• # ça sert à quoi ?

    Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

    Je comprends à quoi peut servir de faire un poulailler connecté : cela pose des défis techniques intéressants et dont la résolution permet d'acquérir des compétences. Mais une fois le poulailler construit, à quoi ça sert ? La seule vraie utilité que j'arrive à imaginer c'est la possibilité de détecter une galerie de renard sous le grillage ou une attaque de rapace (un poulailler décent c'est grand, donc difficile à couvrir).

    Peut-être qu'il y a des éléments de réponse dans l'article, mais comme il m'insulte parce que j'ai un bloqueur de pub, j'ai rapidement arrêté de lire.

    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 22/04/19 à 18:30.

      Dans l'article :

      Les contraintes automatisées sont :
      * la distribution des céréales
      * la distribution de l’eau
      * la détection de la présence d’œufs (on ne va pas se mentir, plus qu’un besoin, c’était surtout un défi technique)

      Sinon pour le côté adblocker, il suffit de cliquer à côté et la pop-up s'en va ;) (sinon il y a aussi le mode lecture)

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: ça sert à quoi ?

        Posté par . Évalué à -1 (+4/-6).

        Donc il s'agit d'avoir des poules mais de ne pas s'en occuper.

        Sinon pour le message anti bloqueur de pub, je sais bien comment passer outre, mais c'est surtout le fait qu'on me reproche d'en avoir un qui m'insupporte. C'est leur responsabilité s'ils n'ont pas envie de trouver un modèle économique honnête.

        • [^] # Re: ça sert à quoi ?

          Posté par . Évalué à 3 (+4/-3).

          Le message affiché ne m'a pas l'air si agressif (sûrement pas autant que tu l'es) : «Soyez cool, les quelques euros que nous gagnons servent à payer l’hébergement et le domaine.» Ils incitent à désactiver, si tu veux pas tu cliques à côté et basta. Pas comme les nombreux autres anti-bloqueurs qui rendent l'accès quasi-impossible sans fouiller l'inspecteur du DOM.

          « Donc il s'agit d'avoir des poules mais de ne pas s'en occuper. »

          Tu peux ne pas lire l'article OU le critiquer. Mais les 2 à la fois c'est du foutage de gueule.

          • [^] # Re: ça sert à quoi ?

            Posté par . Évalué à -2 (+4/-7).

            Non pas basta. La pub est une agression et chercher à culpabiliser ceux qui la refusent en est une seconde.

            Je ne critique pas l'article mais ce qui est attendu d'un poulailler connecté, c'est-à-dire automatiser le fonctionnement du poulailler, c'est-à-dire ne pas s'en occuper. En gros on transforme un poulailler en machine à produire des œufs. Au final pas très différent de l'élevage en batterie.

            • [^] # Re: ça sert à quoi ?

              Posté par (page perso) . Évalué à -5 (+3/-10).

              Et là j'imagine, on pourrait faire la même chose dans le domaine humain pour ne pas avoir à s'enquiquiner à s'occuper des gamins.

              Brèfle, je suis aussi perplexe quant à ce genre de truc connecté. Si on ne veut pas s'occuper de la volaille, on se passe de poulailler, pas compliqué et super efficace.

              OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                Posté par . Évalué à 7 (+7/-1). Dernière modification le 23/04/19 à 10:59.

                Et là j'imagine, on pourrait faire la même chose dans le domaine humain pour ne pas avoir à s'enquiquiner à s'occuper des gamins.

                Les mauvaises langues diraient que c'est déjà fait avec les tablettes (bon ok je --->[])

                Si on ne veut pas s'occuper de la volaille, on se passe de poulailler, pas compliqué et super efficace.

                Le but d'un poulailler n'est pas de s'occuper des poules mais de produire des œufs.
                Un poulailler connecté (je ne parle pas de ce projet en particulier) est plus destiné à aider les éleveurs qu'à les remplacer. L'objectif n'est pas d'arrêter de s'occuper des poules mais de réduire le temps de travail des éleveurs et de réduire le travail peu passionnant ou qui impose de fortes contraintes horaires.

                • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+1/-7). Dernière modification le 23/04/19 à 15:20.

                  Ben si on veut des œufs, il faut s'occuper des poules : alimenter, vérifier leur état de santé, nettoyer ce qui doit l'être (pas grand chose). Rien à voir avec le fait de faire des câlins aux poules ou ce genre d'âneries.

                  OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                  • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                    Posté par . Évalué à 8 (+8/-2).

                    M'enfin vous avez lu l'article ou toujours pas ?

                    Je ne vois pas ce qui laisse penser dedans qu'ils ne veulent pas s'occuper des poules. Ça parle d'optimiser l'espace et la nourriture pour éviter le gaspillage. Et de détection des oeufs mais «Cette fonctionnalité est plus un défi technique qu’un réel besoin, en effet, mes poules pondent le matin autour de 10:30 et chantent après avoir pondu.»

                    Tout le projet est expliqué, avec de jolies photos où on les voit construire le tout en mode DIY, des schémas explicatifs, du code… Je ne comprends pas ce procès d'intention "bullshit, veulent pas s'occuper des poules". On est super loin de la batterie là :

                    Poulailler connecté

                    «Rien à voir avec le fait de faire des câlins aux poules ou ce genre d'âneries.»
                    WTF ? Vu qu'on parle de poulailler un tel homme de paille pourrait leur servir d'épouvantail

                    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+3/-8).

                      J'ai parcouru, c'est assez consternant "la symbiose avec les poules n'a pas marché".

                      Une poule ça mange tout et n'importe quoi, donc tous les restes de cuisine et du potager. Il n'est pas nécessaire pour un usage domestique (ici 5 ou 6 poules !) d'alimentation spécifique sauf si on veut des poulets de grain. C'est pas compliqué un poulailler.

                      OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                      • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                        Posté par . Évalué à 10 (+11/-2).

                        "Il n'est pas nécessaire pour un usage domestique"

                        Mais justement, il me semble qu'ici rien n'est nécessaire. Le poulailler lui même n'est pas nécessaire vu que c'est pas avec leurs 6 poules qu'ils vont en vivre. Donc moi je vois ça plus comme un test, un kiff. Ils ne connaissaient pas (6 mois), il essaient des trucs. Pour moi ça rejoint les nombreux projets DIY proposés sur https://www.instructables.com/ , ou un auto-hébergement sur lequel on installe Redis sur un Pi alors qu'on a pas du tout besoin, ou moi et mon igname en pot. En un mot, une expérience. Qui sera sûrement enrichissante vu qu'ils auront appris des trucs en dev, en "menuiserie", etc.

                        Partant de là quel est le problème ? On les fustige parce qu'ils ne sont pas professionnels ?

                        • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+1/-4).

                          Ben un poulailler de quelques poules ça permet d'avoir des œufs frais sur place. C'est donc utile et ensuite ça fait de bons poulets rôtis.

                          OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                          • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                            Posté par . Évalué à 8 (+7/-1).

                            Tu parlais de "nécessaire", et maintenant tu me réponds "utile". Je sais à quoi peuvent servir des poules, merci. Je n'ai jamais dit que c'était inutile.
                            Je dis que ce n'est pas nécessaire et qu'il faut donc considérer ce petit poulailler et cette "domotisation" comme un hobby. Donc laisser un peu de latitude à ces gens et ne pas les crucifier parce qu'ils ne font pas exactement comme ça devrait être fait.

                    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                      Posté par . Évalué à 0 (+4/-5).

                      "Optimiser l'espace" : en clair "réduire l'espace".

                      Désolé, mais pour moi ce n'est pas un poulailler ça, c'est une prison comme dit justement dans l'article (photo "la prison prend forme"). Ça convient pour enfermer les poules la nuit mais dans la journée elles ont besoin de place pour bouger et courir, en particulier pour trouver les petits cailloux qu'elles ont besoin d'avaler pour aider au broyage des grains.

                      Donc on en reste à l'élevage en batterie.

                  • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

                    si on veut des œufs, il faut s'occuper des poules : alimenter, vérifier leur état de santé, nettoyer ce qui doit l'être (pas grand chose).

                    Nan, ça ne colle pas :-)
                    Note importante : la suite du message n'est pas contre qui que ce soit. C'est une (tentative d') argumentation.

                     

                    La tournure de la phrase n'indique pas un choix personnel concernant un poulailler amateur, mais de quelque chose que tout le monde devrait respecter.
                    Pourquoi cela devrait être appliqué par tout le monde ? Selon quel principe écologique, moral, philosophique, social, etc ?

                     

                    Et quelles sont les limites ? Il est nécessaire de définir les limites dans tous les domaines de ce que nous gérons.
                    Pour un poulailler amateur on pourrait décider de la limite entre ce qui doit être fait soi-même et ce qui peut/doit être délégué à la modernité. Par exemple si on accepte uniquement les « technologies passives », un grillage pour protéger contre les prédations est ok, mais pas un distributeur automatique de nourriture.

                     

                    Si on ne veut pas de choses automatiques, dans un autre domaine ça donne :
                    Si on veut une pelouse, il faut s'en occuper : faire l'arrosage à la main, couper à la main.
                    Il ne va pas y avoir beaucoup de pelouses dans le pays :-)

              • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

                Exemple : j'ai un poulailler et je souhaite partir en vacances.

                • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+0/-3).

                  Je demande à quelqu'un de s'en occuper. Passer voir la volaille c'est utile aussi pour vérifier leur état de santé et il faut aussi nettoyer les emplacements.

                  Je ne sais pas si vous avez déjà eu à vous occuper d'un poulailler, mais moi oui. Ça ne prend pas trop de temps et les œufs, de toute façon, il faut les ramasser à la main et c'est ce qui prend le plus de temps et c'est tous les jours !

                  OS préféré Mageia 6 , CMS préféré SPIP suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                  • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                    les œufs, de toute façon, il faut les ramasser à la main […] et c'est tous les jours !

                    Je suis juste curieux de cette affirmation, pourquoi il faudrait le faire tous les jours, au juste?

                    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

                      ça dépend si tu veux des œufs ou des poussins.

                      • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Un poulailler sans coqs ne ponds pas du tout? Les oeufs qu'on ramasse sont-ils en majorité fécondés?

                        • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

                          Coq ou pas, les poules domestiques pondent. Elles ont été sélectionnées pour cela, et chaque éleveur même amateur (disons dans une ferme avec élevage à la bonne franquette) veille à la productivité en éliminant les sujets peu producteurs.
                          Par exemple dans les élevages industriels « en plein air » français il n'y a généralement pas de coq, et les œufs sortent par milliers. Techniquement ce sont des ovules et non des œufs.

                          Par exemple dans les élevages industriels « en plein air » suisses il y a un coq pour… ben je n'en sais rien. Je dirais que ça donne 10 % à 30 % d'œufs fécondés. C'est pour ça qu'en Suisse on peut acheter des œufs frais en supermarché, les mettre en couveuse, et récupérer des poussins :-) Rappel : un œuf de poule est viable au moins une semaine après la ponte. Par contre l'embryon ne commence à se développer qu'en cas de couvaison, donc aucune crainte de tomber sur un truc dégueu.
                          Imagine mettre une entrecôte en couveuse et récupérer un veau :-)

                           

                          S'il y a un coq, il a tendance à féconder les poules. Le sperme est conservé par la poule pendant plusieurs semaines (environ 1 semaine de bonne fécondation, au delà ça devient moindre). Donc un coq suffit théoriquement pour énormément de poules mais y a des aspects sociaux chez ces animaux qui entrent en jeu : idéalement il faut un coq pour 5 à 20 poules.

                          En dessous de 5 poules il est agressif et les poules subissent des détériorations parfois importantes (s'il est le seul coq, si plusieurs coqs ils se battent entre eux). Au dessus de 6 à 10 poules on commence à avoir des œufs clairs (non fécondés) car il délaisse certaines poules, ce qui n'est pas un soucis lorsqu'on veut simplement manger des œufs (et si on veut aussi des poussins, il suffit de mettre en couveuse, certains œufs ne donneront rien et c'est tout).
                          S'il y a plusieurs coqs alors il y a concurrence, et selon les caractères des coqs ça passe plus ou moins bien, allant quasi systématiquement au combat mortel s'il n'y a pas assez de poules (sauf si l'un est vraiment faible/vieux ou dominé). Par simplicité beaucoup d'amateurs qui ont pas mal de poules (par exemple en liberté dans une ferme) n'ont qu'un seul coq, et ça fait moins de bruit car plusieurs coqs chantent bien plus et c'est vraiment lourdingue. Le coq en question est changé (aka passe à la casserole) tous les 2 ans afin d'améliorer la diversité génétique, ou on procède à échange annuel avec un autre élevage (avec qui on n'échange jamais de poussins pour éviter la consanguinité. Souvent on achète un coq, c'est plus simple et plus fiable).

                    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-1).

                      Je suis juste curieux de cette affirmation, pourquoi il faudrait le faire tous les jours, au juste?

                      Les œufs de poule ont la particularité d'être parfaitement viables au minimum une semaine sans être couvés.
                      Viables = s'il sont fécondés, l'embryon est toujours un parfait état. Donc pour le ramassage en vue de consommation alimentaire, une semaine c'est largement bon également.
                      En hiver le délai est encore plus long, mais comme la ponte est ralentie, il y a une production moindre, donc on n'attend pas une semaine avant d'y retourner (sauf vacances).

                      En général on les ramasse chaque jour ou tous les 2 jours parce qu'on fait le tour du périmètre pour voir si tout va bien. On ramasse en même temps par soucis d'économie de temps. Et c'est plaisant de le faire en même temps, on rentre avec un panier rempli, c'est agréable.
                      Si on voit un œuf hors des pondoirs (fréquent à la saison chaude), on le ramasse afin que la poule ne revienne pas re-pondre au même endroit. Dans ce cas soit on récupère l'œuf pour le manger, soit on le dépose dans un pondoir vide pour « amorcer » la ponte à cet endroit (aucune garantie que ce soit la bonne poule qui vienne là, mais pondoir vide = une poule va pondre n'importe où, donc possibilité de rater des œufs).

                      La règle généralement admise là où je suis né (sud de l'Indre) : découverte d'un œuf à un endroit qu'on ne visite habituellement pas --> poubelle, car on ne sait pas quel âge il a. Dans les autres cas --> miam, même si on n'y va pas tous les jours (mais au moins une fois par semaine)

                      Dans ce coin que j'ai connu, les enfants allaient un jour sur deux ramasser les œufs, et un adulte passait l'autre jour sur deux afin de vérifier les emplacements inattendu, et de vérifier l'état des animaux, des couvoirs, de nettoyer, etc. Plus l'enfant grandi, plus il fait le job complet.
                      En cas de départ en week-end ou en vacance d'une semaine maximum, les poules sont laissées à leur sort. Sinon un voisin vient vérifier et ramasser.
                      Je ne sais pas comment ça se passe maintenant, ni ailleurs.

                      • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 23/04/19 à 22:59.

                        Merci, c'était très instructif. Surtout qu'il s'agit d'un truc que ma génération à tendance à oublier, bien que certains essaient de redécouvrir… mais on a perdu la sagesse des anciens, je pense.

              • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2).

                on pourrait faire la même chose dans le domaine humain pour ne pas avoir à s'enquiquiner à s'occuper des gamins.

                Sophisme de la pente savonneuse, avec un zeste de sophisme d'appel à l'émotion.
                https://yourlogicalfallacyis.com/

                • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                  Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                  Un peu d'anthropomorphie, aussi, non?

                  Sérieux, si on considérait nos animaux de compagnie comme nos gamins, il faudrait les faire aller à l'école jusqu'à 16 ans, et vu que c'est pas gratuit pour les animaux, ça rendrait ça un p'tit peu cher quand même.

                  Plus sérieusement, si quelqu'un veut s'offusquer du traitement des animaux, j'attend de cette personne qu'elle n'ait pas d'animaux domestiques, parce que, les animaux domestiques, on les arrache à leurs parents dès qu'ils sont sevrés.

                  • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                    Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

                    Plus sérieusement, si quelqu'un veut s'offusquer du traitement des animaux, j'attend de cette personne qu'elle n'ait pas d'animaux domestiques, parce que, les animaux domestiques, on les arrache à leurs parents dès qu'ils sont sevrés.

                    Tous ceux qui ont un animal domestique ne l'ont pas arraché tout petit à sa mère. Nombreux sont ceux qui adoptent un animal déjà âgé dans un refuge ou bien hébergent un cheval de course retraité pour lui éviter la boucherie.

                    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                      Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

                      Nombreux sont ceux qui adoptent un animal déjà âgé dans un refuge ou bien hébergent un cheval de course retraité pour lui éviter la boucherie.

                      Est-ce le cas de la majorité? Sinon, ça veut dire quoi, nombreux? Tu parles de la boucherie, mais ça ne vaut, chez moi, que pour le bétail, et au moins on peut se dire que l'animal meurt pas inutilement.
                      La majorité des morts d'animaux est plus probablement les animaux type chats ou chiens, adoptés en étant retirés de leurs parents, et abandonnés par la suite. Tout comme, au final, les animaux dont tu parles.
                      Bien sûr, c'est encore une vision simpliste, qui ne concerne qu'une partie des animaux domestiques. Faut encore voire le traitement qu'on fait subir aux animaux semi-domestiques, genre pigeons et autres habitants des villes. Les animaux sauvages, «à part quelques battues» et la saison des chasses, sont p'tet les plus pépères, au final.

                      • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                        Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                        La majorité ? Je pense qu'on est très loin de la majorité, mais je n'ai pas de chiffres. Et puis ce n'est pas parce qu'un animal est séparé de sa mère une fois sevré qu'il est forcément malheureux. Les chiens semblent arriver à compenser très bien en s'attachant à leur maître.

                        Quant aux chevaux, il y a toujours des boucheries chevalines. De moins en moins en France, sans doute à cause du développement de l'équitation, mais il y en a toujours.

                        Je ne crois pas que les animaux sauvages soient les plus pépères, je crois plutôt qu'ils passent leur vie à avoir peur de ne pas trouver à manger et à avoir peur d'être mangés.

                        • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                          Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                          Et puis ce n'est pas parce qu'un animal est séparé de sa mère une fois sevré qu'il est forcément malheureux.

                          Qu'en est-il de sa mère?

                          Les chiens semblent arriver à compenser très bien en s'attachant à leur maître.

                          Syndrome de stockholm?

                          Mais bon, je voulais surtout faire la remarque que l'on a tendance à voir les choses selon notre propre prisme déformant.

                          Mon avis à moi, est que ce n'est pas mal de tuer des animaux, à condition d'utiliser au maximum leurs dépouilles (viandes et cuir, donc) et qu'ils ne souffrent pas inutilement, que ce soit dans leur vivant ou dans leur mort.

                          J'ai honnêtement du mal à imaginer les animaux qui passaient devant chez moi… enfin, devant chez mes parents, mais je ne rêve que de revivre en campagne, être malheureux, bien qu'il soit évident qu'ils étaient élevés pour leur lait ou leur viande.
                          Plus probablement le lait, qui est maintenu de façon assez cruelle si on y réfléchit d'un point de vue anthropomorphe: le procédé pourrait sûrement être reproduit avec des femmes humaines, si on leur arrachait leurs enfants.

                          Le fait que j'aie du mal à l'imaginer n'implique rien quant aux faits réels. La réalité, c'est que l'on manque pour la plupart d'entre nous d'éléments pour juger. Par exemple, des animaux aussi patauds que les vaches actuelles pourraient-ils survivre longtemps dans un milieu non manipulé par l'homme? J'en doute. C'est dont leur valeur économique qui donne le droit à l'espèce, dans notre monde actuel, d'exister.
                          À partir de là, il est délicat de dire de ne plus rien consommer qui en soit issu, sous peine de faire disparaître l'animal pour manque d'intérêt économique, car, contrairement au cheval, la vache, malgré qu'elle ait fait un travail nettement plus important, n'est pas considérée chez nous en occident comme un animal aussi noble que le cheval.

                          En même temps, quand on voit ce que foutaient les nobles, c'est p'tet plus insultant qu'autre chose pour les chevaux…

                          • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-2).

                            D'un côté tu t'offusques des animaux de compagnie arrachés à leur mères dès qu'ils sont sevrés (reste à définir le sevrage*) et de l'autre tu trouve normal d'arracher un veau à sa mère pour qu'elle nous donne du lait, hum. Moi perso je trouve ça cruel de faire faire des petits pour avoir du lait et de tuer ces mêmes petits avant même qu'ils se soient ébaudis.

                            *) il est assez commun d'entendre que le sevrage est l'âge où l'animal mange et ne tète plus. Un chaton par ex. commence à manger ~ vers un mois. Hors il peut continuer à s'allaiter jusqu'à plus de six mois, l'âge où la mère commence à en avoir marre et le repousse (plus ou moins) gentiment. Mais on préfère arracher le chaton tout mignon bien plutôt (deux mois est l'âge mini. en France), ce qui a pour effet l'attachement qu'il nous porte (pas le cas d'un chat de six mois).

                            « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

                  • [^] # Re: ça sert à quoi ?

                    Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                    Plus sérieusement, si quelqu'un veut s'offusquer du traitement des animaux, j'attend de cette personne qu'elle n'ait pas d'animaux domestiques, parce que, les animaux domestiques, on les arrache à leurs parents dès qu'ils sont sevrés.

                    Cela dis, si on pousse un peu l'analogie, ça ne devrais pas tant déplaire que ça, qu'un parent égorge ses enfants pour la graille?

                    En citation déformée d'une chanson: mangez-moi, mangez-moi, c'est le doux son du poulet qui supplie ouai, allez, ok, moinssez donc, moi, ça me fait rire (malgré l'horreur que ce genre de choses est en pratique, en rire est justement une façon pour moi de ne pas oublier que ça existe, dans certaines conditions) :D

    • [^] # Re: ça sert à quoi ?

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      L'utilité est de se simplifier la gestion des inputs et outputs du processus "poule", à savoir la bouffe et la boisson d'une part et la production d’œufs (et leur localisation) d'autre part ;-)

      Personnellement, comme j'envisage de construire un poulailler tantôt, c'est un projet qui va m'inspirer…
      Tout ce qui est alimentation solaire, reconnaissance d'images et gestion de l'approvisionnement en grains va me servir pour sûr.

      Je vais juste y ajouter une partie récupération d'eau de pluie et gestion de l'éclairage des lieux.

      Contre les renards, il me semble que la détection de terrier est 'overkill'. Il suffit de soigner la construction du sol du lieu (genre un mille-feuilles de dalles de jardin de récup puis grillage costaud puis re dalles de jardin et sable). Pour la protection contre les attaques aériennes, du grillage à poules fait très bien l'affaire contre les buses.

  • # Overengineering?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+7/-4). Dernière modification le 23/04/19 à 12:48.

    On entretient des poulaillers depuis des temps immémoriaux sans "objets connectés" (car le poulailler demande peu d'entretien mais un entretien régulier). Après lecture de l'article, je ne comprends pas quels problème l'outil est censé résoudre qu'un minimum de labeur manuel ne saurait résoudre.

    Du coup si je comprends l'intérêt pédagogique de construire un tel système, a-t-on vraiment besoin d'exploiter des enfants à l'autre bout du monde pour fabriquer des composants électroniques pour un poulailler connecté ? Ce modèle est-il scalable écologiquement ?

    • [^] # Re: Overengineering?

      Posté par . Évalué à 4 (+5/-2).

      La question sur le besoin peut être pertinente en fonction de l'échelle, là, à l'échelle de quelques geeks voulant s'amuser avec leur poulailler, je trouve la question impertinente. Si je la comprends, je pense qu'elle n'est pas honnête, la grande majorité des activités humaines ne répondent pas à un véritable besoin.

    • [^] # Re: Overengineering?

      Posté par . Évalué à 7 (+7/-2).

      "Depuis des temps immémoriaux" : https://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentum_ad_antiquitatem
      On a aussi fonctionné sans électricité durant 99% de l'histoire de l'humanité. Que fais-tu encore branché !?

      "a-t-on vraiment besoin d'exploiter etc."
      Alors qu'on avait vraiment besoin d'exploiter ces mêmes enfants pour que tu utilises tes composants pour troller sur linuxfr.org…
      Ton pi-hole est-il scalable écologiquement ?

      • [^] # Re: Overengineering?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-1).

        Alors qu'on avait vraiment besoin d'exploiter ces mêmes enfants pour que tu utilises tes composants pour troller sur linuxfr.org…

        Non. Après mon PC me sert à plein d'autres choses plus utiles (heureusement) et n'a pas été produit pour venir chatter spécifiquement sur LinuxFR. Contrairement aux objects connectés qui sont souvent achetés pour remplir une tâche spécifiquement.

        Ton pi-hole est-il scalable écologiquement ?

        Acheter un appareil par foyer pour remplir cet effet, non. En l'ocurrence, je le faisais tourner sur une infrastructure mutualisée (déjà existante) à l'échelle d'un immeuble dans un conteneur LXC. C'est déjà plus intéressant.

        Écologiquement, ça deviendrait intéressant de mettre ça en place à l'échelle de fournisseurs d'accès (c'est fou la quantité de trafic qu'on économise quand on vire la pub). Mais ce qu'on gagnerait écologiquement, on le perdrait politiquement en instaurant un système standardisé et généralisé de filtrage à-la-carte du FAI. Donc je ne suis pas du tout en train de dire qu'il faudrait faire ça.

        Après, si on tuait les GAFAMs et les mafias des télécoms pour revenir à des modèles plus fédérés et pair-à-pair, l'impact écologique serait considérable. Imagine si toutes les vidéos en ligne auxquelles on accède étaient distribuées en p2p et du coup servies depuis la source la plus proche..

        Oui, je pense que souvent on utilise trop de technologies pour essayer de répondre à des problèmes humains que la technique ne fait souvent qu'empirer. Des technologies plus simples mais plus adaptées à l'utilisation (sans obsolescence programée et sans anti-fonctionnalités) rendraient nos vies bien meilleure et réduiraient considérablement l'impact écologique de nos activités humaines. Du coup ça fait que je ne suis pas du tout antitech, contrairement à ce que ton commentaire laissait entendre.

        • [^] # Re: Overengineering?

          Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

          Le pire, c'est que, dans l'idée du gâchis écologique, je suis globalement d'accord. C'est dommage que tu y ajoutes une couche sociale (les enfants qui bossent… c'est certainement une réalité, mais je doute que ta façon de lutter résolve le problème, au contraire: plus les particuliers bricolent, plus il y aura de chances d'avoir des clients qui préfèrent éviter ça, les multi s'en foutent globalement à mon avis).

          Maintenant, je vais un peu jouer, pour le fun, sur la morale: son poulailler est automatisé, mais clairement pas pour optimiser le rendement, juste optimiser le temps dépensé par l'humain à s'en occuper.
          Si on diminue la complexité de maintenance d'un poulailler, n'est-il pas probable de voir de plus en plus de familles qui, de nos jours, ont les 2 parents qui bossent, avoir le temps de maintenir un poulailler et donc réduire l'élevage en batterie, les gens ayants moins de sacrifices à faire pour consommer "moins mal"?

          Oui, je pense que souvent on utilise trop de technologies pour essayer de répondre à des problèmes humains que la technique ne fait souvent qu'empirer. Des technologies plus simples mais plus adaptées à l'utilisation (sans obsolescence programée et sans anti-fonctionnalités) rendraient nos vies bien meilleure et réduiraient considérablement l'impact écologique de nos activités humaines. Du coup ça fait que je ne suis pas du tout antitech, contrairement à ce que ton commentaire laissait entendre.

          Du coup, je peux te poser quelques questions?
          C'est quoi, quand tu as le choix, ton environnement de bureau? Ton navigateur internet? Ton client mail?
          Utilises-tu un téléphone "intelligent" et, si oui, que t'apporte-t-il de plus qu'un bon vieux téléphone à touches type 3310?

          Pour y répondre en anticipation, sur mes PC j'utilise i3 en environnement de bureau, runit pour gérer les services, rxvt-unicode+zsh en guise d'explorateur de fichiers, vim pour éditer mes textes, LaTeX pour générer des trucs présentables, mpd pour gérer la musique, mpv pour la vidéo, mupdf pour les pdf, claws-mail pour, ben, les mails, et malheureusement firefox ou un des dérivés de chromium pour surfer. Malheureusement, car ces outils sont de monstrueuses usines à gaz à la stabilité et l'efficacité douteuse. Les compiler sois-même est hasardeux, mais les alternatives que je connaît ne supportent pas nombre des sites "modernes" bourrés de javascript.
          Mon environnement, à l'exception du navigateur web, me permets d'utiliser confortablement de vielles machines avec moins de 200 Mio de RAM et un processeur ancestral cadencé à moins de 700MHz.

          Tu dis ne pas être d'accord avec ce que j'appelle le bloat logiciel, du coup, je suis intéressé par tes choix, je suis toujours à la recherche de logiciels plus performants qui soient utilisables correctement… Quel est le fruit de tes recherches sur ce domaine?

          Ah, j'oubliais, oui, mon téléphone est une antiquité, et j'en suis bien plus content que tous les débilophones que l'on m'a refourgué en ayant pitié de moi (je n'exagère qu'a peine).
          Cela dit, il lui manque quelques features, notamment, j'aimerai pouvoir le brancher en RJ45, ça me serait utile dans mon taf, et puis, 12 touches, c'est limité. Alors j'ai commencé à schématiser un clavier 48 touches, le plus compact possible. Je voulais utiliser un écran de type e-ink avec, mais il semble que ça les flingue les rafraîchissements trop fréquents… pas encore assez creusé je pense. Le but? faire mon propre téléphone, adapté à mes besoins (je bricole du réseau au taf, même si je suis censé être devsys… et puis en fait ça m'éclate un peu aussi, mais me faudrait un outil open-hardware que je puisse hacker…)

          • [^] # Re: Overengineering?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

            n'est-il pas probable de voir de plus en plus de familles qui, de nos jours, ont les 2 parents qui bossent

            Malgré le phénomène des bullshit jobs, c'est très peu probable:
            - un couple avec deux personnes qui travaillent à temps plein, c'est plus réaliste là où il y a une concentration de travail c'est à dire en ville ; hors les poulailler sont souvent une affaire de campagne (à moins que tu ne veuilles bouffer des œufs pollués aux métaux lourds et autres saletés qu'on traîne dans notre environnement urbain)
            - malgré le phénomène des bullshit jobs (les personnes payées à "travailler" derrière un bureau sans rien produire), le système de travail/consommation ne pourra durer éternellement car il repose sur l'exploitation de millions de personnes et des ressources naturelles (et aucun des deux ne pourra durer éternellement)

            les enfants qui bossent… (…) plus les particuliers bricolent, plus il y aura de chances d'avoir des clients qui préfèrent éviter ça

            L'esclavage salarié (expression inventée au 19ème siècle par les ancienNEs esclaves aux Amériques) est le pilier central du système capitaliste. Tout ce qu'on trouve au supermarché et à Leroy Merlin a pour ingrédient central la souffrance humaine, ces derniers siècles, importée d'Afrique (cobalt, pétrole et autres), d'Amérique du Sud (notamment pour le lithium), et d'Asie (traitement/assemblage des matériaux).

            C'est quoi, quand tu as le choix, ton environnement de bureau? Ton navigateur internet? Ton client mail?

            Mon WM pendant longtemps était awesome, mon browser Firefox et mon client mail Thunderbird. Aujourd'hui, j'ai très envie de me mettre à i3 pour essayer, avec mutt comme client mail. J'utilise Gajim pour les communications instantanées sur XMPP, car j'attends que poezio supporte OMEMO pour retourner dessus.

            Utilises-tu un téléphone "intelligent" et, si oui, que t'apporte-t-il de plus qu'un bon vieux téléphone à touches type 3310?

            J'utilise un smartphone de récup sur LineageOS. En dehors des fonctions de téléphonie, je m'en sers exclusivement comme hotspot pour partager ma connexion dans les lieux qui n'ont pas leur box. Je ne suis pas du tout un fan du modèle technique et politique du téléphone portable.

            Quel est le fruit de tes recherches sur ce domaine?

            Pour l'instant, mon constat est qu'on est très mal partiEs. Après heureusement que y'a des personnes commme toi et moi pour se poser des questions. Peut-être qu'on arrivera un jour à trouver des réponses satisfaisantes ?

            D'ici là, je pense qu'on a beaucoup à faire pour la fédération et le P2P, ou un mélange des deux comme expérimente Peertube. Je pense que construire un web plus statique, décentralisé, avec des endpoints dynamiques mutualisés et pas de code exécuté côté client (JS/WASM) peut créer un modèle plus horizontal et plus écologique à la fois.

            Heureusement, il y a plein de personnes qui créent et expérimentent au quotidien! Je pense aux initiatives lowtech, you might not need JS, aux tilde servers du tildeverse, aux CHATONS, et à pleeeeeeeein d'autres initiatives. On a notre place à trouver là-dedans. Comme tu l'as sous-entendu dans ton commentaire, si on ne fait pas partie de la solution alors on fait partie du problème ;-)

            faire mon propre téléphone, adapté à mes besoins

            Trop stylé ! J'imagine que tu connais le Zerophone ? Qu'est-ce que tu en penses ? Est-ce que cela te semble être une bonne base de travail ? Ou tu comptes créer ton téléphone de zéro ?

    • [^] # Re: Overengineering?

      Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

      On n'a pas non plus vraiment besoin de fabriquer un poulailler. La poule est un oiseau forestier à la base, qu'elle se démerde pour se nourrir et s'abreuver. Qu'elle deale elle-même avec les renards, belettes, rats, buses et whatever ! Et qu'elle aille donc pondre où elle veut, on fera "chasse aux œufs" tous les jours ! :-)

      Et puis, quitte à fabriquer quand même le poulailler dont on n'a pas vraiment besoin, prenons bien garde de le faire grâce à des outils manuels produits par le forgeron local. Et du bois d'arbre du jardin !
      Parceque franchement, l'outillage électroportatif bourré de composants électroniques fabriqués par des enfants indonéso/pakistano/sino/vietnamiens c'est pas scalable écologiquement !

      D'ailleurs, est-il plus scalable écologiquement de passer du temps à construire et exploiter un poulailler (fût-il connecté) que de ne pas le faire et de bouffer des pizzas micro-ondes en regardant Hanouna à la télé ? Je pense que oui.

      Mais c'est hélas la somme des activités humaines qui ne l'est pas.

      • [^] # Re: Overengineering?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

        D'ailleurs, est-il plus scalable écologiquement de passer du temps à construire et exploiter un poulailler (fût-il connecté) que de ne pas le faire et de bouffer des pizzas micro-ondes en regardant Hanouna à la télé ? Je pense que oui.

        Pour sûr, y'a pas photo ! Mais à mon sens aucun des deux n'est souhaitable comme modèle de société ^

        prenons bien garde de le faire grâce à des outils manuels produits par le forgeron local. Et du bois d'arbre du jardin !

        Bah, quand tu peux, oui. C'est sûr que c'est plus compliqué en ville, mais construire en terre-paille avec une structure en bois des environs c'est très peu coûteux économiquement et l'impact écologique est proche de zéro. Après tu peux jouer le luxe et rajouter une fenêtre (industrielle) à ta maison mais même comme ça je pense que l'impact écologique de construire ta maison est moindre que de regarder une soirée la télé avec Hanouna en mangeant Pizza Hut ;-)

        • [^] # Re: Overengineering?

          Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

          prenons bien garde de le faire grâce à des outils manuels produits par le forgeron local. Et du bois d'arbre du jardin !
          C'est sûr que c'est plus compliqué en ville, mais construire en terre-paille avec une structure en bois des environs c'est très peu coûteux économiquement et l'impact écologique est proche de zéro.

          Ouai, donc tu barres déjà toute forme de métal, c'est bien ça? Non, parce que outre l'impact économique non négligeable, l'impact écologique de l'artisanat est pas dégueulasse: si tu as 100 artisans qui produisent chacuns 10 mètres carrés de grillages, et l'acheminent à moins de 10km de chez eux, j'ai du mal à croire qu'une usine qui produit 1000 mètres carrés de grillage pour les acheminer à moins de 1000 km soit moins écologique…
          Certes, le transport à un coût, mais la fonte et le travail du métal en a un qui est, à mon avis, bien plus élevé. Et, selon moi, ça vaut aussi pour le ciment, donc le béton.
          Pour le bois, c'est plus mitigé, mais il faut bien le maintenir, tant physiquement que temporellement. Physiquement, on peut utiliser des chevilles, mais temporellement, pour l'extérieur? Bah, à part le goudron ou les vernis, je vois pas.

          Je pense que limiter l'impact écologique d'une bâtisse, demeure humaine ou non, est plus complexe que juste faire appel à du local.

          • [^] # Re: Overengineering?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

            Ouai, donc tu barres déjà toute forme de métal, c'est bien ça?

            Je propose de bannir rien du tout ! Par contre, de fait pour l'habitatif, on a rarement besoin de métal.

            j'ai du mal à croire qu'une usine qui produit 1000 mètres carrés de grillage pour les acheminer à moins de 1000 km soit moins écologique…

            C'est tout à fait possible (même si ça dépend de beaucoup de facteurs). Je ne dis pas qu'une usine est forcément mauvaise, juste que c'est à étudier selon ce qu'elle produit et comment (et du coup son impact environnemental). Bien sûr, mutualiser les besoins (de production mais pas que) est un enjeu fondamental.

            Pour le bois, c'est plus mitigé, mais il faut bien le maintenir, tant physiquement que temporellement.

            Une structure en bois bien conçue a une durée de vie semblable a une durée de vie comparable aux structures en béton. Certes, une structure en béton renforcé bien étudiée pourrait durer bien plus, mais en pratique les économies réalisées sur les matériaux, l'étude et la main d'œuvre font que la plupart des maisons sont étudiées pour une cinquantaine d'années. Il s'agit d'une véritable obsolesence programmée de la maison.

            Après, pour faire tenir ton bois le mieux reste comme je suggérais au-dessus le terre-paille : un mélange de terre argileuse, de matière végétale sèche, et d'eau. Ça fait des maisons très peu coûteuses, très bien isolées, qui demandent peu d'entretien et qui ont une durée de vie très bonne.

            Si t'as jamais vu/fait du terre-paille, va jeter un coup d'œil. Ayant un grand-père qui fut maçon, j'étais très sceptique de ce genre de pratiques (on m'a appris à utiliser des parpaings), mais au final après avoir rencontré pas mal de monde qui pratique et dormi dans de telles maisons sans chauffage, je valide :-)

    • [^] # Re: Overengineering?

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

      je ne comprends pas quels problème l'outil est censé résoudre qu'un minimum de labeur manuel ne saurait résoudre.

      Le problème qu'avec un poulailler, l’entretien régulier c'est tous les jours ! 365 jours par an. Par tous les temps. Alors qu'avec un poulailler amélioré, tu peux te permettre quelques jours de vacances de temps en temps.

      • [^] # Re: Overengineering?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-1).

        Je comprends. Mais du coup c'est ce que j'entendais quand je disais qu'un peu de labeur manuel remplit le besoin : en général on peut trouver des personnes sympathiques dans le voisinage pour entretenir le poulailler quelques temps.

        Bon courage pour la suite de ton projet ! :-)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.