WaveDrom

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, palm123, Ysabeau, Benoît Sibaud, M5oul et Florent Zara. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa.
59
25
mai
2019
Technologie

La nouvelle est tombée cette semaine sur la liste de diffusion du projet. La version 2.1.0 de WaveDrom vient de sortir.
Logo de WaveDrom
WaveDrom est un « standard » JavaScript permettant de décrire des chronogrammes sous forme de texte. La bibliothèque JavaScript se chargeant de convertir cette description texte en image SVG.

L’idée de base est de pouvoir forger de beaux chronogrammes de qualité pour ses publications, mais en les décrivant en texte à la manière de Markdown ou LaTeX (en plus simple tout de même). Le texte suivant par exemple donnera l’image ci‐dessous :

    <script type="WaveDrom">
    { signal : [
    { name: "clk", wave: "p......" },
    { name: "bus", wave: "x.34.5x", data: "head body tail" },
    { name: "wire", wave: "0.1..0." },
    ]}
    </script>

Échantillon Wavedrom

WaveDrom a été enrichi de nouvelles fonctionnalités permettant notamment de faire des schémas électroniques simples. Mais aussi et surtout de documenter les bits d’un registre comme on peut le lire habituellement dans les fiches techniques (datasheets).

    {reg:[
        {name: 'OP-32', bits: 7,  attr: 0b0111011},
        {name: 'rd',     bits: 5,  attr: 0},
        {name: 'func3',  bits: 3, attr: ['ADDW', 'SLLW', 'SRLW', 'SUBW', 'SRAW']},
        {bits: 10},
        {name: 'func7',  bits: 7, attr: [0, 0, 32, 0, 32]}
    ]}

Registres RISC-V WaveDrom

WaveDrom est d’abord une bibliothèque JavaScript pour le Web, mais il existe également un logiciel pour Windows, GNU/Linux et autres permettant de faire le rendu en local. Il existe également un greffon pour MediaWiki ou WordPress.

Cette nouvelle version majeure montre que le logiciel se porte bien et qu’il évolue toujours. On attend avec impatience le greffon pour LibreOffice qui serait très pratique pour faire des fiches techniques.

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.