Journal Bronsonisation de Toots Hibbert

Posté par  . Licence CC By‑SA.
14
15
sept.
2020

Cher Nal, je suis déçu.

Tu as mentionné la bronsonisation de Diana Rigg, mais totalement occulté celle du père du reggae, Toots Hibbert, à 77 ans. Honte à toi.


photo: Karl Simpson - sous licence CC BY-SA 2.0

La plupart de ses chansons n'ont pas pris une ride et tiennent une place importante dans ma playlist.

For musicians only (*), ou petit panorama des éditeurs musicaux libres

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et Florent Zara. Modéré par Xavier Claude. Licence CC By‑SA.
48
24
jan.
2013
Son

De mon point de vue le domaine de la notation musicale représente presque caricaturalement le microcosme linuxien :

  • un logiciel phare (Lilypond) permettant de produire un résultat hors du commun mais au prix d'un apprentissage difficile et d'un environnement pas franchement ergonomique.
  • un éditeur WYSIWYG (MuseScore) et un séquenceur (Rosegarden) se positionnant comme alternatives libres aux ténors des logiciels propriétaires (Finale, Sibelius ou Encore pour l'un, Cubase pour l'autre).
  • une flopée de logiciels gravitant autour, plus ou moins bien ficelés et naviguant entre version bêta et abandonware.

Voici un tour d'horizon des solutions que j'ai testées sur le sujet de la notation musicale. Vous trouverez donc dans la seconde partie de la dépêche un panorama des éditeurs musicaux vus par un musicien libriste (Frescobaldi, LilyPondTool, Lied, Rosegarden, Denemo, Laborejo, NoteEdit, Canorus, Nted et MuseScore).

(*) For musicians only est un album de Jazz paru en 1958 réunissant Dizzy Gillespie (trompette) Sonny Stitt (saxophone alto), Stan Getz (saxophone ténor), John Lewis (piano), Herb Ellis (guitare), Ray Brown (contrebasse) et Stan Levey (batterie).

NdM : merci à Vincent Gay pour son journal.

Journal Un Google Music libre et pas dans les nuages!

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
5
10
août
2011

Salut à tous (ça change de la formule habituelle),

Vous connaissez certainement Google Music. Ce service permettant d'envoyer ses musiques sur les serveurs de Google, pour ensuite les rendre accessible via un navigateur Web équipé d'un plugin Flash (enfin si j'ai bien tout compris) ou Android (avec une joli application dédiée, qui est capable de mettre en cache des playlists pour ensuite les lire hors ligne).

Et bien je me demandais, plutôt que d'envoyer ces musiques chez Google, existe (…)