Journal Et si l'on pensai ? Enfin je veux dire et si l'on pensai par soi même, ça donnerai quoi ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
-44
16
nov.
2015

Sommaire

Reflection sur ce qu'est le terrorisme et sur ses deux cause fondamentales : les différentes conception de ce qu'est un monde souhaitable et le contrôle de l'information.
Je vais dans ce texte tenter d'analyser objectivement en me servant de ma raison (pendant que l'heure est aux passions) et de vous poser les bonnes questions et de vous soulever les bonnes réponses (cependant je ne prétend pas posséder la vérité absolu mais une vision du monde qui me paraît et que la science tant à confirmer comme souhaitable).
Tout d'abord je m'excuse mon message va être nécessairement long mais vous devriez quand même faire l'effort de le lire dans sa totalité car il sera BIEN PLUS instructif que l'ultra majorité des posts du moment sur Facebook et pourra potentiellement changer votre vision du monde.

Tout d'abord allons chercher le problème à la racine, qu'est-ce que le terrorisme ? Le terrorisme est l'emploi de la terreur et de violence imprévisible à des fins diverses et variées.
Il y a un amalgame actuel sur le terrorisme, le concept de terrorisme n'est pas péjoratif en lui même et est relatif à la finalité de cette violence. Par exemple j'estime que la résistance des peuples occupé par les nazis pendant la seconde guerre mondiale était un "bon" terrorisme.
Ceci étant dit l'on va parler du terrorisme djihadiste contemporain.
Vendredi vient d'être sauvagement tué environ 120 personnes innocentes.
Alors déjà comment un acte aussi inhumain est il possible ? Et bien ces terroristes n'avaient pas de libre arbitre (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Libre_arbitre), ils étaient fanatisés et ont perdu leur raison à l'instar de disciple esclaves mentalement d'une secte. Ils ont perdu la faculté de penser par eux même et ont adopté l'ignoble pensé du groupe de Daesh et ce dans le but d'accéder à un paradis imaginaire ou ils pourraient enfin être heureux… (Je développerai plus loin dans le raisonnement une critique sur les dogmes et les dérives religieuses)
Mais au delà de ce paradis je pense qu'ils étaient convaincu de faire quelque chose de juste par rapport à leur vision du monde, en effet selon eux nous (les occidentaux) sommes responsable des malheurs, des guerres et de la pauvreté du Moyen-Orient (qu'ils veulent refaire prospérer à travers l'état islamique qu'ils nomment le Califat et à travers leurs valeurs qui sont très contestable : extrémisme religieux, non respect de la Femme, etc)
Comme tout est une question de points de vue, je vais parler du premier problème fondamental, le contrôle de l'information :
En effet lecteur aujourd'hui TOUT est régi par l'information ou plutôt et surtout par la désinformation.
Un petit exemple : quand je vous dis: qu'est-ce que vous pensez du communisme ?
La plupart vont me répondre que c'est affreux, vont me parler de goulag, que dans un communisme les gens ne possèdent plus rien, etc alors que ça ne reflète pas la réalité mais plutôt sa mauvaise implementation historique : le stalinisme, pourquoi en êtes vous venu à penser cela ? A cause d'une propagande massive occidentale. Pour voir ce que pourrait être un communisme regardez de l'information objective comme Wikipedia---> https://fr.wikipedia.org/wiki/Communisme

Un autre exemple serai votre avis sur la situation en Ukraine, comme quoi la Russie aurai "kidnappé " la crimé alors qu'en réalité le peuple était pro russe et que les États-Unis ont financé un coup d'état pro américain d'où la révolution civile contre ce gouvernement illégitime et le vote démocratique du peuple de crimé étant à l'écrasante majorité pour l'annexion à la Russie (dont ils partagent la culture)

Encore un autre exemple pour bien montrer la puissance du contrôle de l'information serai le succès d'Apple qui vend des produits objectivement en dessous de la concurrence mais qui génère un culte grâce ou plutôt à cause d'une forme puissante de désinformation moderne (et donc de propagande majeur) : la publicité.

Maintenant que je viens de montrer le pouvoir qu' engendre le contrôle de l'information, je vais vous parler d'une désinformation de masse opérée par les médias grand public occidentaux, la situation réel au Moyen-Orient.
Depuis les années 60 environ, des multinationales américaine et européennes ont littéralement pillé les ressources rares du Moyen-Orient (ainsi que de l'Afrique mais je n'aborderai pas le sujet). Ces multinationales ont notamment acheté pour une bouché de pain les ressources en pétrole et en gaz du Moyen-Orient.
Des politiques locales voulaient nationaliser ces ressources essentielles à l'économie de leur pays mais les états occidentaux ont financé des coup d'états et ont créé des guerres meurtrières dans le but d'empêcher cela (et ça a tristement réussi)
Ainsi ces peuples se sont fait pillé, ont eu des gouvernements illégitimes et se sont fait massacré mais l'information En occident est rapporté bien différemment. Aussi un autre problème majeur est que l'état d'Israël à totalement anéanti les palestiniens au lieu de cohabiter en symbiose avec eux et qu'en plus il mène une politique colonialiste (au Liban et en Cisjordanie notamment) et il fait régner une paranoïa légitime dans les pays arabes. (ils ont la bombe nucléaire)
Ceci étant dit, sous la souffrance de ces peuples est né une chose bien triste (la souffrance engendre rarement de bonnes choses raisonnés) j'ai nommé l'état islamique : c'est un état colonialiste qui a pour but d'envahir tout le moyen orient et de lui redonner de sa splendeur (selon leur critères).
Les problèmes étant que tout les peuples locaux ne veulent pas de cet état, et surtout qu'il prône un extrémisme religieux absolument pas souhaitable ainsi qu'un non respect de la femme d'un autre temps.
L'unique "bon côté" (C'est débattable) étant qu'il veut nationaliser les énergies fossiles.
(il y a aussi plein d'autres choses criticables dont le génocide Kurdes qu'ils sont en train de faire mais je ne vais pas m'étaler)
La souffrance de ces peuples à aussi engendré le terrorisme.
Alors ça consiste en quoi ?
Ils vont tuer des occidentaux au hasard et comptent sur une SURMEDIATISATION opéré par les médias dans le but de générer de l'audimate, par les réseaux sociaux et par les politiques dans le but de voter des lois pour leur donner encore plus de pouvoir (loi sur le renseignement, etc…)
Déjà j'appelle à un peu de relativisme, pourquoi "surmediatisation", car 120 mort dans l'absolu bien que ce soit très grave ce n'est pas plus meurtrier que les accidents de voiture, la grippe, etc. Alors oui l'on peut penser que c'est inhumain de déconsiderer ces morts en les comparant aux morts des accidents de voiture mais ce sont aussi des morts, bien au contraire en fait en plus de donner de l'importance aux morts de l'attentat j'en donne aussi plus aux morts "standards", aussi je vous retorquerai : n'est il pas inhumain de déconsiderer autant les morts des attentats de Beyrouth dont personne ne parle ou encore les kurdes et les palestiniens qui sont constamment persécuté, les congolais et les centrafricains qui se prennent une guerre civile, etc. Les gens ne donnent de valeur à une vie que si ils s'identifient à elle, n'est-ce pas égoïste ?? Ces kurdes, ces congolais, ces palestiniens ne sont ils pas aussi comme nous citoyens du monde ? Ne sont ils pas nos frères d'existence ??
Les frontières n'ont de sens que Parce-que l'histoire et les guerres leur en donnent ! Et à tout ceux qui croient au concept de race alors que la science leur a prouvé depuis longtemps qu'ils ont tord, comme Nadine morano (https://m.youtube.com/watch?v=j-9y9SuKEDM) sachez que vous avez tord et que votre raisonnement est non seulement pas souhaitable et aussi méprisable.
Tout ça pour dire qu'il faut un peu relativiser ce que représente 120 morts par rapport à la souffrance continue dans le monde (il y a des pays où ces drames sont journaliers et après on s'étonne de l'émigration)
Mais aussi et surtout en relayant toute cette émotion sur les réseaux sociaux (qui part d'une bonne intention) VOUS SERVEZ LA CAUSE DU TERRORISME sans le savoir, car c'est cela qu'ils attendent, ils veulent se sentir important et en mediatisant autant cela on les encourage à recommencer alors que si l'on en parlai peu il n'y aurai plus ou si peu de terrorisme.
Aussi les gens ont des mauvaises réactions, ils vont dire prenont les armes ! Ou des conneries pas souhaitable du genre. Cela va amener à des dérives de haine et comme l'on ne sait pas sur qui frapper c'est les pauvres musulmans de France qui vont recevoir des persécutions. Il va y avoir une montée du racisme et de la peur de l'autre basé sur une peur d'insécurité IRATIONNELLE car 120 mort sur 70 millions représente 1.7 fois 10 puissance -6 autrement dit moins de chance que de mourir par une chute d'escalier.
N'écoutez pas les médias qui veulent vous contrôler, vous manipuler, et les clowns comme le pseudo philosophe BHL qui a dit "Charlie était un symbole. Là, c'est une guerre. #BHL"
Une guerre contre qui ? Le vrai ennemi ce n'est pas les méchants Bernard c'est l'ignorance et la passivité le fléau de l'humanité et tant que vous continuerez de regarder les médias de masse, tant que vous regarderez la télévision il n'y aura pas de rédemption.
Si les gens étaient bien informé ils éliraient des gens qui servent les intérêts du peuple et ils regleraient les problèmes du Moyen-Orient par les compromis et le dialogue d'humain a humain, pas par les bombes.
Si les gens étaient bien informé il n'y aurai plus de terrorisme.
Donner plus de pouvoir à l'état n'est absolument pas la solution, la loi sur le renseignement sert à espionner votre vie privée et pour faire de l'espionnage politique et économique, car les terroristes eux utilisent des VPNs et sont donc insensible à cet espionnage qui n'est rien d'autre qu'une triste blague qui montre bien que nous ne sommes plus dans une démocratie.

Maintenant je vais aborder le problème des différentes conception de ce qu'est un monde souhaitable.
En effet s'il y a tant de malheurs dans le monde c'est en partie Parce-que les gens ont différentes conception de ce qu'est un monde souhaitable.
Les élites occidentale rêvent habituellement d'un monde sous ou ils ont toujours plus de pouvoir et de richesse, et où les autres comptent au final bien peu.
Les terroristes et djihadiste conçoivent un monde souhaitable comme un monde où tout le monde crois et vénère allah, ou le moyen orient resplendit sur le monde, où les occidentaux sont mort et où la femme n'est pas considéré comme un être humain mais plutôt comme un joli meuble.
Enfin la conception en France est au temps du patriotisme et de la peur de l'autre donc ils souhaitent des frontières fermés, une unité culturelle, etc..

Je pense que ces trois conceptions ne sont objectivement pas souhaitables, l'histoire à mainte fois démontré les dérives du patriotisme (nazisme, vichy, etc)
Quand à la conception des élites et des terroristes,pas besoin d'expliquer il vous est déjà acquis quelles ne sont pas souhaitable.

Pour moi un monde souhaitable pour des cerveaux humains est un monde où les humains n'ont pas peur de l'autre et vont justement à la recherche de sa différence (la différence est une richesse et l'étranger est un merveilleux potentiel), est un monde où l'on cultive l'Altruisme et la coopération, un monde où l'on apprend à donner et à aimer sans retour, un monde de raison, un monde de sciences, un monde d'émotions, un monde d'amour, et une humanité libre, fraternelle et égalitaires !
Et les neurosciences et la psychanalyse tendent à montrer que c'est le plus souhaitable pour votre bonheur ainsi que celui de votre entourage :)

Alors au lieu de promouvoir un message de haine, promouvez un message d'amour ! Où l'humanité doit enfin dépasser le stade de l'enfance et créer ensemble un monde altruiste ou l'on coopère et où l'on essaye de se comprendre malgré nos différences culturelle qui sont en fait une richesse! Nous devons aider les peuples du Moyen-Orient qui souffrent à cause de nous depuis trop longtemps à cause de l'incapacité des peuples occidentaux à bien voter.
Alors maîtrisez vos passions et essayer de penser par vous même, je le répète ne servez pas la cause du terrorisme.

Ensuite dite vous: a qui profite le crime ? Il est tout à fait dans l'intérêt du gouvernement français d'avoir financé ce terrorisme car cela (comme Charlie hebdo et les attentats du 11 septembre) va lui permettre d'exploiter la peur (irationnelle) de la masse pour faire passer des lois visant à restreindre encore plus nos libertés

loirenseignementV2 incoming

Et les gouvernements occidentaux ont maintes fois prouvés qu'ils n'avaient aucune morale alors des morts de plus ou de moins, un mensonge de plus ou de moins… Ça n'a pas d'importance à cause de leur conception du monde.

Par pitié arrêtez de regarder la télévision, car regarder la télévision c'est criminel, en la regardant vous tuez à petit feu votre liberté de pensé!

S'il y a bien une vidéo que vous devriez voir c'est bien celle ci : https://youtu.be/mHsC8np3wH8

Mais si vous voulez vraiment enfin vous donner les moyens d'être "éveillé" sur la réalité du monde, si vous voulez vous ouvrir les yeux et comprendre en quoi le système actuel fait de nous, le peuple, des esclaves volontaire et en quoi les occidentaux exploitent inhumainement l'humanité (et accessoirement la planète), prenez 50 minutes de votre vie et au lieu de fuir les vrais questions dans votre routine et dans la télé réalité et autres divertissements abrutissant, prenez 50 putain de minutes de votre vie et regarder cette vidéo que tout le monde devrait voir : https://youtu.be/rczhi-yOicA
Vous penserez différemment après, vous oserez penser par vous même.

Pour approfondir par la sensibilité :

https://youtu.be/yhBIvVV1E_4
(merci à Antoine Daniel pour le partage)

Pour approfondir par la raison :

Je vous conseille un videaste génial : dany caligula
https://youtu.be/BgiGQJ9JmzA sur le sens de la vie (rien que ça !)

Et sur l'altruisme (vous savez cette valeur démodé.. )
https://youtu.be/KULgc10GlCU
Je vous invite à voir ses autres vidéos.

Ne regardez plus ce que l'on vous montre mais ce que l'on vous cache !
Heureusement de nos jours internet permet de nous informer objectivement à condition de savoir trouver les bons sites.

Wikipedia étant donné qu'il est créé par et pour les utilisateurs (système communiste) est objectif.
Malheureusement il ne couvre pas l'info en continu
Le mieux étant donc de faire une synthèse de plusieurs media subjectif et d'en tirer sa bouillie objective.
Je regarde par exemple fr.sputniknews.com pour m'informer sur le monde (media pro russe)

Humains vous allez mourir sachez le la vie est très courte par rapport à l'infinité temporelle qu'est la mort, alors dépêchez vous ! Faites de votre vie une merveilleuse aventure ! Remettez en cause tout vos conditionnements, pensez par vous-même, soyez actif ! Créatif !
Ce n'est pas l'accumulation de richesse et le travail qui vous rendra heureux, ni la domination ni la soumission ! Apprenez à ne plus avoir peur de l'autre, à aimer la différence et non pas l'indifférence ! Cultivez ce qui vous rend plus grand c'est à dire l'altruisme, l'art, l'amour (le vrai celui qui n'existe pas, celui qui consiste à vouloir le bonheur de l'autre sans contrepartie), la science, la philosophie dont la compréhension du monde !
Ensemble unissons nous contre les vrais fléau de l'humanité, ensemble contre l'ignorance, la peur de ce que l'on ne connais pas et la passivité !
Voilà comment être heureux ! Le vrai bonheur passe par la sensibilité et la raison, c'est cela qui fait qu'un homme est un Homme et non pas une machine !
Et ça c'est pas à l'éducation nationale qu'on va vous l'apprendre…
Soyez avides de connaissances et d'émotions, je vous aime qui que vous soyez citoyens du monde (extraterrestres compris).
:) <33333

PS: n'hésitez pas à partager afin de faire profiter cette reflection au plus grand nombre ! Je la place sous licence libre CC-0
Et n'hésitez pas à commenter afin de me montrer vos désaccords ;)

  • # Oupss

    Posté par  . Évalué à -5.

    Oubliez le sommaire du début :m

  • # C'est la première déclaration d'amour universelle sous Creative Common.

    Posté par  . Évalué à -6.

    Sachez que de même je vous aime.

  • # t'as oublié la nimage

    Posté par  . Évalué à 10.

    Titre de l'image

    • [^] # Re: t'as oublié la nimage

      Posté par  . Évalué à 2.

      Je l'avais oublié ce truc… je m'étais pissé dessus en Janvier 2014, mais c'est si vrai

    • [^] # Re: t'as oublié la nimage

      Posté par  . Évalué à -10.

      Tu compare sérieusement mon raisonnement à ça ?? Si oui tu peux argumenter stp afin que je comprenne où sont mes "conneries"?

    • [^] # Re: t'as oublié la nimage

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je dénote le travail fait sur cette explication, mais en aucun cas, celle-ci ne s'habille d'intelligence.

      De mon point de vue, ce n'est pas du tout une image à véhiculer. Elle n'est que peu drôle mais surtout, est aussi bête que tous les personnages qui s'y trouvent.

      • [^] # Re: t'as oublié la nimage

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        aussi bête que tous les personnages qui s'y trouvent.

        c'est odieuxconnard qui a fait cette "explication" : c'est justement un des objets, tenter de tomber aussi bas que celui faisant l'objet d'une parodie ; pourquoi faire tant d'honneur au parodié que de paraître plus intelligent qu'il n'est ? (et l'exercice n'est pas si facile àmha pour celui qui le parodie).

      • [^] # Re: t'as oublié la nimage

        Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 18/11/15 à 11:27.

        Pareil. Ce truc a tous les défauts du journal (adopte une posture omnisciente, prétend résumer tout le "débat public" en trois ou quatre concepts lapidaires, se permet d'insulter (tout) son monde en mode conclusion, est rempli de lieux communs inattaquables, etc.) et est sans vergogne orienté dans le sens unique de l'agenda de son auteur, que ce dernier présente comme des évidences indiscutables, dés le titre.

        Je résume ce que j'ai compris : Ce que dit mon adversaire est (intrinsèquement, substanciellement, c'est grave de dire ça mais haha c'est trop marrant) indigne de débat, ce pauvre abruti de Jean-Jacques ne dit que des conneries dont on il n'est loisible que de ricaner hihihi. Ça c'est de la conception démocratique du débat public, bravo.

        Poubelle :)

        • [^] # Re: t'as oublié la nimage

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

          Il me semble qu'il dit l'inverse de ce que tu as compris. Il me semble que l'idée véhiculée est qu'il faut justement débattre avec les gens sur le plan des idées.

          • [^] # Re: t'as oublié la nimage

            Posté par  . Évalué à 0.

            Et moi il me semble que 1-le seul exemple de "débat" — et il s'agit d'illustration, on est pile dans le sujet — donné est defective by design : Ce n'est pas parce que les medias diffusent les discours du Pape et la messe de Noel (?) qu'il n'y a pas "un nombre incroyable (?) de juifs dans les medias" (je ne parle pas du contenu, juste de la logique défectueuse de la démonstration, censée à elle seul figurer le "débat sur le plan des idées" dont tu parles) et 2-qu'il stigmatise dés le titre un ennemi désigné. Le sien.

            La même soupe que d'habitude. RàF² :)

  • # Pourquoi ce moinssage ?

    Posté par  . Évalué à -10.

    J'ai passé du temps à développer cette réflexion, moinsser c'est une chose et c'est votre droit mais je vous trouve extrêmement irrespectueux de ne pas argumenter en quoi vous n'êtes pas d'accord avec moi.
    Vous n'avez aucune considération c'est triste.
    Et si c'est parce que c'est trop long…. Ce serai vraiment triste, donc j'espère que ceux qui ont moinssé ont lu mon billet dans sa totalité et vont par respect pour mon travail et pour améliorer ma pensée, partager leur critique.

    • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Pourquoi ce moinssage ?

      Perso, j'ai commencé à lire, mais au bout de 4 ligne j'ai craqué. j'ai sauté à la conclusion pour voir si je louperai à truc si je ne lisais pas, j'ai pas pu finir de lire non plus tellement c'est ignoble.

      mais je vous trouve extrêmement irrespectueux de ne pas argumenter en quoi vous n'êtes pas d'accord avec moi.

      je ne sais pas, je ne sais pas ce que tu penses, tu ne nous l'as pas dit (pas d'une manière compréhensible)

      donc j'espère que ceux qui ont moinssé ont lu mon billet dans sa totalité

      non, c'est impossible.

      vont par respect pour mon travail

      ben, désolé mais non : tout travail n'est pas respectable (par exemple, creuser un trou et le reboucher ne l'est pas), et j'ai moinssé par exemple car ce travail est ignoble dans sa forme du moins (ce qui rend le fond innaccessible).

      J'espère que par respect pour ma réponse, tu comprendras qu'il y a de sérieux changements à faire dans comment écrire un journal avant d'espérer que les gens le lisent.

      • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

        Posté par  . Évalué à -10.

        Vous êtes pathétique, vous vous arrêtez sur la forme alors que vous devriez faire l'effort de me lire, mon fond est très intéressant, regardez le message de nOwic, lui qui a eu le courage de lire ce bloc a adoré mon message !

        Mon message est nécessairement très long, ça le rend peu accessible mais c'est inévitable !! En voulant faire une réflexion parfaite et objective je suis forcé de faire un texte très long, ainsi j'ai prévalé le fond sur l'accessibilité.
        Je ne regrette pas ce choix et j'espère qu'il y aura d'autres courageux comme nOwic pour vous prouver que vous loupez quelque chose.

        Ensuite l'architecture de mon raisonnement est chronologique et logique, j'utilise un vocabulaire riche, et mes idées sont séparés par des sauts de lignes.
        J'ai fait des efforts sur la forme et le fait que ce soit malgré tout un bloc est inévitable sinon j'aurais dû en amoindrir le fond.

        Vous faites erreur de ne pas faire l'effort de lire ce texte, vraiment.

        • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

          Posté par  . Évalué à 7.

          Puisque la forme n'a aucune importance … voici mon point de vu sur ton journal :
          AzazN IUh ijIyfytR TFyuvgYvyhC IHUIYFytftyuFG456r(VGHcftyg YFGtd-it-yCF(-dc FTyfvtdft tyft tftyu TYFVTyyg ygTYvyu vftyG.2741

          Sinon j'avoue savourer l'ironie du titre, en particulier le "Et si l'on pensai ?" qui a été visiblement écrit sans penser au respect de la grammaire française.

          Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

      Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 16/11/15 à 21:11.

      J'ai moinssé car j'ai beau avoir commencer à lire avec attention , puis lu un peut plus en diagonale,puis carrément zapper la suite….mais j'ai eut beau chercher je n'ai pas trouver de rapport (même lointain) avec linux ou le monde du libre (point de vue logiciel). Le site appelant linuxfr (c'est un indice), et bien que je respecte ton besoin de t'exprimer ou que tu ait une opinion (même si je ne la partage pas), je ne pense pas que tu ait choisi le bon site pour ce texte.

      • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

        Posté par  . Évalué à -8.

        avec attention , puis lu un peut plus en diagonale,puis carrément zapper la suite…."
        "
        Peu tu m'expliquer pourquoi s'il te plaît ? Qu'auraije dû faire pour garder ton intention ? Je n'arrive pas à comprendre, c'est certe long mais j'estime écrire avec un bon vocabulaire et le fond est parfaitement en rapport avec l'actualité, et il est original et instructif !
        Grâce à vous je comprends mieux pourquoi les raisonnements complexe ne sont pas médiatisé, car ils demandent un effort de compréhension que la majorité des gens refuse de faire. Pourtant ce message aurai pu changer ta vision du monde ou encore de faire découvrir de bons videaste, c'est désolant.

    • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 16/11/15 à 21:24.

      D'emblée, ton texte pique les yeux : il est plein de fôtes, dès le titre. Il aurait gagné à être relu et à passer par Grammalecte, par exemple. Et tant qu'on est sur la forme, c'est un gros pavé, mal découpé, et un sommaire (donc un découpage en parties identifiées) aurait été un vrai plus.

      Sur le fond, il est difficile d'écrire ne pas « posséder la vérité absolu » mais d'affirmer être « BIEN PLUS instructif que l'ultra majorité des posts du moment sur Facebook » et de changer ma « vision du monde ». Et si c'était vrai, il n'y aurait pas besoin d'essayer de s'en targuer, ça sauterait aux yeux du lecteur.

      « Le terrorisme est ». Cf la page wikipédia qui évoque 109 définitions du terme. Pas la peine d'être péremptoire, le lecteur peut accepter ta définition le temps de cet article, si besoin. Etc., etc. En ce qui me concerne, la forme et la style ne me donnent pas envie d'approfondir l'article, indépendamment des idées évoquées. « Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement - Et les mots pour le dire arrivent aisément. » (Boileau-Despréaux)

      Dans l'immédiat, j'ai l'impression d'un texte pondu dans l'urgence (*), qui m'explique pourquoi il ne faut pas s'exprimer dans l'urgence, et qui donc rate sa cible.

      (*) alors que vu sa longueur, il a été relativement long à écrire finalement, d'où ta déception sur l'absence de réactions commentées

      • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Benoît a apporté pas mal de bonnes réponses à ta question et je souhaite sincèrement que tu les prennes en considérations. J'en ajouterais une ou deux autres, si tu le permets.

        Tout d'abord n'essaie pas de tout reconstruire par ton propre raisonnement, le monde est trop complexe pour cela. Lis, échange, discute, enrichis-toi avant de t'essayer à la critique. On ne peut pas tout programmer en assembleur.
        Par exemple, là où tu mets en avant la surmédiatisation des attentats, tu pourrais prendre en compte une loi sociétale bien connue sous le vocable de « mort kilométrique » (ou Loi de proximité selon wikipédia. Il se trouve que plusieurs journaux posent assez bien le problème, par exemple ici ou .
        Et pour évoquer le colonialisme tu pourrais citer le grand poète martiniquais Aimé Césaire. Pour lui ce que l'occident a reproché à Hitler c'est d'avoir fait à des blancs ce que les blancs faisaient d'ordinaire aux africains. Comme tu peux le voir les questions que tu poses ne sont pas neuves (ce qui ne veut pas dire qu'elles ne sont pas d'actualité).

        Ensuite interroge-toi sur ce que serait ton attitude dans d'autres circonstances. L'une des questions que je me pose souvent est de savoir comment je réagirais si j'étais un jeune beur dans le 93, contrôlé 10 fois par jours par les flics, ou inversement si j'étais un ouvrier après 8 heures d'usine et 4 heures de transport en arrivant dans une cité glauque où l'on entend toutes les langues sauf la sienne. Je n'excuse ni les terroristes ni les beaufs, mais je n'arrive pas à être certain de ne devoir qu'à mes propres mérites de n'être, je l'espère, ni l'un ni l'autre.

        Personnellement je ne t'ai pas moinsé, quoique la tentation était forte. Du fait sans doute de la sympathie que j'ai pour quelques uns de tes propos, et de l'idée que j'ai de ton age. Au fait quel age as-tu ? Ton style et tes certitudes me font l'effet d'une personne plutôt jeune, voire adolescente. Si je ne me trompe pas tu es à moitié pardonné, même si selon Brassens l'age ne fait rien à l'affaire !

        (un vieux con des neiges d'antan)

    • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

      Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 17/11/15 à 01:22.

      Je vais essayer de t’aider à comprendre pourquoi ton journal est moinssé. Je vais redire des choses qui t’ont déjà été dites par d’autres.

      moinsser c'est une chose et c'est votre droit je vous trouve extrêmement irrespectueux de ne pas argumenter en quoi vous n'êtes pas d'accord avec moi.

      Tout d’abord personne (sauf quelques uns et ils sont rares) ne moinsse parce qu’il n’est pas d’accord. Les gens moinssent parce qu’ils trouvent ton journal inutile. Tu comprends bien que ce n’est pas la même chose.

      Vous n'avez aucune considération c'est triste.

      Comme tout un chacun notre réserve de considération est limitée. J’ai de la considération parce que tu fais l’effort d’exprimer ta pensée, tu prends le risque de subir la critique, c’est appréciable. Mais ma considération s’arrête là.

      Et si c'est parce que c'est trop long…. Ce serai vraiment triste, donc j'espère que ceux qui ont moinssé ont lu mon billet dans sa totalité

      Le problème ce n’est pas la longueur, c’est la forme. Je n’ai pas lu la totalité de ton billet mais une bonne partie (et quand j’aurais fini de te répondre j’aurais lu et relu la quasi totalité…), je n’ai pas moinssé. Personne ne t’a dit que ton texte était trop long, Benoît Sibaud t’a dit qu’il était « mal découpé » et c’est bien le cas. Je vais encore me pencher sur ta prose pour essayer de pointer les problèmes avec ton journal donc j’espère que tu ne m’accuseras pas de critiquer sans chercher à comprendre…

      Pour ma part je dirais qu’il est mal articulé et surtout qu’il est inutilement long, tu dis exactement la même choses à des endroits différents, exemple :

      la différence est une richesse et l'étranger est un merveilleux potentiel

      […]

      nos différences culturelle qui sont en fait une richesse

      ou encore :

      il faut un peu relativiser ce que représente 120 morts par rapport à la souffrance continue dans le monde

      […]

      120 mort sur 70 millions représente 1.7 fois 10 puissance -6 autrement dit moins de chance que de mourir par une chute d'escalier.

      et cætera…

      À d’autres endroits tu prends clairement tes lecteurs pour des incultes avec des précisions inutiles :

      l'état islamique qu'ils nomment le Califat

      au passage pourquoi une majuscule à califat ? C’est un nom commun. Il y a plusieurs mots dans le même cas dans ton texte, auxquels tu colles une majuscule… pourquoi ?

      Autre chose, il y a des contradictions assez flagrantes dans ce texte, exemple :

      Pour moi un monde souhaitable […] est un monde où l'on cultive l'Altruisme et la coopération, un monde où l'on apprend à donner et à aimer sans retour, un monde de raison, un monde de sciences, un monde d'émotions, un monde d'amour, et une humanité libre, fraternelle et égalitaires !

      Alors ? Un monde de raison ou un monde d’émotion ? Ne trouves-tu pas que ces deux notions, si elles ne sont pas peut-être pas mutuellement exclusives n’en sont pas moins opposées ?

      Ensuite, tu nous répètes (à plusieurs reprises là encore…) d’arrêter de suivre les médias de masse tout en nous recommandant plusieurs vidéos sur YouTube. Est-ce que cela veut dire que tu considères que YouTube n’est pas un média de masse ? Pour ton information YouTube appartient à Google, c’est donc eux qui décident ce qu’on n’y voit, même si chacun peut poster sa vidéo c’est eux qui peuvent en retirer certaines, essaye d’y penser…
      Par ailleurs on a un peu l’impression (en tous cas c’est la mienne) que tu nous prends pour des moutons qui ont pour seules sources d’information TF1, BFMTV et Le Figaro… Ce n’est pas mon cas et ce n’est à mon avis pas le cas non plus de la grande majorité des gens qui participent à ce site.

      il sera BIEN PLUS instructif que l'ultra majorité des posts du moment sur Facebook

      Tu penses sincèrement que les gens ici passent beaucoup de temps sur Facebook ? La moitié (au bas mot) n’a même pas de compte Facebook et passe une partie de leur temps à critiquer ce site (de manière argumentée…).

      Non, désolé, ton journal ne m’a rien appris que je ne savais déjà…

      prenez 50 minutes de votre vie et au lieu de fuir les vrais questions dans votre routine et dans la télé réalité et autres divertissements abrutissant

      OK, merci, tu nous prends pour des écervelés, c’est bien ça. Je crois que je commence à comprendre ton message (comme quoi il faut un peu s’acharner des fois…)

      Deux ou trois autres trucs en vrac :

      Il est tout à fait dans l'intérêt du gouvernement français d'avoir financé ce terrorisme

      As-tu des preuves, ou même un faisceau d’indices qui te permette d’affirmer cela ? Je ne prétends pas que la France et les autres pays occidentaux n’ont rien à se reprocher, après tout nous vendons des armes à des pays qui pratique la charia… Mais là ton propos fait très complotiste, surtout, il n’est absolument pas étayé.

      les gouvernements occidentaux ont maintes fois prouvés qu'ils n'avaient aucune morale

      C’est propre aux gouvernements occidentaux ou bien ça s’applique à tous les gouvernements de la planète ?

      Quand à la conception des élites et des terroristes,pas besoin d'expliquer il vous est déjà acquis quelles ne sont pas souhaitable.

      Quelles élites au juste ? Les élites financières ? politiques ? Les élites intellectuelles ? La conception de quoi ? Du monde ? Des rapports entre les peuples ? De la morale ?
      Un conseil, évite de penser que tu sais ce qui est acquis chez ton auditoire et encore plus d’exprimer cette idée…

      Tu as réussi à méler : terrorisme, communisme, Wikipédia (Wikipédia est communiste, bravo… GNU/Linux et tout le LL aussi alors ?), Apple, l’éducation nationale, … et même les extraterrestres ;) Excellent combo :/

      Si tu veux que les gens répondent sur le fond essaye de résumer ta réflexion (note le x dans le mot réflexion…) en quatre ou cinq lignes. Si c’est clair dans ta tête c’est possible, c’est même un exercice de base que l’on pratique dès le collège : savoir résumer sa pensé, la synthétiser.

      Bon j’arrête là, j’ai déjà pris pas mal de temps pour essayer de te comprendre et te répondre du mieux que je le pouvais. Il y a encore quelques « pépites » dans ton journal mais là tu m’excuseras « L’île de la tentation » va commencer et j’ai encore pas eu le temps de lire mon mur FB…

      • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

        Posté par  . Évalué à 4.

        Tout d’abord personne (sauf quelques uns et ils sont rares) ne moinsse parce qu’il n’est pas d’accord. Les gens moinssent parce qu’ils trouvent ton journal inutile. Tu comprends bien que ce n’est pas la même chose.

        Sauf pour Zenitram, on le moinsse quand on n'est pas d'accord !

    • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

      Posté par  . Évalué à 10.

      Bon… J'ai tout lu et comme les autres, je n'ai pas trouvé ce journal très bon, sur la forme comme sur le fond, qui malgré ce que tu crois est assez banal.

      D'autres personnes ont bien listé les faiblesses de ton journal et t'ont donné de bons conseils pour améliorer ton expression, et je n'ai finalement pas grand chose de nouveau à ajouter. Malgré tout, j'ai quand même envie d'écrire un commentaire pour exprimer les mêmes idées mais en utilisant un ton différent, que peut-être tu seras plus à même d'entendre.

      Tu sembles te braquer un peu devant les critiques: « l'architecture de mon raisonnement est chronologique et logique, j'utilise un vocabulaire riche […] » , « Vous êtes pathétique, vous vous arrêtez sur la forme alors que vous devriez faire l'effort de me lire, mon fond est très intéressant […] », « le fond est parfaitement en rapport avec l'actualité, et il est original et instructif » etc. Tu disais dans un commentaire récent que tu étais adolescent, et c'est vrai que c'est pas facile d'apprendre à recevoir la critique. D'autant plus qu'ici elle est en général particulièrement franche et directe, et parfois même un peu acerbe, faut bien le reconnaître. En plus, se faire critiquer en public c'est toujours un peu humiliant et pas très bon pour l'égo.

      Malgré tout, essaye de te remettre en cause, et d'accepter de voir les faiblesses de ton texte. Oh, et à propos, c'est pas grave d'écrire (d'avoir écrit) des conneries ou des raisonnements bancals. On en a tous écrit (ici ou ailleurs) à un moment donné. Et c'est pas grave de pas avoir tout compris à 13 ou 16 ans, t'as encore du temps pour affiner ce que tu penses. La différence entre ceux qui ont été idiots et ceux qui le restent, c'est que les premiers ont su se remettre en cause et s'améliorer.

      Pour reprendre—rapidement, je suis déjà en train d'écrire un pavé—les critiques sur ton texte. Tu as un vrai problème de grammaire, d'orthographe et de conjugaison. Ça commence dès le titre: "Et si l'on pensai ?" T'as l'air de penser que c'est pas très important, et qu'on ferait mieux de se concentrer sur le fond. Sauf que ça rend tes idées difficiles à comprendre. Quelques exemples: « l'ignorance et la passivité le fléau de l'humanité et tant que vous continuerez […] » Tu enchaines les "et", on ne sait plus si tu continues ton énumération ou que tu introduis une nouvelle proposition. Ton titre, où tu fais une hypothèse "et si", et sur lequel tu enchaines avec du futur "donnerai", qui indique une certitude. Du coup, on est obligé de relire pour savoir si oui ou non tu fais une hypothèse. Autre exemple: « Enfin la conception en France est au temps du patriotisme et de la peur de l'autre donc ils souhaitent des frontières fermés », ici c'est le pronom "ils" qui est mal utilisé et qui ne renvoie à rien.

      Venons-en au fond, puisqu'apparemment c'est ce que tu veux. C'est quoi ta thèse, le message principal de ton texte ? Le terrorisme est du à deux facteurs : (1) la divergence entre notre système de valeurs de ceux que nous appelons les terroristes, qui poussent les terroristes à commettre des attentats et (2) nos systèmes médiatiques qui amplifient l'ampleur des attentats, et leur donnent une importance démesurée au regard du nombre de morts, créant ainsi un climat de terreur généralisée. Honnêtement, si tu es ado et que tu as réussi à comprendre tout ça, c'est déjà très bien. Ça demande se projeter dans la manière de penser des autres (les terroristes), de prendre du recul sur notre société (le fonctionnement des médias, la circulation de l'information), je le répète c'est bien de faire ça. Mais faut aussi que tu comprennes que ce ne sont pas vraiment des idées nouvelles, que tout ça a déjà été étudié par plein de gens. Bref, rien qui risque de changer notre vision du monde. On sait déjà tout ça.

      Pour en revenir un peu sur ton expression, et tenter de faire court, j'ai essayé de relever les trois principaux travers de ton expression: (1) les digressions, (2) les vérités générales et affirmations sans preuves et (3) la grandiloquence.

      Sur (1) les digressions, essaye de respecter la règle un paragraphe = une idée. Tu énonces l'idée principale en une phrase. Tu expliques le concept ou donne un argument. Tu donnes un exemple. Un autre exemple si besoin est et c'est la fin du paragraphe. Évite les digressions inutiles : « Par exemple j'estime que la résistance des peuples occupé […] Ceci étant dit l'on va parler du terrorisme djihadiste contemporain. », « ainsi que de l'Afrique mais je n'aborderai pas le sujet » etc. Essaye pas de caser tout ce que tu sais dans un seul texte. Si tu vas pas parler d'un truc, inutile de l'écrire puis de dire que finalement c'est pas le sujet.

      Pour (2) les vérités générales et affirmations sans preuves c'est vraiment ton plus gros défaut:
      « Et les neurosciences et la psychanalyse tendent à montrer que c'est le plus souhaitable pour votre bonheur […] » Source ? Référence ? Exemple ?
      « Enfin la conception en France est au temps du patriotisme et de la peur de l'autre donc ils souhaitent des frontières fermés, une unité culturelle, etc.. » Qu'est-ce qui te permet de dire ça ?
      « Je pense que ces trois conceptions ne sont objectivement pas souhaitables » Je pense = subjectif, et y'a objectivement dans la phrase. C'est une vérité universelle ou c'est ton avis ?
      « Alors au lieu de promouvoir un message de haine, promouvez un message d'amour » Idée creuse, l'amour c'est mieux que la haine, oui, et ?
      « la différence est une richesse et l'étranger est un merveilleux potentiel » Un exemple, une justification ? Soit tu justifie, soit tu formules comme une injonction « Nous devons rehabiliter la différence et voir l'étranger comme un merveilleux potentiel ».
      « Ou des conneries pas souhaitable du genre. » Imprécis, que veux-tu dire ? On ne peut pas deviner à ta place.
      « L'unique "bon côté" (C'est débattable) étant qu'il veut nationaliser les énergies fossiles. » Qu'est-ce qui te permet de dire que c'est l'unique bon côté ?
      « une chose bien triste (la souffrance engendre rarement de bonnes choses raisonnés » Jugement de valeur creux.
      On pourrait continuer sur tout ton texte.

      Pour (3) la grandiloquence, c'est un peu moins marqué, mais quand même:
      « Je développerai plus loin dans le raisonnement une critique sur les dogmes et les dérives religieuses ». C'est très ambitieux comme objectif et comme sujet à traiter. On pourrait écrire un livre sur le sujet. Du coup, quand on lit tes quelques lignes, on a l'impression que tu traites pas le sujet. Tu nous a promis un truc énorme « ne critique sur les dogmes et les dérives religieuses » et au final y'a que 2-3 idées exprimées plus loin.
      « Maintenant que je viens de montrer le pouvoir qu' engendre le contrôle de l'information » Pareil. Tu as certes donné quelques arguments, mais c'est un peu léger pour une démonstration
      « Par pitié arrêtez de regarder la télévision, car regarder la télévision c'est criminel, en la regardant vous tuez à petit feu votre liberté de pensé! » Un peu excessif, non ?
      « Mais si vous voulez vraiment enfin vous donner les moyens d'être […] devrait voir » Pareil, un peu excessif, non ? La vidéo est surement très bien, mais elle n'a surement pas toutes les vertus du monde.

      Attention aussi à ne pas "manipuler" trop légèrement des notions complexes, comme le communisme: « Wikipedia […] système communiste ». Wikipedia est certes collaboratif, mais de là à dire que c'est un système communiste…

      Ayant dit tout ça, je réinsiste, ton texte n'est pas complètement horrible non plus, surtout pour quelqu'un de jeune. En fait, il présente juste de travers classiques et améliorables. J'ai l'impression que t'as envie d'écrire des textes pertinents qui changent la manière de penser des autres, mais ça n'est pas si facile. Je crois que t'as encore un peu de boulot. La voie est longue, mais la route est passionante.

      Erf, finalement, j'ai rédigé un énorme pavé. Moi aussi j'ai du boulot, faut que j'apprenne à être synthétique. En tous cas, j'espère que tu as fait l'effort de le lire, il pourrait potentiellement changer ta vision du monde ;)

    • [^] # Re: Pourquoi ce moinssage ?

      Posté par  . Évalué à 6.

      Je vous écrit du supermarché où je suis entré il y a cinq jours. En découvrant qu'il y avait des recettes de cuisine rédigées par des cuisiniers, des informations nutritionnelles préparées par des diététiciens et des photos de destinations de rêve pour illustrer des tombolas, et même quelques livres, j'ai décidé de respecter le travail de tous ces gens, et de tout lire méthodiquement. Je suis déjà arrivé à l'huile d'olive, je suis impatient d'arriver aux produits ménagers car j'aime bien la poésie absconse de taxonomies chimiques.

  • # ça pique les yeux ><

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 16/11/15 à 21:24.

    Le début du journal est criblé de fautes de Français. Ça en devient pénible à la lecture. Je suis toutefois parvenu à lire en diagonale la fin de l'article, histoire de me faire une idée.

    Reflection [le mot français est « réflexion »] sur ce qu'est le terrorisme et sur ses deux cause[s] fondamentales : les différentes conception[s] de ce qu'est un monde souhaitable et le contrôle de l'information.
    Je vais dans ce texte tenter d'analyser objectivement en me servant de ma raison (pendant que l'heure est aux passions) et de vous poser les bonnes questions et de vous soulever les bonnes réponses (cependant je ne prétend pas posséder la vérité absolu[e] mais une vision du monde qui me paraît et que la science tant [tend, du verbe « tendre »] à confirmer comme souhaitable).

    Il n'y en a pas tant que ça au final. Celà dans un style d'écriture qui use et abuse de l'enchaînement de subordonnées relatives et des conjonctions de coordination, c'est tueur. D'autant plus que le document est long. Dans mon mode „grammar nazi” j'en viens à remettre en cause chaque « et » : s'agit-il d'un « est » ? et perds le fil du raisonnement.

    Trucs faciles à mettre en œuvre pendant l'écriture pour ne pas perdre le lecteur :
    – penser aux accords pour le pluriel (et le féminin) ; en cas de doute, dans l'absence de temps pour vérifier, appliquer le pluriel le plus probable selon les terminaisons
    – distinguer les participes passés des infinitifs en reformulant la phrase avec le verbe battre (« pour donné » est éviter en pensant « pour battre », « j'ai donner » est évité en pensant « j'ai battu »)
    – pour chaque verbe tordu, faire la démarche d'identifier le verbe d'origine ; en cas de doute, appliquer la conjugaison la plus probable, si le temps pour chercher manque

    Avec ça tu devrais couvrir 90% des fautes communes qui piquent les yeux et pouvoir partager tes réflexions avec le reste du monde plus efficacement sans te faire moinser.

    On peut aussi privilégier les phrases courtes, des tournures légères, l'usage de la ponctuation. Il faut que je retrouve le journal LinuxFR qui parlait de ça, avec en bonus un .pdf explicatif très bien écrit avec LaTeX.

    • [^] # Re: ça pique les yeux ><

      Posté par  . Évalué à 3.

      On ne parle pas du titre :

      Et si l'on pensai[t] ? Enfin je veux dire et si l'on pensai[t] par soi[-]même, ça donnerai[t] quoi ?

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  . Évalué à 3.

        Dans les trucs qui piquent il y a aussi « ce » et « se ». Dans ce cas, on peut penser au féminin, si « cette chose » est applicable c'est qu'il faut écrire « ce [truc] ». Sinon il y a de grande chance qu'il s'agisse d'un réflexif genre « se raser », « se lever ».

        Bon, je ne retrouve pas le document dont je me souviens. C'est dommage : c'était un document .pdf de ~10 pages qui traitait de l'usage de la ponctuation et en particulier du point-virgule. Si vous saviez où le trouver, je serais content de le retrouver !

        Bonne semaine !

    • [^] # Re: ça pique les yeux ><

      Posté par  . Évalué à -10.

      Merci pour cette réponse constructive,
      J'essayerai d'appliquer ces conseils la prochaine fois.
      Cependant je trouve très regrettable que vous vous arretiez à la forme et aux fautes d'orthographe alors que c'est un message qui n'est que du fond pur, en ne faisant pas l'effort de lecture vous loupez des raisonnements très instructifs.
      Quant aux fautes d'orthographe, j'ai écris depuis un minuscule clavier Android alors soyez indulgent et non je n'ai pas Grammalecte ou autres. Deuxièmement après le temps que m'a pris ce raisonnement, je n'ai pas pris celui de la relecture (enfin juste une en diagonale).

      Vous devriez faire l'effort de me lire dans ma totalité malgré que ça pique les yeux et clicker sur mes liens. Le fond en vaut vraiment la peine.

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        « J'ai construit un vaisseau pour aller sur Mars en assemblant des trucs. Ça m'a pris longtemps, alors je n'ai pas eu le temps de mettre un coup de peinture ou faire des tests. Je ne comprends pas pourquoi personne ne veut embarquer. Mars c'est vraiment génial, ça peut changer votre vie. »

        L'avantage ici, c'est que tu peux récupérer le journal au format Markdown, le corriger, mettre en forme et le re-soumettre s'il contient un fond dont tu estimes qu'il mérite d'être lu (et que donc le temps que TU passes dessus créé de la valeur qui vaut ou surpasse la somme des temps que les gens passeront à le lire).

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  . Évalué à 10.

        j'ai écris depuis un minuscule clavier Android

        mais… putain

        ONE DOES NOT SIMPLY ÉCRIT UN ARTICLE DE 10 PAGES DEPUIS UN MINUSCULE CLAVIER ANDROID

        Alors t'en a ptet chié pour écrire mais si tu crois qu'on va en chier autant pour te lire te te fous le doigt dans l'œil jusqu'aux nouilles.

        Merde !

        Cordialement.

        splash!

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        j'ai écris depuis un minuscule clavier Android

        Ca explique le bordel.
        Ca ne l'excuse pas.

        tu dis que des réponses à ton "truc" sont insultantes, mais t'es-tu demandé si ce n'était pas encore plus insultant d'utiliser des outils complètement inadaptés à ce que tu veux faire?
        (sans compter que d'après le premiers retours de ce qui ont lu, tu as inventé l'eau tiède donc que ça ne vaut même pas le coup que les lecteurs passent au dessus de la forme vu que le fond n'est pas mieux)

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  . Évalué à 2.

        Pour continuer dans les conseils, tu aurais dû rédiger ton texte dans un éditeur de texte, pour pouvoir le relire, et l’amender. Il n’y avait pas d’urgence à poster ton message.

        Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Vous devriez faire l'effort de me lire dans ma totalité malgré que ça pique les yeux et clicker sur mes liens. Le fond en vaut vraiment la peine.

        Ca va les chevilles ?

      • [^] # Re: ça pique les yeux ><

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

        en ne faisant pas l'effort de lecture vous loupez des raisonnements très instructifs

        Je n'ai pas envie d'être méchant, mais non : j'ai lu, et effectivement, le fond est à l'image de la forme. Les raisonnements sont légers et assez banals.

  • # Et ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    J'ai tout lu. Ca m'a pris une plombe, mais j'ai tout lu. Comme déjà évoqué, la forme détruit complètement le message que tu essayes de faire passer; mais j'ai persévéré.

    En bref, rien de neuf sous le soleil. Ta vision "parfaite" et tes réponses au grand mystère de la Vie ne sont qu'un amoncellement de banalités connues du plus grand monde. Bon, à part les 2-3 allusions lézardo-soraliennes qui pointent de-ci de-là. En fait, je me demande si ce n'est pas toi qui regarde trop la télévision. J'ai comme l'impression que tu t'es planté pendant 48h devant ta télé depuis vendredi et que tu te dis "woah, mais les gens croient vraiment ça?". Ben non, on y croit pas, et ça fait bien longtemps que je n'ai pas croisé une télé dans l'appartement d'une connaissance. Nous aussi on réfléchit, nous aussi on s'aime, et nous aussi on tente de ne pas subir la désinformation (et c'est bien plus compliqué que tu ne sembles le croire).

    Je ne te ferai pas l'affront de te demander ton âge, mais c'est typiquement le genre de message que j'écrivais du haut de mes 16 ans, à l'époque où j'étais encarté à la LCR et que je coulais 10 douilles par jour. Mais moi aussi je t'aime.

    PS: Ce journal n'est pas hors-sujet, une licence libre est évoquée sur la fin.

    • [^] # Re: Et ?

      Posté par  . Évalué à 7.

      Je ne te ferai pas l'affront de te demander ton âge, mais c'est typiquement le genre de message que j'écrivais du haut de mes 16 ans, à l'époque où j'étais encarté à la LCR et que je coulais 10 douilles par jour. Mais moi aussi je t'aime.

      Toi aussi tu as été un sale communiste drogué, donc attention à la crise de la 40ène.
      Elle doit te guetter, vu que tu as lu le journal en entier …

      Heu … moi aussi d'ailleurs :-~

    • [^] # Re: Et ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      En fait, je me demande si ce n'est pas toi qui regarde trop la télévision. J'ai comme l'impression que tu t'es planté pendant 48h devant ta télé depuis vendredi et que tu te dis "woah, mais les gens croient vraiment ça?". Ben non, on y croit pas, et ça fait bien longtemps que je n'ai pas croisé une télé dans l'appartement d'une connaissance. Nous aussi on réfléchit, nous aussi on s'aime, et nous aussi on tente de ne pas subir la désinformation (et c'est bien plus compliqué que tu ne sembles le croire).

      J'ai également pris le temps de lire le journal dans sa totalité, et j'en suis arrivé à une conclusion similaire. Outre la forme qui rend le fond difficilement accessible, celle-ci passée, le fond reste un enchaînement de poncifs éculés et de lieux communs, que l'on peut difficilement qualifier de discours argumenté.
      L'auteur est sans doute encore bien jeune.

      Pour ne pas être trop dur avec lui, ni le décourager — son intention étant de penser par lui-même, quand bien même il lui reste beaucoup de travail pour y arriver —, je lui conseillerai la lecture de ce texte proposé par samydb. Sans oublier ce passage :

      Il est donc difficile à chaque homme pris individuellement de s'arracher à l'état de tutelle devenu pour ainsi dire une nature. Il y a même pris goût et il est pour le moment vraiment dans l'incapacité de se servir de son propre entendement parce que l'on ne l'a jamais laissé s'y essayer. Les préceptes et les formules, ces instruments mécaniques d'un usage raisonnable ou plutôt d'un mauvais usage de ses dons naturels, sont les entraves d'un état de tutelle permanent. Qui les rejetterait ne sauterait par-dessus le plus étroit fossé qu'avec maladresse parce qu'il n'aurait pas l'habitude de se mouvoir aussi librement. Aussi, peu nombreux sont ceux qui ont réussi à se dépêtrer, par le propre travail de leur esprit, de l'état de tutelle et à marcher malgré tout d'un pas assuré.

      Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

    • [^] # Re: Et ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Ben non, on y croit pas, et ça fait bien longtemps que je n'ai pas croisé une télé dans l'appartement d'une
      connaissance. Nous aussi on réfléchit

      Veux tu dires par là que les gens qui ont une télévision n'en sont pas capables?

      Je ne vois pas la télévision comme un média de désinformation, il y en a comme dans les autres médias. La télévision essaye surtout d'être neutre politiquement(enfin en comparaison avec les journaux) et surtout elle essaye de jongler avec les convictions des français afin de toucher le plus grand nombre (comprendre faire zapper le moins de monde). Donc oui c'est souvent mielleux, plat et sans intérêt mais de là à parler de désinformation… Et là on parle uniquement de la partie vie publique, parce que la plupart des gens regardent la TV pour faire passer le temps d’où le succès des conneries que l'on y trouve.

      Quand je vois les gens trop fier de ne pas avoir de télévision mais qui passe leur temps sur youtube à regarder des vidéos en gobant tout sans critique(je ne te vise pas)… Pourtant, elle sont aussi souvent de la pure désinformation.

      • [^] # Re: Et ?

        Posté par  . Évalué à 4.

        L'uniformité du discours télévisuel est souvent vu (à tort) comme une preuve de la théorie du complot. La télé ne propose pas d'enquêtes approfondies, et ne fait que mettre en image les dépèches AFP. Mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. La télé est un média intégré à la démocratie, il existe des règles strictes sur le temps de parole des différents partis, et elle propose systématiquement une approche contradictoire, même si elle est toujours un peu théatrale et mise en scène (une allocution du premier ministre, puis l'intervention d'un opposant qui va dire qu'il n'a pas aimé ce qu'a dit le premier ministre). La télé est aussi l'instrument de la solennité du pouvoir, avec tout ce qu'il a de bizarre au XXIe siècle (les dorures, les palais, etc). On peut trouver ça nul, mais en même temps, c'est peut-être le dernier endroit où l'on montre un minimum de respect pour les dirigeants (on peut dire "Monsieur le Président" sans être un lèche-boule). Bref, entre les chaines parlementaires et les journaux TV, on trouve quand même un minimum d'informations sur le fonctionnement de la démocratie, bien plus que dans d'autres médias.

        • [^] # Re: Et ?

          Posté par  . Évalué à 6.

          Tout dépend ce que l'on appelle désinformation. On pourrait considérer que le manque d'information est une forme de désinformation. En l'occurence, le côté "mielleux, plat et sans intérêt" pourrait être vu comme de la désinformation. Et non, je ne veux pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Je n'ai pas de télé physique chez moi, mais il m'arrive de regarder certains extraits via Internet, par exemple si un intervenant m'intéresse. Il y a aussi du bon à la télé, mais on ne va pas se le cacher, ça ne représente qu'un petit pourcentage :) Et en effet, ce n'est pas mieux en soi de s'informer via Youtube ou je ne sais quel site de news "underground". D'où mon:

          on tente de ne pas subir la désinformation (et c'est bien plus compliqué que tu ne sembles le croire)

  • # Duh

    Posté par  . Évalué à 1.

    Il y a un amalgame actuel sur le terrorisme, le concept de terrorisme n'est pas péjoratif en lui même et est relatif à la finalité de cette violence. Par exemple j'estime que la résistance des peuples occupé par les nazis pendant la seconde guerre mondiale était un "bon" terrorisme.

    Un point godwin pour définir un "bon" terrorisme…

    D'ailleurs connaissez-vous la différence entre le bon et le mauvais terrorisme?

    Pour cela regardez cette vidéo que tout le monde devrait voir: https://youtu.be/QuGcoOJKXT8
    Vous penserez différemment après, vous oserez penser par vous même.

    • [^] # Re: Duh

      Posté par  . Évalué à 1.

      Pour cela regardez cette vidéo que tout le monde devrait voir: https://youtu.be/QuGcoOJKXT8
      Vous penserez différemment après, vous oserez penser par vous même.

      Et deux heures plus tard, lavieestbelle est toujours bredouille, ou plutôt brecouille comme on dit chez les moules du bouchot. :-)

      Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

  • # Je l'ai lu en entier…

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 16/11/15 à 22:02.

    …et j'ai cliqué sur inutile.

    Faisons juste une parenthèse sur la forme, ça a déjà été expliqué dans les commentaires précédents. Tu es illisible, sans respect aucun pour l'orthographe et la grammaire, ce qui rend la lecture très difficile (en tout cas la mienne). Ton propos n'est pas structuré, ton propos n'est pas clair.

    Sur le fond, ton argumentation n'est pas construite, tu ne justifie pas tes propos, ce que nous lisons c'est ton opinion. Ton opinion a le droit d'exister, dans les limites permises par la Loi, tu as le droit de l'exprimer. Toutefois il serait agréable de ne pas nous l'asséner comme étant le savoir.

    J'ose penser que je pense par moi-même, je sais que mon opinion est lié à mes sources d'informations, c'est pour ça que l'information que je préfère est celle dont je peux remonter à la source, j'aime donc les raisonnements juridiques qui me permettent de revenir à l'origine. Tu ne sembles pas le croire, tu penseras probablement que je ne pense pas par moi-même car j'ai vraisemblablement une opinion contraire à la tienne, soit.

    Je ne sais pas si tes propos sont bien plus instructifs que les propos tenus sur facebook, mais je ne lis pas facebook, mais ton affirmation me semble bien présomptueuse, d'autant plus à la lecture de la prose que tu as tenu après. Pour moi, soit il n'y a que des vidéos de chatons sur facebook, soit tu as tort.

    Ton propos n'est pas, à mon avis, un moyen de commencer un débat construit, argumenté, et intéressant. J'ai donc considéré icelui comme inutile.

    • [^] # Re: Je l'ai lu en entier…

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Je l'ai lu en entier…

      Quel courage !

      Faisons juste une parenthèse sur la forme. […] Ton propos n'est pas structuré, ton propos n'est pas clair.

      J’ai pondu un gros pavé sur la forme un peu plus bas, je te remercie de dire cela car c’est un aspect que je n’ai pas abordé mais qui est plus important encore, car l’élégance d’une pelle page ne rattrape pas un discours indigeste.

      Structurer la pensée et clarifier le propos ! Structure et clarté sont deux choses dont on ne peut faire l’économie.

      Bref, +1.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

  • # Bonjour

    Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 16/11/15 à 22:30.

    As tu déja voyagé à l'étranger ?
    Si oui pendant combien de temp ?

  • # Esthétique de l’écrit

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Sommaire

    Bonjour, ton journal n’est pas trop long, mais je ne l’ai pas encore lu et peut-être que je ne le lirais pas si je n’en trouve pas le courage.

    Je ne te connais pas et je n’ai aucun devoir envers toi ni ton journal dont j’ignore encore complètement le contenu, mais ce commentaire est tombé sur toi. Pour une fois tu as gagné à la loterie.

    Voici quelque conseils que je te donne :

    1. Respire !

    Lis et relis ton journal à voix haute, comme si tu lisais un livre devant un public d’auditeurs. Chaque fois que tu dois reprendre ta respiration, arrange-toi pour y placer une respiration dans ton texte : virgule, point… Reformule, découpe et réordonne les propositions. Personne n’aime lire en apnée !

    2. Aère !

    Lis et relis ton journal à voix haute, et quand tu te dis que cela fait un peu longtemps que tu es sur la même tirade, fais une pause dans ton discours, et fais de même dans ton écrit : termine un paragraphe et ouvre un autre. Reformule, découpe, recoupe, et réordonne les propositions.

    4. Découpe !

    Organise ton journal en parties. Si quelque chose l’en empêche, c’est que ton texte est un tunnel et donc là encore une apnée. Fais des parties, mets des titres, et découpe. Reformule ton texte et réorganise tes idées autour de tes titres.

    3. Rythme !

    Lis et relis ton journal à voix haute. Reformule et réordonne les propositions. Si ton texte est aisé à prononcer, il sera aisé et agréable à lire. Si ta langue bute sur des syllabes et des liaisons difficiles, si ta voix se fatigue, si certaines répétitions t’ennuient, reformule, réordonne. Aussi, naturellement, tu rythmera tes propositions comme j’ai rythmé ce paragraphe.

    4. Écris !

    Fais des exercices d’écriture. Là je ne parle pas de formulation, mais d’écriture. Ce n’est que de la graphie. Achète-toi du papier, un buvard, une plume et un encrier, et écris. Surtout, ne prends pas de plume à réservoir ni une plume qui retient trop d’encre. Chaque fois que ta plume est sèche, prends le temps de respirer, et trempe ta plume dans l’encrier. Laisse l’encre qui s’écoule de ta plume aérer ton écriture, comme l’air qui s’écoule de tes poumons aère tes phrases. Pas besoin de faire de la calligraphie au calame, mais c’est là le modèle : tu inspires entre chaque trait.

    5. Rédige !

    Évite les parenthèses quand tu peux, reformule si tu peux. Évite de parler comme à l’oral, même si je te demande de relire à l’oral. Certaines associations d’idées et lien logiques peuvent être induis à l’oral, en s’appuyant sur des élément de langage non-verbal : la gestuelle ou le simple rythme de la voix, ou le silence que l’on laisse ou qu’on ne laisse pas à soi ni à l’autre. Les allusions ne marchent pas à l’écrit, ou très mal, et interrompent le lecteur qui doit alors décoder tes sous-entendus, et donc perdre le fil de la lecture. La lecture de ton écrit doit être un fil où le lecteur doit pouvoir se reposer sans jamais le lâcher.

    6. Dessine !

    La typographie c’est important, la mise en forme c’est important ! N’oublie pas d’espace après les virgules, n’oublie pas de point en fin de phrase, utilise de beaux guillemets. Ne place pas d’alinéa superflu, saute des paragraphes quand visuellement ça commence à faire un pâté. Applique le style d’emphase sur tes emphases, fais des liens hypertextes.

    7. Aide-toi !

    Installe LibreOffice avec un dictionnaire français et Grammalecte. Avant de publier, copie-colle ton journal dans Libreoffice et corrige toutes les erreurs de grammaire, conjugaison, orthographe et typographie indiquées. Cela ne corrigera pas tout (une dizaine n’ont pas été vues dans le présent commentaire, essentiellement les formes impératives), mais c’est un énorme saut qualitatif qui est à ta portée à moindre coût !

    8. Respecte ton lecteur !

    Ne réduis pas ton lecteur à la caricature de tes contradicteurs. Tu auras des contradicteurs, alors n’assimile pas tous tes lecteurs à ces contradicteurs. Ou bien ils le seront par réaction, ou bien ils seront blessés parce que tu ne leur permets pas leur libre arbitre et que tu les associes à ceux qu’ils refusent d’être. En faisant tel que tu le fais, tu n’as que deux publics : ceux qui te contredisent, et ceux qui te désavouent.

    9. Respecte-toi !

    Si tu ne respectes pas ton travail, si tu penses qu’il ne vaut pas la peine d’être présentable, alors il ne sera pas recevable.

    Tu ne peux pas te plaindre que certains attaquent la forme sans parler du fond : personne n’est obligé de faire l’effort de lire ton texte, un commentaire sur le fond n’est jamais un du, c’est toujours un cadeau que l’autre te fait, et il n’y est en rien obligé.

    La forme, elle, tu l’imposes à l’autre, et ici tu l’imposes en forme d’agression. L’homme est un animal qui réagit à l’agression. C’est pour cette seule cause, très animale et instinctive, que ton journal a des réponses.

    10. Civilise-toi !

    Si tu veux des réponses civilisées, alors apprends les règles du discours civilisé. Si tu grognes et gémis, ne t’étonne pas de ne recevoir que des grognements et des gémissements.

    Voilà, je ne te connais pas et je ne te dois rien, mais c’est cadeau.

    _________ 

    Note : j’ai appliqué toutes ces règles pour rédiger ce commentaire.

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Esthétique de l’écrit

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

      Lis et relis ton journal à voix haute, comme si tu lisais un livre devant un public d’auditeurs.

      variante : fais lire ton texte à un asthmatique. S'il meure avant la fin, allège le texte, trouve un autre asthmatique et recommence.

    • [^] # Re: Esthétique de l’écrit

      Posté par  . Évalué à 1.

      Tu viens de franchir seize degrés sur l'échelle de Jacob avec ce commentaire! :)

  • # Roooooooooger !!! Tu me remets un petit blanc

    Posté par  . Évalué à 8.

    J'ai tout lu, même cliqué sur les vidéos pour voir ce que c'était (pas été déçu du voyage parfois - ça m'a rappelé certains powerpoints de chain mails des années 2000).

    Je passe sur la mise en page quasi-insistante, la grammaire, l'orthographe et la typo à l'ouest, j'en ai sué pour te lire jusqu’au bout.

    Superbe philosophie de comptoir complotiste.

    Tout d'abord, tu as bien sûr le droit de donner ton avis et tes opinions.

    Je te remercie de m'asséner tes vérités notamment sur comment je bois les différentes productions des médias, des "élites", des réseaux sociaux etc qui forgent mes opinions et avis, je n'ai pas d'esprit critique. je n'ai donc plus vraiment de libre arbitre… comme les terroristes d’ailleurs si on suit ton raisonnement, ça tombe bien !

    Bref, tu ne me connais pas, merci de me laisser penser ce que je veux.
    Et crois moi (ou pas, je m'en fous totalement), mon comportement vis à vis de la pub (que je bloque par tous les moyens, de la tv (que je ne regarde pas d'ailleurs), de la politique etc est loin de ce que tu décris.

    Si tu veux (me) convaincre du contraire, il faut argumenter avec des faits.

    En passant, certes les escaliers tuent probablement plus que le terrorisme en France sur un an, mais tu veux bien me trouver l'escalier qui froidement tué plus de 120 personnes en moins d'une soirée ? Même un ascenseur, je prends.
    Les actes de terrorisme, ce ne sont pas des accidents.
    Laisse ce genre de stats de risques pour les assureurs.
    Peux-tu admettre que des actes comme ceux de vendredi, ça choque forcement bien plus les gens, et ce même si c'est pire tout les jours ailleurs, sans les accuser d'être des montons pensant ce qu'on leur dit de penser.

    Est-ce être égoïste de penser ça parce que ça nous touche plus directement qu'un autre attentat dans les pays en état de guerre que tu as cités ? Probablement mais je n'ai pas la prétention, encore moins l'envie ou la capacité de (sup)porter toute la misère du monde et je ne dois pas être le seul.

    Sinon, pour les critiques, n'écris pas

    Et n'hésitez pas à commenter afin de me montrer vos désaccords ;)

    pour ensuite réagir comme tu le fais.

  • # Essai sur la ponctuation

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    En écoutant les gazouillis de mon Apache, je vois que mon petit essai sur la ponctuation susmentionné est téléchargé de façon massive ce matin ! Il se trouve que ce site est hébergé chez moi, à la campagne, mais desservi par un ADSL capricieux. En cas d'échec, vous pouvez vous rendre sur le site miroir (qui est chez un vrai hébergeur !) "oceamer.fr". En tel cas, remplacez le ".com" par ".fr" de l'URL.

    • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

      Posté par  . Évalué à 5.

      Encore merci pour ce document !

      • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

        Posté par  . Évalué à 5.

        Pareil ; a "servi à mon édification" et plus généralement m'a bien fait rigoler.

        Pour ce qui est du journal, je n'ai rien à ajouter à l'impressionnant cortège de commentaires constructifs qui précède, qui si j'étais l'auteur de ce pensum catastrophique, me rempliraient (t'as vu, sujets et accords multiples dans la même phrase, fais montrer la tienne?) de gratitude.

        Si, juste ça : J'ai trouvé de vieux "textes" de Moi (ouais, majuscule) largement aussi consternants que ce journal, certains sur ce very site. Et regarde aujourd'hui, je suis super intelligent et j'ai raison tout le temps – surtout quand ma femme est pas là – persévère ! ;)

    • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

      Posté par  . Évalué à 2.

      Il se trouve que ce site est hébergé chez moi, à la campagne, mais desservi par un ADSL capricieux.

      Hé au fait, ya pas un souci de ponctuation et/ou de redondance, là ? Je propose "Il se trouve que ce site est hébergé chez moi, à la campagne." :p

      • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        J'avoue avoir hésité lors de la ponctuation de cette phrase ! On peut modifier l'ordre des mots venus spontanément à l'esprit, afin de ponctuer plus aisément ; voire, de changer les mots. Mais, si je dis que la langue spontané doit toujours pouvoir être transcrite avec les mêmes mots et dans leur ordre exact sur le papier, la ponctuation est un outil fabuleux. Ma solution :

        1. Trouver où commence et fini un propos compréhensible même hors la lecture du texte dans lequel il se trouve. Une fois que l'on a isolé ce groupe de mots, on tient la phrase.
        2. Décomposer les sous-propos à l'intérieur de la phrase.
        3. Délimiter les sous-propos par des signes de ponctuation.

        4. Je considère que "Il se trouve que ce site est hébergé chez moi, à la campagne, mais desservi par un ADSL capricieux" est un propos qui se suffit à lui même et j'ai donc là une phrase. Je vérifie, quand même, si je peux encore la découper… non.

        5. Les sous-propos sont l'auto-hébergement, la campagne et l'ADSL. L'un des sous-propos est-il redondant à un autre ? Je ne crois pas. Voyons pour celui qui est au centre géométrique de la phrase : on peut être auto-hébergé ailleurs qu'à la campagne ; on peut avoir un ADSL fiable à la campagne mais c'est plus rare qu'en ville (généralement les lignes y sont aériennes et les arbres tombent dessus) ; si j'affirme que mon ADSL n'est pas fiable, il se trouvera des grincheux pour me conseiller de changer d'opérateur. Je dois donc maintenir le sous-propos "à la campagne" pour couper court à toute demande d'explication sur la fiabilité du réseau. Le fait d'être à la campagne implique-t-il que l'ADSL y soit inéluctablement capricieux ? De toute évidence, non ! Il y a des coins de campagne où il y a peu d'arbres et où les risques de coupure de réseau sont du même ordre qu'un coup malheureux de tractopelle dans le réseau enterré d'une ville.

        6. J'ai donc un sous-propos, presque superflu (la campagne), que je dois délimiter par un ou des signes de ponctuation. En toute rigueur, le groupe de mots "à la campagne" se prêterait bien à la mise en parenthèses ; ce qui donnerait : "Il se trouve que ce site est hébergé chez moi (à la campagne) mais desservi par un ADSL capricieux".

        Ainsi ai-je rédigé ce billet, à chaud et la tartine du petit déjeuner à la main. Avec plus de soin, j'eusse écrit : "Il se trouve que ce site est hébergé chez moi mais desservi par un ADSL capricieux (la campagne!)".

        • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

          Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 18/11/15 à 15:14.

          Ainsi ai-je rédigé ce billet, à chaud et la tartine du petit déjeuner à la main. Avec plus de soin, j'eusse écrit : "Il se trouve que ce site est hébergé chez moi mais desservi par un ADSL capricieux (la campagne!)".

          Puisque tu le prends comme ça (c'était juste une boutade débile et de moins en moins drôle la campagne=ADSL pourri) je te prend aux mots : En presse (pas dans toutes les rédacs mais quand même) et en fait, je suis à peu près sur que tu seras d'accord, on estime qu'une parenthèse fermante(1) (qui est en soi un signe de ponctuation) ne doit pas être suivie d'un tel signe. En ce qui concerne la virgule, pas de discussion, je crois que c'est même dans le code typo et la page wikipedia de la parenthese… Mm, non, juste pour la parenthèse ouvrante, mais bref, ce n'est pas de la typo là, juste du style (ce dont ton document traite en grande partie) et je sais pas toi mais pour moi, deux points: Une parenthèse fermante vaut respiration, donc virgule inutile (et disgracieuse, point souvent ignoré des littérateurs) et par ailleurs, une parenthèse tout court, à mon sens, ne saurait terminer une honnête phrase bien construite. Elle est une ellipse, un include à l'intérieur de la phrase, qui la contient de part et d'autre.

          Alors que là on a la phrase à gauche, et la parenthèse à droite, ça fait une dissymétrie cognitive :p c'est valable à l'oral aussi, encore davantage, même.

          Quand je me retrouve à finir une phrase avec une parenthèse, et c'est assez souvent, je la réécris.

          C'est une règle clairement en vigueur et jamais transgressée chez certains éditeurs, je suis pour, qu'en penses-tu ?

          1-et ce point d'exclamation collé, pour un maestro es poncuato, tu tut ;(

          • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            Dans la phrase citée, je regrette le "j'eusse" qui aurait dû être "j'aurais". Et il y a une espace manquante avant le point d'exclamation dans "(à la campagne !)" ce qui est inacceptable en typo française. Mais la publication en ligne ignore les espaces insécables lors des retours à la ligne. Il ne faut donc pas s'étonner à y voir les ponctuations hautes traitées à l'anglaise.

            Ceci étant, la littérature sur l'art de ponctuer est quasiment inexistante. Je me suis penché sur la question il y a bien des années, j'ai écumé je ne sais combien de librairies. J'ai fini par trouver l'un très rares livres consacrés à ce sujet : Traité de la ponctuation française par Jacques Drillon, chez Gallimard.

            La première partie du Drillon est un monument d'érudition et justifie à lui seul l'achat de ce livre. Je suis plus nuancé sur le restant de l'ouvrage ; et l'auteur, lui-même, avoue ne pas avoir tout compris.

            Des grammairiens, il en existe à la pelle. Mais il ne s'en n'est jamais trouvé récemment aucun, à ma connaissance, à se risquer à discourir sur la ponctuation dans son ensemble ; pas plus que l'Académie française.

            Chacun y va de sa petite théorie, de ses petits conseils. Quand on fait le tour de l'Internet, on finit par avoir le tournis avec les affirmations péremptoires qui contredisent celles des autres. Il y a les éditeurs et leurs auteurs. Bien peu savent la part prise par l'éditeur dans la retouche d'un manuscrit. Là, le Drillon est précieux.

            J'ai fini par penser que la ponctuation ne relevait pas de règles réglementaires (personne n'a jamais légiféré sur la chose !) ni de la simple logique ou du simple bon sens. S'il existait une logique à la ponctuation, il serait aisé de coder un logiciel. À ma connaissance, ceci n'a jamais été fait. Donc, ce n'est pas une question d’algorithme. Reste que chacun, quelque soit son niveau culturel, son âge, son milieu… sent quand un texte est mal ponctué. Et plusieurs personnes d'origines diverses peuvent toutes tomber d'accord sur le fait qu'il puisse exister un problème de ponctuation sur un même texte qui leur est soumis.

            Il est constant d'être plus apte à détecter la mauvaise ponctuation d'autrui qu'à se ponctuer correctement!

            Mon approche de la ponctuation, telle que celle dans mon petit essai, vise à considérer en premier l'ergonomie avant que de triturer la logique. Les questions que je me pose toujours : qui est mon lecteur, quelle est la police de caractère, quel est la longueur de la ligne, quelle est la hauteur de la page, une ou plusieurs colonnes… En second, le style : relève-t-il du dialogue, de la rêverie…

            Il y a la méthode respiratoire, certes. Mais je renvoie au Drillon qui y dit bien des choses.

            En l'état de mes cogitations, je crois qu'on gagne à considérer l'ergonomie de l'ouvrage et le style de l’œuvre dans la ponctuation.

            • [^] # Re: Essai sur la ponctuation

              Posté par  . Évalué à 2.

              Ceci étant, la littérature sur l'art de ponctuer est quasiment inexistante.

              En a-t-on réellement besoin ? Des règles de typos suffisent, pour le style il y a… L'usage ?

              Et il y a une espace manquante avant le point d'exclamation dans "(à la campagne !)" ce qui est inacceptable en typo française.

              Ouais ; perso je suis contre cette règle. Je l'applique parce que ben, c'est une règle et les règles ça s'applique et pis c'est tout, mais on m’empêchera pas de penser que cette espace avant !? est très malheureuse (oui, je sais, à l'imprimé ça se règle au cadratin, mais bon voilà et puis même) et crée, alors pour le coup un effet contraire de symétrie pas du tout bienvenue ! Ben oui t'as vu, le seul élément qui distingue visuellement cette phrase de la précédente est maintenant la majuscule. Ce ! qui flotte au milieu des deux espaces pleines ne ressemble maintenant plus à rien, et en plus fait perdre du temps.

              Et c'est inconsistant avec le point tout court, ce qui est très grave syntaxiquement, pour finir de tout pourrir.

              Et puisqu'on est dans le sujet, j'en profite pour maudire une fois de plus, jusqu'à la Nième génération et sous la pleine lune, le nom du type qui a décidé qu'on tapait plus souvent ; que . sur un clavier azerty.

  • # Le dire c'est bien, le faire c'est mieux

    Posté par  . Évalué à 10.

    En fait, pour être tout à fait franc, quand on produit une réflexion de qualité, le texte se suffit à lui-même. D'expérience, quand on commence par "Je suis le seul à penser des trucs, les autres ne font que de la merde, lisez ma prose, c'est long mais ça vaut le coup, ne regardez pas trop mes chevilles qui enflent", etc, bah le texte reflète exactement le contraire.

    Du coup, la prochaine fois, passe plus de temps à penser, et moins à te faire mousser, et ça va passer beaucoup mieux!

  • # Si tu pouvais penser par toi-même...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Un autre exemple serai votre avis sur la situation en Ukraine, comme quoi la Russie aurai "kidnappé " la crimé alors qu'en réalité le peuple était pro russe et que les États-Unis ont financé un coup d'état pro américain d'où la révolution civile contre ce gouvernement illégitime et le vote démocratique du peuple de crimé étant à l'écrasante majorité pour l'annexion à la Russie (dont ils partagent la culture)

    Je tousse… il y a encore des gens pour croire ce genre de récit !?

    Bon, ben plutôt que de boire comme du petit lait l'abondante, sournoise et abjecte propagande des guébistes, largement relayé en France par une flopée de sites "d'information" "alternatifs" (et même aussi parfois par certains de "nos merdias officiels"), qui a fini par te faire croire que Bachar ou Poutine sont des résistants face à un grand complot américano-sioniste mondial, autrement appelé aussi pour faire plus mystérieux et pouvoir se prendre pour un jedi, "l'Empire"…

    Bref, au lieu d'ingurgiter et répéter n'importe quoi, il serait bien temps que tu apprennes à penser et approfondir (par toi même), en effet.

    Je moinsse, tu moinsses, il moinsse, nos bots moinssent ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.