Journal Dual boot sur smartphone, vous en rêvez, Microsoft aimerait le faire.

Posté par .
15
13
nov.
2013

Ahoy, Linuxaiferiens !

Il semblerait* que Microsoft, toujours en quête de moyens de revenir sur le marché des smartphones, essaye de négocier avec HTC, que leurs appareils Android, permettent a leurs clients de choisir entre Android et Windows Phone, probablement par un dual boot. En échange HTC ne payerait pas les licences pour Windows Phone (de toute façon, MSFT se remboursera sur ce qu’HTC leur verse pour Android).

HTC devrait se méfier, la liste des partenaires de Microsoft sur le mobile, (...)

Forum général.petites-annonces À vendre du matériel d'occasions : Nokia N900, HTC, Wildfire et GP32 BLU

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
0
14
mar.
2013

Bonjour à tous,
Je vends encore une fois trois matériels électroniques d'occasions dont voici le détail :

-/* Vendu */ Nokia N900 qui est le seul téléphone portable type smartphone de Nokia à utiliser Maemo 5 (OS libre à base de Debian). Le téléphone est très agréable et intéressant avec son clavier physique complet AZERTY, 32 Go d'espace de stockage, 1 Go de RAM (dont 75% en virtuel), etc. Les applications de base sont là ce qui fait qu'une personne (...)

Androidique

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, baud123 et Xavier Teyssier. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa
16
25
nov.
2011
Android

Voici quelques petites dépêchounettes du monde Android.

Le code source du Motorola DROID RAZR a été livré

Le dernier né des smartphones de Motorola, le RAZR, est censé être le plus fin du monde. Le code source a été mis à disposition sur SourceForge.

ICS sur G1

Le HTC G1 est le premier smartphone Android à avoir été produit. Sorti en 2007, il a donc 4 ans, ce qui fait de lui une brique préhistorique. Mais pas tant que ça, puisque l’on peut voir une vidéo faisant tourner Android 4.0 Ice Cream Sandwich. C’est lourd, très lourd. Mais ça tourne.

HTC a posté le code source du noyau pour certains smartphones

Le Taïwanais, ancien OEM (Original Equipment Manufacturer) et ODM (Original Design Manufacturer), a publié tout plein de code source de ses appareils vendus un peu partout. À télécharger immédiatement, notamment les possesseurs du HTC Desire, premier du nom.