Journal Scripting Python sous Linux

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
53
10
juin
2020

Lecteur assidu de cette tribune depuis longtemps, c'est avec une certaine fierté que je vous annonce la publication aux éditions ENI du livre "Scripting Python sous Linux".

Oui encore un livre sur python me direz vous, mais celui ci c'est moi qui l'ai écrit avec mes petits doigts.

Tout d'abord il ne s'agit pas d'un livre pour les débutants en informatique ou en programmation.

Initialement ce livre s'adresse aux ingénieurs systèmes linux qui ne connaissent pas, ou mal, ce langage.

Vous aimez les langages de scripts, vous connaissez linux, le shell ou un autre langage ?

alors vous faites partie du public auquel se destine cet ouvrage.

Si comme moi vous codez souvent des scripts shells, vous en connaissez les limites.
Et vous savez que parfois il est nécessaire d'utiliser un langage plus … axé sur la programmation, c'est la que python intervient.

Grâce à ce livre, en première partie vous découvrez ou apprenez les bases, les types de données jusqu'à la POO, et ce qu'il faut savoir sur la librairie standard.

Ensuite dans une deuxième partie, on rentre dans le vif du sujet et on apprend à coder ses propres outils, le tout basé sur des cas concrets que j'ai pu rencontrer.
Cette partie aborde de nombreux sujets comme les bases de données, les données aléatoires (mais cohérentes), la génération de rapport (PDF, HTML), différents formats de fichiers et même la simulation d'activité d'une petite entreprise de négoce.

Une dernière partie avec beaucoup d'exemples de difficulté croissante et un aperçu des outils écrits en python pour aller encore plus loin.

Pour finir des annexes pour connaître le minimum vital sur git, le deboguage, la compilation des sources de python, et même la création d'une VM pour éviter de pourrir son système.

Cet ouvrage vient avec 194 fichiers en téléchargement, normalement vous avez tout ce qu'il faut.

Le lien aux éditions ENI : Scripting Python Sous Linux

La table des matières au format PDF

Pour la petite histoire, à l'origine j'ai juste répondu à une annonce "devenir auteur" sans trop y croire, et un an plus tard voilà le résultat.

Croyez moi sur parole, cela a vraiment été une aventure très amusante et intéressante, et surtout inédite.

Je remercie chaleureusement les Editions ENI et toute l'équipe de m'avoir aidé du début à la fin.

Pour les félicitations et autres brossages dans le sens du poil vous pouvez commencer tout de suite.
Pour les autres remarques, insultes (même méritée) s'il vous plaît attendez dredi …

  • # Addendum

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 10/06/20 à 17:42.

    J'ai oublié : il est possible de "tester" ce livre ici

    • [^] # Re: Addendum

      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

      En parcourant ce lien, je voudrais réagir sur le sous-titre "Développez vos outils système"
      Je m'attendais à des trucs vraiment plus pointus au niveau python/système, il n'y a que la rubrique "Récupérer des infos sur le système" tout le reste n'a aucun rapport avec l'administration système c'est juste du python générique.

      À cause de l'avatar, j'ajouterai: La Violence du Jugement existe depuis Tout Temps.

      • [^] # Re: Addendum

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-0).

        Je savais qu'avec ce sous titre il fallait que je m'attende a ce genre de remarque. qui est justifiée d'un certain point de vue.

        Et je te remercie de me donner l'occasion de répondre et de mieux présenter les choses :

        Effectivement j'aurais aimer mettre des choses plus pointues, mais il a fallu faire des choix. et ces choix je les assume.

        Il fallait des sujets et des exemples simples pour la première partie consacré à la découverte du langage.
        Puis des sujets un peu plus costaud dans la 2ème partie (celle ou se trouve justement "Récupérer des infos sur le système") car le lecteur doit pratiquer avec des cas concrets du quotidien, tout en restant dans une difficulté "abordable", et en utilisant les bases vu depuis le début, ceci pour conserver la logique d'apprentissage.

        Et plutot que de mettre des exemples qui n'existe que sur le papier, j'ai préféré être pragmatique et vouloir transmettre des cas concrets que j'ai rencontré et qui peuvent servir quotidiennement à beaucoup.

        Savoir utiliser en pythons les formats de fichiers comme INI, CSV, ODT JSON XML TAR et ZIP cela couvre beaucoup de cas de figures.
        La manipulation de données, Sqlite en mémoire, ou comment extraire et transformer des données dans le format qu'attend le développeur ou l'utilisateur.
        L'exemple des SMS sortient du smartphone pour en faire du HTML, provient d'une demande de quelqu'un qui avait tout sa correspondance sur son smartphone et était incapable de les consulter autrement que sur sont téléphone.
        La mise a jour régulière de données d'une base PostgreSQL à une base Oracle (d'une base à l'autre) est un exemple issue du milieu professionnel ou je pratique.

        Dans le monde actuel, il y a des données de partout avec plein de format, sous des bases SQL, NoSQL sur des environnements différents et pas forcément sur le même site (Cloud, base locale etc … ) et bien souvent tout cela ne sait pas communiquer ensemble.

        D'ailleurs la popularité des ETL (Extract Transform and Load) en est la preuve. Python peut dans une certaine mesures combler ces manques, et quand on voit le prix de ces outils …

        La génération de rapport est peut être ce qui devrait servir le plus, car cela ne sert à rien d'avoir des données si on ne peut pas les présenter, les échanger et les transmettre de manière compréhensible.
        Et surtout avec une présentation professionnelle, titre, numérotation des pages etc … et dans le cas de génération de HTML il fallait que cela soit "responsive" et utilisable sur PC, smartphone et tablette (merci bootstrap)

        La section sur la simulation d'activité va certainement vous paraître étrange, à quoi cela peut servir dans le monde réel ?
        En gros, je simule une exploitation d'informatique de gestion classique : saisies de commandes, gestion de stock, facturation des clients, prise de commandes chez les fournisseurs, réception livraison etc …
        En premier lieu c'est un exemple d'utilisation du langage python et d'un base de données.
        Ensuite cela peut générer beaucoup de données, c'est vous qui maîtrisez le volume et la fréquence de génération.
        Ces scripts m'ont servis a mieux comprendre comment fonctionnent une base de données comme Oracle, à optimiser la taille de certains fichiers et la consommation mémoire.
        Mais aussi il s'agissait d'une base "laboratoire" pour tester les sauvegardes et la restauration des données tout en conservant la cohérence de celles-ci.
        A l'origine conçu de manière spécifique et maladroite pour Oracle, j'ai tout ré écris pour que cela soit didactique et grâce à SQLAlchemy applicable à toutes les bases de données gérés par ce module.

        Voila ou se trouve le sens de la "boite à outils" système, des outils peut être "simpliste",mais qui m'ont souvent servis très souvent, avec de nombreux trucs et astuces qui demandent pas mal de recherche sur le net et que le lecteur n'aura pas à faire.

        Les exemples que l'ont trouvent dans la 3eme partie ont été prévus pour être un cran de plus dans la difficulté et la compréhension du langage.
        Ils utilisent les bases et les concepts abordées tout au long des chapitres

        Et il s'agit encore de cas concret que j'ai utilisé ou utilise encore comme le SAR (System activity report) qui peut graphiquement montrer l'utilisation d'une machine sur un mois ( ou comment prouver que c'est pas le système qui rame ;) )

        L'amélioration de Apache index Of est pour les fainéants dans mon style qui veulent une joli présentation de fichier à télécharger sans trop se fatiguer, idéal pour diffuser des images ISO ou des binaires d'installation, tout en étant un exemple d'utilisation de WSGI.

        J'ai voulu mettre des choses à l'image du langage python dans cet ouvrage : Simple Efficace et lisible

        En tout cas merci de m'avoir posé cette question et de me permettre de présenter un peu plus cet ouvrage.

        (et désolé pour la réponse un peu longue …)

        • [^] # Re: Addendum

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

          Je comprends ta démarche, voilà le sous-titre que j'aurai proposé si j'avais été un relecteur.

          "Initiation et tour d'horizon appliqué aux besoins pratiques fréquemment rencontrés."

          • [^] # Re: Addendum

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

            Le problème c'est qu'il faut tenir compte des paramètres physiques liés au format papier et aux règles
            éditoriales

            Titre et sous titre c'est 40 caractères maximum espaces compris.

            Et juré, c'est pas facile de trouver un titre et un sous titre.

            • [^] # Re: Addendum

              Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

              Je propose : "Python pour informaticiens qui auraient dû s'y foutre sérieusement bien avant". Ah merde, ça dépasse.

              En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

            • [^] # Re: Addendum

              Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

              Si tu as déjà des chapitres "god mod" ou "hardcore", tu peux les publier sur ton blog, ou à défaut sur linuxfr :)

              "La première sécurité est la liberté"

  • # Typos & Cie

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 10/06/20 à 18:15.

    Désolé, mais au 1er survol de la table des matières, je suis contraint d'initier ce fil, qui se garnira je l'espère d'autres retours typos et assimilés constructifs…
    Donc, pour commencer (pardon pour l'imbrication perdue des items):

    • Table des matières
      • section "L’environnement de travail" (pp.15):
      • "4.4 Étape 4 : installez virtualenv wrapper" -> "installez virtualenvwrapper" (pas d'espace intermédiaire, d'après la page de doc. et PyPI
      • section "Librairie standard et quelques autres" (pp.191):
      • "9. Mathplotlib" -> "9. matplotlib" ("m" minuscule si tu suis le logo du projet ou PyPI, mais dans tous les cas sans "h")
      • "17.5 telnet lib" -> "17.5 telnetlib" (si tu te réfères à la lib standard)
    • [^] # Re: Typos & Cie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Désolé, il doit y avoir des dizaines de coquilles

      C'est une première pour moi

      Si j'avais su je t'aurais envoyé les pdf a relire :)

      parce que la partie pas drôle c'est la relecture …

      • [^] # Re: Typos & Cie

        Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

        Ca aurait peut-être pu se faire (je ne me rends pas vraiment compte: repasser sur quelques pages n'est probablement pas de la même ampleur, même en terme de types de vérifications à faire, que sur un ouvrage de près de 800 pages)…

        Mais je m'interroge, et peut-être que, sans compromettre ta relation avec ENI tu pourrais éventuellement détailler: n'est-ce pas une des (nombreuses) fonctions supposées d'un éditeur ?-/

        • [^] # Re: Typos & Cie

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

          Mais je m'interroge, et peut-être que, sans compromettre ta relation avec ENI tu pourrais éventuellement détailler: n'est-ce pas une des (nombreuses) fonctions supposées d'un éditeur ?-/

          Honnêtement j'ai été agréablement surpris par le niveau des relecteurs, les points relevés étaient vraiment pertinent et toujours dans le bon sens, avec même des conseils avisés qui m'ont surpris.

          Le plus dur, enfin pour moi, est de respecter le style de la collection (Expert IT), tu ne peux pas avoir le même ton dans ce genre de livre que sur linuxfr par exemple.
          C'est à la fois dommage, on peut apprendre en s'amusant, une petite pointe d'humour ne gache rien, mais d'un autre coté il faut garder le ton sérieux auquel s'attendent la majorité des lecteurs de ce style de livre.

          La relecture avant livraison du manuscrit, c'est l'horreur, une fois regroupé dans un "Document maître" cela fait plus de 400 pages, et il est difficile de se relire … et encore plus de trouver des victimes pour te relire.

          De plus il faut tenir des délais, parfois court pour la relecture, mais qui viennent d'impératif de production parce qu'une fois le projet lancée et annoncée il vaut mieux le sortir comme c'est prévu.

          Sinon je remercie les éditions ENI une énième fois, non pas parce que je n'ai pas encore reçu tout mes honoraires ;) mais pour le professionalisme de cette maison d'édition et de tout ceux à qui j'ai eu affaire dans ce projet, qui a été un vrai plaisir pour moi.
          C'est du boulot … du sang, de la sueur et des larmes, mais malgré tout cela a été une belle aventure pour moi.

          • [^] # Re: Typos & Cie

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Petit témoignage : j'ai rédigé deux livres il y a quelques années (Atelier Drupal 6 en auto-édition et Atelier Drupal 7 avec Framabook).
            La partie relecture est fastidieuse, c'est vraiment compliqué si on veut atteindre un certain niveau de qualité. Pour mon premier licre, c'est ma compagne qui l'a relue, elle en avait raz le bol ;) Pour le framabook, le nom du relecteur m’échappe et je me souviens qu'il m'avait poussé dans mes retranchements :) D'ailleurs, je n'ai plus écrit de livre depuis !! Mais, de mémoire, je n'ai eu aucun retour de coquille.
            Pour la partie édition, j'ai adoré travailler en auto édition et je pense avoir gagné pas mal d'argent avec par rapport aux autres rédacteurs (mais aussi, j'emballais, j'expédiais, etc.)
            Avec Framasoft, c'était chouette aussi, mais j'étais plus loin du lecteur… Par contre, j'ai aussi assez bien gagné ma vie. En point négatif, j'avais un peu l'impression de piquer de l'argent à framasoft.

    • [^] # Re: Typos & Cie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0).

      J'ajouterais :
      - "librairie" -> "bibliothèque" (qui est la traduction correcte de l'anglais "library")

      • [^] # Re: Typos & Cie

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Exact, parfois tu essayes d'éviter d'avoir 3 fois le même mot dans une phrase, titre du chapitre compris.

        Et parfois cela donne de drole de tournure surtout avec des notions comme : librairies, bibliothèques, paquets modules

  • # Bravo !

    Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

    Oui encore un livre sur python me direz vous, mais celui ci c'est moi qui l'ai écrit avec mes petits doigts.

    La classe ! Toutes mes félicitations ! Ça doit être un sacré travail d'écrire un bouquin.
    Et merci pour le partage !

    Ça m'empêchera pas de préférer perl pour faire du scripting système, mais personne n'est parfait :p

    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

      C'est moi qui te remercie … j'avais peur que l'on jette dehors pour cause de pub

      Oui c'est du boulot mais honnêtement maintenant que c'est fini cela me manque …

      perl j'en ai fait pas mal aussi, et j'ai même un script de 3000 lignes qui effectue du suivi de fabrication depuis 15 ans !

      D'ailleurs c'est grâce a Perl que j'ai compris la programmation objet avec 'bless $objet'

      • [^] # Re: Bravo !

        Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

        D'ailleurs c'est grâce a Perl que j'ai compris la programmation objet avec 'bless $objet'

        Il y en au moins un. Je connais bien la POO, mais je n'ai jamais compris le bless du perl :)

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Bravo !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Tu devrais lire mon chapitre sur la POO :)

          Je pars de la différence entre une variable et un objet
          Tout les 2 sont des références a un emplacement mémoire jusque la c'est simple

          mais un objet c'est issu d'une matrice (la classe) et surtout c'est forcément unique car il a été sérialisé par le processus de création (instanciation)

          C'est ce que fais l'instruction 'bless' en perl, tu pars d'une variable et tu la bénie (bless en anglais)
          et cela devient un objet.

          Avec le langage Perl, le codeur c'est Dieu … au moins sur vos scripts ce qui est déjà pas mal :)

      • [^] # Re: Bravo !

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        j'avais peur que l'on jette dehors pour cause de pub

        Trop modeste le monsieur. On n'a rien contre une dépêche. Je transforme le journal ?

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Ça m'empêchera pas de préférer perl pour faire du scripting système

      J'aimais beaucoup Perl, mais depuis que j'ai découvert Python, je l'ai complètement abandonné. Sans vouloir troller, que préfères-tu dans Perl par rapport à Python ?

      • [^] # Re: Bravo !

        Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

        Pour faire du système je trouve que perl est intéressant car :

        • il est plus agréable pour manipuler des process
        • il est plus agréable pour manipuler du texte (et donc manipuler entrées/sorties de programme ou le contenu de fichier)
        • il me semble (mais je garanti pas que ce soit vrai) il a un écosystème orienté système plus conséquent
        • faire le saut de shell/grep/sed/awk à perl est plus simple que vers python (ça peut être vu comme un inconvénient je suis d'accord)
        • l'usage en uniligne est cool :) et facilite l'utilisation d'un petit bout de perl au milieu de quelque chose d'existant à base de binutils

        Python est très sympa et il fait tout à fais le job. Ses qualités générales font qu'il n'est jamais un trop mauvais candidat (mis à part quelques cas rédhibitoires) et lui donne un coté ubiquitus language qui lui donne pas mal d'intérêt (et ça va pas aller en diminuant avec les armés de gamins qu'on est entrain de former à python dans le secondaire).

        • [^] # Re: Bravo !

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

          La seule grosse différence entre Python et Perl pour moi c'est la lisibilité.

          Et dans un contexte ou tu ne fais pas du Perl tout les jours, c'est difficile de se remettre dans un script écrit il y a 6 mois.

          Et ce problème je ne l'ai pas avec Python.

          Sinon je suis d'accord avec l'ensemble des points que tu as ecrits, avec même un petit plus pour perl pour son intégration des expressions régulières et notamment l'opérateur =~

          Mais quand tu relis tes vieux scripts, parfois tu te demandes ce que tu fumais à l'époque…

          Et on ne peut pas opposer l'un à l'autre c'est fraticide …

          • [^] # Re: Bravo !

            Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

            Sinon je suis d'accord avec l'ensemble des points que tu as ecrits, avec même un petit plus pour perl pour son intégration des expressions régulières et notamment l'opérateur =~

            Ce qui me manque le plus dans Python, c'est l'opérateur flip-flop. C'est redoutablement efficace.

            Par exemple, pour extraire une PJ d'un email

            echo $MAIL | perl -ne '/$START/ .. /^$/ and print' | base64 -d - > $FILE

            • [^] # Re: Bravo !

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

              Et il y a aussi l'autre opérateur '…' dont je me souviens plus du nom
              mais comme le flip flop il permet d'extraire des "chapitres" complets.

              Je m'en était servi pour traiter des fichiers d'impressions "IBM" avec leur structure bizarre mais efficace, qu'il fallait découper pour récuperer chaque page et retraiter pour améliorer l'impression et effectuer des stats sur le volume.

              Ce qui était bluffant c'est la vitesse de traitement de perl sur des Méga octets de fichiers, ne rigolez pas, à l'époque, les PCs et serveurs avaient quelques méga octets de RAM (pas des Go) et les cadences des processeurs étaient en Mhz (pas en Ghz)

              Aahhh c'était le bon temps …

          • [^] # Re: Bravo !

            Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

            Mais quand tu relis tes vieux scripts, parfois tu te demandes ce que tu fumais à l'époque…

            Je suis d'accord.

            Et on ne peut pas opposer l'un à l'autre c'est fratricide …

            Je suis d'accord. C'est pas mal subjectif. Mais j'ai toujours trouvé très intéressants de les comparer, ils ont fait des choix très différents chacun pour des problématiques proches.

            • [^] # Re: Bravo !

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

              Je sais que lors d'échanges entre Guido Van Rossum et Larry Wall pas mal de choses ont évolué pour les 2 langages.

              si je me souviens bien Python avait récupéré les expressions régulières (ou amélioré je sais plus) mais je me souviens pas de ce que Perl avait récupéré.

              Enfin dans le monde du libre (et des technos en regle général) on partage les infos :)

              • [^] # Re: Bravo !

                Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                si je me souviens bien Python avait récupéré les expressions régulières

                Ils ont fait comme tout le monde : ils ont utilisé PCRE :p

                Je rigole c'est vendredi, j'étais probablement loin de programmer (et de m'intéresser aux ordinateurs à cette époque).

  • # Commandé !

    Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 10/06/20 à 18:59.

    Tu as écris ce bouquin pour moi ou quoi ? Depuis le temps que je dis qu'il faut que je me mette au Python pour des scripts évolués (et aussi pour me culturer un peu).

    Bref, c'est commandé, pour info les frais de livraison c'est 1ct, donc vous pouvez directement commander sur ENI.

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Commandé !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Merci beaucoup pour l'accueil

      je n'en attendais pas autant aussi rapidement, tu es peut être, voire même certainement le 1er …

      N'oublie pas de télécharger les scripts qui vont avec (194 fichiers )
      c'est accessible depuis le site d'ENI sur la page de présentation du livre

      N'hesite pas a me dire ce que tu en penses.

      • [^] # Re: Commandé !

        Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

        voire même certainement le 1er

        Dommage qu'ils soient pas numérotés !

        Bien sûr, je te ferai un retour avec mon background (histoire que tu pondères mes remarques selon le public visé), peut-être que ça te servira dans une prochaine édition :)

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Commandé !

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 17/07/20 à 20:38.

      Commandé aussi pour les mêmes raison… enfin en cours de commande, parce que dans le train, ça merdouille un peu…

  • # Python2 ou Python3 ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1).

    Je pensais qu’on ne se posait plus cette question depuis au moins 10 ans :)

    • [^] # Re: Python2 ou Python3 ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Oui mais …

      Python2 est encore présent sur pas mal de distrib.

      Exemple sur Mint 19 quand tu tapes python tu tombes sur la version 2.7 il faut un caractère de plus pour accéder à python3 :)

      La fin de python2 avait été annoncé pour le 31 Décembre 2019, c'est pas si vieux. Et pour être honnête j'ai longtemps hésité avant de passer à python3.

      Sinon l'ouvrage ne concerne que python3, j'ai utilisé la version 3.7 au début puis en cours je suis passé sur la version 3.8 ce qui m'a obligé à revoir certaines parties a cause de l'opérateur Morse Walrus :=

      Mais normalement toutes versions de python >= 3.5 doit convenir

  • # Page perso

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Rien à voir avec le livre, mai ton lien page perso est buggué : https://cb@cv.chrislyon.fr/
    Cela n'arrête pas d'afficher des alertes puisque tout la navigation utilise le ""cb@""

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Page perso

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 10/06/20 à 19:59.

      Merci c'est corrigé
      Rien de particulier c'est juste mon CV, mais bon

      En fait c'est après relecture de vos remarques que je me suis dit : mais au fait j'ai JAMAIS complété mes infos sur linuxfr … depuis le début

      Et en plus je le fais trop vite … désolé

      D'ailleurs, fut un temps, on pouvait voir la date d'inscription sur linuxfr … ou ?

      • [^] # Re: Page perso

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Tout à gauche, tu dois voir un onglet avec ton pseudo. En cliquant dessus ça t'affiche les données de ton compte dans la barre de gauche.

        Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # Ficelles de caleçon

    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

    c'est moi qui l'ai écrit avec mes petits doigts.

    Bravo ; ça me rappelle une citation, de Jacques Rigaut je crois "ils attendent d'être en prison pour écrire un livre" merci de pas avoir attendu. Incidemment comme tu dis, je suis "juste dans la cible" je vais donc acheter ce bouquin et le lire avec gourmandise ; je te souhaite que l'aventure continue, un livre, ma doué… Tiens, ça me fait penser au capitaine du vaisseau dans Wall-e de Pixar, qui découvre le "manual" sous forme imprimée et tourne la première page "wow… Would you look at that?" tiens, un autre truc, le bouquin de Ian Mc Collumn, qui est une star de Youtube mais a écrit un bouquin pour, de son propre aveu "être pris au sérieux" parce c'est comme ça, quand tu te pointes avec un blog (c'est ça à la base Ian, un blog, légendaire, bref) ou une chaine YTube, bon ben dans le monde réel ça le fait moins qu'un bouquin. Lu, relu, error-proofed et tutti quanti, respect.

    En tout cas moi, ça me le fait ; je te prends déjà un peu plus au sérieux… Naaah ;)

    • [^] # Re: Ficelles de caleçon

      Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

      tiens, un autre truc, le bouquin de Ian Mc Collumn, qui est une star de Youtube mais a écrit un bouquin pour, de son propre aveu "être pris au sérieux"

      Je vois beaucoup de blogueurs ou vlogueurs de vulgarisation qui font des bouquins. Il ne faut pas se voiler la face, le but est plus souvent de faire du merchandising et de jouer sur leur notoriété pour ramasser quelques biftons plutôt que d'être pris au sérieux par leurs pairs qui utilisent les canaux plus traditionnels.
      D'ailleurs c'est casse-gueule car des ouvrages mal conçus désservent énormément la crédibilité de leurs auteurs que ce soit en terme de pédagogie ou de légitimité.

      • [^] # Re: Ficelles de caleçon

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        C'est un travail rémunéré ok, mais je ne serais pas riche grâce a ce livre.
        Il s'agit plus d'une aventure personelle que d'un business plan

        • [^] # Re: Ficelles de caleçon

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

          Il s'agit plus d'une aventure personelle que d'un business plan

          Je ne remet pas en doute ta démarche mais celle de ceux qui ont tourné leur business sur la base de leur popularité auprès d'un public peu connaissant. Ce sont rarement de vieux briscards expérimentés dans les sujets qu'ils traitent.

        • [^] # Re: Ficelles de caleçon

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

          Je confirme, cher "collègue". On ne devient pas riche, et même pas célèbre :) Les gens ne retiennent pas les noms des auteurs de bouquins en informatique, sauf s'ils deviennent des références (comme K&R, le Tanenbaum, le Pujolle, le Stroustrup, etc.).

          En 15 ans, j'ai dû signer trois autographes \o/ et personne ne m'a jamais arrêté dans la rue (faut dire, ile ne mettent pas la photo ni sur le site, ni sur le livre).

          Mais bon, ça permet de mettre tout de même un peu de beurre dans les épinards, même si le gain est finalement ridicule par rapport au temps passé.

          Dans tous les cas, bravo à toi, être publié est source de fierté.

          • [^] # Re: Ficelles de caleçon

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Merci beaucoup, et je te remercie de me considérer comme un collègue, surtout vu le nombre de tes publications, ré éditions etc … un palmarès impressionnant

            tout a fait d'accord avec toi, c'est plus une source de fierté que de revenu
            Et pour être franc, si il y a quelques années on m'avait prédis que j'écrirais un livre … j'aurais éclaté de rire.

            De plus, j'ai beaucoup appris et découvert de choses sur le langage Python mais surtout je me suis amusé a écrire. A tel point que maintenant pour un peu cela me manque.

            • [^] # Re: Ficelles de caleçon

              Posté par  . Évalué à 4 (+1/-0).

              Il y a linux magasine france, si tu veux continuez à écrire :

              https://www.gnulinuxmag.com/devenir-auteur/

              Denis et Tristan sont très sympa.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Ficelles de caleçon

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Je les suis depuis le no 1, ils sont stockés derrière moi dans mon bureau, pour les soutenir j'ai pris un abonnement depuis quelques années.

                Je lis quasiment tous les magazines sauf MISC qui un peu trop "Secure hard" pour moi

                Et si j'avais plus de sous je prendrais l'accès à leur base de données

                Sinon il y a déjà de très bons rédacteurs sur python, mais bon si jamais je trouve un sujet (pas forcement sur python) pourquoi pas

                • [^] # Re: Ficelles de caleçon

                  Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0). Dernière modification le 12/06/20 à 10:28.

                  C'est long d'écrire un bon article. Ces auteurs n'ont pas forcément toujours le temps.

                  "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Ficelles de caleçon

        Posté par  . Évalué à 5 (+2/-0).

        Personne ne devient riche avec un livre. Sauf Guillaume Musso.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Ficelles de caleçon

          Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

          Va dire ça à Gutenberg !
          (non, en fait j'en sais rien)

        • [^] # Re: Ficelles de caleçon

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

          J. K. Rowlings est devenue milliardaire tout de même grâce à Harry Potter (bon et les droits sur les films et les produits dérivés).

          OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # Re: Ficelles de caleçon

            Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

            Oui, comme Musso qui est millionnaire. Mais là on parle du 0.000001% des auteurs.

            "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Ficelles de caleçon

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

            De ce que l'on m'avait dit, pour gagner de l'argent sur les livres, il faut être suffisamment connu pour pouvoir négocier sa part dans les ventes au près de l'éditeur.

            Il sort énormément de livre chaque année et les ventes ne sont pas folles. Donc choisir d'éditer un livre c'est assumer des frais élevés avec un risque grand de non retour sur investissement (sachant que moins un livre est édité moins il se vend et que moins un livre se vend moins on veut l'éditer1).

            Si tu es suffisamment connu, l'éditeur peu considérer que le risque est plus faible et donc envisager qu'il lui restera moins de livres sur les bras.

            Quand tu t'appelle J. K. Rowlings ça va même si ces livres après la série Harry Potter n'ont pas rencontrés le même succès, elle est suffisamment connue pour (bon elle a même suffisamment d'argent pour préférer publier sous un pseudonyme), mais quand il s'agit de ton premier livre l'histoire est bien différente.


            1. éditer les livres à la demande pour supprimer les risques augmente le coût de production par livre et réduit fortement les ventes. Grosso modo il faut être sur les devantures des libraires le plus longtemps possible pour bien vendre. 

            • [^] # Re: Ficelles de caleçon

              Posté par  . Évalué à 3 (+0/-0).

              Une bd met un an à être écrite, et un succès tourne autour de 10 000 ventes, ce qui est plus que pour un livre. A 1€ par livre, cela ne va pas chercher bien loin…

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Ficelles de caleçon

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

                Par contre avec ENI il y a une cerise sur le gateau : j'ai droit à 1 an d'abonnement sur le site avec accès a pas mal de livres et de vidéos.

                C'était pas prévu, et c'est une agréable surprise :)

        • [^] # Re: Ficelles de caleçon

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-1).

          J'ai pas parlé de devenir riche, j'ai dit « ramasser quelques biftons ». Faut arrêter d'extrapoler.

      • [^] # Re: Ficelles de caleçon

        Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

        Je vois beaucoup de blogueurs ou vlogueurs de vulgarisation qui font des bouquins. Il ne faut pas se voiler la face, le but est plus souvent de faire du merchandising et de jouer sur leur notoriété pour ramasser quelques biftons plutôt que d'être pris au sérieux par leurs pairs qui utilisent les canaux plus traditionnels.

        Tu as des exemples ? J'aimerais bien un exemple de ces faux livres. C'est bizarre comme idée, moi j'aurais tendance à penser le contraire ; produire un livre n'est pas une mince affaire, et dénote un intérêt pour le sujet qui va au-delà de quelques vidéos..?

        En ce qui concerne le livre de Ian (critique en français) je pense que tu as commenté un peu vite :) Il s'agit d'un texte de référence, écrit par un des meilleurs spécialistes (spécialiste comme dans : ne fait que ça depuis 10+ ans, et parcourt le monde - et la France - à la recherche d'infos sur son sujet, oh et bien sur a lu tout ce qui s'est écrit sur le sujet, et crois-moi ça fait une belle bibliothèque, regarde les Q&As) du domaine, relu et corrigé par ses pairs, illustré par des photos de qualité (c'est rien de le dire) et des documents d'archive.

        En ce qui concerne l'auteur, là aussi tu aurais pu te renseigner un peu avant de tirer dans le noir :) Tiens, ça c'est juste la partie de son travail consacrée à la France, dont il connaît sans doute mieux l'histoire que beaucoup ici.

        D'ailleurs c'est casse-gueule car des ouvrages mal conçus désservent énormément la crédibilité de leurs auteurs que ce soit en terme de pédagogie ou de légitimité.

        Huhuhu :) nan je rigole parce que je pense à l'ouvrage (c'est le terme approprié) sur lequel tu commentes… La prochaine fois peut-être.

        • [^] # Re: Ficelles de caleçon

          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

          Tu as des exemples ? J'aimerais bien un exemple de ces faux livres.

          Je parle pas de faux, je dis que c'est une mode d'utiliser sa popularité pour écrire un livre et que la qualité n'est souvent pas au rendez-vous.
          Je ne dis pas que ce n'est pas du travail d'écrire un livre, je dis que beaucoup de ces gens là en particulier n'ont pas les aptitudes ou l'expérience pour en écrire un qui ne soit pas de médiocre qualité.

          Je ne nie pas non plus qu'il y a des exceptions. D'ailleurs je n'ai pas accusé Ian Mc Collum, je te fais seulement remarquer que sa raison n'est que marginale parmi les blogueurs/vidéastes qui sortent un livre. Donc ton discours défensif sur sa légitimité à lui je m'en fiche, autant que de l'histoire des armes à feu.

          Pour prendre des exemples sur le même sujet (càd deux vidéastes youtube qui vulgarisent la physique) :
          Les livres de David Louapre de Science Étonnante sont aux antipodes de ceux de Bruce Benamran de epenser. La différence de maitrise et de pédagogie se sentait déjà dans les contenus vidéo (sans compter les billets de blog additionnels de David, qui n'hésite pas à rentrer dans les maths) mais en livres elle est encore plus flagrante.

    • [^] # Re: Ficelles de caleçon

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Merci c'est sympa et j'apprécie

      mais au fond je reste le même, maintes fois "plusser" et "moinsser" sur cette tribune …

      Quand au livre "papier" que perso j'aime beaucoup, même si une liseuse peut se réveler pratique.

      Je suis surpris que cela existe encore, au siècle dernier j'étais persuadé que les livres "en papier" serait une particularité du 20eme siècle et disparaîtrais rapidement, surtout les livres "techniques".

      mais en fait non, un livre matérialise les choses alors qu'internet virtualise et bouge trop vite, en fait chaque média fini par trouver sa place.

      De toutes façons les livres sont un peu comme des indicateurs : méfiez vous de ceux qui veulent bruler les livres …

      • [^] # Re: Ficelles de caleçon

        Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

        mais en fait non, un livre matérialise les choses alors qu'internet virtualise et bouge trop vite, en fait chaque média fini par trouver sa place.

        Bien sur, et paradoxalement un livre d'informatique, avec du code, des procédures et des références, est très pratique dans sa forme matérielle : on peut le poser ouvert sur le bureau (pourvu que la reliure le permette, mais c'est souvent le cas) ou sur ses genoux, on peut l'emmener au lit, c'est super.

        Bon et puis "un livre" conceptuellement ça dépasse même le media, comme dans l'expression "Si Christophe B. s'y connait en scripting Python ? Mec, il a écrit un livre dessus" :)

  • # Version numérique

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Sur le site de l'éditeur, je vois qu'il existe une version numérique en HTML. Enfin, c'est écrit « En ligne », ça veut dire que pour le consulter il faut se connecter à un site ? (celui de l'éditeur j'imagine). Ou bien est-ce qu'on peut télécharger une copie en local, sans trop de soucis de DRM ?

    • [^] # Re: Version numérique

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Aucune idée, mais je vais poser la question

      Tout ce que je sais, c'est que dans la version electronique tu as droit a un quizz en plus …

      • [^] # Re: Version numérique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        En fait la version électronique correspond à une consultation sur le site des éditions ENI.
        Pas de téléchargement possible

        • [^] # Re: Version numérique

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Grumbl… c'est bien dommage.

          Je suis justement en train de faire du python en ce moment (j'apprends en même temps que je code mes outils), mais je travaille au quotidien dans un environnement isolé d'Internet. Pouvoir avoir une copie en locale aurait été top.

          D'autre part, cela signifie qu'on est fortement lié à l'éditeur. Si un jour il disparaît, ou décide de ne plus publier ce livre, on perd l'accès au contenu (qu'on a payé en plus).

          L'éditeur joue bien mal sur ce coup je trouve. Je crois que j'aurais préféré encore un pdf(*)/epub criblé de DRM Adobe que j'aurais fait sauter une fois le livre téléchargé pour pouvoir le lire de la façon qui me convient le mieux…

          (*) Je préfère epub quand même. Mon premier achat de livre numérique, j'ai choisi PDF pour être sûr de pouvoir le lire (je connaissais pas bien epub). Je me suis retrouvé avec un PDF DRMisé adobe dépourvu de couche texte ! (donc impossible d'y faire des recherches, alors que c'est là que réside l'intérêt du livre numérique).
          J'ai dû faire sauter le DRM et ensuite, utiliser un outil OCR pour y réintégrer le texte. J'avais perdu 2-3h à réparer ce livre ; je me suis senti bien mal servi et en colère ce jour-là.

          • [^] # Re: Version numérique

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Je comprends et j'entends tes arguments mais je n'ai pas de réponse

            Déjà les éditions ENI sont la depuis longtemps et il faut espérer que cela dure …

            Après la solution sur papier ne permet pas de rechercher aussi facilement sur un fichier, même si il y a un index par mots clés.

            • [^] # Re: Version numérique

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

              Je comprends et j'entends tes arguments mais je n'ai pas de réponse

              Je ne te le reproche pas, tu n'y es pour rien. C'est bien la faute de l'éditeur, et ce n'est pas le seul pour qui je trouve que la version numérique n'est pas à la hauteur de ce que j'attends (j'ai rencontré divers problèmes de qualité dans les livres numériques).

              Après la solution sur papier ne permet pas de rechercher aussi facilement sur un fichier, même si il y a un index par mots clés.

              Ce qui m'a décidé de basculer au livre numérique, c'est le problème de place. Je me suis retrouvé un jour avec un livre dans les mains qui ne rentrait plus nulle part dans mes rangements :-(

              J'avais peur de la lecture sur écran, mais finalement j'ai découvert que ça me convenait très bien (même sur écran de PC), puis le confort de la recherche et de pouvoir avoir plein de livres sous la main, dans son PC ou sur son smartphone.

              • [^] # Re: Version numérique

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Je ne te le reproche pas, tu n'y es pour rien.

                Mais maintenant j'ai un pied de chaque coté … :)

                Je continue d'être pour le partage d'informations, pour les logiciels libres et contre les brevets logiciels.

                mais je sais que si j'avais publié tout seul dans mon coin le même livre je n'aurais pas pu bénéficier de la renommée des éditions ENI ni des professionels (PAO, editorialistes, correcteurs etc … ) qui m'ont aider tout au long de cette aventure.

                Le livre n'est que la partie visible de l'iceberg, en fait c'est plus un travail d'équipe :)

                Pour ma part, je pense qu'il faut que des sociétés comme ENI ou EYROLLES ou O'REILLY (pardon pour ceux qu j'oublie) qui sont des professionnels et fournissent un travail sérieux méritent d'être rémunéré pour ce travail.

                Après comment trouver un équilibre entre diffusion de masse et remunération ?

                Pas facile … Apple a trouvé avec la musique et son Apple Store et IPAD une solution, mais cela risque d'ếtre difficile de faire appliquer le même tarif au livre qu'à la musique.

                Il reste a trouver une solution pour les livres et il n'y a pas de liseuse "universelle" pour l'instant, mais celle ci doit satisfaire tout le monde : lecteur / editeur / auteur

                En fait le problème est loin d'être simple, pas irrésoluble mais loin d'être simple IMHO

  • # vous m'en mettrez pour 10 sous ma bonne dame

    Posté par  . Évalué à 8 (+8/-0).

    Bon, ben depuis le temps que je scripte comme un porc avec du shell, des regex, awk, etc
    et que je me disais que je devrais me mettre à python, sans jamais avoir le courage de me fader des manuels dont la moitié causent d'algo et l'autre d'interfaces gfx.

    et bien c'est fait, c'est acheté et de ce que j'ai commencé à lire (la version papier donne accès à version en ligne, pas de download, tant pis), je puis dire que ton bouquin va être vite annoté, rempli de post-its, corné, taché de café et subir de nombreux outrages loin, très loin d'une reposante étagère. (quand je l'aurais toutefois…outremer oblige)

    merci à toi

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.