sur le prog en question (sauf execution chez toi)
        5. Tres forte cette section : si tu l'enleve elle reste valable :p Pourquoi ? Parce qu'elle enonce une tautologie : si tu n'acceptes pas la licence tu peux pas copier / distribuer, pcq c'est interdit par la loi, et que rien d'autre ne t'y autorise. Heureusement que la loi sur le copyright existe, car c'est en fait elle qui nous garantie cela et le retrait de cette clause n'y changerait rien
        6. Elle me semble redondante avec la 2, faudra que je me renseigne, mais si ce n'est pas le cas s'y attaquer peut etre interressant. Reste à évaluer la difficulté de l'attaque, et a mon avis c'est pas gagné :)
        7. Tu es obligé de la virer si tu veux virer quoique ce soit d'autre :
        Une des phrases les plus importantes de la GPL
        "If you cannot
        distribute so as to satisfy simultaneously your obligations under this
        License and any other pertinent obligations, then as a consequence you
        may not distribute the Program at all."
        Protection speciale avec la mention :
        "If any portion of this section is held invalid or unenforceable under
        any particular circumstance, the balance of the section is intended to
        apply and the section as a whole is intended to apply in other
        circumstances."
        Donc invalidation partielle de cette section autorisée, et comme chacune des phrase de la section suffit a atteindre le meme effet que la phrase particulierement claire que j'ai copié, il faut la virer en entier, je te laisse imaginer le bordel.
        8.Si tu vires et si le programme est interdit dans un seul pays du monde => ta plus le droit de le copier / modifier... plutot génant :p
        9. Tu es aussi oblige de l'enlever si tu veux faire ta tambouille avec la GPL, sinon la FSF n'a cas debugguer la ou il y a eu un probleme et de faire une nouvelle version qui remplacera la licence partiellement invalide.
        10. Pas important

        Conclusion : quiconque veut s'attaquer a la GPL avec l'intention de virer le copyleft doit (au moins) : virer les sections 7 et 9, en entier, enlever la 6 sinon ca sert a rien de continuer, modif la 2 et la 3 en gardant les droits mais en eliminant les conditions...

        Ca me semble suffisament dur.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 2.

    J'aime particulièrement le style :
    "On a pas violer la GPL et puis c'est pas valide devant un tribunal"

    C'est un peu (beaucoup) contradictoire, car sur ce principe et il y a deux réponse "honnête".
    A-On a pas utiliser de code GPL (dans ce cas, pas besoin de parler de sa validitée devant un tribunal ou non)

    B-On a utiliser du code GPL sans redistribuer nos sources, on en a le droit car la GPL n'est pas valide juridiquement et on le prouveras lors d'un procès.


    Leur réponse est un peu ambigüe a la facon du voleur qui dirais "je n'ai pas voler et puis vous avez pas de preuve".


    Plus sérieusement, soit ils cèdent et ditribue leur firmwire sous GPL, soit ils vont jusqu'au procès, et je pense qu'un fond de soutient financier se mettra en place pour mplayer.


    Petite question : quelqu'un pourrais traduire la déclaration écrite du danois au francais, qu'on puisse voir le contexte et ce qui a été dit exactement ?
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 4.

    Je ne comprend pas vraiment comment on peut oser dire que la GPL n'est pas valide ...

    Le code qui est sous licence, si on veut l'utiliser, on l'accepte, *avec toutes* les conditions relatives a cette licence. Si on n'est pas d'accord avec cette licence, et bien c'est simple, on ne l'accepte pas et on n'utilise pas le code. C'est comme quand on s'inscrit a un forum, on accepte les condition ou bien on ne s'inscrit pas ??!? Je ne vois pas comment on peut oser contester une licence de ce genre ...

    Ce commerciaux et ces avocats sont vraiment des raclures: tout est bon pour se faire un max de tunes en ecrasant les autres ... ces gens ne respectent vraiment rien ... c'est decourangeant ...
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 1.

    Quoi qu'il en soit, je pense qu'il faudrait que la communauté défendant la GPL réagisse et si cela doit aller jusqu'aux tribunaux, eh bien, à l'instar d'un *commentateur* précédent, j'enverrai un chèque de soutien et j'espère que tout sera mis en oeuvre pour "gagner".

    Sans vouloir tomber dans la paranoïa non plus, je pense que la GPL et la communauté derrière sont testées pour voir leur réaction, c'est la crédibilité de la GPL qui est en jeu.

    "Aux armes citoyens ..." peut-être pas mais quand on voit ce genre de chose http://linuxfr.org/2003/09/24/14062.html(...) , on est en droit d'appréhender la suite des événements.
  • # Ca fait un peu peur qd même...

    Posté par . Évalué à 2.

    quand on voit l'ignorance des juges en matière d'informatique, ajouté au vide juridique conséquent dans le domaine...

    de plus, aucun textes officiels ne reconnaissent la GPL, qui n'est qu'une construction légale basée sur des accords internationnaux...et par conséquent ne lie pas les juges...dans la mesure où ils ne la reconnaissent pas comme un contrat valide...

    1) si c reconnu comme un contrat valide: les juges sont liés à ce que dit la GPL, puisque les juges sont tenus de respecter la volontée des parties.
    2) si c pas reconnu comme un contrat valide : c surement le droit d'auteur qui va s'appliquer...

    J'ai peur qu'un juge inculte en la matière dise que le code a été substantiellement modifié et donc dise que c plus la gpl...quelle unité de code analyser ? le binaire, la classe, la ligne ???selon le référentiel, le code a été très largement modifié (niveau binaire), surement assez modifié au niveau classe, et pas modifié du tout si on prend les lignes incriminées...

    C'est tout le problème de l'informatique : avant de continuer dans la voie du libre, faudrait déjà faire pression pour avoir un cadre légal internationnal clair...et la FSF devrait se battre pour ça bien plus que pour l'adoption de la GPL elle même...car en l'absence de législation internationnale unifiée, la GPL perd de sa valeur...si un cadre internationnal la consacrait, personne n'oserait faire ce coup là à un groupe qui release sous GPL...
    • [^] # Re: Ca fait un peu peur qd même...

      Posté par . Évalué à 1.

      >J'ai peur qu'un juge inculte en la matière dise que le code a été
      >substantiellement modifié et donc dise que c plus la gpl...quelle unité
      > de code analyser ? le binaire, la classe, la ligne ???selon le
      >référentiel, le code a été très largement modifié (niveau binaire),
      >surement assez modifié au niveau classe, et pas modifié du tout si
      >on prend les lignes incriminées...

      humm...la gpl ne parle pas de référentiel....elle t'indique qu'un travail diffusé sous GPL et qui a été modifié/réutilisé/copié doit être sous GPL...
      la GPL ne parle pas de lignes de code ou de classe...
      pour info, toute liaison dynamique/statique ou même liaison via mémoire partagé ou autre que sais-je est interdite si la liaison n'est pas du code GPL!
      En effet, la GPL interdit a tout travail non GPL d'être dépendant d'un travail diffusé sous GPL! (je ne parle pas de la LGPL, qui l'autorise)...
      y a pas de notion brute de ligne code dans la GPL (ce serait trop restrictif!)...
      pour plus d'info lisez bien la GPL, c'est important qu'on sache de quoi elle parle explicitement...
      pas besoin d'être juriste, ni informaticien pour la comprendre, c'est ça qui est beau dans la GPL!
      • [^] # Re: Ca fait un peu peur qd même...

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui mais là c'est un problème légal qui nous intéresse, donc le droit a un petit peu sa place...

        Si j'écris un texte dans lequel j'écris " mort aux c..." et que je dis que l'humanité doit etre compliant avec ca, g certe écrit qqc qui doit s'appliquer partout selon MOI...a-t-il pour autant une valeur légale ? pas forcément, même si des gens le ratifient...

        (bon mon exemple est pourri, l'objet est illicite par nature :D )

        Meilleur exemple : avec tous les utilisateurs du forum, on décide qu'on t'aime pas (oui toi qui me lit là maintenant)...on fait un contrat pour que tu sois viré de la france....OK on a un contrat entre nous, mais il a aucune force légal envers toi...un contrat entre deux parties n'entraine pas d'obligations pour les tiers (sauf exceptions très précises)

        C'est d'ailleurs sur ca que joue Kiss et consort : ils estiment que la GPL leur est inopposable...

        ...ce que je veux dire, c'est que c pas parce que c'est écrit dans la GPL que ca a force de loi, si la GPL n'est pas reconnue comme un contrat...c ce dont je débas '(tout seul) dans mon post précédent...
        On peut analyser la chose comme suit :

        1) C'est reconnu comme un contrat (à acceptation tacite, cad en prenant du code GPL tu reconnais souscrire à la GPL) :
        1a : toutes ses clauses sont valides : nickel
        1b : certains clauses sont frappées de nullité : ces clauses sont réputées non écrite, et donc n'entrainent pas d'effet...selon les clauses qui seront frappées de nullité, ca peut rendre la GPL totallement innofensive.

        2) ce n'est pas reconnu comme un contrat liant les tiers...de quel régime dépend le code ainsi publié? très certainement du droit d'auteur (c traditionnel comme ratachement)

        Hors, en france en tout cas, le droit d'auteur est jugé à l'aulne de la copie...et le plagiat est apprécié par les juges, en fonction de critères quantifiés...ca donne du "dans quelle mesure l'oeuvre originale a-t-elle été copiée?
        et là mon débat sur l'unité d'analyse trouve sa justification : selon sous quel angle on se place, le droit d'auteur de mplayer sera violé (fonction ou ligne de code) ou ne sera pas violé (classe ou binaire)...

        Il faut arreter de rever : c pas parce que RMS a créé ce monde idylique qu'est la GPL où tt les programmeurs du monde se donnent la main que tlm reconnait la légitimité de ce monde et surtout que la justice la reconnait...

        dans le fond c bien de forcer les juges a étudier la question...j'espère juste que c'est un juge compétent qui instruira le dossier...
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 6.

    Voici le mail que je vais lui envoyer :

    -----------------------------------

    Sir

    I am writing to you to express my disappointement and my anger. I was pleased to discover with Kiss a hardware manufacturer that was using GPL software, advertising this use and publishing the source code you were redistributing, in accordance to the GPL terms. However, the interview you gave to the Danish National Radio about a possible GPL violation (strongly supported by the comparison of your binaries with those of the Mplayer project) is an insult to the Open Source community and I cannot recommend the Kiss players anymore.

    In this interview, you pretend the GPL is weak because it has not been tested in court, and thus not compatible with businesses. Then why do you use GPL code in your players ? By using it, you have understood and accepted the terms of this licence. Moreover, you strongly take advantage of it, since the Linux kernel is the base system of your players.
    This stand is very hypocritical. If you consider that the GPL is barely valid, you should not use a such "risky" licence, and not advertise the usage of Open Source Software in your devices. Moreover, if the GPL were not valid in your country, the GPL code would not be public domain, and would be usable only under the copyright law. Thus, by not supporting the GPL, you also reject the system that makes your players work ! This way, you insult the Open Source community, which you claim you support.

    As a potential customer, you can be assured I will never buy your player until full compliance to GPL software. Moreover, I will report this issue to various media as much as possible. Also, the money I wanted to spend to buy a player will advantageously go to the Free Software Fundation, so that the rights of the GPL will be defended in court, if necessary.

    Regards,
  • # Question licence ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Tant qu'on est dans les licences, petite question ...

    Je me suis souvent posé la question. Si un programme fait appel à un autre. Par exemple, en C, un appel systeme pour lancer n'importe quel utilitaire systeme qui retourne une information (ifconfig, etc.). Le programme n'a pas récupéré de code de ifconfig, ni modifié, ni quoi que ce soit, donc il n'est pas necessaire qu'il soit en GPL ?

    Si c'est necessaire qu'il soit en GPL car il utilise ifconfig, est-ce qu'il peut AUSSI être en LGPL ou dans n'importe quel autre licence ? Auquel cas, je peux faire un 2ieme programme qui utilise ce programme avec cette fois une licence proprio ?

    En gros, les licence s'appliquent quand on utilise le code du programme ? Le programme ? Ou les 2 ?

    JMS.
    • [^] # Re: Question licence ...

      Posté par . Évalué à 1.

      En gros, les licence s'appliquent quand on utilise le code du programme ? Le programme ? Ou les 2 ?

      la license GPL s'applique sur du code dérivé de code GPL ou lié (link) à du code GPL. La simple exécution ne suffit pas, la preuve des applis propriétaires fonctionnent sous Linux et personne n'a jamais demandé l'application de la GPL à ces applis.
      • [^] # Re: Question licence ...

        Posté par . Évalué à 1.

        La GPL autorise l'utilisation des resultats du programme sans condition

        Activities other than copying, distribution and modification are not covered by this License; they are outside its scope. The act of running the Program is not restricted, and the output from the Program is covered only if its contents constitute a work based on the Program (independent of having been made by running the Program). Whether that is true depends on what the Program does.
  • # On a qu'a faire du hard libre !

    Posté par . Évalué à 1.

    Je m'explique,
    Si les Fcpu et autres projets de matériels libres sortaient des cartons ou des projets d'universitaires, on aurait du matériel libre et documenté pour faire tourner no logiciels libres.
    Un player OGG/DVD/DivX libre et autonome, un enregistreur video, une voiture, un téléphone ou un système domotique complet.
    Et les futurs robots de compagnie ! j'ai pas envie que les successeurs d'Aïbo soient tous propriétaire. Je veux savoir le risque que je prend en en confiant un à mes gosses !
    • [^] # Re: On a qu'a faire du hard libre !

      Posté par . Évalué à 2.

      on n'a pas de hard libre mais on a du hard générique : un PC standard + une télécommande + Freevo + mplayer + "tout ce qui va bien" = un player de DVD/DivX/ "ce que tu veux"/...

      Le hard libre n'est pas nécessaire tant que du hard aux spécifications publiques est disponible (mais restons vigilants tout de même). RMS a toujours dit que sa vision de la liberté du logiciel était liée au mode de production (reproduction) très particulier du logiciel. Le principe ne s'applique pas directement au hard. On a beau dire "le VHDL c'est du soft", il reste pas mal de taf ensuite pour passer du VHDL au CPU.
  • # Un remarque de plus !

    Posté par . Évalué à 2.

    Quand Sco sera débouté, ça fera une jurisprudence de premier choix !
    • [^] # Re: Un remarque de plus !

      Posté par . Évalué à 0.

      Si il y avait un rapport entre le proces SCO et ce probleme la peut-etre, mais vu que ca n'a rien a voir ca va rien changer.
      • [^] # Re: Un remarque de plus !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > ca n'a rien a voir

        Ben un peu, si :

        SCO a distribué Linux avec du code soi-disant propriétaire SCO. Ils sont donc accusés de violation de la GPL (je sais plus si c'est IBM, RedHat ou les deux qui a posé la plainte). Leur défense sur ce point, c'est « De toutes façons, on s'en fout, la GPL viole la constitution américaine et n'est donc pas valable ». C'est à peu près la même réponse que font les mecs de Kiss visiblement.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 2.

    Sur ce point je trouve que vous partez un peu tous en live...

    Si l'on admet que Gabuccino peut prouver qu'il est l'auteur du code qu'on retrouve dans le lecteur de kiss :

    soit la gpl est valide et alors kiss peut se faire condamner pour contrefaçon pour ne pas l'avoir respectée

    soit la gpl n'est pas valide mais ca n'empèche pas que Gabuccino reste l'auteur du logiciel et que Kiss risque toujours de se faire condamner pour contrefaçon...
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 1.

    Est-ce que le fait de diffuser des dll modifiés de logiciels proprietaires est en accord avec les licences de ces logiciels?

    (cf. http://www1.mplayerhq.hu/MPlayer/releases/codecs/(...) )
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 1.

      Faut voir au cas par cas mais il semblerais que oui. C'est comme DeCSS pour pouvoir lire des DVD sous Linux, ce n'est pas interdit et tu as le droit de te donner les moyens de le faire, si la dll distribuée gratuitement (et distribuable) ne fonctionne pas sur ton OS tu as le droit la modifier, et pourquoi pas d'en faire profiter les autres... Comme DeCSS. Après si dans la licence il est spécifié qu'on ne peut l'utiliser que sous tel OS et qu'on a pas le droit de modifier/redistribuer le binaire faut voir, mais ça m'étonnerais que ce soit explicitement écrit dans la pluspart des licences de codecs, à voir... Sinon le lecteur devrat les utiliser tel quel et les "patcher" à la volée pour les interpréter.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 3.

    Il faut quand même faire une sacré démarche pour déceller des entraves pareilles : extraire le firmware (à moins que des mises à jours ne soient dispo en ligne), décortiquer le tout, voir désasembler et trouver d'éventuels mots similaire qui auraient très bien pu être remplacés en un coup de sed. Donc faire la démarche de rapatrier comparer et déceller. Ne pensez-vous pas qu'un grand nombre de chanceux/malins sont passés entre les mailles du filet et que les affaires mysql/sigma/kiss ne sont que la partie émergée de la tripotée de gros connards qui déguellassent tout les belles choses que de braves gens entreprennent ?
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 1.

      Ouais, c'est ça les parasites. Ca grouille. Yen a pas mal qui passent inaperçus.

      D'habitude, ça agit dans son propre intéret en profitant du reste du monde.

      Dans ce cas précis, le seul problème de KISS est probablement d'être dirigé par une bande d'abrutis. Leur valeur ajoutée n'étant pas la partie logicielle de leurs produits, ils auraient tout intéret à en fournir les sources, ça leur ferait assez rapidement une équipe de développeurs gratos (tout ça au prix de diffuser les sources ; la belle affaire, ça va pas affecter leurs ventes... pas négativement en tous cas.).

      Au fait... Pas mal d'entre vous parlent de geexbox.
      Y a-t'il des sites qui recommandent du matériel pour monter une set-top-box-basé-sur-Linux ? Je pense plus à une Geexbox+tuner TV+connection réseau d'ailleurs...
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Avec le Kiss, c'est très facile à voir vu que les mises à jour sont en ligne, que ce sont des .iso que l'on peut monter et que dedans on trouve une image disque que l'on peut aussi très facilement monter (sous Linux) et accéder ainsi à tout le contenu de la Rom : noyau Linux, modules noyau, init, busybox, des images gif et jpeg (les fonds d'écrans et les menus), et le fameux fileplayer.bin.

      C'est d'ailleur tout aussi facile de bidouiller (un peu) et de changer les images.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à 1.

    En lisant les commentaires, je me pose quelques questions:

    En fait, je me demande comment ça se passe pratiquement soit le code (sous GPL):

    printf("Hello World!");

    soit mon code (que j'ai pas copié du tout):

    printf("Hello world!");

    J'ai droit à combien d'année de prison pour plagiat? ;) Sérieusement, y'a t'il des critère précis permettant de définir qu'un code a été copier? La tendance en europe est globalement contre le brevet logiciel (et moi avec)... mais finalement, n'arrive t'on pas au même problème? (je veux dire: on protège un code tellement trivial et direct, que c'est l'idée derrière qu'on finit par protéger... ce qui revient à un brevet...).

    Que dire:
    1. Si je code un quicksort
    2. Si je code un quicksort en m'inspirant de code GPL (j'ai lu un article sur le quicksort, l'exemple de code venait d'un projet GPL)
    2. Si je code un quicksort en m'inspirant de code GPL (j'ai le code imprimé sur un bout de papier).
    3. Si je copie/colle le quicksort d'une appli GPL

    Dans le cas 1, je devrais pas avoir de problème, dans le cas 4, je suis le mal©® dans les cas 2 et 3... j'hésite déjà un peu... mais surtout, dans les 3 cas, en ayant le source, ce sera déjà pas évident de déterminer d'où vient quoi... et sans le source, ce sera encore plus complexe... et puis là, on se dit: "et mais c'est bon arrête ton char, on parle de mplayer, un lecteur complexe de vidéo et tout et tout, pas d'un bête quicksort"... d'accord, mais en fait ce qui m'a fait bondir, c'est 2 choses, l'interview:

    " The specific part of the code in which the similarities are found is the one controlling the subtitles when playing movies. The reality is that the code doesn't contain anything really brilliant. On the contrary, it's very simple. " [La partie de code dans lequel des similarités ont étés trouvés est celle controllant l'affichage des sous-titre lors de la lecture. La réalité est que ce code ne contient rien de vraiment génial. Au contraite, c'est très simple!]

    Et les string "les mêmes dans les 2 programmes", par exemple:

    no error
    input buffer too small (or EOF)
    invalid (null) buffer pointer
    not enough memory
    lost synchronization

    Comment diriez vous qu'il n'y a pas d'erreur? moi je dirais "no error" ;) (et en jetant un peu d'huile sur le feu: pour un utilisateur, garder le même vocabulaire rend le produit plus simple d'utilisation, je ne prétend pas que c'est le cas, mais c'est pas à négliger...)

    En bref, je ne suis pas en train d'affirmer que les dev de mplayer délire, mais j'avoue que ça me laisse perplexe...

    Aussi, la réponse de Peter: "But we think that the community should respect the companies who use Linux and not hunt them because I don't think that's beneficial for anyone." [Mais nous pensons que la communauté devrait respecter les boites qui utilise linux et ne pas les traquer, parce que je ne pense pas que cela apporte qqch à quiconque]. Je peux pas lui donner 100% tort, est-ce qu'on a pas mieux à foutre?

    Et finalement, je me demande: qu'est ce que ça pourrait rapporter? un gros procès comdamnant Kiss, qui se retrouve à devoir ferme? super, on a quoi d'autre comme player sous linux? (mais rassurons nous, windows ce fera très bien l'affaire ;). Pire, un gros procès coulant Kiss (les avocats ça coute cher), mais invalidant également en partie la GPL (c'est un des "problème" de la GPL, elle est relativement concise, précise, tout les articles comptent... imaginer en retirer un, parce qu'invalider dans un pays... il reste quoi?) ? En bref, en dehors de l'aspect philosophique "il faut respecter la licence coûte que coûte", j'ai du mal à voir ce que ça pourrait apporter de bénéfique... mais peut-être je manque qqch?
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 1.

      Comme tu le dit, comparer un algo à la con comme un quicksort et tout un truc beaucoup plus complexe, c'est un peu con.

      Ensuite, dans le cas ou il y à bien du code volé, tu te demande ce que cela pourrait rapporter ? Si on vole queque chose, et que cela vient à se savoir, on en paye le prix. Si Kiss ne veut pas assumé, c'est son droit, elle sait ce qu'elle risque, donc je vais pas la plaindre...

      Maintenant, dans le cas ou c'est les dev de mplayers qui délirent, et bien kiss gagnera le procès car elle n'aura rien à se reprocher.

      Dans tout les cas il faut défendre la GPL, sinon, tu n'a plus qu'a mettre ton code dans le domaine public avec un panneau "servez vous" !

      Pas mal de petit dev se sont fait piquer leurs code en GPL, mais n'on pas le moyen de faire des procès, et referme le logiciels, dégouté, alors si un gros logiciel est incapable de faire respecter son code, à quoi ça sert de mettre son code sous GPL ? Il sera repris par des commerciaux scrupules, etc, etc...


      d'autre part, je comprend pas le "super, on à quoi d'autre comme player sous linux" tu veut dire quoi ? si il y à vole des sources et procès contre kiss, on perdra mplayer ? en quoi l'existence de mplayer et remise en cause ? Ou de xine ?
      Tu parle des lecteurs Kiss ?

      Et si la GPL est cassé, cela veut dire qu'elle n'était pas assez forte. mais cela permetrait de faire une nouvelle version plus forte.

      Et encore en dernier, si tu trouve que le fait de punir une société qui vole du code n'a rien de bénéfique, je me demande ce qui est bénéfique, pour toi...
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 1.

        Comme tu le dit, comparer un algo à la con comme un quicksort et tout un truc beaucoup plus complexe, c'est un peu con.

        Alors pourquoi les développeurs de mplayer eux même disent que le code copié est un truc "simple"? (et j'ai matté les sources, un peu de parsing, rien d'original en effet). (ps: je suis con si tu veux, mais j'avais mis à l'époque plus de temps à comprendre le quicksort que bout de code "volé"... ;).

        Ensuite tu parles de payer le prix, tu veux dire que kiss peut payer mplayer (c'est qui?... la communauté) pour inclure leur bout de code sans devoir redistribuer sous GPL...

        Dans tout les cas il faut défendre la GPL

        Je dirais que non, il y'a, je trouve, des choses plus important dans la vie qu'une licence, ce n'est que mon avis cependant...

        à quoi ça sert de mettre son code sous GPL ?

        Excellente question! Je l'ai posé il y'a quelques temps sur ce site... on m'a répondu que j'étais qu'un gros naif, et que la GPL n'empêchait pas le vol de code... perso, je me dis que la GPL permet de ramener des gens pour un projet, mais qu'en effet ce n'est pas une garantie...

        d'autre part, je comprend pas le "super, on à quoi d'autre comme player sous linux" tu veut dire quoi ?

        Je me suis mal exprimé, je sous entendait "plate forme de salon capable de lire les divx" sous linux... rappelle toi, c'est l'une des raisons souvent évoquée pour dire que Kiss c'est (c'était?) bien.

        Et si la GPL est cassé, cela veut dire qu'elle n'était pas assez forte. mais cela permetrait de faire une nouvelle version plus forte.

        C'est une guerre? un combat? la loi du plus fort? contre qui? pourquoi? Tu me fais le trip "combat pour la liberté" là? ;)

        Et encore en dernier, si tu trouve que le fait de punir une société qui vole du code n'a rien de bénéfique, je me demande ce qui est bénéfique, pour toi...

        Si tu me disais plutôt ce qu'il y'a de bien à couler une boite? Qui plus est une boite qui permet entre autre de populariser linux? Tu vivras mieux parce que Kiss n'existe plus? Je ne connais pas le marché de Kiss, j'espère pour eux qu'ils ne sont pas centré sur les lecteur de linuxfr, slashdot, etc... parce que là, y'a pas encore eu de procès, ils ne sont coupable (aux yeux de la loi) de rien, mais ils ont déjà perdu des clients...

        Je suis d'accord avec le fait que "voler c'est mal", mais dit moi, une platine qui permet de lire les divx? c'est un truc qu'on utilise pour lire dans son salon ses propres DVD qu'on a acheté et qu'on a ripper? Je suis médisant, en imaginant que certains pourrait imaginer voler un film en le pompant sur le net? Tu peux me dire que tu ne fais pas ça, je veux même bien te croire, mais le fait est que la subitement le vol, on a tendance à considérer cela comme un peu moins "blanc et noir". Je te rappelle tout de même que Kiss ne vend pas un logiciel concurrant de mplayer...

        En fait le truc qui m'étonne c'est que Kiss ne tape pas son code sous GPL, mais je me demande si cela ne permettrait pas à d'autre constructeur de réaliser trop facilement un lecteur du même genre... enfin...
        • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

          Posté par . Évalué à -2.

          Je dirais que non, il y'a, je trouve, des choses plus important dans la vie qu'une licence, ce n'est que mon avis cependant...

          Voler les sac à main des petites vieilles par exemple ?

          C'est une guerre? un combat? la loi du plus fort? contre qui? pourquoi? Tu me fais le trip "combat pour la liberté" là? ;)

          C'est justement contre la loi du plus fort, la loi la plus injuste, contre-productive et illégitime qui soit. Range toi du côté des plus fort, on te rasera à la libération. Et dire que c'est aussi pour des ingrâts comme toi que nos ancêtres se sont battus, j'ai envie de pleurer.

          mais je me demande si cela ne permettrait pas à d'autre constructeur de réaliser trop facilement un lecteur du même genre...

          Heureusement que les gars de MPlayer n'ont pas raisonné comme ça, miséricorde.
          • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est justement contre la loi du plus fort,

            Faire un truc plus fort pour lutter contre la loi du plus fort, c'est fort ça ;)

            la loi la plus injuste, contre-productive et illégitime qui soit.

            Qui est?

            Range toi du côté des plus fort, on te rasera à la libération.

            Sauf que pour l'occasion, c'tait pas eux les plus fort... et puis "...si j'étais né en 17 à Leidenstad..." mais bon tu le sais ça aussi, tu mélanges juste un peu tout parce que t'es énervé, c'est pas grave, détend toi, y'a pas de mal...

            Et dire que c'est aussi pour des ingrâts comme toi que nos ancêtres se sont battus, j'ai envie de pleurer.

            Ingrât envers quoi? envers qui? j'ai du mal à suivre là... ils se sont battus contre Kiss? Et ca fait... mal? ;)
    • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

      Posté par . Évalué à 1.

      Et les string "les mêmes dans les 2 programmes", par exemple:

      no error
      input buffer too small (or EOF)
      invalid (null) buffer pointer
      not enough memory
      lost synchronization

      Comment diriez vous qu'il n'y a pas d'erreur? moi je dirais "no error" ;) (et en jetant un peu d'huile sur le feu: pour un utilisateur, garder le même vocabulaire rend le produit plus simple d'utilisation, je ne prétend pas que c'est le cas, mais c'est pas à négliger...)

      En bref, je ne suis pas en train d'affirmer que les dev de mplayer délire, mais j'avoue que ça me laisse perplexe...

      Et le format de sub mplayer utilisee dans aucun autre player , t'en fait quoi ?
      A t on avis ils ont décider de definir des strings mpsub pour faire jolie.
      De meme dans les strings, l'odre d'apparition est le meme : je veux bien que tu mette les meme messages d'erreurs mais le traiter dans le meme ordre c'est plus qu'une coincidence....

      Enfin pour le reste je crois que t'as pas compris que qu'etait la gpl et la philosophie du libre....
      • [^] # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

        Posté par . Évalué à 3.

        Et le format de sub mplayer utilisee dans aucun autre player , t'en fait quoi ?

        Comme j'ai dit: je ne crois pas que les dev de mplayer délire, les dev de kiss ont du à un moment ou un autre regarder (ou copier) les sources de mplayer... ce que je discute c'est dans le cas d'un source, quand est-ce que cela devient de la copie? Et personne n'a répondu à cette question... (et toujours en jouant l'avocat du "diable", si je devais lire des sous-titre, je commencerais par me demander ce que le lecteur que j'utilise supporte comme format... par exemple, en regardant des pages du genre: http://www2.mplayerhq.hu/MPlayer/releases/win32-beta/old/mplayer.ht(...) )

        Cependant, j'ai juste exposer mon avis, suffisemment moinsé que pour disparaitre, je me demande toujours si ça vaut la peine de vouloir descendre une boite pour ce genre de chose, et vu les données fournies, je reste perplexe, je n'ai sans doute pas compris ce qu'était la gpl et la philosophie du libre (j'hésite d'ailleurs à changer de licence pour mon propre projet) et je reste aussi perplexe sur la façon de voir du code comme "voler" lorsque l'on s'inspire du code d'un autre... (dans un contexte plus général que celui ci) Mais bon, j'ai compris la leçon, c'est GPL donc c'est bien©, Kiss qui était bien© est devenu mal© parce qu'il existe des ressemblance entre leur logiciel et mplayer suffisemment significative que pour avoir des doutes sur l'origine de leur sources.
  • # Re: Violation présumée de la GPL par Kiss, deuxième partie.

    Posté par . Évalué à -1.

    et en profite pour rappeler que la GPL n'a pas été testée dans un tribunal...

    ce qui est le meilleur moyen de se mettre toute la communauté à dos!!!

    Denis

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.