Journal Boursorama n’aime pas qu’on bloque des choses

Posté par . Licence CC by-sa
49
1
juin
2017

Bonjour tout le monde,

Je vais profiter de ne pas avoir de blog pour m’exprimer là‐dessus. C’est un peu moche et vous avez le droit de ne pas me pardonner.
Je suis client depuis un certain temps chez Boursorama et ça se dégrade de plus en plus, selon mon opinion. La dernière en date : Avertissement bloqueur de publicité chez Boursorama.

Donc, en fait, je suis devant une banque qui me dit qu’un bloqueur de publicités pourrait bloquer des éléments sur leur site. C’est très bien, c’est ce que je veux. S’il y a surblocage, il leur est très facile de fournir une liste des éléments à débloquer. Sinon, c’est qu’ils comptent bien utiliser des outils de pistage ou de publicité. Malheureusement, comme c’est rappelé sur leur page de recommandations :

Connectez‐vous en utilisant des ordinateurs sûrs.

Alors, je sais que j’exagère souvent, mais enfin, rassurez‐moi un peu, un ordinateur sûr, c’est quand même garanti en partie par un bloqueur de publicités, non ? Et si ma banque me donne des conseils comme « défais ta ceinture de sécurité, y a des airbags », c’est soit qu’ils font un truc louche, soit qu’ils sont incompétents, non ?

  • # ublock origin

    Posté par . Évalué à 8.

    chez moi ca bloque pas

    • [^] # Re: ublock origin

      Posté par . Évalué à 8.

      Tu pourrais peut-être lui filer tes listes de filtres activées, parceque si je regarde son scrinechote, l'auteur du journal utilise également ublock origin (c'est bon, mangez-en).

    • [^] # Re: ublock origin

      Posté par . Évalué à 1.

      Idem pour chez moi et au boulot (installation par défaut sans modifications)

    • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

      Posté par . Évalué à 6.

      Sinon faites un script Greasemonkey qui bloque la popup contre adblock. :-D

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

        Posté par . Évalué à 6.

        Plus simple : contacter Boursorama pour qu'ils arrêtent leurs conneries ou changer de banque.

        • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

          Posté par . Évalué à 5.

          Je l'ai fait, j'attends une réponse. Qui sera sûrement, en résumé : « lol, non ».

          • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

            Posté par . Évalué à 10.

            Si tu utilise les réseaus sociaux, et que leur réponse est de ce style, je t'encourage à faire du bruit autour de cette affaire.

        • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

          Posté par . Évalué à 2.

          Ou encore plus simple (je ne connais pas adblock) mais avec uBlock tu fais clic droit sur le truc qui te gêne, popup, fond gris -> bloquer cet élément et voilà.

          (A savoir qu'il y a des filtres anti-anti-adblock dispo : Adblock Warning Removal List​​​​​ et Anti-Adblock Killer)

          • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

            Posté par . Évalué à 10.

            Ce n'est pas plus simple du tout, au contraire : c'est juste cautionner quelque chose qui n'est pas admissible (je reprendrais l'adage "qui ne dit mot consent").

            C'est maintenant qu'il faut tenter de les empêcher, sinon, c'est une pratique qui va se généraliser.

            Un bloqueur de pub est un outil de sécurisation de son ordinateur : empêcher un client d'accéder à un service fourni en raison de la présence d'un bloqueur de pub, c'est comme si on lui interdisait un accès en raison de laprésence d'un antivirus.

            Comme je suis client chez eux, je vais leur faire savoir mon mécontentement, et j'invite tous les clients de cette banque à le faire (et mieux pour ceux qui ont un compte su les réseaux sociaux, faire le buzz à ce sujet pour les faire reculer).

            • [^] # Re: ublock origin || Greasemonkey

              Posté par . Évalué à 2.

              Entièrement d'accord, mais bon… Perso j'ai abandonné.

              Les entreprises privatisées… Rien que de m'imaginer les informaticiens qui ont inventé ça… Sérieusement le niveau de ces mecs… D'ailleurs, ils ont peut-être été forcés, ça devient tellement ridicule la fragmentation entre les différents secteurs de grosse entreprise, qui sait ? C'est ridicule.

  • # .

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il y a des cas où Adblock et consorts font un peu de zèle (une ressource dont le chemin correspond à une règle par hasard).

    Ensuite, il y a des cas plus gris. Par exemple j'ai bossé sur une appli web qui faisait du tracking à fins internes (écrans de stats etc), avec des appels Ajax sur /tracking, mais avec du code maison sans aucun partage des données avec Google ou autre. C'est le genre d'URL bloquée par Adblock, mais est-ce mal puisque c'est pour le bon fonctionnement de l'appli, et sans aucun rapport avec les GAFA (vous n'avez que ma parole bien sûr) ?

    Ceci dit l'avertissement dont il est question ici fait un peu "solution de facilité" au mieux (et "manipulation" au pire), si vraiment ça pose problème et on a les fesses propres, on peut aussi éviter d'avoir des routes avec /tracking/ ou /ad/.

    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 8.

      Il y a des cas où Adblock et consorts font un peu de zèle (une ressource dont le chemin correspond à une règle par hasard).

      Oui, j'ai ce problème avec l'accès à l'espace client particulier d'edf
      Il est farci de trackers et scripts externes en tout genre.
      Ublock origin et umatrix s'allume comme des sapins de noël.
      Même en mettant tout en liste liste blanche, la connexion ne s'effectue pas.
      Je n'ai pas réussi à trouver la ressource bloquée qui empêche la poursuite de l'authentification.

    • [^] # Re: .

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 02/06/17 à 10:28.

      Par exemple j'ai bossé sur une appli web qui faisait du tracking à fins internes

      Je m’étais posé la question de ne pas tenir compte de DNT sur mon Piwik perso (utilisé uniquement sur mon site perso).

      Mais franchement, celui qui active DNT ou un bloqueur de pub, c’est qu’il ne veut pas être pisté, point barre !

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 2.

        Je me suis posé la question aussi. Je suis susceptible d'activer DNT et j'ai définitivement un bloqueur de pub sur mon navigateur.

        Je ne veux pas être pisté par les gens qui font du business avec nos données personnelles, et je ne veux pas que mon navigateur consomme des ressources pour afficher des pubs, mais j'accepterais volontiers d'entrer dans les statistiques d'un site qui auto-héberge son instance de Piwik. Je ne pense pas être le seul dans ce cas.

        La question se pose et les outils d'aujourd'hui ne permettent pas de faire la différence entre quelqu'un comme moi et quelqu'un qui ne souhaite être pisté par personne (ce qui est compréhensible aussi).

        DNT ou non, uBlock Origin bloque Piwik par défaut donc que Piwik soit configuré pour respecter DNT ou non, cela ne change rien pour la personne qui est sensible au sujet et qui aura donc installé un bloqueur de publicité.

        Moi qui accepterait d'être pris en compte dans les stats des sites qui hébergent leur propre outil d'analyse et qui ne font pas de trafic avec mes données, je pourrais débloquer Piwik sur mon navigateur, mais je ne suis qu'un point de donnée. Ça n'aura pas beaucoup d'impact et ça ne résout pas le problème à grande échelle.

        • [^] # Re: .

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et comment tu fais la distinction entre le gentil tracker et le méchant tracker ? Comment tu fais pour savoir si je revends pas les données de mon piwik perso ?

          • [^] # Re: .

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 05/06/17 à 09:40.

            On ne peut pas savoir, je suis bien d'accord.

            Reste que DNT permet d'indiquer sa volonté de ne pas être pisté mais ne permet pas de dire "je ne veux pas être pisté mais je veux bien apparaître dans des statistiques de visites, si ces données ne sont pas revendues".

            Être pisté pour apparaître dans les stats de visites et être pisté pour subir de la publicité ciblée, c'est quand même deux problèmes bien différents et en mettant ton Piwik en place, tu sais bien si tu revends les données ou pas.

            Donc la question "Devrais-je respecter DNT quand je mets en place un Piwik ?" n'a pas une solution évidente pour moi.

            Maintenant, on peut débattre de la pertinence de DNT mais c'est une autre question. Je reste dans le cadre de la personne qui veut bien faire les choses et qui souhaite respecter la volonté de ses visiteurs.

  • # Quel genre de réponse attends-tu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cela fait longtemps que j'ai renoncé à savoir si les dirigeants (économiques, politiques…) des grandes sociétés (entreprises, états…) était malhonnêtes, incompétents ou même les 2 à la fois. J'ai par contre fini par admettre que l'on a les dirigeants que l'on mérite. Et sans doute les banques aussi. Dans ce cas précis qu'est-ce qui t'as décidé pour celle-ci ?

    Comme tu le sais sans doute c'est une filiale à 100% de la société générale, qui a trempé dans toutes les affaires sordides liées aux subprimes, qui se défausse sur ses traders (Kerviel) de ses spéculations insensées quand elles tournent mal, au cœur de l'affaire de blanchiment de l'argent dite sentier 2, qui finit par recourir aux deniers publics via deux prêts de 1,7 milliards d'euro (c'est qui les assistés ?), qui arrose ses cadres dirigeants de stock options, sans doute pour les récompenser de leur fabuleuse gestion… Je m’arrête là par pure flemme de recopier le web.

    Donc je subodore que ce n'est pas pour son sens de l'éthique que tu as choisi cette banque ? Pourquoi t'attendrais-tu à ce qu'elle se comporte différemment avec toi ? Et ne me dis pas qu'elles sont toutes les mêmes : la seule banque qui reste à peu-près un service publique, la banque postale, est resté relativement éloigné de ce merdier. Parce que la loi l'y contraignait.

    • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -10.

      Chouette, on va pas parler de technique de dev web mais d'éthique, d'économie,…

      Dans ce cas précis qu'est-ce qui t'as décidé pour celle-ci ?

      Et toi tu proposes quoi comme banque éthique (et crédible comme suggestion pour le bon peuple hein, si la suggestion c'est une association coopérative locale qui propose, au lieu d'une CB, de payer en monnaie altermondialiste valable uniquement dans les 5km autour de son unique "agence" (un squat), merci mais non merci) ?

      Parce que bon :

      Comme tu le sais sans doute c'est une filiale à 100% de la société générale, qui a trempé dans toutes les affaires sordides liées aux subprimes, qui se défausse sur ses traders (Kerviel) de ses spéculations insensées quand elles tournent mal, au cœur de l'affaire de blanchiment de l'argent dite sentier 2, qui finit par recourir aux deniers publics via deux prêts de 1,7 milliards d'euro (c'est qui les assistés ?), qui arrose ses cadres dirigeants de stock options, sans doute pour les récompenser de leur fabuleuse gestion… Je m’arrête là par pure flemme de recopier le web.

      Pour ma part je suis au LCL, alors niveau stock options je sais pas mais j'ai comme un doute qu'ils soient frileux, niveau traders j'ai envie de dire qu'ils se sont juste pas fait choper, je doute qu'ils crachent sur l'argent sale tant qu'il a été lavé, et niveau renflouement public tu me fais juste marrer avec ton prêt de fond de tiroir.

      la seule banque qui reste à peu-près un service publique, la banque postale, est resté relativement éloigné de ce merdier. Parce que la loi l'y contraignait.

      Ah mais en fait t'es un comique. La Poste Banquale, le pire truc qui existe sur terre…

      • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        La Poste Banquale, le pire truc qui existe sur terre…

        Ce serait gentil d'argumenter

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          On va y aller fort niveau argumentation : son personnel l'appelle "la Poste bancale".

          P.S. : vendredi, tout ça …

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Disons qu'une banque qui n'a pas d'agences physiques (ouvertes à des heures où tu n'es pas coincé à ton propre boulot, tant qu'à faire) pourrait au moins se permettre d'être un modèle de praticité dans sa version en ligne.

          Ma dernière expérience chez eux impliquait une agence fermant à 16h30 (oui, même tout fonctionnaire que je suis, je terminais plus tard que ça), et une interface web qui imposait de passer en personne à ton agence pour ajouter un destinataire de virement en ligne. Et on parle des années 2010, là. "Tu peux me faire un virement? - Ok, la semaine prochaine ça va?"

          Oh, et si tu voulais parler prêt, c'était au chef lieu d'arrondissement le plus proche, soit 20 bornes de voiture ou une heure de bus. Avec un rendez-vous à prendre trois semaines à l'avance dans le même genre de créneau horaire moisi que l'agence locale.

          Et, avant qu'on ne me rétorque que je n'avais qu'à pas habiter dans le Cantal, je précise que tout cela a eu lieu en Île de France.

          Donc bon, la banque postale…

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 02/06/17 à 08:52.

            Et, avant qu'on ne me rétorque que je n'avais qu'à pas habiter dans le Cantal, je précise que tout cela a eu lieu en Île de France.

            Evidemment, dans le Cantal c'est ouvert au moins jusqu'à 17h (voir 18h pour ceux qui ont la chance d'habiter dans le chef-lieu), il est tout à faire possible d'ajouter un destinataire de virement directement depuis l'interface web (depuis quand ? aucune idée) et les prêts se font dans n'importe quelle banque postale sans rendez-vous.

            Je suis même à peu près certain de ne pas me tromper quand je dis que nous au moins, nous ne faisons pas la queue quand nous y allons ;)

            Le problème, c'est peut-être l'Ile de France :)

            (c'est trolldi peut-être mais c'est véridique)

            La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Disons qu'une banque qui n'a pas d'agences physiques (ouvertes à des heures où tu n'es pas coincé à ton propre boulot, tant qu'à faire) pourrait au moins se permettre d'être un modèle de praticité dans sa version en ligne.

            La banque postale, c'est simplement la banque qui a le plus d'agences physiques en France. Parce que tu peux effectuer toute une série d'opérations dans tous les bureaux de poste, même les petits à la montagne.

            Ma dernière expérience chez eux impliquait une agence fermant à 16h30 (oui, même tout fonctionnaire que je suis, je terminais plus tard que ça), et une interface web qui imposait de passer en personne à ton agence pour ajouter un destinataire de virement en ligne. Et on parle des années 2010, là. "Tu peux me faire un virement? - Ok, la semaine prochaine ça va?"

            Il leur faut 48h pour activer un nouveau destinataire de virement. Mais on peut le faire en ligne, depuis longtemps (sur mon compte c'était possible dès 2009, grâce à un sms de confirmation - appelé "certicode"). À Paris il y a désormais des agences qui ouvrent le samedi.

            Oh, et si tu voulais parler prêt, c'était au chef lieu d'arrondissement le plus proche, soit 20 bornes de voiture ou une heure de bus. Avec un rendez-vous à prendre trois semaines à l'avance dans le même genre de créneau horaire moisi que l'agence locale.

            Pour un service très rapide avec des options personnalisées, la banque postale n'est sans doute pas le bon choix. Mais pour un service basique (gérer des comptes en banque, des cartes bancaires, une assurance vie, un prêt immobilier), c'est très bien, c'est sérieux, c'est moins cher que les autres banques. Effectivement, il faut prendre rendez-vous pour un prêt, personnellement je ne vois pas trop le souci, car je ne demande pas de prêt sur un coup de tête. Si tu connais ton conseiller à la banque postale et que tu as une urgence, il peut aussi se débrouiller pour t'avoir un rendez-vous rapidement (mon conseiller par exemple, a proposé de se voir le samedi alors que normalement il ne travaille pas et qu'il ne touche jamais de commission sur les "produits" qu'il refile à ses clients, comme quoi il y a des fonctionnaires sérieux et dévoués).

            • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oui, oui, moi aussi avant… certicode etc… puis un jour ça s'est arrêté et c'était encore un peu dispo pour les comptes pro, puis un jour pour les comptes pro il fallait aussi remplir un formulaire, l'envoyer etc…

              C'était avant.

              De nos jour, la Banque Postale est probablement une des pires banques qui puisse exister.

              Comme maintenant on peut changer de banque et faire transférer les autorisations gratuitement (et les oppositions aussi?), changer de banque est plus facile et moins coûteux.

              • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Oui, oui, moi aussi avant… certicode etc… puis un jour ça s'est arrêté et c'était encore un peu dispo pour les comptes pro, puis un jour pour les comptes pro il fallait aussi remplir un formulaire, l'envoyer etc…

                Ca existe toujours. Il y a nullement besoin d'aller en agence pour ajouter un destinataire, tout peut se faire en ligne. J'ai un de mes comptes chez eux.

                La banque postale s'est nettement améliorée ces dernières années. Si j'avais deux choses à leur reprocher ça serait :

                • Les couleurs bleu flashy qui piquent les yeux de leur interface en ligne.

                • Les frais fixes sur CB avec les changements de devises qui sont élevés ( mais tristement, dans la moyennes des banques francaises … )

                • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 06/06/17 à 11:54.

                  Ca existe toujours. Il y a nullement besoin d'aller en agence pour ajouter un destinataire, tout peut se faire en ligne. J'ai un de mes comptes chez eux.

                  Il faut différencier compte perso et pro.

                  Je connais quelqu'un qui a un compte perso à la banque postale: elle peut rajouter un destinataire de virement en effet; sur un compte association par contre, il faut envoyer un courrier. Ensuite je sais pas pour tous les types de comptes pros, et aussi s'il y a peut-être des options payantes (l'asso dont je parle a le minimum en options de compte), mais oui par défaut, un compte asso ne peut pas rajouter de destinataire. Cela ne m'étonne donc pas si c'est pareil pour d'autres types de compte "pro".

                  Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

            • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Parce que tu peux effectuer toute une série d'opérations dans tous les bureaux de poste, même les petits à la montagne.

              Même dans les agences postales communales (i.e. celles qui sont désormais tenues par des employés de mairie)? Parce qu'elles sont souvent très bien pour l'aspect postal, justement (amplitude horaire décalée par rapports aux bureaux de poste), mais bott(ai)ent en touche très souvent pour l'aspect bancaire.

              À Paris il y a désormais des agences qui ouvrent le samedi.

              Clairement, on n'arrête pas le progrès.

              Effectivement, il faut prendre rendez-vous pour un prêt, personnellement je ne vois pas trop le souci, car je ne demande pas de prêt sur un coup de tête.

              Certes non, mais quand tu es en recherche de prêt immobilier, trois semaines c'est long : tu as déjà vu toutes les banques (éventuellement plusieurs fois) quand tu arrive à voir la poste.

              Si tu connais ton conseiller à la banque postale et que tu as une urgence,

              Faut le connaître, déjà. Parce qu'un point sur lequel la banque postale s'est largement alignée, c'est la rotation des effectifs. Si tu vois pas ton banquier au moins une fois par an, tu as peu de chance d'avoir le même deux fois de suite.

              il peut aussi se débrouiller pour t'avoir un rendez-vous rapidement

              Juste. C'est par ce biais-là que j'avais eu droit à trois semaines ;)

              mon conseiller par exemple, a proposé de se voir le samedi alors que normalement il ne travaille pas

              Alors pour être honnête, ça a eu existé. L'ancien conseiller de ma femme était comme ça, apparemment. La nouvelle génération, c'est une autre paire de moufles.

              comme quoi il y a des fonctionnaires sérieux et dévoués

              J'ai jamais prétendu le contraire :)

              • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

                Posté par . Évalué à 5.

                Certes non, mais quand tu es en recherche de prêt immobilier, trois semaines c'est long : tu as déjà vu toutes les banques (éventuellement plusieurs fois) quand tu arrive à voir la poste.

                Et donc, quand tu arrive au rendez vous avec la poste, tu as déja dans la poche toutes les propositions des autres banques, que tu peux présenter en disant : "voulez vous me proposer mieux que cela s'il vous plait ?", ce qui est un argument très efficace selon des études statistiques personnelles.

                • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Et donc, quand tu arrive au rendez vous avec la poste, tu as déja dans la poche toutes les propositions des autres banques, que tu peux présenter en disant : "voulez vous me proposer mieux que cela s'il vous plait ?", ce qui est un argument très efficace selon des études statistiques personnelles.

                  Ouép. Les mêmes qui te répondent, en substance, "pas la peine de nous montrer ce que font les autres, on n'a aucune marge de manœuvre de toutes façons". Merci bonsoir.

            • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              comme quoi il y a des fonctionnaires sérieux

              Il me semble, pas fait de recherche, que la Banque Postale est une société privée anonyme (à but lucratif), faisant partie du Groupe La Poste :
              « La Poste est une entreprise française multimétiers, à la fois opérateur de services postaux (courrier, colis et express), banque, assurance, opérateur de téléphonie mobile, fournisseur de services numériques et de solutions commerce, commerce en ligne (marketing, logistique) et collecte et vente de données personnelles. La Poste et toutes ses filiales regroupées forment Le Groupe La Poste. » La_Poste_(entreprise_française)

              (c'est moi qui graisse)

              « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

              • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

                Posté par . Évalué à 2.

                comme quoi il y a des fonctionnaires sérieux

                Il me semble, pas fait de recherche, que la Banque Postale est une société privée anonyme (à but lucratif), faisant partie du Groupe La Poste

                Oui, La Poste est une S.A. … qui emploie encore quelques dizaines de milliers de fonctionnaires. La situation est d'ailleurs la même chez Orange où, de mémoire, les derniers ont été embauchés en 1997, avant la privatisation; j'imagine que ça doit être à peu près la même chose pour La Poste.

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 5.

            On est d'accord ^

            Mais perso je ne reproche pas les même choses à la Société Générale et à la Banque Postale !

            Le côté ergonomique et pratique de LBP me fait hurler, mais c'est finalement chez eux que mon compte pro revient le moins cher, et que mon prêt immobilier, même avec les tracasseries et la rigidité administrative (frais de dossier, etc…) a éliminé tous les challengers consultés.

            Mais tu as raison. 40 bornes pour discuter 4 fois le prêt, avec la dernière qui consistait à aller signer des documents "perdus", c'est… comment dire… navrant.

            • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Le côté ergonomique et pratique de LBP me fait hurler, mais c'est finalement chez eux que mon compte pro revient le moins cher, et que mon prêt immobilier, même avec les tracasseries et la rigidité administrative (frais de dossier, etc…) a éliminé tous les challengers consultés.

              De mémoire, ils avaient été dans les meilleurs aussi niveau prêt (en tous cas dans le top 2). Mais la complexité pour arriver à ce résultat, et la perspective de devoir se fader tout ça pendant l'ensemble du prêt travaux, on a juste abandonné.

              Mais tu as raison. 40 bornes pour discuter 4 fois le prêt, avec la dernière qui consistait à aller signer des documents "perdus", c'est… comment dire… navrant.

              Au delà de la pertes de doc (que je n'ai pas eu, n'ayant pas accepté leur offre), on a eu à poser au moins autant de récup' pour dialoguer avec la poste qu'avec l'ensemble des autres banques en lice. Çà compte, au bout d'un moment.

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 6.

            Moi j'ajoute mes destinataires de virement en ligne.
            J'ai été mis en contact très rapidement avec un conseiller immobilier à distance auquel je téléphonais régulièrement.
            Et globalement je suis satisfait.

            Et pourtant je suis à la Banque Postale. Dingue !

            Serait-ce à dire qu'il ne faut pas prendre son cas particulier pour une généralité ?

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

            • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Éventuellement, ça veut dire que ton cas particulier est plus récent que le mien, et que les choses se sont améliorées entre temps. Ou que la localisation géographique jouait plus qu'elle ne l'aurait dû. Ou que je suis poissard. Ou que j'ai rêvé tout ça. On n'arrivera probablement pas à trancher.

      • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Pour ma part je suis au LCL,

        T'es au Le Crédit Lyonnais?
        Ca me fait marrer des fois les marques, ca me rappelle ca http://www.dailymotion.com/video/xjuzs_les-nuls-le-chat-machine_news

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Et toi tu proposes quoi comme banque éthique […] ?

        La Nef et le Crédit Coopératif sont généralement considérées comme des banques éthiques:
        http://www.financeresponsable.org/entreprise.php

        Je ne sais pas si la Nef est toujours adossée au Crédit Coopératif pour fournir un compte courant et une CB (ils l'étaient au moment où j'avais regardé y'a 2~3 ans), mais en tout cas, j'ai un compte au crédit cooperatif et j'ai une CB qui marche très bien. Ils ont même un site web plutôt joli :)

        Tout n'est pas parfait, mais probablement pas pire que n'importe quelle banque.

        J'ai aussi mon compte principal à la banque postale, et comme dit au-dessous, ça serait bien que t'argumentes un peu car je sais pas de quoi tu parles. Ca fait 20 ans que j'y suis et j'ai jamais eu de souci avec eux.

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          +1 pour la Banque Postale pour le présent et la Nef pour l'avenir : ils ont l'autorisation pour gérer des livrets d'épargne, et les comptes courants arriveront d'ici un à deux ans.

          Mais éthique cela signifie moins d'intérêts…

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          A la Banque Postale, il n'y a pas de compte à terme, et dans ma ville, il n'y a plus de conseiller bancaire, il faut aller dans le bled d'à côté, alors que dans le même temps, au Crédit Mutuel il y a 3 conseillers pour t'accueillir tous les matins et tous les après-midi sur rendez-vous y compris le samedi. Voilà la différence avec la Banque Postale. Et le guichet de la poste, n'est plus ouvert que 4 après-midi par semaine pour 4000 habitants. Après, ils s'étonnent de perdre des clients.

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 6.

            A la Banque Postale, il n'y a pas de compte à terme

            Les comptes à terme, c’est un peu mort dans toutes les banques françaises à ma connaissance (et les rares qui en proposent encore, le font à des taux qui font passer le livret A pour un produit d’épargne hyper-performant…)

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Et le guichet de la poste, n'est plus ouvert que 4 après-midi par semaine pour 4000 habitants. Après, ils s'étonnent de perdre des clients.

            La poste, c'est aussi un service public. Les gens de ta ville votent-ils pour les partis qui défendent le servide public, ou pour ceux qui les démantèlent ? Je sais que ce n'est pas aussi simple que ça, mais parfois on a les services publics que l'on mérite (car on ne les défend pas).

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Je ne sais pas si la Nef est toujours adossée au Crédit Coopératif pour fournir un compte courant et une CB

          En effet, la Nef ne fournit toujours pas de compte courant pour les personnes physiques. Seulement les personnes morales.

          Sur le plan "éthique", je crois que la Nef l'emporte un peu sur le Crédit Coop (transparence totale des prêts accordés, écarts de salaire plus faible il me semble,…).

          Voir cette synthèse de l'étude d'Attac et des Amis de la Terre :
          http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/synthese_rapport_banques_2011.pdf

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 7.

            Crédit coopératif est une banque intégrée au système bancaire classique, mais avec un fonctionnement coopératif et une démarche éthique qui a ses limites ( une partie de ton argent part sur les marchés, tu n'as aucune garantie sur son usage). Elle propose exactement les mêmes services qu'une banque classique, ne fait pas son beurre sur les frais de tenu de compte, a des agences dans toutes les grandes villes. Elle propose des gadgets éthiques sous forme de dons. C'est la banque privilégiée des associations écolo etc.
            Elle a noué une partenariat, qui n'existe plus car la Nef aspire à être une banque à part entière, avec La Nef qui récupérait 70% de l'argent disponible sur les comptes courants et les livrets concernés.

            Le fonctionnement de La Nef est très facile à comprendre. D'un côté est recueille des fonds placés sur des livrets et d'autres produits financiers par ses sociétaires. De l'autre elle prête à des projets écologiques, sociaux et culturels exclusivement. Les dépôts des uns financent les prêts des autres. Les mensualités des seconds financent les rémunérations des premiers. On en oublierait presque que c'est fonctionnement originel d'une banque… Tout est transparent, l'intégralité des prêts accordés est publiée et l'information disponible à l'ensemble des sociétaires. Elle n'a pas d'agence à ma connaissance et depuis quelque années elle cherche à devenir une banque en ligne " plus grand public". Elle ne propose malheureusement pas encore de compte courant, mais des livrets. Elle est en fort développement.

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Bon, c'est vendredi, on a le droit…
          Pour des raisons éthiques ma société que j'en suis l'actionnaire, le fondateur et le gérant, avait pris son premier compte courant au CCoop. Ben, l'éthique c'est bien beau, mais faut aussi que la banque elle fasse bien son boulot. C'est même la première chose que je lui demande. Et en la matière, le CCoop a été particulièrement nul. Au point qu'on s'est demandé si ils voulaient pas qu'on parte (sans nous le dire explicitement).
          Bref, on est partis (au crédit mutuel. Dont on est à nouveau partis parce qu'ils savaient pas répondre à nos problématiques internationales -je sais pas pourquoi, on n'est pourtant pas des cas uniques. Mais ptet que des petites SARL qui font de l'international, c'est trop inhabituel et qu'ils ont pas l'organisation pour ça)

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            au crédit mutuel

            Cette banque qui achète tous les journaux de l’est ? Ces mêmes journaux qui vont publier des pub à peine masquées sous forme d’article ? Ou encore qui cachent les problèmes de sécurité, comme lorsque l’ensemble des clients avait accès aux données des autres clients ?

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 4.

            C'est marrant, j'y suis (au CCoop) à titre perso, et je ressens exactement la même chose.
            Franchement, on voit que leur politique commerciale ne vise pas l'expansion… Du coup j'ai aussi un compte au Crédit Bouse (pas taper! c'est historique de quand j'étais petit), seule solution pour pouvoir emprunter. C'est ballot.
            Sinon leurs services en ligne sont très bien AMHA.

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Le crédit coopératif est une "filliale" de BPCE: Natixis et ses placements douteux, un pdg qui flirte bon avec le conflit d’intérêt et qui intente des procès à la presse quand ça sort, les subprimes autant que les grandes autres… ça vend dur rêve en terme d'éthique. Je suis d'accord que leur discours est beaucoup plus sympa que les autres, mais en pratique c'est pas fou non plus.

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par . Évalué à 5.

          La Nef et le Crédit Coopératif sont généralement considérées comme des banques éthiques:
          http://www.financeresponsable.org/entreprise.php

          Faut juste être en accord avec le charlatanisme l'ésotérisme que sont l'anthroposophie, l'homéopathie ou la biodynamie .

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -2.

          J'ai aussi mon compte principal à la banque postale, et comme dit au-dessous, ça serait bien que t'argumentes un peu car je sais pas de quoi tu parles. Ca fait 20 ans que j'y suis et j'ai jamais eu de souci avec eux.

          Création : 1 janvier 2006

          Et ça c'est à +13 et moi -20 ? DLFP se met aux fake news ?

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 10.

            Les services financiers de la poste ne datent pas de 2006, que je sache.
            Je crois me rappeler des chéquiers "la poste" de mes parents dans les années 80, et wikipedia a l'air d'accord avec ca.

            Apres quand a savoir si la banque postale est juste un rebranding de la part de la poste, ou une nouvelle entité avec des services vraiment different, j'en sais trop rien. Mais ca parait pas délirant pour qq qui a ouvert un compte a la poste ya 20 de se considerer comme client de la meme banque pendant tout ce temps.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

            Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 03/06/17 à 09:09.

            Cela fait plus de 20 ans que je suis moi aussi client des services financiers (livrets et bancaires) de La Poste, et mes parents et grands-parents encore plus longtemps.

            D'ailleurs, à en croire cette page, les activités bancaires remontent au moins à 1918.

            Premier chèque postal le 10 janvier 1918

            Maintenant, concernant mon expérience personnelle, je dirais que j'ai eu une très mauvaise expérience des CCP de Montpellier pendant mes années d'étudiant ingénieur (il y a ~23 ans de cela) :

            1°/ Ma mère part 15 jours en Afrique rejoindre mon père qui y était en mission en oubliant de me verser les 3000 francs (~300 €, ou plutôt 630 € avec la correction de l'inflation) mensuels qui me servaient à vivre (loyer, carte orange, scolarité, bouffe, fringues).
            2°/ Elle me fait immédiatement un virement depuis l'Afrique, virement qui va mettre plus longtemps à arriver que depuis la France.
            3°/ Comme elle ne m'a pas prévenu, je continu à faire des petits chèques pour vivre (menu Quick Giant XL à 17 francs, etc.).
            4°/ Le virement qui aurait du être là n'est toujours pas arrivé après 2 semaines. Le loyer (1800 francs pour une chambre de bonne de 18 m², toilettes sur le palier) se prélève, mon compte passe en rouge, je suis immédiatement « interdit de chèque ». Le courrier m'informant m'est facturé (50 francs il me semble).
            5°/ Première conséquence, comme avant l'interdit j'avais fait des chèques pour vivre, chaque chèque qui se présente est refusé, et pour chacun d'entre eux — aussi dérisoire puisse être son montant (10 à 20 francs) —, mon compte est prélevé de 140 francs de frais pour rejet (ouais, on me refuse l'encaissement de chèques de 10~20 francs pour solde insuffisant, mais on me ponctionne 140 francs sur mon compte, logique). Du coup, mon compte est à −3000 francs.
            6°/ Très étrangement, le lendemain de mon interdit de chèque, le mandat de ma mère est crédité sur mon compte. Pas de bol (ou coïncidence), les 3000 francs qui auraient du conserver mon compte dans le vert comme d'habitude ont été très largement bouffés par les frais de rejets. Mon compte postal reste donc en négatif de pas grand chose…
            7°/ Ma mère m'envoie de quoi compléter en urgence.
            8°/ Pas de bol, il restait encore quelques chèques qui ne s'étaient pas présentés. Les 3000 francs qu'elle m'envoie à nouveau ne suffisent donc pas à faire repasser mon compte dans le vert, je reste à −1000 francs, et passe d'office en « interdit bancaire », et le courrier m'informant m'est à nouveau facturé (~50 francs de mémoire). Au total, j'ai eu 48 chèques de 10~20 francs rejetés, et 48×140 francs (6720 francs) de frais pour rejet de chèque automatiquement débités de mon compte…
            9°/ Cela fait 1 mois que je n'ai plus rien pour vivre, j'ai (très peu) mangé les 15 premiers jours avec les 50 francs (7,5 €, ou plutôt 10,50 € d'aujourd'hui) qu'il me restait en poche. Je n'ai rien mangé les 15 jours suivants.
            10°/ Ma mère, qui est revenue en France, me verse à nouveau de l'argent pour repasser mon compte dans le vert, et que j'ai de quoi vivre.
            11°/ Pas de bol, mon compte reste interdit bancaire, pour débloquer la situation, La Poste (CCP de Montpellier) me réclame de leur retourner la preuve que j'ai acquitté mes dettes (les chèques émis rejetés, que je dois aller payer en liquide auprès de chaque commerçant), et d'adjoindre un timbre-amende à 120 francs pour chacun d'entre eux. 48×120 = 5760 francs de timbres-amendes…
            12°/ Finalement, de coups de téléphone en coups de téléphone (en cramant les unités de cartes hors de prix) je sors enfin des CCP de Montpellier et tombe sur une fonctionnaire compréhensive, qui hallucine de voir le traitement auquel j'ai été soumis. Elle fait tomber le nombre de timbres-amendes réclamés à 7 (ceux que j'avais déjà retourné) et débloque mon compte.

            Bilan des courses, alors qu'à aucun moment je n'ai dépensé plus que l'argent que je recevais, et alors que si les 3000 francs de virement avaient été encaissés dans le délai dans lequel il était prévu qu'ils arrivent (retard « inexplicable », enculage total avec un encaissement le lendemain de l'interdit), je ne serais jamais passé dans le rouge, à aucun moment.

            Au final, cette histoire aura coûté pas loin de 8000 francs (1 680 € actuels) totalement indus à mes parents. Somme qu'ils m'ont ensuite reproché pendant des années, et qui aura valu qu'ils ne dépensent ensuite plus rien pour moi, mon père m'en ayant gardé une rancune tenace — pour être gentil, parce qu'on pourrait facilement parler de haine. J'ai du alors travailler pour payer mes études, m'habiller, manger, payer ma voiture, mon assurance, mon essence, etc. Mais même là c'était encore insuffisant, il m'a foutu à la porte de chez lui à plusieurs reprises, et comme j'ai toujours eu horreur de mendier de l'aide ou même d'accepter celle de mes amis qui m'en proposaient, ben je dormais dehors, et à 19 ans il m'est arrivé de dormir 2 semaines sur une plage en plein hiver (coup de bol, la mairie n'avait pas fait fermer le robinet de rinçage des pieds, j'y prenais ma douche glacée tous les matins). :D

            Formidable leçon de vie, qui aura eu énormément de conséquences, et m'aura appris beaucoup de choses, à la dure… C'est marrant comment des petits éléments isolés peuvent en réalité avoir une influence considérable sur le déroulement de nos vies, jusqu'à en modifier le cours.

            Évidemment, j'en ai énormément voulu à la Poste, la gestion a été calamiteuse, à la limite de l'arnaque même. Les CCP de Montpellier ont refusé d'entendre quoi que ce soit, ils ont fait montre d'une inhumanité incroyable. Chaque coup de téléphone chez eux était des unités-temps gaspillées, on me rigolait au nez, on m'enfonçait, etc.

            L'interdit bancaire qui collait à mon dossier m'empêchait d'aller ailleurs dans une autre banque, c'était une étiquette rouge accolée à mon compte (à ce sujet — et ironie du sort —, j'ai bossé à La Poste, et j'ai vu des comptes clients qui 10, 15 ou 20 ans après un incident avaient encore l'annotation rouge sur leur fiche).

            Finalement, et sur les recommandations d'une personne, j'ai ouvert un compte aux CCP de Rennes (opération pour laquelle je n'étais pas bloqué par mon passif d'interdit bancaire,puisque déjà client de La Poste). Ça fait plus de 20 ans que j'y suis, et je n'ai jamais eu la moindre emmerde avec eux. Quand j'appelle, je suis très bien reçu, mes problèmes sont traités immédiatement. Les rares fois où mon compte est temporairement passé en négatif, j'ai eu un appel de ma conseillère pour savoir si c'était ponctuel ou si je souhaitais qu'elle bascule un peu d'argent de mes livrets sur le CCP. Jamais de frais bizarres (pire, les frais de fonctionnement de mon compte CCP REN étaient 10 fois plus faible que ceux de mon CCP MON), et depuis tout ce temps je n'ai rien à leur reprocher. C'est d'ailleurs en raison de cela que je suis encore à La Poste.

            Depuis des lois ont été passées pour empêcher de telles situations de se reproduire. Probablement que les abus ont été nombreux.

            Si je devais donner mon avis sur La banque postale, je dirais que c'est une bonne banque, qui ne me coûte vraiment pas grand chose (~2 € de frais trimestriels, de tête) pour un très bon service. Par contre, les CCP de Montpellier sont des inaptes et des escrocs, et les fonctionnaires qui y travaillaient à l'époque étaient des pourritures qui n'auraient jamais du avoir la chance d'occuper un tel emploi.

            • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

              Posté par . Évalué à 5.

              À noter que le virement de ma mère se faisait également depuis un… Compte postal !

              15 jours pour transférer de l'argent d'un compte à l'autre de la même banque, en l'encaissant très fortuitement quelques heures après avoir mis le compte de destination en interdit et lui avoir prélevé plus de frais que le virement n'allait recouvrir.

              • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

                Posté par . Évalué à 5.

                Tu as eu des margoulins / la rigidité bureaucratique / whatever dans toute sa splendeur.
                Pas de bol je dirais. Avec ses possibles conséquences humaines désastreuses.

                Ceci dit, je pense qu'au Créditgricole, tu aurais pu avoir exactement la même. Même si, effectivement, le passif de fonctionnaire des années 80/90 peut peser lourd dans la balance.

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je ne sais pas si la Nef est toujours adossée au Crédit Coopératif pour fournir un compte courant et une CB

          En tout cas, le Crédit Coopératif est une Banque Populaire (société coopérative anonyme de banque populaire à capital variable) depuis 2002 et fait donc partie du groupe BPCE depuis 2009. 😕

      • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Et toi tu proposes quoi comme banque éthique (et crédible comme suggestion pour le bon peuple hein, si la suggestion c'est une association coopérative locale qui propose, au lieu d'une CB, de payer en monnaie altermondialiste valable uniquement dans les 5km autour de son unique "agence" (un squat), merci mais non merci) ?

        L'idée même de pouvoir reconnaître ces faits et de s'en insurger montre une défiance (justifié ou non) des actes de ce genre de banque. Et c'est seulement au travers de cette défiance que l'on peut espérer que les banques puissent considérer l'éthique comme un argument de vente - et c'est d'ailleurs le cas pour quelques unes.

        Il n'a jamais été question de créer une société économiquement parallèle afin d'avoir une conscience tranquille et une bien-pensance. Il s'agit surtout de porter une critique afin d'avoir les outils nécessaires pour s'insurger face à ces actes. Après, il peut y avoir de l'extrapolation d'un côté, du négationisme de l'autre mais avoir une attitude comme quoi "de toute façon, ça ne changera pas, tout le monde fait ça" ou plutôt être dans une attitude fatidique n'a jamais aidé personne.

        L'immobilisme et l'inertie sur ce qui ne va pas de soi amène à un conservatisme et à une servitude volontaire qui révèle surtout une indifférence face à des situations au mieux grotesques, au pire inhumaines.

        En cela, et quand bien même je ne sois pas forcément d'accord avec le propos (considérant que le boycott individuel dans une société capitalisme est plus un aveu de faiblesse qu'une lutte), je trouverais toujours plus intéressant des gens qui délivrent une opinion marqué plutôt qu'une attitude apathique, ces derniers ayant perdu d'avance la possession de leurs futurs.

      • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Bon j'ai donc lu toutes les réponses.

        On m'a donc proposé

        • un truc qui investit dans la théorie de la Terre plate
        • un truc qui ne propose pas de compte personnel (sérieux ?…)
        • de revoir mon jugement sur la Poste Bancale, sur la base de témoignages de zélotes clients depuis 10 ans avant la création de la banque (nan mais, sérieux ???)

        Donc on est d'accord il n'y a pas d'alternative vertueuse et crédible, mais continuez à moinsser, j'ai presque pas dit du mal des banques, je mérite.

        • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Enfin, en 2017, tu regardes encore les moinssages ? C'est une information tellement dévoyée, qu'elle n'a aucune signification.

          S'offusquer sur ce point est dommage :)

          Signé: un zélote.

      • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

        Posté par . Évalué à -2.

        A ce que je sache avec le Crédit Coopératif, la NEF, …, aujourd'hui c'est un choix d'être dans une banque qui finance l'armement, le nucléaire, le terrorisme, la spéculation immobilière, foncière et agricole aux quatre coins de la planète. Quand je fais une recherche "banque ethique" dans startpage (google), 1er lien la Nef, le 6ème crédit coop, et plein de liens qui t'expliquent ce que c'est qu'une banque éthique, qui t'expliquent que non il n'y a pas de "monnaie altermondialiste" où je sais pas quoi. Un compte, une visa à 15 euros/ans, un compte en ligne, un banquier au tel ou en agence. Assumez vos choix. Sinon la banque postale ça change quoi par rapport à la Société Générale, si ce n'est que la Poste vend des téléphones et des machines à laver ?

    • [^] # Re: Quel genre de réponse attends-tu ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Bon, je l'ai un peu mérité cette remarque.

      J'ai choisi Boursorama il y a longtemps (avril 2010), tout en sachant quand même la relation avec la Société Générale, et l'affaire Kerviel était en cours.
      Seulement, à ce moment là, c'était une banque « attrayante » pour moi : pas de frais bancaire, pas d'embobineurs (oui, je parle de ces soi-disant conseillers qui conseille surtout de dépenser son argent), un service client réactif, et tous les services accessibles en ligne. En 2010, ce dernier point était presque un luxe.

      Aujourd'hui, par rapport à la concurrence, il reste surtout un service client réactif. Quand je les appelle pour un problème bancaire (donc pas pour un problème technique de ce genre, mais soyons honnêtes, c'est un service client pour une banque), ça se passe en moins de 3 minutes, et mes problèmes sont résolus. Toutes les autres banques ont un site web qui permet de tout faire plus ou moins efficacement. Et à l'inverse, Boursorama a un peu rétrogradé. On se souviendra de leur interface tablette, pour laquelle je me sers toujours de ma CSS faite maison, et certaines fonctionnalités comme les virements sont devenus des usines à clics.

      Je suis sensible à l'éthique, mais je suis aussi un grand flemmard. Il va falloir que je regarde la Nef et le Crédit Coopératif. Mais par contre, lancer le débat sur la Banque Postale comme ça est une drôle de manière d'essayer de ne pas troller ;)

  • # en effet c'est recent,

    Posté par . Évalué à 10.

    mais j'adore l'explication

    L'équipe technique de Boursorama Banque vous recommande de désactiver votre AdBlocker pour une navigation et une consultation de vos comptes zéro risque !

    depuis quand les publicités permettent une navigation plus sure et zero risque ?

  • # Client et pub ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Hello, depuis quand lorsqu'on est client d'un service on doit supporter de la pub sur le dit service ?

    Gratuit avec pub, pourquoi pas.
    Client et pub, jamais !

    • [^] # Re: Client et pub ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Je trouve ça aussi débile, mais malheureusement, c'est aussi le cas des cinémas (tu payes une place 10€ mais tu te tapes 15 minutes de pub), des transports publics (affiches de pubs partout), ou privés aussi d'ailleurs, des bars, des journaux, etc.

      • [^] # Re: Client et pub ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Après peut être que dans ce cas de figure l'abonnement / la place serait plus chère aussi.

        Non pas que je sois favorable à tout et n'importe quoi autour de la publicité.

        • [^] # Re: Client et pub ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Après peut être que dans ce cas de figure l'abonnement / la place serait plus chère aussi.

          La publicité, cela a un coût négatif aussi. C'est de la pollution visuelle, sonore, qui participe à l'abrutissement général.

          • [^] # Re: Client et pub ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Et pas seulement : tous les produits pour lesquels il y a de la pub sont vendus trop cher, puisque leurs prix incluent le coût de cette pub.

            • [^] # Re: Client et pub ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Oui et non.
              La publicité a un coût, c'est indéniable, mais une bonne publicité fait rapporter plus à l'entreprise qu'elle n'a coûté, en réalité les prix des produits concernés pourraient se révéler moins chers (car l'augmentation des ventes comble le coût de la publicité).

              • [^] # Re: Client et pub ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Dit et redit : la publicité coûte à la société toute entière.
                Elle coûte aux concurrents qui vendent moins alors qu'ils font eux aussi de la publicité.
                Elle coûte aux consommateurs qui auraient acheté sans la pub.
                Elle coûte aux consommateurs qui n'auraient pas acheté ce type de produit (création du besoin).
                Etc.

                • [^] # Re: Client et pub ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Il va falloir définir "pub". Parce que acheter un nouveau type de produit sans en avoir entendu parler, c'est compliqué. Par exemple, je pense que personne n'aurait acheter un aspirateur robot sans qu'il n'y ait de la pub sur ce sujet.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Client et pub ?

                    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 07/06/17 à 13:18.

                    Si je me souviens bien de mes quelques cours de communication, et sauf erreur de ma part, l'entreprise dispose de la publicité et de la promotion pour faire connaître ses produits (les deux étant complémentaires l'un de l'autre).

                    La publicité consiste à pousser le produit vers le consommateur (stratégie « Push »), ce qui passe donc par un spam régulier sur les médias de masse, dans le but de créer un besoin ou d'inscrire une image (subliminale ou non) dans l'esprit des gens, sans forcément que le consommateur y ait un quelconque intérêt.

                    À la différence de la promotion, qui consiste à attirer vers le produit le consommateur (stratégie « Pull »), ce dernier ayant déjà identifié ses besoins, et ce dans le but de l'inciter — par une baisse tarifaire « promotionnelle », une animation ou autre —, à accélérer un achat qu'il avait de toute façon programmé pour plus tard, à essayer un produit ou une marque plutôt que ceux d'un concurrent que le consommateur est habitué à acheter, voire à découvrir un nouveau type de produit qui pourrait répondre à ses besoins ou en générer de nouveaux.

                    Mais bon, mes cours remontent à plus de 20 ans, et ce n'était pas la matière qui m'intéressait le plus, loin de là, alors je raconte peut-être des conneries. :D

                    • [^] # Re: Client et pub ?

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Apparemment, j'ai inversé le Pull et le Push, mais l'idée de différenciation est là.

                      http://marketing-made-simple.com/push-pull-marketing-strategies/

                      Personnellement, je ne supporte pas la publicité, du moins telle qu'on la subit quotidiennement, et qui s'apparente pour moi à une agression. Je suis par contre beaucoup moins dérangé par la promotion, que je vois davantage comme quelque chose de positif.

                  • [^] # Re: Client et pub ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Par exemple, je pense que personne n'aurait acheter un aspirateur robot sans qu'il n'y ait de la pub sur ce sujet.

                    Pas d'accord. On peut l'acheter car on va dans un magasin d'électroménager pour acheter un aspirateur et on le voit en rayon. On peut aussi l'acheter parce qu'on l'a vu chez une connaissance, ou sur les conseils d'un ami (bouche à oreille).

                    • [^] # Re: Client et pub ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      n peut l'acheter car on va dans un magasin d'électroménager pour acheter un aspirateur et on le voit en rayon.

                      L'agencement des rayons, c'est étudier pour mettre en valeur certains produits, c'est tout à fait dans le carde de la pub pour moi.

                      On peut aussi l'acheter parce qu'on l'a vu chez une connaissance, ou sur les conseils d'un ami (bouche à oreille).

                      Perso, je considère ça comme une forme de pub. D'ailleurs, une manière de faire de la pub avec ça, c'est de fournir le produit moins cher à certains pour qu'ils en parlent autour d'eux (bon, ça ne marche qu'avec les bons produits).

                      C'est pour ça que je disais qu'il faut définir "pub".

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Client et pub ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        On peut aussi l'acheter parce qu'on l'a vu chez une connaissance, ou sur les conseils d'un ami (bouche à oreille).

                        je considère ça comme une forme de pub

                        Tu vas trop loin :-)

                        Tu connais un bon resto que tu recommandes à un pote, c'est le resto qui fait de la pub ?
                        On te demande conseil pour une nounou, idem.
                        Tu as lu quoi dernièrement comme truc sympa ? Si tu donnes la réponse c'est une pub de l'auteur du bouquin ? Ou de l'éditeur ?
                        J'ai refait l'isolation de ma baraque avec de la peau de zèbre et ça marche du tonnerre --> pub de la part des importateurs de zébres ? Ou des zèbres eux-même ?
                        J'utilise Debian, tu devrais essayer. C'est une pub de la part de qui ?
                        Je suis satisfait de mon ordi portable de chez Machin.
                        Je prends toujours le PQ de la marque Truc.
                        Je préfère les blondes à forte poitrine.
                        J'adore le chocolat à 80 % de cacao.
                        Etc.

                        • [^] # Re: Client et pub ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          En marketing on appel ça "créer un ambassadeur de la marque" (quelqu'un qui va faire de la pub et défendre contre les trolls le tout gratuitement ou presque (goodies))

                          Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

                        • [^] # Re: Client et pub ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Donc ce serait bien de répondre à ma question. Comment définis-tu la pub?

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                        • [^] # Re: Client et pub ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Effectivement, je pense qu'il y a une différence importante entre d'une part une entreprise qui investit dans un budget pub, et d'autre part un consommateur ravi qui fait de son propre chef de la « bonne pub » pour un produit qu'il a aimé (mais on lui a rien demandé, il n'est pas récompensé pour cela, ce n'est pas du placement de produit).

                  • [^] # Re: Client et pub ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    acheter un nouveau type de produit sans en avoir entendu parler, c'est compliqué

                    En quoi est-il important/indispensable d'acheter un nouveau type de produit ?
                    Si c'est quelque chose d'important, tu seras au courant même sans la pub.
                    Si c'est important mais pour un marché de niche, tu seras au courant via les échanges avec les personnes de cette niche (asso, forum, magasine, etc).
                    Si c'est sans importance, on s'en cogne.

                    Les derniers « nouveaux types de produits » que j'ai acheté (de mémoire) :
                    - des tirants de fixation anti-pont thermique : je n'avais aucune connaissance de leur existence. Ce n'est pas la publicité qui m'en a parlé mais leur présence dans la boutique (il n'y a probablement jamais eu une seule publicité à propos de ce genre de produit)
                    - un appareil de mesure de l'humidité de l'air : jamais vu de pub non plus. J'ai demandé à Google de m'indiquer quels sont les vendeurs, puis j'ai demandé à Amazon car Google ne m'a refilé que des trucs pourris
                    - un produit pour protéger les combinaisons de canyoning : jamais vu de publicité non plus, j'ai vu ça dans un forum
                    - il y a 2 ans j'ai acheté un bureau assis-debout : jamais vu de publicité non plus, j'ai vu ça sur ce site ou dans un forum
                    - une bobine de Velcro double face : je n'étais pas sûr que ça existait. Pas vu de pub, j'ai cherché sur eBay
                    - du lubrifiant pour tapis de marche : jamais vu de pub. C'était indiqué dans des forums, et chez Décathlon
                    - du mafé en boîte (test non concluant, c'est moyen) : vu au détour d'un rayon dans un commerce africain
                    --> je n'ai vu de publicité pour aucun d'entre eux

                    • [^] # Re: Client et pub ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Si c'est quelque chose d'important, tu seras au courant même sans la pub.
                      Si c'est important mais pour un marché de niche, tu seras au courant via les échanges avec les personnes de cette niche (asso, forum, magasine, etc).

                      J'ai l'impression que tu comptes sur les autres pour regarder la pub et te filtrer les informations intéressantes.

                      Les derniers « nouveaux types de produits » que j'ai acheté (de mémoire) :

                      Tu ne m'a pas compris, je parle de produits sans lesquels tu vivais très bien mais qui te facilite la vie. Genre les clefs USB, les aspirateurs robots, les raspberry pi. Tous ces produits ont eu énormément de pub, tu n'en a pas forcément vu mais si tu en as entendu parler, c'est grâce à la pub.

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Client et pub ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        J'ai l'impression que tu comptes sur les autres pour regarder la pub et te filtrer les informations intéressantes.

                        Le présent site regorge d'échanges à propos de tel ou tel logiciel, l'immense majorité de ces logiciels a ZÉRO publicité.

                        Je viens d'acheter de la corde semi-statique pour faire de la descente de canyons. Il y a très exactement ZÉRO publicité sur ce genre de produit. J'en ai discuté dans un forum spécialisé pour avoir des avis, donner des retour de mon expérience, etc.

                        Ma femme faire pas mal de travaux manuels. Elle lit des magazines dans lesquels on parle de tel ou tel produit qui est bien pratique. Suite à ça elle a acheté une paire de ciseaux particuliers. Et pourtant ZÉRO publicité sur le produit en question (ce qui n'empêche pas d'avoir des pubs pour d'autres trucs).

                        Ensuite pour ta remarque sur le filtrage des choses intéressantes à partir des pubs, tu as déjà remarqué que l'immense majorité des pubs sont des trucs totalement creux j'espère ?
                        On ne filtre pas les informations intéressantes à partir de la publicité, car justement il n'y a pas d'informations intéressantes vu que c'est de la pub, ce n'est pas un retour d'utilisateur, pas un test, pas le résultat d'une recherche. Une publicité ne contient pas d'information qu'on peut prendre sans vérification (donc il faut faire le job de vérification, exactement comme sans la pub. Et parfois des informations sont pertinentes, mais on ne peut pas le savoir sans faire le job).

                        • [^] # Re: Client et pub ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Le présent site regorge d'échanges à propos de tel ou tel logiciel, l'immense majorité de ces logiciels a ZÉRO publicité.

                          Est-ce que les articles à propos d'un logiciel, ce n'est pas de la pub. Et si non, comment tu définis "publicité"?

                          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                          • [^] # Re: Client et pub ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Je définirai la publicité comme une incitation pour le consommateur à acheter quelque chose quand la personne qui fait la promotion y a un intérêt financier, direct ou indirect. C'est à dire que :
                            - si Danone fait des annonces sur ses yaourts, c'est de la publicité ;
                            - Si Kev Adams fait des annonces sur les yaourts de Danone, parce qu'il a touché de l'argent par Danone, c'est de la publicité ;
                            - Si Évian fait des annonces sur les yaourts de Danone, c'est de la publicité (Évian est une filiale de Danone) ;
                            - Si la femme du directeur général de Danone fait des annonces sur les yaourts de Danone, c'est de la publicité ;
                            - Si mon jardinier me dit qu'il aime bien les yaourts Danone à la pêche, ce n'est pas de la publicité.

                            • [^] # Re: Client et pub ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              On ne peut vraiment plus se fier à personne. Si ça se trouve ton jardinier a des actions Danone.

                            • [^] # Re: Client et pub ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                              Donc, si je paye une campagne AdWord pour debian ou red hat, ce n'est pas de la publicité ? (Je n'ai aucun intérêt financier dans ce cas)

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                            • [^] # Re: Client et pub ?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Si mon jardinier me dit qu'il aime bien les yaourts Danone à la pêche, ce n'est pas de la publicité.

                              Ce n'est pas se qu'on apprend en marketing. En marketing on appel ça une "publicité gratuite faite par un client actif transformé en ambassadeur de la marque".

                              Le but c'est de transformer les clients en ça :
                              -"Mon iphone il est super géniale regarde son interface elle est meilleure"
                              -"Tu as testé les interfaces des concurrents?"
                              -"Non mais c'est la meilleure"

                              Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

                          • [^] # Re: Client et pub ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            comment tu définis "publicité"?

                            Tu sembles avoir une vue différente de ce qu'est la publicité par rapport à la majorité (ce n'est pas un reproche, bien au contraire. Je précise car je ne suis pas sûr que mes tournures de phrases soit top). Et tu aimerais pour que les autres définissent la publicité. Vu que c'est toi qui a une vision (peut-être) différente, c'est plus profitable que tu lances une amorce de ta définition.

                            Quelques trucs qui me viennent en tête et qui sont représentatifs de ce que j'imagine correspondre à de la publicité :
                            - la définition du Larousse ne m'a pas convaincu
                            - la publicité est différente de la communication, du marketing, du buzz
                            - c'est le fait de présenter « activement » (affiche, spot radio) un produit, un service, une entreprise (ERDF fait sa publicité institutionnelle), une action (donnez de l'argent au Secours populaire)
                            - la publicité n'est pas fait en douce. Par exemple le placement de produit dans les films n'est pas de la publicité
                            - l'enseigne d'un magasin n'est pas une publicité

                            Pour qu'une définition tienne la route, il faut la confronter aux cas extrêmes, ou rares, etc.

                            • le marquage des véhicules de l'entreprise est parfois clairement une pub (le véhicule est totalement couvert et le nom est hyper visible, ou certains marquages à l'arrière des camions) et parfois c'est moins clair pour moi car se rapproche d'une enseigne

                            Ça reste incomplet. Je ne me soucis pas vraiment de la définition de ce mot :-)

                            • [^] # Re: Client et pub ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                              Tu sembles avoir une vue différente de ce qu'est la publicité par rapport à la majorité

                              J'ai surtout l'impression que tout le monde n'a pas la même définition, ou que tout le monde n'est pas contre la même chose. Je prends pour exemple ta définition qui ne tient pas compte de l'intérêt financer alors que celle du commentaire précédent oui.

                              c'est plus profitable que tu lances une amorce de ta définition.

                              Je dirais que c'est toute promotion active pour une société ou un produit. Ça inclut donc les affiches, les spot tv, radio, les encarts sur les sites web, les dépêches toutes faites aux journalistes, les post viraux sur les réseaux sociaux, le placement de produit (aussi bien dans les films que dans les libres scolaires)…

                              Ça reste incomplet. Je ne me soucis pas vraiment de la définition de ce mot

                              Pourtant, tu dis qu'elle coûte à la société. Du coup, qu'est-ce qui coûte.

                              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                              • [^] # Re: Client et pub ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Une recommandation, par un ami, un collègue ou une simple relation, est sincère et désintéressée.

                                Tandis que la pub, c’est exactement le contraire : on ne peut pas s’y fier, car elle n’est ni sincère ni désintéressée.

                                • [^] # Re: Client et pub ?

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                  Elle peut être sincère. Réellement je veux dire, une sorte de publicité honnête (même moi je ne pense pas le faire pour ma boîte alors que je ne veux pas raconter de mensonges). Mais pour le savoir il faut faire le même travail de recherche que si on n'avait pas vu la publicité en question. Donc l'information apportée est plus ou moins inutile (dans certains cas ça peut apporter une information à laquelle on n'avait pas pensé).

                    • [^] # Re: Client et pub ?

                      Posté par . Évalué à 6.

                      En quoi est-il important/indispensable d'acheter un nouveau type de produit ?

                      C’est indispensable socialement, ça permet de briller, de montrer aux autres : « moi, j’ai et pas toi. »
                      Moi, par exemple j’ai la dernière debian stable… je suis donc une fashion victime…

                • [^] # Re: Client et pub ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                  Dit et redit : la publicité coûte à la société toute entière.

                  Ce n'est pas si évident que cela.
                  Dit autrement, ça a un coût, c'est indéniable, mais tu négliges pas mal de choses qui rendent la publicité pas si nuisible que tu ne le penses.

                  Elle coûte aux concurrents qui vendent moins alors qu'ils font eux aussi de la publicité.

                  Oui, et ?
                  La publicité est un médium aussi pour faire connaître une nouvelle marque ou un nouveau produit. Pour dynamiser la concurrence, c'est aussi une bonne chose.

                  Elle coûte aux consommateurs qui auraient acheté sans la pub.

                  Peut être pas, si la publicité a coûté moins cher que ce qu'elle a rapporté, cela n'est pas forcément vrai. Et ça arrive (sinon personne ne ferait de la publicité si cela ne servait à rien).

                  Et si tu pars de ce principe là, on peut le généraliser à tout. Peut être que des consommateurs auraient acheté un produit sans tests qualités plus approfondis, faut-il interdire les tests qualités pour eux ? Je ne crois pas.

                  Elle coûte aux consommateurs qui n'auraient pas acheté ce type de produit (création du besoin).

                  La création du besoin est je pense un assez gros mythe. Le plus généralement la publicité permet de :

                  • Inscrire une marque dans le temps et l'espace dans la mémoire collective pour devenir un acteur incontournable (typiquement Coca-Cola, avant du moins les produits dérivés type Zéro) ;
                  • Présenter un produit nouveau (ce qui permet à ceux qui avaient un besoin ou une envie non résolu de le satisfaire à ce moment là).

                  Créer un besoin signifierait que la personne n'avait pas d'envie ou de besoin préexistant à ce produit et que la publicité lui apporterait un problème nouveau (car un produit sert à résoudre un problème ou une envie particulière) avec sa solution d'un coup. C'est plutôt rare et doit concerner très peu de produits et de personnes.

                  Si demain je vois une publicité pour un téléporteur, je vais probablement l'acheter si j'en ai les moyens. Cela ne veut pas dire qu'il m'a crée un besoin, j'ai le besoin du téléporteur aujourd'hui mais il n'existait pas dont je pouvais difficilement prévoir un budget pour. Quand je sais qu'il existe, je l'achète dès que je peux. La publicité sert beaucoup à ça.

                  Tu oublies certains aspects positifs de la publicité en échange. D'autres services peuvent être financées partiellement comme cela, des services qui au prix réel payé par l'utilisateur serait sans doute trop prohibitif. En quelque sorte la publicité participe à redistribuer de l'argent dans le système. Que ce soit les services publics (genre métro ou bus) qui récupèrent cet argent sans impôts / taxes supplémentaires ou plus élevé, que ce soit certains milieux (la presse ou le sport dépendent énormément de la publicité pour se financer, Internet aussi), etc.

                  Je ne dis pas que la publicité c'est cool, qu'il en faut à toutes les sauces de partout. Mais ça a des vertus aussi et de toute façon tout peut être une publicité. Si demain j'écris sur mon blog un article autour de mon téléphone, quoique j'en dise dessus, ce sera une forme de publicité. Le Guide Michelin peut être une publicité pour l'ensemble des restaurants de qualité qu'ils ont testé. La marque présente sur nos objets est aussi une forme de publicité et d'identification.

                  Bref, ce qu'il faut surtout, c'est une publicité raisonnable notamment en quantité (se manger 20 minutes de publicités avant le début d'un film au cinéma, c'est pénible, une affiche dans les couloirs du métro ne dérange pas vraiment, ce n'est pas comme si le métro c'était un environnement particulièrement préservé et attrayant naturellement).

                  • [^] # Re: Client et pub ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 07/06/17 à 14:50.

                    Peut être pas, si la publicité a coûté moins cher que ce qu'elle a rapporté, cela n'est pas forcément vrai. Et ça arrive (sinon personne ne ferait de la publicité si cela ne servait à rien).

                    Le gain de la publicité est très difficile à évaluer. Les entreprises ont des dépenses de publicité très variées.

                    Créer un besoin signifierait que la personne n'avait pas d'envie ou de besoin préexistant à ce produit et que la publicité lui apporterait un problème nouveau

                    En ethnologie, on voit cela fréquemment. Les peuples isolés qui rentrent en contact avec le monde développé se procurent des habits, de l'alcool, une télévision alors qu'ils n'en avaient absolument pas besoin pour vivre auparavant. Ce faisant, ils ont subitement besoin d'argent et abandonnent leur monde isolé/rural pour s'entasser dans des bidonvilles.

                    Autres exemples, la publicité persuade les jeunes filles qu'elles ont besoin de crème, de pommade ou d'un rasoir de la marque machin truc pour ressembler à Violetta, Ariana Grande ou Kim Machintruc. Des publicités pour des services de rencontres 'extra-conjugugaux' essaient de te persuader que tu serai plus heureux si tu trompais ton conjoint et que c'est un acte banal. Enfin, là où un enfant a besoin d'un cartable pour l'école, il n'a certainement pas besoin d'un cartable spécifiquement ''Hello Kitty'' ou ''Cars'', mais c'est pourtant ce qu'il demandera à ses parents. Dois-je vraiment continuer ?

                    Pour les gens influençables, les publicités créent ou amplifient nettement un besoin qui n'était pas nécessaire avant.

                    La marque présente sur nos objets est aussi une forme de publicité et d'identification.

                    Oui ! Et quand ce n'est pas désiré, c'est scandaleux. Pour moi, un objet avec une marque fortement apparente devrait être gratuit, car c'est un objet promotionnel.

                    En quelque sorte la publicité participe à redistribuer de l'argent dans le système. Que ce soit les services publics (genre métro ou bus) qui récupèrent cet argent sans impôts / taxes supplémentaires ou plus élevé, que ce soit certains milieux (la presse ou le sport dépendent énormément de la publicité pour se financer, Internet aussi), etc.

                    L'argent part dans les poches des publicitaires (qui vivent très bien, cf Publicis) et les marques qui font de la publicité. La publicité pourrit le système. La publicité dans la presse et sur Internet nuit grandement à la neutralité de l'information. Le Canard Enchaîné, Mediapart ou Prescrire sont des publications sans publicité ; comme par hasard, ils comptent parmi les plus sérieuses sources d'information et d'investigation. Les revenus publicitaires dans le sport amènent des salaires astronomiques, de la corruption et du dopage, je ne suis pas sûr que ce soit positif.

                    une affiche dans les couloirs du métro ne dérange pas vraiment, ce n'est pas comme si le métro c'était un environnement particulièrement préservé et attrayant naturellement

                    Sauf qu'en général, les affiches dans le métro sont collées par douzaine. À Paris, c'est carrément l'overdose. On s'habitue au bout d'un moment, mais pour les gens qui viennent de Province, c'est une véritable agression publicitaire. Le fait que l'environnement ne soit pas attrayant accentue le fait que tu regardes ces publicités.

                    • [^] # Re: Client et pub ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Je te trouve dans l'ensemble assez caricatural. Non pas qu'il n'y ait rien de nuisible dans la publicité, il ne faut pas forcer le trait non plus.

                      Le gain de la publicité est très difficile à évaluer. Les entreprises ont des dépenses de publicité très variées.

                      Les entreprises un peu grandes ont des outils pour savoir si une campagne de publicité a fonctionné ou pas, il suffit d'étudier les ventes avant et après la campagne de publicité. Cela fournit de grandes indications.

                      Cela ne fonctionne pas toujours, mais si on sait évaluer l'impact d'une publicité. Sinon les marques ne dépenseraient pas autant pour un puits sans fond et sans retours de l'efficacité de la chose.

                      En ethnologie, on voit cela fréquemment. Les peuples isolés qui rentrent en contact avec le monde développé se procurent des habits, de l'alcool, une télévision alors qu'ils n'en avaient absolument pas besoin pour vivre auparavant. Ce faisant, ils ont subitement besoin d'argent et abandonnent leur monde isolé/rural pour s'entasser dans des bidonvilles.

                      Le rapport avec la publicité ?
                      Je veux dire, ce phénomène n'a pas attendu la publicité pour exister (et comment des peuples isolés pourraient être influencés par la publicité qu'ils ne voient pas ?)

                      Peut être qu'ils préfèrent notre mode de vie que la leur, car oui notre mode de vie a quand même des avantages (on est dans une société de loisirs plus que de survie).

                      Autres exemples, la publicité persuade les jeunes filles qu'elles ont besoin de crème, de pommade ou d'un rasoir de la marque machin truc pour ressembler à Violetta, Ariana Grande ou Kim Machintruc.

                      Ou alors à la base ces filles ont envie d'êtres belles et qu'elles voient en ces produits des moyens de le devenir ou de le rester.

                      Note encore que la publicité n'est pas forcément en cause dans cette idée, des modes et des critères de beauté il y en a eu à toutes les époques et même sans publicité. Au Moyen-Âge / Renaissance, le teint devait être pâle, on devait se parfumer beaucoup, les nobles avaient des perruques aujourd'hui qualifiés de ringard.

                      C'est de la pression sociale, tout simplement. La publicité y participe au phénomène, mais cette pression existe sans la publicité.

                      Enfin, là où un enfant a besoin d'un cartable pour l'école, il n'a certainement pas besoin d'un cartable spécifiquement ''Hello Kitty'' ou ''Cars'', mais c'est pourtant ce qu'il demandera à ses parents. Dois-je vraiment continuer ?

                      Et le libriste aura une attirance pourtant manifeste pour un produit dont le logo serait celui de son OS préféré. Cela se voit sur la quantité de goodies que portent les libristes sur eux. Est-ce à cause de la publicité ? Non.

                      Les gamins, comme les libristes, ont une attirance pour un produit dont le logo, le design, l'univers s'inscrit dans une histoire ou une culture qu'ils apprécient. Vecteur d'identité par ailleurs. C'est tout l'objet de l'économie des produits dérivés. Cela n'a pas grand chose à voir avec la publicité que tu décris (car cela concerne beaucoup de produits qui ne bénéficient pas vraiment de publicité).

                      Oui ! Et quand ce n'est pas désiré, c'est scandaleux. Pour moi, un objet avec une marque fortement apparente devrait être gratuit, car c'est un objet promotionnel.

                      Faut peut être pas déconner hein. D'autant que beaucoup de gens sont fiers de pouvoir exhiber le dit logo car c'est un marqueur social (je pense aux marques de luxe en particulier).

                      Si les gens sont fiers d'arborer le logo, ils seraient cons de distribuer ces produits gratuitement.

                      L'argent part dans les poches des publicitaires (qui vivent très bien, cf Publicis)

                      C'est de l'emploi, ça rapporte à l'État.

                      et les marques qui font de la publicité.

                      Je croyais que la publicité n'était pas rentable ? Il faudrait savoir !

                      La publicité dans la presse et sur Internet nuit grandement à la neutralité de l'information

                      Oui et non. Cela dépend.
                      Ce n'est pas parce que tu as des Google Ads sur ton site que ta liberté d'expression est menacée.

                      On ne peut pas dire par exemple que TF1 et l'Humanité aient une ligne éditoriale semblable malgré un financement similaire et l'appartenance au même groupe.

                      Le Canard Enchaîné, Mediapart ou Prescrire sont des publications sans publicité ; comme par hasard, ils comptent parmi les plus sérieuses sources d'information et d'investigation.

                      Attention, tu parlais de neutralité et tu me cites très clairement des publications très politiquement orientées. Il faut être cohérent.

                      Tu as des tas d'autres quotidiens qui sont sérieux dans le traitement de l'information (du moins, pas moins que ceux-ci) et avec publicité. L'investigation c'est peut être autre chose. Mais cela ne fait pas tout.

                      Les revenus publicitaires dans le sport amènent des salaires astronomiques, de la corruption et du dopage, je ne suis pas sûr que ce soit positif.

                      Bizarrement les industries du dopage les plus performantes ne viennent pas du privé avec les gains des compétitions mais… des États. La Guerre Froide en a été l'illustre exemple.

                      La publicité n'entraine pas le dopage, le dopage existe depuis longtemps, bien avant les grands gains et cela touche aussi le sport amateur / débutant professionnel. Beaucoup de sportifs se dopent juste pour la gloire et s'inscrire dans l'Histoire. L'argent de la publicité l'est moins.

                      Et quel est le problème des salaires astronomiques ? Si les gens ne veulent plus de ces salaires astronomiques, suffit de ne plus regarder les compétitions. C'est la loi de l'offre et de la demande, quand des compétitions sont financées par 1 être humain sur 5-7 à travers le monde (cas des JO, Football et de la Formule 1 par exemple), il y a beaucoup d'argent récoltés à répartir sur relativement peu d'acteurs. Et pour attirer les meilleurs compétiteurs, tu aboutis à un marché des transferts assez onéreux oui.

                      • [^] # Re: Client et pub ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Ce n'est pas parce que tu as des Google Ads sur ton site que ta liberté d'expression est menacée.

                        Si tu vis de la pub. Ça commence à le devenir. Les marques commence à filtrer les sites sur lesquels elles apparaissent. Du coup, si tu veux des revenus, tu dois éviter certains sujet. Bon, pour l'instant, c'est encore très ouvert mais on va vers un truc beaucoup plus limité.

                        Après, c'est la question du financement par la pub.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                      • [^] # Re: Client et pub ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        Tu sous-estime grandement le pouvoir de la publicité. Certes elle n'est pas responsable de tous les maux, mais elle sert d'amplificateur.

                        Je croyais que la publicité n'était pas rentable ? Il faudrait savoir !

                        Tu as raison, mais comme dit plus haut, c'est difficile à évaluer.

                        Ou alors à la base ces filles ont envie d'êtres belles et qu'elles voient en ces produits des moyens de le devenir ou de le rester.

                        Elles ont sûrement envie de plaire. Cependant, la publicité les persuade qu'elles ne sont pas bien comme elles sont et qu'elles doivent changer pour plaire. Il s'agit bien là de création de besoin. Quand des filles de 16 ans en Californie se font refaire la poitrine, ne penses-tu pas que la publicité y est pour quelque chose (publicité pour les produits de beautés, majors du disques qui promeuvent des chanteuses-mannequins, publicité pour la chirurgie esthétique évidemment) ?

                        Les gamins, comme les libristes, ont une attirance pour un produit dont le logo, le design, l'univers s'inscrit dans une histoire ou une culture qu'ils apprécient.

                        Un enfant de quatre ou cinq ans qui veut des chaussettes Cars, un cartable Cars, un pull Cars, c'est simplement qu'il a subi la propagande de la télévision. Il n'a pas encore un esprit critique et des goûts très définis. Un dessin animé comme "Cars" a été spécialement conçu pour vendre des produits dérivés. Tant et si bien et que si tu lui donnes des chaussettes avec une voiture qui n'est pas celle de Cars, l'enfant (qui peut être néanmoins intelligent) va la regarder avec un regard dégoûté et ne pas jouer avec. C'est un cas concret que j'ai observé, les centres aérés regorgent d'exemple.

                        De même, Violetta correspond-elle vraiment dans une musique que les enfants apprécient particulièrement ? C'est simplement un produit marketing Disney, étudié pour rentrer rapidement dans la tête des enfants, ensuite son matraquage provoque un comportement passionné des petites filles.

                        Sans le matraquage publicitaire de Cars ou Violetta, les enfants passeraient devant les cartables de ces "marques" dans les magasins sans spécialement les regarder plus qu'un autre cartable avec un autre dessin mignon. Il n'y aurait pas de pression sociale autour de ces produits qui seraient "comme les autres".

                        Les adultes sont influençables aussi, eux aussi ils vont vouloir porter telle marque pour l'image qu'elle véhicule. Sans publicité, pas d'image quelconque, le vêtement devient également quelconque et on éprouve pas besoin d'achter spécifiquement celui-là. Là aussi il y a eu création d'un besoin. Sans la publicité, les rebelles de cité ne mettraient pas des survêtements contrefaits Tacchini mais des survêtements quelconques, qui leur coûteraient moins cher (et en plus, ils viendraient de la même usine chinoise). Dans le cas des libristes, c'est conscient et c'est militant, donc hors-sujet.

                        Ce n'est pas parce que tu as des Google Ads sur ton site que ta liberté d'expression est menacée.

                        Bien sûr que si. Difficile de critiquer Google si tu as Google Ads, par exemple. De plus, je suis à peu prêt certain que leurs conditions d'utilisation t'imposent des restrictions.

                        On ne peut pas dire par exemple que TF1 et l'Humanité aient une ligne éditoriale semblable malgré un financement similaire et l'appartenance au même groupe.

                        Ils s'abstiennent de critiquer leurs principaux annonceurs. Si L'Oréal finance ton journal à 50%, si une affaire sort sur L'Oréal, tu n'en parles pas ou tu fais juste le minimum. On voit cela dans la presse et sur Internet en permanence. Même dans le monde du logiciel libre.

                        Attention, tu parlais de neutralité et tu me cites très clairement des publications très politiquement orientées. Il faut être cohérent.

                        Ils sont peut-être politiquement orientés (ceci dit je suis curieux de savoir où est orienté politiquement le Canard Enchaîné), mais ils sont libres de faire ce qu'ils veulent. C'est cela qui est important. Je le rappelle, ces dernières années, c'est quasi exclusivement uniquement dans des médias sans publicités - cela inclut Wikileaks - que sont sorties des « affaires ».

                        Bizarrement les industries du dopage les plus performantes ne viennent pas du privé avec les gains des compétitions mais… des États. […] La publicité n'entraine pas le dopage

                        Tu as raison, le dopage existait avant et n'a pas besoin des marques pour exister. Cependant, la publicité a amené beaucoup d'argent, donc des compétitions avec plus d'enjeux à la clef, donc fatalement plus de motivation pour tricher (et faire connaître ton sponsor).

                        Le problème des salaires astronomiques est que ce n'est pas juste, simplement. Sans vouloir tomber dans un communisme ou un égalitarisme de bas étage, je pense qu'une société saine est une société où les différences entre les salaires les plus bas et les plus hauts sont raisonables. Ce n'est pas normal que Zlatan gagne en un mois (280 000 euros par semaine, près de 13,5 millions d'euros par ans) une somme qui pourrait aider des milliers de familles des quartiers Nord de Marseille, de Lille-Sud ou de Seine-Saint-Denis à simplement boucler les fins de mois.

                        La publicité dans le sport, c'est aussi celle qui fait que lors de la Coupe du Monde 1998 et la victoire de l'équipe de France, on a mis en avant les joueurs qui portaient des chaussures Adidas (par ailleurs annonceur de l'équipe de France) et non pas ceux qui portaient des chaussures Nike. Ainsi, l'image d'Emmanuel Petit n'a pas été projetée sur des écrans géants, même s'il a inscrit le dernier but de la compétition, parce qu'il n'avait pas choisi la bonne marque.

                        Mais le principal problème de l'argent dans le sport, dont la publicité a une large part de responsabilité, c'est la corruption. Ce sont les matchs truqués de l'Olympique de Marseille de Bernard Tapie, la coupe du monde au Qatar etc.

                        • [^] # Re: Client et pub ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          si tu lui donnes des chaussettes avec une voiture qui n'est pas celle de Cars, l'enfant […] va la regarder avec un regard dégoûté et ne pas jouer avec.

                          HS : si vraiment c'est ce que tu voulais dire, donne moi les noms des centres aérés qui font jouer les enfants avec des chaussettes, que j'évite d'y inscrire les miens ! :)

      • [^] # Re: Client et pub ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Je trouve ça aussi débile, mais malheureusement, c'est aussi le cas des cinémas (tu payes une place 10€ mais tu te tapes 15 minutes de pub), des transports publics (affiches de pubs partout), ou privés aussi d'ailleurs, des bars, des journaux, etc.

        L'apogée de ce système c'est la télévision numérique : tu payes un abonnement super chers ET tu te tape de la pub en quasi permanence.

        Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

        • [^] # Re: Client et pub ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Y a quoi comme télévision numérique super cher (par rapport à 10€ le film au cinéma) ? Perso je paye 3€/mois pour le bouquet TV de mon FAI, à ce prix je peux envisager que ça suffit pas et qu'il faille de la pub.

          • [^] # Re: Client et pub ?

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/06/17 à 12:46.

            Perso je paye 3€/mois pour le bouquet TV de mon FAI, à ce prix je peux envisager que ça suffit pas et qu'il faille de la pub.

            Matter la RTBF (chaîne nationale) sur Belgacom TV tu payes

            1. 2 abonnements (internet + télé)
            2. les pubs
            3. les impôts

            alors que matter la RTBF en streaming tu te tapes juste

            1. la pub (qu'on peut probablement adbloquer)
            2. abonnement internet
            3. impôts.

            De plus dans le cas de la télé numérique il y a plein de brides (enregistrement limité dans le temps, pas de possibilité d'export, replay payant). Et ici on est pas du tout dans le même ordre de tarifs exemple si on veut la télé, ou encore un pack tout complet

            Sur Youtube si je ne m'abuse soit tu payes des thunes soit tu as de la pub (adbloquée). Et sur Netflix, il y a de la pub?

            PS: y a une redevance télé (en .be) pour ceux qui ont pc/smartphone/tablette mais pas télé?

            par rapport à 10€ le film au cinéma

            Les gros cinémas sont des voleurs.

            Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

    • [^] # Re: Client et pub ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Depuis que dans les cinémas, quand t’as payé 12 euros pour voir un film qui commence contractuellement à 22h, tu te fais embrouiller par le vigile si tu restes devant la salle jusqu’à 22h20, quand le film commence vraiment…

      Depuis que 50% du contenu des mensuels vendus 8,5euros…c'est de l’information sur les crèmes amincissante et des montres de luxe…

      Depuis que les banques font de moins en moins de Produit Net Bancaire sur leur activité traditionnelle et légitime de transformation d’échéances (peu rentable à court terme), et doivent donc compenser le coût des provisions en capital imposés par le contrôle prudentiel en raison des risques de leurs (très rentables à court terme) activités spéculatives de marché…par des commissions indues sur les clients et des partenariats avec femme actuelle dans le cadre des programmes de fidélité…et maintenant de la publicité.

      • [^] # Re: Client et pub ?

        Posté par . Évalué à 7.

        Tu oublies l'écran publicitaire sur les pompes à essence… qui n'a conduit à aucune baisse du prix du carburant, évidemment. Et qui, du moins sur les premières versions que j'ai eu à subir (plusieurs années quand même) mettaient tellement à plat le pauvre ordi coincé là-dedans avec le décodage vidéo que les trucs "utiles" (genre la voix qui te dit de mettre ta carte, discutable utilité certes) laguaient à mort. Tu perdais du temps, on te le farcissait de pub, et tout ça pour juste plus de sous dans la poche du vendeur. Yay.

        • [^] # Re: Client et pub ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ou alors, le vendeur de carburant ne rentrait plus dans ses frais et l'ajout de la pub a permis de ne pas augmenter le carburant (ou d'éviter que le vendeur fasse faillite).

          Je n'aime pas du tout la pub, mais il faut reconnaître que ça offre pleins de services qu'on ne serait pas forcément prêt à payer à leur juste valeur1


          1. ou le nombre de gens prêts à payer à sa juste valeur n'est pas suffisant pour faire tourner le service. 

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Client et pub ?

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est un système de double monnaie, euros et pub. La pub se développe, la plupart des gens pensent qu'elle ne leur coûte rien et donc que si la part euros diminue au profit de la part pub, c'est une amélioration pour eux.
            Ils ne réalisent pas que c'est bel et bien du "temps de cerveau disponible" et qu'elle les conditionne inconsciemment. Surtout que seul le prix euros est affiché, jamais il n'est précisé "inclut de la publicité".

            • [^] # Re: Client et pub ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Surtout que seul le prix euros est affiché, jamais il n'est précisé "inclut de la publicité".

              Ça dépend, pour les applications Android sur le store, de Google, c'est indiqué s'il y a des pubs dans l'application. Par exemple Waze. (je n'ai pas trouvé rapidement de cas d'applications payantes avec de la pub, mais ça doit exister)

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Hello

    Posté par . Évalué à 4.

    Donc en fait, je suis devant une banque qui me dit qu'un bloqueur de publicités pourrait bloquer des éléments sur leur site.

    Mais est-ce que tu es vraiment bloqué ?

    J’ai eu pendant environ un mois un site bancaire qui me faisait carrément freezer Firefox… Une mise à jour du site (ou de FF je ne sais plus) à réglé le problème mais j’ai du utiliser Chromium pour pouvoir effectuer mes opérations pendant un certain temps. Je suspecte que le bug était lié à mon brouteur « exotique » (FF sous Debian Sid) parce qu’à mon avis si ça plantait comme ça chez tous les clients on en aurait entendu parler…

  • # Autorité de Contrôle et de Régulation, ACPM, Banque de France

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bon j'ai donc lu toutes les réponses.

    On m'a donc proposé

    un truc qui investit dans la théorie de la Terre plate
    un truc qui ne propose pas de compte personnel (sérieux ?…)
    de revoir mon jugement sur la Poste Bancale, sur la base de témoignages de zélotes clients depuis 10 ans avant la création de la banque (nan mais, sérieux ???)

    Donc on est d'accord il n'y a pas d'alternative vertueuse et crédible, mais continuez à moinsser, j'ai presque pas dit du mal des banques, je mérite.

    En cas de problème, contacter l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, Banque de France.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.