Journal Violence routière

Posté par .
Tags : aucun
0
29
avr.
2005
Toi aussi tu as gagné ton permis voiture dans une pochette surprise ? Tu est donc en droit de m'écraser sans pitié, de me griller la priorité, et surtout de me défoncer à coup de portière.

Klaxonnons les sales cyclistes qui consomment 1 mètre sur nos pauvres routes. Surtout quand il y a une piste cyclable !
Ne regardons pas dans notre rétroviseur quand nous ouvrons la portière sur la route au passage d'un cycliste.
Et surtout, n'utilisons pas les clignotants, ca consomme du courant et ca use les ampoules. Ca pourrait effrayer le cycliste qu'on va écraser.
Enfin, la crème du conseil du bon automobiliste moderne, ne nous excusons surtout pas. Le type que nous venons d'écraser ne nous répondra pas.

L'homme moderne, je serais tenté de dire le brave français, conduit sa voiture assis dans un fauteuil confortable. Il a une maladie inquiétante du cou l'empêchant de regarder dans les retros. Il a pourtant le pied marin lorsqu'il s'agit d'accélerer pour atteindre le plus vite possible le prochain feu rouge.

Quelques mots exprimant l'humeur d'un cycliste urbain.

Irrespect, violence, inconscience, vitesse, pouvoir, négligence.

Du haut de mes 6 à 8000 km par an, je ne compte plus les manifestations incroyables des fautes des automobilistes. On combat la vitesse excessive en installant des radars automatiques. Le contrôle technique devrait être appliquer, non pas à la machine, mais à l'humain.
La voiture c'est comme un chien qui mord, le maître est mauvais.

J'ai fortement l'impression que les gens n'en ont rien à faire de l'autre. Comment peut-on griller un feu rouge, renverser un cycliste au passage, et ne même pas s'arrêter ? Délinquance. Ces §§§§ d'automobiliste sont des psychopathes en puissance. 80 chevaux procurent ils le pouvoir ? Ils foncent dans les rues en jetant par la fenêtre les cendres des pages du code de la route.

* Hep ! Y a même des images dedans, c'est pas du Proust je t'assure. *

Au feu vert, tu klaxonnes et insultes quand l'autre devant n'a pas démarré au quart de tour. Regardes plutôt autour de toi. Penses aux frêles enfants du bitume que sont les cyclistes. Je t'assure le rapport de force entre le couple homme/vélo et une voiture est assez inégal. Au pire, penses aux rayures sur ta peinture métallisé ou à la bosse que fera la tête du cycliste sur ton aile arrière.

J'espère que ce petit texte est une caresse, toi l'automobiliste respectueux, et un poing dans ta gueule, toi le délinquant routier.

//
Femme je t'aime, parce qu'une bagnole entre les pognes
Tu ne deviens pas aussi con que ces pauvres tarés qui se cognent.
Renaud
//
  • # Renaud

    Posté par . Évalué à 6.

    L'extrait de Renaud cité ici vient de la chanson "Miss Maggie", première chanson de l'album Mistral gagnant (1985).
    C'est un poème dédié à toutes les femmes, sauf une : Margaret Thatcher.
    Cette chanson a provoqué une énorme colère de l'autre côté de la manche :)
    Les paroles complètes : http://www.sharedsite.com/hlm-de-renaud/discotheque/8miss_maggie.ht(...)
  • # Et ouai ...

    Posté par . Évalué à 10.

    Tu verras quand tu conduiras une voiture en mettant tes clignotants et en faisant gaffe aux cyclistes que toi, automobiliste consciencieux mais minoritaire, tu souffres aussi de la conduite des autres.

    Derrière ça, il y a des cyclistes à qui je mettrais volontiers un coup de pare choc ! De quel droit un cycliste grille un stop ? une priorité à droite ? un feu rouge ?

    Et pourquoi les cyclistes, qui n'ont pas il faut le dire une capacité d'accélération importante, trouve toujours le moyen de se mettre au milieu du passage piéton lorsqu'ils daignent s'arrêter au feux rouges, faisant chier piétons et automobilistes ?

    Après pour rester dans les deux roues, je pourrais parler dès scooters (je suis sur Paris) mais bon, je vais arrêter des maintenant les frais.

    Enfin bon je crois que t'es pas le premier ni le dernier à te plaindre de ce genre d'abus.
    Mais:
    1/ Faut pas faire de 50% de connards une généralitée.
    2/ Faut pas oublier que les connards représente aussi 50% des cyclistes, des motards, et des pietons.
    3/ Faut peut être même pas oublier que parfois tu peux être toi aussi un connard aux yeux des autres

    Voila.
    • [^] # Re: Et ouai ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Oui, mais un connard de piéton qui te rentre dedans, ca fait quand même beaucoup moins mal qu'une voiture.
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 5.

        Ca n'abîme pas ta voiture mais tu es nettement plus emmerdé après que s'il ne s'agissait que de tôle froissée, même si tu n'as rien à te reprocher. Quand quelqu'un fait un truc débile et se fait tuer c'est toujours de la faute du connard d'automobiliste. L'automobiliste a toujours tort, même si un type traverse l'autoroute à pieds, si le conducteur ne peut pas s'arrêter à temps c'est un sale con de chauffard. Faut pas pousser, un type qui décide de traverser l'autoroute à pied c'est presque de la sélection naturelle.
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 10.

          c'est toujours de la faute du connard d'automobiliste


          Comme dirait sudo: "#3) With great power comes great responsibility."
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 3.

          le code de la route dit que tu doit maîtriser ton vehicule , donc mis a part un type qui se jette sous tes roues , tu va trop vite
          la vitesse que doit avoir est celle ou tu n'est pas dangereux pour toi ou pour les autres.
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par . Évalué à 8.

            la vitesse que doit avoir est celle ou tu n'est pas dangereux pour toi ou pour les autres.
            Alors coupe ton moteur tout de suite, mon bonhomme, et marche à quatre pattes : même à 30 km/h en ville, tu es un danger mortel, pour toi, tes passagers, ou les piétons, pourvu que tu ne sois pas fichu de _bien_ réagir en moins d'une seconde (une personne qui perd connaissance sur le bord de la route, qui déboule, et j'en passe).

            Et je ne parle pas de la vitesse de croisière de 110 km/h sur les voies à grande vitesse : c'est ultra dangereux ; seulement, quand on sait conduire une voiture, que tous les conducteurs se conduisent bien _et_ qu'il n'y a pas une tuile imparable (pneu qui crève, animal qui traverse, etc.), ça se passe bien. La plupart du temps.

            La voiture, c'est comme la moto, dans une moindre mesure : c'est un formidable instrument de mobilité et d'indépendance, mais s'en servir, c'est devoir composer avec les risques mortels inhérents que cela comporte, pour soi, comme pour les autres. Ca n'a rien d'un jouet, c'est _dangereux_. Ce n'est pas parce que c'est dangereux qu'il faut laisser tomber, mais c'est par contre une raison suffisante pour être extrêmement prudent dans son comportement.

            Malheureusement, c'est un raisonnement qu'on n'apprend pas en auto-école, mais par expérience. Heureux sont ceux qui peuvent l'avoir compris d'eux-mêmes avant d'être directement concernés.
            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par . Évalué à -1.

              a 30 km/h tu n'est pas un danger mortel pour toi et tes passagers
              de plus je ne vois pas en quoi adapter sa vitesse au conditions de route est mauvais
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Quand tu es piéton et qu'un connard de cycliste de rentre dedans et t'entaille de ventre avec son guidon mis à nu, il a beau ne pas aller vite, tu passes quand même 10 jours à l'hopital. Un vélo peut être tout aussi dangereux qu'une voiture s'il ne respecte pas le code de la route.
        En même temps, en tant que cycliste et automobiliste, j'accorde facilement que les automobilistes ignorent souvent toute autre forme de transport et qu'un cycliste n'est pas toujours non plus un exemple de civilité. Mais finalement, il faut juste savoir ce que l'on désire voir dans les centre villes, des vélos ou des voitures ?
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 2.

          « Un vélo peut être tout aussi dangereux qu'une voiture s'il ne respecte pas le code de la route. »

          Faut pas exagérer non plus. En 2002, il y a eu :
          - 1 piéton tué par un cycliste et 213 blessés.
          - 700 piétons tués par des véhicules à moteur (principalement des voitures) et 15000 blessés.
          - 211 cyclistes tués et 4500 blessés.

          Et il y a 20 millions de vélos et 28 de voitures en circulation.

          http://www.securiteroutiere.gouv.fr/infos-ref/observatoire/accident(...)

          Bref, à la question du chauffeur qui s'exclame : « de quel droit les vélos grillent les feux? » on peut répondre approximativement « parce que personne n'en meure ».
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 8.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par . Évalué à 0.

              Effectivement, mais le cycliste ne met que sa propre vie en danger. Alors que l'automobiliste met d'abord celles des autres en danger (piétons, cycliste) puis la sienne.

              De la même manière un piéton qui traverse en dehors des passages cloutés ou quand le bonhomme est rouge ne se met que lui même en danger. Tu vas peut être me faire croire que tu n'as jamais traversé en dehors des clous en tant que piéton, ou que tu regrettes toutes les fois ou tu l'as fait?

              On tolère tout à fait les piétons qui prennent certaines libertés avec le code de la route, alors que le vélo est considéré comme un véhicule et est assimilé à une voiture. Pourtant dans les faits, les cyclistes sont bien plus proches des piétons que des voitures.

              On ne va pas pour autant inciter les cyclistes à griller les feux, mais c'est ABSURDE que de vouloir les ranger dans la même catégorie que les voitures.

              D'autant plus qu'accorder plus de privilèges au vélos permettrait d'inciter aux gens d'y passer... mais bon effectivement c'est quand même exagéré que de demander à ces pauvres automobilistes de faire un peu de sport et d'arrêter d'écraser des gens...
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par . Évalué à 2.

                Effectivement, mais le cycliste ne met que sa propre vie en danger. Alors que l'automobiliste met d'abord celles des autres en danger (piétons, cycliste) puis la sienne.

                mais quelle connerie... ça prouve que ton cycliste se prend pour le centre du monde, toujours agile, toujours prompt à réagir à tout danger, un pur vecteur vitesse...

                exactement ce que tu reproches aux voitures.

                alors que figure-toi que dans un milieu aussi complexe, tu es rarement tout seul, et que d'autres personnes risquent de réagir à tes actions et mouvements à toi aussi, de faire des écarts ou de freiner comme des gros cons par exemple et de créer des accidents en conséquence.

                même si tu es loin : ils ont (mal) réagi à ton comportement soudain et inattendu. tu déboules d'un petit chemin, tu grilles un feu mais tu t'en fous parce que tu as largement le temps de passer ? figure toi que tu peux surprendre et troubler un automobiliste. mauvais réflèxe, tout ça. mais ça reste ta faute.

                mais ça, tu t'en fous, ton cycliste il maitriiiiiiiiiiiiise et il est déjà loin.
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je pense que ce qu'il voulait dire, c'est que si un cycliste faire une connerie et rentre dans sa voiture, au pire il se tue et raye la voiture. Tans pis pour le cycliste, et la voiture, ben ca fera 100euros de réparartion.

                  Une voiture qui fait une connerie fauche 5 personnes à un arret de bus. Tant pis pour la voiture, 500euros pour refaire le pare-choc et le conducteur n'aura probablement rien.

                  Donc un cycliste n'est pas plus adroit qu'un automobiliste, mais au moins ses conneries n'ont d'impact grave que sur lui-même
                  • [^] # Re: Et ouai ...

                    Posté par . Évalué à 6.

                    c'est bien ce que j'avais cru lire et c'est parfaitement faux : les conneries d'un cycliste peuvent impacter d'autres personnes que lui, et ce, parfois gravement.

                    en Floride j'ai causé un accident (au sens élément déclencheur de la chaine d'événements) en vélo parce que des vieux dans leur voiture n'ont pas compris ce que je faisais. j'étais parfaitement dans le respect du code local (que j'avais potassé un peu avant) et dans une conduite normale, ils ont juste pilé quand le vélo leur a fait peur, car il ne suivait le trajet convenu dans leur petite tête. la voiture derrière leur est rentré dedans, mais rien de grave.


                    prétendre qu'un cycliste n'est jamais dangereux que pour lui même est faux.
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                Même si je n'encourage pas les cyclistes a prendre toutes les libertés, il sont selon moi prioritaires après les piétons et les animaux en tout genres traversant la route ...
                Surtout que les cyclistes n'ont pas besoin d'un permis pour rouler. Tu ne peux pas vraimment leur reprocher de ne pas conaître le code de la route ... même si c'est toujours mieux de le conaître.
            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              Quand un vélo grille un feu rouge, il peut etre très bien etre renversé par une voiture qui passe au vert...


              Certes, ou l'inverse. J'ai eu un accident assez lourd (fracture multiple au visage , reconstruction faciale et greffe osseuse...) parce que j'avais respecté le feu à un carrefour mal conçu.

              J'ai retenu la leçon:

              Près de chez moi, il y a un carrefour dangereux pour les cyclistes. Si je respecte les feux, je risque purement et simplement ma vie. J'ai observé les feux, et si je grille le feu à 2 moment précis, je risque rien. En fait, si le feu est vert, je m'arrete, pour le griller au moment propice. Et c'est pas le seul carrefour ou je fais ça.

              Faut donc ne pas s'arreter aux idées reçus. Gagner 30s, je m'en fous. A la limite, les amendes aussi, ma vie est la priorité.
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Tout à fait d'accord.
                Il m'arrive aussi de griller certains feux parce que c'est moins dangereux que de passer au vert. Ou même de s'arrêter - il suffit d'essayer place de la Bastille! quand l'automobiliste dans votre dos hésite à s'arrêter au feu, vous avez intérêt à être loin devant!
                Et puis pour un vélo démarrer au vert c'est dangereux: on n'a pas assez de vitesse pour échapper au voitures. Passer au rouge permet donc de ne pas perdre le minimum de vitesse indispensable pour rester en vie.

                J'ajoute que la propulsion écologique et musculaire a le défaut de fatiguer. Or quand la jambe est fatiguée on a moins la possibilité de se garer des fous du volants. C'est l'argument qui me fait sans hésiter griller tous les feux rouges dans les côtes.

                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  En même temps, un cycliste, si il regarde bien le feu, démarre plus vite qu'une voiture (plus promptement) ...
                  C'est ce que j'ai remarqué ...
                  • [^] # Re: Et ouai ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je dirais même plus : la vitesse de 20 km/h est atteinte plus vite en vélo qu'en voiture. Donc sur les 30 premiers mètres, surtout en comptant le temps pour l'automobiliste de passer sa vitesse et d'embrayer, on est devant sans forcer. Et il est bien temps de se ranger sur le côté ensuite.
                    • [^] # Re: Et ouai ...

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ce n'est vrai que quand tu tombes sur des automobilistes "raisonnables". J'en observe un bon nombre qui gardent la vitesse enclenchée tout le feu rouge, et démarrent en trombe en relâchant juste l'embrayage au feu vert.

                      Là, à moins d'avoir un super développement côté pignons et des cuisses de champion du monde, t'es dans la merde. Surtout qu'en général, la voiture du gars en question c'est pas une 2CV.

                      Et c'est justement ces types là dont il faut se méfier ; les autres font attention à toi de toute manière.
                      • [^] # Re: Et ouai ...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Ce n'est vrai que quand tu tombes sur des automobilistes "raisonnables". J'en observe un bon nombre qui gardent la vitesse enclenchée tout le feu rouge (...)
                        C'est ce que l'on m'a appris a l'auto-ecole...
                        Mais ce n'est pas forcement la meilleure idee.
                        • [^] # Re: Et ouai ...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est clair que ce n'est pas une très bonne idée pour l'embrayage :-p

                          Il vaut mieux passer au point mort et relâcher la pédale d'embrayage, car en plus de te permettre de décontracter la jambe gauche, ça évite de bouffer inutilement l'embrayage (si, si, ça s'use ces trucs en plus).

                          De toutes façons, embrayer et passer une vitesse, ça prend à tout casser 1 seconde, moins si tu connais les feux et que tu anticipes un peu.
                        • [^] # Re: Et ouai ...

                          Posté par . Évalué à 3.

                          C'est ce que l'on m'a appris a l'auto-ecole...
                          Mais ce n'est pas forcement la meilleure idee.


                          C'est bizarre, on m'a justement appris à rester au point mort aux feux rouge. En effet, si un con nous rentre dedans, même si c'est léger, on risque de lâcher l'embrayage et la voiture pourrait faire un bon en avant. Au hasard dans le cycliste qui est devant.
    • [^] # Re: Et ouai ...

      Posté par . Évalué à -9.

      De quel droit un cycliste grille un stop ? une priorité à droite ? un feu rouge ?

      eh bien du droit que nous cycliste il ne suffit pas de bouger un peu le pied droit pour avancer mais utiliser une force musculaire, et c'est epuisant de freiner accelerer freiner accelerer.

      donc quand j'etais cycliste je grillais les feu rouge et ne m'arretais pas au stop pour cette seule raison. pour economiser ma force musculaire, car dit toi bien que une fois le trajet effectué nous devons travailler/manger/etudier etc...
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 7.

        donc en gros tu respectes pas parce que ca t'arrange.

        Ben c'est jolie.
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 0.

          non pas que cela m'arrange mais c'est MOINS facile. Notez que faisant beaucoup de vélo a un age ou la rebellion etais une de mes valeurs cela n'arrangerais rien.

          ceci dit j'ai vecu personnellement plusieurs agression de la part d'automobiliste, dont une qui a terminé a l'hopital pour mon pote a velo. L'automobiliste s'etais arrété et a pris par l'epaule mon copain qui roulait pour le faire tomber sur le sol. ouais genial les cyclistes sont tous des revollutionnaires

          resultat epaule deboité (maintenant je sais que cela fait trés mal :) )

          ce qui n'aide pas dans la tolerance cycliste/automobiliste.

          par contre je cherche toujours dans le journal des cas d'agressions de cycliste vers des automobilistes.

          parcontre pourquoi m'avoir moinssé? j'explique au automobiliste pour quoi les cyclistes ont un tel comportement ce n'est pas ironique c'est la verité. faite un peu de velo en ville. vous comprendrez.

          sinon je pense que chaque francais a une grande part d'egoisme en lui.je rejoins l'auteur du journal sur ce point.

          Je ne compte plus toute les fois ou je suis venu en aide a des automobiliste en difficulté/accidenté quand j'etais cycliste. Je me sentais obligé de le faire car si ces personnes compté sur les automobiliste qui passaient je pense quelle attendrais encore de l'aide.
          visiblement pour bouger le pied de l'accellerateur vers la pedale de frein c'est un effort physique insurmontable.
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 10.

        eh bien du droit que nous cycliste il ne suffit pas de bouger un peu le pied droit pour avancer mais utiliser une force musculaire, et c'est epuisant de freiner accelerer freiner accelerer.

        Et si tu te fais renverser en grillant un feu rouge, tu vas parler d'un sale con d'automobiliste qui est passé au vert ??
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 6.

          Il faut comparer ce qui est comparable. Les cyclistes qui violent le code de la route, c'est pas bien mais c'est comme ceux qui trichent au monopoly : c'est pas grave. Surtout que si il y a accident, ils ne feront en général rien de bien pire que d'user les suspensions de la voiture qui leur passera dessus (désolé d'être cynique, je suis cycliste).

          Quand tu compares les problèmes qu'apportent à la société les voitures par rapport aux vélos, il n'y a pas photos :
          - Plus de place,
          - Plus de pollution (dont celle sonore),
          - Plus de morts et de blessés,
          - Dépendance énérgétique (j'hésite à rajouter le nombre de morts en Irak aux victimes de la route, c'est osé mais défendable),
          - Moins d'activité sportive pour les conducteurs

          Bien sûr la voiture apporte plein d'avantages, surtout pour des usages professionels (transports, urgences), malheureusement les gens en abusent beaucoup trop en ville : va regarder le périphérique parisien à 18h30, ben la plupart des véhicules sont juste occupés par UN type qui rentre de son boulot et qui ne veut pas prendre les transports en commun car :
          - il met 40 minutes en voiture (dont 35 min pour faire 5 km sur le périph) et il mettrait 45 min en vélo ou en métro,
          - le métro, c'est fatiguant, il faut monter des escaliers, et puis les gens ils sentent pas bons (surtout les pauvres, les noirs et les arabes), quant au vélo on n'en parle pas à cause des côtes et des gaz d'échappement (pourtant on respire le même air en vélo ou en voiture,on le remarque juste plus en vélo quand on est derrière un camion)
          - et c'est bien connu, la taille de son sexe est proportionnel à celle de son véhicule : comment pourrait on se faire respecter par ses collègues de boulot si on avait un vélo à la place de sa renault fuego 16 soupapes turbo injection qui monte de 0 à 100km en xxx secondes. Il suffit d'ailleurs de comparer l'usage du vélo dans les pays nordiques et ceux méditéranéens, où les cultures respectivent mettent plus en avant l'humilité et la modestie dans un cas, et l'affichage de sa virilité dans l'autre.

          Enfin, le code de la route c'est malheureusement prévu en pratique pour les voitures et QUE pour les voitures. Par exemple sur une route à plusieurs voies, si tu veux tourner à gauche, il faut en théorie passer sur la voie la plus à gauche avant de tourner. En vélo c'est impossible en pratique : on ne peut pas s'insérer dans un flot de voiture à 50 km. La seule méthode est de s'arrêter et d'attendre la fin du flux pour passer, pourtant le code t'OBLIGE de t'insérer dans le flux de gauche et t'INTERDIT de t'arrêter sur la voie de droite pour tourner à gauche. Pareil, si tu veux prendre toute la place sur une voie en vélo : le code te l'autorise, mais les automobilistes te le refusent à coup de klaxon. Alors désolé, mais quand je voie un feu rouge et que je peux le griller sans danger, je ne me gêne pas. Les feux rouges ne sont là que pour les voitures, la meilleur preuve est qu'il n'existe AUCUN feu entre uniquement deux pistes cyclables.

          Et pourtant quand tu grilles un feu en vélo, tu te prends une bonne amende et des points en moins (si tu as un permis) si tu te fais choper par un flic zélé, comme en voiture, alors que le danger que tu provoques est sans comparaison avec une voiture.

          Pour prendre une comparaison, c'est comme si on obligeait tout les ordinateurs connectés au net à se munir d'un antivirus. Ceux sous linux crieraient : « c'est dégeulasse, on n'a pas de virus et on pollue pas le réseau » et ceux sous windows : « la loi doit être la même pour tout le monde, on se fait chier à cause de ces putains virus, c'est normal qu'on fasse aussi chier ceux sous linux »
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par . Évalué à -1.

            "Il faut comparer ce qui est comparable. Les cyclistes qui violent le code de la route, c'est pas bien mais c'est comme ceux qui trichent au monopoly : c'est pas grave. Surtout que si il y a accident, ils ne feront en général rien de bien pire que d'user les suspensions de la voiture qui leur passera dessus (désolé d'être cynique, je suis cycliste)."

            Jusqu'au jour ou il se fera renverser par une voiture qui n'aura pas pu "user ses suspensions" et ses freins a temps
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par . Évalué à 3.

            va regarder le périphérique parisien à 18h30

            Y'a pas que Paris en France. Combien de gens doivent faire 20 ou 30 kilomètres entre leur domicile et leur lieu de travail ? Sachant qu'entre les grandes villes et les petites communes voisines, tu as rarement des transport en commun, il n'y a tout simplement pas d'autre alternative à la voiture.

            Et le vélo, c'est bien gentil dans une ville/région plate. Par chez moi, il y a des pentes tellement importante que même en voiture, tu les sens passer. Je te laisse imaginer ce que ça fait à vélo.

            Et pourtant quand tu grilles un feu en vélo, tu te prends une bonne amende et des points en moins (si tu as un permis) si tu te fais choper par un flic zélé, comme en voiture, alors que le danger que tu provoques est sans comparaison avec une voiture.

            Avec un vélo qui déboule en plein milieu d'un carrefour, on risque juste de voir les voitures s'encastrer les unes dans les autres dans la première qui a pillé pour éviter le cycliste, les automobilistes risque juste d'envoyer un gros coup de volant, soit à gauche vers la file en sens opposé, soit à droite sur le passage piéton de la rue perpendiculaire.
            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par . Évalué à 3.

              « Y'a pas que Paris en France. »

              Je suis tout à fait d'accord. Le vélo présente surtout des avantages dans les villes plutôt qu'à la campagne, ou il n'y a de toute façons ni embouteillages ni pollution. Mais la majeur partie de la population vie en ville...

              « Avec un vélo qui déboule en plein milieu d'un carrefour... »

              Je te rassure tout de suite, les cyclistes réfléchissent plus que les automobilistes et évitent bien plus ce genre de comportement sucidaire. Sans doute parce que leur vie est en jeu et non leur carrosserie. Quant tu es en vélo, tu ne forces jamais la priorité quel que soit ton bon droit, alors qu'en voiture les gens ne se gènent pas. D'autre part je te rappelle qu'une voiture qui défonce le cul d'une autre est TOUJOURS en tort, même si celle devant a pilée. Car tu es censé être maître de ta vitesse. Mais bon ça c'est secondaire dans la tête de beaucoup de chauffeurs. Effectivement je comprend que c'est chiant pour beaucoup de conducteur, les cyclistes qui grillent les feux, ça empêche de rouler tranquillement à 80 km/h en ville.

              Petit calcul de l'énérgie cinétique des deux véhicules, car certain perdent apparement le sens des mesures :
              - pour le vélo: 1/2 x 80 kg x (15km/h)^2 = 694 J
              - pour la voiture 1/2 x 1000kg x (50km/h)^2 = 96450 J !!!!!

              Comment peut on un instant comparer la dangerosité de ces deux véhicules?
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par . Évalué à 8.

                Je te rassure tout de suite, les cyclistes réfléchissent plus que les automobilistes et évitent bien plus ce genre de comportement sucidaire. Sans doute parce que leur vie est en jeu et non leur carrosserie.

                On doit pas rouler aux mêmes endroits. Je vois beaucoup plus souvent des deux roues (vélos, scooters) faire des infractions du genre refus de priorité que des quatre roues.
                Justement pour les raisons citées plus haut du genre "ca me fatigue de redémarrer"

                D'autre part, et concernant les sodomies voiture/voiture, celle de derrière est souvent en tort, mais pas toujours en torts pleins. Il est même fréquent de voir des 50/50. Parce que faut pas non plus abuser, le gars qui a pilé parce qu'il trouvait que tu roulais trop près, ben il a pris ses responsabilités en faisant ca.

                Comment peut on un instant comparer la dangerosité de ces deux véhicules?

                Parce que faut arrêter de regarder uniquement ton nombril garçon. Le gars qui va te renverser parce que tu as commis un manquement au code de la route, que même en tant que cycliste tu te dois de respecter. S'il t'arrive quelquechose de grave ca va commencer par lui pourrir la vie d'un point de vue financier, etc. vu que ta famille va réclamer des dommages et intérêts, de la prison, blahblahblah. Mais petit à petit ca ca va être annexe face aux remords. Et ca ca le poursuivra jusqu'à la fin de sa vie. Quand tu fais des conneries en vélo, tu peux entrainer des conséquences pour d'autres personnes que toi.
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par . Évalué à -1.

                  « Et ca ca le poursuivra jusqu'à la fin de sa vie. »

                  C'est sûr que les cyclistes sont des privilégiés. Au moins quand ils passent sous les roues d'un 4x4 ils n'ont pas le temps de souffir.

                  Tu ne dois plus souvent prendre ton vélo, papy, donc je vais me permettre de te rappeler que le code de la route et la configuration de la voirie actuellement ne sont PAS adaptée aux vélos. Il y a des efforts qui sont faits et qui vont dans le bon sens, mais la situation est encore très loin d'être satisfaisante : les pistes cyclables non protégées sont allégrement employés par les voitures (qui n'hésitent d'ailleurs pas à s'y garer!!!), celles protégées sont courammaent employés par les piétons, celles qui sont partagés avec les bus sont encore plus dangeureuses que les voies normales (suffit de se faire doubler par un bus pour comprendre). Et toutes ces pistes cyclables partagent souvent les mêmes feux avec les voies parallèles pour autos. En bref quand tu démarres tu es toujours à la merci d'un type qui tourne à droite et qui ne t'as pas vu ; et dans ce cas il est d'ailleurs moins dangereux de griller le feu quand il n'y a pas de voiture qui passe que de démarrer avec les autres voitures. Eh oui.

                  Malheureusement, les efforts qui sont faits sont freinés par les usagers eux même (en tout cas à Paris) : combien a-t-on entendu de conducteurs gueler à chaque fois que le nombre de voies diminue pour laisser la place aux vélos et aux transports en communs, voire par rapport au projet pour rendre le centre ville piéton? Eh oui, le problème, ce sont les automobilistes qui ne veulent pas se séparer de leur petit privilège et qui refusent de passer au vélo ou aux transports en commun, ben ouais, c'est trop fatiguant, et sans doute surtout pour toi, papy, qui commence a avoir les jambes qui flanchent (et la vue, mais ça c'est pas grave, sauf pour les 700 piétons qu'on écrase allegrement chaque année).

                  Et le comble, c'est que tu viens parler de respect!!! Parce que c'est sans doute du respect que d'aller casser les tympans des riverains? de les engazer? d'occuper la place d'une voiture sur la chaussé pour sa simple personne, même quand on ne l'utilise pas? d'aller mettre des pays à feu et à sang pour pouvoir se procurer son essence? Si il y a bien des personnes qui font preuve de respect vis à vis de la société, ce sont bien plus les cyclistes que les conducteurs. Et même si les cyclistes ne respectent pas le code de la route, les conséquences de leur actes restent bien moins tragiques que celles des automobilistes qui respectent scrupuleusement le code.
                  Je me permet de te rappeler à nouveau qu'il y a eu en 2002 700 piétons tués par des véhicules motorisés pour 1 (oui, UN seul) tués par un vélo. Quand t'auras fini de tuer les gens, papy, on en reparlera du code de la route et du respect...
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                  Je ne pense pas que on doive respecter le code de la route si on est cycliste ... On a pas passé e permis et on est pas censé le connaître ...

                  Après, que ce soit bien de le faire, je n'en doite pas ... Mais l'imposer, je ne voit pas trop ... Ne pas oublier qu'il y a aussi des enfants jeunes (<10 ans) qui utilisnet le vélo.
                  • [^] # Re: Et ouai ...

                    Posté par . Évalué à 3.

                    "Nul n'est sensé ignorer la loi"
                    Et même le pieton est soumis au code de la route (traverser en dehors des clous à moins de 5 m est susseptible d'une amende).

                    Le velo n'est pas autorisé sur le troitoir et doit suivre le code de la route désolé pour toi ... (oui il faut tendre le bras pour indiquer que tu tournes ... ) et surtout t'arreter au feux rouge, au stop et laisser le passage au mêmes endroits que les voitures ...

                    Et pour info, je ne le fait pas à Paris mais partout ailleur, je force le passage quand je suis dans mon droit à vélo. Et je n'ai eu que rarement des soucis avec les autres automobiliste au pire un coup de claxon (le fait que je face 1.90m pour 90 kg y fait p.e. quelque chose ;)

                    Dam
                  • [^] # Re: Et ouai ...

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Je ne pense pas que on doive respecter le code de la route si on est cycliste ...

                    Si ça s'appelle "code de la route", c'est bien que ça s'adresse à tout ce qui se trouve sur la route, et pas seulement aux voiture.
            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Les pentes, tu les fait a peid, a coté du vélo ... c'est tout.

              Et tu regrettes que les autorités locales refassent la route:
              - plus large (tous les arbres sont coupés)
              - plus noire (goudron neuf)
              Comme ca, l'été:
              - il y a moins d'ombres (car moins d'arbres)
              - il y fait plus chaud (goudron noir).

              Et tu te demandes vraimment quand tu pourras passer par un autre chemin...
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            quand tu grilles un feu en vélo, tu te prends une bonne amende et des points en moins (si tu as un permis)

            Et non...
            On ne peut te retirer des points que si tu fais une infraction avec un véhicule qui nécessite le permis. J'ai trouvé ça sur légifrance, il y a quelques temps (une ordonnance de novembre 92, si mes souvenirs sont bons). Par contre, tu peux te prendre une amende sans problème.

            Un cas dont je n'ai pas trouvé une réponse satisfaisante est le cas où on peut te faire sauter le permis d'un seul coup. Là, je crois que même en vélo on peut te le supprimer. Ca me surprend, mais je n'ai rien trouvé qui m'indiquait le contraire.
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Depuis quand as tu un permis pour rouler à vélo ?
            Je n'en ai encore pas eu besoin (pour preuve, je n'ai pas encore de permis et je fais la plupart de mes trajets a vélo).
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à -1.

          le cycliste grille le feu rouge ou le stop quand il tourne a droite , ou pour aller tout droit lorsqu'il n'y a pas de route a droite
          le danger et moindre , mais si tu veux , on passe par le trottoir.
          Il est hors de question dans des cas différents de ceux que j'ai enoncé de prendre le risque de traverser
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 10.

        Moi de meme, appuyer sur la pedale de frein est un geste demandant une force musculaire, c'est pour cela que dorenavant je m'autoriserais, comme toi, a reposer mon pied en ecrasant des cyclistes traversant au rouge.
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 3.

          il me semble que tu vis au EU, et ayant moi meme pu y etre pendant quelques temps. J'ai pu constaté que le cycliste est en voie de disparition (hors les facultés bien sur)

          les cyclistes traversant au rouge au EU doivent etre encore plus rare. surtout avec une voiture de police a chaque carrefour :D.
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 2.

        je suis d'accord avec toi pour la force musculaire et l'inertie à conserver au maximum...

        mais je ne suis pas du tout d'accord avec toi sur la conduite à adopter.

        d'une part, il suffit d'ANTICIPER pour ne pas avoir trop de décélérations/accélérations : quand on sait que le feu est (ou va passer au) rouge, on ralentit à l'avance sans freiner, en se mettant en roue libre ou en "sous-pédalant". Puis quand le feu est vert on se débrouille pour pouvoir passer avant qu'il passe au rouge.

        Cette technique marche dans 90% des cas et te permet d'avoir une vitesse quasi-constante, c'est beaucoup moins stressant que d'accélérer et freiner sans arrêt, ça te permet de prévoir beaucoup mieux les feux/stop/arrêts et c'est à utiliser sans modération.

        Je l'utilise quelque soit mon nombre de roues : 0 (piéton), 2 (vélo), 4 (voiture), 8 ou 10 (roller).

        Pour les 10% restants, à moins que tu n'aies un vélo de l'age de pierre, ou un vélo de piste, tu disposes d'une invention merveilleuse, les vitesses.

        Associée avec la technique de l'anticipation, ça te permet de rétrograder en sous-pédalant sur ton vélo, de continuer à mouliner à la même vitesse pour pas froisser le muscle et de freiner en même temps. Et ensuite tu peux redémarrer tranquilement et sans trop d'efforts (même en côte) grace à ta petite vitesse d'enclenchée.

        j'espère t'avoir aidé dans la longue route qui mène à la connaissance du vélo ;-)
    • [^] # Re: Et ouai ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Derrière ça, il y a des cyclistes à qui je mettrais volontiers un coup de pare choc ! De quel droit un cycliste grille un stop ? une priorité à droite ? un feu rouge ?
      Il faut dire qu'une part importante des feux en France sont ce que j'appelle des feux anti-cycliste : ils fonctionnent avec une boucle de détection et reste au rouge tant qu'il n'y a pas de voiture. Difficile de respecter un feux rouge quand on sait qu'il ne passera pas au vert avant très longtemps. Ceci dit je ne cautionne pas les cyclistes qui ne respectent pas les priorités lorsqu'il y'a de la circulation.

      Et pourquoi les cyclistes, qui n'ont pas il faut le dire une capacité d'accélération importante, trouve toujours le moyen de se mettre au milieu du passage piéton lorsqu'ils daignent s'arrêter au feux rouges, faisant chier piétons et automobilistes ?
      Personnellement je me mets toujours au milieu de la voie pour obliger les automobilistes a s'écarter et a respecter les distances lorsqu'ils doublent et pour les dissuader de le faire si il y'a du monde en face, je me rabat à droite, dés que je considère qu'ils peuvent me doubler sans remettre en cause ma sécurité. Evidemment ça fait klaxonner les gros connards.

      Après pour rester dans les deux roues, je pourrais parler dès scooters (je suis sur Paris)
      Là je suis d'accord avec toi.

      3/ Faut peut être même pas oublier que parfois tu peux être toi aussi un connard aux yeux des autres
      C'est sur que quand on oblige les autres a respecter les règles on est souvent un connard ... Mais les vrais connards c'est ceux qui mettent en danger la vie des autres et c'est rarement le cycliste qui est dans ce cas.
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Il faut dire qu'une part importante des feux en France sont [...] anti-cycliste
        Quelle signification donnes-tu au mot "importante"? Il me semble au contraire que ce genre de feux reste minoritaire.

        Personnellement je me mets toujours au milieu de la voie
        Tu ne peux pas en vouloir à certains de s'énerver...

        Faut peut être même pas oublier que parfois tu peux être toi aussi un connard aux yeux des autres
        Relis bien cette phrase, elle est pleine de vérité. Elle s'applique à tout le monde et me semble indiscutable.
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Quelle signification donnes-tu au mot "importante"? Il me semble au contraire que ce genre de feux reste minoritaire.
          Disons que j'ai un peu trop généralisé la situation de mon coin (20 kilomètres de Paris en banlieue) où il y'a bien 1 feu sur 2 qui est comme ça.

          Tu ne peux pas en vouloir à certains de s'énerver...
          Qui s'énerve parce qu'ils ne vont pas pouvoir pouvoir passer entre le cycliste et ceux qui arrive en face tout en passant a 20 centimètre du cycliste. Perso je préfère qu'il s'énerve plutôt que de risquer la queue de poisson.

          Relis bien cette phrase, elle est pleine de vérité. Elle s'applique à tout le monde et me semble indiscutable.
          Je suis désolé, je n'arrive pas a mettre dans le même sac celui qui est un connard car il a fait perdre dix secondes à un automobiliste et celui qui est un connard car il a mis en danger la vie d'un cycliste.
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par . Évalué à 7.

            Moi ce qui m'enerve c'est les gens qui critiquent les autres alors que finalement ils ne font pas mieux .

            Tu veux griller un feu, un stop en vélo ? Tu descends de ton velo et tu deviens piéton donc tu passes sur le trotoire.

            Combien de cyclistes remontent les files au stop/feu par la droite ?

            Pour ce qui est de la distance de depassement, il existe des petites barres en plastique a accrocher au velo !!! Je te l'accorde les cyclistes ne devraient pas avoir à en acheter !

            Combien de cyclistes signalent quand ils vont tourner ?

            Bref y'a des cretins partout, et je suis conscient qu'il y en a plus automobile: 50% de quelque millions c'est toujours plus que 50% de quelques milliers.
            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Tu veux griller un feu, un stop en vélo ? Tu descends de ton velo et tu deviens piéton donc tu passes sur le trotoire.
              Pourquoi ne pas faire la totalité du trajet à pied pendant qu'on y est ? Et je te signale, toi qui apparament ne monte pas souvent sur un vélo, que la vision d'un cycliste est bien plus large et qu'il est en mesure d'avoir une apréciation globale de la situation bien plus facilement qu'un automobiliste.

              Combien de cyclistes remontent les files au stop/feu par la droite ?
              Là je suis d'accord avec toi. Mais n'oubliont pas que certains automobiliste double alors que la voiture suivante à l'arrêt n'est même pas a dix mètres, ce qui est un comportement idiot et incite le cycliste à remonter puisque qu' on le pousse à droite.

              Combien de cyclistes signalent quand ils vont tourner ?
              Là c'est sûr tu n'as jamais sérieusement utilisé un vélo sur route. Je pense que tu es capable de comprendre que c'est plus difficile de lever le bras que de bouger le petit doigt, et que ça peut remettre serieusement en cause l'équilibre surtout en cas de freinage. Un cycliste ça n'a que deux roues... Et je pourrai simplement répondre à ta question par une autre question : Combien d'automobiliste signale correctement leurs changement de direction ? Et combien d'autres se dépèchent de doubler un cycliste alors qu'ils savent qu'il va tourner et qui ne le feraient pas s'il s'agissait d'une voiture ?
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par . Évalué à 4.

                la vision d'un cycliste est bien plus large et il est en mesure d'avoir une apréciation globale de la situation bien plus facilement qu'un automobiliste.

                Je te conseile de (re)lire le premier post de http://linuxfr.org/~lezius/14281.html(...)

                Personne n'est en mesure d'avoir une vision globale de ce qui se passe sur la route, c'est d'ailleurs pour ca qu'elle est dangeureuse. Tu ne peux pas, même après plusieurs milliers de km d'expérience, savoir précisemment comment les acteurs d'une situation vont réagir dans la seconde qui suit. Tu n'es pas à l'abri des erreurs des autres bien sûr, mais tu n'es pas à l'abri des tiennes non plus. Se croire intouchable car on pense maîtriser une situation est une erreur bien réelle.
                Certes, un vélo reste bien moins dangereux qu'une voiture, mais ca ne te donnes pas le droit de t'assoir sur le code de la route.
                Et le fait que certains automobilistes se comportent comme des gorets ne t'autorise pas à prendre des libertés avec. Tu es un usager de la route, tu respectes son code. Et pas de mauvaise excuse genre "ouais mais lui il fait pas comme çà alors pourquoi je le ferais?"

                que c'est plus difficile de lever le bras que de bouger le petit doigt, et que ça peut remettre serieusement en cause l'équilibre surtout en cas de freinage
                Si tu ne maîtrise pas assez ton véhicule pour te conformer au code de la route, tu peux toujours essayer les chaussures...

                Combien d'automobiliste signale correctement leurs changement de direction ?
                La encore ce n'est pas une excuse. Si tout le monde réagi comme ça on a pas fini.
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                  Si tu ne maîtrise pas assez ton véhicule pour te conformer au code de la route

                  Le code de la route dit uniquement que si tu as un clignotant tu dois l'utiliser. Il n'est nul part stipulé qu'un cycliste doit obligatoirement signaler qu'il va tourner.

                  Donc pareil que plus haut, je ne dis que je vais tourner que si ça ne présente aucun danger pour moi. Sinon je préfère garder ma vie.
                  • [^] # Re: Et ouai ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Faux, le code de la route stipule que tu dois signaler tout changement de direction à l'avance. Le clignotant n'est qu'une manière de signaler ton intention, et lorsque tu es sur un vélo (ou à cheval), ce sont tes bras les « indicateurs »
                    • [^] # Re: Et ouai ...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Mais bien sûr. Bouger le petit doigt et lever le bras au risque de perdre l'équilibre et de chuter c'est exactement la même chose.
                      Encore un qui n'est jamais monté sur un vélo...
                      • [^] # Re: Et ouai ...

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Tout d'abord, je fais des randonnées VTT très régulièrement, donc pour le côté « n'est jamais monté sur un vélo » tu repasseras, surtout qu'il m'arrive fréquemment de me déplacer en vélo, comme par exemple cet hiver, lorsque le chauffage/dégivrage de ma voiture est tombé en panne et que j'ai du aller à tous mes rendez-vous professionnels en VTT (pas évident quand tu dois trimbaler du matériel informatique, le VTT, surtout sur le verglas...)

                        Ensuite, tu apprendras que lorsque tu roules, la force gyroscopique fait que ton vélo se tient tout seul, et tu peux donc tendre un bras sans risque (à moins que tu fasses partie des polios qui ne savent pas tenir un guidon), voire lâcher le guidon, si tu ne l'a jamais fait (même si je ne le recommande pas forcément, surtout au milieu du trafic).

                        Après, le code de la route est ce qu'il est, et il t'impose de tendre le bras, si tu as la flemme, tu achètes un système de clignotants pour vélo. Sinon, dans le cas où tu ne respecterais pas le code de la route, ce serait toi le gros connard, et non pas l'automobiliste qui te klaxonnerait/rentrerait dedans.
                        • [^] # Re: Et ouai ...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Ensuite, tu apprendras que lorsque tu roules, la force gyroscopique fait que ton vélo se tient tout seul, et tu peux donc tendre un bras sans risque (à moins que tu fasses partie des polios qui ne savent pas tenir un guidon), voire lâcher le guidon, si tu ne l'a jamais fait (même si je ne le recommande pas forcément, surtout au milieu du trafic).

                          Tu apprendra qu'il y a aussi la force centrifuge. Essaye de faire un virage a 90° sur quelques mettre sans tenir le guidon, on en reparlera de l'effet gyroscopique.
                          Surtout que quand tu tourne (ou avant de tourner (pour eviter l'effet centrifuge)) tu peux etre oblige de freiner, et freiner du frein avant dans un virage a une main c'est assez casse gueule...
                          • [^] # Re: Et ouai ...

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Tu apprendra qu'il y a aussi la force centrifuge. Essaye de faire un virage a 90° sur quelques mettre sans tenir le guidon, on en reparlera de l'effet gyroscopique.


                            Et alors ? que je sache, si tu n'es pas trop con, tu as encore une main sur le guidon...

                            Surtout que quand tu tourne (ou avant de tourner (pour eviter l'effet centrifuge)) tu peux etre oblige de freiner, et freiner du frein avant dans un virage a une main c'est assez casse gueule...


                            En même temps, tu indiques ton chagement de direction avant de tourner, et tu ne tournes qu'une fois que les voitures derrière toi l'ont clairement anticipé (ou alors t'es un kamikaze), donc tu peux parfaitement prendre ton virage à 2 mains, et au ralenti pour bien gérer la circulation.

                            Maintenant, tu cherches à me montrer quoi ? Le code de la route est très clair, et j'arrive parfaitement à faire avec, que je sois automobiliste ou cycliste. Si tu viens me dire que tu n'es pas capable de tenir sur un vélo en respectant le code de la route, alors je te dirais que tu n'as théoriquement pas le droit d'emprunter les voies réservées au véhicules motorisés soumises au code de la route. Un blaireau qui ne sait pas faire un créneau ou qui ne met pas son clignotant avant de tourner, il ne l'a pas son permis auto/moto !
                            • [^] # Dis donc, tes chevilles, elles vont bien?

                              Posté par . Évalué à -3.

                              "[...] donc tu peux parfaitement prendre ton virage à 2 mains [...]"
                              "[...] j'arrive parfaitement à faire avec, que je sois automobiliste ou cycliste [...]

                              Bein, t'es parfait alors, qu'est-ce que tu fout dans ce débat?
                            • [^] # Re: Et ouai ...

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Un blaireau qui ne sait pas faire un créneau ou qui ne met pas son clignotant avant de tourner, il ne l'a pas son permis auto/moto !

                              Pourtant, on en voit plein sur les routes ...
                              Diable, mais comment ont-ils décroché le petit papier rose ?

                              Comme dit plus haut, le code de la route évolue, les conducteurs prennent de mauvaises habitudes, après un certain âge leur état de santé n'est plus toujours suffisant (vue, réflexes) ... Une mise à jour périodique du permis ne serait sans doute pas une si mauvise idée, ce serait comme appliquer un patch sur une faille de sécurité.
                      • [^] # Re: Et ouai ...

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Sans compter que tu laches un frein ...

                        Si tu arives près d'une intersection, c'est toujours apréciable de garder la main sur ses deux freins au cas ou. Toujours utile (sachant q'un seul frein n'est souvant pas suffisant)
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  la vision d'un cycliste est bien plus large et il est en mesure d'avoir une apréciation globale de la situation bien plus facilement qu'un automobiliste.

                  Je te conseile de (re)lire le premier post de http://linuxfr.org/~lezius/14281.html(...)(...)

                  Personne n'est en mesure d'avoir une vision globale de ce qui se passe sur la route, c'est d'ailleurs pour ca qu'elle est dangeureuse.


                  Certes, mais il ne sagit pas d'une vision totalement globale mais davantage étandue que dans une voirure ...
                  C'est beaucoup plus facile (a mon avis) de tourner la tête sur un vélo que dans une voiture ... Même si parfois on regrette le rétroviseur
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par . Évalué à 2.

                Bah si j'ai fait du velo...
                Et je signalais avant de tourner, c'est sur quand pendant que tu tournes c'est plus dur.
                Et je te dis pas de faire _tout_ le trajet a pied -_- enfin ta remarque me donne envis de dire "En effet, pourquoi ne pas faire tout le trajet a pied !"

                Enfin je suis d'accord que bcp d'automobilstes sont inconscients mais les cyclistes ne sont pas tous irreprochables non plus.
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Perso je pratique le footing pour rentrer du taf, et je fais le trajet Paris -> Banlieue une fois par semaine (le reste du temps c'est métro).

                  Ben je peux vous dire que c'est pas la joie.

                  Soit je me tape des détours de plusieurs centaines de mètres (et mis bout à bout, ça fait des kilomètres qui pèsent lourd), soit je me fais des incursions sur la route.

                  Il y a plusieurs raisons à cela : troittoirs surchargés de piétons inattentifs (dans les zones commerçante), travaux, etc...

                  Je sais, c'est mal, et je le fais avec une extrême prudence, en vérifiant toujours que je ne risque pas de me faire happer par un véhicule. Mais je ne me sens pas en sécurité.

                  A noter qu'il est encore plus fatiguant de s'arrêter quand on est à pied que quand on est à vélo, et les infrastructures, certes insuffisantes pour le transport à vélo, sont totalement inexistantes pour les joggers comme moi.

                  Les conclusions à tirer sont les suivantes :

                  1) Les efforts pour privilégier les modes de transports propres sont encore largement insuffisants, à Paris tout du moins,
                  2) La feignantise est la source principale de risque d'accidents pour les vélos et les piétons.
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                la vision d'un cycliste est bien plus large et qu'il est en mesure d'avoir une apréciation globale de la situation bien plus facilement qu'un automobiliste.

                Je ne conduis pas, et roule à vélo, mais il ne me semble pas avoir jamais vu sur mon guidon ces petites choses fort pratiques dans lesquelles tout conducteurs d'engins motorisés qui se respecte jette de fréquent coups d'oeils. Ces ingénieux bidules servent aussi aux jeunes femmes à rafraîchir leur teint rose si agréable, remettre en place leurs mèches folles et repasser au rouge leurs mignonnes petites bouches.
                Je parle bien entendu des ventilateurs de bord, ou des pastilles valda, ou dela poudre verte (TM) mais il n'est pas question des petits miroirs obligatoires sur un véhicule à moteur et que le code de la route nomme "rétroviseurs".
                A moins qu'il soit thibétain et versé dans l'art du 3e oeil, je doute de la vision plus globale du cycliste.

                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par . Évalué à 5.

              Pour le coup de ne pas signaler lorsqu'on tourne, je vais citer mon expérience personnelle au rond-point du palais des Congrés, prés de la porte Maillot : en entrant sur le rond-point, je suis doublement prioritaire par mon feu vert et le fait d'arriver par la droite mais les voitures ne me cédent pas la priorité et arrivent perpendiculairement à moi à fond la caisse.... ce qui m'oblige à faire un joli slalom si je veux rester en vie (je remarque que ces mêmes voitures s'arrétent par contre devant les voitures arrivant du même endroit que moi).

              J'essaie lorsque je prends des ronds-points de rester tout le long du trajet en indiquant avec mon bras mes directions mais à pleline vitesse (pour ne pas se faire écraser), ou sur des pavés ou des nids-de-poules, c'est presque impossible de rester debout avec une seule main sur le guidon.

              Lorsque je roule sur la piste cyclable ou la voie de bus et que je dois me déporter à gauche pour éviter un véhicule garé dessus, j'indique ma direction : par contre d'aprés le code de la route, je n'ai pas à indiquer ensuite que je vais me rabattre à droite pour reprendre ma piste cyclable ou ma voie de bus. C'est pareil pour les voitures : on est censé rouler à droite donc lorsqu'on fait un écart à gauche pour éviter un obstacle, pour retourner sur la voie de droite, on peut mettre le clignotant (ce qui est quand même fortement conseillé) mais ce n'est pas obligatoire dans ce cas-là.
              Je l'avais mis le jour du permis et l'examinateur m'a dit "pourquoi faites-vous celà ? ce n'est pas necessaire dans ce cas-là"" et j'ai bien cru que du coup je ne l'aurai pas eu...
              • [^] # Re: Et ouai ...

                Posté par . Évalué à 0.

                faire le rond point de la porte maillot en velo , faut vraiment etre inconcient , suicidaire ou simplement con ... ou les 3 en meme temps !

                meme les voitures ont du mal a circuler ,alors ...
                • [^] # Re: Et ouai ...

                  Posté par . Évalué à 5.

                  "inconcient , suicidaire ou simplement con ... ou les 3 en meme temps"

                  Inconscient : je suis conscient du code de la route qui est comme un contrat de licence que tous les conducteurs (vélos, voitures, bus) ont tous accepté. Je suis donc en théorie "protégé" par le code aussi longtemps que je le respecterai.

                  Suicidaire : qui ne l'est pas en prenant sa voiture ou son vélo ? Le corps humain n'est pas fait pour se déplacer à plus de 20 km/h : un reportage sur Arte avait montré que l'esprit humain au-delà de cette vitesse n'est plus très efficace (champ de vision, analyse, fatigue, réaction). Quiconque prenant de la vitesse en vélo ou voiture me parait suicidaire vu l'energie cinétique qu'il engrange.

                  con : Je reconnais volontiers ne pas être très intelligent :-)

                  Il m'arrive parfois de me demander pourquoi je ne fais pas un détour pour éviter ce rond-point (j'arrive de Clichy), il m'est même arrivé une fois de descendre et de traverser à coté à pieds en poussant mon vélo sur le passage piéton parce que je ne "le" sentais pas.

                  Tu as raison : comme tu le dis, lorsque je m'y engage je me sens inconscient car je sais que c'est dangereux, suicidaire et con (pour la même raison). Lorsque je m'y engage, je m'y sens aussi optimiste : optimiste en la nature humaine qui a accepté ce code de la route qui me protége pour l'entrée dans le rond-point.
                  • [^] # Re: Et ouai ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    je suis pas certain que l'optimisme en la nature humaine te serve à grand chose pour manger les pissenlits par la racine, mais bon libre à toi ;)
            • [^] # Re: Et ouai ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour ce qui est de la distance de depassement, il existe des petites barres en plastique a accrocher au velo !!! Je te l'accorde les cyclistes ne devraient pas avoir à en acheter !

              J'en ai vu et j'ai ete tente d'en acheter, mais le probleme c'est que sur les pistes cyclables il y a souvent les plots assez serre pour empecher a moteurs de circuler. Avec la barre ca risque de pas bien passe...
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Personnellement je me mets toujours au milieu de la voie pour obliger les automobilistes a s'écarter et a respecter les distances lorsqu'ils doublent et pour les dissuader de le faire si il y'a du monde en face, je me rabat à droite, dés que je considère qu'ils peuvent me doubler sans remettre en cause ma sécurité. Evidemment ça fait klaxonner les gros connards.

        Non, ça ne fait klaxonner que les conducteurs normaux qui ne peuvent plus te dépasser.

        Les "gros connards" passent de toute façon, que tu sois à droite, à gauche, ou au milieu, ça ne change rien pour eux.
        • [^] # Re: Et ouai ... ben non

          Posté par . Évalué à 9.

          Si tu pratiques un peu, tu t'apercevra qu'en tant que cycliste, si tu frôles la bordure de trottoir pour gêner le moins possible la circulation automobile, tu te fais très souvent serrer alors qu'au contraire si tu prends tes aises, les automobilistes tendent à prendre le large quand ils te doublent. Je suis d'accord que "le gros connard" ou le trèstrèstrès pressé passera, mais à la condition de prendre tes aises, 1. tu as la place pour réagir, 2. le conducteur qui te claxonne est souvent du style à te faire chier pour te passer devant à tout prix, même si une voiture arrive en face et que le carrefour est tout proche. Inutile de préciser qu'en arrivant au carrefour, c'est le premier à te boucher le passage parce qu'il y a une voiture à 100 m déboulant sur sa gauche à 10 à l'heure. Celui qui ne klaxonne pas soit prend sur lui, soit s'en fou (dans ce cas de figure, il est responsable et tout à fait respectable).
          L'automobiliste qui klaxonne est en tort très souvent, puisqu'en ville, c'est interdit et l'attitude du cycliste n'est pas dangereuse par le fait de rouler au milieu de sa voie de circulation. Et pour ceux qui suivent un cycliste et qui ont peur de se faire rentrer dedans par derrière, je pense que tout automobiliste sait se servir des feux clignotants, il y a une position "warning" que l'on doit utiliser quand on roule lentement, pour signaler un ralentissement ou un accident et pas du tout prévu pour un arrêt en double file).
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 5.

          Non, les conducteurs normaux ne klaxonnent qu'en cas de danger immédiat (art. R416-1). Donc si des gens klaxonnent pour doubler, c'est qu'ils sont conscients que leur conduite est un danger pour les autres. CQFD.
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je ne vois pas en quoi rouler en plein milieu d'une seule voie est un danger ... d'ailleurs, les voitures le font très bien !

            Cela oblige les voitures à rouler à la même vitesse que le vélo.

            Je ne vois pas en quoi le cycliste met en danger sa sécurité, et celle des autres. Si une 2 chevaux roule a 10km/h, tu roules derriere à sa votesse, c'est tout !
      • [^] # Re: Et ouai ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Personnellement je me mets toujours au milieu de la voie pour obliger les automobilistes a s'écarter et a respecter les distances lorsqu'ils doublent et pour les dissuader de le faire si il y'a du monde en face, je me rabat à droite, dés que je considère qu'ils peuvent me doubler sans remettre en cause ma sécurité.

        Non seulement tu as raison de le faire, mais en plus, dans certaine situation, tu es obligé par le code de la route (en Suisse en tout cas).
        L'exemple parfait, le giratoire (rond-point). La raison est simple, si tu ne le fait pas, tu es quasi obligé de prendre la première sortie.


        En ce qui concerne les Stop, j'ai vu à Genève (j'y pratique le vélo) une signalisation de stop intéressante pour les cyclistes sur les voie doté d'une bande cyclable.
        La ligne de stop des cyclistes se trouve deux bon mètres devant celle des automobilistes, avec un feux spécial qui normalement se déclanche avant celui des voitures. Le seule hic, c'est que souvent, c'est encombré par des crétins en deux-roues motorisés qui remontent les files par la droite.


        Je dois dire que depuis que je roule en deux-roues (moto, puis vélo, on arrête pas le progrès.) je suis beaucoup plus prudent et compréhensif envers les cyclistes, sauf les cons.

        Par contre ce que je ne supporte pas, c'est de me faire doubler par un cycliste escagot qui grille un feux, puis quand le feux devient vert, de devoir patienter que cette charmante personne daigne avancer.

        Le nombre de cyclistes inconcients sur les route est à faire une crise cardiaque. Et je ne parle pas des scootertes!

        Je me livre par ailleurs à un petit jeux sadique à chaque fois qu'un motard/scooteriste remonte sur la bande cyclable où je me trouve, pour se planter devant la file, au milieu du passage à piéton (à essayer à ses risque et périls toutefois) : Je m'écrie d'un air vachement intéressé : "Vouah! Joliiiiiii Véééééélo!"
        Regards de travers garantis! Des excuses aussi. parfois, trop rarement!

        Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 3.

          Le nombre d' cyclistes inconcients sur les route est à faire une crise cardiaque.
        • [^] # Re: Et ouai ...

          Posté par . Évalué à 1.

          alors si je me souviens bien de mes cours de securité routière du cm2 (ca remonte), le cycliste DOIT rester à droite dans les giratoires, justement ...
          • [^] # Re: Et ouai ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Certes, mais en pratique c'est autre chose, de mon expérience j'ai souvent remarqué que parfois des bagnoles n'hésitent pas à te couper la route pour sortir du rond point avant toi, même si tu as le bras tendu vers la gauche pour signaler que tu restes dans le rond point.
            Du coup, je prend les ronds-points comme une bagnole, et là il n'y a plus de problème de ce genre et je me sens plus en sécurité.

            Ce qui m'amène à dire que respecter le code de la route je suis entièrement pour, mais il y a certains cas où on se sent obliger de « violer » le code de la route (en tant que cycliste) si tu veux rester en vie le plus longtemps possible.
    • [^] # Re: Et ouai ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Derrière ça, il y a des cyclistes à qui je mettrais volontiers un coup de pare choc ! De quel droit un cycliste grille un stop ? une priorité à droite ? un feu rouge ?

      Je suis d'accord, être cycliste ne nous donne pas le droit de ne pas respecter le code de la route. Mais il ne faut pas oublier que nous les cyclistes sommes plus vulnérables (autant qu'un piéton) que vous les automobilistes et que par conséquent ça ne vous donne pas le droit de vous énervez physiquement (à coups de par choc comme tu dis) sur nous (bien entendu, je suis conscient que tu ne le ferais pas dans l'absolu).

      Donc voilà, c'est juste pour dire que c'est pas la peine d'insciter à la violence routière.. Vous pouvez nous klaxonner, insulter, appel de phare toussa (quand c'est légitime) mais par pitié pas ces « coups de pare-choc » !

      Néanmoins, dans la ville où je suis, j'ai eu rarement d'accrocs avec les automobilistes (pourtant je dois être autour de 1000km/an, c'est sûrement parce que j'anticipe) mais ce qui m'énerve le plus c'est les automobilistes qui ne regardent pas leurs rétros et leurs angles morts lorqu'ils veulent tourner et qui frolent les cyclistes en les dépassant.
    • [^] # Re: Et ouai ...

      Posté par . Évalué à 1.

      Et pourquoi les cyclistes, qui n'ont pas il faut le dire une capacité d'accélération importante, trouve toujours le moyen de se mettre au milieu du passage piéton lorsqu'ils daignent s'arrêter au feux rouges, faisant chier piétons et automobilistes ?


      Parce qu'aucun automobiliste ne respecte les sas à vélo (tu sais, les dessins vert par terre devant la ligne de feu) mais préfère se coller a côté du feu.
      Du coup, je le double, je décale mon vélo pour le mettre devant lui et je m'assure qu'il m'a bien vu pour ne pas m'écraser en démarrant (surtout s'il tourne et moi pas).
  • # Oui..

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Tu as raison d'en parler !
    Car ya un truc qui est quand meme navrant... Meme dans une zone 30... Une voiture veut toujours être devant le vélo... Meme si le vélo roule à 30km/h...
    Perso, je m'arrete aux stop, je fais attention aux cedez le passage et je m'arrete aux feux rouge... Car c'est pour ma sécurité.
    Mais je me fais parfois le malin plaisir de rouler au milieu de la route en ville quand je sais que je ne les gene pas vraiment (quand ils perdent au maximum 30 secondes...)
    Mais ya des voitures qui font vraiment pas attention aux vélos ! J'ai failli me faire renverser plus d'une fois sur route hors agglomeration... Vous savez quand on doit nous laisser 1m50 pour dépasser... (voyez bien ce que ca fait 1m50... normalement, je ne devrai pas avoir à me pousser moi pour éviter de me prendre un rétro)
    Enfin bon... Les vélos devraient etre prioritaire ! C'est bien plus écologique que de sortir sa voiture pour faire 5km n'est-ce pas ?
    Ca me fait penser que l'autre jour, je me suis fait claxonné... Un cedez le passage où je ne m'etait pas arreté car j'avais selon moi largement le temps de passer... (je suis passé avec quelques metres d'écart) La personne était tellement étonné qu'un vélo ai le culot de déboucher devant elle... Décidement, certain s'ils le pouvaient voudrai qu'on interdise les vélos sur les routes...
    • [^] # Re: Oui..

      Posté par . Évalué à 0.

      je crois que c'est pas 1m50 mais 1m qu'il faut laisser pour doubler... ce qui met quand meme pas mal de distance avec le retro normalement constitué cependant.
      • [^] # Re: Oui..

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        1 mètre en agglomération, mais 1 mètre 50 hors-agglomération.
        • [^] # Re: Oui..

          Posté par . Évalué à 1.

          Je viens de regarder mon code de la route, et la seule indication que j'y trouve est un minimum de 1 mètres.

          Par contre, on peut insister sur le fait qu'il sagit d'un minimum, et que plus on prends large, mieux c'est.
          • [^] # Re: Oui..

            Posté par . Évalué à 2.

            Je viens de regarder mon code de la route, et la seule indication que j'y trouve est un minimum de 1 mètres.

            Le code évolue en permanence : la directive imposant une distance minimum d'1m50 hors agglomération date de 2003.
            • [^] # Re: Oui..

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Là il faudrait un artiste du cartoon pour nous faire la passager avant droit qui sort le bras par la vitre ouverte et tend son mètre...
      • [^] # Re: Oui..

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ca montre bien que les gens ont besoin de revoir leur code ;)
    • [^] # Re: Oui..

      Posté par . Évalué à 4.

      La traction animale est-elle prioritaire sur la route?
      Si oui, le vélo est prioritaire :)
      • [^] # Re: Oui..

        Posté par . Évalué à 5.

        La traction animale est-elle prioritaire sur la route?
        Si oui, le vélo est prioritaire :)


        Sur plus de 95% des vélos, c'est la roue arrière qui est motrice. Ce sont donc des propulsions animales.

        Dommage, tu n'es donc pas prioritaire ;o)
        • [^] # Re: Oui..

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          tu roules à l'envers c tout :P
          • [^] # Re: Oui..

            Posté par . Évalué à 3.

            La plupart des pédaliers sont en roue libre en marche arrière.

            Donc, tu dois pédaler pour que le déplacement se fasse dans le sens du guidon : même si tu es à l'envers sur le vélo, la roue arrière (dans le sens de la marche et du vélo) est la roue de propulsion.
            • [^] # Re: Oui..

              Posté par . Évalué à 2.

              Bon, vous prenez pas la tête, je cours chercher mes équidés et la carriole qui va avec, là au moins je suis prioritaire, de plus, une grande partie des automobilistes me respectent (et non, tout le monde ne sait pas se servir de son cerveau). ;)
          • [^] # Re: Oui..

            Posté par . Évalué à 4.

            tu utilise un velo couche a traction avant.

            tu peux aussi piquer le tricycle de ton petit frere ou l'ancetre du velo de ton arriere grand pere ;)
    • [^] # Re: Oui..

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Meme si le vélo roule à 30km/h...

      Il vaut mieux ne pas dépasser les 30 à l'heure à vélo, tu es ammendable. Car seul les véhicules pour lesquels on passe un permis sont autoriser à rouler à plus de 30km/h.

      Vous savez quand on doit nous laisser 1m50 pour dépasser...

      En Suisse, il y a de plus une jurisprudence, qui stipule qu'un autocar, doit passer au minimum à 1.5 m.
      C'est vrai que c'est terrible de se faire doubler à 1.5m par 10 à 35 tonnes d'acier lancées à 50km/h. Personnellement, ca m'arrive tout les jours en rentrant chez moi, et ça me fout parfois des peurs bleues.

      Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

      • [^] # Re: Oui..

        Posté par . Évalué à 2.

        Les cyclomoteurs (moins de 50cm cube) ont une vitesse maximale de 45km/h selon la loi, bien que 99% sont débridés et vont au moins à 60 voir 90km/s sans autre mofifications.
        • [^] # Re: Oui..

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Dans ma jeunesse, je depassais les 100km/h dans la descente du Sapey vers Grenoble. C'est grave? Remarque,c'est clair que je prennais des risques, mais mesuré.

          Mais une fois j'ai failli mourir car après avoir doublé une voiture dans une ligne droite, celui-ci c'est vexé, m'a poursuivit, et en doblant, m'a serré dans un virage par surprise. La, freinage catastrophe, avec les roues avant et arriere en dérapage sur des graviers, et je me suis arreté à 50cm de la fallaise. Comment j'ai controllé le double dérapage avec un vélo de course, j'en sais rien, mais ça ma sauvé.

          Ok, j'allais vite, j'étais inconscient (ca arrive à 14ans), mais ce mec vexé d'etre doublé par un vélo à failli me tuer.
          • [^] # Re: Oui..

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            L'autre jour j'ai failli doubler une voiture sur la route... La voiture devant elle a pris une intersection et donc elle avait du ralentir...
            Heuresement que je ne l'ai pas fait ! Imaginez si sa réaction etait similaire !
            Enfin bon... En vélo quand on double une voiture, on est souvent pas mal fier et ca peut encore plus énerver le conducteur, surtout si c'est un petit merdeux qui double lol.
      • [^] # Re: Oui..

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tiens pour la limitation de vitesse à 30km/h, je n'etait pas au courant...
        Mais pourquoi ne peut on pas aller plus vite ? Je me vois mal par exemple dans une descente laisser en permanence les freins pour éviter de depasser les 30km/h.
        Et puis de toute facon, je n'ai pas de quoi mesurer ma vitesse...
      • [^] # Re: Oui..

        Posté par . Évalué à 0.

        Il vaut mieux ne pas dépasser les 30 à l'heure à vélo, tu es ammendable. Car seul les véhicules pour lesquels on passe un permis sont autoriser à rouler à plus de 30km/h.

        Ah ? C'est pour ça qu'il y a autant de gendarmes sur le Tour de France ? :)
      • [^] # Re: Oui..

        Posté par . Évalué à 5.

        Il vaut mieux ne pas dépasser les 30 à l'heure à vélo, tu es ammendable. Car seul les véhicules pour lesquels on passe un permis sont autoriser à rouler à plus de 30km/h.

        Ah ? C'est pour ça qu'il y a autant de gendarmes sur le Tour de France ? :)
  • # Je plussoie.

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je suis cycliste moi aussi, environ 1000 kilomètres par an.

    Tu as oubliés le complexe d'infériorité d'une partie importantes des automobilistes qui ne supporte pas l'idée de devoir rester quelques secondes derrière un cycliste et qui le double donc au mépris total de la sécurité de ce dernier et bien souvent également de la leurs.

    J'espère que tu te remettras vite de ta mésaventure.
    • [^] # Re: Je plussoie.

      Posté par . Évalué à 7.

      Tu as oubliés le complexe d'infériorité d'une partie importantes des automobilistes qui ne supporte pas l'idée de devoir rester quelques secondes derrière un cycliste et qui le double donc au mépris total de la sécurité de ce dernier et bien souvent également de la leurs.


      Un truc que vous ne comprenez pas, c'est qu'avoir un cycliste en danseuse devant le pare-choc, c'est très très chiant. Au lieu d'avoir ton attention sur la route, tu l'as sur le cycliste en permanence, au cas où il se casserait la gueule et risquerait donc de te passer sous les roues).

      Je suis automobiliste et cycliste, et je pense que tous les cyclistes devraient passer l'examen du code de la route, ne serait ce que parce qu'ils utilisent des voies régies par ce code. C'est tout de même bizarre de voir que les automobilistes-cyclistes savent se déplacer sans être emmerdés ni emmerder, tandis que les cyclistes qui ne sont pas automobilistes sont des vrais chieurs sur la route, dangereux pour eux et pour les autres !

      Autre chose : un cycliste est soumis au même code de la route qu'une voiture, il se doit donc de respecter les feux, les stops, ne pas doubler par la droite, ne pas remonter les files à l'arrêt, et ne pas faire de dépassement en ville. Il doit aussi obéir à d'autres régles, comme ne pas circuler sur les trottoirs (ou alors à pieds et vélo à la main), etc.

      Ce que mon expérience de bientôt 15 ans de conduite m'a appris, c'est qu'il y a un nombre incroyable de cycliste inconscients, et chanceux, parce que Vu comment la grande majorité des cyclistes se conduisent, il devrait y avoir énormément plus de tués sur la route que ce qu'il n'y a à l'heure actuelle !
      • [^] # Re: Je plussoie.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Quand je dis ça, je ne fait que constater. J'ai mon permis, et je ne zigzague pas, cela n'empêche pas certaines personnes de faire ce que j'ai dit.
  • # Y'a ça aussi...

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Etant avant tout automobiliste, mais cyliste occasionnel, un détail m'agace au plus haut point. Dans ma ville (et dans bien d'autres j'imagine...), il y a souvent une petite zone de quelques mètres réservée aux cyclistes devant un feu. De manière, j'imagine, à ce qu'ils ne bouffent pas des gaz d'échappements par exemple, ce qui est bien appréciable.
    Et bien systématiquement, ces c***** avec leur bagnole se foutent dessus alors qu'il y a un gros vélo dessiné dessus... Certainement pour gagner du temps ?? Pour démarrer plus vite ?? Non car ce sont généralement les mêmes qui font mine d'accélérer avant que le feu passe au vert, pour finalement, mettre trois plombes à démarrer quand il passe réellement au vert...
    • [^] # Re: Y'a ça aussi...

      Posté par . Évalué à 4.

      Tout à fait! Ces SAS permettent au cyclistes d'etre un peu plus en sécurité (au démarage on est toujours moins stable), de se prendre moins d'échappement et je suppose de calmer les accélérations des voitures (moment où la voiture pollue nettement plus).

      Quand il y quelqu'un dessus (même si à Nantes c'est assez rare), je toc sur la vitre du conducteur et lui dis gentillemen que c'est réservé aux vélo...
      • [^] # Re: Y'a ça aussi...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Désolé mais, à Nantes, ça arrive plutôt assez souvent ce genre de situation (je fais pas mal de vélo). Mais, c'est sûr, je devrais faire comme toi, rappeler à l'automobiliste que nous existons :) !
        • [^] # Re: Y'a ça aussi...

          Posté par . Évalué à 4.

          Je confirme !
          Précisons le dispositif : Un feu normal pour les voitures, et au même niveau sur la piste cyclable un petit feu pour les cyclistes, qui est rouge quand le feu voitures est vert, et inversement. Enfin, 2 ou 3 mètres plus loin, un grand feu pour tout le monde, synchronisé avec le feu des voitures.

          Il y a plusieurs cas de figure :
          - la voiture grille le premier feu rouge et vient se placer sur la zone réservée aux cyclistes. Elle les empêche alors de profiter de cette distance pour démarrer, ainsi que de se placer pour tourner à gauche ...
          - le deux-roues (souvent une mobylette d'ailleurs) ignore le petit feu, et passe en même temps que les voitures. C'est le meilleur moyen pour lui, si il va tout droit, de se faire faucher par une voiture qui tourne à droite et qui pense qu'il va s'arrêter.
          Bref, ce dspositif est mal utilisé par tout le monde, je ne me souviens pas qu'il soit détaillé dans le code de la route, même si il est logique.

          Pour en revenir à Nantes, une grande particularité est la quantité importante de rond-points (dont des situations complexes, comme les doubles-ronds-points, ou ceux qui sont traversés par le tram). Beaucoup critiquent, moi je trouve ca très bien, ca fluidifie ... si seulement les usagers de la route savaient s'en servir ! C'est portant simple de mettre son clignotant à gauche si on fait plus de 50% de la boucle, à droite avant de sortir, et de bien choisir sa file selon sa destination ... pourtant, il est très courant de voir le "fangio" de la file de gauche qui va tout droit en passant à la corde, et le "pépé" qui tourne à gauche en restant sur la file de droite : tout ca se rencontre méchamment à l'autre bout, et à chaque fois ca ne passe pas loin !!!

          Le pire, c'est quand même les rond-points à priorité à droite qui subsistent massivement en région parisienne, voire même en alternance avec des rond-points "normaux" (à priorité à gauche). Quand on ne connait pas le quartier, on a une chance sur deux de griller la priorité. Un rond-point à priorité à droite, c'est le meilleur moyen de bloquer le flux de circulation, surtout dès qu'un poids-lourd tente de tourner à gauche. Le "fangio" de tout à l'heure déboîte alors sur la file extérieure, toujours sans cligno, et toujours aussi dangereux.

          Je passe sur tous les dispositifs d'"urbanisme répressif" comme les rétrécissements et chicanes qui obligent à une circulation alternée, les priorités à droite non signalées pour des voies annexes et autres limitations de vitesses excessives. C'est censé inciter à ralentir en créant un danger, et en fait ca crée un danger tout court.

          La solution, il faut peut-être aller la chercher à l'autre bout du monde. A Saigon, il y a 8 million d'habitants (tout âge confondu) et 4 millions de mobylettes. Bref, une vraie ruche, où la voiture est minoritaire. http://jlerhun.free.fr/2bgal/disp_img.php?id_img=113(...) Eh bien la circulation est incroyablement fluide malgré l'encombrement : chacun adapte sa trajectoire et sa vitesse pour éviter l'autre, sans jamais s'arrêter, et signale ses intentions avec les clignotants. Un piéton qui traverse n'a aucune chance que le taffic cesse, il traverse donc le flux à vitesse constante ; les vélos et cyclos l'éviteront en estimant sa trajectoire, passant devant ou derrière, ralentissant à peine.

          Sur ce, soyez, prudents !
    • [^] # Re: Y'a ça aussi...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Il y a ce genre de choses à Voiron ...
      Il me semble que c'est aussi parce que les cyclistes démarrent plus vite (promptement) que les voitures.
  • # Que dire...

    Posté par . Évalué à 2.

    ... si ce n'est que ce que tu décrit ressemble fortement à la réalité.

    De plus, la situation se ressemble, des environs de Welkenraedt (9000 têtes, est de la Belgique) à Toulouse (427 000, sud de la France). Quand je me déplace avec d'autres à Toulouse, il arrive souvent qu'on nous klaxonne. J'ai donc adopté la méthode de mon père (qui fait plus de vélo que moi...) qui est de faire un grand signe (signifiant plus ou moins bonjour) à l'automobiliste (tout en te retournant vers la gauche, qui en général te déporte un peu vers la gauche, histoire qu'il ne puis vraiment plus te dépasser). En effet, il klaxonne, il doit te connaitre, vu qu'il t'a reconnu...

    Sinon ca va quand même après ton accrochage ?

    Tiens, j'en profite, pour les automobilistes Toulousains... J'ai été une fois avec une amie en voiture jusqu'au centre ville, un soir. Il nous a fallu 3/4 d'heure pour faire les quelque malheureux kilometres depuis Rangueil et trouver une place de parking (finalement on a prix un souterrain payant :-) ) alors qu'en vélo, ca se fait en moins de 25 minutes. Donc, choississez un autre moyen de transport. (Pour la fin de l'histoire, de toute façon, les Belges de passage avec qui on avait rendez vous n'était pas là, d'ailleurs... grrrr)
    • [^] # Re: Que dire...

      Posté par . Évalué à 0.

      Le vélo dans une ville bien équipé comme Strasbourg c'est franchement idéal.
      Pas de soucis je vais bien :-) Plus de colère que de mal on va dire.
      • [^] # Re: Que dire...

        Posté par . Évalué à 0.

        Toulouse n'est pas vraimment idéal pour le vélo, piste quasi inexistante, et incomplète. Je me déplacait de mon lycée (Déodat) jusqu'au bus (gendarmerie Saint-Michel) en Trotinette (bolide pour les intimes :-)), c'était rudemment chaud certains passages. Klaxon assez souvent.

        J'habite dans la campagne de Toulouse, du coup c'est voiture jusqu'au metro Balma, puis bus lorsque je vais en ville.
        • [^] # Re: Que dire...

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          A Toulouse, j'ai trouve la solution pour ne pas etre derange par les voitures : rouler a une vitesse raisonnable (35-40) au milieu de la route, et ne se rabattre que lorsque les voitures peuvent doubler en securite.
          De toute facon, un velo demarre plus vite qu'une voiture a un feu, donc on a toujours moyen de se mettre devant les voitures des le debut.

          Sinon c'est sur que ca manque de pistes cyclables (ou alors quand il y a des bandes cyclables, on a droit a toutes les plaques d'egout et autres trous dans la chaussee... donc je roule sur la route)
          • [^] # Re: Que dire...

            Posté par . Évalué à 2.

            De toute facon, un velo demarre plus vite qu'une voiture a un feu, donc on a toujours moyen de se mettre devant les voitures des le debut.


            L'avantage n'est au vélo que pour quelques centimètres, ensuite il se fait largement rattraper et dépasser par la voiture. Donc en gros, le vélo prend 1 mètre d'avance puis devient un gêne pour les voitures derrière.

            De toutes façons, tu n'as pas le droit de te « mettre devant les voitures », vu qu'un cycliste est soumis au code de la route, et qu'il est y est précisé qu'il est interdit de doubler par la droite ou de remonter une file à l'arrêt, entre autre...

            D'ailleurs, mon moniteur d'auto-école, qui était aussi un motard, avait insisté sur le fait qu'il fallait serrer sa droite pour justement éviter de se faire doubler par les motards/cycliste par ce côté. Car bien souvent, ils arrivent par ta droite, dans ton angle mort, et c'est là que surviennent les accidents.
            • [^] # Re: Que dire...

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              L'avantage n'est au vélo que pour quelques centimètres, ensuite il se fait largement rattraper et dépasser par la voiture. Donc en gros, le vélo prend 1 mètre d'avance puis devient un gêne pour les voitures derrière.
              Faux, entre 0 et 20 Km/h un cycliste normalement constitué accélère plus vite qu'une voiture, surtout si il n'a pas mis pied a terre. Je les entends bien dérrière, pousser la première à fond parce qu'ils savent qu'ils vont perdre du terrain en passant la seconde.
              • [^] # Re: Que dire...

                Posté par . Évalué à 0.

                entre 0 et 20 Km/h un cycliste normalement constitué accélère plus vite qu'une voiture


                Tu as vu ça où ? En comparant un champion du tour de France et un petit vieux sans réflexes ? Parce que bon, le temps de réflexion d'un automobiliste et d'un cycliste normalement constitués sont les mêmes, et si le cycliste prend un peu d'avance, c'est surtout lié au fait que l'automobiliste le laisse la prendre volontairement, non seulement pour qu'il libère le passage, mais surtout pour voir ce que cet imbécile qui a doublé par la droite va maintenant faire ;-)

                Je les entends bien dérrière, pousser la première à fond parce qu'ils savent qu'ils vont perdre du terrain en passant la seconde.


                Tu as déjà conduit une voiture ? Parce que bon, sur ma petite chiotte, je passe de la première à la deuxième vers 30~40 km/h (la première pousse à plus de 70, la seconde à 110). Je crois plutôt que ce que tu entends ronfler derrière toi, c'est le moteur du mec qui accélère plus fort pour te dépasser plus rapidement dès que possible. Surtout qu'un passage de vitesse, ça prend moins d'une demi-seconde, alors que cela ait une importance en compétition automobile, je veux bien, mais dans une « course » contre un vélo il faut arrêter la fumette !
                • [^] # Re: Que dire...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Tu as vu ça où ? En comparant un champion du tour de France et un petit vieux sans réflexes ?
                  J'ai vu ça dans ma rue avec moi même et mon VTT et des automobilistes "normaux". Ils ne me dépassent que lorsque j'ai ateint 20-25 Km/h.
                  Quand on a un vélo qui a beaucoup de vitesses et qu'on part sur le plus petit développement on accélère plus vite qu'une voiture qui doit embrayer. A moins que tu en ais rien a foutre de ton embrayage, tu ne peux pas démarrer plus vite que ce type de vélo. Evidement si il s'agit d'un vélo avec 3 ou une vitesse ça n'est pas pareil. C'est sans doute pour ça que j'énerve certains automobilistes : ils doivent passer la seconde avant de me doubler, quelle honte ...

                  Tu as déjà conduit une voiture ? Parce que bon, sur ma petite chiotte, je passe de la première à la deuxième vers 30~40 km/h (la première pousse à plus de 70, la seconde à 110)
                  Je me demande pourquoi on continue a fabriquer des voitures avec 5 vitesses, parce que tu dois bien atteindre les 160 avec la troisième.

                  J'ai déjà conduis une voiture et celle que je conduis occasionnellement ne dépasse pas les 35-40 Km/h en première et le passage en seconde se fait à 20-25Km/h.

                  Surtout qu'un passage de vitesse, ça prend moins d'une demi-seconde.
                  Si tu en as rien a foutre de ton embrayage, sinon ça prends un peu plus de temps, et pendant ce temps là tu perds de la vitesse.
                  • [^] # Re: Que dire...

                    Posté par . Évalué à 0.

                    J'ai vu ça dans ma rue avec moi même et mon VTT et des automobilistes "normaux". Ils ne me dépassent que lorsque j'ai ateint 20-25 Km/h.


                    Je tai déjà expliquèé la raison du pourquoi : lorsque un « con » de cycliste double par la droite pour remonter à la hauteur du feu, il gêne la voiture au démarrage, le comportement de tout bon conducteur qui serait derrière un tel cycliste est donc de le laisser démarrer pour d'une part s'assurer qu'il ne se casse pas la figure sous les roues (un vélo à faible allure étant par définition instable), et pour s'assurer d'avoir la place de passer. Donc si les voitures ne te dépassent pas immédiatement, c'est plus par sécurité que par une performance exceptionnelle de tes mollets. :-)

                    Quand on a un vélo qui a beaucoup de vitesses et qu'on part sur le plus petit développement on accélère plus vite qu'une voiture qui doit embrayer.


                    Appuies sur la pédale d'embrayage, passage d'une vitesse, accélération = moins d'une seconde. Compares ça avec la durée de l'effort initial à fournir par un cycliste pour lançer son vélo. Alors certes, sur les premiers centimètres, la voiture se fait « gratter », mais bon, ça reste inférieur au mètre.

                    C'est sans doute pour ça que j'énerve certains automobilistes : ils doivent passer la seconde avant de me doubler, quelle honte ...


                    Qui te dit que tu les énerve ? Parce qu'ils t'insultent ? Parce qu'ils accélèrent plus fort pour te dépasser rapidement (ce qui en ville est quasiment indispensable pour ne pas gêner la circulation) ?

                    Sinon, dis toi bien que si tu as tendance à énerver les automobilistes, c'est peut-être que c'est ton comportement de cycliste qui est à revoir...

                    Je me demande pourquoi on continue a fabriquer des voitures avec 5 vitesses, parce que tu dois bien atteindre les 160 avec la troisième.


                    Effectivement, la troisième doit arriver dans ces vitesses là, même si je ne l'ai jamais vérifié. Cela dit, comme je l'ai dit, c'est en poussant les vitesses au rupteur qu'on atteind les vitesses que j'ai donné, et évidemment, ce n'est pas très bon pour le moteur.

                    J'ai déjà conduis une voiture et celle que je conduis occasionnellement ne dépasse pas les 35-40 Km/h en première et le passage en seconde se fait à 20-25Km/h


                    Tout pareil, en général, lors d'une conduite en douceur, les changement de vitesse se font à 30 (1ère vers 2ème) - 50 (2ème vers 3ème) - 70 (3ème vers 4ème) - 90 (4ème vers 5ème). Évidemment, cela varie en fonction de la puissance du moteur, de l'étagement de la boîte de vitesse, mais aussi en fonction des conditions, car il est évident que si tu as besoin de dépasser rapidement dès le démarrage à un feu, tu vas avoir tendance à pousser ta 1ère si la voiture le permet, ou à attendre le passage seconde. Tu vois, tout s'explique ! :-)

                    Si tu en as rien a foutre de ton embrayage, sinon ça prends un peu plus de temps, et pendant ce temps là tu perds de la vitesse.


                    Aucun rapport, ce qui abîme un embrayage, c'est de faire craquer les vitesses et de rester le pied sur la pédale. Après, si tu sais bien passer tes vitesses, que tu mettes moins d'une demi seconde ou 1 minute à passer ta vitesse ne changera rien à son état. Je vais même t'apprendre un truc, l'embrayage n'est pas indispensable pour passer des vitesses ou rétrograder ! (si si, il y a même un record du monde de changement de vitesse sans embrayer et sans faire craquer la boîte :p)

                    Juste pour finir, je suis alternativement et régulièrement automobiliste, cycliste et piéton, et bizaremment, je n'ai jamais de problèmes pour circuler, et jamais je n'emmerde les gens, et je respecte toujours les autres usagers de la route.

                    Le code de la route, ce n'est qu'un strict minimum qui permet de faire en sorte qu'on puisse tous rouler sans accident, et ce n'est pas le fait de le respecter qui fait de toi un bon conducteur, mais le fait d'aller au-delà.
                    • [^] # Re: Que dire...

                      Posté par . Évalué à 2.


                      Je tai déjà expliquèé la raison du pourquoi : lorsque un « con » de cycliste double par la droite pour remonter à la hauteur du feu, il gêne la voiture au démarrage,

                      Sauf qu'il peut y avoir une bande cyclable sur la droite et le cycliste a tout a fait le droit dans ce cas de doubler a droite....

                      le comportement de tout bon conducteur qui serait derrière un tel cycliste est donc de le laisser démarrer pour d'une part s'assurer qu'il ne se casse pas la figure sous les roues (un vélo à faible allure étant par définition instable), et pour s'assurer d'avoir la place de passer. Donc si les voitures ne te dépassent pas immédiatement, c'est plus par sécurité que par une performance exceptionnelle de tes mollets. :-)
                      Pourtant elles se genent pas pour te froller ensuite...
                      • [^] # Re: Que dire...

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Sauf qu'il peut y avoir une bande cyclable sur la droite et le cycliste a tout a fait le droit dans ce cas de doubler a droite....


                        Tu le fais exprès, de ne pas comprendre ? :-)
                        Si je parle d'un cycliste qui double par la droite et qui gène, c'est que forcément, il n'est pas dans sa file réservée « piste cyclable » (si on peut appeler ce truc de 20 cm en bordure de caniveau une piste cyclable).

                        Pourtant elles se genent pas pour te froller ensuite...


                        Frôler, frôler, faut pas abuser non plus, en ville il y a du trafic dans les 2 sens, et il n'est pas toujours possible de déboîter sur la voie de gauche pour dépasser un cycliste en conditions de sécurité « extrêmes » (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je trouve que les caniveaux cyclistes sont une idiotie dangeureuse).

                        Et puis 1 mètre d'écart, c'est très proche finalement, c'est à peine la longueur d'1 pas, alors tu as certainement l'impression d'être frôlé, mais bien souvent les voitures respectent l'écart (je ne dis pas que c'est toujours vrai, j'ai déjà vu un bus me passer à quelques centimètres du nez, parce qu'il tournait et qu'étant donné sa longueur, son « corps » s'est rapproché de moi).
                        • [^] # Re: Que dire...

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Frôler, frôler, faut pas abuser non plus, en ville il y a du trafic dans les 2 sens, et il n'est pas toujours possible de déboîter sur la voie de gauche pour dépasser un cycliste en conditions de sécurité « extrêmes »

                          Même pas besoin de parler de sécurité "extrème", quand il y a du trafic dans les 2 sens il est difficile de respecter la sécurité "minimale", celle du code de la route, c'est-à-dire 1 mètre entre la voiture et le cycliste.

                          c'est pourquoi les cyclistes sont parfois amenés à se mettre au milieu de leur voie quand de toutes façon, même en se mettant à droite, la voiture ne pourrait pas dépasser en respectant le code de la route.
            • [^] # Re: Que dire...

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              L'avantage n'est au vélo que pour quelques centimètres, ensuite il se fait largement rattraper et dépasser par la voiture. Donc en gros, le vélo prend 1 mètre d'avance puis devient un gêne pour les voitures derrière.
              La plupart des voitures mettent longtemps a demarrer a un feu. dans ma courte vie de cycliste ( et d'automobiliste) peu de voitures ont reussi a demarrer plus vite que moi a velo. Ce n'est pas forcement le cas pour tout le monde, mais c'est le cas pour la plupart des cyclistes que je connais. Au bout de quelques secondes je depasse les 30 km/h (voire les 40 avec de la motivation) , sans que les voitures ne me rattrapent ( en ville les feux sont suffisament rapproches pour ca).
              Gener les voitures est un effet secondaire. Quand je suis en voiture et qu'un velo se traine devant moi, je prends mon mal en patience et j'attends de pouvoir le doubler en securite (quitte a depasser un peu les limites pour minimiser le temps de depassement). Si ca dure 5 min tant pis, si je suis presse, je prends une autre route.
              Et c'est pareil a velo, les voitures genent les cyclistes parce qu'elles ne vont pas assez vite a certains endroits. La aussi j'assume et je reste derriere en attendant de pouvoir doubler (par la gauche).
              De toutes façons, tu n'as pas le droit de te « mettre devant les voitures », vu qu'un cycliste est soumis au code de la route, et qu'il est y est précisé qu'il est interdit de doubler par la droite ou de remonter une file à l'arrêt, entre autre...
              Je double les voitures par la gauche, comme n'importe quel vehicule. Et sur les trajets que je connais, j'ai rarement besoin de m'arreter (il suffit de savoir a quel moment les feux vont changer).

              De mon point de vue, se comporter comme une voiture, et surtout prendre la place d'une voiture sur la chaussee, evite pas mal de desagrements. En revanche, ca necessite un minimum d'efforts pour maintenir une vitesse qui empeche les voitures de doubler n'importe ou...
  • # Je ne dis rien ...

    Posté par . Évalué à 2.

    ...mais j'en pense au moins autant que toi...

    Je ne dis rien ... Enfin, si, puisque le sujet est ouvert, je vide mon sac :

    "Le vélo, c'est bien connu, c'est un loisir, on a jamais utilisé un vélo comme moyen de transport. Donc, moi, automobiliste tout à fait respectable, arrêté à un stop, si je vois une voiture arrivant vers moi à quinze mètre sur ma gauche, se traînant lamentablement dans une descente, je la laisse passer, on va pas se bouffer entre nous de toute façon il en a une plus grosse (de voiture bien entendu) que moi. Par contre, le vélo qui colle au cul de cette voiture et qui peste après le conducteur parce que ce pékin n'a que fife de la côte qui suit, il est tout à fait normal que je lui coupe la route en le regardant, le malotru. Je n'oublie surtout pas de ménager le moteur de ma vieille rossinante, de toute façon, le cycliste, s'il est à vélo, c'est qu'il a le temps ..."

    Ce témoignage, c'est à peu près la réflexion que j'ai lue sur un visage peint d'indifférence ("au pire, vu l'état me ma voiture, l'assurance me la remboursera, et puis, c'est un vélo.") et de quelque chose comme de la morosité : " C'est une heure de grande affluence? Boaf ... De toute façon, j'ai pas mieux à faire que de rouler... Et un siège de voiture c'est confortable...".

    Et même si la citation de Renaud corrobore mon point de vue, les femmes aussi sont humaines. En effet, automobiliste hommes et femmes luttent pour le même combat et je m'en explique :
    J'ai juré comme un putois contre deux homme et j'ai très mal dormi pendant deux nuits à cause d'une femme (non, je n'en étais pas amoureux. elle m'a juste coupé la route en sortant d'un ront-point après m'avoir doublé. Elle était apparament en grande discussion avec belle-maman qui, avant que j'ai eu le temps de repérer d'où je venais et où j'allais, m'engueulait, me traitant de malade et autres joyeusetés . "Désolé de troubler votre dicussion, mesdames, j'ai très mal à la hanche, c'est pas grave c'est musculaire. On pourrait s'attendre à pire après un vol plané par-dessus le coffre de votre voiture, mais je suis un tout petit peu pressé, c'est pour ça que j'appuye sur les pédales. Comment ça je roulais trop vite? désolé j'ai pas de compteur, mais vous avez déjà fait du 50km/h sur le plat avec un vélo en ville madame ?")

    Le troisième larron de cette brochette de vainqueurs, a lui préféré, en tant que chauffeur de bus, me doubler juste avant l'arrêt, en n'oubliant pas bien sûr de me faire une jolie queue de poisson. Queue de poisson que j'aurais encore plus appréciée si celà s'était passé un premier avril bien entendu.

    Ceci n'est rien, j'imagine aisément que je pourrais être parra ou tétra ou hémiplégique, ou L.I.S., ou défiguré, ou aveugle, ou toute autre sorte de chose tout à fait joyeuse à vivre pour la simple pratique d'un sport, pour un simple déplacement, qui, si chaque automobiliste en avait (pardonnez-moi l'expression) chié physiquement pour passer son permis, (par exemple en ayant effectué 10 Km à vélo, surveillé par l'examinateur, dans une ville à l'heure de pointe, en plus de l'épreuve de conduite (je sais je suis sadique depuis que j'ai le permis ;) ) pourrait peut-être être moins dangereux (le peut-être induit effectivement un doute sur la faculté de penser et/ou les bases de raisonnement de certains "roseaux pensants")

    Compte-tenu des évênements (normaux pour un deux-roues, je n'ai rien dit sur les motos, je ne pratique pas...) sus-cités et de mes pratiques à haut risques (je suis né, je travaille, je marche, je cours, je moule ...) je peux vous assurer que je suis extrêment heureux d'être vivant et en pleine santé et je vous invite à en faire de même, car, c'est à peu près le seul bonheur que nous avons (presque) tous pu avoir un jour sur terre. Quoique j'ai un petit pincement pour tous ceux qui n'ont jamais eu le loisir d'être en bonne santé au moins un jour dans leur vie, "c'est vrai! y parraît que ça existe, y ont dit ça l'autre jour à TF1!"

    Mais, je m'égare et et je souhaite noter tout de même qu'il y a dans certaines villes une prise en compte des besoins des vélos. Elles ne sont pas légion et généralement on nomme piste cyclable un bout de peinture verte (résine, ils disent, mais ça glisse quasiment autant que les passages piétons quand c'est mouillé) sur une route trop étroite.
    Comme souvent, les personnes faisant les travaux sont motivées pour faire bien, mais la hiérarchie et plus préoccupée par son nombre d'électeurs (moi j'ai le plus gros inside) qu'autre chose.

    Quoi qu'il en soit, j'aime le vélo, je prends même du plaisir à en faire (faut vraiment être mazo). Tant pis pour eux, il n'en ont pas conscience, mais c'est eux qui payeront mon hospitalisation.
    • [^] # Re: Je ne dis rien ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Et bien moi, au risque de me faire moinser (ou pas), je dis sans crainte que je suis un apprenti (par contrainte, sinon je suis un piéton convaincu).

      La découverte du quatre-roue a été surprenante, la connerie automobiliste peut aller très loin (surtout en région parisienne, mais bon, ne cédons pas au troll). Mais j'ai été également surpris par certains deux roues : que ce soit ceux qui tracent à toutes vapeurs entre les voitures à Paris et ses environs, ou bien ceux qui n'hésitent pas à circuler en prenant toute la largeur d'une route de campagne sur des kilomètres, quand bien même ils sont sans l'ombre d'un doute conscients de la présence d'un véhicule dérrière eux... (oui, j'essaie de ne pas klaxonner quand je peux l'éviter)

      Bref, les incivilités et impolitesses sont inacceptables, quels qu'en soit les fauteurs... Pour ma part, je trouve qu'un cycliste ou un piéton qui cause une situation de danger est aussi dangereux qu'un chauffard à quatre roues.

      Après, pour rouler un peu, je sais combien les automobilistes ignorent piétons et cyclistes : je ne peux donc te contredire sur ton dépit...
      • [^] # Re: Je ne dis rien ...

        Posté par . Évalué à -1.

        Il apparaît un problème pour moi qui est que des choses bougent, et tendent à bouger. Mais au-delà de l'aspect marginal de la pratique du vélo sur la route, d'autres choses, comme la prise en compte du fait que le voisin existe et le respect de celui-ci, tendent à régresser pour aboutir sur un truc qui n'est plus humainement concevable. Pour moi, un cycliste qui rase les rétros à toute vitesse dans les bouchons ne se respecte pas, mais par ce geste qui surprend énormément l'automobiliste de base, il permet de toucher, responsabliser une catégorie de personnes qui ne peuvent pas être touchées par des moyens raisonnables.

        Il n'y a pas de mal à être apprenti, ou alors, tout le monde est mal ;)

        note : Tous les propos que je tiens n'engagent que moi.
  • # Bon conseil

    Posté par . Évalué à 2.

    Je te suggère de suivre le conseil de NedFlanders, ici&nbsp:

    http://linuxfr.org/comments/439480.html#439480(...)
    http://linuxfr.org/~lezius/14281.html(...)

    On parlait déjà des mêmes choses :-)
  • # En effet

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La voiture c'est comme un chien qui mord, le maître est mauvais.

    S'il y a bien un point sur lequel je suis d'accord, c'est celui-là.
    On peut avoir la voiture la plus sécurisée qu'il soit (ABS, ABR, toussa...), si on la met dans les mains d'un abruti elle sera mal conduite.

    Perso, je roule dans une vieille 205, sans ABS, ni Airbag, ni ABR, ni contrôle de la trajectoire, encore moins GPS, sans limitateur de vitesse (autre que mon pied droit), sans vitres électriques, sans lecteur CD, y a même pas de commande pour que l'essuie glace balaie une fois de temps en temps (c'est soit ça marche, soit c'est arrêté, y a pas de nuances !), etc...

    Pourtant, j'ai jamais eu d'accident (même en conduite sur neige), je respecte les limitations, ma ceinture est bouclée, je serre à droite quand un motard veut doubler (j'aime bien quand ils disent merci, avis aux motards !), je peux doubler un cycliste sans le faucher, je m'arrête souvent pour laisser passer les piétons, etc.

    La vi est déjà assez stressante, pourquoi se speeder au volant en plus ? (bon, je ne dis pas que je ne râle jamais au volant, mais coooool, vous prendrez bien le temps de mourrir...)

    Le plus dangereux dans une voiture, c'est l'interface volant/pédales.
    • [^] # Re: En effet

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      " je m'arrête souvent pour laisser passer les piétons"
      Tu sais que t'es censé le faire à chaque fois ?
      C'est d'ailleur l'un des trucs que je m'amuse à faire régulierement maintenant... Je m'engage sur le passage pieton courageusement et je force donc la voiture à me laisser traverser.
      • [^] # Re: En effet

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        >Tu sais que t'es censé le faire à chaque fois ?

        A chaque fois qu'un piéton est sur un passage piéton oui.
        Quand je disais souvent, c'est même dans les cas où un piéton n'y est pas (même s'il a tort, j'ai trop envie de le shooter).
      • [^] # Re: En effet

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est d'ailleur l'un des trucs que je m'amuse à faire régulierement maintenant... Je m'engage sur le passage pieton courageusement et je force donc la voiture à me laisser traverser.


        Jeux complètement débile, un jour tu vas tomber sur un conducteur qui faisait attention à autre chose (auto-radio, chose sur le côté, etc.), voire un petit vieux sans réflexes, et même s'il doit théoriquement rester maître de son véhicule et qu'il est en tort, s'il te boule, c'est toi qui aura le plus mal...

        Un piéton doit se mettre à l'entrée du passage piéton et signifier son envie de traverser, et alors les véhicules doivent lui laisser la priorité, à condition que le trafic le permette (un conducteur qui pilerait au dernier pour laisser passer un piéton et qui se ferait rentrer dedans par la voiture qui suivait serait en tort).

        Le truc qui m'énerve le plus chez les piétons (et je le suis souvent, piéton), ce sont ces connards qui même au feu-piéton rouge traversent en faisant mine de ne pas te regarder, et qui le font au ralenti histoire de bien faire chier tout le monde... Je trouve cela d'un débile...
        • [^] # Re: En effet

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ah pour le coup de passer au feux rouge, c'est pas pareil hein :) J'ai pas dit que je le faisais... (je le fais que quand il n'y a pas de voiture)
          Pour ce qui est de m'engager sur le passage pieton, j'ai pas dit non plus que je me jetais en plein milieu de la route pour faire piller la voiture !
          Je fais comme si la voiture n'allait pas s'arreter comme ca au moins, je me fais pas avoir si la voiture decide de ne pas s'arreter.
          Merci de ne pas me prendre pour un con quand meme hein... Je vais pas le faire si je vois que la voiture n'a pas le temps de freiner en toute sécurité...
  • # juste mon point de vue de jeune conducteur

    Posté par . Évalué à 4.

    ex-cycliste et disposant de mon permis-a-6-points depuis 1 an, je voudrai juste témoigner de ceci:

    1. je suis d'accord avec ce qui est dis dans le journal.
    2. ...surtout en ville.
    3. je vis à la campagne, et nous disposons de looooooongues lignes droites (ou si peu alambiquées) avec quelques montées/descentes qui empeche de voir trop au loin, et qui sont un bonheur à conduire (même sans dépasser les limitations) tant qu'il n'y a pas de voiture en face. Car hop, ces routes sont longues mais aussi très peu larges. Et je dois avouer que ca me fous les boules de devoir rouler à 2 à l'heure à cause d'une meute de cyclistes qui refusent de se mettre en file indienne. Du coup, lorsque sur de telles routes (que les aixois auront peut être reconnues) vous doublez la meute, c'est presque limite s'il ne vous faut pas prier pour qu'une voiture n'arrive pas en face.

    Conclusion:
    Cycliste, tu demandes à ce que l'on ne mette pas ta vie en danger, c'est très bien.
    Cycliste, ne met pas la vie des autres en danger stp. car même (et surtout) si tu te crois inoffensif, tu altères la circulation.

    Voilà voilà.
  • # Un blog sur le sujet

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le blog http://antivoitures.free.fr(...) évoque régulièrement ces problèmes, comme par exemple dans cet article :
    http://antivoitures.free.fr/2004/11/bas-la-voiturevive-le-vlo.html(...)

    Je dois avouer que je trouve leurs points de vue assez extremistes, mais il y a malgré tout des idées intéressantes, et ça incite à réfléchir sur le rôle de l'automobile dans la société actuelle.

    Le mieux reste encore d'aller lire, et de se faire sa propre idée.
  • # Vélo ? Roller !

    Posté par . Évalué à 6.

    Les cyclistes se plaignent, mais les rollers ne sont pas mal placés non plus. Je ne parle pas des timbrés qui circulent parfois sur les routes, juste du mec en roller qui veut aller faire ses courses.

    Non content de devoir toujours avoir une paire de chaussures sur lui pour entrer dans les grands magasins (alors que le pti gamin qui passe devant toi avec sa mère peut les garder, toi, non), il ne peut pas rouler ni sur trottoirs, ni sur route.

    Sur les trottoirs, on se fait régulièrement incendier par les piétons comme quoi on est dangereux, on n'a pas à rouler sur trottoirs...
    Sur la route, les automobilistes ne sont pas en reste, combien de fois me suis-je fait klaxonner parce que je roulais sur la route.

    La piste cyclable ? Quand elle existe, soit elle est dans un état déplorable (pour information, en roller, il faut une route en bon état pour pouvoir rouler, et les passages en "résine" sont parfois bien mais deviennent vite un cauchemar quand on veut s'arrêter), et elles sont souvent bien maigres. Un vélo ne prend pas beaucoup de place sur la chaussée. Un roller peut prendre à peu près le double de largeur pour pouvoir circuler. Du coup, si la piste cyclable est séparée par des terre-plein de la route, impossible souvent de l'emprunter. On en arrive à aller sur les trottoirs, où les gens nous engueulent bien facilement.

    De plus je ne crois pas que le statut du roller (route ou trottoir) ait été défini encore, le dernier policier à qui j'ai demandé m'a dit de manière vachement convaincante "route... enfin, je sais pas, pistes cyclables quoi". Je connais bien des villes où le roller en piste cyclable devient un parcours du combattant.
    • [^] # Re: Vélo ? Roller !

      Posté par . Évalué à 8.

      Et tout cela n'est rien à coté du calvaire des personnes en fauteuil roulant...
      • [^] # Re: Vélo ? Roller !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        ou des culs-de-jatte à traction brachiale...
        • [^] # Re: Vélo ? Roller !

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Ca fait rigoler ... Ca mérite d'être plussé même si ce n'est pas pertinant.

          C'est vrai, ce n'est pas sympa pour les culs-de-jatte à traction brachiale mais c'est sans méchanceté
          • [^] # Re: Vélo ? Roller !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et pourquoi ce ne serait pas pertinent ? Bon d'accord, je n'avais pas l'intention d'apporter une contribution historique à un débat qui me semble de toute façon un petit peu vain (il y a des choses qui sont inconciliables...).
            Et en quoi ce n'est pas sympa pour les éventuels culs-de-jatte ? Après tout ils ont le droit de déambuler comme tout citoyen et j'imagine que leurs déplacements doivent être encore moins aisés que ceux des piétons et cyclistes réunis.

            Ce qui manque aux automobilistes en général : l'humour et l'amabilité.
            • [^] # Re: Vélo ? Roller !

              Posté par . Évalué à 3.

              Cela manque aussi aux cyclistes, roller, pieton, ....
              Le respect des regles de circulation et de deplacement aussi.

              Il devrais y avoir un permis du code de la route pour tous ceux qui utilisent la route, valable aussi pour les cyclistes, ou alors on met des pistes cyclables de partout.
              • [^] # Re: Vélo ? Roller !

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Ca s'appelle le code de la route....
                Ca devait être prévu pour ca à l'origine
                mais bon ils se sont un peu loupé
    • [^] # Re: Vélo ? Roller !

      Posté par . Évalué à 2.

      un peu plus d'infos sur le statut des bladers

      http://www.rollerenligne.com/dossiers/reglementation_roller.htm(...)
  • # La solution : l'émigration...

    Posté par . Évalué à 8.

    ... dans un pays comme le Danemark!

    Pas de cotes (la plus haute colline culmine à 173 mètres il me semble, à peine la moitié de la Tour Eiffel), des pistes cyclables memes hors agglomération, et dans un état parfait! Les vélos ont un système de feux spéciaux, qui leur permet de prendre toujours un peu d'avance au moment de traverser un carrefour (et ainsi de se mettre dans la bonne voie sans gener ni se mettre en danger), et le cyclisme est tellement entré dans les moeurs que l'on y bénéficie du respect le plus total!

    Et le détail qui tue : il m'est arrivé de devoir rentrer chez moi en vélo, juste après une petite tempete de neige. Seulement, 40 cm de poudreuse, ca aide pas vraiment, et on se dit que les deux kilomètres vont etre une galère... jusqu'à l'arrivée du chasse-neige spécial vélos! Comme un chasse-neige normal, mais en plus petit, adapté à la largeur des pistes cyclables. Et bien faut savoir que ces machines sont de sorties avant leurs grandes soeurs, et que bien souvent l'ensemble des pistes cyclables sont déblayées avant que la première voiture n'ait la moindre chance de pouvoir sortir sur les routes...

    Med venlig hilsen,
    Sixel

    "Il faut" (Ezekiel 18:4) "forniquer" (Corinthiens 6:9, 10) "avec des chiens" (Thessaloniciens 1:6-9) "morts" (Timothée 3:1-10).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.