• # oui.sncf

    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

    AAAAAH je ne suis jamais deçu par ce site, ils sont trop fort :

    OUI.sncf : 2,625 kB 323 kB 8.12

    ca va etre difficile de trouver mieux !

  • # L'historique

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Ils n'ont pas retiré l'historique, et GitHub (et son armée d'avocats) a accepté de remettre en ligne, sans doute que GitHub estime que la cible du courrier n'est plus d'actualité donc OK. A voir si la RIAA va pointer l'historique (qui n'est pas la complainte de la première lettre, qui pointait la dernière version uniquement) dans une nouvelle lettre…

    GitHub se faisait critiquer pour respecter la loi, mais il semble qu'il cherche à ne pas faire plus que ce que dit la loi.

    • [^] # Re: L'historique

      Posté par  . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 17/11/20 à 00:25.

      GitHub explique leur démarche ici : https://github.blog/2020-11-16-standing-up-for-developers-youtube-dl-is-back/

      en réaction à une lettre de l'EFF : https://github.com/github/dmca/blob/master/2020/11/2020-11-16-RIAA-reversal-effletter.pdf

      En particulier, l'EFF estime que les références aux 3 vidéos dans le code mentionné par la requête DMCA rentreraient dans le cadre du « fair use » (grosso modo récupérer une copie ne veut pas dire enfreindre un copyright). GitHub et l'EFF estiment que youtube-dl a par ailleurs plein d'usages légitimes et légaux. Du coup, ce code aurait même pu rester tel quel et sa présence dans l'historique ne serait même pas un problème. On peut supposer que les avocats de la RIAA sont experts en la matière et comprennent parfaitement bien ces subtilités, ce qui poussent certains à affirmer qu'ils ont peut être testé les limites, « tenté le coup » en sachant très bien que l'argumentation était essentiellement bidon. Mais bon, bien sûr, retirer le code permet de « montrer » que des efforts sont faits, avec bonne foi et c'est utile pour ça. Ça rend plus « défendable » dans tous les cas, parce que l'intention compte dans le système légal.

      Je n'aime pas GitHub mais je trouve leur gestion de cette affaire raisonnable voire exemplaire sachant qu'ils renforcent leurs procédures pour mieux gérer ce genre de cas à l'avenir et éviter que des requêtes DMCA permettent trop facilement de bloquer un dépôt. Alors c'est peut être en réponse à une grosse protestation, et ils cherchent peut-être à limiter la mauvaise pub lié à cet évènement voire à en tirer une bonne pub, mais pour moi ça marche, d'autant que s'ils appliquent ce qu'ils disent, ce n'est pas juste des paroles. Ils ont écouté.

      Je ne sais pas s'ils auraient pu mieux gérer cette histoire en restant dans les clous de la loi. Ils auraient pu appliquer les améliorations qu'ils présentent dans leur article de blog, mais « hindsight is 20/20 » ça parait concevable et compréhensible qu'ils n'avaient pas anticipé ce genre de chose.

      • [^] # Re: L'historique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Comme quoi, toujours avoir aussi un clone en Europe. On diversifie ainsi les juridictions !

        • [^] # Re: L'historique

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          On en a déjà discuté dans le journal annonçant la fermeture du repo.

          L'important n'est pas le repo git - cloné sûrement de million de fois - mais l'effet réseau apporté par github. C'est malheureusement la grande force des plateformes centralisées. Y-dl aurait pu héberger ou se faire héberger un gitlab mais il aurait moins de contributions - issues, MR.

          Et puis tu parles de l'europe mais le jugement a été prononcé en Allemagne il me semble. Et dans tous les cas, un hébergeur se plie à la juridiction du pays dans lequel il opère. Donc ça aurait pas changé grand chose.

          • [^] # Re: L'historique

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

            Et dans tous les cas, un hébergeur se plie à la juridiction du pays dans lequel il opère.

            Ça n'est même pas une question de juridiction. Une les mises en demeure ça existe partout et ça n'a pas besoin d'avoir un appui légale pour faire effet. En fait c'est même mieux d'être sur la plateforme la plus grosse possible qui :

            • a une service juridique
            • peut se permettre des démarches
            • a de expérience là dedans

            Donc ça aurait pas changé grand chose.

            On est d'accord.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.