Journal Rien à voir avec l'informatique.......

Posté par .
Tags : aucun
0
29
juil.
2005
.........quoique Thierry Stoehr pourrait nous trouver des points communs.
Vous devez connaître Pergame: haut de lieu de l'antiquité Romaine et Hellène situé en Asie mineure.
vous pouvez en admirer des photos ici:
http://images.google.fr/images?q=Pergame&hl=fr&hs=rdW&l(...)
son histoire:
http://perso.wanadoo.fr/spqr/intr_perg.htm(...)

et bien sûr, article de wikipedia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pergame(...)

Et bizen, cette cité historique sera bientôt détruite:
http://www.info-grece.com/modules.php?name=Gallery&file=display(...)

On en parle aussi sur un site Turque:
http://www.kocoglu.com.tr/fr/caltikoru-en.htm(...)

et sur un site d'archéologue mondial:
http://p208.ezboard.com/ftalkinghistoryfrm18.showMessage?topicID=74(...)

PS: c'est prévu depuis longtemps, mais ce sera effectif dans 3 mois.
  • # De quoi tu parles?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai beau lire en long large t en travers... je ne comprend pas à quoi le mot "ce" se rapporte quand tu dis:
    PS: c'est prévu depuis longtemps, mais ce sera effectif dans 3 mois.

    Bref, je pige que dalle a ton journal....
    Entre ca et le précédent journal tout aussi incompréhensible, c'est la fête aujourd'hui
    • [^] # Re: De quoi tu parles?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour comprendre, il faut lire les liens, comme le troisième par exemple.
      • [^] # Re: De quoi tu parles?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        perdu, je voulais parler du 4ième /0\
        • [^] # Re: De quoi tu parles?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ah, c'est le "Bizen" qui m'a trompé... A la lecture du journal j'ai cru que c'était le nom d'une autre cité et j'ai pas percuté le rapport avec le reste de la choucroute...
          Je comprend mieux maintenant.
  • # Oui mais...

    Posté par . Évalué à 6.

    Pergame sera juste "englouti", ca a son charme aussi. --------->[ ]


    Non, mais plus sérieusement. Peut-on reprocher à un peuple de chercher à se développer. Peut-on raisonnablement empêcher l'élévation du niveau de confort des gens, (qui n'est pas bien haut d'ailleurs), pour de vieilles pierres et le plaisir des archéologues ?

    Un civilisation se construit toujours sur les bases d'une autre. On doit evidement garder les site archéologiques, interdire à un gugusse de faire un parc d'attraction sur un site archéologique de valeur, etc, etc...
    Mais là, le pays se développe, bon sang. Laissez les vivre.

    Pareil, en Chine. Peut-on reprocher le barrage des 3gorges ? Qui a la légitimité pour reprocher de telles choses ?
    Qui peut dire à un pays en voie de développement : Non, arrête, n'évolue pas sinon nos archéologues ne pourront plus remplir nos musées, nous écrire des livres et théoriser votre vie il y a 2000 ans. Non, ne faites pas vos cultures/maison ici, c'est notre terrain de jeux à nous.

    Question de priorité.
    • [^] # Re: Oui mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      Mouaif j'adore le "nos" archéologues, comme si la connaissance du passé antique n'avait d'interet que pour les occidentaux, comme si sur place il n'y avait pas d'archéologues locaux et autres pour se plaindre. Ah mais ouais les archéologues c'est des geignards onanistes bien sûr, toujours à râler pour quelques vieux cailloux sans intérêts et à laisser les populations locales crever le ventre vide.

      Ce n'est peut-être pas ce que tu as voulu dire mais c'est comme ça je le prend.

      Mais heureusement ces archéologues ont arrêté de se regarder le nombril de bourgeois diletants et se bougent le cul depuis des mois pour sauver tout ce qui peut l'être.
      • [^] # Re: Oui mais...

        Posté par . Évalué à 3.

        houla, ma position n'est pas aussi tranchée.

        Mon sentiment, c'est qu'on peut déplorer l'engloutissement, c'est bien de sauver ce qui peut l'être, c'est bien de faire un peu de com' autour, etc...
        MAIS, il serait débile de lancer des pétitions, s'echainer au colonnes, bloquer les chantiers...

        L'archéologie a sa place, mais n'est pas prééminente face à la vie des populations locales.
        • [^] # Re: Oui mais...

          Posté par . Évalué à 1.

          En même temps c'est pas le style de la maison de s'enchaîner à une colonne dorique, c'est pas greenpeace.

          Ici les gens qui étudient le site râlaient pour l'obtention de crédit qui permettrait de faire le boulot de sauvegarde correctement, ça n'a pas été désastreux que ça vu que l'UE a débloquer des fonds. Dans l'archéo on est habitué à voir se faire bétonner les sites, tout ce qu'on demande c'est de pouvoir faire le boulot de fouille préventive dans de bonnes conditions.

          Mais bon l'archéo c'est bien la dernière des priorités, maintenant les promoteurs en France peuvent faire appel à des boîtes privés pour s'occuper de ça et bien sûr ils vont prendre des types qui ne causeront pas trop de retard sur le planning. La culture et les sciences humaines c'est bien, mais un lotissement privé ça n'attend pas.

          Et pour ce qui est de l'intérêt local, crois moi que la présence d'un chantier archéo qui amène des mannes au niveau touristiques ainsi que des emplois comme manoeuvriers est plus apprécié par les populations du coin que les fonctionnaires qui les délogent. Enfin ça c'est ce que j'ai vu sur d'autres sites en Turquie qui ont eu la chance de finir sous les eaux...
    • [^] # Re: Oui mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      Le bien-être des populations locales, on peut en parler.
      Le barrage des Trois Gorges va déplacer plus d'un million de personnes, engloutir des centaines de villages. Je ne pense pas que le projet turc ait un aussi gros impact, mais il aura forcément des répercussions (pas très joyeuses, hein) sur la vie des populations locales.

      Un barrage hydroélectrique, c'est quand même typiquement le genre de projet dont les bienfaits se répartissent à l'échelle régionale ou nationale, alors que les désagréments sont bien confinés aux alentours immédiats du projet. Je ne dis pas que ce n'est pas une infrastructure utile, mais à mon avis le bien-être des populations locales n'est pas le meilleur critère en sa faveur.
      • [^] # Re: Oui mais...

        Posté par . Évalué à 3.

        > ... c'est quand même typiquement le genre de projet dont les bienfaits se répartissent à l'échelle régionale ou nationale, alors que les désagréments sont bien confinés aux alentours immédiats du projet...

        Comme pour tout. ex.: aeroport, autoroute, centrale nucléaire, grosse usine, incinérateur, décharge, chemin de fer, route, ...

        Tout le monde veut les bienfaits des ces trucs, mais pas à côté de chez soi. Ça s'appelle de l'égoisme, ou "l'interêt général", si on se place de l'autre point de vue.
  • # et après Pierre Tramo,

    Posté par . Évalué à 2.

    Thierry Stoehr \o/
  • # Abu Simbel

    Posté par . Évalué à 2.

    Il y a un précédent mais qui ne s'était pas terminé de la même façon.
    Lorsque l'Egypte a construit le barrage d'Assouan, les temples d'Abu Simbel auraient du être engloutis aussi. Mais ils ont fini par être déplacé quelques kilomètres plus loin, un boulot de titan.

    Et c'était dans les années 60. Je me demande pourquoi une solution comme ça n'a pas été mise en oeuvre dans ce cas la (j'imagine que c'est une question de sous mais bon ...).
    • [^] # Re: Abu Simbel

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Il y a de nombreuses différences.

      La principale est la taille : Abou Simbel est un temple, Pergame une ville.
      De plus déplacer un site à des conséquences désastreuses.

      Une ville ne pousse pas uniquement à la surface de la terre, mais aussi en profondeur.
      Pour déplacer le site, il faudrait le déplacer avec son sous-sol.

      Ca se fait, mais pour des sites menacé peu étendus.
      En Suisse, il y a quelques sites qui ont été déplacés pour être fouillé à l'abris dans des labos. Mais ils n'avaient pas la superficie de Pergame.

      De plus, le déplacement fige le site. Il faut effecuter un choix concernant ce qui sera conservé. Au delà, les informations sont considérées comme perdues.
      L'exemple d'Abou Simbel est frappant à cet égard. Ce n'est plus un site archéologique, c'est un musée!
      Au delà de ce qui a été déplacé, tout est perdu. Il est impossible par exemple de fouiller les alentours du site.

      Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.