Ultracopier 2

Posté par (page perso) . Édité par Ysabeau, ZeroHeure, Davy Defaud, gUI, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
19
8
août
2019
Administration système

Ultracopier est un logiciel de copie de fichiers sous licence GPL v3, disponible pour plusieurs systèmes. Il remplace la copie de fichiers de votre gestionnaire de fichiers. Il permet la gestion de la liste de copies, la reprise sur erreur ainsi que la gestion des erreurs et collisions.

Pub Ultracopier v2

Forum Linux.général sur quel disque physique est mon monté mon fs (au travers de lvm)

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
0
12
avr.
2017

Bonjour à tous,

sur un server physique, j'ai deux disques dur physiques.
-un linux installé dessus (peu importe lequel).
--lvm :

[mon_srv:/root]# pvs
PV VG Fmt Attr PSize PFree
/dev/sda rootvg lvm2 a- 5G 0
/dev/sdb mon_vg lvm2 a- 5G 0

je voudrais savoir comment je peux affirmer (ou non) que :
-le / est dans le /dev/sda
-le /test dans le /dev/sdb
-le /test2 dans le /dev/sda

contexte : je lance un programme qui écrit sur le HDD à (...)

GlusterFS 3.2 — La géo‐réplication

42
8
mai
2011
Virtualisation

GlusterFS ou plus simplement gluster est un système de fichiers en espace utilisateur. Il a une forte connotation cluster ou cloud. Il existe deux types de système de fichiers de ce genre, les systèmes natifs en espace noyau comme Lustre / Ceph ou ceux utilisant l’interface FUSE. Dans la même catégorie que gluster, on retrouve MooseFS, sur lequel le magazine GMLF a réalisé un article en avril 2011.

L’intérêt des systèmes en espace utilisateur est la facilité de programmation, ainsi que le fait de s’appuyer localement sur un des systèmes de fichiers standard du noyau : ext3, ext4, XFS… Dans le cas d’un système de fichiers « clusterisé » comme gluster, chacune des partitions formant le cluster peut être formatée avec un système de fichiers différent. Il n’est pas nécessaire que ceux‐ci soient homogènes.

Avec un système de fichiers « clusterisé », il est possible d’agréger des volumes (partitions) provenant de plusieurs serveurs (NAS, SAN…), afin de ne montrer aux clients qu’un seul volume. C’est un peu la généralisation aux grappes de machines Linux (les clusters) du gestionnaire de volumes LVM que l’on trouve sur tous les serveurs Linux et qui permet (entre autres) l’agrégation de partitions.

La particularité de gluster est de ne pas s’appuyer sur un serveur de métadonnées (contrairement à pNFS et MooseFS). Tous les nœuds de la grappe sont équivalents. Il est donc particulièrement robuste aux pannes. À noter que depuis la version 3.1, gluster est distribué sous la licence libre AGPL, la licence publique générale Affero (GNU Affero General Public License), alors qu’il était auparavant distribué sous licence GPLv3. Ce changement de licence est évidemment conçu pour protéger le développement de gluster d’une utilisation abusive (sans retour de contribution) dans les « nuages »…