Journal Un technicien Free a coupé ma fibre optique pour connecter un voisin.

52
28
fév.
2018

Bonjour,

Je suis abonné depuis plus de 10 ans chez Free. J'ai commencé avec la Freebox v5 HD et j'ai maintenant la Freebox Optique mini 4K. Ayant un Forfait mobile + Forfait Internet, je débourse donc dans les 550 euros à Free par an.
J'habite au 4ème étage d'un immeuble de 5 étages à Paris où il y a environ 80 appartements.

Je reviens de voyage le 15 février et constate que ma freebox ne dépasse plus l'étape 2 ("Vérifiez branchements xDSL/FTTH").
Un technicien vient le 19 février, met son crayon-laser dans la fibre reliée au PTO (point de terminaison optique), inspecte la colonne verticale et déduit rapidement que ma fibre optique rouge est sectionnée à mon étage (4ème) mais ne trouve pas l'autre côté de la fibre coupée.
Au bout de 4 heures d'intervention (9h à 13h), le technicien s'en va donc sans avoir pu résoudre le problème.

fibresectionnee2

Les quatre autres étages, c'est pas vraiment mieux. Les coffrages en bois ont été ajoutés par le syndic de l'immeuble parce-que des câbles traînaient partout. Les techniciens n'utilisent pas dans ce bâtiment de boîtier d'étage. Au fur et à mesure des années, on a de plus en plus de soudures à l'arrache, de fibres cassées, de fibres coupées reconnectées par ci par là.

colonnemontante

Voici un schéma de l'installation FTTH (Fiber To The Home) réalisé à l'aide des infos trouvées par exemple dans le lexique de la fibre.info et aussi busyspider.fr. On peut trouver dans le premier site un exemple d'installation quadri-fibre sans éclateur en Y

schema

Un technicien vient le 23 février, décide d'utiliser plutôt que la fibre rouge sectionnée, la fibre bleu encore intacte (PTO bi-fibre rouge/bleu dans mon appartement). Il descend à la cave mais se rend compte qu'il ne peut pas utiliser la fibre bleue qui se termine dans le boîtier inutilisé du PMI (point de mutualisation immeuble), pas le boîtier où sont reliés tous les abonnés Free via 3 CIM (câbles d'immeuble).

fibrebleue

Entre les deux boîtiers se trouvent les éclateurs en 'Y'. Il me dit ne pas être habilité à toucher au PMI pour mettre la fibre bleue dans une des cassettes (où sont les soudures) du bon boîtier. (Il me semble que c'était prévisible que cette 2ème fibre bleue allait se finir dans le boîtier inutilisé du PMI). Sur la photo, on voit les deux câbles d'adduction noirs qui font le lien entre la rue et l'immeuble. Ils arrivent dans le boîtier à gauche Free. De là en sortait ma regrettée fibre rouge via un des 3 câbles d'immeubles blancs. Le boîtier à droite n'est pas utilisé par les autres opérateurs qui ont leur propre matériel. Je ne sais pas qui a câblé en premier l'immeuble.

pmi

Le technicien ouvre donc un autre ticket incident (mais différent de ceux qu'on peut ouvrir avec le service client 3244) au téléphone avec des collègues à lui et me dit qu'un technicien viendra dans le futur, peut-être ou peut-être pas habilité à toucher au PMI, tout en me disant que ça ne servira donc peut-être à rien. Il me dit aussi qu'il ne semble pas y avoir de fibre disponible pour moi dans les cassettes du PMI. Bref pas de route optique pour moi.
Il remonte dans l'immeuble. Et trouve au 3ème étage un autre bout de mon ancienne fibre rouge coupée. En observant les raccordements faits, il déduit que ma fibre a été donné à un voisin par un autre technicien Free pendant mon absence… mais que de toute façon, ma fibre rouge avait été soudée sur une fibre, depuis des années, qui n'était pas à moi… donc que c'était "normal".
Au bout de 3 heures d'intervention (10h à 13h), le technicien s'en va donc sans avoir pu résoudre le problème.

Depuis, j'attends… le 3244 me donne de fausses informations (on me rappellera soi-disant lundi, on me rappellera soi-disant jeudi, on me rappellera peut-être mardi, …) ou me donne des informations contradictoires et n'a de toutes les façons aucune info sur les techniciens habilités susceptibles de régler le problème.

Est-ce réellement si compliqué pour Free de me faire une nouvelle route optique, un expert pour me renseigner ? Est-ce plus économique pour Free de me faire désespérer dans mon coin en attendant que j'abandonne, dépité, et que j'aille à la concurrence ?

Conclusion : Un technicien Free a volontairement coupé ma fibre pour la donner à un voisin, et maintenant Free ne fait rien pour m'en installer une nouvelle. Google me montre que je ne suis pas le seul dans ce cas. D'ailleurs un pote m'avait déjà mis en garde. En février 2018, c'est tombé sur moi…

PS : Les techniciens Free ont été sympathiques et polis mais ont beaucoup de difficultés à comprendre ce que leurs prédécesseurs ont fait ; le 3244 aussi était sympatique et poli avec un temps d'attente de moins d'une minute … au début … maintenant, ils ont du me classer en client mécontent (normal, je paye des fortunes alors que je n'ai plus mon outil de travail) et me répondent "On en sait rien quand vous serez reconnecté, qu'est-ce-que vous voulez qu'on fasse ?" avant de proposer eux-mêmes de raccrocher…

  • # La libéralisation des marchés des télécommunications

    Posté par . Évalué à 9.

    Le travail est bâclé parce que soumis à un objectif de rentabilité.

    Un sbire de Xavier Niel a probablement calculé qu'il était plus rentable de faire du mauvais travail et de la mauvaise assistance à ses utilisateurs avec du bon marketing pour gagner au plus vite des nouveaux clients.

    Eh oui, car du travail expédié, c'est du temps de travail en moins, et des sous en plus dans la poche du patron.

    Pour ma part, je préférerais que lesdits sous permettent aux installateurs de faire leur métier correctement plutôt que de permettre à Xavier Niel de s'offrir le journal Le Monde après avoir déclaré : « Quand les journalistes m’emmerdent je prends une participation dans leur canard et après ils me foutent la paix. »

    A bas le capital ! Vivent les PTT !

    Pour les plus courageux, l'histoire d'un mauvais rêve :
    http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=CELEX%3A31990L0388

    • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'incompétence est bien plus probable.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

        Posté par . Évalué à 10.

        Zenitram n’a peut-être pas tort…

        Si le technicien a pris la fibre pour connecter un nouveau client en sachant qu’il foutait un ancien client en panne, ça pourrait très bien être un calcul de la part de Free.

        Il y a plus de chance de perdre le nouveau client si on ne lui installe pas sa connexion tout de suite. Alors que l’ancien client, comme notre héros, pourra attendre 3-4 semaines sans se décider à aller à la concurrence…

        • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Franchement, il y a 20 ans peut-être, mais à l'heure ou l'info circule à toute vitesse je vois mal Free tenter une opération pareille et risquer de transformer son image de trublion des télécoms en margoulin profiteur de ses clients.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Joliment présenté, j'ai failli ne pas repérer l'ironie :)

          • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

            Posté par . Évalué à 10.

            je vois mal Free tenter une opération pareille et risquer de transformer son image de trublion des télécoms en margoulin profiteur de ses clients.

            Rien de mechant la dedans, il suffit de refaire une campagne de pub avec Rodolphe ou avec un pigeon et les affaires de Tonton Niel reprennent !

          • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

            Posté par . Évalué à 6.

            Je suis d'accord. J'avais su par un mec qui avait bossé chez free au début que free avait appris qu'il valait mieux garder ses clients qu'en gagner / perdre (à un moment il en gagnait plein mais en perdait tout autant…). En général, dans le commerce, c'est une erreur de perdre un client fidèle pour un dont tu ne sauras pas combien de temps il restera.

            • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

              Posté par . Évalué à 3.

              Plus simplement que ça, toute opération a un coût, même faible.
              Faire entrer un nouveau client, c'est ouvrir un compte, un dossier client, ajouter de la charge aux outils de surveillance divers (et je ne parle pas de la qualité de la ligne, mais plutôt des services de collection des paiements, des communications, etc.).
              Si tu remplaces un client par un autre, ajoute la totalité des opérations de clôture du dossier.

              Un client déjà là ne nécessite aucune autre opération que les opérations courantes.

              Alors Free serait bien con de se priver de nouveaux clients, mais s'ils sont arrivés jusque là, ils doivent aussi savoir que faire rentrer des clients et en sortir d'autres en même temps, ça rapporte moins que le statut quo.

              • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Un client déjà là ne nécessite aucune autre opération que les opérations courantes.
                Alors Free serait bien con de se priver de nouveaux clients, mais s'ils sont arrivés jusque là, ils doivent aussi savoir que faire rentrer des clients et en sortir d'autres en même temps, ça rapporte moins que le statut quo.

                Pourtant tous les opérateurs télécoms affirmaient encore il y a peu que c'est beaucoup moins cher d'attirer un nouveau client que d'en garder un à tout prix. D'ailleurs tu le vois sur le marché, il est bien plus avantageux (en terme d'avantages financiers du moins) pour le consommateur d'être très mobile que d'être fidèle.

                Car garder un client, surtout mécontent, ça demande beaucoup d'efforts, de communication d'une part, mais aussi selon la fidélité du client il exigera aussi des ristournes supplémentaires, suivant son expérience des services il faudra redoubler d'efforts pour le maintenir (via le SAV, des interventions diverses, etc) alors que le client est déjà potentiellement sur le départ.

                Bref, garder un client, c'est loin d'être gratuit. C'est souvent moins cher de faire une ristourne temporaire pour attirer le client et espérer qu'il restera de lui même sans effort au delà de la période de la réduction. Et je pense qu'on peut faire confiance aux entreprises du domaine de calculer la rentabilité de chaque opération, et étant donné que la guerre des prix ne concerne que les nouveaux clients à chaque fois, on voit où est la priorité pour eux.

      • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

        Posté par . Évalué à 4.

        Reste à savoir celle de qui, pour le coup. L'objectif de rentabilité, ce n'est pas un mal en soit, mais peut-être que la façon de l'atteindre, par exemple en bâclant de travail est, elle, la preuve d'incompétence des grosses huiles décideuses?

        • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

          Posté par . Évalué à 8.

          Mouais, ça m'étonnerait que les techniciens Free aient des formations sur la manière dont il faut cochonner le travail pour aller plus vite. Souvent, les branchements à l'arrache ou les débranchages de cables avec le coude, c'est pas pour gagner du temps, c'est juste des gens qui bossent mal (manque de formation, ou simple j'enfoutisme?). C'est une conséquence indirecte de la recherche de rentabilité, mais beaucoup d'erreurs pourraient être évitées sans surcoût.

          Par contre, je ne crois pas à la théorie de dégradation volontaire des infrastructures. Chaque ticket ouvert coûte du pognon, chaque déplacement de technicien encore plus. Alors oui, ils doivent avoir des règles, du style "après 3 déplacements sans résolution du problème, on n'envoie plus personne". Je comprendrais aussi qu'ils refusent de recabler tout un immeuble pour un problème dans un appart -> pertes et profits, bye bye le client.

          Il faut aussi admettre que parmi les concurrents, c'est aussi le bordel. Le meilleur moyen de régler un problème, c'est souvent de changer d'opérateur, quel que soit le sens. Ils le savent bien, un client qui commence à penser aller voir ailleurs, on va lui régler un problème une fois, deux fois, et il ira probablement voir ailleurs de toutes manières au bout d'un moment. À un moment, Free était aussi confronté à des actions de malveillance de la part de l'opérateur historique (par exemple, c'est du vécu, un camion qui rentre dans le NRA et qui dégomme une partie des équipements ; intervention des techniciens d'Orange qui rebranchent simplement leurs clients sur les équipements disponibles, et débranchent les clients des autres opérateurs… du coup, quand tu es chez Orange, tu as un service de qualité, mais bonne connexion ne veut pas forcément dire qu'il n'y a pas du travail de cochon derrière :-) ).

          • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

            Posté par . Évalué à 5.

            Mouais, ça m'étonnerait que les techniciens Free aient des formations sur la manière dont il faut cochonner le travail pour aller plus vite.

            J'ai jamais parlé de former les gens à faire de la merde (ni de dégradations volontaires pour le coup). Pas besoin de former un gars à faire du boulot de merde, il suffit de recruter des gens non formés qui coûtent moins cher.

        • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

          Posté par . Évalué à 10.

          Reste à savoir celle de qui, pour le coup. L'objectif de rentabilité, ce n'est pas un mal en soit, mais peut-être que la façon de l'atteindre, par exemple en bâclant de travail est, elle, la preuve d'incompétence des grosses huiles décideuses?

          À mon avis, c’est objectif de rentabilité et je-m’en-foutisme à tous les étages.

          Free doit payer le sous-traitant avec un lance-pierre, le sous-traitant paye ses employés avec un lance-pierre, avec sûrement un objectif de nombre d’interventions, à moins que ce soit carrément des auto-entrepreneurs payés (peu) à l’intervention (HP fait bien ça avec son SAV sur site).

          Free commande au sous-traitant le câblage d’un nouvel abonné, le technicien fait au plus vite (la qualité n’est pas un objectif fixé par ceux qui le payent). Si c’est compliqué de faire un nouveau raccordement correct (par exemple parce que tout a été fait au plus vite depuis des années), au pire, il pique la fibre d’un autre abonné. Il sera payé, le sous-traitant sera payé et Free encaissera le nouvel abonnement.

          Par contre, refaire tout correctement, ça demanderait pas mal de temps et donc ça coûterait assez cher. Donc Free ne va pas se précipiter pour ça.

          Peut-être que si tu pourris leur réputation un peu partout, ils renverront un technicien qui te recâblera… en piquant la fibre d’un autre voisin. Mais sachant que les nouveaux abonnés passent en priorité, s’il y a un autre fournisseur de fibre pour ton immeuble, tu arriveras sûrement plus vite à ce résultat en changeant de fournisseur.

          Le problème, ce n’est pas tant que Free marche comme ça, c’est qu’actuellement toute notre société marche plus ou moins comme ça et de plus en plus.

          Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

          • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

            Posté par . Évalué à 10.

            À Singapour ils ont résolu ce problème de façon assez élégante:
            L'État a subventionné l'installation de la fibre via une nouvelle entreprise, qui ne gère que la partie matérielle du réseau.
            Ensuite, les FAI lui louent la fibre installée.

            Résultats:
            -Le propriétaire du matériel a tout intérêt à ce que ce soit installé correctement, parce que c'est son gagne-pain indépendamment de quel FAI tu choisis. Et c'est toujours eux qui paient quand une intervention est nécessaire.
            -Les FAI ne se font pas la guerre des câbles dans ton immeuble.

            Mais le sociétés d'état monopolistique, ça n'a plus la côte en Europe…

            • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Exemple intéressant. Mais est-ce vraiment possible de s'inspirer de ce que fait une cité-état hyper urbanisée dans ce domaine ?

              • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

                Posté par . Évalué à 6.

                Sûrement pas, c’est pour ça qu’on ne le fait pas non plus pour l’électricité et le gaz… ah ben si !

                Bon, la vraie différence, c’est que le gros des réseaux électriques et de gaz ont été installés avant que le dogme libéral encadre toutes les décisions politiques.

                Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

                • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je ne suis pas sûr que ce soit la cause du dogme libéral. En Belgique (et je crois que c'est similaire en France), dans le cadre de la libéralisation des chemins de fer, il y a une société pour la gestion des infrastructures (rails, caténaires…) et une pour le matériel roulant. Tu peux concurrencer cette dernière mais il y a un monopole sur l'infrastructure.

                  Une différence entre le réseau électrique et le réseau télécom, c'est que pour le premier, il n'y a aucune différence technique entre les fournisseurs et au final, tu n'es pas connecté aux centrales de ton fournisseurs mais à la grille du pays. Tandis que pour les télécoms, tu as des réseaux indépendants. On peut bien sûr avoir des solutions pour partir sur différents réseau, c'est ce qui se passe pour les abonnements non dégroupés en France (en Belgique, il n'y a que ça, si tu as une ligne ADSL, tu as forcément un service de l'opérateur historique). Et on y arrive.

                  Un point aussi à l'encontre du monopole du câble. C'est qu'il est facile de favorisé certains opérateurs. Par exemple, tu dit que pour chaque POP, il faut avoir un rack dédié (que tu loue à un prix défiant toute concurrence), et tous les petits ne peuvent pas s'installer facilement.

                  Personnellement, je pense que les avantages surpassent les inconvénients et que ça aurait bien mieux qu'on soit parti sur ce modèle lors de la privatisation. En Belgique, le but, c'était de faire un maximum de fric avec Belgacom, pas de rendre un meilleur service, du coup, l'option n'a pas trop été envisagée.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Une différence entre le réseau électrique et le réseau télécom, c'est que pour le premier, il n'y a aucune différence technique entre les fournisseurs et au final, tu n'es pas connecté aux centrales de ton fournisseurs mais à la grille du pays. Tandis que pour les télécoms, tu as des réseaux indépendants.

                    Aux ÉUA la guerre des courants d'il y a 100 ans a apparemment laissé des sequelles telles que certaines villes ont encore leur système archaïque d'époque incompatible avec les autres. Du coup ton affirmation me parait rapide et je pencherais plutôt sur la centralisation française et/ou la faiblesse de considérations libérales pour expliquer l'homogénéité du réseau d'énergie.

              • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

                Posté par . Évalué à 6.

                Sans aller jusqu'à une entreprise unique pour toutes les installations du territoire, la simple séparation du réseau physique et des FAI serait certainement une bonne chose.
                C'est quand on intègre verticalement qu'on voit ces problèmes.

      • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

        Posté par . Évalué à 5.

        Perso j'ai du mal à comparer la probabilité que l'incompétence « naturelle » des techniciens engendre le problème et la probabilité que l'exigence de bénéfices engendre le problème, puisque les 2 sont très probablement liées ;-)

        Pourrais-tu nous expliquer ton calcul ?

    • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

      Posté par . Évalué à 3.

      L'incompétence ne se privatise pas, c'est pas la peine de rebondir sur cette article pour nous servir un commentaire politisé.

      Et puis on parle jamais de tous les cas où ça marche (ça s'appelle un biais de confirmation), j'ai eu affaire à un technicien Free très sympa qui m'a montré et expliqué sa démarche lorsqu'il est venu m'installer la fibre.

    • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

      Posté par . Évalué à 4.

      Sauf erreur de ma part (possible), les raccordements sont refilés à des sous-traitants et non à des techniciens Free.

    • [^] # Re: La libéralisation des marchés des télécommunications

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Michel Rocard:

      Toujours préférer l'hypothèse de la connerie à celle du complot. La connerie est courante. Le complot exige un esprit rare.

  • # Et bien…

    Posté par . Évalué à 10.

    J’espère que ça va pouvoir s’arranger vite. Quelle galère, le truc qui aide pas à être détendu c’est clair :\

    Perso il m’est arrivé un truc un peu dans le même genre : le syndicat de mon immeuble a décidé d’arrêter de payer le câble, le technicien venu débrancher les appartements a déconnecté aussi le mien, alors que je suis abonné à titre personnel et ne devait donc pas être déconnecté…

    Ce sont des sous-traitants la plupart du temps, donc forcément moins impliqués commercialement (ils bossent pour tous les opérateurs…), ça ne m’étonne pas ces problèmes de communication et ces manière de faire à l’arrache…

    Le pire c’est quand l’opérateur, par la voix d’un autre sous-traitant, t’explique que le problème c’est à cause de la sous-traitance… c’est le ponpon… le summum du foutage de gueule. Ils n’en ont un rien à foutre des clients de toute façon, quasi-monopole toussa…

  • # Je te souhaite que cela se passe mieux que pour moi.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bon certes mon problème était moindre puisqu'il ne s'agissait juste que de déconnections, une petite dizaine par jour tout de même et parfois d'une heure…
    Les techniciens de free se sont déplacés, ils sont compétents mais il y a des interventions qu'ils ne peuvent pas faire.
    J'ai conservé la lettre de free qui me disait qu'il n'y avait rien à faire qu'ils ne donneraient plus suite à mes demandes et que de toutes façon ce serait pareil avec un autre opérateur. Oui c'est possible, fin de non recevoir.
    J'ai changé d'opérateur non sans péripéties avec le nouveau aussi, mais au total tout a été fixé et cela provenait de la connection dans un local distant appartenant à un opérateur historique.
    Peu importe l'opérateur, nous ne comptons pas pour grand chose, jusqu'à ce que nous soyons visibles sur les réseaux sociaux, je conseille particulièrement twitter car les opérateurs suivent de près ce qu'on peu dire sur eux, j'ai eux plus de résultats en un tweet qu'en cinq coups de téléphone.

    • [^] # Re: Je te souhaite que cela se passe mieux que pour moi.

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Un tweet, c'est publique et ça se partage facilement (retweet ou intégration dans les pages web des journaux) et ça ne peut pas être supprimé par l'opérateur (contrairement aux commentaires sur la page facebook de l'opérateur), ça a donc un potentiel viral assez important. Alors qu'un appel au helpdesk, c'est invisible.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Dans ce genre de cas, on rêve de rencontrer...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Harry Tuttle, heating fiber engineer at your service.

    Harry Tuttle

  • # C’est Free mais c’est pas grave (comment ça, c’est pas la bonne pub ?)

    Posté par . Évalué à 8.

    Il me dit ne pas être habilité à toucher au PMI pour mettre la fibre bleue dans une des cassettes (où sont les soudures) du bon boîtier. (Il me semble que c'était prévisible que cette 2ème fibre bleue allait se finir dans le boîtier inutilisé du PMI).

    Et ce serait difficile à faire ? Tu aurais dû lui demander ce qu’il ferait dans le cas où un tiers aurait déplacé la fibre bleue dans le boîtier Free…

    Tiens, pour quand j’en aurai marre d’un opérateur qui traite ses employés comme des merdes et qui se fiche de ses clients, y a-t-il un autre opérateur que Free qui fournisse à la fois la télé, une adresse fixe en IPv4, l’IPv6 et la possibilité d’avoir son serveur SMTP (je n’irai peut-être pas jusqu’à espérer qu’il ne se fiche pas de ses clients) ?

    Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: C’est Free mais c’est pas grave (comment ça, c’est pas la bonne pub ?)

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour ces services, il y a OVH.

      Par contre pas de fibre, c'est que du VDSL. Et si tu t'engages 1 an, ils t'offrent un bon d'achat de 50e valable sur tous leurs services (bon valable 1 an également et renouvable au prochain réengagement !). Tu as également un serveur cloud de 10Go chez Hubic fournis avec l'abonnement il me semble mais je ne l'ai jamais utilisé.

      J'ai eu un seul problème en 3 ans, j'ai appele un technicien (qui dispose vraiment des accès de technicien), réglé dans les 10 minutes après l'appel.

      Avant j'étais chez Free et je subissais des pertes de synchro régulièrement que le SAV Free n'a jamais su régler…

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

      • [^] # Re: C’est Free mais c’est pas grave (comment ça, c’est pas la bonne pub ?)

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Pour ces services, il y a OVH.

        Pas pour la télévision.

        ils t'offrent un bon d'achat de 50e valable sur tous leurs services (bon valable 1 an également et renouvable au prochain réengagement !)

        Je me suis fait jeter quand j'ai voulu l'appliquer à mon renouvellement de Kimsufi. :-(

        Tu as également un serveur cloud de 10Go chez Hubic fournis avec l'abonnement

        Stockage cloud, pas serveur cloud.

        Mais sinon OVH c'est pas mal.

  • # Demande un manager au 3244

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai un pote qui a eu un problème avec free (il ne recevait sa carte sim carte l'adresse liée à sa freebox était incomplète, il manquait le numéro d'appartement), Les techniciens du 3244 ne peuvent pas raccrocher, tu doit raccrocher toi, et ils ont des objectifs de nombre d'appels, donc tu demande a parler à un manager et tu ne raccroche pas tant que tu n'a pas eu le manager, au bout d'un moment, il finissent par t'en passer un (le pote a du bloquer le technicien un bon moment, une heure il me semble) puis lorsque tu à enfin un manager, lui pourra peut être faire quelque chose pour t'envoyer le technicien qui va bien

  • # Le problème de Free

    Posté par . Évalué à 3.

    Le problème de Free, c'est que l'abonnement n'étant pas cher, le service relation client et le SAV sont nuls. J'ai ferraillé plusieurs mois contre Free qui, malgré les preuves évidentes de leurs erreurs, ont persisté à me harceler à coup de lettres d'intimidation bidon émanant d'un soit-disant cabinet de recouvrement, des lettres non recommandées, comme par hasard… En gros, cela ressemblait à un racket. J'avais le droit français pour moi et le soutien d'une assoc qui était prête à les convoquer au tribunal si nécessaire. J'ai persisté, ils n'ont jamais osé répondre à mon recommandé + AR. D'autres que moi ont craqué, ils ont payé des sommes qui n'étaient pas dues "pour en finir et être tranquilles". En droit pénal français, on appelle cela être victime d'une escroquerie…

    • [^] # Re: Le problème de Free

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le problème de Free, c'est que l'abonnement n'étant pas cher

      Je pense que cette assertion est fausse depuis quelques années maintenant. La raison pour laquelle le service après-vente est nul (s'il l'est) ça n'est pas par nécessité d'économie mais par stratégie d'entreprise. Pour ceux qui veulent des chiffres … http://www.iliad.fr/finances/

      • [^] # Re: Le problème de Free

        Posté par . Évalué à 10.

        Pour ceux qui s'intéressent au "système Free" et en particulier au traitement des salariés et des syndicats, Politis a fait quelques articles dessus dont certains en accès libre (https://www.politis.fr/articles/tags/free-417/). Il y a aussi une enquête de Cash investigation. Le mec se permet tout parce qu'il a plein de pognon.

  • # Compensation ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Ma copine est chez Bouygues (une connexion en béton) pour fibre + mobile.

    Un sous-traitant est venu installer la fibre. Déjà, j'ai pas compris tout de suite que le mec en jogging et casquette qui glandait sur le trottoir était le technicien, donc on a attendu un petit moment. Le jogging, je m'en fous, c'est anecdotique, mais on est passé d'un service public à une cascade de sous-traitance. Dans certains cas, par exemple le Linky, c'est sous-traité à une boîte avec pignon sur rue de mecs en bleu avec camionnettes floquées Enedis, et parfois c'est une armée d'auto-entrepreneurs en jogging avec camionnette défoncée qu'on ouvre par l'extérieur en passant la main par la vitre cassée. Je jette pas la pierre au mec qui fait ce qu'on lui demande : bosser au lieu de vivre de "l'assistanat". C'est les donneurs d'ordre qui se foutent du monde.

    Bref. Quelques temps plus tard, plus de connexion. Je fais vérifie le câble fibre dans la maison. C'est difficile de déboguer plus que ça. Donc j'appelle et on m'envoie un technicien en me disant que si c'est de ma faute, ça va me coûter cher… Par chance, c'était pas ma faute, c'était le technicien en jogging qui avait mis le câble n'importe comment en faisant un nœud autour d'un autre câble et lors d'une installation suivante, un autre technicien a tiré sur l'autre câble qui a tiré sur le mien et ça l'a cassé.

    Pour en revenir au titre, pendant l'interruption, on a eu un gonflage internet du forfait mobile.

    Peut-être que tu peux avoir ça ou bien une compensation financière, ou les deux.

  • # Une situation généralisée

    Posté par . Évalué à 8.

    Les techniciens sont des sous-traitants et les opérateurs SAV ont un petit accent.

    Chez Orange, c'est pas beaucoup mieux, ma ligne est loin du NRA et j'ai eu deux fois des soucies. Il faut à chaque fois s'armer de patience, ruser et batailler avec un SAV délocalisé pour faire « remonter » la ligne.

    J'ai aussi entendu parler de ce type de mésaventure sur la boucle locale, orange à rebranché un client free sur un nouveau client orange …

    Dans ton cas, tu dois avoir une rupture de contrat, bon courage tu n'es qu'un banal client parmi des millions …

    Le cas du mec en jogging, c'est pareil pour les transporteurs, j'ai eu le cas d'un livreur (en freelance ?) qui est arrivé avec une voiture familiale alors que j'avais mis le colis sur palette à l'expédition … Sans parler d'une vidéo où on voit un employé d'un centre logistique de la P lancer les colis dans un camion. On montre à la télé des centres logistiques robotisés ultra-modernes, alors que la réalité terrain c'est la jungle de l'emploi.

    • [^] # Re: Une situation généralisée

      Posté par . Évalué à 2.

      les miens (livreur/enleveur) viennent en camionnette hertz/rentacar, mais j'ai toujours une appréhension dès fois qu'il se barre avec la marchandise …

      avec DHL c'est plus pro mais c'est vraiment très chère

      • [^] # Re: Une situation généralisée

        Posté par . Évalué à 2.

        On pourrait aussi comparer La Poste (colissimo) et Mondial Relay. Le deuxième est un peu moins chez et parfois plus pratique (proximité, horaires), mais c'est un peu la loterie, ou plutôt la roulette russe…

      • [^] # Re: Une situation généralisée

        Posté par . Évalué à 1.

        avec DHL c'est plus pro

        Le mec de DHL qui m'a livré un colis "contre signature" en le mettant dans ma boîte aux lettres et en signant lui-même (sans sonner), c'était pas super pro pourtant. Heureusement pour moi que le paquet était en bon état, j'imagine pas la galère que ça aurait pu être si le machin était abîmé.

        Y'a aucun transporteur qui est pro. FedEx, UPS, DHL, Colissimo, même combat.

        • [^] # Re: Une situation généralisée

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 02/03/18 à 15:19.

          Tu as eu de la chance.

          Pour des colis pas contre signature, ils m’en avaient jeté un par terre derrière la barrière (la boîte aux lettre est près de l’autre barrière, il faut prendre le temps de regarder un peu, mais peut-être n’avaient-ils pas le passe à l’époque) et il y en a un autre que je n’ai jamais reçu (je ne sais pas s’ils ne l’ont jamais livré ou s’ils l’avaient jeté au même endroit mais que quelqu’un l’a volé (c’est une petite barrière, loin d’être infranchissable). J’en étais arrivé à la conclusion que le seul transporteur pire que DHL, c’était la poubelle (mais c’est moins cher).

          Depuis, soit ils trouvent la boîte, soit ils ont eu le passe, soit ils passent par la Poste pour finaliser la livraison aux particuliers, en tout cas, ça arrive dans la boîte. C’est quand même mieux que par terre ou complètement disparu.

          Enfin pour des colis perso, quand j’ai le choix du transporteur, je choisis soit la Poste, soit un relai colis ; les autres sont de toute façon plus adaptés aux clients professionnels que particuliers (à moins d’un très gros colis) : ils passent chez toi quand tu es au boulot (vous allez me dire comme la Poste) et tu finis par devoir aller chercher le colis à leur dépôt, à une dizaine de kilomètres au fond d’une zone d’activités (et là, la Poste est plus proche et plus facile à trouver).

          Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

          • [^] # Re: Une situation généralisée

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            et là, la Poste est plus proche et plus facile à trouver

            Mais les heures d'ouvertures sont parfois assez limitées.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Une situation généralisée

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Il y a des partenariats entre les divers relais colis et les transporteurs maintenant. Par exemple il est possible de se faire livrer un colis expédié par FedEx dans un point Mondial Relay.

            Ils commencent à comprendre que passer chez les gens pendant les horaires de travail et sans prévenir avant c'est pas franchement utile…

        • [^] # Re: Une situation généralisée

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Je bosse avec des transporteurs, plusieurs à la fois, selon mes clients. Je les vois tous les jours. Il ne faut pas les juger sur le travail du livreur, qui est toujours employé par un sous-traitant (même quand il a un uniforme et un camion floqué aux couleurs de la maison). Il faut donc distinguer le transporteur qui s'occupe de la grosse logistique, du sous-traitant final qui ramasse ou livre les colis.

          Les sous-traitants sont les mêmes pour tous les transporteurs, ça va jusqu'aux livreurs qui partagent la journée entre deux transporteurs. Et puis ça bouge beaucoup : souvent des livreurs voleurs ou mauvais se font virer, ou bien ce sont les livreurs qui changent d'employeur sous-traitant. DHL et UPS payent plus cher pour avoir des bons sous-traitants, avec des bons livreurs, mais ce n'est pas toujours possible, parce qu'il y a peu de sous-traitants et des mauvais livreurs chez tous.

          Les transporteurs ont divers outils logistiques, divers délais, divers consignes de livraison (en main-propre, dépose possible en boite aux lettres, nouvelle présentation en cas d'absence, consignation, etc.). Ces fonctionnements divers correspondent aussi à des marchés : qualité, express, pas cher, … Les transporteurs les moins chers doivent une bonne partie de leur réussite aux livreurs consciencieux. C'est vrai que DHL et UPS sont plus pros, plus fiables, … et beaucoup plus chers. Je ne connais pas Fedex. GLS est un expressiste moins cher que Colissimo mais peu rentable en France et met la pression aux sous-traitants — il a donc beaucoup de mauvais livreurs. La Poste et ses filiales (courrier, Colissimo, Chronopost et DPD) proposent une large gamme, pour tous les prix :

          • DPD fait tout comme GLS, sans être fiable sur la gestion des envois, on a beaucoup beaucoup d'appels clients, et leur informatique est en dessous de tout — c'est ma bête noire ;
          • les facteurs et postiers sont très consciencieux mais ne gèrent que le courrier et Colissimo (et ils les livrent !) ;
          • je trouve Chronopost un peu au-dessous de DHL et UPS.

          Mondial-Relay n'est pas cher, fonctionne extrêmement bien, mais ne livre pas à domicile.

          Enfin il y a les services client : le service pour le client du transporteur, c'est à dire l'expéditeur (moi) et celui pour les clients qui reçoivent. Il y a des différences… Celui de La Poste est incompréhensible, mais les postiers font tout ce qu'ils peuvent pour aider, celui de DPD est comme inexistant (autant parler dans l'oreille d'un sourd !), celui de GLS fait son boulot envers nous et sûrement envers nos clients car on n'a aucun retour. Les autres, on a trop rarement besoin de les appeler pour avoir un avis.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: Une situation généralisée

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Je bosse avec des transporteurs, plusieurs à la fois, selon mes clients. Je les vois tous les jours. Il ne faut pas les juger sur le travail du livreur

            Je vois ce que tu veux dire, et le client qui veut tout tout de suite et moins cher a une part de responsabilité évidemment, mais, quand même, si, un peu. Quand je commande un truc et que je choisis la livraison par DHL (ou un autre), je m'en fous que le livreur soit sous-traitant ou employé, qu'il ait eu une mauvaise journée ou quoi. Moi j'ai coché "DHL - 9€" et c'est DHL qui me livre, point. S'ils ne sont pas capables de faire leur boulot pour ce prix, faut peut-être pas le proposer ?

            • [^] # Re: Une situation généralisée

              Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 07/03/18 à 00:35.

              Bien sûr que tu t'en fiches, mais non tu ne peux pas exiger qu'ils soient « capables de faire leur boulot pour ce prix », parce que ce prix c'est du bas de gamme et on rentre dans l'exploitation et l'abus :

              • « Pour ce prix » comme tu dis, c'est à peine au-dessus de DPD qui est le moins cher. À ce prix, les livreurs ont une pression démente, avec plus de 100 colis à livrer par jour (parfois 150) avec des tournées qui s'enchaînent (Le Mans le matin puis Rennes-St Malo l'après midi) forcé de rouler hors toutes limites (vitesse, droit du travail, horaires, …) — à titre de comparaison DHL c'est 50 colis par jour avec une tournée beaucoup plus petite.
              • Amazon tire les prix de livraison vers le bas. Ça force les vendeurs en ligne à simplifier et passer une partie du transport sur le prix de vente, parce qu'un transport cher est un frein psychologique à l'achat. Du coup tout le monde est déconnecté du prix réel. Eh oui ! si tu payes DHL 9€, c'est que le vendeur prend une (grosse) partie du prix à sa charge.
              • Même DHL, un des meilleurs transporteurs, ne peut pas s'assurer que le livreur est bon. Les sous-traitant bossent pour tout le monde à la foi, avec un panel de salariés qui passent d'un transporteur à l'autre, sans quoi les tarifs exploseraient. Il y a qq jours un livreur sympa s'est fait virer parce qu'il piquait dans le gasoil — mais c'était un bon livreur. La remplaçante n'arrive pas à faire la tournée complète pour l'instant et ça crée du retard (entre 10 et 20 colis en retard par jour). DHL n'y peut rien, le patron c'est le sous-traitant.

              Enfin il ne faut pas croire que le haut de la pyramide commande au bas. Le transporteur en haut ne peut pas tout imposer, ni gueuler, ni élaborer des beaux systèmes informatiques ou logistiques. En bas il y a des gens : des sous-traitant qui sont peu nombreux (faut pas se fâcher avec eux) avec des livreurs qui se dépatouillent avec les aléas de la route, les embouteillages, les clients absents, les adresses introuvables, les téléphones bidons, les gens qui jettent comme spam toutes les infos de livraison, … bref : des trucs qui créent d'énormes retard.

              (Il y a plein d'adresses ou de personnes difficiles à trouver, avec des téléphones et des emails bidons, et plein d'acheteurs qui font n'importe quoi et provoquent des retard dans toute la chaîne. Par exemple j'en ai régulièrement qui commandent et … partent en week-end. Et mon colis livré en 24/48h attend, se perd dans l'entrepôt, encombre le camion, …).

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # shibboleet

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

  • # mise en demeure

    Posté par . Évalué à 2.

    Une méthode fonctionnelle est la suivante :
    Tu envoies un courrier de "mise en demeure" demandant à l'opérateur d'intervenir dans les 15 jours pour régler le problème.
    Après cela, tu peux mettre fin au contrat avec ton opérateur "de plein droit". Ça veut dire que tu n'as rien à payer pour y mettre fin.
    Évidemment, la loi a des chances de ne pas être appliquée par ton opérateur, donc il faut penser à stopper l'autorisation de prélèvement automatique. Si par tout hasard tu es chez Boursorama, il y a un bouton "pause" sur lequel appuyer, relatif à chacune de tes autorisations de prélèvement automatique. C'est très pratique, et surtout sans frais.
    Bon, ça n'empêchera pas non plus ton opérateur de faire appel à une boîte spécialisée dans le harcèlement de clients sur plusieurs années pour les menacer d'aller jusqu'en justice pour demander des paiements. Donc penser à bien garder une copie de la lettre de mise en demeure, et retour de l'envoi en recommandé avec accusé de réception.
    Enfin, il faudra penser à faire appel à un autre opérateur sans tarder pour finalement avoir la fibre.
    Et si pas de résultats avec le nouvel opérateur, rebelote: mise en demeure & co.
    Entre Free, Orange, Bouygues et SFR, il faut croiser les doigts pour parvenir finalement au résultat attendu.
    Bonne chance.

    • [^] # Re: mise en demeure

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Après cela, tu peux mettre fin au contrat avec ton opérateur "de plein droit". Ça veut dire que tu n'as rien à payer pour y mettre fin.

      Avant, il faut saisir le médiateur des télécoms pour régler le soucis.
      Ils sont là pour cela, et c'est la procédure à suivre en cas de contentieux avant la voie judiciaire ou unilatérale.

  • # Même problème

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut,

    J'ai eu le même problème pendant près de 4 mois, on partageait une fibre optique avec un voisin (impossible de savoir lequel), tout les 2 semaines, mon technicien venait débrancher une fibre d'un abonné Orange et me disait que le technicien d'Orange était en tord et débranchait ma fibre pour l'autre abonnée.
    Le technicien d'Orange faisait de même… Finalement, au bout de 4 mois j'ai dût avoir raison, car je n'ai plus été déconnecté…

    Bon courage !

  • # La fibre optique c'est fantastique…

    Posté par . Évalué à 8.

    Je l'avais déjà posté là, mais il me semble pertinent de le remettre ici, donc revoici mon commentaire.

    Le caoutchouc super doux !

    Si vous voyiez comment sont tirées les fibres optiques dans le coin, par les sous-traitants Orange et SFR, ça fait peur…

    Les mecs roulent dans des véhicules transformés en décharges ambulantes, tout y est entassé n'importe comment, les Livebox tout au fond, sous les torons de câble, et autres marteaux à plaques télécom. Du coup, ils te sortent un carton tout défoncé et éventré pour te livrer ta livebox « neuve », ça fait vachement envie.

    Ensuite, quand ils doivent percer un mur pour faire passer la fibre, ils y vont en mode défonce, chez une de mes voisines, ils ont carrément fait sauter un quart de parpaing dans son garage, en perçant depuis l'intérieur… Un autre ami, qui est médecin thermal, le mec y est tellement allé à l'aveugle et comme un bourrin qu'il lui a percé les conduites d'eau…

    Sinon, les mecs dénudent la fibre à l'arrache, ils ne la nettoient même pas avant de la souder, ils passent juste leurs doigts pleins de crasse dessus et se contentent d'une soudure pourrie (« on a droit à 2% d'erreur »), au lieu de te fixer le boîtier PTO d'arrivée au mur avec des vis, ils te le collent, et en plus le collent de travers.

    Quand tu vas voir dans les chambres (les trous sous la chaussée), alors que les câbles devraient faire proprement le tour en étant fixés par des colliers rilsan, tu as la plupart du temps droit à un foutoir immonde où tout est emmêlé et traîne au fond dans l'eau, parce qu'ils ont la flemme. Pire, j'ai même vu des BP (les boîtiers qui contiennent les cassettes d'épissurage) qui baignaient carrément dans la flotte, mais sous l'eau quoi… Heureusement que c'est étanche, enfin, quand ils l'ont correctement refermé…

    Et puis faut voir comment ils te rangent les fibres dans les cassettes, même pas foutus d'enrouler proprement la fibre en spirales à l'intérieur, le mec m'en a même pété une sous les yeux parce qu'il a forcé en enroulant des deux côtés dans le même sens… Il a tellement foiré ses soudures, qu'il a bouffé toute la fibre dispo et a du taper dans la réserve, mais ce faisant, il cassé les fibres des voisins…

    Après ça, on a une équipe de SFR qui tourne, eux ce sont carrément des « racailles », c'est la terminologie employée par l'équipe de sous-traitants Orange qui en parlait en bas de ma rue. Ce serait une équipe fraîchement débarquée de banlieue parisienne, qui se vante d'avoir fait les émeutes sous Sarkozy, etc., ils font leur boulot comme des porcs. Par exemple, quand ils arrivent sur une PM (l'armoire de rue/quartier qui sert de point de mutualisation), et qu'ils ont oublié les clés dans la voiture à 20~30m, ils ont tellement la flemme de retourner les chercher qu'ils forcent la serrure ou la porte, du coup, plein de PM du quartier à côté du mien ont les poignées pétées, ou les portes tordues…

    Et quand tu regardes à l'intérieur des PM, là c'est la jungle. Normalement, dans une PM, il y a des jarretières (fibres) qui relient les modules clients (côté droit) aux modules opérateurs (côté gauche), et entre les deux, elles sont proprement rangées en suivant les passages de câbles et en étant enroulées sur des supports dévolus à cet effet. Ben là non, les mecs posent leur jarretières n'importe comment, parfois même en direct sans rien ranger. Ils enlèvent aussi plein de capuchons de protection (qui servent à éviter que des poussières se collent dans les connecteurs) sans les remettre, et le fond des PM leur sert de poubelle (ils y laissent les sacs plastiques des jarretières, les capuchons, etc.).

    Je ne sais même pas si je dois parler du gars qui tirait la fibre, et qui se vantait à ses collègues de « débrancher » à l'occasion les clients dont la tête ne lui était pas revenue, lorsqu'il passait dans le coin… Il parlait spécifiquement du cas d'un monsieur qui l'avait mal regardé quand il lui avait dit bonjour.

    Ah, et puis il y a aussi des horreurs encore pire. Genre pas loin de chez moi, le mec a eu la flemme de réfléchir à comment passer son aiguille dans les fourreaux télécoms existants, alors il a carrément sorti la fibre de la chambre, l'a insérée dans une fissure du goudron du trottoir, puis lui a fait suivre une fissure entre le goudron du trottoir et le mur du client, avant de percer à travers le mur et l'amener comme ça chez le client. Il y en a d'autres qui ont carrément percé le boîtier télécom pour tirer leur fibre à travers et finir en « aérien ».

    Je rajouterai bien un mot sur leur conscience professionnelle totalement inexistante, genre une personne chez qui le mec qui venait installer la fibre a coupé l'adsl en tirant sur le câble pour identifier le fourreau, mais qui comme finalement il n'arrivait pas à installer la fibre, l'a laissée en plan sans son adsl qui avant son arrivée fonctionnait (« je m'en fous, vous pouvez appeler mon patron, moi je suis venu mettre la fibre, et c'est tout ce qui me concerne »).

    Je ne compte pas non plus le nombre de fois où je les croise, et où ils laissent les bouches ouvertes sur les trottoirs sans signaler la chose (plots ou barrières de sécurité), histoire d'éviter qu'un piéton n'y tombe ou qu'une voiture qui se gare mette la roue dedans.

    Et je vais terminer par les mecs qui une fois le travail mal fait s'en vont, en laissant sur les trottoirs une grosse partie des déchets : les bouts de rilsan coupés, des morceaux de gaines de fibre, des fibre de kevlar, des emballages, les mégots de leurs clopes, etc. (ils n'entassent dans le foutoir qu'est leur voiture de société que les gros morceaux de câbles). Sympa pour l'environnement !

    À noter que, normalement, il me semble que tout cela est interdit par Orange (SFR je ne sais pas, mais j'imagine que c'est pareil), et il y a des contrôleurs Orange qui passent de temps en temps et leur font refaire le boulot, mais je suis sur un réseau géré par SFR, et visiblement eux s'en cognent carrément. Une ville voisine est à la charge d'Orange, et là les chantiers sont très surveillés, comme me l'a confirmé un des ouvriers qui me disait que là-bas, ils doivent faire super attention, et quand on ouvre une chambre ou une PM, c'est propre.

    Alors oui, pour le moment, ça fonctionne chez les clients, mais c'est dur d'y croire quand on a conscience de la fragilité de l'ensemble… Bon, j'avoue que là où je l'ai mauvaise, c'est que la fibre passe à 20m de ma maison (5 voisins de la rue adjacente l'ont déjà), mais que je n'y suis pas éligible, ils n'ont pas tiré la fibre jusque-là, et je doute qu'ils le fassent de si tôt (ils n'ont même pas trouvé les chambres). :D

    PS : je ne sais pas si Orange fait attention à ses stocks, mais les sous-traitants se vantaient de détourner (=voler) bon nombre de liveplugs Wi-Fi.

    Nous sommes adeptes du latex !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.