Journal Le choix d'une distribution Linux

Posté par  .
Étiquettes : aucune
-19
9
oct.
2008
Cher blog journal,

[je précise que ci-dessous il n'y aura aucune critique d'aucune distribution, seulement ce que j'aime/j'aime pas, moi].

J'ai toujours eu du mal à choisir ma distribution Linux.

Il y a beaucoup de choix.
J'ai exclu plus ou moins les BSDs, parce que je veux aimer Linux et lui faire confiance.
J'ai exclu les distributions sources comme Gentoo, parce que j'aime pas perdre du temps à compiler.

Mais même là il y a plusieurs choix.

Prenons Debian. Je l'ai longtemps utilisé mais je n'aime pas.
Chez Debian il y a plusieurs branches.

1) Commençons par -stable. Elle ne reçoit que les mises à jour de sécurité. Le reste est figé, à plus ou moins des exceptions près. C'est bien pour les entreprises, les serveurs. Même pour moi c'est bien. Après tout si ça marche ?
Mais question de principe, je dis non. Voyons ce qu'il y a écrit ici, mise à jour de Gimp 2.6 à Gimp 2.6.1 : http://developer.gimp.org/NEWS-2.6 :

This is the stable branch of GIMP. No new features are being added
here, just bug-fixes.


Supposons que Debian -stable sorte avec Gimp 2.6.0, elle n'aura jamais Gimp 2.6.1
(ce n'est pas le cas, c'est une supposition).
D'aucun diront que -stable sort avec 2.4.x qui est vraiment stable parce que vieux donc aucun problème, mais le raisonnement reste le même, c'est seulement une question de principe je vous l'ai dit.

Ne me parlez pas des backports.

Je saute -testing et -unstable, parce que j'en viens à une autre catégorie de distributions : celles de type "rolling release".

2) Je prends Arch, Debian -testing etc...
J'exclus parce que j'aime bien la stabilité quand même, pour les trucs de bases genre KDE, gcc, le kernel, xorg, gtk.

Alors oui, pris indépendamment, la mise à jour de chacun de ces éléments n'est pas trop problématique. Mais si on accumule tout ça commence à faire beaucoup.

3) Les distributions de type Ubuntu et Mandriva.
Bah elles fonctionnent pas mal. Mais je les trouve beaucoup trop agressives.
Mandriva vient de sortir avec le kernel 2.6.27 qui n'est pas encore en version finale.
Puis ces deux distribs ont les même inconvénients que debian -stable.
Tous les 6 mois, ça me fait peur.
C'est psychologique.

4) Slackware. Très bonne distro.
Deux petits problèmes : un seul mainteneur officiel (j'aime bien le principe des communautés), pas beaucoup de packages.
Un plus embêtant : encore et toujours cette question de principe : je veux pas trop réfléchir pour faire fonctionner mon système.
Jusqu'à présent ça va, j'ai toujours eu de la chance, j'ai toujours réussi à l'installer facilement sans trop de bidouille. Mais je vous le rappelle, la question de principe est celle-ci : si ça fonctionne pas du presque premier coup, va falloir que je mette trop les mains dans le cambouis.
Slackware j'exclus donc, mais je la garde quand même au cas où.

5) Conclusion : j'ai installé Fedora.
Une release tous les 6 mois, ok ok. Ben non : si problème ils retardent pas mal.
Rolling release ? Ben non, la base est relativement stable quand même.
Libre.
Puis Gimp 2.6 -> Gimp 2.6.1
(en tout cas ça sera le cas pour Fedora 10).

Un bémol quand même : dommage qu'elle soit sponsorisée par une entreprise.
M'enfin, rien n'est parfait.

a+
  • # On dirait du IsNotGood...

    Posté par  . Évalué à 9.

    Et personnellement, je ne vois pas tellement le pb à utiliser Debian testing ou de l'Ubuntu pour du desktop (je suppose que c'est pour un usage "desktop" vu que Gimp, KDE, xorg sont mentionnés)
    • [^] # Re: On dirait du IsNotGood...

      Posté par  . Évalué à -2.

      tout dépend de ce que tu fais sur ton desktop. Personnellement passer mon temps à redémarrer ma machine ou mon environnement graphique et perdre a chaque fois mon travail en cours ça me gonfle .... donc un juste milieu me parait nécessaire et ça ce n'est pas aux distrib de le trouver .... c'est à la personne qui utilise la machine.
      • [^] # Re: On dirait du IsNotGood...

        Posté par  . Évalué à 3.

        tu redemarres souvent ta machine toi ?

        moi une fois par jour, juste parce que je l'arrete le soir, la rallume le matin (pour celle du boulot) ou l'inverse (pour celle de la maison)
        • [^] # Re: On dirait du IsNotGood...

          Posté par  . Évalué à 1.

          J'utilise une ubuntu chez moi et j'ai tendance à appliquer tout de suite les mises à jour (l'icône d'alerte m'incite fortement à le faire et c'est pas un mal), et c'est très rare qu'il y ait besoin d'un reboot. Je ne fais pas de concours de bi^W^W d'uptime, mais là j'en suis à 10 jours, comme quoi c'est très raisonnable (la plupart des arrêts sont dus à des pbs électriques).
        • [^] # Re: On dirait du IsNotGood...

          Posté par  . Évalué à 8.

          perso:
          - maison, macos: je le met en veille en fermant l'ecran
          - boulot, windows: je l'hiberne (via menu demarrer) si je suis sur de pas avoir besoin le soir en remote.

          ca m'evite de perdre 15 minutes a booter et relancer mes applis/documents a chaque fois que j'en ai besoin.

          Je reboote uniquement lorsqu'une maj systeme me l'impose.

          Un gestion fiable de la mise en veille par linux serait VRAIMENT appreciable.
          • [^] # Re: On dirait du IsNotGood...

            Posté par  . Évalué à 1.

            A la maison (gentoo) : Je ne redemarre que lorsqu'un nouveau noyau est dispo aux mises à jour ou, jusqu'à l'achat d'un onduleur recemment , quand mon PC etait en manque d'electrons (et ça commeçait à arriver un peu trop souvent :/).

            Au taf (gentoo) : Demarré le matin à 8h30. Arrêté le soir à 17h30.
            5 min à tout peter pour le demarrage, le lancement de seamonkey (navigateur+mail) et quelques terms.
  • # Pourquoi ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    Un bémol quand même : dommage qu'elle soit sponsorisée par une entreprise.

    Ou est le problème ? Redhat est une entreprise qui joue le jeu du libre. De plus sa position lui permet de faire des bénéfices sur le libre, bénéfices qui sont réinvestis en R&D, qui profite au libre donc reversés vers le libre. Que les actionaires se servent au passage ne me gêne pas puisque RedHat contribue au développement du libre par sa R&D d'une part et par son image d'autre part.

    Le sponsor des entreprise ne peut être que bénéfique au libre. Même la très controversée Ubuntu a permis de faire avancer le libre. Certains pensent qu'elle ne contribue pas au dev mais on s'en fout, ce n'est pas son role, ni son but affiché. Par contre elle a permis à de nombreuses personnes de connaitre GNU Linux (je connais du monde qui ne s'y seraient pas mis sans Ubuntu).
    • [^] # Re: Pourquoi ?

      Posté par  . Évalué à 0.

      Aucun problème, juste une préférence personnelle.
      • [^] # Re: Pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 2.

        dommage qu'elle soit sponsorisée par une entreprise
        La tournure de la phrase laisse entendre qu'il y a un problème d'ou ma question .... Et d'ou te vient cette préférence ?
        • [^] # Re: Pourquoi ?

          Posté par  . Évalué à 7.

          D'un mode de pensee stupide qui tend a croire que tout est gratuit et que les gens ne doivent pas recevoir de compensation pour leurs effort.
          • [^] # Re: Pourquoi ?

            Posté par  . Évalué à 8.

            Ahahahaha !!!
            excellent !!!
            on dirait du pasBill pasGates :-)

            heu... ah... et merde... j'ai marché dedans..
            • [^] # Re: Pourquoi ?

              Posté par  . Évalué à 3.

              oui, en plus je connais des utilisateurs qui font des efforts pour faire confiance à microsoft, qui sont fidèles à windows etc, et ben j'ai l'impression qu'ils ne sont pas vraiment récompensés de leurs efforts :)

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Pourquoi ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Tiens tiens, ce mode de pensée ne serait-il pas encouragé par la vente liée et le non affichage des prix des composants des lots ordinateur + SE ainsi vendus ?

            Pour le jeune Kévin, Windows, c'est gratuit, puisqu'il l'a eu sans rien payer… Du coup, quand il a besoin de la version suivante, il fait quoi ? Il la copie chez un copain et il trouve un générateur de clef de licence.
            • [^] # Re: Pourquoi ?

              Posté par  . Évalué à 0.

              Perdu essaie encore.

              On parlait ici des gens qui trouvent inadmissible qu'une societe fasse de l'argent avec Linux vu que ce dernier est libre/gratuit, bref des gens qui n'aiment certainement pas Windows.
      • [^] # Re: Pourquoi ?

        Posté par  . Évalué à 10.

        Faudra qu'on m'explique un jour cette aversion de pas mal de libriste contre les entreprises et l'argent.
    • [^] # Re: Pourquoi ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Et surtout : ça permet de faire vivre des gens qui bossent sur le libre à plein temps, pas juste 1/2 heure le soir et 3 heures le weekend, quand la gamine est pas malade.

      Les entreprises qui font du libre, c'est bien.
  • # Arf c'est marrant je me pose la meme question !

    Posté par  . Évalué à -2.

    En fait moi je suis en debian unstable et experimental pour Kde4.1 et raz le bonbon d'attendre des plombs kd toute les autres distrib on deja kde4.1 ...
    En plus plus de ftp dans konqueror et dolphin en ce moment et comble du comble la mise à jour openoffice d'aujourd'hui plante complet ...

    Il parlais de rendre debian plus Desktop ready bhen on attends toujours.

    Bien sur on me dira de rester en stable oui mais bon marre que les copains sous des distribs a base rpm ( ke je déteste) me fasse bavé avec plasma et les fenêtres toutes "molles" :)

    Et donc je pensais a Gentoo que tu as oublié ...

    PS: rendons ce qui est a césar la stable en serveur c'est une merveille (bon a part la faille du ssl)
  • # Zenwalk !!!

    Posté par  . Évalué à 4.

    Bonjour,

    il te faut une Zenwalk sans aucun doute.

    http://www.zenwalk-fr.org

    cordialement
  • # Suggestion alternative

    Posté par  . Évalué à 3.

    Si tu cherches une distribution financée par de l'argent public, qui sort une nouvelle version majeure chaque année, qui est avant tout attentive à la stabilité, qui est centrée sur KDE et qui est livrée prête à l'emploi (tous codecs multimedias, flash, DVD), je te conseille d'essayer Pardus Linux.

    Ses points faibles sont une documentation faible et en partie non traduite, ainsi qu'un nombre de paquets encore restreints - mais contrebalancé par un choix de paquets judicieux pour le Bureau.

    Ça fait un peu publicité comme commentaire, mais j'assume car Pardus le mérite.

    site officiel : http://www.pardus.org.tr/eng
    site francophone : http://www.pardus-fr.org
    forum anglophone : http://worldforum.pardus-linux.nl
    Vidéo d'installation : http://fr.youtube.com/watch?v=FZ8f8eHkmhQ
    Animation promotionnelle : http://fr.youtube.com/watch?v=BXOYPSwZkY0&feature=relate(...)
  • # rien compris

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    <cite>2) Je prends Arch, Debian -testing etc...
    J'exclus parce que j'aime bien la stabilité quand même, pour les trucs de bases genre KDE, gcc, le kernel, xorg, gtk.</cite>

    Je vais prends l'exemple avec ArchLinux car c'est ce que je connais :
    KDE 4.1.2 => stable
    GCC 4.3.2 => stable
    Kernel 2.6.26 => stable
    xorg 7.3 => stable, xorg-server-1.4.2
    gtk 2.12.11 => stable

    en gros, tout les logiciel sont diffusé comme stable par leur projet respectif. Aucun problème de stabilité car il n'existe pas de version expérimentale hors [testing].

    donc hormis vouloir troller, je ne comprends pas ta phrase, à moins que tu veuilles parler de logiciel obsolète à la place de stable. Dans ce cas, effectivement, ArchLinux est mal placée, les logiciels sont à jour et stable.
    • [^] # Re: rien compris

      Posté par  . Évalué à 0.

      Je voulais dire que je préfère tout mettre à jour d'un seul coup les composants de la base, lors d'une release donc.
      Parce que dans le cas de Arch, ça n'a pas été le cas.
      Tu as fait une mise à jour du 2.6.25 au .26, xorg 7.2 au 7.3, gtk 2.10 à 2.12 etc.., mais pas en même temps.

      C'est ce que je voulais dire.
      Je ne dis pas que Arch n'est pas stable. Seulement elle ne me convient pas, j'ai l'impression de tester en permanence, de ne pas avoir de point fixe.
      • [^] # Re: rien compris

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Dans le journal "Alors oui, pris indépendamment, la mise à jour de chacun de ces éléments n'est pas trop problématique. Mais si on accumule tout ça commence à faire beaucoup."

        C'est problématique quand tu fais tout en même temps, mais tu trouves ça problématique aussi quand tu en fais un à la fois. Tu ne trouveras jamais le gestionnaire de paquets idéal à mon avis...
      • [^] # Re: rien compris

        Posté par  . Évalué à 4.

        Tu ne trouveras jamais ta distrib .....
        Les divers composants ne suivent jamais le même rythme de développement.

        C'est comme si tu demandais à symantec de mettre a jour son antivirus en même temps que la sortie de microsoft office.
      • [^] # Re: rien compris

        Posté par  . Évalué à 4.

        Je crois qu'il te faut une Ciolinux ! Une trollease juste au moment où il faut, avec tous les avantages d'avoir des logiciels stables, fiables et à jour.

        (je ne dis pas cela parce que tu as créé ton compte 4 jours après que Ciol ait fermé le sien, mais bon, visiblement la réincarnation cela n'arrive pas qu'au Vatican, c'est aussi dans les arcanes de l'informatique... )

        Sinon je trouve aussi que Archlinux est stable, et à jour, donc pas de raison de s'en priver :)

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: rien compris

          Posté par  . Évalué à 1.

          Je ne connais pas ce 'ciol' dont vous parlez, mais s'il a changé de pseudo pour se faire oublier force est de constater qu'il a bien fait !!!
    • [^] # Re: rien compris

      Posté par  . Évalué à 1.

      Je pense qu'il parlait de la définition de stable de Debian, et de beaucoup d'autres distributions, que l'on peut avantageusement remplacer par le moins ambigu « figé », non par ton trollesque obsolète.

      Les modèles figé et roulant ont clairement leurs avantages et leurs inconvénients, mais il semble que pas mal de personnes soient à la recherche du saint graal: la distribution roulante à base figé.

      Dans pas longtemps, Ciol va apparaître avec un lien expliquant que megafreeze development model is broken :)
  • # backports ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    > Ne me parlez pas des backports.

    Pourquoi ?

    Finalement, tu as l'air de l'aimé plutôt la debian. Ton problème me semble être sur un nombre réduit de paquet comme Gimp et justement, il y a les backports pour cela.

    Bref, pourquoi les balayer comme cela en une seule phrase sèche ?
    • [^] # Re: backports ?

      Posté par  . Évalué à -5.

      Bon, j'ai plusieurs piques envers Debian.
      Par exemple leur version d'Apache est la 2.2.3-4+etch5, la dernière officielle est la 2.2.9.
      Parce qu'ils ont backporté les maj de sécu.
      C'est cool, par exemple Red Hat fait ça aussi, mais chez RH ils payent des gens pour ça. C'est bête, mais j'ai pas trop confiance envers Debian pour ça (cf openssh). Les projets communautaires devraient bosser avec l'upstream.
      (Et la je parle d'apache, ça peut passer parce qu'important, mais faire ça pour 20000 paquets je vois pas l'intérêt).

      Ensuite, pour les backports :

      1) Ils ne sont pas officiels (preuve pour moi que Debian s'intéresse plus aux admins systèmes qu'aux utilisateurs normaux).
      2) Ils mettent du temps à arriver, puisqu'il faut attendre qu'ils arrivent dans testing. C'est que 10 jours ok (moins si maj de sécu), mais quand ça foire sur une archi, ben ça peut se transformer en plusieurs mois, cf thunderbird.
      • [^] # Re: backports ?

        Posté par  . Évalué à 4.

        Ca sent le commentaire plein de préjugés. En plus tu te contredis ....


        Red Hat fait ça aussi, mais chez RH ils payent des gens pour ça.
        Et tu n'aimes pas trop fedora ....

        1) Ils ne sont pas officiels (preuve pour moi que Debian s'intéresse plus aux admins systèmes qu'aux utilisateurs normaux).

        Merci de me traiter d'anormal .... Ils ont quoi de moins normal que les autres les admin systeme ?
      • [^] # Re: backports ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Par exemple leur version d'Apache est la 2.2.3-4+etch5, la dernière officielle est la 2.2.9.

        La dernière version de stable est la 2.2.3-4+etch5. La dernière version pour Debian est la 2.2.9-10.

        Alors il faut savoir ce que tu veux...

        Je prends Arch, Debian -testing etc...
        J'exclus parce que j'aime bien la stabilité quand même

        Alors debian testing ce n'est pas assez stable et en stable, c'est pas assez bleeding edge ?

        3) Les distributions de type Ubuntu et Mandriva.
        [...]
        Puis ces deux distribs ont les même inconvénients que debian -stable.
        Sauf que Ubuntu est basé sur debian unstable. Tout le contraire donc. Et une mise à jour tous les 6 mois, c'est énorme (beaucoup trop) en prod. C'est d'ailleurs pour ça que Ubuntu fait des LTS. Pour un particulier c'est largement suffisant.


        Et enfin pour finir, il faut se sortir de l'esprit que testing n'est pas stable juste parce que la version stable s'appelle stable. J'utilise Debian testing/Unstable depuis que woody a freezé et je n'ai jamais eu à réinstaller ma machine et tout fonctionne au poil.
        • [^] # Re: backports ?

          Posté par  . Évalué à 1.

          tu oublies le fait qu'il n'aime pas le fait de devoir mettre à jour chaque composant de la base en le faisant des jours différents...

          Que dis-je, c'est vrai qu'on peut aussi lancer un aptitude safe-upgrade toutes les semaines, ou tous les 6 mois...
      • [^] # Re: backports ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        >C'est cool, par exemple Red Hat fait ça aussi, mais chez RH ils payent des gens pour ça. C'est bête, mais j'ai pas trop confiance envers Debian pour ça (cf openssh). Les projets communautaires devraient bosser avec l'upstream.

        Mais je croyais que les entreprises c'étaient le mal absolu ? voir ton commentaire plus haut.
        • [^] # Re: backports ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

          A mon avis, il ne sais pas ce qu'il veut. Du libre 100% mais fait par des gens payés, des bleeding edge mais archi stable, pas d'installation tous les 4 matins...

          En plus, c'est bien de vouloir Apache-2.2.9 plutôt que la 2.2.3 mais il faut une raison derrière. Qu'elles sont les nouvelles focntionalités du dernier dont tu as absolument besoin ?

          Ensuite, tu sors des arguments foireux que debian modifie les paquets originaux ! Mais toutes les distributions font cela. Par exemple, debian est un contributeur majeur sur l'aspect multiplateforme. Si tu as développé un peu du code sur 3 processeurs différents, tu sais que faire cela permet de découvrir plein de bogue...

          Donc certe, debian modifie les paquets. Certes, debian a fait une énorme bourde avec openssl et PERSONNE ne l'a vu pendant plusieurs années. Mais elle a été corrigé, rendu publique, tout cela en restant dans la philosophie du libre. Et je n'ai pas connaissance d'une attaque en masse contre les machines debian qui aurait permis a des pirates d'en prendre le controle.

          Donc, au final, ce mini crack chez debian a été plus bien géré et va permette d'avoir des procedures qui évite ce genre de chose dans l'avenir. Mais il y en aura d'autres, c'est inévitable. D'ailleurs, red-hat a aussi mis des bogues (moins grave) dans ses paquets et pourtant, ce sont des pros ! Et puis, le protocole DNS avait aussi un bogue ! Putain merde, le pilié d'internet... et tu l'utilises encore.

          A mon avis, fixe toi sur une distribution et commence par gérer un parc de 40 machines, tant serveur que de bureau, sur 4 ans et on en reparle.
          • [^] # Re: backports ?

            Posté par  . Évalué à 1.

            mini crack chez debian
            mini crack?
            wouahou. Moi j'appelle ca une faille beante, quand qq chose repute pour etre tres fiable devient plus fiable du tout...

            va permette d'avoir des procedures qui évite ce genre de chose dans l'avenir
            'tin...
            ca fait quoi, 6 mois que la faille est decouverte?
            Et ils ont toujours rien mit en place pour eviter que ca se reproduise?!?!?
            Si c'est bien le cas, chapeau, je savais qu'ils etaient lents, mais la, pour le coup...
          • [^] # Re: backports ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Si tu as développé un peu du code sur 3 processeurs différents, tu sais que faire cela permet de découvrir plein de bogue...

            Bah il y a au moins deux solutions pour écrire du code userspace portable du point de vue du CPU, du premier coup :

            1) utiliser un langage dont le runtime est à base de VM
            2) si on ne fait pas 1, ne pas coder comme un gruik, faire attention. (marche aussi pour les drivers simples en kernel space)

            L'environnement est généralement bien plus problématique que le CPU qui impacte généralement guère plus que big/little endian 32 / 64 bits - ce qui est trivial à gérer moyennant un peu de concentration. Par exemple j'ai déjà codé un soft pour cible POSIX testé sous GNU/Linux, AIX, HP-UX, Solaris et j'en passe, et faisant du GNU d'habitude je me suis laissé allé à croire que strtod() retourne tout le temps 0 quand on lui file une chaîne vide, ce qui n'est pas le cas sous AIX. On peut aussi voir des comportement différents selon les système quand on met LC_NUMERIC en français : des fois la virgule est utilisée, des fois le point.
            • [^] # Re: backports ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              -1- Les VM ne sont pas 100% portable pour une raison simple, si on fait des choses pointus, on a toujours des classes spécifiques à l'OS. En fait, il n'y a pas bien grande différence à coder sur une VM ou avec des librairies portables. Cependant, en ne travaillant pas sur une VM, on peut aussi tester d'auters compilateurs. Tu vas me dire qu'il y a plusieurs VM. Certes... Donc au final, cela ne change pas grand chose.

              La différence entre une VM comme java et un environnement comme le couple gcc+Qt par exemple, c'est qu'il n'y a pas les mêmes moyens dessus ! Plus tu as de moyens, plus tu es capable de faire de test et de valider ton environement sur du multiplateforme.

              Tiens un exemple qui me revient en mémoire. J'ai un onduleur dont le programme de pilotage est en java. Et bien la boite qui vends cet onduleur ne valide pas son logiciel pour une machine Itanium ! Pourtant, c'est pas bien compliqué comme programme, c'est juste des appels SNMP sur l'onduleur... Un bête programme en Perl ou en C serait plus portable que celui en java.

              -2- Si on change d'OS et de compilateur, on a la chance de voir plein d'erreur. Mais il faut aussi changer de compilateur, si tu restes sur GNU, cela ne change souvent pas grand chose.

              Je me souviens de programmes en fortran qui étaient pourtant bien codé et lisible, qui donnaient les bons résultats et dont on a trouvé des bogues monstrueux rien qu'en changeant de compilateur. On se demande parfois comment le résultat pouvait être juste avec l'autre version de compilateur !
              • [^] # Re: backports ?

                Posté par  . Évalué à 2.

                Je suis d'accord. Ma réaction faisait suite à ton passage concernant "3 processeurs différents" : je disais simplement que l'environnement était souvent plus primordial que le processeur en soit - si je prend un soft quelconque et ciblant GNU/Linux, codé par quelqu'un qui a entendu parlé une fois dans sa vie de little et de big endian (et du nombre de bits des mots machines) et qui a fait attention depuis (ou alors tout simplement si le soft n'est pas susceptible d'être affecté par l'endianess), il n'y aura pas de problème à le porter sur un autre processeur - gcc + glibc feront tout le boulot (ou la VM Java ou Python ou whatever - auxquels cas on n'a souvent - mais pas toujours - même plus besoin de se soucier des mots machines)

                Maintenant si tu changes, au delà du simple changement d'ISA du processeur, un truc quelconque de l'environnement (compilateur, bibliothèques, noyau, implémentation de la VM) là tu as beaucoup plus de risques de mettre à jour des problèmes de portabilité.
  • # À propos de la Slack

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Slackware. Très bonne distro.

    Entièrement d'accord :-)

    Deux petits problèmes : un seul mainteneur officiel (j'aime bien le principe des communautés), pas beaucoup de packages.

    En fait il y a un certain nombre de mainteneurs "non-officiels" qui proposent des petites choses intéressantes ça et là. Eric "Alien BOB" Hameleers par exemple. [1]

    Un plus embêtant : encore et toujours cette question de principe : je veux pas trop réfléchir pour faire fonctionner mon système.

    Là par contre effectivement, c'est un peu antinomique. Mieux vaut une Ubuntu ou Mandriva, quitte à "sauter" des versions (un système maintenu sans trou de sécurité et qui convient à l'utilisateur peut rester longtemps en l'état).

    [1] : http://alien.slackbook.org/dokuwiki/doku.php
    • [^] # Re: À propos de la Slack

      Posté par  . Évalué à -2.

      En fait j'ai surtout peur qu'il faille s'y connaître sur tout, sur xorg, le kernel etc...
      Par exemple, je me dis : "tant il faudrait que j'ajoute telle option au kernel, parce que sinon ça va griller mon disque dur". Alors que les distros desktops ont l'habitude des petites conf de ce genre pour portable etc...
      Mais bon, je crois qu'en fait je préfère les clickodromes que télécharger les slackbuilds à la main.

      J'ai aussi un autre principe (je suis un homme de principe) : j'aimerais utiliser une distro que tout le monde peut utiliser, ça me rassure quant à l'avenir de Linux.
  • # fNux ?

    Posté par  . Évalué à 2.

    (haha)
  • # Étrange finalité

    Posté par  . Évalué à 8.

    Je ne pense pas qu'il y ai vraiment de bonnes ou de mauvaises distributions. Elles ont toutes, généralement, une raison d'être.
    Voici pour moi celles des principales :
    – Debian : une base pour distributions. La version stable en elle-même étant bonne pour les serveurs, les autres versions sont, bien qu'étant utilisables en tant que telles, des bases pour d'autres distributions.

    – Ubuntu est justement une de ses distributions. Son but est simple, que ça marche tout simplement. Assez stable au vu de tout ce qui est supporté, et assez bon fonctionnement sortie d'usine. C'est en plus un peu une sorte de vitrine de Gnome, tout son développement reposant dessus

    – Mandriva a pour moi la même vocation qu'ubuntu, mais possède juste une autre base et un autre gestionnaire de fenêtre par défaut

    – Gentoo est destiné a ceux qui veulent avoir un grand contrôle sur leur distribution. L'usage des USE permettant de compiler chaque paquet à son usage, sans devoir tout mettre pour que ça passe partout.

    – Archlinux est la distribution des bidouilleurs. Rapide, très simple a configures, à adapter, elle est un peu comme une Gentoo, mais avec un système binaire de base avec la possibilité de compiler ses paquets, là où Gentoo, au contraire, se base sur les sources avec la possibilité d'avoir des binaires.

    – Fedora, la vitrine du libre. Beaucoup de chose y sont développé, et c'est une distribution très intéressante pour être au-devant et voir en tête le développement du libre (et pourquoi pas y participer)

    Et c'est là que je trouve étrange ton choix. Tu dis appréander tout les six mois les mises à jours des Ubuntu, Mandriva et compagnie, et tu choisies une Fedora. J'apprécie beaucoup cette distribution, mais son but n'est pas la stabilité à tout prix, et de plus, les mises à jours peuvent être relativement déroutantes (c'est souvent une des premières distributions à mettre en place des nouveautés).

    Vu ce que tu cherches, j'irais plutôt prendre une Ubuntu si tes plutôt gnome où une Mandriva si tu es plutôt KDE (ou éventellement une RedHat).
  • # Base Slackware

    Posté par  . Évalué à 2.

    C'est marrant, Fedora n'est pas vraiment ce que j'appellerais appelle stable - et ce n'est pas son but, elle expérimente beaucoup.

    À en lire ton journal on dirait que tu recherches une distro basée sur Slackware (et même complètement compatible Slackware), mais facile d'accès, avec plus de paquets, plus communautaire, jouant le jeu du libre, et tout en restant stable.

    Pour l'une ou l'autre raison, exit donc les Zenwalk, NimbleX ou KateOS... La seule que je connaisse qui rentre dans ce cadre (eh oui il en existe quand même une), ce serait Wolvix couplée avec le dépôt Slacky, ce qui te permet d'avoir des logiciels tiers qui n'hésitent pas à passer à la version supérieure, reposant sur une base solide... en théorie.
    • [^] # Re: Base Slackware

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      On peut savoir pourquoi "exit donc Zenwalk" ?
      En quoi n'est-elle pas : "facile d'accès, avec plus de paquets, plus communautaire, jouant le jeu du libre, et tout en restant stable" ?
      C'est une vraie question, pas un pique.
  • # Nan mais sérieux, pourquoi pas Ubuntu??

    Posté par  . Évalué à 1.

    Elle marche très bien cette distro.

    Dés fois, je me demande pourquoi je me prend la tête avec une Archlinux ou une Fedora.

    La boîte qui maintient cette distro n'est pas très pas catholique???
    Pourquoi pas, en tout cas, ils font très bien leur boulot.

    bye


    ps: c'est un linuxien qui compte les années!.
    • [^] # Re: Nan mais sérieux, pourquoi pas Ubuntu??

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Est-ce qu'Ubuntu s'est amélioré dans la gestion des codage d'entrée et de sortie des TTY ? La dernière fois que j'avais essayé, c'était une véritable catastrophe…
    • [^] # J'en ai un, chef !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Parce qu'Ubuntu, ce n'est pas libre ? Même sans compter les micrologiciels : c'est quoi, le navigateur par défaut ? Firefox ? Ah, s'il a le droit de porter ce nom-là, il a l'icône d'origine, alors… Et cette icône, ben, on n'a pas le droit de la modifier, si ?

      PS : Dans mon fuseau horaire, j'ai encore cinq minutes de vendredi. :-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.