Journal Mise à jour Mageia: attention danger

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
-8
16
mai
2018

Utilisateurs de Mageia, attention. Une grosse update est susceptible de complètement péter votre installation et vous faire perdre vos données si vous ne suivez pas a la lettre les instructions données sur le blog:
https://blog.mageia.org/en/2018/05/10/the-grand-update-brace-yourselves/#comment-8750

Il est fortement conseillé de faire un backup avant de commencer l'update.

Je signale au passage que mes commentaires sur le blog signalant le problème ont étés tout simplement supprimés sans la moindre explication. Certes le ton était un peu énervé sur le manque de fiabilité (le fait d'avoir perdu des données pour une connerie n'aide pas a rester zen), mais ça restait soft avec rien d'insultant non plus. Il est dommage de constater que la critique même constructive n'est pas acceptée sur leur blog.

  • # Mageia Version 6.1

    Posté par . Évalué à -4 (+2/-6).

    A noter qu'une iso version 6.1 serait en préparation contenant la dite grosse mise a jour. Si vous utilisez votre machine pour des taches importantes (machine du boulot ?), il est possible de patienter jusqu’à la publication de cette iso, pour faire une reinstall.

    Problème: aucune idée sur la date de disponibilité prévue de la dite iso. Et Mageia nous a habitué a de longs retards. C'est d'ailleurs une question qui était posée dans l'un de mes commentaires qui a été supprimé.

    • [^] # Re: Mageia Version 6.1

      Posté par . Évalué à 1 (+3/-2).

      si je puis me permettre, avec quel nom avez vous faire vos commentaires ?
      que je les recherche.

      • [^] # Re: Mageia Version 6.1

        Posté par . Évalué à -10 (+0/-14).

        Heu, ben y en a pas 36 quand même, ça devrait pas être bien compliqué a trouver non ? Non ? Comment ça, non ? Vous voulez dire que si, il y a de nombreux utilisateurs qui se plaignent d'un problème similaire dont vous avez également supprimés les commentaires ?

        • [^] # Re: Mageia Version 6.1

          Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

          Pouvez vous arreter de spéculer ? Je demande juste.

          Une question simple demande une réponse simple.

          Cela permet de voir si elle ne fait pas parti des commentaire non approuvés, ou des commentaires détectés comme spam, etc.

          J'essaye de faire de mon mieux pour répondre à ce soucis, je vous demande juste de la bonne volonté.

        • [^] # Re: Mageia Version 6.1

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 17/05/18 à 22:49.

          Honnêtement, si tu as laissé des commentaires sur ce ton, on peut comprendre que tes commentaires aient été supprimés. Même si on n'est pas satisfait, cela ne dispense pas de garder un minimum de courtoisie.

          • [^] # Re: Mageia Version 6.1

            Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+3/-8).

            Peu importe le ton avec mageia on est toujours prit pour du troll, et puis c'est jamais eux, c'est plasma qui n'est pas stable, c'est le kernel qui merde, c'est l'oiseau qui passe au dessus de leurs tetes…

            • [^] # Re: Mageia Version 6.1

              Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 19/05/18 à 14:28.

              Peu importe le ton

              Non. Étaler son mépris ou son agressivité n'a jamais aidé à se faire entendre, comprendre ou à faire passer une critique. C'est valable quelle que soit la distribution, quel que soit le forum ou l'espace de dialogue, sur Internet ou dans un bar.

  • # Quelles données ont été perdues?

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    C'est vrai qu'il peut y avoir plantage de l'environnement pendant la mise à jour, c'est pour ça qu'il est recommandé de désactiver le verrouillage automatique (ou alors faire la mise à jour depuis un autre bureau que plasma). Et dans ce cas on perdra d'éventuelles données sur lesquelles on était en train de travailler.

    Mais à part ça, quelles données as-tu perdu?

    • [^] # Re: Quelles données ont été perdues?

      Posté par . Évalué à -7 (+1/-8).

      Toutes mes données sont perdues. J'ai refait une installation de zéro, croyant pouvoir conserver mes données mais cela n’était pas le cas. Erreur de ma part sans doute, mais le processus d'installation manque de clarté sur ce point.

  • # Quel est vraiment la nature du problème ?

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

    L'article du blog n'est pas très claire sur l'origine de l'issue. Est-ce un problème générique de la non atomicité des gestionnaires de paquets (et donc on pourrait avoir le même type de soucis sur une Debian par exemple) ou est-ce un problème spécifique à rpm ou spécifique à Mageia ?

    Je suis surpris par les recommandations suggérées dans l'article, ça fait super peur comme migration, j'ai pas souvenir d'avoir déjà vu ça ailleurs.

    • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

      Posté par . Évalué à -5 (+1/-6).

      Je suis loin d’être un expert, mais la mise a jour s'est interrompue avec un message sur un conflit sur des fichiers. J'ai donc décidé de redémarrer: erreur au démarrage. Je ne suis pas un expert, je n'ai aucune idée de comment réparer cela, j'ai donc refait une installation de zéro, croyant pouvoir conserver mes données. Je me suis mal débrouillé et mes données ont été perdues lors de la réinstallation.

      • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-1).

        Mais tu avais des sauvegardes à jour n'est-ce pas ?

        • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

          Posté par . Évalué à -6 (+0/-6).

          Non. drakbackup n'est pas fonctionnel. J'ai bien copié par ci par la les fichiers importants sur un support USB, mais rien d'automatisé car aucun des outils de backup que j'ai pu tester sur Mageia n’étaient fonctionnels. C'est un problème récurrent sur cette distribution, des milliers de paquets sont disponibles, mais rares sont ceux qui fonctionnent véritablement.

          • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

            pourquoi tu l'utilises ?

            • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

              Posté par . Évalué à -8 (+3/-11).

              Car on me l'avait conseillé. Cette distribution était soit disant adaptée aux non-experts en informatique, mais je me rend compte que ça n'est vraiment pas le cas. En particulier quand on m'explique ici que tout est de ma faute, que je n'avais qu'a monter machin bidule en ligne de commande pour débugger la mise a jour foirée. Mon avis c'est qu'une mise a jour d'une version dite stable ne doit pas foirer comme ça, et si on est pas raisonnablement sur que c'est le cas alors on ne pousse pas une gigantesque mise a jour aux utilisateurs comme ça. Et si ça arrive malgré tout (les erreurs sont toujours possibles) la moindre des choses est de s'en excuser. Au lieu de cela on supprime les commentaires des utilisateurs mécontents comme si cela allait supprimer les problèmes. Ça m'a un peu refroidit sur Mageia et je vais maintenant repasser sur une distro qui ne propose que des mises a jour vraiment "stables" et testées (je penche pour Ubuntu car je l'utilisais auparavant et ça fonctionnait plutôt pas mal).

              • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

                euh … ce genre de problème peut arriver sur n'importe quelle distribution. si j'ai bien compris :
                - tu as eu un problème lorsque tu as tenté une mise à jour
                - comme tu ne savais pas reprendre le processus en ligne de commande, tu as fait une réinstallation
                - en réinstallant, tu n'as pas vu que ta partition home serait supprimé

                Le point 1 n'est pas propre à Mageia, ça m'est déjà arrivé sur Ubuntu. La différence est que je sais comment faire pour relancer une installation qui a échoué (certes ça m'agace à chaque fois, mais je sais le faire). Ca arrive même avec Windows.

                Le point 2 : ça peut se tenter mais c'est pas moins risqué que de tenter de rattrapper le problème à la ligne de commande.

                Le point 3 : là je sens le réflexe stupide de la plupart des utilisateurs : "suivant, suivant, suvant OK" sans lire ce qui est indiqué. Et ça m'étonnerait qu'une installation de mageia n'indique pas que l'installation supprime toutes les données du disque. La plupart des distributions que j'ai essayées le font. Et tu aurais utilisé Ubuntu pour faire la même chose, tu aurais eu le même problème.

              • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                Cette distribution était soit disant adaptée aux non-experts en informatique

                C'est vrai pour l'utilisation, mais pas son installation ni sa mise à jour. L'installation et la mise à jour sont toujours des opérations sensibles et qui peuvent potentiellement amener des complications. Ubuntu ne fait pas exception à la règle.

                Mon avis c'est qu'une mise a jour d'une version dite stable ne doit pas foirer comme ça, et si on est pas raisonnablement sur que c'est le cas alors on ne pousse pas une gigantesque mise a jour aux utilisateurs comme ça.

                Je suis d'accord. Cela aurait mérité plus d'explications. Un rappel de faire une sauvegarde avant la mise à jour n'aurait également pas été inutile. En tous, tu l'as appris à tes dépends : la prochaine fois que tu fais une mise à jour majeure, une montée de version, fais une sauvegarde avant.

                je vais maintenant repasser sur une distro qui ne propose que des mises a jour vraiment "stables" et testées (je penche pour Ubuntu

                Ubuntu s'est déjà aussi plantée sur ses mises à jour. Et a parfois aussi des problèmes de stabilité.

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à -2 (+2/-4).

                  En tous, tu l'as appris à tes dépends : la prochaine fois que tu fais une mise à jour majeure, une montée de version, fais une sauvegarde avant.

                  Il ne s'agit pas d'une mise a jour majeure, mais d'une mise a jour classique sur la version dite "stable". Pour je ne sais quelle raison ils ont décidé de pousser quelques centaines (milliers ?) de paquets mis a jour du jour au lendemain. Ne lisant pas leur blog quotidiennement, je n’était absolument pas au courant d'une mise a jour particulière et j'ai donc effectué une mise a jour comme en temps normal, sans précaution particulière.

                  J'ai utilisé Ubuntu pendant des années avant Mageia, et jamais je n'ai eu de problème majeur sur une version stable en appliquant simplement les mises a jour. Je ne parle pas du passage d'une version a l'autre d'Ubuntu, car c'est plus compliqué, mais dans ce cas précis il est possible de choisir le moment ou l'on effectue la mise a jour, afin que cela ne tombe pas a un moment ou l'on a un besoin urgent d'une machine fonctionnelle. Les mises a jour de sécurité sont quasi quotidiennes, et il n'est pas possible de prévoir a chaque petite mise a jour de ce type une longue indisponibilité de la machine.

                  Ubuntu s'est déjà aussi plantée sur ses mises à jour. Et a parfois aussi des problèmes de stabilité.

                  Des petits problème par ci par la, mais je n'ai jamais eu de problème de boot suite a l'application d'une mise a jour. En particulier je n'ai jamais vu de mise a jour de centaines de paquets d'un coup sur une version "stable".

                  • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                    Il ne s'agit pas d'une mise a jour majeure, mais d'une mise a jour classique sur la version dite "stable"

                    L'article du blog semble indiquer l'inverse. Je ne pense pas que Mageia fasse un article pour chaque mise à jour classique. ''Grand Update'' semble aussi signifier que ce n'est pas classique.

                    En particulier je n'ai jamais vu de mise a jour de centaines de paquets d'un coup sur une version "stable".

                    Pourtant c'est très fréquent sur Debian ou Fedora (je suppose que sous Ubuntu également). Mettre à jour beaucoup de paquets d'un coup ne pose généralement pas de problèmes. Une correction d'un bug ou d'un problème de sécurité peut entraîner des dizaines de modifications de paquets et c'est normal.

                    • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                      Posté par . Évalué à 0 (+2/-2).

                      L'article du blog semble indiquer l'inverse. Je ne pense pas que Mageia fasse un article pour chaque mise à jour classique. ''Grand Update'' semble aussi signifier que ce n'est pas classique.

                      C'est justement le problème, c'est une update qui est en pratique majeure, mais elle passe par le processus d'update normal pour les corrections de sécurité. Lorsque je passe d'une version majeure de la distribution a l'autre, je trouve cela tout a fait normal de devoir mettre a jour des milliers de paquets, et potentiellement résoudre des problèmes importants, on pourrait dire que c'est dans le contrat. Mais ici il ne s'agit pas du passage d'une version a une autre de la distribution, mais d'une simple utilisation de l'outil de mise a jour pour combler les problèmes de sécurité. D'autre part rien n'indique dans l'outil de mise a jour qu'il soit nécessaire de consulter le blog préalablement pour éviter tout problème. Je n'ai découvert l'article de blog qu’après avoir subit les problèmes de cette gigantesque mise a jour.

                      Pourtant c'est très fréquent sur Debian ou Fedora (je suppose que sous Ubuntu également). Mettre à jour beaucoup de paquets d'un coup ne pose généralement pas de problèmes. Une correction d'un bug ou d'un problème de sécurité peut entraîner des dizaines de modifications de paquets et c'est normal.

                      Ici on ne parle pas de dizaines de modifications de paquets mais bien plus. Je cite le blog:

                      In the remaining hours before the hdlists are regenerated, and we can all update our Mageia 6 systems with more than 400 packages (update – that’s 405 SRPMs, meaning 1362 rpms per arch), here’s some info – very important info – about the update process.

                      Il s'agit donc ici de 1362 paquets rpms par architecture qui sont mis a jour d'un seul coup. Le tout sur une version dite "stable".

                      • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Encore une fois le nombre n'est pas un souci. À titre d'exemple, ce matin j'ai mis à jour les paquets d'une Fedora qui avait été mise à jour il y a moins d'une semaine. Cela a mis à jour 431 paquets. La distribution fonctionne, avant et après redémarrage.

                        C'est justement le problème, c'est une update qui est en pratique majeure, mais elle passe par le processus d'update normal pour les corrections de sécurité.

                        C'est peut-être ça le problème. Si c'est véritablement une mise à jour majeure, cela aurait été peut-être plus pertinent d'en faire une montée de version de la distribution plutôt qu'une mise à jour de paquets. Je suppose que cela a été considéré comme une mise à jour conséquente mais "normale" et sans risque par l'équipe de Mageia. Dans ce cas, soit ils ont foiré leur mise à jour, soit cela a foiré juste pour toi pour une raison quelconque, par exemple parce que tu aurais installé des paquets de manière "non académique" sur ta distribution.

                        • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                          Posté par . Évalué à -1 (+2/-3).

                          Il est tout de même connu que l'un des objectifs de Fedora est de fournir des logiciels les plus a jour possible, il n'y a donc rien de surprenant a ce qu'il y a un grand nombre de mises a jour, et c'est la raison pour laquelle je n'ai pas choisis cette distribution.

                          Mageia de son cote propose des logiciels plutôt anciens. Si c'est en échange de stabilité ça me parait un bon compromis pour certains cas d'utilisation. Malheureusement le résultat semble être que l'on a aucun des deux, ni stabilité, ni logiciels récents.

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à 0 (+3/-3).

                  C'est vrai pour l'utilisation, mais pas son installation ni sa mise à jour. L'installation et la mise à jour sont toujours des opérations sensibles et qui peuvent potentiellement amener des complications. Ubuntu ne fait pas exception à la règle.

                  Les mises à jour pour boucher les trous de sécurité sont quasi quotidiennes et nécessaires si l'on souhaite une machine sécurisée. Si cette procédure ne peut être faite par des non-experts, alors en pratique l'utilisation de la distribution est réservée aux experts.

                  Si tu exclues la partie mise a jour de l'utilisation, alors bien sur que c'est accessible aux non-experts, mais c'est aussi le cas de la quasi totalité des distributions. Une fois installé et configuré je suis près a parier que le bureau KDE ou Gnome de OpenBSD est aussi accessible aux débutants que celui de Mageia, mais pourtant personne de sensé n'irait clamer que OpenBSD est un OS particulièrement adapté pour les débutants. Ce qui fait la différence entre les distributions, ce qui les rend ou non accessible aux non-experts ce sont justement les processus de mise a jour et de configuration, ainsi que la stabilité et le "risque" de ces mises a jour. Si tu exclues cela de "l'utilisation" alors la comparaison n'a aucun sens.

                  • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                    Ce qui fait la différence entre les distributions, ce qui les rend ou non accessible aux non-experts ce sont justement les processus de mise a jour et de configuration, ainsi que la stabilité et le "risque" de ces mises a jour.

                    Pour la configuration, effectivement une distribution pour les non experts doit pouvoir être configurée de manière simple.
                    En revanche, la mise à jour de paquets sous la plupart des distributions, mêmes les plus compliquées, est relativement triviale (je ne parle pas de la montée de version). Le risque d'une mise à jour de paquets, cela ne démontrerait pas la complexité d'une distribution, seulement éventuellement son manque de professionalisme.

          • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

            Posté par . Évalué à -1 (+0/-3).

            Pour ma part, je n'ai jamais aimé les outils de sauvegarde. Je préfère passer par cp et rsync, et ils fonctionnent très bien sous Mageia.

          • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

            Posté par (page perso) . Évalué à -5 (+1/-8). Dernière modification le 17/05/18 à 10:10.

            tu avais des sauvegardes à jour n'est-ce pas ?

            Non.

            Un mot qui est suffisant pour casser toute crédibilité et toute pertinence du journal (si il y en restait, vu le ton du journal et son absence d'explication sur ce qui peut arriver d'après toi) : ce mot montre juste qu'avant de communiquer publiquement sur un "problème" que tu aurais découvert, tu as même pas pris le temps d'apprendre les bases de gestion d'un ordinateur.
            Edit : plus loin tu parles de backup de qq jours, bon, ça réduit ce paragraphe.

            Même à ceux qui sont utilisateurs de base, on leur dit de faire des backups pour ne perdre que peu dans le cas où le disque meurt (ce qui arrive relativement souvent). Si c'est le disque qui avait lâché, tu aurais accusé le fabriquant de ne pas t'avoir prévenu?

            drakbackup n'est pas fonctionnel

            Ce n'est pas une raison pour le "non".

            On m'avait vendu une distribution pour débutants,

            Et il suffit qu'on te le dise pour que tu crois quelque chose? Wow… Je voudrai te faire un don pour compenser la perte de tes données, mais j'ai besoin de ton numéro de CB, date, CVC, comme je te le dis tu me croiras n'est-ce pas.
            bref : change d'amis et de conseilleurs.

            Mageia a déjà eu pas mal de critiques (surtout sur leur gestion olé olé de la sécurité, donc pour y mettre des données auxquelles tu tiens sans avoir backupé faut avoir une bonne raison), et n'est pas pour les débutants mais pour ceux qui savent pourquoi ils l'installent.

            • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

              Posté par . Évalué à -2 (+1/-3).

              Tu as volontairement ignoré la ligne suivante de mon commentaire: "J'ai bien copié par ci par la les fichiers importants sur un support USB, mais rien d'automatisé".

              Au final je n'ai rien perdu d'important, sinon beaucoup de temps.

              Et il suffit qu'on te le dise pour que tu crois quelque chose?

              N’étant pas un expert dans le domaine, j'ai tendance a écouter les avis de ceux qui en connaissent plus que moi. Généralement cela m'aide beaucoup dans mes choix, même si occasionnellement ce ne sont pas de bons conseils. On fait parfois des erreurs et voila, c'est comme ça que l'on apprend.

            • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

              Posté par . Évalué à 4 (+6/-4). Dernière modification le 17/05/18 à 10:36.

              tu as même pas pris le temps d'apprendre les bases de gestion d'un ordinateur.

              En fait, tu n'as pas la moindre idée de ce qu'est un débutant?

              Et il suffit qu'on te le dise pour que tu crois quelque chose?

              En fait, je crois réellement que tu n'as pas la moindre idée de ce qu'est un débutant.

              Il a dû être conseillé par quelqu'un exactement comme toi : péremptoire, sec, et totalement ignorant de ce qu'un être humain normal comprend sur le fonctionnement d'un ordinateur. Le mec a dû lui dire "Installe Mageia, c'est pour le débutants" exactement sur le même ton que tu lui dis "[ça] n'est pas pour les débutants mais pour ceux qui savent pourquoi ils l'installent."

              J'ai l'impression de me battre contre des moulins à vent quand j'essaye d'expliquer à des gens dont c'est le métier que non, c'est totalement anormal qu'un ordinateur puisse nuire de manière évidente à son utilisateur, et ce, même si l'utilisateur a fait une erreur. Je veux dire, c'est normal que certains outils mal utilisés puissent conduire à des accidents, mais c'est acceptable parce que c'est inévitable. Or, avec un ordinateur, c'est souvent facilement évitable, sauf qu'il existe une forme d'élitisme paternaliste du style «ah bah c'est bien fait, t'avais qu'à faire attention», voire «c'est comme ça qu'on apprend». Je trouve ça, pardonnez moi l'expression, complètement con. Quelqu'un qui a un grave accident de voiture, vous lui dites «ah ah, c'est bien fait, c'est comme ça qu'on apprend»?

              Les designs des ordinateurs devraient profondément s'inspirer des recherches en ergonomie, voire, pour ceux qui sont rebutés par des lectures techniques en dehors de leur champ de compétente, trivialement par le bon sens des lois de la robotique d'Asimov : 1. Ne pas nuire à des êtres humains, 2. Obéir à son utilisateur, 3. Se préserver. De manière triviale, le fonctionnement des systèmes Unix violent l'ordre de ces lois, en mettant systématiquement la loi 2 avant les autres, et même souvent la loi 3 avant la loi 1, voire en oubliant complètement les lois 1 et 3. Les smartphones désobéissent même souvent à la loi 2… Bref, rien dans le fonctionnement d'un ordinateur n'est conçu pour éviter les dégats, de manière à pouvoir systématiquement attribuer la faute à l'utilisateur. C'est une tactique évidente pour les boîtes qui vendent du logiciel, mais venant du logiciel libre, c'est quand même un peu plus étrange, sauf si tout le monde est imprégné du sentiment que c'est normal.

              Pour reprendre l'exemple de l'OP, ici, sa distribution s'est complètement torchée avec les trois lois de la robotique. Elle a gravement nui à un être humain, elle a ostentsiblement agi contre sa volonté en écrasant son /home, et en plus elle n'a même pas été foutue de s'autopréserver. L'observation pertinente serait que les erreurs de conception et de réalisation de la distribution sont totalement responsables de la situation. Mais au lieu de ça, la réaction de l'admin sys, c'est "ah mais tu avais dû monter ton /home n'importe comment", ou "c'est bien fait pour ta tronche, tu n'avais qu'à faire des sauvegardes". Tant que ces réactions là seront considérées comme normales, alors les relations homme-machine ne risquent pas de progresser…

              • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                À la fois je suis complètement d'accord avec toi, et à la fois je suis le premier à râler quand mon outil informatique a décidé de faire quelque chose tout seul ou a décidé de ne pas faire ce que je lui demande (donc à violer la loi 2) pour respecter la loi 1 – et parfois la 3 d'ailleurs.

                C'est très visible avec Windows, surtout dans ces dernières versions, qui met en place plein de mécanismes plus ou moins automatiques (antivirus non désactivable en permanence, mises à jour plus ou moins forcées…) pour éviter que l'outil soit cassé par manque de compétence et donc de maintien en état opérationnel de la part de l'utilisateur. Le résultat n'est pas forcément heureux d'ailleurs.

                Peut-être qu'il devrait y avoir deux informatiques : une d'outils, qui part du principe que l'utilisateur sait ce qu'il fait, et qui peut se torcher avec beaucoup de protections ; et une autre grand public qui devrait effectivement partir du principe que l'utilisateur n'a pas à connaitre les détails de fonctionnement ?

                La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Peut-être qu'il devrait y avoir deux informatiques : une d'outils, qui part du principe que l'utilisateur sait ce qu'il fait, et qui peut se torcher avec beaucoup de protections ; et une autre grand public qui devrait effectivement partir du principe que l'utilisateur n'a pas à connaitre les détails de fonctionnement ?

                  Oui. Je m'attends à ce qu'un GUI m'affiche une boite de dialogue de confirmation quand je fais clic droit > supprimer. En revanche, si en CLI je tape rm fichier je m'attends à ce que le fichier soit supprimé sans confirmation.

                  • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                    Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                    C’est pas logique. Pourquoi une attente différente selon que tu es en ligne de commande ou que tu utilises une interface graphique ?

                    • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                      Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                      C'est discutable, mais le débutant va utiliser la GUI, plus intuitive ; le confirmé aura accès à la CLI pour être en mode « fais ce que je te demandes sans discuter », ou pourra utiliser rm -i s'il veut une demande de confirmation.

                      • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                        Effectivement, on peut en discuter mais on peut considérer que par convention, historiquement, les lignes de commandes sous Unix partent du principe que l'utilisateur sait ce qu'il fait. Après on peut effectivement metttre en place des conventions d'alias ou de commandes "débutant" qui demandent confirmation à tout va et des alias ou commandes "avancées" qui ne demandent pas de confirmation.

                        L'autre raison de la non demande de confirmation des commandes shell est le fait que celles-ci doivent pouvoir être exécutées dans un script, dans ce cas de figure la demande de confirmation est problématique.

                        • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                          Posté par . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 21/05/18 à 21:23.

                          Je me demande pourquoi le concept de corbeille n’est pas présent à l’origine dans Unix (sauf erreur de ma part). On pourrait imaginer déclarer un espace donné à un endroit quelconque, par exemple dans /var/tmp, dans lequel serait copié chaque fichier supprimé, à la condition qu’il n’excède pas une certaine taille, soit : taille de l’espace reservé - taille du⋅es fichier⋅s que l’on peut supprimer par rotation (ie: le⋅s plus vieux ou le⋅s plus gros)

                          On aurait une rotation, donc une chance de retrouver une fichier supprimé suite à une mauvaise manipulation.

                          • BIN_PATH (chemin de la corbeille)
                          • BIN_SIZE (taille de l’espace réservé)
                          • MAX_FILE_SIZE (taille max. d’un seul fichier)
                          • MIN_FILE_SIZE (taille min. d’un seul fichier)
                          • NB_PURGE

                          NB_PURGE étant le nombre de fichiers maximum que l’on peut purger pour faire de la place à un autre fichier. Par défaut on aurait -1, c’est à dire qu’on pourrait vider entièrement la corbeille pour sauvegarder un nouveau fichier. Mais on peut vouloir empêcher le vidage de la corbeille si un fichier est trop volumineux. Ainsi un fichier d’une taille donnée serait sauvegardé si la corbeille est vide ou presque (car < MAX_FILE_SIZE) mais ne le serait pas si la corbeille est déjà remplie par d’autres fichiers.

                          Ensuite on pourrait définir des priorités selon le chemin du fichier ou son type… et permettre de conserver N versions… plus j’y pense et plus je me dis que ça doit forcément déjà exister… ça ressemble à backintime mais ce serait pas exactement ça…

              • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

                c'est totalement anormal qu'un ordinateur puisse nuire de manière évidente à son utilisateur, et ce, même si l'utilisateur a fait une erreur.

                Je crois que celle-là, elle est à encadrer. Dans le cas précis, je suis sur à 99% que lors de la réinstallation, l'utilisateur n'a pas bien lu ce que l'ordinateur lui disait (comme beaucoup de personnes qui se disent débutantes, et qui peuvent être intelligentes et brillantes par ailleurs et qui en viennent à perdre toute rationnalité lorsqu'elles se trouvent devant un ordinateur). La machine n'est pas là pour empêcher de faire ce que veut l'utilisateur, elle est là pour l'aider. Et si la machine dit à l'utilisateur que la procédure d'installation supprimera toues les données du disque et que l'utilisateur ne lit pas, ben c'est de sa responsabilité.

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

                  Dans le cas précis, je suis sur à 99% que lors de la réinstallation, l'utilisateur n'a pas bien lu ce que l'ordinateur lui disait

                  On s'en fout. Complètement. Tu es profondément injuste. La doc, la notice d'un médicament, les conseils d'un spécialiste, c'est seulement un petit maillon d'une chaine de sécurité. Dans l'ensemble des autres industries, personne ne considèrerait qu'une simple petite question ou qu'une information donnée peut-être dans une langue qui n'est pas maitrisée par l'utilisateur puisse constituer un élément de sécurité crédible.

                  La machine n'est pas là pour empêcher de faire ce que veut l'utilisateur, elle est là pour l'aider.

                  Exactement. La machine doit faire ce que veut l'utilisateur. Là, l'utilisateur ne voulait pas perdre ses données, et pourtant, la machine a perdu ses données. C'est donc que la machine a déconné, pas l'utilisateur. La machine a mal communiqué, son interface était inadaptée, le protocole qu'elle a suivi était suffisamment confus pour que l'utilisateur ait pu, par erreur, cliquer sur un truc qui a fait que la machine a fait le contraire de ce que souhaitait l'utilsateur. Encore une fois, dans n'importe quelle industrie, un tel problème serait immédiatement, sans aucune question, mise sur le compte d'un problème de la machine.

                  ben c'est de sa responsabilité.

                  Des clous. Dans le petit monde de l'informatique, peut-être, mais en dehors de ce monde, tu te goures complètement. Ce n'est pas pour rien que tous les objets de la vie quotidienne sont bourrés de détrompeurs, disjoncteurs, fusibles, doubles protections. Tout ça constitue des chaines de sécurité destinées à éviter les conséquences des erreurs des utilsiateurs, parce que l'erreur de l'utilisateur est quelque chose de normal, que toute machine automatique doit prévoir.

                  • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                    Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

                    On s'en fout. Complètement. Tu es profondément injuste.

                    Ben non, absolument pas, faut arrêter la dérespnsabilisation, d'autant plus que laplupart des gens cliquent sur "suivant, suivant, …" sans prendre la peine de lire ce qui est écrit (je ne parle pas de non compréhension, mais de ne pas lire). Ce raisonnement, qui consiste à deresponsabiliser les gens commence à me gaver, et rend les gens de plus en plus stupides. A un moment faut arrêter : dans le cas précis, tu as un processus d'installation, il te donne des indications, si tu ne les lis pas, c'est pas la faute de la machine. C'est la responsabilité de la personne qui décide de ne pas suivre les instructions ou de les ignorer.

                    Là, l'utilisateur ne voulait pas perdre ses données, et pourtant, la machine a perdu ses données.
                    parce qu'il n'a PAS lu que ses données peuvent être perdues. La machine lui a dit, mais il a décidé de ne pas écouter la machine.

                    La machine a mal communiqué, son interface était inadaptée, le protocole qu'elle a suivi était suffisamment confus pour que l'utilisateur ait pu, par erreur, cliquer sur un truc qui a fait que la machine a fait le contraire de ce que souhaitait l'utilsateur.

                    Va voir la copie d'écran plus haut, tu verras que c'est clair. Et des utilisateurs qui passent leur temps a faire suivant, suivant ok sans lire, j'en vois tous les jours (et j'avoue, je le fais parfois).

                    Dans le petit monde de l'informatique, peut-être, mais en dehors de ce monde, tu te goures complètement.

                    Absolument pas : si tu signes un contrat sans le lire, tu es tenu de te plier aux clauses de ce contrat. Idem pour le code de la route : il y a des signalisations (panneaux, lignes au sol) et si tu ne les regardes pas c'est de ta responsabilité.

                  • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-1).

                    L'ordinateur est un outil. Comme tout outil, mal utilisé, il peut arriver des accidents.

                    Si je suivais les recommandations d'arnaudeus, quand je me tape sur le doigt avec un marteau, ce serait donc la faute du marteau qui n'était pas correctement sécurisé pour que cela n'arrive pas…

                    C'est idiot, personne ne dira le contraire.

                    C'est le même principe avec un ordinateur. Tu te dois de maitriser ton outil et ce n'est inné pour personne, nous avons tous appris et nous en servir avec plus ou moins de réussite et de facilité. Ici, l'ordinateur a bien prévenu son utilisateur de ce qui allait se passer. L'utilisateur n'a pas fait attention et il s'est tapé sur les doigts.

                    Je rejoins mon VDD, il faut arrêter de déresponsabiliser l'utilisateur à tout va. D'autant plus quand il y a un maximum d'informations et de mécanismes pour qu'il ait un minimum de chances de se taper sur les doigts.

                    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                    • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                      Posté par . Évalué à 2 (+4/-2).

                      Je rejoins mon VDD, il faut arrêter de déresponsabiliser l'utilisateur à tout va. D'autant plus quand il y a un maximum d'informations et de mécanismes pour qu'il ait un minimum de chances de se taper sur les doigts.

                      Je vais me répéter, mais dans l'outil de mise a jour, il n'y a aucune indication sur le fait qu'il s'agisse d'une mise a jour majeur qui nécessiterait des précautions particulières. Pour savoir cela, il faut aller lire le blog, chose que je n'ai pas l'habitude de faire quotidiennement avant d'appliquer les mises a jour. Donc non, il n'y a pas un maximum d'informations et de mécanismes pour qu'il ait un minimum de chances de se taper sur les doigts.

              • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                Elle a gravement nui à un être humain, elle a ostentsiblement agi contre sa volonté en écrasant son /home

                Si le processus d'installation lui a indiqué qu'il allait perdre ses données, et quil ne l'a pas lu, la distrib, elle fait quoi ?

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à 5 (+5/-2). Dernière modification le 17/05/18 à 11:42.

                  Chez moi, j'ai un mixer qui ne se déclenche que si les deux ergots du couvercle entrent dans deux petits trous en même temps. Pourquoi? La notice du mixer explique pourtant évidemment qu'il est strictement interdit de faire tourner le mixer sans couvercle. Il est d'ailleurs objectivement stupide de faire tourner un mixeur sans couvercle, c'est super dangereux, et en plus ça va en foutre partout. Pourtant, les concepteurs du mixeur on ajouté non pas une, mais deux sécurités, de telle sorte que si on appuie d'une main sur l'interrupteur, et qu'on glisse de l'autre main un tournevis ou un couteau dans un petit trou, alors ça ne fonctionne pas. Il faut matériellement être deux personnes pour le faire fonctionner sans couvercle, ou passer du temps à fabriquer un outil destiné à contourner la sécurité.

                  Bah voila. Je trouve que c'est un bon exemple. Le design est fait de sorte qu'il soit strictement impossible de se blesser sans faire exprès. Et personne n'a jamais considéré qu'il était suffisant d'indiquer dans une notice qu'il était dangereux de faire ça, ou de poser une question style "confirmer oui/non". Dans l'industrie de l'informatique, il y a juste des pratiques historiques inadaptées.

                  et quil ne l'a pas lu,

                  Son truc ne bootait plus, donc de toutes manières, il n'avait pas le choix. Et puis, l'alternative, c'est quoi? Démonter l'ordi, récupérer le disque dur, trouver une autre machine pour le mettre en esclave? Ou alors trouver une autre machine, créer un live USB, rebooter sur un live USB, remonter la partition /home, en faire une copie sur un disque externe? Et si pas de disque externe, en commander un, attendre une semaine qu'il soit livré sans ordi fonctionnel? C'est n'importe quoi d'attendre ça d'un débutant ou de quelqu'un qui n'en a rien à secouer et qui veut juste avoir un ordi qui marche pour lire ses emails.

                  la distrib, elle fait quoi ?

                  Un mv de l'ancien /home vers /mnt/home.old? Ou peut-être simplement qu'elle peut faire ce qu'on attend de n'importe quelle distrib, qu'elle se réinstalle sans toucher au /home existant? Il veut réinstaller son système, il ne lui a jamais dit de toucher à ses données.

                  La distib, elle pourrait aussi se démerder pour que l'abort d'une mise à jour remette au moins le système dans son état précédent. Ça m'étonnerait qu'il fait fait Ctrl-C ou qu'il ait violemment rebooté, le machin lui a dit "ah merde conflit dans les paquets machin, j'arrête tout", et lui a laissé un système complètement déglingué. L'existence même de cette possibilité est anormale.

              • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 17/05/18 à 12:49.

                elle a ostentsiblement agi contre sa volonté

                Maintenant, si une personne te dis de tourner à droite, que tu tournes à droite, et que tu a un accident de bagnole car il fallait tourner à gauche et que la volonté de la personne était de dire "à gauche" mais que sa langue a fourché, faut-il coudre la langue des gens pour éviter de telle erreur ou dire de faire attention?
                Edit : l'exemple du marteau au dessus est meilleure : à ma connaissance personne n'a mis encore de protections à un marteau, et ourtant un marteau ça fait mal au doigt mal placé, tu veux interdire le marteau tel qu'il est de nos jours? Ou trouver la personne un peu bourrine si elle se plaint à la police que le marteau lui a fait mal au doigt?)

                C'est pour un exemple de juste au boutisme. Mais sur le principe, je suis d'accord avec toi qu'il faut protéger l'utilisateur normal le plus possible (sans que ce soit inutilisable, juste milieu à trouver comme toujours).

                Mais :
                - On parle d'une install de machine (le moment où il a perdu ses données, il a préféré faire une install que d'aller demander de l'aide à un professionel pour l'aider car il ne connaît pas assez), l'utilisateur normal ne le fait jamais, ou alors avec Windows et macOS à la limite (plus de monde, ils sont pros sur le sujet, même si des trolleurs vont dire que c'est le mal). La on a une personne qui install un OS pas adapté (une distro Linux pour PC de bureau, c'est tout sauf pour utilisateur ne connaissant pas. Mais alors prendre une distro Linux mineure…), ce n'est plus un utilisateur normal. Ce dont tu parles n'est pas le sujet ici.
                - Ma critique mais je l'ai mal exprimée certes est qu'une personne utilise un médium de geeks (sérieux, on parle encore "utilisateur normal" avec des moules LinuxFr? va falloir se renseigner…) pour pourrir des mainteneurs de distro sans pouvoir indiquer que le problème n'est pas l'interface chaise-clavier, sur une page de release alors que le problème semble une discussion d'UI générale.

                Je n'ai pas hésité à me foutre de la gueule des mainteneurs de Mageia quand ils utilisent des distros plus maintenues (c'est quand même une belle connerie), me voilà à les défendre contre un utilisateur mécontent qui utilise les médiums qu'il connait pour créer un bad buzz lors d'une sortie de version sur un truc qui ne semble pas avoir grand chose à voir (et pas reproductible ailleurs que chez une personne), avec du trolling (des mots "doux" et aucune explications pratique).

                Quand à me comparer à ceux qui lui ont conseillé Mageia, excuse-moi mais je ne conseille pas des trucs peu utilisés à des utilisateurs débutants, j'espère qu'au moins ça lui aura appris à choisir ses amis (non, les fans de Linux ne sont pas forcément des personnes objectives. Encore moins pour les fans de Mageia), si il continue à les croire c'est qu'il veut les emmerdes.

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à -2 (+2/-4).

                  me voilà à les défendre contre un utilisateur mécontent qui utilise les médiums qu'il connait pour créer un bad buzz lors d'une sortie de version sur un truc qui ne semble pas avoir grand chose à voir (et pas reproductible ailleurs que chez une personne), avec du trolling (des mots "doux" et aucune explications pratique).

                  Encore une fois, il ne s'agit pas de la sortie d'une nouvelle version, mais des mises a jour classiques de sécurité sur la version dite "stable". Qu'une mise a jour d'une version majeure a l'autre pose problème, je peux tout a fait le comprendre, mais ce n'est pas ce dont on parle ici.

                  pas reproductible ailleurs ? Ca je n'en sais rien, et c'est pour cette raison que j'ai posté sur le blog. Mais si mes commentaires ont été effaces, rien ne nous dit que ce n'est pas le cas d'autres utilisateurs ayant subis le problème.

                  Pour les explications pratique, j'ai donné les messages d'erreur obtenus dans mes commentaires sur le blog, mais ceux ci ont étés supprimés.

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à 0 (+3/-3).

                  Quand à me comparer à ceux qui lui ont conseillé Mageia, excuse-moi mais je ne conseille pas des trucs peu utilisés à des utilisateurs débutants, j'espère qu'au moins ça lui aura appris à choisir ses amis (non, les fans de Linux ne sont pas forcément des personnes objectives. Encore moins pour les fans de Mageia), si il continue à les croire c'est qu'il veut les emmerdes.

                  Mes amis ne sont pas les seuls a conseiller Mageia pour les débutants, une petite recherche sur internet permet de voir que c'est assez courant. Mais ceux qui donnent ces conseils ne sont souvent pas des débutants, et ne l'utilisent donc pas eux même. Si ils l'utilisaient ils pourraient voir que ce n'est pas un bon conseil. Ou alors la distribution était effectivement simple d'utilisation par le passé, mais la situation a évolué. Dans tous les cas il arrive a tout le monde de donner de mauvais conseils, l'erreur est humaine, et la question n'est pas simple.

                • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

                  Posté par . Évalué à 1 (+0/-1). Dernière modification le 18/05/18 à 08:25.

                  En fait rien, j'avais mal compris le début de ton commentaire …

            • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

              Posté par . Évalué à -2 (+1/-3).

              Sur la gestion de la sécurité, en effet ça ne semble pas joli joli, ils se sont même fait pirater leur base de données d'utilisateurs. cf http://blog.mageia.org/fr/2018/02/20/atteinte-a-la-securite/

              Mais qu'est ce qui m'a pris d'utiliser cette distribution ?

      • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

        Posté par . Évalué à 1 (+4/-3). Dernière modification le 16/05/18 à 19:56.

        J'ai fait plusieurs mise à jour sans problèmes, mais c'est pas pour ça que y en à pas..

        Dans ton cas, tu cumules 3 problèmes :
        1. Tu ne recommences pas la mise à jour pour terminer la transaction, pourquoi ?
        2. Tu redémarres et décides de réinstaller.. en fonction de l'erreur, tu peux agir différemment et chercher à booter en mode dégradé pour poursuivre la mise à jour ou restaurer GRUB ( je connais pas ton erreur au boot) ou faire un backup
        3. Tu reinstalles et tu fais une erreur qui formate tes données…

        Franchement, tu peux donner des détails? faire un mount, lancer MCC, voir les partitions, le répertoire dev, explique ce qui c'est passé !

        T'aurais pu diagnostiquer avec systemd..

        Si ça se trouve la partition n'est pas montée.. je fais plein d'installation, jamais j'ai perdu mon home. Faut vraiment le faire exprès..

        Enfin te plains pas de la date de sortie, t'as pas l'air de saisir que c'est compliqué les distributions.

        • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

          Posté par . Évalué à 0 (+4/-4).

          Je n'ai pas recommencé la mise a jour car impossible de démarrer la machine, erreur de boot.

          Je ne nie pas qu'un expert avec du temps devant lui aurait pu résoudre le problème de boot. Mais comme je l'ai dit je ne suis pas un expert.

          Bref, tout cela pour dire que Mageia n'est pas adapté aux débutants contrairement a ce que certains affirment. Du coté d'Ubuntu en 4 ans je n'ai jamais eu ce type de problème, et je me pose donc la question d'y retourner.

          On parle ici quand même de mise a jours sur une version prétendue stable. S'il faut savoir faire des mount et autres opérations en ligne de commande après une simple mise a jour alors non, la distribution n'est pas faite pour les débutants.

        • [^] # Re: Quel est vraiment la nature du problème ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          Franchement, tu peux donner des détails? faire un mount, lancer MCC, voir les partitions, le répertoire dev, explique ce qui c'est passé !
          T'aurais pu diagnostiquer avec systemd..

          Il est débutant. Donc non, il n'aurait pas pu faire tout ça. Un utilisateur de Linux qui n'est pas informaticien ne diagnostique pas avec systemd.

  • # communication breakdown (encore)

    Posté par . Évalué à 3 (+4/-2). Dernière modification le 17/05/18 à 00:44.

    je vois deux soucis dans ton journal :
    1 - une update de mageia (quelle version, quelle archi ?) qui pète tout
    2 - la suppression sauvage de tes commentaires par les modérateurs du blog Magéia

    J'utilise mga6 notamment sur mon ordi pro et j'ai effectivement rencontré un souci sur les MàJ : j'ai du redémarrer mon PC car l'accès au lecteurs réseaux (Cifs v2) ne m'étaient plus possible.
    C'est malheureux mais c'est supportable, et d'habitude, les MàJ, même de noyau, peuvent attendre que je décide le redémarrage sans causer de soucis.
    Tes propos alarmistes devraient m'inciter à être plus vigilant, et peut-être choisir une autre distro ou un autre OS mais pour l'instant je me sens à l'aise avec cet environnement.

    Ce qui m'inquiète plus, sur le fond, c'est le second point : le mauvais traitement par l'équipe magéia de ton problème.
    En général j'utilise l'IRC plutôt que les blogs pour demander du support, je tire mon chapeau au salon de Suse qui est impeccable sur la prise en charge de mes demandes d'aide, et pour mon expérience personnelle Magéia n'est pas en reste. Les tickets que j'ai pu créer sur leur bugzilla ont toujours été bien suivis.

    Si quelqu'un de leur équipe peut s'exprimer sur ce point, ça m'intéresse : j'ai toujours l'impression que cette excellente distro souffre d'un déficit en communication, par exemple autour des dates de sortie d'une nouvelle release ou sur leur charte graphique.

    merci

    • [^] # Re: communication breakdown (encore)

      Posté par . Évalué à -3 (+3/-6).

      Déjà, il faudrait commencer par respecter un peu le travail de ceux qui consacrent leur temps à faire évoluer les distributions, d'une manière générale. Ce n'est pas le cas de ce journal.

      Ensuite, supprimer le commentaire de quelqu'un qui ne sait pas ce qu'est une partition, ni le répertoire Home, et qui prétend que la mise à jour à effacer ces données, c'est totalement justifié, selon moi.

      Tu conviendras que celui qui efface ces données avec drakdisk (l'utilitaire de formatage Mageia) il le fait exprès (j'espère pour lui).

      • [^] # Re: communication breakdown (encore)

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

        Ensuite, supprimer le commentaire de quelqu'un qui ne sait pas ce qu'est une partition, ni le répertoire Home, et qui prétend que la mise à jour à effacer ces données, c'est totalement justifié, selon moi.

        Euh non. Ça s'appelle du sectarisme, selon moi.

        • [^] # Re: communication breakdown (encore)

          Posté par . Évalué à -1 (+1/-4).

          Non pas vraiment. Je te laisse aller voir la définition de sectarisme.

          Du reste, je ne connais pas Mageia mais la première chose que j'ai fais en lisant ce post c'est aller voir la doc officielle en français et il est clairement mentionné qu'une nouvelle installation va écraser toutes tes données.

          Comment choisir la meilleure méthode de mise à niveau-fr

          Nouvelle installation
          Avantages: Tout est propre, y compris /home.
          Inconvénients: Procédure plus longue et davantage de compétences nécessaires. Cela revient à une installation initiale, la configuration est entièrement à refaire.

          Du reste si en 2018 t'as plus de 12 ans et t'as toujours pas compris qu'il faut faire des backups, et s'assurer de pouvoir les restaurer facilement, c'est que tes données n'ont pas une importance capitale pour toi.

          • [^] # Re: communication breakdown (encore)

            Posté par . Évalué à 0 (+0/-0).

            En fait, pas défaut, ça écrase juste la partition ROOT. Le partitionnement automatique crée un home par défaut, et le reconnait à la réinstallation.

            de plus, sur les iso MAG6, tu peut restaurer ton grub ou booter en mode sans échèque pour faire des sauvegarde..

          • [^] # Re: communication breakdown (encore)

            Posté par . Évalué à -1 (+2/-3).

            J'ai des backups datant d'il y a quelques jours, c'est juste supra relou a restaurer en plus du temps perdu a tout réinstaller, recopier les données et reconfigurer.

            En 2018 ce qui me parait aberrant c'est qu'une simple mise a jour sur une version présentée comme "stable" casse tout et te force a restaurer tes backups. En ce qui me concerne je n'ai aucun besoin de toutes ces features qui te rajoutent des animations kikoolol ou je sais pas quoi d'autre dans Plasma, je veux juste un truc qui fonctionne, un truc solide sur lequel on peut compter, et ça n'est visiblement pas le cas de Mageia.

        • [^] # Re: communication breakdown (encore)

          Posté par . Évalué à 3 (+5/-2).

          Alarmer toute la presse, parce que tu sais pas installer une distribution, ça s'appelle jouer les victimes.

          Je ne suis pas sectaire, je ne critique pas le fait qu'il ne sache pas qqc, juste le fait qu'il s'en prend à la modération tout à fait justifié de ses commentaires.

          On est pas obligé d'aimer tout le monde, mais il faut savoir se remettre en question. Ces commentaires étaient hors sujet, point, pas la peine de jouer les journaliste d'investigation. LinuxFR n'est pas rémunérer au click…

          • [^] # Re: communication breakdown (encore)

            Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

            Pour avoir un certain nombre de fois modérateur, la suppression de message a toujours pour moi était une arme à ne presque jamais utiliser.

            C'est simple : ça pose un gros problème de transparence. Tu ne sais pas quand tu va devoir expliquer ou non tes choix et cacher des choses ne plaide jamais en faveur du modérateur. De plus le modérateur n'est pas infaillible pouvoir toujours revenir sur un acte de modération me paraît toujours nécessaire.

            Enfin et c'est le plus logique. Internet est grand. Si Mageia veut faire la police sur ses sites les gens iront ailleurs pour s'exprimer, là où les modérateurs en questions n'auront pas de contrôle. Et du coup c'est l'inverse de l'objectif initial : on voulait cacher c'est visible par plus de personnes.

            En quoi est-il nécessaire de supprimer un message ? Est-ce qu'il n'avait pas droit à une réponse ? Son incompétence doit être cachée ?

            • [^] # Re: communication breakdown (encore)

              Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

              +10000 pour ta réponse. Étant modérateur également je n'ai jamais supprimé de message (hors pub à la c*n).

              Si on se fait attaquer sur un topic sur notre forum, le but est d'y répondre calmement et de démonter les attaques une par une par des arguments concrets et carrés. Supprimer un topic reviens à dire que l'utilisateur a raison et dessert complètement les responsable du dit forum.
              Parfois il est arrivé aussi que la personne a la base avait créé un topic insultant puis au fil des pages et de commentaires des modérateurs et des autres utilisateurs, la personne se soit calmée puis des pistes d'amélioration ou autres en sont ressorties.
              Mais au moins ça fait pro et non dictateur.

            • [^] # Re: communication breakdown (encore)

              Posté par . Évalué à -3 (+0/-3).

              Je ne comprend pas la raison pour laquelle mes commentaires ont été supprimés. Mon but avec ces commentaires était déjà de m'assurer que les développeurs sont au courant du problème, pour ensuite le comprendre et si possible le résoudre. Ensuite pouvoir en discuter avec d'autres utilisateurs: les avertir du problème, et ensuite voir si il s'agit d'un problème isolé ou plus global. Supprimer ce type de commentaires pour tenter de maintenir l'illusion qu'il n'y a aucun problème c'est a mon avis se tirer une balle dans le pied car ce sont ces retours des utilisateurs qui devraient permettre d’améliorer le produit.

            • [^] # Re: communication breakdown (encore)

              Posté par . Évalué à 1 (+4/-3).

              Son incompétence doit être cachée ?

              Pour être claire je n'ai jamais prétendu être ultra compétent, au contraire j’admets volontiers ne pas y connaître grand chose en informatique. Si l'utilisation de Mageia est réservée aux gens hyper compétents en informatique, que cela soit dit clairement et je ne l'utiliserai pas. Par exemple il ne me viendrait pas a l’idée d'utiliser OpenBSD, et je respecte le fait qu'il y ait des OS dédiés aux utilisateurs avancés. Le problème c'est que Mageia est pour l'heure vendue comme une distribution pour les débutants, mais au moindre pépin on te dit que le problème vient de ton manque de compétence.

              • [^] # Re: communication breakdown (encore)

                Posté par . Évalué à -1 (+0/-1).

                on a dû réinstaller un Windows 10 ce matin, suite à une petite mise à jour qui a fait disparaître les interfaces réseaux.

                On PAIE pour ça … Windows 10 est-il un OS de geek? Tu veux qu'on parle des mise à jour d'iOS?

                C'est un boulot énorme de maintenir une distribution, et personnellement je suis demandeur de grosse mise à jour, c'est un symbole de vivacité, surtout que les fix de sécurité deviennent compliqué à backporter, ce qui oblige à utiliser des versions récentes.

                Vive les grosse mise à jour (penser à apprendre à les faire via la ligne de commande pour les relancer plus rapidement en cas de problèmes).

                • [^] # Re: communication breakdown (encore)

                  Posté par . Évalué à -2 (+0/-3).

                  On PAIE pour ça … Windows 10 est-il un OS de geek? Tu veux qu'on parle des mise à jour d'iOS?

                  Et donc critiquer Mageia (à tort ou non) doit être interdit ?

                  • [^] # Re: communication breakdown (encore)

                    Posté par . Évalué à -1 (+0/-1).

                    c'est pas ce que je dis. Je dis juste qu'il y a des problème partout, même pour les OS généraliste. Qu'un OS pour débutant, c'est une vue de l'esprit. ça n'existe pas. iOs, Android et même ChromeOS ont des problèmes de m.a.j.

                    ça empêche pas de critiquer.

            • [^] # Re: communication breakdown (encore)

              Posté par . Évalué à 6 (+6/-0).

              La réponse de la suppression est dans ce thread https://ml.mageia.org/l/arc/council/2018-05/msg00033.html
              J'ai fait remonté votre interrogation.

          • [^] # Re: communication breakdown (encore)

            Posté par . Évalué à -2 (+2/-4).

            Ces commentaires étaient hors sujet, point, pas la peine de jouer les journaliste d'investigation.

            Poster un commentaire signalant un problème dans une mise a jour sur un article de blog concernant cette mise a jour est donc selon toi hors sujet ? Je comprend donc que les seuls commentaires acceptés seraient donc les messages de congratulation pour le formidable travail effectué ?

      • [^] # Re: communication breakdown (encore)

        Posté par . Évalué à -4 (+1/-5).

        Tu conviendras que celui qui efface ces données avec drakdisk (l'utilitaire de formatage Mageia) il le fait exprès (j'espère pour lui).

        Ou alors il s'agit d'un bug dans drakdisk. Mais les développeurs ne semblent absolument pas intéressés pour en savoir plus. Aller hop on supprime le commentaire et le problème a disparu. Efficace et beaucoup moins fatiguant.

        • [^] # Re: communication breakdown (encore)

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Ou alors il s'agit d'un bug dans drakdisk.

          Cela me paraît très peu probable. Drakdisk est un vieil outil (cela date de Mandrake Linux) qui a fait ses preuves.

          Le problème que tu décris ressemble plus à un problème de dépendances de paquets qui a fait échoué la mise à jour. Tu l'as écrit toi-même: la mise a jour s'est interrompue avec un message sur un conflit sur des fichiers. Le vrai problème est là. Cela peut être dû à la distribution, qui a mal géré sa mise à jour de paquets. Cela peut venir aussi du fait que tu as installé plein de programmes bizarrement auparavant (genre des paquets que tu n'as pas récupéré auprès de la distribution) que la distribution n'a pas su mettre à jour. Ou que tu as supprimé des fichiers essentiels à des paquets. Bref, une erreur utilisateur, qui peut évidemment être involontaire et que tu peux faire sans t'en rendre compte. Mais le problème, c'est ce problème de paquets. Cela a mis la distribution dans un état instable, avec certains paquets mis à jour et d'autres non. Quand tu as redémarré ton ordi, la distribution ne démarrait plus. À ce moment là, tu avais encore toutes tes données.

          Tu as alors essayé de refaire marcher ta distribution, donc tu as fait divers trucs sans savoir exactement ce que tu faisais et la distribution (drakdisk sans doute) a écrasé tes données à ce moment là. Pas suite à un bug, mais parce que la distribution a compris que tu voulais faire ça. Cela peut être parce que les explications ne sont pas assez bien faites dans la distribution, ou parce que tu n'as pas l'habitude et tu as "mal" fait les choses, ou les deux.

          • [^] # Re: communication breakdown (encore)

            Posté par . Évalué à -4 (+1/-5).

            Le problème que tu décris ressemble plus à un problème de dépendances de paquets

            Il y a plusieurs problèmes différents. Tu mélanges tout. Je n'ai pas attribué le problème de mise a jour a drakdisk.

            Concernant drakdisk, il ne semble pas avoir correctement détecté mes partitions existantes. C'est sans doute un vieil outil qui a fait ses preuves, comme tu le dis, mais a l’époque de sa création je pense que l'UEFI n'existait pas. Et si ce n'est dans drakdisk, c'est peut-être dans une autre partie du process d'installation qu'il y a un problème. Mais peu importe, visiblement personne ne semble intéressé pour résoudre le problème ni même le comprendre, je vais donc simplement passer a une distribution un peu plus sérieuse.

            • [^] # Re: communication breakdown (encore)

              Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

              qui vous fait dire "que personne n'est interessé" ? pure spéculation non constructive.

              Mageia6 supporte l'UEFI, il y a eu un travail énorme fait dessus et beaucoup de QA.

              • [^] # Re: communication breakdown (encore)

                Posté par . Évalué à -3 (+2/-5).

                Excusez moi mais ce n'est pas de la "pure spéculation non constructive". J'ai posté des commentaires sur votre blog pour signaler le problème qui ont étés supprimes sans la moindre justification. Ensuite ici tout le monde m'est tombé dessus pour me dire que la cause du problème est mon incompétence. Vous êtes le premier a faire mine de vous intéresser au problème maintenant que le journal a pris un peu d'ampleur tout en m’accusant de ne pas être constructif.

            • [^] # Re: communication breakdown (encore)

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

              Je suis loin d’être un expert, mais la mise a jour s'est interrompue avec un message sur un conflit sur des fichiers. J'ai donc décidé de redémarrer: erreur au démarrage. Je ne suis pas un expert, je n'ai aucune idée de comment réparer cela, j'ai donc refait une installation de zéro, croyant pouvoir conserver mes données. Je me suis mal débrouillé et mes données ont été perdues lors de la réinstallation.

              C'est le message que tu as écrit plus haut. Donc je ne pense pas que je mélange tout quand je dis que le problème initial vient d'un problème de dépendance (ou de version) dans les paquets.

              C'est sans doute un vieil outil qui a fait ses preuves, comme tu le dis, mais a l’époque de sa création je pense que l'UEFI n'existait pas.

              UEFI a déjà plusieurs années, ce n'est pas si nouveau. Je suis certain que Drakdisk gère l'UEFI. Peut-être le gère t-il mal, je n'en sais rien.

              • [^] # Re: communication breakdown (encore)

                Posté par . Évalué à -2 (+1/-3).

                Donc je ne pense pas que je mélange tout quand je dis que le problème initial vient d'un problème de dépendance (ou de version) dans les paquets.

                On était ici en train de parler de drakdisk, pas du problème initial. Donc oui, tu mélange tout.

                Peut-être le gère t-il mal, je n'en sais rien.

                Voila, c'est exactement ce que j'ai dit plus haut. Je n'en sais rien non plus. C'est une supposition. En tout cas il semble bien y avoir un problème quelque-pars. Maintenant, vous vous obstinez a dire que le problème se situe entre la chaise et le clavier. Très bien. Moi c'est décidé je passe a une autre distro, et vous vous resterez avec vos bugs de partitionnement non corrigés.

                • [^] # Re: communication breakdown (encore)

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                  On était ici en train de parler de drakdisk, pas du problème initial. Donc oui, tu mélange tout.
                  Voila, c'est exactement ce que j'ai dit plus haut. Je n'en sais rien non plus.

                  Je mettais juste en exergue que tu attribues le problème à drakdisk, mais que tu n'as pas le moindre indice que ça puisse être ça. Tu le reconnais, d'ailleurs. J'insiste aussi sur le fait que drakdisk est généralement un logiciel très stable.

                  Moi c'est décidé je passe a une autre distro, et vous vous resterez avec vos bugs de partitionnement non corrigés.

                  Tu te contredis, puisque rien ne prouve que ce soit un bug de partitionnement. D'autre part, s'il y avait un bug, tu resteras aussi avec ce bug. Mageia est une distribution communautaire. Elle appartient à tout le monde. En outre peut-être qu'un bug présent chez Mageia est aussi présent chez d'autres distributions.

                  Maintenant, vous vous obstinez a dire que le problème se situe entre la chaise et le clavier

                  Je n'ai pas écrit ça. Le problème, c'est la mise à jour des paquets qui a foiré. Après, savoir pourquoi, sans avoir accès à ton ordinateur au moment du plantage, c'est compliqué. Si c'est dû à Mageia, leur QA devrait être en mesure de reproduire le souci.

        • [^] # Re: communication breakdown (encore)

          Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

          je ne connais pas du tout le code de diskdrake donc je ne parlerais pas sur ce point.

          Pour moi, en tant que bénévole, j'ai plutôt envie d'aider les gens qui demandent de l'aide, les personnes qui disent "votre truc c'est de la merde" j'ai moins envie ( même si je me connais je regarde quand même ce qui s'est passé ).

          Concernant la mise à jour de plasma, nous avons essayé de faire le maximum de QA dessus et les retours ont été plutôt positif, sinon la mise à jour n'aurait pas été validée.

          Je n'ai pas compris ce qui avait "planté" dans votre mise à jour "cassant votre système"

          • [^] # Re: communication breakdown (encore)

            Posté par . Évalué à -6 (+2/-8).

            J'ai signalé un problème, je n'ai pas dit "votre truc c'est de la merde". Suite a cela mes commentaires ont été supprimés sans même le début d'une explication. Pour vous, signaler un problème serait donc l’équivalent de dire "votre truc c'est de la merde". Bref, merci pour votre explication, cela me confirme dans l’idée de passer a une autre distro car Mageia n'est tout simplement pas adapté a mon utilisation. Aller, bon courage malgré tout pour la suite.

  • # Haters gonna hate

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 17/05/18 à 20:22.

    Franchement que ça se soit passé ou pas, vu le ton utilisé, les termes utilisés et l'acharnement, j'en ressors avec l'impression d'un gros troll ; je ne suis même pas sûr que tototititoto (en français ;) ait réellement fait ce qu'il dit, ni subi ce qu'il dit avoir subi de la part de l'équipe de MGA. AMHA c'est juste un bon vieux hater.
    (tototititoto pourrait au moins répondre à neoclust pour que celui-ci vérifie pourquoi son commentaire a disparu, le fait qu'il ne le fasse pas ne plaidant pas en sa faveur, et ne permet pas à l'équipe MGA de s'expliquer).

    • [^] # Re: Haters gonna hate

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      C'est probablement comme ça que les posts de foobarfoo ont été catégorisés.

      Reste qu'ils (dans les faits, je ne sais pas réellement qui sont les personnes qui modèrent les blogs) semblent modérer violemment quand même : https://ml.mageia.org/l/arc/council/2018-05/msg00037.html (lien que je trouve plus lisible que le lien posté par manuel plus haut (https://linuxfr.org/users/foobarfoo/journaux/mise-a-jour-mageia-attention-danger#comment-1739255) avec certes un recoupement des IPs et horaires.

      Il devrait faire comme ici : le contexte reste (qui, quand, ou dans le thread avec le message de l'équipe linuxfr qui a modérer le contenu.

      Sur la version française, il y a un commentaire "constructif" qui décrit bien la situation de foobarfoo sans aucun détail autres que le résultat.
      https://blog.mageia.org/fr/2018/05/15/problemes-lies-a-la-grande-mise-a-jour/#comments

      C'est dans la version en anglais, la suppression des posts ?

      Le bon coté des choses, c'est qu'au moins ils s'interrogent sur le sujet.

    • [^] # Re: Haters gonna hate

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      tototititoto (en français)

      Dans mon coin des bois, on traduit ça "plop plip plop" (une seule main) :p

    • [^] # Re: Haters gonna hate

      Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+2/-7).

      Non je ne pense pas, va voir sur leur forum, regarde un peu le nombre de demande d'aide depuis leurs mise a jour soit disant testé….
      https://www.mageialinux-online.org/forum/index.php

      Juste ce n'est pas testé et puis c'est tout c'est comme pour la version 6 qui a donné des soucis lors du passage de 5 -> 6

      • [^] # Re: Haters gonna hate

        Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

        Comme cela a été déjà dit, les bugs suite aux montés de version ne sont malheureusement pas l'apanage de Mageia.
        Je n'ai pas fait le tour des forums communautaires mais je suppose que l'on y trouve aussi plus d'entrée post MAJ.

        Et évidemment, dans ce cas, seuls les personnes ayant des problèmes postent. Ceux chez qui tout va bien, on en entend moins parler.

        Perso, je me considère relativement expérimenté mais la maj vers la dernière ubuntu s'est vautrée et sur un serveur avec peu de paquets "Desktop". Par contre, j'ai su la récupérer.

        J'ai une machine sous caudron, historiquement, j'ai débuté sous linux avec une Mandrake 7.
        Vu le nombre de versions et de paquets que l'on a vu passer autour de l'upgrade de Qt et de plasma, je pense que des tests ont été fait.

        Personnellement, je suis satisfait de cette distrib en rolling release et qui est plutôt stable avec un peu de prudence (comme pour des mises à jour de ce genre).

        Après la mode est de tirer à vue sur mageia depuis leur grosse boulette sur la sécurité de leurs serveurs et la communication qui allait autour…

  • # Suppression de commentaires

    Posté par . Évalué à 10 (+13/-0).

    Je signale au passage que mes commentaires sur le blog signalant le problème ont étés tout simplement supprimés sans la moindre explication. Certes le ton était un peu énervé sur le manque de fiabilité (le fait d'avoir perdu des données pour une connerie n'aide pas a rester zen), mais ça restait soft avec rien d'insultant non plus. Il est dommage de constater que la critique même constructive n'est pas acceptée sur leur blog.

    Je suis l'un des administrateurs du blog de Mageia, et j'ai en effet supprimé un certain nombre de commentaires sur le blog anglophone hier, après qu'on m'ait signalé ce qui semblé être un nombre suspect de commentaires tous fait à partir de nœuds Tor le même jour (testés via leur IP et Exonator).

    J'ai passé un bon moment à lire tous les commentaires, et bien qu'il y avait un mélange de commentaire négatifs, positifs, et de création de polémique et de jettage d'huile sur le feu dans les deux sens, j'ai en effet noté que la majorité de ceux fait le 15 mai (et certains le 14) venaient de nœuds Tor, contrairement à tous les commentaires que j'ai ensuite vérifié jusqu'à mi Avril.

    Comme cela semblait en effet être un effort concerté de désinformation, j'ai décidé de supprimer tous les commentaires fait depuis un nœud Tor ces derniers jours, qu'ils soient positifs, négatifs ou neutres. À noter que cela inclut de nombreux commentaires qui étaient en attente de modération, et pas seulement ceux que vous avez pu voir publiés.

    Je suis désolé si vos commentaires étaient légitimes et si leur correspondance avec un nœud Tor était fortuite (ou même si elle ne l'était pas, il est tout à fait acceptable d'utiliser Tor pour sa communication sur Internet, mais on peut comprendre que les personnes d'en face soient sur leurs gardes), mais plutôt que de faire un jugement de valeur sur chacun des commentaires, j'ai préféré simplement cacher tout le contenu en provenance de Tor (d'après Exonator).

    • [^] # Re: Suppression de commentaires

      Posté par . Évalué à 7 (+4/-0).

      Hmm… évidemment je n'ai pas lu les commentaires.

      Ce serait assez ironique, mais serait-il possible qu'il y ait une corrélation entre Tor et les soucis rencontrés pendant la mise à jour? Certains paquets liés à l'utilisation de Tor n'auraient pas permis la mise à jour correcte du système?

      Ça expliquerait certainement pourquoi tant d'utilisateurs avec une IP de noeud Tor viendraient se plaindre d'un seul coup.

      • [^] # Re: Suppression de commentaires

        Posté par . Évalué à -5 (+3/-5).

        En ce qui me concerne, je ne pense pas que cela soit lié car tor n'est pas installé a l'aide d'un paquet rpm mais d'un fichier tar, et je ne pense donc pas que cela puisse causer des conflits avec des paquets.

    • [^] # Re: Suppression de commentaires

      Posté par . Évalué à 9 (+14/-2).

      Je suis en effet utilisateur de tor. Merci pour l'explication, il s'agit donc d'un gros malentendu. Devant l’énervement suite a l’échec de la mise a jour, mes commentaires étaient en effet agressifs, et je comprend qu'ils puissent avoir étés reçus comme du troll. De mon coté j'ai pris cette suppression de commentaires comme une tentative de cacher les problèmes que pourraient rencontrer les utilisateurs, ce qui n’était visiblement pas le cas, et ce qui m'a conduit a écrire ce journal sous l’énervement. Bref, il s'agit surtout d'une incompréhension. Merci d'avoir clarifié les choses et merci pour votre travail sur ce projet.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.