• # Droit

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    La lutte technique de la liberté d'expression contre la censure sur l'Internet n'est pas près de s'arrêter.

    J'avais lu cet article. Il est très intéressant, mais il tombe aussi dans le piège classique de vouloir qu'internet soit un système de non-droit. Parce que c'est internet, alors tout doit être possible.

    Tout ce qui va contre la liberté d'expression est de la censure.

    Or ce n'est pas tout à fait aussi vrai que cela. Je ne suis pas juriste mais la pédophilie est interdite en France et dans de nombreux pays (ou est-elle autorisée ?), le négationnisme est interdit et ainsi de suite.

    Internet n'est pas qu'une zone de gentils soixante-huitards bien sympa. Il y a aussi des cons et des gros cons. Le filtrage de paquet est principalement réalisé pour protéger le réseau contre ce genre de personne. Certains peuvent penser qu'ils sont suffisamment intelligents pour se protéger eux-mêmes. C'est faux. D'abords, moi en premier, je n'ai pas conscience du nombre et des formes de saloperies qu'il peut y avoir et en second, les personnes âgées ou les enfants sont encore moins en capacités de faire le trie, évidement à modérer selon l'âge et les capacités de chacun.

    Ensuite, il y a des choses qui sont filtrés en France, cela me fait chier mais c'est la loi française (droit d'auteur abusif je trouve en 2020). J'ai le droit de voter différemment et j'ai aussi le droit d'aller vivre ailleurs… Rien n'est parfait ;-)

    • [^] # Re: Droit

      Posté par  . Évalué à 10.

      C'est intéressant comme ce commentaire mais aussi ses upvotes montrent comment on change de paradigme concernant la censure et la liberté d'expression dans nos sociétés. Y'a peut-être 10 ans de ça, j'aurais été bien étonné de lire un commentaire de ce style ici, et encore plus de le voir approuvé par une majorité de lecteurs.

      • [^] # Re: Droit

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Il n'y avait pas encore de box chez les particuliers que nos serveurs sous IRIX se faisaient trouer à l'université… et prenait régulièrement des sites warez !

        Personnellement, je ne pense pas avoir totalement changé de position. Penser un internet sans droit reviens en pratique à appliquer les droits des USA. Moi je trouve bien plus positif que pas mal de règle soit décidé en Europe par des personnes pour lesquelles on vote. D'ailleurs, globalement, on fait pas mal chié les USA avec nos règles depuis 20 ans.

        J'ai toujours été contre les lois spécifiques pour internet sachant qu'il y a déjà le droit d'auteur et ainsi de suite. Une bonne loi est la loi informatique et liberté de 1978 qui était écrite dans une vision hyper large de la protection des personnes. Sinon, en 96 par exemple, on n'avait pas le droit d'utiliser ssh en France alors on avait ssf, une version française avec des algo moins sur.

        Je suis loin d'être d'accord avec toutes les lois françaises (à adapter avec son pays) mais qu'on le veuille ou pas, elles sont là. Déjà à l'époque, si on était attaqué depuis le territoire national, on pouvait espérer une action de la police (à l'époque ils descendaient de Paris). Si l'attaque venait de l'étranger -> rien ne se passait en pratique.

        Avec les débits qui montent et le nombre d'IP qui a explosé, les attaques n'ont pas diminué. En pratique, tu protèges comment ton territoire ? Si tu es contre le concept d'état nation, tu fais comment pour passer la transition du système actuel à un nouveau système ?

        Même partiellement filtré, internet aujourd'hui est bien plus vaste qu'internet d'il y a 20 ans ! Donc moi, je m'en fout totalement de bloquer 30000 IP !

        Un internet sans règle c'est comme une presse sans règle… L'important est de faire attention que toute restriction soit une décision d'une autorité judiciaire. Le filtrage administratif est dangereux, l'autre me semble du même acabit que d'interdire un bouquin en rayon d'une librairie.

        Plutôt que de trouver intéressant comment contourner la pédopornographie ou le négationnisme, je suis bien plus intéressé par les solutions pour décentraliser internet, pour dégoogleliser celui-ci et ramener du contenu sur nos territoires… En fait, cette partie du développement d'internet m'intéresse bien plus. Je pense qu'on limite bien plus les risques de censures en ayant les contenus chez nous que chez les GAFAM…

        Je n'ai jamais été un ultralibéral du chacun pour soi. Avoir quelques règles (restrictives forcément) me convient même si je ne les aiment pas ! À chacun sa cohérence ;-)

    • [^] # Re: Droit

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      C'est un outils pour les pays non-démocratique, qui violent les droits de l'homme.
      La France est une démocratie, crier "Macron démission, Mélenchon en prison" n'est pas punissable en France.

      Les droits de l'homme sont au dessus des législations

      Après le pédophile qui utiliserait ce outils pour assouvir sa perversion immonde, c'est un effet de bord non voulut (comme le couteau à pain utilisé pour tuer quelqu'un).

      Les pédophiles violent les droits de l'homme, donc ce outils n'est pas pour eux.

      • [^] # Re: Droit

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

        Le problème est que tant que les gens qui veulent aider les personnes dans des "pays anti-démocratiques" ne prendront pas en compte la problématique de l'usage potentiel de leurs outils dans un autre objectif, ils ne seront pas bien légitimes : tel quels ,les outils proposés permettent aussi d'éviter le démocratique.

        Bref, il n'est pas bien légitime de fournir des outils antidémocratiques sous excuse de lutte contre l'antidémocratique en fermant les yeux sur les "effets de bords".
        "Étonnant" que l'auteur ne donne que des exemples positifs (des méchants pays non démocratiques) de l'usage de l'outil, sans donner des exemples moins reluisants. Tout est question d'affichage…

        Après le pédophile qui utiliserait ce outils pour assouvir sa perversion immonde, c'est un effet de bord non voulut (comme le couteau à pain utilisé pour tuer quelqu'un).

        Je suis étonné que tu n'aies pas mentionné les armes à feux aux USA en répétant l'argument similaire de la NRA (le but est de se protéger contre les méchants, les meurtres de masse ne sont qu'un effet de bord non voulu!).
        Peut-être parce que cet exemple n'est pas accepté par les gens qui regardent les impacts de ces effets de bord et que pour les meurtres de masse ça se voit un peu trop surtout quand d'autres pays démocratiques qui sont de "méchants limiteurs de la liberté" sont finalement plus protecteurs de leur peuple?

        Les droits de l'homme sont au dessus des législations

        Ces outil permettent autant de violer les droit de l'Homme (grand H s'il te plaît, les femmes ont le droit aussi) que de les protéger.

        Les pédophiles violent les droits de l'homme, donc ce outils n'est pas pour eux.

        L'outil est factuellement neutre, il est conçu sans aucune limitation contre eux, en quoi peux-tu dire qu'il n'est pas pour eux?

        C'est un outils pour les pays non-démocratique, qui violent les droits de l'homme.

        Faux. C'est un outil anti-censure. Pas autre chose. Donc utilisable pour les pays non-démocratiques comme pour les pays démocratiques.
        S'auto-persuader que c'est un outil pour les pays non-démocratique, c'est comme imaginer que le libre est contre le capitalisme.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.