H_francis a écrit 66 commentaires

  • # Une alternative ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche OpenSpell : jeu libre d'apprentissage des langues. Évalué à 2.

    Bonjour, ce logiciel semble vraiment intéressant, parce qu'il permet un apprentissage des langues sur un mode didactique et ludique d'interaction avec l'ordinateur.

    Si l'utilisateur devient autonome et peut se passer de professeur, c'est vraiment un réussite je pense.

    Pouvez vous cependant citer des alter ego pour ce logiciel ? C'est une chose dont j'ai besoin, et j'aimerai vraiment faire un tour d'horizon de l'offre dans ce domaine.
  • [^] # Re: je me risque a une question

    Posté par  . En réponse à la dépêche Le Conseil d'État revoit un décret de la loi DADVSI en faveur des logiciels libres. Évalué à 3.

    Il suffit que les spécification d'un système de lecture quelconque soient rendues disponible pour que la réalisation d'un tel système ne soit pas hors la loi.

    Ce qui veut dire que si le fonctionnent du système des DRM (algos, cryptage) sont rendus publiques par l'entreprise qui les fournit, les personnes ayant accès à la documentation auront droit de l'appliquer pour faire un crack sans que ce soit répréhensible.

    Mais en parlant de VLC, j'ai l'impression que c'est le système de décryptage des DVD qui est visé par la News.

    Donc si j'ai bien compris, utiliser l'algo de décryptage est permis par la loi (sans rétribution aucune) du moment que le système de cryptage est publié. Donc libdvdcss2 n'est plus illégale ?
  • # Bill gates a dit un jour ...

    Posté par  . En réponse au journal Le piratage des logiciel est nuisible au libre. Évalué à 2.

    http://www.volle.com/rennes/lettrebill.htm

    C'est une lettre de Bill Gates aux personnes qui utilisaient les logiciels microsoft à partir de copies.

    Bill Gates y exprime son mécontentement concernant le mécanisme de la copie qui permettait aux gens d'utiliser les logiciels microsoft sans avoir à payer la licence d'utilisation.

    Évidemment, l'implication de Bill Gates dans le logiciel était à but lucratif, la communauté d'utilisateurs de logiciels qui se faisaient des copies entre eux ne souhaitaient pas payer pour ce qui constituait un loisir pour eux, et non pas un business.

    Mais Bill Gates a vite compris que ce pouvait être un business très rentable.

    Le mouvement du logiciel libre est une formidable réponse à cette lettre, en tournant cette diatribe de Bill Gates à son propre désavantage.

    Pour ceux dont l'informatique est un loisir, en n'utilisant que des logiciels libres, dont la copie est permise,et en refusant catégoriquement de débourser un centime pour des logiciels propriétaires, Bill Gates peut continuer à prétendre devoir toucher des royalties sur chaque copie des logiciels utilisé sans que cela n'incrimine personne.

    Concernant le crackage des logiciels, l'utilisation de logiciels libre est effectivement un palliatif efficace au fait de devoir payer un logiciel d'usage somme toute courante et à but non lucratif.

    Le crackage est à décourager à partir de deux arguments, je pense :

    1. il est bien plus facile de télécharger un logiciel gratuit et librement redistribuable pour n'importe quelle utilisation, que de le cracker ou l'acheter.

    2. Utiliser un logiciel cracké est illégal, et donc déconseillé d'un point de vue juridique et/ou moral.

    Mais la vertu sociale de l'utilisation des logiciels libres doit être mise en exergue. Le problème est la subsistance des habitudes et la prédominance de l'utilisation des logiciels propriétaires microsoft, et que le logiciel libre n'est pas encore vraiment entré dans les moeurs courantes d'utilisation d'un ordinateur.

    C'est pourquoi, en effet, je pense que l'utilisation de logiciels propriétaires craqués doit bien être déconseillé au profit du logiciel libre.
  • [^] # Re: Oui mais

    Posté par  . En réponse à la dépêche Le Conseil d'État revoit un décret de la loi DADVSI en faveur des logiciels libres. Évalué à 4.

    ça semble vouloir dire que, dès lors que les spécifications d'une mesure de protection sont diffusées, leur utilisation pour faire une implémentation libre ne porte pas atteinte à la loi et à la mesure de protection du copyright.

    Le contournement d'une technologie de protection ne constitue pas une infraction dès lors que le fonctionnement de cette technologie (documentation technique) de protection est rendue disponible et/ou publique.
  • [^] # Re: L'autre point de vue

    Posté par  . En réponse à la dépêche Mouvement des semences libres. Évalué à 3.

    Le problème est dans ce cas de définir ce qu'est une "variété".
    J'ai trouvé une définition dans wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Variété_(botanique)
  • [^] # Re: gcc

    Posté par  . En réponse au message OpenMoko, smartphone, etc. Et Linux ?. Évalué à 2.

    Justement, je me demandais à quel moment l'utilisation des cibles disponibles à la compilation pour GCC cède le pas à la modularité de Linux.

    Il doit bien y avoir une partie du code de Linux qui se retrouve quelque soit la machine cible, et qui est portable quel que soit la cible, pourvu qu'il y ait un backend GCC. Je me demande quelle est elle.

    Merci.
  • [^] # Re: gcc

    Posté par  . En réponse au message OpenMoko, smartphone, etc. Et Linux ?. Évalué à 2.

    Justement, je me demandais à quel moment l'utilisation des cibles disponibles à la compilation pour GCC cède le pas à la modularité de Linux.

    Il doit bien y avoir une partie du code de Linux qui se retrouve quelque soit la machine cible, et qui est portable quel que soit la cible, pourvu qu'il y ait un backend GCC. Je me demande quelle est elle.

    Merci.
  • [^] # Re: Microblog ? ques aco ?

    Posté par  . En réponse à la dépêche BilboBlog version 0.2.1 disponible. Évalué à 2.

    Est-ce que tu as lu le lien qui pointe vers un article de l'encyclopédie en ligne wikipédia décrivant le micro-blogging et ses particularités par rapport au blogging classique ?
  • [^] # Re: "logiciel privateur"

    Posté par  . En réponse à la dépêche Ce que pensent Stallman, Torvalds, Brown et Zemlin de Microsoft. Évalué à 1.

    bah , privateur est un barbarisme. Personne ne m'en voudra de lui donner le sens qui lui va le mieux à mon goût ;-)

    (On peut aussi dire que c'est une vaine querelle)
  • [^] # Re: Peter Brown

    Posté par  . En réponse à la dépêche Ce que pensent Stallman, Torvalds, Brown et Zemlin de Microsoft. Évalué à 2.

    auto correction il fallait lire :


    Est-ce que je peux savoir alors quelle est cette erreur ?

    Penser que la coopération entre les individus non basée sur des contraintes strictement monétaires est une chose intéressante ?

    Penser que le logiciel libre n'a pas forcément besoin d'un modèle économique viable pour s'imposer ?
  • [^] # Re: Peter Brown

    Posté par  . En réponse à la dépêche Ce que pensent Stallman, Torvalds, Brown et Zemlin de Microsoft. Évalué à 2.

    Est-ce que je peux savoir alors c'est quoi la grosse erreur ?

    Penser que la coopération entre les individus non basée sur des contraintes strictement monétaires est absurde ?
    Penser que le logiciel libre n'a pas forcément besoin d'un modèle économique viable pour s'imposer ?
  • [^] # Re: Peter Brown

    Posté par  . En réponse à la dépêche Ce que pensent Stallman, Torvalds, Brown et Zemlin de Microsoft. Évalué à 2.

    La dénomination commune chez chacune des quatre personnes interrogées est que, si microsoft a le plus de poids financier, son modèle économique basée sur le logiciel « privateur » est néanmoins assez répandu.

    De même, toutes les entreprises, qu'elles travaillent pour le logiciel libre ou pas, doivent avoir une certaine viabilité économique pour fonctionner.

    Je pense donc que la crainte que les entreprise « tuent » l'esprit du logiciel libre pour aller vers un modèle qui deviendrait strictement commercial est normale et fondée.

    Cela, même s'il est évident que le logiciel libre ne serait sûrement pas ce qu'il est aujourd'hui sans le soutien et l'investissement des entreprises concernées.

    Je n'argumente pas d'un point de vue moral, mais il y a tout de même une différence évidente entre _donner_ et _vendre_ des logiciels. Le premier est un acte gratuit et désintéressé.

    Le second a simplement pour objectif d'assurer une rentabilité économique qui, si elle profite en retour à la communauté, n'en est pas moins au départ un acte mercantile.
  • [^] # Re: Peter Brown

    Posté par  . En réponse à la dépêche Ce que pensent Stallman, Torvalds, Brown et Zemlin de Microsoft. Évalué à 2.

    Je trouve que c'est au contraire une attitude très rationnelle.

    Les entreprises ont effectivement comme moteur de leur activité la recherche de ressources financières, qu'elles travaillent pour de logiciels type FOSS ou non.

    Dans la dépêche précédente sur une étude des liens entre la communauté openSuse et Novell, il est bien mis en évidence que les intérêts de ces deux groupes divergent, malgré une synergie basée sur certains points qui permet à l'ensemble de fonctionner.
  • [^] # Re: "logiciel privateur"

    Posté par  . En réponse à la dépêche Ce que pensent Stallman, Torvalds, Brown et Zemlin de Microsoft. Évalué à 1.

    Privateur à une connotation plus relative à l'utilisateur que au propriétaire du programme.

    Mais le fait est, que même si l'utilisateur achète ce programme, il n'en est pas propriétaire.

    On peut donc dire que c'est un logiciel 'privateur'.
  • [^] # Re: voilà

    Posté par  . En réponse au message enregistrer sous JJMM.txt. Évalué à 3.

    Par défaut , ce qui est le plus pertinent est de faire un format de fichier MMJJ.txt, car ainsi l'ordre de classement alphabétique correspond à l'ordre chronologique.

    On peut aussi faire varier la précision :

    echo truc > $(date +%Y%m%d.%H%M).txt

    enregistre 'truc' dans un fichier correspondant à AAAAMMJJ.hhmm (année : mois : jour . heure : minutes)
  • [^] # Re: vraiment libre ?

    Posté par  . En réponse au journal GNU/box avec club-internet. Évalué à 2.

    Blague mise à part, le travail de Yohann Martineau, ainsi que son explication pour réaliser cette modification du firmware sont remarquable.

    Merci beaucoup, car j'ai vu que c'est vraiment possible de modifier le code source de sa box.

    C'est intéressant pour l'utilisateur, en sus de la licence accompagnant le modem/routeur.
  • [^] # Re: vraiment libre ?

    Posté par  . En réponse au journal GNU/box avec club-internet. Évalué à 5.

    De plus, après quelques recherches, j'ai trouvé l'adresse du code source [1] et un article dans un blog [2] qui explique comment modifier et compiler le code source du firmware pour sa club-internet box.

    [1] http://assistance.club-internet.fr/telechargement/ADSL/cibox(...)
    [2] http://yohann.martineau.free.fr/wordpress/?p=6

    Ne sous estime jamais la puissance de la licence GNU/GPL, jeune padawan.
  • [^] # Re: vraiment libre ?

    Posté par  . En réponse au journal GNU/box avec club-internet. Évalué à 2.

    D'après le lien sur la neuf box 4, voir le lien [5] de la news, la chaine de compilation est également fournie, ainsi que tous les utilitaires utilisés pour la création du firmware, qui sont tous sous une licence libre également.

    Donc, si on se base sur ce critère, la box est vraiment libre. Par contre, il n'est pas impossible que le support technique devienne caduc dans ce cas, puisque le logiciel est distribué sans garantie.

    Enfin, je voudrai citer une initiative semblable [1] à propos de la freebox, qui malheureusement est équipée d'un firmware non libre [2].

    [1] http://www.f-x.fr/wikini/wakka.php?wiki=InfosLegales
    [2] http://freebox.flouzo.fr/
  • [^] # Re: Fraternité

    Posté par  . En réponse au journal GNU/box avec club-internet. Évalué à 1.

    Pardon, je me suis peut être trop abreuvé aux conférences stalmaniennes
    Quels est votre idéal de liberté, de morale ? Quel but poursuivez-vous ?

    Le logiciel libre, c'est : Liberté, Egalité, Fraternité. La liberté, c'est de pouvoir utiliser n'importe quel programme et de le modifier si l'on en a envie. C'est aussi de pouvoir copier un programme et le donner à un ami, par exemple.


    N'est ce pas ce que j'ai compris ?
  • [^] # Re: MTU

    Posté par  . En réponse au message Accès au réseau impossible avec Linux. Évalué à 2.

    Non, je m'excuse, plus ca passe et plus je me sens ignare en matière de réseaux et de protocole IP.

    Merci beaucoup pour cette réponse. Je ne m'y attendais surtout pas et surtout je n'ai pas testé, ce que je compte faire au plus vite pour tenter d'adapter ce problème.

    Je me demande juste si c'est un problème caractéristique du système d'exploitation, (sous linux) , car sous windows, cela marche pour quelques applications et d'autres sont en panne.

    C'est pour cela que j'aimerai savoir si , dans le cas de windows, c'est résoluble au niveau de l'OS et de la base de registre, ou je ne peux rien faire, car il s'agit de l'application.

    merci beaucoup de vos réponses, je vais essayer de les appliquer et de vous tenir au courant.
  • [^] # Re: MTU

    Posté par  . En réponse au message Accès au réseau impossible avec Linux. Évalué à 1.

    J'ai lu

    la partie [1] de l'article de Wikipédia concernant le Path MTU discovering, et la RFC 1435 [2] et ce qui y est décrit correspond effectivement à mon problème. J'aimerai bien être certain que c'est vraiment le cas.

    [1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Path_MTU_discovery#Filtrage_par(...)
    [2] http://tools.ietf.org/html/rfc1435
  • [^] # Re: Autochargement des classes

    Posté par  . En réponse au message Y'a-t-il des /packages/ en PHP, comme en java ?. Évalué à 3.

  • # Autochargement des classes

    Posté par  . En réponse au message Y'a-t-il des /packages/ en PHP, comme en java ?. Évalué à 2.

    Il existe un mécanisme en PHP pour faire de l'autochargement des classes. Dans un script qui utilise des classes, il faut définir une fonction de portée globale __autoload, comme suit :
     
    function __autoload($class_name)
    {
        include('class_' . $class . '.php') ;
    }
    
    Cette fonction __autoload est appelée par le script PHP dès qu'un appel à une classe non définie est réalisée. $class_name est la chaine contenant le nom de la classe appelée (attention : "$class_name" est en minuscule même si la classe originale contient des majuscules). D'après mon exemple, si je fais quelque chose comme :
     $mon_objet = new ObjectType() ;
    
    , et que la classe ObjectType n'est pas encore définie, la fonction __autoload est appelée (si elle est définie dans la portée globale) avec l'argument "objecttype". Après, il faut étudier les possibilités, comme par exemple utiliser un préfixe pour les noms de fichier, comme dans mon exemple, nommer (ou pas) tous les fichiers de classe avec comme 'class_classname.php' , etc. Tout se passe dans le corps de la fonction __autoload(). le lien vers la documentation
  • [^] # Re: Un bon test

    Posté par  . En réponse à la dépêche Gestion de l'énergie : se dépêcher de ne rien faire. Évalué à 2.

    Pardon, je pensais que ondemand adaptait simplement la vitesse du processeur à la charge.
  • # Utilisation

    Posté par  . En réponse au journal Transifex: libérer votre plateforme l10n. Évalué à 1.

    Bonjour, je voudrai savoir, concernant transifex, comment ce logiciel est-il utilisé du point de vue du traducteur ?

    Je voudrai savoir s'il y a des fonctions de recherche, de remplacement dans un fichier .po.

    Je voudrai savoir aussi en quoi il se distingue de Pootle s'il vous plaît ? Enfin, j'aimerai savoir si ce logiciel aura vocation à être hébergé ailleurs que par le projet fedora.

    Merci beaucoup.