Dpdk et Open vSwitch intégrés à Cloonix

23
4
juin
2019
Virtualisation

Cloonix est un gestionnaire de machines virtuelles orienté réseau, son utilité principale est la création de démonstrations mettant en œuvre des protocoles de communication entre machines.

Une évolution majeure a été commencée sur ce logiciel, basé jusqu’à présent sur des connexions entre machines virtuelles implémentées par des sockets UNIX, Cloonix utilise maintenant deux logiciels libres de grande qualité : DPDK et Open vSwitch en plus de QEMU‐KVM.

Ces deux logiciels sont spécialisés dans la gestion des flux d’octets la plus performante possible, ils sont donc utilisés dans Cloonix comme remplacement des sockets UNIX.

Forum Linux.embarqué OpenWRT -- Tunnel gretap <-> Open vSwitch

1
16
oct.
2013

Hello,

Je souhaite établir un tunnel GRE entre un routeur qui embarque OpenWRT (un build maison) et un serveur sous CentOS 6.4 utilisant Open vSwitch (1.9.3).

Côté serveur, j'ai créé le tunnel via les commandes suivantes :

# ovs-vsctl add-br br1
# ovs-vsctl add-port br1 gretap0 -- set interface gretap0 type=gre options:remote_ip=<ip_publique_ou_est_mon_routeur>

J'ai également ajouté un port local appartenant à ce bridge pour lui définir l'adresse IP à utiliser (192.168.10.1) pour ce tunnel. J'ai ouvert dans le pare-feu (géré par (...)

cloonix-15

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, baud123, Pierre Jarillon, Xavier Claude et patrick_g. Modéré par patrick_g.
22
31
juil.
2012
Linux

cloonix-15 est arrivé, et cette fois avec de la documentation !

Pour ceux qui ne savent pas, cloonix est un framework d'aide à la gestion de machines virtuelles en réseau : le réseau y est dynamiquement configurable et l'outil permet de créer des maquettes d'une façon simple.

Les évolutions de la version 15 : les systèmes de fichiers Cloonix_kvm peuvent être sauvés et réutilisés.

Cloonix est en quelque sorte une émulation d'infrastructure réseau complète virtualisant commutateurs réseau (« switchs »), liens et machines.

La réalité opérationnelle commence à ressembler à Cloonix : il y a un courant visant à permettre une infrastructure de moins en moins tangible, de façon industrielle, avec la virtualisation des switchs et une nouvelle façon de les contrôler grâce à Openflow, qui apporte plus de flexibilité.

OpenVswitch implémente Openflow, il remplace déjà brctl de bridge-utils dans le noyau.

Open vSwitch, le commutateur virtuel bientôt sur votre serveur

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
19
21
mai
2010
Internet
Le 17 mai, la version 1.0.0 d'Open vSwitch a été rendue publique. Comme son nom l'indique, ce logiciel permet de créer des commutateurs (switches) virtuels.

Avec les services qui se virtualisent de plus en plus, la gestion des interconnexions entre les machines virtuelles (et les machines réelles) nécessite une solution performante pour manipuler ce transit de paquet IP, d'où l'idée de faire des commutateurs virtuels. Actuellement, on utilise le plus souvent le mode pont (bridge) intégré dans Linux, via la commande brctl, ou le projet vde. Mais on en voit les limites lorsque l'architecture réseau devient complexe.

L'objectif d'Open vSwitch est d'obtenir un commutateur ayant les mêmes fonctionnalités qu'un vrai switch administrable (NetFlow, RSPAN, ERSPAN, interface en ligne de commande à la IOS, etc.) et pouvant s'étendre sur plusieurs serveurs physiques dans le cadre de la virtualisation ! C'est le pendant libre des produits comme le Distributed vSwitch de VMware ou le Nexus 1000V de Cisco.

Le code source d'Open vSwitch est distribué sous licence Apache 2, sauf la partie spécifique au noyau Linux qui est sous GPL. Il est écrit en langage C, avec le soucis d'être le plus indépendant possible de la plate-forme sous-jacente. Pour le moment, il supporte par défaut l'environnement de virtualisation Xen Cloud Platform, mais fonctionne aussi avec Xen, KVM, et VirtualBox.