• # Mais pourquoi donc ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

    La question bien sûr (outre « qui donc voudrait utiliser Edge ») c'est pourquoi Microsoft a fait ce port ? Pour les chaînes d'intégration continue ? Pour continuer à courtiser les geeks ? Parce qu'étant basé sur Chromium, c'est assez facile à faire ?

    • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

      Pour que les linuxiens testent aussi sur Edge, sans excuse "je ne peux pas tester ton bug, j'ai pas l'OS adéquat pour ton logiciel" (bon même si à la base ça reste du Chromium, mais on sait jamais les petits bugs). Pour montrer une indépendance sur l'OS.
      L'OS n'évolue finalement plus beaucoup, et donc la valeur ajoutée se retrouve ailleurs, et Microsoft anticipe à moindre frais le risque de ne plus avoir que du Windows sur le desktop.
      Au final, Windows permet de lancer les binaires Linux (WSL2 est un plaisir pour qui a à jouer avec le multi-platforme) et Linux permet de lancer de plus en plus de logiciels Microsoft (à quand Office?), les outils Microsoft sont alors utilisables partout.
      Et puis, même ici on en parle, n'est-ce finalement pas une pub à moindre frais? Microsoft affiche son nom même sur LinuxFr et ce sans animosité, un peu par ci un peu par la, et hop le nom Microsoft reste dans la tête des gens comme des développeurs qui ne limitent pas/plus.

      • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

        Et ça doit même marcher dans l'autre sens : pour que tu puisses utiliser Microsoft365 sous Linux sans que Microsoft te dise "ah non, on ne supporte pas Firefox".

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

        Posté par  . Évalué à 0 (+3/-4).

        Tout simplement pour améliorer ses librairies. La communauté dotnet veut un framework UI multi plateforme aussi Xamarian.Forms devient la brique UI universelle. Pour cela, il faut une brique WebView, donc pour être sure d'avoir les même API et le même résultat partout, c'est mieux de pousser le navigateur partout. Voila, voila les complotistes, on devrait renommé ce site librisme et réconciliation, tellement on dirait les mêmes pour certains.

        https://devblogs.microsoft.com/aspnet/hybrid-blazor-apps-in-mobile-blazor-bindings-july-update/

      • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

        Et puis, même ici on en parle, n'est-ce finalement pas une pub à moindre frais ? Microsoft affiche son nom même sur LinuxFr et ce sans animosité, un peu par ci un peu par la, et hop le nom Microsoft reste dans la tête des gens comme des développeurs qui ne limitent pas/plus.

        C'est effectivement de la publicité à moindre frais, puisque tout le travail de portage de Chromium sous Linux a été fait par Google, Edge étant juste une belle interface au dessus de Chromium. La compilation sous GNU/Linux ne doit pas demander tant de travail que ça, et cela peut faire remonter quelques bugs à Microsoft. Pour la publicité il suffit que le mot Microsoft soit associé à Linux pour que toute la presse en parle. Effectivement ça reste dans la tête des gens, puisque encore aujourd'hui certaines personnes restent persuadées que Microsoft est un des principaux contributeurs du noyau Linux alors qu'il est rentré une seule fois dans le top 20 et c'était il y a huit ans… Donc oui ça reste dans la tête des gens.

        • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

          La compilation sous GNU/Linux ne doit pas demander tant de travail que ça, et cela peut faire remonter quelques bugs à Microsoft. Pour la publicité il suffit que le mot Microsoft soit associé à Linux pour que toute la presse en parle.

          Je ne connais pas edge, mais je présume que sa principale valeur ajoutée c'est son intégration avec le système (gérer la conf, s'appuyer sur l'impression du système, le support des api du bureau pour des widgets, l'intégration à la session widows,…).

          Leur travail ce n'est pas de compiler blink, mais de l'intégrer au système donc je présume que c'est la totalité de leur travail qu'ils ont dû porter. C'est plus simple que de le faire pour un moteur (mais bon cibler linux pour blink n'a pas dû être un travail pour google vu que c'est la plateforme historique), mais c'est tout leur travail (aussi simple soit il).

          Après je ne doute pas qu'ils font le minimum d'intégration possible pour linux, le bureau linux étant de facto beaucoup trop hétérogène.

          • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

            Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

            Pour Windows, et notamment l'arm64, Microsoft a corrigé des choses au niveau de la gestion de l'OS. Après c'est devenue un feuilleton, Google refuse d'utiliser le patch, propose un meilleur etc..
            https://www.phonandroid.com/windows-10-2004-edge-et-chrome-peuvent-maintenant-utiliser-jusqua-27-de-ram-en-moins.html

            Sinon pourquoi Chrome, Edge et Visual Studio Code sont propriétaires ? C'est lié au condition du store. Je ne sais pas ce que le juridique impose mais je pense que c'est plus relatif à eux qu'aux équipes de dévelopment. Est-ce pour empêcher vos concurrents d'utiliser vos services en ligne ? On peut imaginer que Microsoft ne veut pas héberger/payer pour les extensions de Theia, le fork Eclipse de VSCode. Si vous avez de meilleurs élements de réponse, je suis preneur.

            • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

              Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

              Pour Chrome, il y a des bouts propriétaires par rapport à Chromium, comme le lecteur Flash par exemple.

              Pour VSCode, j'ai l'impression que c'est aussi pour éviter que n'importe quel site le redistribue avec des malware. S'il est libre, n'importe qui peut diffuser le binaire, donc si tu veux vérifier que les gens ne distribuent pas de la merde, tu dois vérifier sur chaque site que le binaire est le bon (et s'il n'est pas bon, il faut vérifier qu'il n'a pas juste été recompilé). Alors que si c'est proprio, il suffit de vérifier ceux qui distribue VSCode et leur envoyer une requête DMCA takedown.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                Pour VSCode, j'ai l'impression que c'est aussi pour éviter que n'importe quel site le redistribue avec des malware.

                J'avais entendu dire que le code de la télémétrie n'était pas libre.

                Pour le reste oui et firefox a déjà posé/eu des problèmes avec ça.

            • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0).

              Sinon pourquoi Chrome, Edge et Visual Studio Code sont propriétaires ?

              Bien que le modèle de développement open source intéressent Google et Microsoft, ces deux multinationales n'ont tout simplement pas vocation à faire du logiciel libre, à savoir garantir à leurs utilisateurs les quatre libertés du logiciel libre. Pour Google et Microsoft l'open source est juste un moyen de construire de meilleurs logiciels propriétaires.

              Voici ce que dit Chris Dias de Microsoft quand on lui demande pourquoi Visual Studio Code est un logiciel propriétaire :

              Nous avons observé qu'un certain nombre de produits de marque étaient commercialisés sous une licence de produit personnalisée, tout en mettant le code source sous-jacent à la disposition de la communauté sous une licence open source. Par exemple, Chrome est construit sur Chromium, le JDK d'Oracle est construit sur OpenJDK, Xamarin Studio est construit sur MonoDevelop, et les produits JetBrains sont construits sur la plate-forme IntelliJ. Ces produits de marque ont leurs propres termes de licence, mais sont construits sur une base de code qui a été open source.

              Nous suivons ensuite un modèle similaire pour le code de Visual Studio. Nous nous appuyons sur la base de code vscode que nous venons de publier en open source et nous le publions sous une licence Microsoft standard.

              L'avantage de tout cela est que vous avez le choix d'utiliser le produit de marque Visual Studio Code sous notre licence ou vous pouvez construire une version de l'outil directement à partir du dépôt vscode, sous la licence MIT.

              • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

                Peux-tu nous expliquer en quoi ce modèle est si différent de celui de MySQL

                • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

                  Peux-tu nous expliquer en quoi ce modèle est si différent de celui de MySQL

                  Vois-tu une seule référence à ma réponse dans mon message précédent ? :-)

                  Les licences ne sont pas les mêmes vscode est sous licence MIT et MySQL Community Server sous licence GPLv2.

                  De mon point de vue, dans les deux cas ni Microsoft ni la société MySQL AB à l'époque n'ont publié le code source pour la philosophie du logiciel libre.

                  Pour Microsoft, on peut imaginer la publication du code source sert à attirer des contributeurs au projet vscode qui sert à publier leur logiciel Visual Studio Code, logiciel propriétaire gratuit. J'avoue ignorer le but commercial de ce logiciel, attirer des développeurs ? Récolter des informations via la télémétrie ? Les données personnelles seraient le nouvel or noir, on peut imaginer toutes les informations utiles à son business que Microsoft peut récolter de Visual Studio Code.

                  Toujours de mon point de vue, pour MySQL, le but est toujours d'attirer les développeurs, mais la licence GPLv2 est utilisée comme une arme anti-commerciale, qui empêcherait d'autres sociétés d'en faire un logiciel propriétaire. Seule la société MySQL AB à l'époque et Oracle aujourd'hui peuvent en faire un logiciel propriétaire par exemple MySQL Enterprise Edition. Pour se faire Oracle fait signer The Oracle Contributor Agreement qui demande aux contributeurs d'accorder leurs droits d'auteur à Oracle en tant que sponsor du projet, qui permet à Oracle de changer la licence des sources pour en faire un logiciel propriétaire.

                  La bonne nouvelle c'est que les licences permettent d'en faire de vrais logiciels libre, VSCodium au lieu de Visual Studio Code et MySQL Community Server reste un logiciel libre performant, même s'il est bridé par rapport à la version commerciale MySQL Enterprise Edition.

                  • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                    À mon humble avis, c'est bien plus simple que ça. Ils ne protègent pas leurs code mais leur build/packaging, c'est ce que fait RedHat, Mozilla et consort. Il y a différents objectifs à cette pratique :

                    • protéger juridiquement son image
                    • s'armer juridiquement en cas de build vérolés (Firefox a eu ce genre de problème, Debian en a généré par inadvertance)
                    • mettre la pression pour ce financer (OpenBSD, au moins à une époque, faisait ça, toujours en libre, mais ne distribué pas publiquement les iso, c'est aussi le cas de rhel)

                    J'avoue ignorer le but commercial de ce logiciel, attirer des développeurs ?

                    Le code est libre, il est facile d'aller voir ce qu'il en est. Ils ont assez peu de contributions. Je pense que le coût de gestion du projet libre est plus élevé que les contributions qu'ils récupérent.

                    Récolter des informations via la télémétrie ? Les données personnelles seraient le nouvel or noir, […]

                    En permettant de faire un build distinct ? En travaillant avec les autres éditeurs et IDE pour améliorer l'intéropérabilité ?

                    […] on peut imaginer toutes les informations utiles à son business que Microsoft peut récolter de Visual Studio Code.

                    Ça c'est une question importante ! C'est quoi le business de MS ? Il faudrait voir ce qui leur rapporte, mais je dirais :

                    • la vente de licence
                    • la location de services en ligne
                    • la location de services sur Azure

                    Je ne crois pas que, contrairement à d'autres, son modèle soit gratuit + pub. Ils ont une régie, mais je présume que ça sert à financer leur moteur de recherche et à permettre aux développeurs qui veulent se faire un peu d'argent sur Azure d'avoir une api clef en main.

                    Tout ça peu se vérifier, il est possible d'aller voir ce qui leur rapporte de l'argent ou pas. Je peux me planter. Mais ça peut valoir le coup avant de les accuser sur des suppositions

                  • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

                    On peut penser qu'il n'y a pas de différences, à l'usage, entre Visual Studio Code et VSCodium, et que passer de l'un à l'autre ne pose aucun problème. Or, ce n'est pas tout à fait exact, car VSCodium n'utilise pas le même dépôt pour les extensions que Visual Studio Code, et certaines extensions sont absentes de ce dépôt. On peut, certes, corriger cela en modifiant un fichier de VSCodium, mais, même dans ce cas-là, certaines extensions ne fonctionneront pas. Là aussi, il y a moyen de remédier à cela. Cependant, la légalité de ces deux contournements est sujette à caution :
                    https://github.com/VSCodium/vscodium/blob/master/DOCS.md#extensions-marketplace.

                    Le toolkit Atlas, la bibliothèque légère et facile à utilser pour débuter avec la programmation d'interfaces graphiques… (voir 'site Web personnel").

        • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

          Edge et Chrome sont 2 produits dont les objectifs sont différents. Tu oublies que s'il a fallut des mois d'intégration, c'est qu'Edge a sa propre UI au niveau des paramètres et devient de plus en plus Microsoft. Le sortir sous Linux, c'est intégré ces changements.

          Quand je develope une application WebAssembly en C#, j'utilise le debugger du navigateur et j'avoue qu'il faut une intégration plus poussé que Chrome, et si ca pouvait avoir la même tête sur tous les OS, je m'en plaindrais pas.

          Un exemple de debug de C# dans un navigateur

    • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+5/-3).

      Pour nous permettre d'avoir une façon de plus de télécharger Firefox à partir d'un Linux, peut-être ?

      • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+7/-3).

        Si tu trouves une distribution de GNU/Linux qui arrive sans Firefox installé ou non disponible dans le gestionnaire de paquetages, change de distribution !

        • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

          Posté par  . Évalué à 5 (+4/-1). Dernière modification le 22/10/20 à 08:06.

          Manifestement bcp ne connaissent pas la vieille blague :
          - Ça sert à quoi Internet Explorer ?
          - À télécharger Firefox

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

          • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

            Manifestement bcp ne comprenne pas que la vieille blague n'est pas portable.

            • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 22/10/20 à 09:00.

              Encore une blague hard-codée de partout impossible à porter !

              Nan, mais c'est justement parce que c'est complètement absurde que c'est drôle, allons !

              • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+2/-3). Dernière modification le 22/10/20 à 09:07.

                Bah, c'est pas difficile à porter mais vous n'aimerez pas:
                - Ça sert à quoi Firefox ?
                - À télécharger Chrome (ou Edge pour les joueurs)

                L'histoire se répète, mais pas forcément comme les gens l'imaginent.

                • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                  Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                  On change un aspect important de la blague, bitcher sur IE c'était de bon ton, sur Firefox ça l'est pas encore trop, c'est plus… de l'humour noir peut-être ! :-D

                  • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                    Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 22/10/20 à 12:54.

                    On peut aussi la changer de niveau :

                    — Ça sert à quoi un ordiphone ?
                    — À faire des recherches sur <biiiip> pour trouver une vidéo youtube qui apprend comment se passer des écrans.

                • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                  Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 22/10/20 à 13:56.

                  Tu as oublié le folklore de l'époque. On parle d'une époque où les développeurs concurrents s'envoyaient des gâteaux pour fêter les nouvelles versions. Et cette petite blague qui faisait sourire quand tu l'entendais la première fois faisait vraiment marrer quand tu allais sur le PC d'un pote/membre de la famille/collègue et qu'après t'être rendu compte qu'il n'avait que IE, tu installais Firefox en expliquant l'intérêt. Cette progression quasi uniquement du fait des enthousiastes n'est pas quelque chose qu'à connu Chrome. Donc la blague ne fonctionne pas vraiment, ça donne plus une impression de passer au forceps.

                  Cela quelque soit la qualité des logiciels en question et des organismes qui les développent.

                • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

                  Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

                  Bah, c'est pas difficile à porter mais vous n'aimerez pas:
                  - Ça sert à quoi Firefox ?
                  - À télécharger Chrome (ou Edge pour les joueurs)

                  Tu parles. Dans la vraie vie des gens sur Windows, Chrome il est déjà installé, on sait pas comment.

    • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

      Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0).

      Il y a aussi la stratégie du multidevice.
      Si on regarde aujourd'hui, avec le stocakge dans le cloud des password, des greffons et autres paramètres de tout les navigateurs, tous les éditeurs de navigateurs on une stratégie multi-canal / multi-device intégrée.
      Et les utilisateurs, dans la durée, finissent par utiliser le même navigateurs sur tous leurs device, pour avoir une expériencee intégrée.
      Ne pas être présent sur Linux, c'est ne pas pouvoir devenir le navigateurs du quotidien de ces utilisateurs (souvent tech ou developper web en plus).
      Le choix me parait tout à fait pragmatique, et conforme à la nouvelle ouverture de l'éditeur vers une stratégie mutli-plateformes.
      Quand il y a 20 ans, en parlant des chinois, leur devises était "laissons les pirater nos OS … s'ils doivent pirater un OS, autant que ce soit le nôtre".
      Aujourd'hui, idem pour le navigateur avec les utilisateurs qui ne sont pas sous windows: s'il doivent utiliser un nvaigateur gratuit et lui confier leurs données, autant que ce soit le nôtre.

      • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

        Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

        Complètement, browser as a service.
        Si Firefox avait eu un ecosystème mobile de meilleur qualité, j'aurais pu le faire remplacer Chrome. Comme Microsoft ne vie pas des pubs, il peut être un agent disruptif s'il améliore la vie privée en ajoutant des options intéressantes à Chrome. C'est la voie choisie avec l'ajout de fonctionnalités orientés entreprise (leur coeur de métiers), tout droit issue du précedent edge.

        J'espère que Firefox va revenir dans le game, ca se trouve ils finiront avec bing, Microsoft a récemment décidé de basculer de C++ à Rust pour le dévelopement système de Windows, alors va savoir.

        • [^] # Re: Mais pourquoi donc ?

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          Question très sincère pour un mec qui est 100% Firefox depuis des siècles sans jamais être allé voir ailleurs : il a quoi de mieux en mobile Chrome ?

          J'avoue que pour moi "un browser est un browser" et le fait que je puisse connecter mes 17 Firefox entre eux fait que je n'ai jamais eu envie de tester autre chose (je veux dire "tester sérieusement").

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Linux, une plateforme Desktop majeure

    Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

    With this release, Microsoft Edge is now available for all major desktop and mobile platforms

    Cette phrase est un signal qui me semble significatif : Linux est une plateforme Desktop majeure pour Microsoft.

    Et j'apprends que Microsoft a des dépôts pour les distributions principales, et ce n'est pas limité à Ubuntu : https://docs.microsoft.com/en-us/windows-server/administration/linux-package-repository-for-microsoft-software (bon, j'imagine qu'il est inutile d'essayer d'ajouter une ligne deb-src sur ces dépôts dans votre sources.list).

    • [^] # Re: Linux, une plateforme Desktop majeure

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      La principale distribution reste Debian ;-)

    • [^] # Re: Linux, une plateforme Desktop majeure

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

      Mono et DotNet ont mergé pour information.

      • [^] # Re: Linux, une plateforme Desktop majeure

        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

        Je n'ai suivi que de loin les changements je pensais que .Net core avait enterré mono. Merci de l'info.

        Puisque tu as l'air de suivre, qu'en est il des trucs comme WPF, c'est considéré comme legacy ? Devenu portable ? Juste toujours Windows only ?

        • [^] # Re: Linux, une plateforme Desktop majeure

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          Ah, et aussi : les deux codes étaient certainement entièrement différents, comment la fusion a eu lieu ? Caricaturalement, lequel a été gardé ?

          • [^] # Re: Linux, une plateforme Desktop majeure

            Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

            Un bordel sans nom mais on arrive au bout du processus.

            Alors net5.0 sort ce mois ci en non-LTS avec une BCL unifié sur tous les systèmes.

            Le runtime Mono.Wasm devient le runtime AspNetCore.WebAssembly, Mono.Forms/Xamarian devient Microsoft.MAUI. Le linker Mono.Linker devient le linker officiel de MSBuild.La compilation AOT de Microsoft est 'abandonné' au profit de celle de Mono.

            Microsoft va adapté WPF pour Xamarian.Forms/MAUI et non l'inverse et au meme titre que GTK3 ou Apple.

            A la fin, on devrait avoir une API Blazor qui permet de taper Wasm, Any OS et un hybrid mode.

            Le runtime net5.0 est ready mais pas le SDK, qui nécessite d'être unifié sur la partie UI/Mobile. C'est le travail du sprint de net6.0 qui apporte le LTS et la plateforme on top (dont le navigateur devient important dans une archi webassembly)

            Pour webassembly, c'est lent mais qu'est ce que c'est pratique. Ils ont fait un bon taf d'optimisation pour la V5, il manque que l'AOT et ca sera perfect. (le clr en wasm pese 2Mo compressé). Pour info, j'ai porté PowerShell en wasm et tout marche,donc c'est solide. Je pense pas que quelq'un a industrialisé wasm d'une maniere aussi simple. Un coup de bol d'avoir dans son portfolio Moonlight de Xamarian.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.