Journal Gnome et Ubuntu

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
9
30
déc.
2018

Salut Nal,

Ça fait un moment que j'ai des publications qui sont restés coincés dans mon éditeur : je profite donc de la période des fêtes pour les terminer et les publier.
Je commence avec cette petite revue de Gnome (avec Ubuntu) commencé en Août.

Introduction

J'ai installé Ubuntu 18.04 avec Gnome il y a quelques semaines : si mes précédents essais (en décembre 2015 puis en juillet 2016 -avec la 16.04) ne m'avait pas convaincu, cette fois-ci, je suis ravi.

Pour voir ce que j'installe en plus d'une installation 18.04 "standard", il suffit de regarder mon script de PostInstall.

Les problèmes que j'avais eu lors de mes précédentes tentatives avec Gnome

Ces problèmes n'en sont plus … pour certains !

  • pas de clic droit sur l’icône réseau pour choisir son réseau wifi : maintenant, on peut choisir son réseau wifi … mais il faut quand même 3 clics pour y arriver. Bizarrement, parfois je ne vois que le seul réseau sur lequel je suis connecté et pas les autres réseaux. Sans que je modifie rien, les autres réseaux apparaissent ou disparaissent ! ! !
  • pas de possibilité de voir le mot de passe Wifi qu'on tape ! De plus, la fenêtre est modale : impossible d'aller chercher le mot de passe ailleurs.
  • plantage de différents processus au démarrage : ça arrive encore un peu (cf. plus loin)
  • et surtout positionnement de toutes les fenêtres sur un seul écran en sortie de veille : il faut repositionner toutes les fenêtres. Ceci ne se produit plus.

Ce qui va bien

  • C'est la version principale d'Ubuntu. Ubuntu est revenu à utiliser Gnome comme bureau de sa version "standard" (abandon d'Unity). Du coup, je suppose qu'il y a plus d'efforts pour une meilleure intégration
  • Gnome est bien léché, fini et fonctionne bien.
  • De par mes essais précédents je savais déjà les extensions que je voulais ajouter.
  • L'aide en ligne : il y a un bouton direct dans le dash et la rubrique Premier pas donne accès à de petites vidéos/diaporamas animés qui explique bien l'outil. Dommage, que tout ne soit pas bien à jour … mais c'est l'occasion d'apporter sa contribution ! !

Ce qui ne me va pas

  • petits inconvénients sur la gestion des Workspace : par défaut, on ne peut pas affecter une fenêtre directement à un numéro de workspace par le menu clic droit de la barre titre (c'est possible dans XFCE), le passage d'un workspace à l'autre ne cycle pas (quand on est au début ou à la fin, on ne peut pas aller plus loin). Je suppose qu'en cherchant un peu, je dois pouvoir modifier ces comportements … je n'ai pas encore cherché.
  • UPM et Joplin ne peuvent pas être ajoutés en favoris : ce ne sont pas de "réelles" applications. UPM est une appli Java (lancée par un JAR), et Joplin est une application AppImage.
  • Jitsi plante parfois au démarrage (j'ai la fenêtre d'erreur d'Ubuntu) mais quand je le lance avec son icône, je n'ai jamais d'erreur
  • hubic plante parfois au démarrage (j'ai la fenêtre d'erreur d'Ubuntu) mais il a toujours l'air d'être actif. Je ne suis pas très inquiet : je suis en train de regarder pour le remplacer par autre chose. ;-)
  • La mise en veille sur le portable : quand je ferme l'écran et que j'ai un écran connecté, la mise en veille ne se fait pas. Du coup, il faut l'activer manuellement … et là, il faut être connaisseur Gnome ! ! ! En effet, pour passer en mode veille manuellement depuis le menu système (qui s'ouvre par un clic dans la barre en haut à droite), il faut soit appuyer sur la touche Alt, soit rester appuyer longtemps sur le bouton Arrêt pour que celui-ci se transforme en bouton Pause (i.e. veille … là aussi, il faut être connaisseur) ! ! Franchement, je ne comprends pas : cela aurait été trop compliqué d'avoir 4 boutons au lieu de 3 ! !

Bon au final, même si j'étais assez content de Gnome, il est devenu un peu trop gros pour sa partition (10 Go) et j'avais un plantage au démarrage. Du coup, j'en ai profité pour passer à Juno (la dernière version d'elementary Os) : revue à suivre.

  • # Wifi

    Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

    Pour le Wifi, c’est probable que ça soit dû au fonctionnement du driver selon la carte… j’ai des comportements très différents entre une carte Intel et une Atheros. À la défaveur de Atheros, d’ailleurs :/

  • # moué

    Posté par . Évalué à 6 (+9/-3). Dernière modification le 30/12/18 à 21:06.

    Intro: j'ai utilisé gnome depuis mi-2010, j'ai lâché l'affaire à cause d'ubuntu 18 et fedora 27.

    Mais tous tes problèmes sont soient dû à l'intégration par les distro 2018-, soit par les régressions gnome 2.28-ou wayland/systems.

    Mon expérience sur les ~8 années a plutôt majoritairement été positive.

    pas de clic droit sur l’icône réseau pour choisir son réseau wifi

    Tu dois dérouler le menu et dans la section réseau, choisir autre (je dis de mémoire).

    pas de possibilité de voir le mot de passe Wifi qu'on tape !

    Click droit dans la cellule. Ça existe depuis le début.

    De plus, la fenêtre est modale : impossible d'aller chercher le mot de passe ailleurs.

    Si, tu ouvres l'éditeur de connexion, le raccourci t'envois vers nm-applet en fait, tu pourras éditer ta config. Tu peux aussi appeler directement nm-configuration-editor.

    plantage de différents processus au démarrage : ça arrive encore un peu (cf. plus loin)

    Pas lié à Gnome shell.

    Quant aux Workspace, c'est par design, tu acceptes ou tu utilises une extension. Moi au final, ça m'allait et même sur un WM pavant, j'utilise rarement un assignement fixe.

    UPM et Joplin ne peuvent pas être ajoutés en favoris : ce ne sont pas de "réelles" applications. UPM est une appli Java (lancée par un JAR), et Joplin est une application AppImage….

    Il te suffit de créer le fichier .desktop qui va bien et de le mettre dans .local/applications. Il y a des scripts pour les génerer.

    La mise en veille sur le portable : quand je ferme l'écran et que j'ai un écran connecté, la mise en veille ne se fait pas. Du coup, il faut l'activer manuellement … et là, il faut être connaisseur Gnome ! ! !

    Non, googler…
    Ça se gère soit via systemd soit via gsettings. Avant ça se trouvait là où ça devait être, panneau "gestion alimentation".

    Quant à la gestion multi écran, ça n'a jamais mieux marché pour moi sur xrandr/gnome que sur win/osx. Veille où non.

    En effet, pour passer en mode veille manuellement depuis le menu système (qui s'ouvre par un clic dans la barre en haut à droite),

    Extension ou les touches dédiées sur ton portable.

    Intel ou pilote proprio NVIDIA et le tout sous Xorg.

    il faut soit appuyer sur la touche Alt, soit rester appuyer longtemps sur le bouton Arrêt pour que celui-ci se transforme en bouton Pause (i.e. veille … là aussi, il faut être connaisseur)

    Oui comme le menu start pour éteindre son pc sous windows.

    Je ne dis pas que c'est pas chiant, mais tu trouves la solution en 2s et c'est fait. Tu devrais faire un ptit tour sur le Gnome tour d'ailleurs.

    Bref, cette petite gêne ne devrait pas remettre tout le projet en question ou le libre sinon, ça veut dire que t'as jamais utilisé Win7-10 ou encore OSX car là je peux t'en trouver pleins des incohérence ou des trucs non intuitif.

    Donc l'argument du "connaisseur", ça va un moment.
    Ce sont des environnements riches et complexe, faut accepter le temps de l'apprivoiser et pas foncer tête baissée sur un autre DE après 10min

    • [^] # Re: moué

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0).

      pas de possibilité de voir le mot de passe Wifi qu'on tape !

      Click droit dans la cellule. Ça existe depuis le début.

      Ce n'est tout de même pas très intuitif. Personnellement, je n'ai jamais l'idée de faire un clic droit dans une cellule texte.

      C'est le genre d'option qui n'est pas obligatoire pour faire fonctionner le Wifi, donc sans la voir du premier coup d’œil, Mme. Michu ne devinera pas que ça existe et qu'il faut fouiner pour la trouver. Elle entrera son mot de passe à l'aveugle et si elle fait une faute de frappe, galérera à se connecter à son Wifi…

      Rajouter une case à cocher pour afficher le mot de passe en clair n'aurait pas excessivement alourdi l'IHM, pour une option très commode (surtout quand le mot de passe est une longue chaîne aléatoire).

      • [^] # Re: moué

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

        Mme. Michu ne devinera pas que ça existe

        Laissez donc mamie tranquille !
        Plus sérieusement, c'est vrai qu'une petite case à cocher ou un bouton toggle avec un symbole d’œil ne serait pas de trop.

        • [^] # Re: moué

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Plus sérieusement, c'est vrai qu'une petite case à cocher ou un bouton toggle avec un symbole d’œil ne serait pas de trop.

          On est tous d'accord avec ça, je trouve ça encore plus con pour entrer le mdp d'une point d'accès WiFi.

          Par contre, ce qui m'agace au plus haut point, c'est d'invoquer Mme Michu pour valider l'intuitivité d'un bureau libre. Les libristes sont les plus lourdingues sur ce point.

          Commencez par tester Mme Michu sur un Windows/OS X en installation basique voire qu'elle en fasse l'installation et en on verra. Les résultats risquent de surprendre.
          Aussi, comme Windows est pré-installé et OSX a son propre hardware, si vous voulez valider GNU/Linux faites le avec un vrai PC de type Thinkpad, Elitebook ou XPS 13!

          Suggestion à l'auteur: Lorsque l'on fait une comparaison de quoique ce soit, on choisi les mêmes aspects/action à tester. Et on évite de parler de Michu dés lors qu'on customize ou touche à des paramètres avancés.

          • [^] # Re: moué

            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

            C'est surtout qu'il y a des arguments plus intéressants. Je crois qu'à l'époque de gnome 2 l'ergonomie gnome disait quelque chose comme « ce qui ne se voit pas, n'existe pas ». Je trouve que ça fait sens dans la plupart des cas. Disons que ça devrait être toujours appliqué sauf quand on a une raison argumenté de ne pas l'appliquer.

      • [^] # Re: moué

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

        Rajouter une case à cocher pour afficher le mot de passe en clair n'aurait pas excessivement alourdi l'IHM, pour une option très commode (surtout quand le mot de passe est une longue chaîne aléatoire).

        En plus dans la fenêtre de saisie de passphrase wifi native de nm-applet cette case existe…

    • [^] # Re: moué

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

      et pas foncer tête baissée sur un autre DE après 10min

      Ce n'était peut-être pas explicite dans mon post, mais j'ai gardé Gnome 3 pendant 3 mois, et j'ai trouvé beaucoup d'amélioration par rapport à mes premières tentatives avec Gnome 3 (j'ai été très content avec Gnome 2 pendant des années) : si je n'avais pas eu un plantage qui m'empêchait de démarrer (et qui donc appelait à une réinstallation - la version précédente du noyau ne fonctionnait pas non plus), j'aurais gardé Gnome 3 : là c'était l'occasion de tester Juno.

      Je voulais juste poster un retour d'information de petits "glitch" et choix de design que je trouve malheureux … surtout sur un projet qui devrait être très mature.
      Après on n'est pas tous obligé de voir les choses de la même façon.

      • [^] # Re: moué

        Posté par . Évalué à -1 (+1/-2).

        Après on n'est pas tous obligé de voir les choses de la même façon.

        Non mais il faudrait surtout être cohérent.

  • # un peu hors sujet

    Posté par . Évalué à 0 (+3/-5).

    La plupart des griefs que tu sembles porter n'ont rien à voir avec Gnome. Du coup je ne comprends pas vraiment ton journal ni son intérêt.

  • # [HS] c'est qui qui a tué linus?

    Posté par (page perso) . Évalué à -9 (+1/-12).

    En clair côté bureau tout est fonctionnel et même un peu au délà, nous en sommes au stade du luxe. J'ai peur que Mr Torvald n'ai choisi ce coupable que pour s'épargner la pénibilité de réfléchir à des éléments autrement plus proches de lui, qui freineraient Linux - éléments sur lesquels il aurait plus de prise, donc plus de responsabilité.

    • [^] # Re: [HS] c'est qui qui a tué linus?

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 02/01/19 à 15:02.

      J'ai peur que Mr Torvald n'ai choisi ce coupable que pour s'épargner la pénibilité de réfléchir à des éléments autrement plus proches de lui, qui freineraient Linux

      Linus n'a pas pointé le doigt en particulier sur Gnome mais sur le fait qu'il y ait trop de choix entre les interfaces (Gnome, KDE, XFCE…) et qu'il n'y ait pas une standardisation, car trop de choix, tue le choix, et du coup les gens ne savent plus quoi choisir. Et ce n'est pas à cause du noyau que les gens vont rester sur Windows, mais plutôt à cause de la peur du changement et de l'ignorance, et le choix d'une interface implique justement les deux.

      • [^] # Re: [HS] c'est qui qui a tué linus?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        [quite à se faire moinsser, je m'en vais assumer dignement et enfoncer le clou bien au fond]

        Oh je ne parlais pas de GNOME, mais effectivement plus généralement ses critiques quant au bureau. Les interfaces, et le choix dans les interfaces, sont une qualités fondamentale de Linux, évidémment profondément liée au Libre, qui si il peut paraître dérisoire, idiot, anecdotique, voire embarassant, en réalité attira attire et attirera de nombreux utilisateurs y compris développeurs.

        Les gens savent très bien quoi choisir : Ubuntu. Mauvais choix mais choix que font "les gens", et là où je rejoins la vibe en effet, et qu'un mauvais choix vaut tellement mieux que pas de choix. Donc la multiplication des distro n'est pas soucis.

        Ce n'est certainement pas la peur et l'ignorance qui fait qu'après des années, Linux m'emm** parfois : c'est bien plutôt parce que les drivers ne marchent pas, parce que je ne peux pas utiliser tel ou tel périphérique, telle carte graphique n'est pas supportée, telle application ne tourne pas. Si la vente liée (matériel/OS) est une critique logique et qui pointe un facteur réel, ce facteur n'est même pas le principal. Beaucoup sont passés par Linux, l'ont testé, l'ont maîtrisé, l'ont quité. Merci qui? Merci les driver.

        Bisous!

        • [^] # Re: [HS] c'est qui qui a tué linus?

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Beaucoup sont passés par Linux, l'ont testé, l'ont maîtrisé, l'ont quité. Merci qui? Merci les driver.

          Beaucoup on surtout eu leur premier salaire et se sont acheté un Mac, j'en ai connu quelques uns et c'était parmis les plus critiques-puérils envers Apple et Windows.
          D'autres arborrent des stickers BSD/Linux pour l'aura hardcore mais utilisent Windows car ils n'ont pas le courage de leurs opinions mais ça fait effet devant de gens qui ne connaissent que le dev web.

          Ce n'est certainement pas la peur et l'ignorance qui fait qu'après des années, Linux m'emm** parfois : c'est bien plutôt parce que les drivers ne marchent pas, parce que je ne peux pas utiliser tel ou tel périphérique,

          Oui mais sans fait et détails, tu vas pas aller loin.
          Car niveau drivers clé en main, GNU/Linux n'a pas à rougir. Attention, à comparer avec du matos de qualité, pas un PC clodo^Wclevo ou carrouf.

          Optimus est la seule techno actuelle qui donne encore du fil à retordre mais à part ça, je ne vois pas.
          Mettez de côté les petits périphériques low-cost ou à peine supporté sur au moins OSX.

          En fait, si vous avez choisi linux pour le côté lifestyle, vous avez fait une connerie.

          Je finirai sur cette petite anecdote vieille de 2 mois:
          Ma soeur n'a jamais réussi à installer son imprimante HP à 45eur sur son macbook pro.
          Ol m'a fallu 45min pour y arriver malgré que je sois sysadmin, que je maîtrise OSX, que l'imprimante arborre le logo MacOS sur son emballage en carton.
          Mais rien que récupèrer les 300mo de pilotes relevaient du parcours du combattant, à ça, rajoutez que l'installeur ne détectait pas l'imprimante lors des premières tentatives d'installation.

          • [^] # Re: [HS] c'est qui qui a tué linus?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

            ils n'ont pas le courage de leurs opinions

            c'est un peu cela : les jours où ça ne marche pas, il faut du courage pour utiliser Linux.

            sans fait et détails

            je crois que le web regorge assez de forums remplis d'âmes en souffrance

            vous avez fait une connerie

            on m'achèterait un mac que je n'en voudrais pas (pour mon usage perso, s'entend). Je suis très heureux de Arch et Debian. Un peu déçu par d'autres mais qu'importe. Linux fonctionne très bien pour mon usage.

            petite anecdote

            c'est vrai, parfois d'autres OS aussi ont leur problèmes. J'en ai plein le c du Windows au boulot qui crame 4Go de RAM pour … uniquement l'OS et les services (je suppute qu'il s'agit sans doute plutôt d'un problème de paramétrage). Bien sûr des bugs surviennent.

            L'imprimante HP à 45€? ça fait trois imprimantes de suite pour lesquelles mon OS est incapable de m'indiquer le niveau d'encre / toner. Ce qui marche sur les autres OS. Et encore : j'achète mes imprimantes en fonction de celles qui passent sous linux. C'est dire. Vous répondrez que la faute encombe aux constructeurs d'imprimantes. Que cela change t'il? le problème n'est pas que je puisse installer i3 ou awesome

            • [^] # Re: [HS] c'est qui qui a tué linus?

              Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

              c'est un peu cela : les jours où ça ne marche pas, il faut du courage pour utiliser Linux.

              Un exemple et une distro?? Si tu me sorts autre chose que Debian et Ubuntu pour le commun, passe ton chemin!

              on m'achèterait un mac que je n'en voudrais pas (pour mon usage perso, s'entend). Je suis très heureux de Arch et Debian. Un peu déçu par d'autres mais qu'importe. Linux fonctionne très bien pour mon usage.

              Il ne faut pas un Mac mais surtout pas une merde wintel en dessous de 800euro ou un PC gamer à 1800.
              La gamme pro d'HP, Lenovo et Dell est un bon choix en refurb.

              L'imprimante HP à 45€? ça fait trois imprimantes de suite pour lesquelles mon OS est incapable de m'indiquer le niveau d'encre / toner.

              La grosse Brother de mon précédent boulot marchait très bien pour moi, IP, recto-verso, scan, couleur et tout le tatouin avec interface web pour consulter l'état.

              Vous répondrez que la faute encombe aux constructeurs d'imprimantes.

              Oui et non, en tant que linuxien, tu te dois de faire tes devoirs et de t'informer avant.

              Je n'ai pas d'imprimante perso car même à 350eur (HP all in one,wifi avec écran et interface Web) tu te fais enfler tout juste 2ans après l'achat - mon frère en a encore mal au c**.

              Non désolé, l'impression, encore plus celle à jet d'encre, ne sera jamais un argument recevable pour critiquer linux mais fort heureusement, les HP deskjet Envy (WiFi avec écran) et Borther HL laser (USB) que j'ai eu à utiliser chez des amis ont toujours marchée pour moi.

  • # Régime sec

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 02/01/19 à 14:49.

    Personnellement, je trouve Gnome encore trop lourd par rapport à la concurrence.
    Ceci dit, ça devrait changé d'ici peu, car Canonical a misé sur l'allègement de Gnome pour sa version 19.04 d'Ubuntu. Ils ont déjà fait pas mal de travail, ils ont réduit son poids en RAM et colmatés de nombreuses fuites de mémoire. Ce qui devrait également profiter à XFCE vu qu'il utilise des librairies Gnome et GTK3.

    • [^] # Re: Régime sec

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 03/01/19 à 10:13.

      Ce qui devrait également profiter à XFCE vu qu'il utilise des librairies Gnome et GTK3.

      Rien à avoir, Gnome Shell n'utilise pas GTK mais mutter (donc clutter).

      Ca profitera plus à Elementary…

      • [^] # Re: Régime sec

        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 11/01/19 à 15:04.

        Rien à avoir, Gnome Shell n'utilise pas GTK mais mutter (donc clutter).

        Ca profitera plus à Elementary…

        Merci pour l'info.

        Par contre : "Gnome n'utilise pas plus GTK"
        Du temps de Gnome 2, ça utilisait GTK2. Comme j'ai abandonné Gnome au passage à Gnome 3, je ne savais pas, désolé.

  • # Parallèle entre Gnome et l’Univers

    Posté par . Évalué à 9 (+8/-1).

    Citation du Dernier restaurant avant la fin du monde :

    D'après une théorie, le jour où quelqu'un découvrira exactement à quoi sert l'Univers et pourquoi il est là, ledit Univers disparaîtra sur-le-champ pour se voir remplacé par quelque chose de considérablement plus inexplicable et bizarre.

    Selon une autre théorie, la chose se serait en fait déjà produite.

    On voit passer relativement régulièrement des messages disant que l’utilisabilité de Gnome 3 s’améliore et s’est beaucoup améliorée depuis la première version.

    Ce qui me dissuade malgré tout de tenter de me remettre à Gnome (en plus du fait qu’il est trop lourd pour certaines de mes machines), c’est la crainte que le jour où il n’aura plus de défaut d’utilisabilité, ledit Gnome sera jeté sur‐le‐champ pour se voir remplacé par quelque chose avec une ergonomie considérablement plus inexplicable et bizarre.

    D’ailleurs, la chose s’est en fait déjà produite.

    Bien avant le jetage de Gnome 2, le sport des développeurs de Gnome a longtemps été de remplacer le gestionnaire de fenêtres dès qu’il gérait l’aimantation pour leur placement (avec les bords de l’écran et les autres fenêtres) par un qui ne le faisait pas.

    Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Parallèle entre Gnome et l’Univers

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      KDE fait un peu la même chose une fois qu'il n'y a plus d'options à rajouter.

      • [^] # KDE

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Ça fait longtemps que je ne suis KDE que de très loin, mais j’avais plutôt l’impression que c’était dès que tout fonctionnait correctement : un bon changement de version et paf, de nouveaux bugs tout frais dans l’environnement et un tiers des applications qui ne fonctionnent plus, le bonheur retrouvé.

        Ou peut-être dès que l’ouverture de session prend moins de temps que le démarrage du système.

        J’ai été un utilisateur satisfait de KDE 1 (sous Mandrake Linux). Je trouvais que son ergonomie justifiait les plantages occasionnels (d’autant plus que KDE était malgré tout plus stable et nettement plus utilisable que le Gnome pré version 1 de l’époque). Je n’espérais pas de fonctionnalité supplémentaire, juste la correction des bugs et en second lieu l’amélioration du temps d’ouverture de session. C’est dire si mes attentes étaient éloignées des objectifs des développeurs. Bien sûr, c’est leur logiciel, ils font ce qu’ils veulent. Pour ma part, je suis repassé à fvwm95, avant d’utiliser icewm, puis quelques années plus tard Gnome 2.

        Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.