Journal Progeny Debian 2.0 beta 2

Posté par .
Tags : aucun
0
14
sept.
2004
Une brêve sur osnews[1] nous annonce la disponibilité immédiate de la bêta 2 de la Progeny Debian 2.0, Developper Edition[2]. Celle-ci s'annonce comme une grosse mise à jour de la première bêta, et les développeurs se tournent maintenant vers une release candidate prévue pour la fin septembre. Néanmoins il leur reste encore pas mal de bugs à corriger (cf Release Notes[3]).

Pour ceux qui ne connaîtraient toujours pas la Progeny Debian, il s'agit d'une distribution, principalement basée sur Debian Sarge, avec quelques ajouts de Debian Sid ou d'autres choses ne venant pas de Debian (Eclipse ou les drivers NVIDIA par exemple). Le but étant ici de réaliser une distribution orienté principalement Desktop (donc expérience utilisateur et non serveur), et avec un ensemble le mieux intégré possible. Le tout devant être relativement simple d'accès, donc "facile" à installer. Cette distribution utilise donc l'installateur Anaconda, issu de la Fedora Core. L'édition dont nous parlons ici, est La Developper Edition, donc une version principalement orienté développeur et non simple utilisateur.

À noter comme nouveautés : le passage du LSB 1.3 au 2.0, le noyau 2.6.7 agrémenté du driver NVIDIA qui va bien, et toujours XFree86 4.3 et Gnome 2.6. Anaconda a aussi été mis à jour depuis la version issue de Fedora Core 2. Les formats audios et vidéos les plus populaires sont également supportés. Cette bêta 2 est par ailleurs essentiellement créée à partir de paquets issus de la Debian Sarge, à part quelques quelques exceptions (cf. Release Notes[3]).

Au menu du développeur : Java 2 (J2SE & Eclipse), Mono, Python, Perl et tout ce qu'il faut pour le XML.

Chose intéressante, il est prévu l'intégration d'un système LAMP (comprendre Linux Apache Mysql PHP) dans les prochaines versions. Histoire de pouvoir facilement se monter un petit serveur (orienté essentiellement pour le développement en local je pense). Il est aussi prévu d'avoir un meilleur support de l'internationalisation, et ce directement depuis Anaconda (l'installateur). Est aussi prévu une amélioration du Desktop (GNOME 2.6) par défaut, afin d'améliorer l'expérience utilisateur ^^

Nota: cette distribution n'est toujours disponible que pour plateforme x86 (du moins il me semble).

[1] http://www.osnews.com/story.php?news_id=8255(...)
[2] http://www.linuxcompatible.org/story34141.html(...)
[3] http://archive.progeny.com/progeny/linux/iso-i386/beta2/RELEASE-NOT(...)

PS: Je ne sais pas vous, mais moi cette distrib me botte vraiment de plus en plus...
  • # sapusépalibre???

    Posté par . Évalué à 1.

    ... agrémenté du driver NVIDIA ...
    ... Java 2 (J2SE ...

    doit on comprendre qu'elle ne sera pas libre?
  • # source.list

    Posté par . Évalué à 5.

    je me suis toujours demandé comment ca se passait dans les distribs à base de debian pour les mises a jours.
    est ce que dans le source.list contient une reference a debian testing ou unstable, ou alors il y a une source special pour progeny ?
  • # Quelqu'un a testé ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Si quelqu'un a testé la progeny, il pourrait nous donner rapidement ses impressions ? ( Je n'ai pas le temps de la tester pour le moment mais c'est un projet qui m'intéresse énormément )

    merci d'avance
    • [^] # Re: Quelqu'un a testé ?

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai un très mauvais souvenir de la 1.0, mais ça va pas t'avancer à grand chose, ça date un peu :)
      • [^] # Re: Quelqu'un a testé ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je viens de tester sur un portable...
        L'install c bien passé bien qu'un peu longue,

        il reside des problemes au niveau de l'internationalisation car meme en selectionnant francais, xfree etait en anglais ainsi que gnome sinon
        pas de souci..

        g tester apt mais par contre le miroir est vide, il connait bien les paquets mais il ne les a pas, on est obligé de mettre une autre source de sarge....

        my 2 cents
    • [^] # Re: Quelqu'un a testé ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      j'ai tester et ça a marché sur 2 PC des 5 que j'ai testé. Sinon, l'install en une étape, c'est bien, mais je préfère l'installation depuis le net de débian à la deuxième étape. Et puis tout sur le CD c'est plus lents.

      Sinon, c'est pas mal fignolé, anaconda est sympa, (mieux que l'installeur mandrake).

      Pour l'aspect composé, j'ai pas bien pigé si ce n'est qu'il n'y a pas de version "stable", "unstable" &co, mais plutôt à la fedora : "evolution" "gnome", "mozilla", "base" etc je me souviens plus bien car c'était pour un noobs. En tout cas, on est moins pommé dans la liste des programme.

      Et puis sinon, on passe très bien de progney à sarge, ( contrairement à knoppix).

      La config de X avait foirée, (souris), et puis l'internationalisation n'est pas encore au point, je crois qu'il n'y a qu'une seule console texte, enfin, c'est une belle debian mais je me sert surtout de l'installeur, après, c'est retour à debian normal :)
  • # le principe ? (désolé)

    Posté par . Évalué à 1.

    Tiens ça tombe bien cette news, ça me donne l'occasion de poser la question qui me travaille depuis un moment.

    Le concept tel que j'ai cru le comprendre : les "composants" sont tous indépendants les uns des autres à la différence du système classique de paquets. Ainsi un retard sur un composant ne pénalise pas les autres.

    Les questions :

    1) J'ai du mal à voir ce que représente un "composant" exactement. Par exemple, déjà on ne pourrait pas avoir un composant "Firefox" puisque pour qu'il marche, il faudrait déjà qu'il y ait un serveur graphique.

    2) Et ce que je comprends le moins : Progeny Debian se base sur le dépôt Debian, alors que le but est d'obtenir les "composants" les plus récents le plus vite possible ?

    <mode antitroll Debian=lent />
    • [^] # Re: le principe ? (désolé)

      Posté par . Évalué à 3.

      Le système de développement par « component », ou « composants » en français, est de mettre en place différentes composantes créant ensemble une distribution. Au lieu d'avoir un développement par paquets séparés les uns des autres et architecturés dans une suite de unstable/testing/stable (pour reprendre le schéma Debian par exemple).

      Là on se retrouve avec des composants. À noter que FireFox n'est PAS un composant, mais un simple paquet, car il ne représente qu'une seule application. Par contre GNOME est un composant. Tout comme ce qu'on surnomme LAMP (Linux Apache MySQL PHP).

      Ce qui est intéressant, c'est que chaque composant garde une certaine indépendance par rapport aux autres composants. Ainsi le composant GNOME peut contenir différentes branches : 2.4, 2.6, 2.8. 2.4 peut être considéré comme rendu obsolète par la 2.6, donc on peut placer la branche 2.6 comme étant stable et testée. Contrairement à la branche 2.8 qui elle est encore peu testée et dont on ne sait si elle est au moins aussi stable que la précédente. Au moment de créer une distrib ou de faire un snapshot stable, on prendra donc GNOME 2.6 et non 2.8. Tout en pouvant, et ce sans aucune difficulté, continuer le développement des paquets de GNOME 2.8, tout en continuant d'améliorer les paquets de GNOME 2.6. Etc.

      À noter que pour fonctionner le composant GNOME à effectivement besoin du composant XFree86 ou du composant X.org. Mais ceci n'intervient pas dans son développement. Et finalement que je choisisse GNOME 2.6 ou GNOME 2.8, je me moque de savoir quelle version ou quel serveur X il va y avoir derrière. Il en faut un, c'est tout.

      Cest là que la notion de composant est vraiment intéressante. Car c'est là que va bloquer (bêtement j'en convient) le processus de développement classique de la Debian (unstable/testing/stable). Car si un paquet important du système de base vient à être totalement buggué et instable, c'est tout ce qui gravite autour qui morfle, et le cycle reste bloqué (cf. les longues périodes de non maj automatiques de Sarge qd la glibc ou gcc sont cassés ds Sid). Dans la version par composant on s'en moque, car le système ne tourne pas autour de cette version cassée, mais sous la version du composant qui va bien.

      Nota: le but (aussi) de la Progeny Debian est d'améliorer les paquets de la Debian, afin que Sarge (par exemple) soit encore meilleure. En la rendant compatible LSB 2.0 par exemple. De plus la Progeny Debian n'est finalement pas autre chose qu'une Debian. Mais architecturée et pensée différemment (pas qu'une stabilité des paquets, mais aussi une expérience utilisateur et une configuration générale déjà paramétrée).
  • # Trop de distros basées Debian

    Posté par . Évalué à 1.

    progeny de Ian Murdock
    user linux de Bruce Perens
    Ubuntu ( http://linuxfr.org/comments/472760,1.html(...) )) financée par Mark Shuttleworth

    Chacune a a peu près la même ambition.

    Ils ne peuvent pas se mettre tous d'accord et bosser ensemble, un peu ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.