Journal Fins de tabulation élastiques: la bonne manière d'indenter et d'aligner le code

Posté par . Licence CC by-sa.
42
29
juil.
2018

Il y a des débats sans fin sur l'usage de tabulations ou d'espaces pour indenter et aligner son code. Chaque approche a ses avantages et des inconvénients, ses fidèles et ses ennemis.

(Indenter, c'est mettre de l'espace au début des lignes pour montrer visuellement les relations d'emboîtement logique des différentes lignes de code. Aligner, c'est mettre de l'espace avant un morceau de texte, pas forcément en début de ligne, pour créer un lien visuel entre plusieurs morceaux sur des lignes (...)

Forum général.général Gestion des espaces insécables dans Markdown

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
2
2
déc.
2016

Bonjour à tous,
je travaille pas mal avec le format Markdown et j'ai noté que je n'arrive jamais à voir mes ajouts d'espaces insécables respectés. J'ai beau ajouter manuellement le "U+00A0 NO-BREAK SPACE", si j'exporte ensuite vers un format quelconque avec pandoc, il n'en tient aucun compte. Je suis obligé de bidouiller en mettant des "& n b s p ;" partout, ce qui supprime l'aspect fluide du texte (je rédige des textes non techniques) et n'est pas compatible avec mon (...)

Journal Typographie & logiciels

Posté par . Licence CC by-sa.
30
28
août
2015

Au départ ce devait être un journal. Mais je me suis dit « dommage de faire un truc sur la typo. sans la pratiquer », alors c’est devenu un PDF avec hyperliens. Il n’est pas finalisé, mais est déjà très correct. Me connaissant j’en ai pour des mois pour lui apporter les perfectionnements nécessaires, alors je préfère en parler maintenant. Je mets ici une version légèrement remaniée de la partie finale du dossier, la plus susceptible d’intéresser le lectorat Linuxfr (le (...)

Prototypo, ou comment devenir typographe en quelques clics

34
22
avr.
2014
Communauté

Qui n’a jamais été dans la situation où il ne trouvait pas exactement la police d’écriture qu’il cherchait, et surtout compatible multi‐supports, multi-applications ? Malgré le nombre de polices disponibles (gratuites ou non), il y a souvent un détail qui vient entacher un choix. Malheureusement, la création d’une nouvelle police n’est pas chose aisée, car cela demande de suivre un minimum de règles typographiques afin d’éviter certaines catastrophes visuelles…

Campagne de financement

Imaginez donc une application « WYSIWYG » (What You See Is What You Get) vous permettant de jouer au typographe en herbe sans avoir à vous soucier des bases de la typographie, le tout pouvant être exporté sous différents formats : c’est ce que propose Prototypo.

Le projet, actuellement en phase de développement, a lancé le 9 avril dernier une campagne de financement participatif sur Kickstarter afin d’accélérer son développement, ainsi que prendre la température sur les fonctionnalités les plus attendues par la communauté.

Journal LaTeX sans douleur

30
10
jan.
2014

Le dernier journal que j’ai pu trouver parlant de LyX remonte à mai 2011. Je pratique LaTeX depuis assez longtemps et j’ai tâté aussi de PSTricks. Mais tout ceci restant très occasionnel. Je ne compte pas faire ici une n-ième apologie de ce clickodrome mais apporter mon témoignage d’utilisateur occasionnel.

Dernièrement, j’ai dû convertir les manuscrits d’une copine saisis sous MS-Word vers LaTeX. Là, il ne s’agissait que de produire un PDF ayant une apparence proche de ce que sortirait (...)

À la recherche des sources de Troff

87
7
août
2012
Doc

Troff est le logiciel de formatage de texte des Unix originaux. Il est toujours présent sur nos machines en sa version GNU (Groff) même s'il ne sert généralement qu'à afficher nos pages de manuel.

Eric Raymond n'hésite pas à dire que Troff est « l'application originale Unix qui tue tout » (Unix's original killer application, cf. The Art of Unix Programming), non seulement parce qu'il s'associe à différents interpréteurs et tire le meilleur profit des tubes et de la philosophie Unix, mais aussi parce que l'efficacité du logiciel a favorisé l'adoption d'Unix par le département des brevets de Bell labs, et ensuite au-delà.

S'il était largement utilisé dans les années 80, Troff est aujourd'hui tombé dans l'oubli, et semble peu à peu disparaître de l'Internet. Pourtant, en cherchant bien, on retrouve de nombreuses traces de la vivacité passée de Troff.

Ces traces sont exhumées en seconde partie de la dépêche.

Linux Libertine : entrevue de Philipp H. Poll

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, baud123, Nÿco et j. Modéré par Mouns.
62
22
fév.
2012
Bureautique

Linux Libertine est une police de caractères sous licence GPL/en:OFL, c’est la police libre dont est fait le logotype de Wikipédia. De ce fait, elle est, quoiqu’indirectement, la police libre la plus en « vue » du monde.

La première partie de cette dépêche présentera la police en elle-même tandis que la seconde fera la part belle à l’entrevue du 19 février que j’ai eu avec Philipp H. Poll, créateur de cette police.

Journal Contre l'oubli du Troff des souvenirs.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
34
18
juin
2011

Chers libristes, chers développeurs, chers utilisateurs,

Je fais actuellement face à une situation peut-être fréquente dans le monde du logiciel libre, mais qui n'en reste pas moins délicate à gérer, et j'aimerais recueillir vos avis expérimentés ainsi que vos conseils.

Je me suis épris d'un logiciel qui répond parfaitement à mes besoins: Heirloom Troff. Heirloom Troff est le digne descendant du vénérable Troff, dont l'arbre généalogique a été décrit dans une dépêche il y a quelques mois. Pour rappel, (...)

Groff sort en version 1.21

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
37
17
jan.
2011
GNU
C'est le 31 décembre 2010 que Werner Lemberg, le principal mainteneur de groff, a annoncé la sortie de la version 1.21, soit près de deux ans après la sortie de la précédente version.

Pour rappel, groff est l'implémentation GNU de l'ancestral logiciel roff, interpréteur du langage de formatage de texte du même nom. Groff est généralement utilisé sur nos machines pour afficher nos pages de manuel, mais, outre la sortie en ASCII, latin1 ou UTF-8, groff peut aussi créer des fichiers HTML, xhtml, dvi, PS, ainsi que des fichiers aux formats spécifiques à certaines imprimantes.

Voici quelques-unes des améliorations apportées par cette nouvelle version:
  • Correction d'une petite faute dans tmac/hyphen.fr qui rendait impossible la césure des lignes des textes français ;
  • Ajout d'une nouvelle catégorie d'alarme nommée file pour indiquer l'absence d'un fichier appelé par mso ;
  • Amélioration du support des langues asiatiques et en particulier du japonais. C'est d'ailleurs cette amélioration importante qui a motivé Werner Lemberg à publier cette nouvelle version de groff ;
  • Création d'une nouvelle catégorie de piège (trap) actionnable lorsqu'une ligne commence par un espace, sous réserve que soit définie la macro lsm. Le saut de ligne qui advient normalement dans ce cas n'a alors pas lieu.

En seconde partie de dépêche est proposée une plus large présentation de groff et de son histoire.

Journal Typographie, petit comparatif

Posté par (page perso) .
1
16
oct.
2007
Au commencement, il y avait des scribes, puis des moines copistes écrivant, recopiant, enluminant des manuscrits. Puis vint Gutenberg et l'impression, la calligraphie laissait la place à la typographie. L'art de la typographie a progressé depuis et s'est surtout démocratisé, bien loin est le temps où produire un nouvel exemplaire d'un livre était long et réservé aux rares spécialistes, l'avènement des ordinateurs personnels et des imprimantes à bas coût et de bonnes qualité a donné à chacun la possibilité de (...)