Guillaume Vauvert a écrit 91 commentaires

  • [^] # Re: Différence avec alternatives

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche CmisSync, synchronisation hors-ligne pour Alfresco/Nuxeo/etc.. Évalué à 0.

    J'ai l'impression que sparkleshare essaie de résoudre les conflits tout seul: il m'a fait un merge sur un fichier texte.

  • # Différence avec alternatives

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche CmisSync, synchronisation hors-ligne pour Alfresco/Nuxeo/etc.. Évalué à 1.

    Bonjour,

    Pourriez-vous préciser les différences avec les alternatives, notamment sparkleshare, et ce qui vous a incité à forker ?
    Si ce n'est que pour le support de CMIS (j'anticipe …), pourquoi ne pas avoir écrit un back-end pour sparkleshare ?

    Merci

  • [^] # Re: installation sous windows

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Ekiga 2.0.9 pour Linux et Windows. Évalué à 1.

    Avant tout, un énorme merci pour ce soft puissant, stable, et ergonomique.

    Sinon, t'as des précisions sur la config de la Livebox ?
    Merci
  • [^] # Re: Police pour écran ou pour imprimante ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Fedora lance une campagne de test de la police DejaVu. Évalué à 4.

    OK pour les écrans faible résolution.

    Mais je pensais plus à l'aspect esthétique sur tous les médias. Par exemple, une impression d'arrondi (ou un angle dur, ou l'antialiasing, ou ...) ne se fait pas de la même façon avec les pixels ronds de l'imprimante qu'avec les pixels carrés de l'écran.

    Est-ce que tout se fait automatiquement via des algorithmes genre hinting et autres ou est-ce qu'il vaut mieux écrire une nouvelle police par média ? Est-ce que ces algo sont spécifiques au média de sortie ?
  • # Police pour écran ou pour imprimante ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Fedora lance une campagne de test de la police DejaVu. Évalué à 3.

    Il me semble avoir lu quelque part que les polices sont plutôt destinées soit à la lecture à l'écran (où les pixels sont carrés) soit à l'impression (où les pixels sont ronds). Est-ce vrai ?

    DejaVu est-elle une police-plutôt-pour-l'écran ou une police-plutôt-pour-l'imprimante ?

    De façon plus générale, n'est-ce pas un problème d'avoir des polices spécifiques pour chaque média de sortie ? Par exemple, sur quel média doit-on juger DejaVu ?
  • [^] # Re: javasapusaipalibre

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Programmation Java pour les enfants, les parents et les grands-parents. Évalué à 10.

    Ça parle d'un bouquin téléchargeable gratuitement, peut-être le premier pas (le plus couteux, non ?) vers une licence libre.
    Qui parle d'un langage (java) qui sera peut-être bientôt libre.
    Et d'un environnement de développement libre (Eclipse).

    OK, c'est pas du 100% libre, mais ça s'en rapproche. Et en parler peut encourager ce genre d'initiative.

    Enfin, moi, ça m'a intéressé.

    Maintenant, évidemment, il y a la ligne éditoriale ...
  • # V4L/DVB aussi

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Sortie du noyau Linux 2.6.17. Évalué à 3.

    Outre les améliorations de JFS, ALSA, NFS, de nombreux nouveaux périphériques V4L/DVB sont (mieux) supportés.

    Bon, pas encore mon boitier USB Artec DVB T1 d'un modèle particulier, mais ça sera sans doute pour la prochaine fois.

    En passant, si ça peut servir à quelqu'un : mon
    Anchor Chips, Inc. AN2235 EZUSB-FX Microcontroller
    devrait être détecté comme un :
    DiBcom DiBcom USB DVB-T reference design (MOD300) (warm)
    Pour y arriver, il faut utiliser un patch dvb_cvs, décommenter une ligne dans le code source, compiler, puis dans dvb_cvs/dvb-kernel/build-2.6, faire un ./insmod unload suivi assez rapidement par un ./insmod load. Pas très accessible ...
  • [^] # Re: Bogue...

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Sortie du noyau Linux 2.6.17. Évalué à 4.

    Les deux écritures sont maintenant admises.

    Les dictionnaires et manuels de grammaires ne font que décrire la langue qui est employée. Le "il faut parler comme ça" cède toujours sa place au "c'est comme ça que ça se parle".
  • [^] # Re: "L'optimisation de l'image du noyau au démarrage"

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Sortie du noyau Linux 2.6.17. Évalué à 2.

    Ce script, je me suis déjà demandé pourquoi il n'existait pas encore. On pourrait lui fournir un paramétrage "haut niveau" : machine de bureau | serveur | calculateur, préférence rapidité ou réactivité, ...
    Concernant la réponse des dev :
    - le noyaux compilés sont généralistes : ils répondent donc mal aux besoins de l'utilisateur
    - selon le type d'utilisation, il vaut mieux compiler en module ou pas
    - il faudrait compiler tous les modules au cas où

    Avec tous les experts-compilation qu'on a sous la main, on devrait arriver à des règles usuelles pour construire un bon .config avec quelques informations de haut niveau, non ?
  • [^] # Re: Waouh !!! Mais ça sert à quoi ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Google de plus en plus proche du libre (?). Évalué à 1.

    Nouvelle tentative : l'environnement de firefox (les signets, l'historique, les cookies, les champs de saisie et les mots de passe) accessible par Internet ?

    Gagné ! Google Browser Sync à l'adresse : http://www.google.com/tools/firefox/browsersync/index.html !
  • [^] # Re: Waouh !!! Mais ça sert à quoi ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Google de plus en plus proche du libre (?). Évalué à 1.

    OK, tu as gagné :-)

    Je ne parlais pas d'un traitement texte via internet comme logiciel isolé; je parlais d'un traitement de texte intégré à un bureau virtuel, permettant d'interagir avec les autres composants : zone de stockage, envoi de courriel, ...
  • [^] # Re: Waouh !!! Mais ça sert à quoi ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Google de plus en plus proche du libre (?). Évalué à 4.

    À mon avis, c'est bien plus qu'un simple gadget. Je pense que l'objectif est, à moyen terme, de déporter le logiciel et les données vers Internet. L'ordinateur ne devient qu'une simple interface qui ne sert plus qu'à accéder aux logiciels et aux données.

    Pour les logiciels, ça change toute la donne : au lieu d'un produit acheté et diffusé à des millions d'exemplaires, il devient un service web accessible avec seulement une connection internet. Des mises à jour facilitées, un coût de production très réduit, une meilleure utilisation des ressources.
    Plus tard,il faudra peut-être payer pour s'enregistrer pour avoir accès à certaines fonctionalités, à moins qu'ils continuent de se servir de la pub "discrète".
    On a déjà des espaces de stockage, des gestionnaires de fichier, des gestionnaire de courriel, des jeux, ... Et voilà maintenant le tableur. Je parie que le prochain produit sera un traitement de texte. Que reste-t-il aux ordinateurs, pour un usage bureautique ? Avec l'augmentation du débit, de nouvelles applications pourront être déportées.

    Pour les données, quel plaisir de pouvoir accéder à ses données partout dans le monde ... à condition de pouvoir se connecter ! Plus de sauvegardes à gérer, plus de problème d'espace, le partage et l'envoi facilité (un pointeur suffira). C'est un peu comme si Internet devenait un gros disque virtuel partagé par tous.
    Il y a aussi le problème de la confidentialité. Je pense qu'on trouvera des solutions pour rendre les données "pas trop facilement utilisables", ce qui satisfera la plupart des gens.

    Guillaume, visionnaire en chef :-)
  • [^] # Re: "Où s'arrêtera Linus?" ou "Jusqu'où ira Linus"

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Jusqu'où s'arrêtera Linus Torvalds ?. Évalué à 0.

    Alors peut-être : "Jusqu'où n'ira pas Linus" ?
  • [^] # Re: Et beh...

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Sortie de TOM 2.3. Évalué à 7.

    Je suis d'accord avec toi, et j'ai apprécié l'objet pour la raison que tu cites (sauf que moi, c'était Pascal).
    En tant qu'enseignant, j'avais essayé de suivre cette démarche : je pose un problème, les étudiants essaient de le résoudre avec ce qu'ils connaissent, ils construisent alors souvent quelque chose qui ressemble à la nouveauté que je voulais leur enseigner, puis j'amène la nouveauté : joie, soulagement, satisfaction, plaisir, c'est super ! Les étudiants comprennent mieux l'intérêt, apprécient la beauté de la nouveauté, mais :
    - c'est un processus un peu lent
    - ça demande que les étudiants s'investissent dans la recherche sinon on perd du temps; d'après moi, c'est toujours là que réside la difficulté : motiver chaque étudiant, en tenant compte de ses goûts, de sa personalité, de sa forme du moment, des ses propres motivations, ... Difficile à faire avec 35 étudiants différents !
  • [^] # Re: Proprio vs libre

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche EiffelStudio devient un logiciel libre. Évalué à 2.

    OK, on a bien compris la même chose. Daniel Baumann dit qu'il a _l'impression_ que les juristes de EiffelStudio n'ont pas compris la GPL. Ça m'étonne quand même qu'ils aient pu se tromper à ce point. À suivre.
  • [^] # Re: Proprio vs libre

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche EiffelStudio devient un logiciel libre. Évalué à 0.

    Ce n'est pas ce que je lis. Daniel Baumann écrit (je ne pense pas que les erreurs de traductions trahissent l'esprit) :

    J'ai l'impression que Eiffel Software ne comprend pas la GPL, ils affirment qu'on n' a pas le droit de créer d'application commerciale applications sous une version GPL de Eiffel Studio :
    "Les utilisateurs qui écrivent des logiciels propriétaires commerciaux doivent acheter la licence correspondante et peuvent libres de distribuer leur logiciel comme ils veulent. Les utilisateurs qui donnent leur code source à la communauté Open Source peuvent utiliser la version Open Source et doivent distribuer leur logiciel avec la même licence."

    Eiffel Software interdit de faire du propriétaire commercial avec la licence libre, mais Daniel Baumann pense que ce n'est pas légal.
  • # Différences par rapport à l'ancienne version "Free"

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche EiffelStudio devient un logiciel libre. Évalué à 6.

    Voici quelques caractéristiques de EiffelStudio; celles avec un "=" étaient déjà disponibles dans l'ancienne version "Free"; celles avec un "+" n'étaient disponibles que dans la version commerciale :

    = Seamless coverage of the entire software lifecycle
    = Cross-platform availability (Windows, .NET, Linux, Unix, MacOS, VMS and others)
    = Full support for Design by Contract
    + Automatic documentation generation
    + Diagramming support (BON and UML) with full reversibility between diagram and code views
    = Extensive browsing, debugging and refactoring capabilities
    = Thousands of reusable library classes from Eiffel Software and other providers
  • # Liens intéressants

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche EiffelStudio devient un logiciel libre. Évalué à 7.

  • # Proprio vs libre

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche EiffelStudio devient un logiciel libre. Évalué à 8.

    La licence propriétaire permet de développer du logiciel libre et propriétaire, tandis que la licence libre ne peut être utilisée que pour développer du logiciel libre.
  • [^] # Re: H323

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Ekiga 2.00 disponible!. Évalué à 9.

    Pourrais-tu développer un peu ?
  • [^] # Re: bootlogd

    Posté par (page perso) . En réponse au message sorties init.d et logs. Évalué à 2.

    Oui, il suffit d'activer les anciens PTYS dans le .config à la compilation :

    CONFIG_LEGACY_PTYS=y
    CONFIG_LEGACY_PTY_COUNT=256

    Mais ça empêche alors le bootsplash ...

    Faut choisir, beau en production, ou pratique en réglage.
  • [^] # Re: Une seule chose à dire

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Multiseat avec X.org. Évalué à 1.

    Oui, quand j'avais regardé ça la première fois, c'était pas facile :
    http://linuxfr.org/~gvauvert/19434.html
  • [^] # Re: bootlogd

    Posté par (page perso) . En réponse au message sorties init.d et logs. Évalué à 1.

    Le seul hic, c'est que ça ne fonctionne pas avec les nouveaux /dev/console.
    man bootlogd :

    BUGS
    Bootlogd works by redirecting the console output from the console device. It copies that output to the real console device and a logfile. There is no standard way to find out the real console device if you have a new-style /dev/console device (major 5, minor 1). Bootlogd tries to parse the kernel command line, looking for console=lines and deducts the real console device from that. If that syntax is ever changed by the kernel, or a console-type is used bootlogd does not know about, bootlogd will not work.

    Existe-t-il une alternative dans ce cas ?
  • # Prudence, ils sont forts ...

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Débat ouvert autour de DADVSI. Évalué à 4.

    Je n'ai qu'une maigre expérience d'interaction avec le milieu politique, mais je me suis déjà fait avoir.
    Il faut faire extrêment attention à tout terme et à toute phrase.
    - Les termes, s'ils ne sont pas assez explicites, peuvent être repris et associés à une nouvelle définition.
    - Les phrases peuvent être sorties de leur contexte, et prendre ainsi un sens complètement différent.
    D'un point de vue démocratique, il est normal qu'il y ait un dialogue entre les citoyens et les politiques. Mais, en l'occurrence, je pense qu'ils cherchent surtout à légitimer leurs choix.
    Personnellement, je ne me sens pas capable de les affronter, c'est un métier.
  • # C'est quoi la virtualisation ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Xen à Solution Linux 2006. Évalué à 5.

    Pour ceux qui, comme moi, n'ont qu'une vague idée de ce que c'est, voir :
    Virtualisation :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Virtualisation_%28informatique%(...)
    Xen :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Xen