freepius a écrit 40 commentaires

  • [^] # Re: Go

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et si JavaScript allait droit dans le mur ?. Évalué à 7.

    Ou alors il y a l'utilisation de micro-frameworks, qui offrent les composants minimaux et qui n'imposent souvent aucune organisation strict du code.

  • # Pavillon noir

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Oolite : un pare-feu dans l'espace. Évalué à 4.

    D'abords, bravo pour la dépêche… bien écrite et avec humour.

    Je suis bien trop jeune pour avoir connu ce jeu (27 ans), mais j'ai beaucoup joué à un autre, Pavillon noir, au gameplay très similaire. Ce jeu se déroulait, par contre, dans un univers de piraterie, dans les Caraïbes.
    J'en rêve souvent la nuit, tellement c'était trop cool !

    Quelqu'un sait si quelque chose de la sorte existe en libre, pour gnu/linux ?

    Sinon, je vais devoir m'essayer à Oolite. :-)

  • [^] # Re: Compte demandé

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 1.

    Ma foi, tu m'as convaincu.

    Ces systèmes de financement participatif se transforment, dans la grande majorité des utilisations, en systèmes de don participatif, c'est à dire : un don classique, mais dans un circuit potentiellement plus local, plus direct, plus humain, plus suivi, moins opaque…

    Elles deviennent des plateformes de don pour petits projets (qui n'auraient sinon pas les moyens techniques d'accéder au don).

    Pour ce qui est des intermédiaires, c'est vrai que, avec ce nouveau genre de financement/don, tout est beau, tout est super, ça créer une belle dynamique… alors, on ne prend plus garde aux petits malins qui pourraient vouloir surexploiter la situation.
    Et, probablement que ça devient le cas.

    Quid de l'investissement participatif ? Y'a-t-il des projets/plateformes qui jouent vraiment ce jeu ?
    Et quels sont les retours ?

    Je ne sais pas.

    Enfin tout ceci demande à être examiné.
    Si quelqu'un aurait un papier/rapport sur le sujet…

  • [^] # Re: Compte demandé

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 0.

    Je crois que j'ai l'esprit trop congestionné, ces jours-ci, pour avoir une réflexion profonde sur le sujet et rétorquer quelques contre-arguments.

    Ceci-dit, tes avis sont justes et bien formulés, d'un certain point de vue.

    Et c'est probablement là que la friction se fait.
    Les points de vue qui s'expriment (bien fondé du crowfunding vs. ineptie) partent de deux modèles sociétales très (trop) éloignés :

    • l'un, d'une logique économique purement formelle et calculée (capitalistique) : je n'ai rien contre, en soit… c'est un paradigme valable… mais, à mon sens, il est devenu trop froid et fait trop de mal.

    • l'autre, c'est l'envie actuelle (de nos sociétés occidentales) de remettre l'humain au centre des échanges sociétales, économiques en particulier (crowfunding, énergies locales, financements divers locaux, être co-propriétaire de…).

    Alors certes, les modalités d'expression (les modèles économiques, en particulier) de ce nouveau paradigme, de ce besoin sociétal, sont encore (très) approximatifs.
    Mais, ça se construit, ça avance inexorablement…

    Il y a plein de manières, aujourd'hui, qui sont des inepties au regard de la pratique capitaliste, mais qui marches, qui vivent, qui créent, qui fonctionnent…

    En tout cas, tes (contre-)arguments vont nourrir ma réflexion sur le sujet. Merci bien.

  • [^] # Re: Compte demandé

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 2.

    Pour la pré-commande, on pourrait aussi voir la chose comme ça :
    « Waou ! Ça serait un super bouquin ? Faut que je le soutienne, sinon il ne verra pas le jour ! » (parce que oui, ça peut arriver)

    Pour les goodies : un tirage photo, un dessin unique, une édition limitée… toutes ces choses peuvent avoir une réelle valeur, aussi bien artistique, que sentimentale ou pécuniaire.
    Ils peuvent donc représenter un vrai plus, pour celui qui a donné.
    (Imagines que tu donnes à un grand artiste en devenir…)

    Pour le cas de Grammalecte, on peut aussi voir la chose comme : payer une fonctionnalité logiciel, qui n'existera pas sinon.

    Et sinon (mais c'est un autre débat) : oui, dans nos sociétés occidentales, les classes >= moyennes ont effectivement (beaucoup) trop d'argent ! (même si elles passent leur temps à dire que non)

    Alors, c'est une (bonne ?) manière de redistribuer la richesse !

  • [^] # Re: Corrections

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 2.

    Comme quoi, j'avais tout à fait raison !
    Les linuxfriend sont des « oufs guedins » de la langue française.
    Et même de la typographie, quoi.
    Non mais où va-t-on ?!

  • [^] # Re: Compte demandé

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 6.

    Sur la plupart des sites de crowfunding, l'argent n'est donné au projet que s'il atteint 100% de l'objectif.

    Sinon, l'argent t'est redonné.

    Dans le cas « don anonyme + objectif non-atteint », comment fait-on ?
    Le site garde tout pour lui ?

    Un bon système serait : le système normal + une page de dons anonymes, qui vont direct dans la poche de l'initiateur du projet.

    Dans l'idée, je suis tout à fait d'accord avec toi.
    On devrait pouvoir participer à un projet, en le finançant, tout en restant anonyme et dans l'ombre (sans interagir ni participer autrement à ce dit-projet).

  • [^] # Re: Compte demandé

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 6.

    Tu peux également faire un don à Grammalecte, directement avec ta carte bleue, en passant par Paypal (pas besoin de compte).

    Sur la page « Télécharger » du site de Grammalecte (http://www.dicollecte.org/grammalecte/telecharger.php), il y a un bouton « Faire un don ».

  • [^] # Re: Compte demandé

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Grammalecte needs you !. Évalué à 3.

    T'inscrire à un tel site te permettra, peut-être, de participer régulièrement à des projets de financement participatif.

    Surtout que Ulule, en la matière, est une « référence » en France.

    M'enfin, le problème que tu soulèves est très important.
    En soit, il n'y a aucune raison que l'argent ne puisse pas circuler facilement et anonymement, sur internet qui plus est.

    Et donc, se lancer dans l'aventure d'une monnaie telle le BitCoin (et une plateforme telle ChangeTip).
    Pourtant, cette solution nécessite également une lourde mécanique, pour pouvoir l'utiliser.

    Dans le cas de Grammalecte, à toi de décider si le jeu en vaut la chandelle.

  • [^] # Re: No compatible source was found for this video

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Do not track !. Évalué à 2.

    J'ai eu ça au tout début.
    Peut-être est-ce du à la trop grande fréquentation ?

  • [^] # Re: worksforme

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Do not track !. Évalué à 2.

    Certes ! Lapsus…

  • [^] # Re: worksforme

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Do not track !. Évalué à 2.

    Autant pour moi, ça remarche.

    Le message d'erreur disait : « En raison d'une trop forte influence ou d'une incompatibilité de votre navigateur… ».

    Ça devait être la première raison, non la seconde. :-)

    Trop d'influence, ce matin !

  • [^] # Re: Quelle ironie

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 1.

    Si c'était Leboncoin qui bloquait, on devrait tout de même (il me semble) accéder à leur serveur et à une page de blocage ? Non ?

    Là, les requêtes vers Leboncoin ne semblaient pas aboutir.

    Mystère et boule de gomme arabique…

  • [^] # Re: Quelle ironie

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 1.

    Il me semble que Orange-Mali bloque certains sites web.
    Quand nous étions là-bas, par exemple, Leboncoin n'était pas disponible.
    Obligé de passer par un proxy.

    Qu'en est-il pour vous ?
    Vous êtes dans quel coin, au Mali ?

  • [^] # Re: Quoi d'autre ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 3.

    Oui exact. Et du coup, en France, la licence CC0 équivaut à la licence CC-BY.
    M'enfin, on chipote là ! :-)

  • [^] # Re: \o/

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 3.

    Quoi que… avec ces (foutus) réseaux sociaux et notre propension à exhiber notre vie privée, on leur mâche le travail.

    Et, avec un smartphone ordiphone, nous sommes tous un peu paparazzi, non ?

    Par exemple, cliquez-ici pour voir une photo de ma b… ! C'est de l'auto-paparazzisme.

  • [^] # Re: Quoi d'autre ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 1.

    Oui je sais, elle équivaut à un CC-BY.
    C'était histoire de dire, quoi.

  • [^] # Re: \o/

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 8.

    C'est clair (j'ai lu un article allant dans ce sens, sur Slate je crois).

    Malheureusement, comme le monde de l'édition, de la presse écrite, etc.
    Des mondes se meurent ; mais peut-être que d'autres naissent ?

    À chaque époque, ses disparitions de métiers, parfois même beaucoup plus brutales que ces métiers-là.

    Le fond ne disparait pas : rendre la réalité par la photographie.
    La pratique évolue, se bouleverse.

    Ceci-dit, c'est un très intéressant (et vrai) débat.

  • [^] # Re: Attribution

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 9.

    Creative Commons n'est pas une licence !
    Y a-t-il des libristes ici ? :-)

  • [^] # Re: Quoi d'autre ?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 6.

    En fait, Creative Commons n'est pas du tout une licence, mais une association à but non-lucratif.

    CC-BY, CC-BY-SA, CC-BY-ND, CC0… voici leurs licences.

    Mais sinon, j'ai aucun problème avec les crédits. Hein ?!
    Ne travestissez pas mon propos :-).
    D'ailleurs, mes photos sont en CC0 (transfert dans le domaine public), donc pas de nécessité de citer l'auteur.

    C'est juste que, en tant que « micro-militant libriste », il me semblait pertinent de leur préciser ce qu'est une licence libre.

    Car mettre « licence Creative Commons », c'est pas sérieux tellement c'est faux.

  • [^] # Re: Émission sur OSM

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Dessous des cartes + Creative Commons = ♥. Évalué à 3.

    Ou alors, ils mettent toutes les licences Creative Commons dans le même panier, par facilité d'esprit.

    Mieux vaudrait un « Par Truc Muche—CC-BY 3.0 ».

  • # Morbihan qui bouge !

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Forum social local du Morbihan - 31 janvier 2015. Évalué à 1.

    Content de voir une telle manifestation dans le Morbihan.
    Et le programme a l'air bien sympathique.
    J'en serais.

  • [^] # Re: service hebergement bibliothèque programmation web

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Framasoft veut dégoogliser Internet !. Évalué à 3.

    Peut-être que la bonne démarche serait : j'vais m'inscrire à la mailing list, je lance la discussion, je participe à réfléchir, à ébaucher, à maquetter, puis à implémenter.

    Plutôt que de «réaliser dans son coin et d'envoyer à Framasoft», viens élaborer ce projet avec/dans Framasoft. Ça semble plus sympathique et collégial.

    D'ailleurs, une discussion a été lancée : http://framalistes.org/sympa/arc/participer/2014-10/msg00098.html

  • [^] # Re: Relayé :-)

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Framasoft veut dégoogliser Internet !. Évalué à 10.

    C'est fou comme les gens ne veulent pas comprendre et s'accrochent à des arguments fallacieux (que les gens de Framasoft essayent de déconstruire/réfuter).

    Fallacieux, tout simplement parce qu'ils se trompent sur les intentions de Framasoft.

    Framasoft est une association loi 1901 !
    Voyez la comme la FDN, ce fournisseur d'accès internet associatif.

    Lorsque l'asso. FDN a eu trop d'adhérents/clients, elle a dit : «Stop ! Nous avons atteint la taille max. pour un fonctionnement à "taille humaine". Nous avons créé les outils pour que tous puissent forker, puissent essaimer l'idée d'un fournisseur d'accès internet associatif. Alors, faites-le vous-même, désormais. Nous vous soutiendrons.»

    Moralité, une 30aine ou plus d'assos filles indépendantes ont vu le jour.

    On peut voir/espérer les choses comme cela pour Framasoft.
    Moi en tout cas, c'est comme ça que je vois cette asso.

    Et la meilleure manière d'infléchir son futur, c'est d'y participer !

  • [^] # Re: service hebergement bibliothèque programmation web

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Framasoft veut dégoogliser Internet !. Évalué à 2.

    Reformulation : le service intéressant que tu pourrais proposer !

    Framasoft semble ouvrir très grand les bras à toutes les bonnes volontés.
    C'est une association loi 1901. Elle recherche/attend des personnes qui ont des idées et sont prêtes à les porter, à les mettre en place.

    Qui plus est, les gens de Framasoft, pour les suivre discrètement d'assez près, ne sont pas en majorité développeurs web.

    Je trouve ton idée intéressante.
    Étant moi-même un développeur web utilisant massivement des CDN, je serais content d'en trouver un associatif, communautaire, etc.

    Il ne tient qu'à toi, à lui, à moi, à nous… de proposer et porter un tel projet. Alors, intéressé ?