• # complément

    Posté par  . Évalué à 1.

    Je n'ai pas écouté le contenu du lien mais je peux recommander cette présentation sur three mile island que j'ai trouvée très didactique: https://www.youtube.com/watch?v=1xQeXOz0Ncs

  • # ça a influencé EDF

    Posté par  . Évalué à 10.

    Pour la petite histoire, il faut noter que EDF a passé plusieurs mois à analyser les causes de la catastrophe, qui se sont révélées être un enchaînement d'erreurs des opérateurs de la centrale. Ils en ont conclu que l'ergonomie de la salle de commande était une des causes principales (dizaines d'alarmes clignotantes augmentant le stress et empêchant de voir la cause initiale, absence de mécanisme "intelligent" de filtrage des alarmes, absence d'aide à la décision, etc). Ils étaient alors dans l'élaboration du palier N4 (1400MW). Ils ont construit un simulateur de salle de commande et étudié pendant un an les réactions des opérateurs à tout un tas de scénarios combinés à différentes aides au pilotage. Puis ils en ont tiré les spécifications de ce qui allait devenir la salle de commande (et, plus, généralement, du système de pilotage) du palier N4, tant sur l'aspect matériel que sur l'aspect informatique. Three Mile Island a vraiment été pris au sérieux par EDF (du moins le EDF de cette époque).

    • [^] # Re: ça a influencé EDF

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      Pour avoir personnellement bien connu un des ingénieurs qui avait travaillé dessus avec qui j'en avais discuté, je ne peux que confirmer ce que tu dis. En fait, ça a influencé plus que l'EDF puisque ledit ingénieur avait travaillé à l'EURATOM.

      Designeuse de masques pour sphéniscidés.

      • [^] # Re: ça a influencé EDF

        Posté par  . Évalué à -8.

        Three Mile Island a vraiment été pris au sérieux par EDF (du moins le EDF de cette époque)

        Merci d'avoir précisé "du moins le EDF de cette époque", parce que maintenant, les défaillances concernant les centrales nucléaires françaises se comptent à la pelle chaque année.
        "Sortir du nucléaire", association bien évidemment honnie et traînée dans la boue par les nucléomaniaques, recense scrupuleusement chaque incident ou accident.
        https://www.sortirdunucleaire.org/Nucleaire-des-accidents-partout
        Des faits moins récents
        https://reporterre.net/Le-nucleaire-francais-de-plus-en

        • [^] # Re: ça a influencé EDF

          Posté par  . Évalué à 5.

          Pas besoin de passer par SDN pour avoir la liste des incidents, l'ASN le fait déjà de manière transparente, plus exhaustive et moins romancée.

          Je ne connais pas d'autre industrie qui communique aussi exhaustivement sur ses incidents, et cela peut servir de pain béni pour ses détracteurs.

          • [^] # Re: ça a influencé EDF

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            l'ASN le fait déjà de manière transparente

            D'ailleurs c'est tellement transparent que quasiment personne n'a vu passer les deux accidents avec fusion de coeur de Saint-Laurent-des-Eaux.
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aire_de_Saint-Laurent-des-Eaux#Accidents_nucl%C3%A9aires

            • [^] # Re: ça a influencé EDF

              Posté par  . Évalué à 2.

              Les accidents de Saint-Laurent-des-Eaux datent de 1969 et 1980.
              L'ASN a été créée en 2006.

              • [^] # Re: ça a influencé EDF

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Et alors ? L'industrie nucléaire est un exemple de transparence… mais depuis 2006 seulement ? Et le SCPRI et Areva, c'était exemplaire aussi ou "c'était avant mais maintenant c'est mieux" ?

                Perso, je ne supporte pas les discours biaisés de greenpeace ou de SDN mais c'est pas toujours mieux dans le camps d'en face.

                • [^] # Re: ça a influencé EDF

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  Comme toujours, chaque énergie a ses avantages et ses inconvénients et le risque zéro n'existe pas. L'industrie nucléaire n'est certainement pas exemplaire, mais les autres industries non plus.

                  L'énergie abondante est à l'origine notre pouvoir d'achat, la première bonne question est de savoir si on veut fermer toutes les centrales nucléaires et donc accepter baisser notre pouvoir d'achat par dix.

                  La deuxième bonne question serait de savoir si le nucléaire a provoqué plus de morts que d'autres sources d'énergie comme le charbon ou l'hydroélectricité. Il semblerait que non et pourtant il n'existe pas à ma connaissance d'associations « sortir du charbon » ou « sortir de l'hydroélectricité ».

                  La troisième bonne question serait de savoir si le nucléaire est plus dangereux que la crise climatique, crise qui a le potentiel de provoquer des milliards de morts. Est-ce que remplacer les centrales nucléaires pilotables par des éoliennes ou des panneaux solaire intermittents a une incidence sur nos émissions de gaz à effet de serre ? Il semblerait que non.

                  La quatrième question serait par quoi remplacer l'énergie nucléaire et aussi l'énergie fossile ? Il semble peu probable qu'on puisse remplacer la totalité de nos centrales nucléaires (10,1 % de la production électrique mondiale en 2018) et fossiles (63,9 % de la production électrique mondiale en 2018) par de l'éolien et du solaire. Car comme l'écrit Philippe Bihouix dans un de ses livres : « Certes un quadrilatère de quelques dizaines ou centaines de kilomètres de côté pourrait fournir toute l'électricité mondiale [attention toute l'électricité, pas toute l'énergie mondiale]. Cependant les calculs de coin de table ne veulent rien dire. Pour produire les 22 000 TWh de la consommation électrique mondiale (en 2011), il faudrait installer l'équivalent de cinq cent années de production actuelle de panneaux solaires ! Sans oublier qu'au bout de quarante ans ou plus il faudrait tout recommencer, étant donnée la durée de vie des panneaux photovoltaïques. Et qui passerait le balai à chaque tempête de sable sur les dizaines de milliers de kilomètres carrés de panneaux ? »

                  • [^] # Re: ça a influencé EDF

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                    Il semblerait que non et pourtant il n'existe pas à ma connaissance d'associations « sortir du charbon »

                    Toutes les associations écologistes, la plupart des partis politiques de Gauche, une bonne partie de la population… Regarde mieux.

                  • [^] # Re: ça a influencé EDF

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

                    Comme toujours, chaque énergie a ses avantages et ses inconvénients et le risque zéro n'existe pas

                    Le problème du nucléaire c'est que le risque n'est pas zéro et les conséquences tendent vers l'infini.

                    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                    • [^] # Re: ça a influencé EDF

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                      Justement, il faudrait peut-être lister les priorités. La pollution aux particules fines, c'est des dizaines de milliers de morts prématurées par an en France, d'après Santé publique france. Pour l'accident de TMI, les études les plus alarmantes indiquent quelques cas de cancers potentiels.

                      Perso, la pollution de l'air me semble plus urgent que les centrales, pourtant il n'y a pas de réseau "Sortir des Particules Fines" (enfin presque, mais qui les connait ? https://www.respire-asso.org).

                • [^] # Re: ça a influencé EDF

                  Posté par  . Évalué à -2.

                  Perso, je ne supporte pas les discours biaisés de Greenpeace ou de Sortir du nucléaire

                  Heureusement que les associations, dont Greenpeace et Sortir du nucléaire, font leur boulot en tant que lanceurs d'alerte. Pour info, ils ne font que reprendre des informations scientifiques. C'est d'ailleurs un physicien, Bernard Laponche, qui a écrit l'article de Reporterre que je cite ci-dessus.
                  Ensuite, il est évident que la critique du programme nucléaire français, vu l'enjeu financier et écologique, n'est pas un sujet consensuel. D'un coté, le pot de fer avec la force de frappe d'EDF et des gouvernements nucléocrates qui se succèdent, de l'autre, des associations, des citoyen-e-s avec des moyens certes limités, mais qui parviennent à saper la confiance aveugle dans le nucléaire, énergie dangereuse, désormais non rentable face au renouvelable, abandonnée par la plupart des pays, sauf la France.
                  Ce que l'on appelle "l'État", c'est à dire les contribuables, devront passer une fois de plus à la caisse, investir des dizaines de milliards d'euros supplémentaires à perte pour tenir à bout de bras une filière nucléaire dont la chute est annoncée, étant donné le rythme de développement exponentiel des énergies renouvelables dans le monde. Nos petits enfants paieront l'addition du choix énergétique français en faveur du nucléaire, tout comme nous payons aujourd'hui, face au covid19, les conséquences dramatiques de la marchandisation des soins et du système de santé.

                  Il y a aujourd’hui 447 réacteurs nucléaires civils en fonctionnement dans le monde.
                  Selon l’Agence Internationale de l’Energie, environ 200 réacteurs seront arrêtés dans les deux prochaines décennies. Et dans le même temps, seuls 53 nouveaux réacteurs seront construits.
                  Par ailleurs, la caution "scientifique" n'est pas forcément fiable:
                  Comment Greenpeace a piégé des scientifiques en marge de la COP21
                  L’ONG dévoile comment l’industrie des énergies fossiles a acheté des chercheurs pour avoir une caution universitaire.
                  https://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/12/09/comment-greenpeace-a-piege-des-scientifiques-en-marge-de-la-cop21_4827651_4527432.html
                  Au fait, chers moinsseurs, si Greenpeace si n'existait pas, qui ferait cet indispensable travail d'information?

                  • [^] # Re: ça a influencé EDF

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                    Donc les COP c'est de la politique et il y a des lobbies qui achètent des scientifiques. Ben ça alors, quelle révélation… Merci greenpeace.

                    Et j'imagine qu'ils font la même chose pour dénoncer les dérives et l'inefficacité des politiques énergétiques sur le photovoltaïque par exemple.

                    Et aussi qu'ils promeuvent la réduction de la consommation énergétique en top priorité, qu'ils suggèrent de remplacer les chaudières au fioul par des pompes à chaleur, de doubler les routes de pistes cyclables… ah non zut, ça c'est Jancovici qui dit ça, un vilain pro-nucléaire qui ne lance pas les bonnes alertes…

              • [^] # Re: ça a influencé EDF

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                Il y avait quoi avant ?

        • [^] # Re: ça a influencé EDF

          Posté par  . Évalué à -4.

          Sortir du nucléaire = plus de CO² = notre mort à tous.

          Écoutez le GIEC…

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: ça a influencé EDF

          Posté par  . Évalué à -2. Dernière modification le 21/03/21 à 12:05.

          nucléomaniaques

          Le GIEC c'est des nucléomaniaques ?

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.