• # Petite explication

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

  • # Pas spécifique à Github

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

    On est bien loin d'une requête DMCA rédigée par un automate sur la base de quelques mots-clés.

    La requête de la RIAA est très bien ciblée sur youtube-dl, très bien argumentée, notamment basée sur le fait que certains tests unitaires de youtube-dl téléchargent du contenu soumis au copyright de membres de la RIAA, sur le fait que l'outil se décrit lui-même comme outil de contournement de protections contre le piratage ; et elle élargit l'assise de sa requête en indiquant que non seulement le DMCA est applicable dans ce cas, mais que des lois allemandes au principe similaire s'appliquent également.

    Cette requête envoyée à tout autre hébergeur aurait exactement le même effet, sur les conseils de tout service juridique compétent : oh bon sang, bloque-moi ça vite fait !

    De plus au moins un contributeur allemand de youtube-dl a reçu une lettre exigeant qu'il arrête ce genre d'activité¹, c'est donc une attaque de grande ampleur et coordonnée, qui n'a rien à voir avec Microsoft et Github.

    ¹ https://www.reddit.com/r/programming/comments/jgub36/youtubedl_just_received_a_dmca_takedown_from_riaa/g9sm6pp/

    • [^] # Re: Pas spécifique à Github

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+6/-3).

      Ceci dit sur la même base de raisonnement ne faudrait-il pas arrêter la distribution de Linux, Android, Windows… qui sont régulièrement employés pour manipuler sans accord du contenu sous copyright ? YouTube-dl est aussi un outil fort pratique pour réaliser des copies privées fort pratique, et par exemple limiter les aléas lors de la préparation de cours.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Pas spécifique à Github

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

        C'est pour ça qu'il y a des lois et des juges… Au delà de la simple possibilité, il faut aussi voir l'intention et l'usage habituel.

        youtube-dl est principalement utilisé pour contourner les protections contre la copie mises en place par les plate-formes d'hébergement vidéo ; son nom lui-même décrit une infraction aux conditions d'utilisation de la principale d'entre-elles. Cela le place pleinement en infraction de la DMCA.

        Les systèmes d'exploitation, s'ils peuvent être utilisés comme support d'une activité illicite, ont tant d'utilisations licites (probablement très majoritaires) qu'une demande de blocage dans le cadre du DMCA n'aurait presque aucune chance d'aboutir.

        Ceci dit, une distribution Linux spécialisée dans le contournement des protections anti-copie pourrait théoriquement se voir bloquer comme youtube-dl.

        • [^] # Re: Pas spécifique à Github

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-0).

          « youtube-dl est principalement utilisé pour contourner les protections contre la copie mises en place par les plate-formes d'hébergement vidéo ; son nom lui-même décrit une infraction aux conditions d'utilisation de la principale d'entre-elles.  »

          Pour moi votre propos soulève deux questions :

          • Comment sait-on que youtube-dl serait principalement utilisé pour contourner des « protections » (lesquelles ?) contre la copie ? Pour moi, ça sert juste à récupérer hors ligne des fichiers audio ou vidéo mis à disposition en ligne. Par exemple pour en faire une copie privée. Est-ce de l'ingénuité de croire qu'il s'agisse là d'une pratique licite ? (Par exemple il m'arrive de l'employer pour télécharger une explication ou une illustration que je repasse ensuite en cours. Évidemment je pourrais aller sur le site pendant ma séance, et risquer des problèmes de connexion, de publicité inappropriée pour le public, etc. Je vois donc un net avantage à passer par la case téléchargement préalable. Mais j'ignorais qu'il s'agisse d'une pratique criminelle.)
          • N'ayant jamais lu — peut-être suis-je le seul ? — les conditions d'utilisation[*] de plateformes comme youtube je suis bien obligé de vous croire sur parole. Ceci dit, je me demande dans quelle mesure ces conditions d'utilisation sont réellement légales et jusqu'où elles lient l'utilisateur ?

          [*]Pour avoir lu hier les conditions d'utilisation d'Ubuntu sur un ordinateur Dell neuf (!?!), je dois dire que soit ma compréhension du Français a considérablement diminué, soit ces conditions ne disent globalement rien de compréhensible. En fait je n'ai même pas pu trouver l'objet ou les objets sur lesquelles portaient ces conditions. Je doute qu'il s'agisse d'Ubuntu elle-même ? Mais le texte, quoique fort prolixe, ne se donnait pas la peine de préciser ce point qui paraît pourtant essentiel.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Pas spécifique à Github

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

          Ceci dit, une distribution Linux spécialisée dans le contournement des protections anti-copie pourrait théoriquement se voir bloquer comme youtube-dl.

          Moi je croyais que les pirates ils utilisaient surtout windows ; et un windows piraté tant qu'à faire :-)

          Toute cette histoire doit être un signe que linux est enfin prêt pour le desktop.

    • [^] # Re: Pas spécifique à Github

      Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

      La requête de la RIAA est publiée sur Github :
      https://github.com/github/dmca/blob/master/2020/10/2020-10-23-RIAA.md

  • # Ce qui devait arriver…

    Posté par  . Évalué à 10 (+12/-0).

    J'utilise énormément youtube-dl vu ma connexion capricieuse et son faible débit. Je suis étonné que ce ne soit pas arriver plus tôt vu la nature de l'outil, mais heureusement les dernières versions devraient marcher encore quelques temps. Espérons que d'ici là youtube-dl soit hébergé ailleurs—forké.

    • [^] # Re: Ce qui devait arriver…

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0). Dernière modification le 24/10/20 à 12:15.

      Le problème, c'est que ce genre d'outil a besoin d'une maintenance constante, de mainteneurs expérimentés et compétents, et d'un système de gestion d'anomalies et d'interaction avec la communauté performant.

      La RIAA n'attaque pas seulement l'hébergement du code source originel (facilement hébergé ailleurs), mais également sa gestion d'anomalies, et surtout certains de ses mainteneurs.

      Ce dernier point va certainement refroidir les velléités des programmeurs expérimentés et compétents qui interviennent ou pourraient intervenir sur youtube-dl ; il y a tellement d'autres projets intéressants qui ont besoin d'aide, pourquoi prendre un risque juridique sur celui-ci ?

      L'outil va certainement survivre, mais gardera-t-il le même niveau de qualité ? Sera-t-il autant utilisé ?

      • [^] # Re: Ce qui devait arriver…

        Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 24/10/20 à 12:39.

        C’est bien le problème, à terme la compatibilité avec les différents sites sera cassée, jusqu’à ce que l’outil devienne complètement inutilisable.

        Après (mais je suis peut-être trop optimiste), quelque chose de similaire émergera peut-être, sans forcément être aussi pratique ni avec toutes les fonctionnalités de youtube-dl.

      • [^] # Re: Ce qui devait arriver…

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

        C'est un point que je reproche au fonctionnement à la github et cie : centraliser ce qui devrait être par nature décentralisé.(c'est quand même la nature de git)

        j'ai peine à comprendre qu'il n'existe pas d'outil permettant de balader un gestionnaire d'anomalies d'un dépôt à un autre (par exemple un sous-module).

        Je pense vraiment qu'il y a besoin que quelques projets se prennent se genre de fermetures abusives pour que ça réveille les esprits.

        Pour ce qui est des tests unitaires, rien n'interdit de créer des dépôts miroirs avec des données compressés et les décompresser dans l'outil de ci. Ca sera sans doute plus dur à détecter du coup et accentuerais l'effet flamby.

  • # bizarre

    Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

    Ils s'attaquent à github mais ne le font pas retirer de pypi ? Bizarre.

  • # N'ont-ils pas donné à la RIAA tout ce qu'il faut?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+9/-2). Dernière modification le 24/10/20 à 15:48.

    or example, as shown on Exhibit A, the source code expressly suggests its use to copy and/or distribute the following copyrighted works owned by our member companies:
    • Icona Pop – I Love It (feat. Charli XCX) [Official Video], owned by Warner Music Group
    • Justin Timberlake – Tunnel Vision (Explicit), owned by Sony Music Group
    • Taylor Swift – Shake it Off, owned/exclusively licensed by Universal Music Group

    Euh… J'ai pas regardé le code avant, mais si cette partie est vraie c'est vraiment chercher la provocation et dire violer la loi (du moins celle US), ça élimine toute défense d'outil neutre. Faut alors pas s'étonner d'un résultat qu'on a cherché…
    Si ils voulaient vraiment fournir un outil vu comme neutre, ils auraient mis des exemples sur du contenu libre et/ou sur un site libre, par exemple.

    censurer

    Faudra un jour arrêter les grands mots dès qu'on n'est pas d'accord avec une décision (judiciaire, d'un groupe qui pense que la justice tranchera contre eux…), ça n'a absolument rien à voir avec de la censure et utiliser ce mot ne fait qu'affaiblir (autant l'important de ton jugement qui se retrouve vu comme pas réfléchi du tout, que quand on a une véritable censure).

    • [^] # Re: N'ont-ils pas donné à la RIAA tout ce qu'il faut?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-1).

      A priori, les tests unitaires utilisent des vidéos de test de ce type: https://www.youtube.com/watch?v=BaW_jenozKc et de même pour les exemples dans la documentation.

      Difficile de voir ce à quoi la lettre fait références pour ces 3 vidéos, il est question d'un "exhibit A" mais je ne vois pas de lien ou de pièce jointe.

      • [^] # Re: N'ont-ils pas donné à la RIAA tout ce qu'il faut?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 24/10/20 à 19:19.

        A part si c'est un canular (bien fait), ce dont je doute si ça a été mis dans la lettre officielle, mais sinon j'ai trouvé ça sur un autre repo forké :
        [fix] Remove copyright infringing content.

        A noter que je ne cautionne pas l'idée pour autant, je ne vois que des tests de téléchargement et rien à enfreindre selon la loi française (exception d'interopérabilité), mais GitHub étant localisé aux USA c'est la loi US qu'il faut respecter, et dans ce milieu "en zone grise" montrer aussi ostensiblement (et rappelons qu'en France certains signes ostensibles sont aussi interdits) dans les tests qu'on s’intéresse à du copyrighté est quand même bien vouloir "jouer" (et si on veut quand même garder les tests, il est pas bien difficile de faire des tests privés en plus… Le tout est de savoir si on veut être joueur avec les conséquences possibles ou irréprochable avec un joli affichage).

        • [^] # Re: N'ont-ils pas donné à la RIAA tout ce qu'il faut?

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 26/10/20 à 10:41.

          C'est le problème, même si tu as fait un commit pour retirer mention du contenu enfreignant des droits, ça reste dans l'historique du repo. C'est comme supprimer un mot de passe en dur dans le code sans le changer, git garde par nature l'historique.

          Du coup pour des juristes/avocats c'est du pain béni même si tu fais du nettoyage faut être irreprochable depuis le début.

          • [^] # Re: N'ont-ils pas donné à la RIAA tout ce qu'il faut?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-2).

            La façon de faire est sans doute la plus rapide, et déjà pas mal je pense pour montrer sa bonne foi, mais oui, il faut reprendre tout l'historique et virer le commit litigieux.
            Pas besoin d'être irréprochable, une historique ça se réécrit :) (avec certes des impacts sur les forks, il faut vivre avec, moins gênant que se prendre la RIAA).

            A voir jusqu'où les gens sont prêt à aller pour être irréprochable :-p.

    • [^] # Re: N'ont-ils pas donné à la RIAA tout ce qu'il faut?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+2/-5).

      Je suis très honoré de la taille de ce pavé réfléchi et plein de jugement en réponse à un titre qu'il m'a, j'avoue, probablement fallu moins de 20 secondes pour écrire.
      Merci :)

  • # Alternatives ?

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    Auparavant il y avait cclive, mais visiblement c'est abandonné depuis 7 ans.

    J'utilisais parfois l'extension Invidition dans Firefox, qui permet d'accéder aux vidéos via un tiers de (plus grande) confiance, par exemple via le service proposé par FDN.

    • [^] # Re: Alternatives ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

      Le navigateur web Vivaldi a un menu clic droit->enregistrer la vidéo (comme pour les images dans les autres navigateurs). Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

      • [^] # Re: Alternatives ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

        Vivaldi est un super navigateur, mais sauf si ça a changé récemment, il n'est pas libre, ce qui est une raison pour ne pas l'utiliser pour certains :)

        Ceci dit,il y a des modules similaires permettant de télécharger les vidéos sur Firefox. Il faut l'ajouter mais ça marche.

        • [^] # Re: Alternatives ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 25/10/20 à 23:17.

          Oui, je n'ai pas précisé mais ce message était dans un esprit de "il faut connaîtreses ennemis". C'est pas parce que c'est pas libre qu'il n'y a que des mauvaises idées dedans, et, à défaut de pouvoir réutiliser le code, on peut au moins récupérer les idées.

          Enfin bref, je ne comprend pas que ça ne soit pas une fonctionnalité par défaut de n'importe quel navigateur et qu'il soit nécessaire de jongler avec des outils comme youtube-dl ou des extensions.

          • [^] # Re: Alternatives ?

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

            Ça dépend je ne sais pas comment fonctionne tout ces trucs :

            • c'est spécifique youtube ?
            • ça casse lors des mises à jour du DOM/JS de youtube
            • c'est un téléchargement ou un réencodage ? (c'est l'impression que me donne les solution à base de ffmpeg)

            Si c'est le cas, je verrais plus ça dans une extension : fonctionnalité spécifique à un site, cycle de release indépendant du navigateur,… S'il y a effectivement un problème légale, inclure ça dans le navigateur peut mettre en danger tout le navigateur (vivaldi n'est peut être pas encore assez populaire pour être inquiété).

          • [^] # Re: Alternatives ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

            Oui, je n'ai pas précisé mais ce message était dans un esprit de "il faut connaître ses ennemis".

            D'accord avec ça ! D'ailleurs je regrette vraiment que Vivaldi ne soit pas libre parce que les quelques tests que j'ai fait avec… il est vraiment, vraiment plein de choses sympas. Mais bon, je suis un peu extrémiste sur les logiciels que j'utilise au quotidien… J'espère qu'un navigateur libre s'inspirera des bonnes idées :)

          • [^] # Re: Alternatives ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

            Il y a plusieurs façons de proposer une vidéo sur le web.

            Pour les vidéos statiques, il suffit de faire référence à un fichier servi en HTTP qui sera donc facile à télécharger par votre brouteur ou même curl/wget/…

            <video controls>
              <source src="https://video.devnewton.fr/2020_25_10_orgy.ogg" type="video/ogg">
            </video>
            

            Pour les vidéos dynamiques (générées), il est possible d'utiliser d'autres protocoles beaucoup plus difficiles à enregistrer:

            <video controls>
              <source src="blob://stream.devnewton.fr/live_orgy.ogg" type="video/ogg">
              <source src="rtc://stream.devnewton.fr/live_orgy.ogg" type="video/ogg">
            </video>
            

            Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

            • [^] # Re: Alternatives ?

              Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 26/10/20 à 10:36.

              les titres choisis ! 🍆 😅

            • [^] # Re: Alternatives ?

              Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

              Pour les vidéos statiques, il suffit de faire référence à un fichier servi en HTTP qui sera donc facile à télécharger par votre brouteur ou même curl/wget/…

              Dernière fois que j'ai regardé, c'était assez relou d'avoir une authentification. Il faut être sur le même domaine et vérifier le cookies.

      • [^] # Re: Alternatives ?

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

        Question de point de vue.

        Ayant un mediacenter sans écran, je trouve plus simple depuis mon laptop, de lancer ssh et ydl sur le mediacenter que de dl dans un navigateur, et ul sur le mediacenter.

        D'autre part on me souffle à l'oreille que le navigateur Vivaldi n'est pas libre.

        Et enfin, parce que je sais que le pb n'est pas simple et pour en avoir le coeur net, j'ai fait le test vivaldi sur youtube et ça marche pas, il ne propose pas de télécharger la vidéo. En fait il fait comme firefox, il propose de copier l'URL.

        menu clic droit->enregistrer la vidéo

        Ce tu proposes marche sur le tag "" de HTML5 mais youtube n'utilise pas cela, justement pour que cela ne soit pas facile de télécharger une vidéo sur son site.

        • [^] # Re: Alternatives ?

          Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 26/10/20 à 14:02.

          +1

          Pour moi, youtube-dl est bien plus simple que d'aller sur le navigateur, ctrl-t, copier l'url que j'ai reçue par courriel ou IM, me cogner tout le fatras youtubien pour pouvoir cliquer droit sur la vidéo et choisir 'Download video' (avec le risque souligné par Steph que cela ne marche pas). Et si je veux arrêter la vidéo, il faut que je charge l'onglet ou la fenêtre du gestionnaire de downloads pour aller la mettre en pause.

          Alors qu'avec youtube-dl, je vais dans mon terminal, "ctrl-r you" pour retrouver la dernière commande youtube-dl et y coller l'url avec clic-milieu. Pour stopper le téléchargement : ctrl-c

          Si j'utilisais beaucoup cette démarche (on m'envoie rarement des vidéos parce que mes amis savent que je n'aime pas ça et préfère un document écrit, et en plus je n'en charge qu'une partie), je pourrais même faire un raccourci clavier vers un petit script pour lancer le terminal avec la ligne youtube-dl et le contenu du clipboard collé au bon endroit, je n'aurais plus qu'à faire Enter, franchement, plus simple que ça, seulement par transmission de pensée.

          De plus, youtube-dl a l'immense avantage de shunter tout le dark pattern de google qui veut aller me faire cliquer sur d'autres vidéos et me faire perdre un temps précieux que je pourrais utiliser à glander, à lire, à faire la sieste, enfin, des trucs essentiels, quoi… ;-)

    • [^] # Re: Alternatives ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

      Juste pour info, YouTube-DL continue de fonctionner, on peut toujours l’installer depuis PyPI où les dépôts de sa distribution et le code (avec ou sans l’historique) est déjà disponible sur d’autres plateformes.

      Là, il faut surtout chercher des alternatives à GitHub.

      • [^] # Re: Alternatives ?

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        Comme dis plus haut quelque soit le dépôt tant que tu es hébergé tu as ce genre de risque. Là il y avait une grosse action légale en vu. Mais même framasoft par exemple indiqué explicitement qu'ils se donnent le droit de te dégager.

        Peut être que la situation aurait été différente avec un dépôt payant sur github, ils ne l'auraient peut être pas détruit aussi rapidement et sans recours.

        Pour être résilient face à ça il faut :

        • s'héberger dans un pays qui n'en a rien à foutre (en Chine peut-être ?)
        • sur un réseau non contrôlé (genre freenet)
        • chez toi
        • [^] # Re: Alternatives ?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

          s'héberger dans un pays qui n'en a rien à foutre (en Chine peut-être ?)

          Pas besoin d’aller dans une dictature ou un pays qui en « a rien à foutre », YouTube-DL semble parfaitement dans les clous du droit français.

          • [^] # Re: Alternatives ?

            Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 25/10/20 à 08:12.

            Pas de manière assez évidente pour ne pas se faire strike à la première lettre recommandée amha. C'est vraiment à prendre en compte si tu veux parler de pérennité.

            Mais tu as raison tu peux donc héberger sur un serveur dédié chez un hébergeur dédié.

            (au passage ce n'est pas une question de dictature qui m'a fait parler de la Chine, mais je crois qu'ils ont une définition de la propriété intellectuelle disons différentes et qu'ils tiennent tête aux us)

          • [^] # Re: Alternatives ?

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

            Il y a "être dans les clous" de façon évidente (qui fait qu'aucune plainte n'est recevable), et savoir qu'on est "dans les clous" mais qu'un procureur et la police peut ne pas en être sûr.

            La problématique est très connue des gens qui hébergeaient des sorties Tor. Même si tu ne fais rien d'illégal tu n'as pas forcément envie de voir le GIGN débarquer chez toi et terroriser toute ta famille au milieu de la nuit et te voir saisir tout ton équipement informatique sans jamais pouvoir le récupérer (ou alors après de longues années).

  • # Ah Ah Ah :)

    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.