Journal Journal qui dénonce

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
0
19
oct.
2015

Si comme moi vous avez la curiosité de vous informer en dehors des merdia officiels à la solde de l'Empire ; bref, si vous lisez régulièrement des jounaux tels que Mediapart, Reporterre ou Basta!, vous serez sans doute amené à vous demander sérieusement si la situation ne part pas en vrille sévère, ces derniers temps.

Mais tout cela est-il vraiment nouveau ?

Au siècle dernier

Durant la seconde guerre mondiale, Alan Turing mit au point à Bletchley Park une machine (la "bombe" - ancêtre de nos ordinateurs actuels) permettant de déchiffrer les messages produits par les Enigma allemandes. Il est communément admis que ces travaux eurent un rôle majeur dans la détermination de l'issue de la guerre.

Pour tout remerciement, il fut condamné quelques années plus tard pour homosexualité, et dût subir une castration chimique (c'était ça ou la prison…).

Il mit fin à ses jours en 1954 en mordant dans une pomme empoisonnée au cyanure, et en laissant une note expliquant que puisque la société l'avait contraint à se transformer en femme, il choisissait de mourir comme la plus pure d'entre elles : Blanche-Neige.

A la même époque, Wernher von Braun mit au point en Allemagne le V2 (ancêtre de nos missiles actuels), qui fera autant de morts chez les prisonniers affectés à sa fabrication que chez ceux qui en reçurent malencontreusement sur la tête.

Pour le remercier, il sera amnistié de tout crime de guerre, et fera une carrière brillante à la NASA en devenant directeur du centre de vol spatial Marshall.

Mais tout cela n'est pas si vieux, me direz-vous…

Quelques siècles avant

Avant 1492, le continent américain comptait entre 50 et 100 millions d'amérindiens (ancêtres de Pocahontas), sages, cultivés et vivant en harmonie avec leur environnement (qu'ils préservaient sciemment).

Puis arrivèrent les européens (ancêtres de Manuel Valls).

Dans les manuels d'histoire de vos enfants, vous pourrez lire qu'une majorité d'amérindiens n'ont pas survécu au "choc infectieux" ; en gros ils n'ont pas résisté aux vilains rhumes refilés par leurs innocents copains expagnols.

On passe bien sûr sous silence le côté blagueur des conquérants, refilant aux autochtones des couvertures infectées par la variole ou les affamant en massacrant tous leurs troupeaux de bisons - pour rire.

En 2005, on estime qu'il reste environ 2 millions d'amérindiens sur le continent, lequel continent est maintenant aussi pollué qu'une poubelle.

Mais tout cela remonte à pas si loin, me direz-vous…

A l'avant-dernière glaciation

Contrairement à ce que nos enfants peuvent lire dans leurs manuels d'histoire, l'homme de Néandertal (ancêtre du bisounours) n'était pas une brute épaisse et inculte : il était plutôt grand, sympa et intelligent, pratiquait les arts, enterrait ses morts, et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Jusqu'à l'arrivée d'Homo Sapiens (ancêtre du punk à chien), petit et teigneux.

Lequel Homo Sapiens se dépêcha de domestiquer le chien pour organiser des ratonnades ; faut bien s'amuser, et à l'époque il n'y avait pas la télévision.

Je passe sur les détails, mais en moins de temps qu'il n'en faut pour une glaciation, c'en était fini d'Homo neanderthalensis.

Bon, le passé n'est pas reluisant, mais…

L'avenir

Et si la sélection naturelle n'aboutissait pas à la promotion des individus les plus sages et les plus intelligents, mais favorisait au contraire les plus bêtes et les plus hargneux ?

Depuis au moins 20 ans, on constate une baisse régulière du QI global de l'humanité.

Le film Idiocracy n'est peut-être pas tant une fiction qu'on ne le croit… après tout, que pensiez-vous de 1984 ou de Brave New World à leur sortie ? Et maintenant ?

En fait, l'humanité, c'est un peu comme "Blanche-Neige et les sept nains", sauf que c'est la sorcière qui gagne.

Et maintenant, je retourne prendre mes petites pilules : elles n'ont plus l'air de vouloir se sauver quand j'essaie de les attraper…

Quizz (à la Pif Gadget)

Ce journal a un rapport avec l'informatique ; sauras-tu trouver lequel ?
Entoure la bonne réponse dans la liste ci-dessous :

A. Wernher von Braun
B. Manuel Valls
C. Alan Turing
D. Blanche-Neige

Sujet de dissertation

Connaissant le logo de la firme de Cuppertino et l'obsession névrotique de son créateur pour la couleur blanche, white, blanca (comme dirait Manuel), pensez-vous que Steve se masturbait quotidiennement devant une photographie de Blanche-Neige ?

Disclaimer

Ce journal étant truffé de référence à Wikipedia, l'innocent lecteur pourrait supposer qu'il s'agit de ma seule source.

Mais ce n'est pas le cas : Wikipedia étant totalement censuré aseptisé par l'Empire, j'ai dû trouver mes informations sucrées et croustillantes ailleurs.

  • # Han

    Posté par  . Évalué à 2.

    "Et si la sélection naturelle n'aboutissait pas à la promotion des individus les plus sages et les plus intelligents, mais favorisait au contraire les plus bêtes et les plus hargneux ?"

    T'a jamais écouter un libéral toi :p

    • [^] # Re: Han

      Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 19/10/15 à 15:17.

      Et si la sélection naturelle n'aboutissait pas à la promotion des individus les plus sages et les plus intelligents, mais favorisait au contraire les plus bêtes et les plus hargneux ?

      Tu pars du principe qu'il s'agit de 2 groupes différents ! Quid des invididus qui sont intelligents et hargneux ?

      Mais en plus, je paraphrase : "le 1er groupe c'est les gentils et le 2ème les méchants. Et bah moi, je veux que c'est le 1er groupe qui gagne".

      La sélection naturelle : c'est celui qui est le "plus fort" qui survit ? Qu'en pratique ça soit le plus "robuste", "intelligent", "hargneux".. On s'en fou non ?

      • [^] # Re: Han

        Posté par  . Évalué à 1.

        Mais en plus, je paraphrase : "le 1er groupe c'est les gentils et le 2ème les méchants. Et bah moi, je veux que c'est le 1er groupe qui gagne".

        Tu remarqueras que je n'ai à aucun moment marqué une préférence pour un groupe ou un autre ; il s'agit juste d'une réflexion sur le passé et l'avenir de l'humanité…

        • [^] # Re: Han

          Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 19/10/15 à 16:00.

          Tu remarqueras que je n'ai à aucun moment marqué une préférence pour un groupe ou un autre

          C'est mon avis, mais le vocabulaire que tu utilises dans ta comparaison entre l'homme de Néandertal et l'Homo Sapiens n'est pas objectif.

          l'homme de Néandertal :

          • n'était pas une brute épaisse et inculte (+)
          • il était plutôt grand : je vois pas la rapport avec la taille.
          • sympa (+) : très subjectif.
          • et intelligent (+)
          • pratiquait les arts (+) : en gros il gribouillait. et s'il gribouillait des scènes de meurtres je dois trouver ça bien ou pas ?
          • enterrait ses morts (?) : il y a un rapport avec la religion ou était-ce par hygiène ou une autre raison ?
          • et tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes (+) : …

          Le mec est déteint comme le meilleur ami, le mec parfait et le gendre idéal.

          Jusqu'à l'arrivée d'Homo Sapiens :

          • ancêtre du punk à chien (-) : moi non plus j'aime pas les punks à chien, je change de trottoir dès que j'en vois un.
          • petit et teigneux (-) : décidément la taille c'est un critère qui compte.
          • Lequel Sapiens se dépêcha de domestiquer le chien pour organiser des ratonnades (-) : bizarrement je trouve que domestiquer un chien est une marque d'intelligence, il aurait pu le bouffer le chien… Ratonnade -> Kamoulox.
          • faut bien s'amuser, et à l'époque il n'y avait pas la télévision (-) : genre le pauv mec n'était pas foutu d'apprécier les galeries d'art laissées par l'homme de Néandertal.
      • [^] # Re: Han

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        En fait, la sélection naturelle c'est plutôt : c'est le meilleur qui se reproduit le plus. C'est la reproduction qui compte, plus que la survie de l'individu (et encore plus que la mort des pas bons). La survie peut aider à la reproduction, mais ce n'est pas le seul critère.

        • [^] # Re: Han

          Posté par  . Évalué à 4.

          c'est le meilleur qui se reproduit le plus

          Désolé mais c'est encore un peu simpliste: se reproduire le plus peut parfois créer des problèmes genre les lapins qui dévorent tout sur une île sans prédateur et disparaissent ensuite.

          La sélection naturelle c'est la survie du 'plus adapté' aux conditions à un temps T, concept forcément un peu circulaire et comme les conditions changent, le 'plus adapté' change.

          • [^] # Re: Han

            Posté par  . Évalué à 3.

            c'est la survie du 'plus adapté' aux conditions à un temps T, concept forcément un peu circulaire et comme les conditions changent, le 'plus adapté' change.

            Pour aller plus loin sur la notion circulaire, c'est parfois aussi la survie de personnes un peu moins adaptée au temps T que d'autres mais disposant de caractères à même de répondre promptement aux conditions à temps T + 1. C'est là que commencent à intervenir les bénéfices de l'altruisme.

            • [^] # Re: Han

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

              On oublie toujours, lorsque l'on parle de sélection naturelle, de l'influence du hasard: un organisme parfaitement adapté à sa mare, qui est au sommet de son évolution et semble destiné à se reproduire joyeusement, bref qui a parcouru tout le chemin que son potentiel génétique lui permettait, ne vas pas survivre à cause d'un éboulement qui va détourner la rivière qui alimentait la-dite mare. L'évolution par sélection naturelle a bien mis en œuvre une stratégie d'optimisation dans l'adaptation au milieu cela n'empêche pas de voir disparaître le plus adapté. Les dinosaures étaient bien adaptés à la vie terrestre mais ce sont révélés moins performant en terme de résistance aux météorites, penser la sélection naturelle comme une garantie de voir toujours le "meilleur" survivre relève plus de la foi que de l'expérimentation.

              • [^] # Re: Han

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                Il ne me semble pas que ça soit oublié en général, puisque c'est justement ce qui en fait sa force. Quand on dit le plus adapté, c'est toujours sous-entendu au temps T.

                • [^] # Re: Han

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  C'est justement ce sous-entendu qui passé sous silence est souvent oublié dans le raisonnement et laisse penser que la sélection naturelle est la garantie d'une forme de progrès.

                  • [^] # Re: Han

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                    c'est un peu oublier le critère lié au hasard…

                    Tu les connais les enfants de Einstein ? (oui, je particularise à escient).

  • # Du calme sur les clichés

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 19/10/15 à 18:52.

    d'amérindiens (ancêtres de Pocahontas), sages

    Sages, sages, ce n'est pas un sujet que je connais beaucoup mais il me semble que (comme partout ailleurs) il y avait des guerres inter-tribales.

    • [^] # Re: Du calme sur les clichés

      Posté par  . Évalué à 1.

      Il y a quelques années j'avais lu un article décrivant un site archéologique où des amérindiens avait fait se jeter des troupeaux entiers de bisons du haut d'une falaise. Autant pour le mythe du bon sauvage sage et écologiste …

  • # Chocolat

    Posté par  . Évalué à 10.

    Je m'étonne que tu ne mentionnes pas le plus scandale du 20ième siècle: Comment Groquik s'est fait évincer des boites de chocolat Nestlé.

    http://groquik.zemax.net/

    Concernant la disparition de Néanderthal il me semble que le consensus actuel tend plutôt vers une assimilation que vers une élimination par les hommes dits modernes. L'ADN moderne contient quelques pourcents de gênes Néanderthaliens sauf en Afrique où il n'y a pas eu contact.

    • [^] # Re: Chocolat

      Posté par  . Évalué à 5.

      Concernant la disparition de Néanderthal il me semble que le consensus actuel tend plutôt vers une assimilation que vers une élimination par les hommes dits modernes.

      L'existence d'introgressions n'a pas grand chose à voir avec l'idée d'"assimilation". Globalement, il y a très très peu de bouts de génome de Néandertal dans les populations humaines dérivées (Europe/Asie) et aucun parmi les africains. Ce type de structure fait plutôt penser à deux "vraies" espères bien séparées, qui avaient suffisamment peu de descendants communs pour pouvoir encore aujourd'hui retrouver et dater les évènements d'introgression.

      L'alternative serait évidemment de penser que les croisements étaient fréquents, mais que le génome de Néandertal a été dégagé par sélection naturelle (hybrides peu viables).

      La possibilité qu'on leur ait pourri la vie (soit en leur tapant dessus pour de vrai, soit plus vraisemblablement en bousillant leur environnement jusqu'à mettre en cause leur existence, chose dans laquelle notre espèce excelle) semble beaucoup plus probable.

    • [^] # Re: Chocolat

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      le plus scandale du 20ième siècle

      [snip l'url du CW]

      T'as pas l'adresse en .onion plutôt ? Parce que c'est chaud là quand même…

      • [^] # Re: Chocolat

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        pour une réalité scientifique (pour 20000 néanderthaliens, yen a eu 2 qui ont copulé en produisant un enfant, ce qui fait que les gênes perdurent même en 2000+

        je ne pense pas que tor soit nécessaire pour cette « révélation », tant nature que scientific american vont les relayer, ça arrivera via la recherche et les publications scientifiques dignes de ce nom (je n'y inclus pas sciences & vie, ni même sciences & avenir qui est du niveau au-dessus àmha, la recherche éventuellement).

        )

  • # Pas si sûr ?

    Posté par  . Évalué à 8.

    Alors, je suis pas historien, n'hésitez pas à me corriger, mais à ma connaissance :
    * Alan Turing n'a pas laissé de note. Certains penseraient même que sa mort était accidentelle.
    * La domestication du chien/loup a surtout donné un atout pour la chasse à l'homo-sapiens

    • [^] # Re: Pas si sûr ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 19/10/15 à 16:25.

      Je confirme (ayant lu la biographie d'Andrew Hodges qui fait autorité) que Turing n'a pas laissé de note pour expliquer son (supposé) suicide.

  • # Sauf que .... ils existent toujours en nous

    Posté par  . Évalué à 5.

    Homos sapiens s'est reproduit avec Néandertal.
    On retrouve également de l'ADN de Denisovien chez les asiatiques. Certains chercheurs pensent que des gènes hérité de ce dernier fait que les tibétains sont adapte au faible taux d’oxygène.

  • # Sélection naturelle

    Posté par  . Évalué à 10.

    Et si la sélection naturelle n'aboutissait pas à la promotion des individus les plus sages et les plus intelligents, mais favorisait au contraire les plus bêtes et les plus hargneux ?

    La sélection naturelle favorise les gènes qui permettent d'optimiser la reproduction. À ma connaissance, la sagesse et l'intelligence n'ont rarement de lien avec le nombre d'enfants (ou quand elle en a, c'est plutôt négatif). Au contraire, les brutes, les violeurs, les camés, les ados fugueurs ont probablement plus d'enfants. Cette "constatation" de pilier de bar (disons, de pilier de fumoir, puisque cette époque garde peu de traces des "pensées" des alcolos prolétaires) a été à l'origine du mouvement eugénistes qui a perduré jusqu'au milieu du XXe siècle. Ce mouvement a eu un impact réel, il a inspiré des politiques extrêmement dures (stérilisation forcées des alcooliques ou des malades mentaux) et a forcément joué un rôle dans l'idéologie du *** radar Godwin déclenché ***. Jusqu'à ce qu'on s'aperçoive que c'était des conneries, que ces traits de caractères étaient peu héritables, et que l'eugénisme était une forme de négation de la démocratie et des droits de l'Homme.

    Note que depuis l'invention de l'écriture, l'Homme n'est plus obligé de refaire progressivement toutes les erreurs de raisonnement du passé? Tu peux lire des bouquins et accéder directement aux consensus actuels (ce que tu as l'air de considérer comme la voix de l'Empire) plutôt que de reproduire des erreurs de raisonnement grossières.

    • [^] # Re: Sélection naturelle

      Posté par  . Évalué à 3.

      Tout en ne pouvant que souscrire à ton rappel salutaire, j'attire ton attention sur le fait que le "consensus actuel" était alors plutôt du côté de la pensée de Francis Galton, par exemple, ou d'un autre de ces eugénistes reconnus par ses pairs (il a reçu plusieurs fois le prix du super scientifique anglais).

      À l'époque, ton appel à accepter le consensus sur la question aurait probablement été un appel à accepter les idées eugénistes.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par  . Évalué à 8. Dernière modification le 20/10/15 à 18:41.

      Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Sélection naturelle

        Posté par  . Évalué à 6.

        La sélection naturelle ne favorise rien du tout. La sélection naturelle est juste le nom donné à un phénomène observé.

        1) Je sais très bien ce qu'est la sélection naturelle, merci.
        2) Les mouches ne te remercient pas pour ce que tu leur as fait subir.

        Sur le fond, "le phénomène observé" favorise les gènes des individus qui se reproduisent mieux que les autres. C'est comme de dire que la passoire favorise le passage des coquillettes par rapport aux tagliatelles. Ça ne veut pas dire que la passoire pense ou fait quelque chose, c'est simplement toi qui donne à "favoriser" un sens étriqué.

        Ce n'est pas parce que 3 crétins créationnistes font semblant de ne pas comprendre ce dont on parle qu'il faut faire des périphrases à rallonge pour expliquer la sélection naturelle.

        Certains comme R. Dawkins vont beaucoup plus loin et définisse la sélection naturelle comme le processus par lequel les réplicateurs se sur-propagent mutuellement.

        Le style de R. Dawkins étant particulièrement clair, je pense qu'on peut simplement conseiller de lire ses bouquins plutôt que d'essayer de le paraphraser. Je pense avoir très bien compris Dawkins, par contre, le concept de "sur-propagation mutuelle" reste assez obscur :-)

        Je pense que tu fais l'erreur de mélanger des choses qui n'ont rien à voir les une avec les autres.

        Je pense que c'est le contraire. Les arguments qui s'opposent à l'eugénisme sont des arguments éthiques, pas des arguments scientifiques. Il est profondément stupide et dangereux de faire intervenir des arguments scientifiques dans de tels débats de société, car la science est amorale. En l'occurrence, le raisonnement scientifique permet d'écarter certains arguments eugénistes, mais pas tous. Il serait totalement déraisonnable d'en conclure que l'eugénisme est une bonne chose. Laissons donc les arguments scientifiques de côté quand on parle de droits de l'Homme, parce que la science n'a jamais été et ne sera jamais du côté des bons sentiments. Les Hommes naissent libre et égaux en droits, mais ils ne naissent pas libres et égaux en gènes. Il existe des différences génétiques entre individus, et même entre populations ; je ne vois pas en quoi cette réalité scientifique devrait influencer notre conception des droits des individus.

  • # Dixit Dr HOUSE

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2. Dernière modification le 19/10/15 à 16:41.

    Entendu dans un épisode de Dr HOUSE : (je cite de mémoire, soyez indulgent)

    3 individus : 1 trouillard, 1 hargneux, 1 gentil
    1 prédateur attaque

    Le trouillard fui
    Le hargneux riposte et se défend
    Le gentil … il reste gentil (ou tente de discuter)

    A votre avis, lesquels vont survivre suffisamment longtemps pour procréer et perpétuer l'espèce

    Faut pas se leurrer, mais on n'est pas meilleur que nos ancêtres, les chiens font pas des chats

    il serait plus judicieux de changer 'homo sapiens' en 'homo turbatus' (hargneux) ou 'homo perditionis' (destructeur)

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par  . Évalué à 7.

      Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        « En règle générale, tu arrives à un état stationnaire, un équilibre de répartition ou une oscillation entre plusieurs états. »

        Est-ce que ce ne serait pas plutôt : en règle général on observe des systèmes stationnaires ou oscillants parce que les autres divergent (disparition des espèces ou caractères) et n'ont donc qu'une faible probabilité d'être observés ?

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 20/10/15 à 14:12.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            « Il y a clairement des états transitoires et des moments d'instabilité et ils sont observés sans trop de problème. »

            On est d'accord. Ils doivent même être extrêmement fréquents pour qu'on arrive à les observer alors que leur durée est brève en comparaison des états plus "stationnaires".

            « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Pendant longtemps, les membres du genre homo avaient surtout tendance à ce faire bouffer par les grands prédateurs.
      Il a par conséquent surtout fallu qu'ils sachent courir pour survire.
      Par la suite, ils ont bien appris … ou ont disparu.

      0. Assume good faith 1. Be kind to other people 2. Express yourself 4. Apply rule 0

    • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      3 individus : 1 trouillard, 1 hargneux, 1 gentil
      1 prédateur attaque

      Le trouillard fui

      L'humain étant particulièrement lent dans le règne animal (même un chat le bat) il a peu de chances de gagner.

      Le hargneux riposte et se défend

      L'humain n'étant pas particulièrement fournis en armes naturelles (dents pointues, griffes, venins, …) il se fait bouffer.

      Le gentil … il reste gentil (ou tente de discuter)

      Un prédaté qui tente de discuter avec le prédateur n'ai pas gentil, il est stupide.

      L'humain étant naturellement trouillard, hargneux et stupide, et ayant marre de se faire manger à tous les coins de savanes a "pensé" (sapiens) et il en a résulté les armes !. Celles ci nous permettent d'attaquer quand on a peur, d'attaquer quand on est en colère et d'attaquer quand on a rien d'autre à faire.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Rome comme Homo Sapiens ne se sont pas fait en 1 journée …
        et avant homo sapiens de nombreux homo se sont fait bouffer (système anti dérapage ACTIF) et quelques uns ont survécus et ont pu évoluer vers l'espèce Homo Sapiens.
        Homo sapiens pourrait bien être la résultante des plus hargneux et trouillard.

        Par contre dans ton raisonnement, les plus stupides se seraient fait bouffer.
        Hors tout le monde peut le constater, ce n'est pas une catégorie en voie de disparition.
        Aurait t il réussi à survivre grâce à l'invention des armes ?

        Que faut il en conclure ? serait on passé a coté de quelque chose ?

        vous avez 4h …

      • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

        Posté par  . Évalué à 1.

        L'humain étant particulièrement lent dans le règne animal (même un chat le bat) il a peu de chances de gagner.

        Je crois me souvenir qu'un humain en bonne santé (disons un de nos ancêtre vivant dans la savane) est capable de distancer tout ses prédateurs à conditions de le repérer à 200 mètres. En gros avec 200 mètres d'avance le genre homo gagne la course contre tous les carnassiers.

        L'exception est la famille des canidés, mais qui ne sont pas prédateurs des humains en bonne santé. Sauf peut-être les loups.
        IMHO les hyènes étaient des prédateurs des humains. Donc ça vient un peu contredire cela.

        • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          En gros avec 200 mètres d'avance le genre homo gagne la course contre tous les carnassiers.

          J'aimerai une source ! juste histoire de voir comment on arrive à expliquer comment un lion (par exemple) qui cour à environ 70Km.h-1 n'arriverai pas à rattraper un humain qui cour à 25Km.h-1 (si il est super fort) même si ce dernier à 200m d'avance.
          Surtout qu'on ne dit pas quelle est la distance totale de la course.

          kentoc'h mervel eget bezan saotred

          • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            juste histoire de voir comment on arrive à expliquer comment un lion (par exemple) qui cour à environ 70Km.h-1 n'arriverai pas à rattraper un humain qui cour à 25Km.h-1 (si il est super fort) même si ce dernier à 200m d'avance.

            Cela s'appelle l'endurance.
            La plupart des prédateurs rapides ne peuvent aller vite que sur de courtes distances, s'ils ne sont pas assez proches de la proie ils auront du mal à l'intercepter (sauf si la cible est malade ou vieille).

            L'Homme reste un animal très endurant, qui ne va pas très vite mais peut le rester longuement.

            • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

              Cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Course_%C3%A0_pied#Histoire

              « La théorie proposée considère que le genre Homo s'est spécialisé dans la course de fond et que la course en est issue : le passage de la quadrupédie à la bipédie ayant fait perdre la possibilité de courir sur une faible distance à la vitesse la plus rapide possible, le genre Homo a développé la course d'endurance, il y a environ deux millions d'années, pour pratiquer le charognage puis la chasse à l'épuisement. La chasse à l'épuisement est très coûteuse en énergie, le charognage des débuts a permis à l'homme d'accéder à un régime plus riche en protéines et en lipides (graisses). Ce régime lui a apporté suffisamment d'énergie pour pouvoir être endurant et suivre ses proies jusqu'à ce qu'elles soient trop épuisées pour fuir. Cette aptitude a été permise par vingt-six adaptations morphologiques et anatomiques (…) »

              Cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Course_de_fond

              « Cette capacité de course d'endurance se retrouve aussi chez les ongulés migrateurs et un petit nombre de carnivores terrestres, tel que chien, loup et hyène.

              Note : on parle d'un humain qui fait ça tous les jours, en pleine forme, pas d'un humain moyen qui mange des chips sur un canapé en jouant à Cudy Cransh.

          • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

            Le lion cours pour un repas
            L'humain cours pour sa vie

            Question de motivation

        • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

          Posté par  . Évalué à 1.

          IMHO les hyènes étaient des prédateurs des humains. Donc ça vient un peu contredire cela.

          La hyène n'est pas un canidé ; elle appartient au sous-ordre feliformia (comme les félins) et non pas caniformia (comme les chiens).

          Ceci expliquant peut-être cela.

          • [^] # Re: Dixit Dr HOUSE

            Posté par  . Évalué à 2.

            Ma formulation n'est pas terrible : les hyènes n'étant pas des canidés, et qu'elles sont (à mon avis perso) des prédateurs des humains, cela vient contredire le fait que seuls le canidés pourraient blabla. Bref c'est mal formulé :-)

  • # narcissime

    Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 19/10/15 à 18:17.

    qu'est-ce qu'il faut pas dire comme conneries pour exister de nos jours.

  • # L'Histoire en sprintant

    Posté par  . Évalué à 9.

    J'aime avec quelle désinvolture cet article balaye plusieurs milliers d'années d'histoire en quelques paragraphes.

    L'extermination de Néanderthal par Cromagnon, aux dernières nouvelles, relevait de l'hypothèse et en aucun cas de la certitude.

    Ensuite opposer la condamnation de Turing pour homosexualité par un tribunal anglais à la relaxe de Braun pour crime de guerre par un tribunal international revient à opposer les cerises et les betteraves.

    Bref, en mettant bout à bout n'importe quoi, on démontre à peu près tout ce qu'on veut.

    • [^] # Re: L'Histoire en sprintant

      Posté par  . Évalué à 5.

      J'ajoute que si l'Angleterre était puritaine, ça n'était certainement pas la faute de von Braun, et que le fait que Feynmann - en tant que membre du projet Manhattan - aie avec Hiroshima et Nagasaki plus de sang sur les mains que Braun ne semble pas déranger ici.

  • # baise de QI

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 19/10/15 à 19:40.

    Depuis au moins 20 ans, on constate une baisse régulière du QI global de l'humanité.

    Uh, non. le QI « global de l'humanité » est de 100, par définition.

    Mais l'intelligence de la société augmente.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Flynn : « Le gain moyen de points de QI semble compris entre 3 et 7 points par décennie selon les étude »

    Autrement dit, si un individu moyen d'aujourd'hui passait un test de QI fait il y a plus de 50 ans, il passerait pour un génie. Alors que si quelqu'un de normal en 1930 devait passer un test de QI aujourd'hui, il serait considéré comme un handicapé mental.

    Donc non, l'intelligence globale de la l'humanité ne baisse pas.

    • [^] # Re: baise de QI

      Posté par  . Évalué à 5.

      Ce journal ainsi que d'autres récenrts semblent prouver au contraire que le QI diminue : soit du fait des auteurs, soit du fait des lecteurs qui ne comprendraient pas des subtilités cachées.

      • [^] # Re: baise de QI

        Posté par  . Évalué à 5.

        sur linuxfr le QI d'homo sapiens a baissé mais le QI des tomates a vacheman augmantai

        *splash!*

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par  . Évalué à 5.

      Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

    • [^] # Re: baise de QI

      Posté par  . Évalué à 3.

      Entendu dans le reportage passé sur Arte ce week end "et depuis que l'on habite dans des villes, notre cerveau est plus petit car on se repose sur l'intelligence des autres". Ajoutons une petite dose de Nicholas Carr et que doit on comprendre ? Peut être que nous sommes simplement en train d'évoluer collectivement, de nous adapter à ce nouveau biotope, pour devenir collectivement et symbiotiquement autre chose. Bien sur, de nombreuses forces nous tirent encore vers l'arrière, mais elles ont leur raison d'être, sinon on accélérerait trop fort.

      • [^] # Re: baise de QI

        Posté par  . Évalué à 5.

        C'est quoi le rapport entre le QI et la taille du cerveau ?

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: baise de QI

          Posté par  . Évalué à 3.

          42
          On s'en fout un peu, mais le sapiens a plus de capacité cognitive que l'australopithèque, surtout si il est correctement nourri dans ses premières années.

  • # enfin un journal qui dénonce

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7. Dernière modification le 19/10/15 à 22:57.

    avec de l'humour …

    Merci j'ai ri et j'ai passé un bon moment et je trouve que tu as un certain talent.

    wind0w$ suxX, GNU/Linux roxX!

  • # selection naturelle

    Posté par  . Évalué à 3.

    Et si la sélection naturelle n'aboutissait pas à la promotion des individus les plus sages et les plus intelligents, mais favorisait au contraire les plus bêtes et les plus hargneux ?

    La selection naturelle favorise celui qui est le plus capable de se reproduire. Peu importe son caractère ou ses "competences".

    • [^] # Re: selection naturelle

      Posté par  . Évalué à 0.

      C'est faux.

      La sélection naturelle n'y est pour rien. Sachant que pour se reproduire il faut tirer le meilleur parti de son environnement en terme de ressources énergétiques (et aussi être fertile). La fertilité permet de transmettre les gênes permettant d'optimiser son empreinte énergétique. Pour l'homo sapiens, les gêne permettant d'optimiser l'empreinte énergétique sont essentiellement ceux qui le dote d'un potentiel cognitif élevé ce qui lui permet de s'adapter à un grand nombre de milieux et de situations.

      En principe une variation favorable n'est pas transmise si l'individu n'est pas fertile, et la descendance d'une variation défavorable aura tendance à perdre sa lutte pour la survie rendant sa prolifération difficile. À titre d'exemple, de nombreuses espèces pondent des centaines d'œufs et seuls un ou deux spécimen survivent pour transmettre le patrimoine génétique. La fertilité n'est pas le seul critère à prendre en compte.

      Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

      • [^] # Re: selection naturelle

        Posté par  . Évalué à 5.

        "Sachant que pour se reproduire, il faut tirer le meilleur parti de son environnement" … ça explique l'attirance pour les meilleurs chasseurs de mammouths même si ils balancent des beignes.

    • [^] # Re: selection naturelle

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      (Sur le même thème sans être une réponse :)
      Pour être plus précis, la sélection naturel favorise les processus faisant augmenté efficacement l'entropie. Des hommes suffisamment hargneux et intelligents arrivent même à casser des atomes. Si c'est pas de l'évolution ça !

      Sinon très drôle le journal. Peut-être chouïa caricatural.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: selection naturelle

        Posté par  . Évalué à 3.

        Ça veut dire quoi « faire évoluer efficacement l'entropie » ?

        Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

        • [^] # Re: selection naturelle

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          On sait qu'une des « lois » de la physique veut qu'un système isolé évolue toujours dans le sens d'une augmentation de l'entropie. Cette évolution est même souvent spontanée. Et elle peut se faire via des processus auto-organisés complexes. Un exemple pour éclairer cette idée : quand on fait chauffer de l'eau dans une casserole, on voit se former des courants qui vont accélérer l'homogénéisation des températures ; l'homogénéisation de la température procède de la nécessaire augmentation de l'entropie, et les tourbillons sont le phénomène spontané qui « l'accélère. »
          Dans cette vision thermodynamique de la nature, le sens de la vie en général et de l'anthropie en particulier est l'augmentation de l'entropie, qui actuellement culmine avec les émissions de gaz à effet de serre et les technologies nucléaires. Dans ce sens E. Musk a tort de s'inquiéter. Il est évident que des processus efficace pour faire augmenter l'entropie aux échelles inter-planétaires et inter-stellaire se mettent en place. Peut-être l'homme y a-t-il un rôle à jouer. Mais de toutes façons, ils se mettront en place. Et qui sait, à force d'acharnement de son géniteur, peut-être Paypal restera-t-il dans l'histoire de l'univers comme l'un des processus physique les plus marquant de l'augmentation d'entropie du système solaire ou de la Voie Lactée ? :-)

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: selection naturelle

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1. Dernière modification le 22/10/15 à 11:42.

            Pour ceux qui n'ont rien compris Google peut vous aider :

            Définitions Web

            Entropie est le 18e épisode de la saison 6 de la série télévisée Buffy contre les vampires.
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Entropie_(Buffy)

            Sinon sérieusement, en gros ce que tu dis c'est que plus ya de bordel plus il y a de chance qu'il en sorte quelque chose ?

            • [^] # Re: selection naturelle

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              Non. Plutôt : Le « bordel » augment spontanément. Et son augmentation passe par l'apparition de structures ordonnées sophistiquées.

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: selection naturelle

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                sauf dans les processus adiabatiques :-)

                • [^] # Re: selection naturelle

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                  Non.
                  Le second principe de la thermodynamique stipule :
                  « Toute transformation d'un système thermodynamique s'effectue avec augmentation de l'entropie globale incluant l'entropie du système et du milieu extérieur. On dit alors qu'il y a création d'entropie. »

                  Une transformation adiabatique se fait effectivement sans transfert d'entropie. Mais pas nécessairement sans augmentation de l'entropie si je ne m'abuse (cf. wikipedia toujours). Mais ça n'a pas grand chose à voir avec l'élucubration évoquée ici où l'on considère l'univers comme un système isolé, pour présenter (de manière artificielle et superficielle) le second principe de la thermo comme « la réponse » à la question « pourquoi l'homme ? »

                  « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: selection naturelle

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1. Dernière modification le 23/10/15 à 09:30.

                Honnêtement j'ai un peu du mal a saisir la nuance …

                Sauf si : Du "bordel" fini par sortir une (ou plusieurs) structure(s) ordonnée(s) … ce qui augmente le "bordel"

                structure(s) qui finiront peut être en bordel d'ailleurs …

                mais cela doit être une vision trop simpliste de la chose.

                Bon pour t'épargner du temps et de l'énergie peu tu publier un lien sur l'origine,la science ou la philosophie sous jascente de tes réponses, cela m'intéresse.

                Sauf si cela fini vers l'église de scientologie ou la dianétique : laisse tomber

                • [^] # Re: selection naturelle

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                  J'ai mis deux fois le lien. C'est juste le second principe de la thermodynamique. Je n'ai pas lu tout l'article sur wikipedia. Mais les quelques paragraphes que j'en ai lu me semblent très bien expliqué.

                  Après, des gens à l'épistémologie un peu vacillant vont en tirer des conclusions philosophico-méthaphysique. C'est d'ailleurs ce à quoi mon premier commentaire dans ce fil incite implicitement. Mais ça se voulait humoristique. Mon avis — pour ce qu'il vaut — est que la physique ne répond pas, et n'aide pas à répondre, aux questions théologiques.

                  « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

          • [^] # Re: selection naturelle

            Posté par  . Évalué à 3.

            Y a un truc qui me choque :

            … qu'un système isolé évolue… quand on fait chauffer de l'eau dans une casserole…

            J’ai l’impression que faire chauffer l’eau amène de l’énergie au système, qui du coup n’est plus vraiment isolé.

            • [^] # Re: selection naturelle

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              Tout à fait. La vocation de cet exemple n'est pas d'illustrer ce qu'est un système isolé. Peut-être eût-il fallu préciser qu'un système isolé n'échange ni matière, ni énergie avec l'extérieur.

              « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

              • [^] # Re: selection naturelle

                Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 22/10/15 à 18:59.

                La Terre n'est elle même pas un système isolé (en fait ce dernier est une hypothèse physique destinée à simplifier les calculs mais passons).

                L'entropie c'est le désordre, par définition un être vivant constitué d'une ou plusieurs cellules doit maintenir son entropie assez basse sinon il se retrouve à être « désintégré » (somme de ses composantes élémentaires, quelques molécules, etc). Pour maintenir cette entropie suffisamment basse, il faut de l'énergie (puisqu'un système isolé voit son entropie augmenter).

                L'efficacité énergétique se définit comme le fait de maintenir son entropie constante (ne pas la faire augmenter, si tant est que « entropie » aie un sens pour un être vivant) en utilisant le moins d'énergie possible.

                Il y a un contre sens flagrant dans les messages du dessus.

                la sélection naturel favorise les processus faisant augmenté efficacement l'entropie.

                Ça ne veut rien dire.

                Par ailleurs, la transmission d'une information inaltérée (copies d'ADN) a un coût énergétique, puisque par définition, si on veut transmettre (recopier) une information, il faut maintenir l'entropie constante (le désordre ne doit pas augmenter, sinon ce n'est plus exactement la même information). Se reproduire efficacement consiste donc à ne pas altérer cette information au prix d'une consommation moindre. Sont donc favorisés les organismes que utilisent efficacement l'énergie disponible.

                Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

                • [^] # Re: selection naturelle

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

                  « Il y a un contre sens flagrant dans les messages du dessus.

                  la sélection naturel favorise les processus faisant augmenté efficacement l'entropie.

                  Ça ne veut rien dire. »

                  Si !

                  C'est là qu'il devient intéressant de se souvenir que la physique est une science expérimental. Celui que se contenterait de connaître la nature par des sophisme pourrait effectivement aboutir à un raisonnement du genre « l'entropie c'est le désordre, les êtres vivants étant ordonnées combattent le désordre ». L'observation superficielle de phénomène simples permet de se rendre compte qu'un système ordonné peut justement participer de l'augmentation globale de l'entropie simplement en se maintenant.

                  Un coup d'œil sur les équations de wikipedia pourrait aussi vous en convaincre.

                  Outre le fait de montrer que ce qui précède a bien un sens — malgré la métaphysique présomptueuse qu'on pourrait vouloir en extraire — ces exemples nous montrent définitivement la supériorité des méthodes scientifiques modernes (expérimentation et modélisation galiléenne) sur les méthodes antiques (sophisme et raisonnement aristotéliciens).

                  « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

                  • [^] # Re: selection naturelle

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Si conserver l'entropie d'un organisme à un niveau suffisamment bas implique que globalement l'entropie augmente, je suis d'accord, mais il faut bien définir dans quel système on se place.

                    Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

  • # Bomba kryptologiczna

    Posté par  . Évalué à -6. Dernière modification le 20/10/15 à 04:26.

    Durant la seconde guerre mondiale, Alan Turing mit au point à Bletchley Park une machine (la "bombe" - ancêtre de nos ordinateurs actuels) permettant de déchiffrer les messages produits par les Enigma allemandes.

    Ce n'était pas seulement le travail de Turing, mais celui de toute une équipe de mathématiciens (et de milliers de personnes), dont quasiment aucun, n'a été crédité. Leur machine est d'ailleurs très fortement inspirée (pour ne pas dire qu'elle a été carrément adaptée) d'une autre machine polonaise déjà existante et qui avait préalablement fonctionné des années auparavant.

    Depuis au moins 20 ans, on constate une baisse régulière du QI global de l'humanité.

    Tiens, c'est marrant, mais je dirais à la louche que depuis une vingtaine d'année (bon, voire une quarantaine), la mondialisation friande de peuples déracinés et le métissage forcé battent leur plein. Une quelconque coïncidence ou un lien de cause à effet ?

    • [^] # Re: Bomba kryptologiczna

      Posté par  . Évalué à 5.

      À la lecture de paragraphe sur Turing, je pointais déjà mon curseur sur "pertinent" et puis j'ai lu le deuxième -_-"
      Tu es triste. C'est triste. Je suis triste.

      • [^] # Re: Bomba kryptologiczna

        Posté par  . Évalué à -3.

        Je me suis peut-être mal exprimé, mais il est évident que le mondialo-libéralisme n'a absolument pas besoin de gens éclairés, mais de cons-ommateurs, et que de ce fait, le niveau de l'éducation et du savoir a nettement baissé ces dernières décennies, sans même parler de l'œuvre destructrice d'acculturation et de crétinisation poussée lourdement menée par les médias. C'était ça mon premier point.

        Le second, c'est que d'une part il est indéniable le QI dépend en grande partie du patrimoine génétique et que donc l'hérédité y joue un rôle non négligeable, et il semblerait que des études sérieuses ont montré de grandes disparités au niveau du QI entre les divers pays/diverses régions/diverses zones de la planète. Et que d'autre part, je crois également à l'importance de l'influence sociale, culturelle et linguistique dans le développement cognitif.

        Clairement, je pense (moi, en tant qu'être humain, sans aucune source réellement tangible, mais de par mes diverses lectures tout de même) que la langue et la culture dans laquelle nous baignons depuis l'enfance influent sur notre manière de penser et de manipuler les idées dans notre tête (et même que pour cela, certaines langues – par leur manière de concevoir les choses – seraient plus appropriées que d'autres), et que cela joue un rôle également moteur dans le développement de notre intelligence.

        Je ne crois pas que des peuples naissent spécialement plus cons que d'autres, comme auraient à tendance le montrer les études de QI, ni que la génétique fait tout, mais que justement, l'environnement (social, culturel, linguistique, etc.) participe à façonner la chose. Ce qui, à mes yeux une fois encore, serait peut-être une bien meilleure explication à ces différences entres groupes humains.

        De ce fait, considérant qu'au même titre qu'une bonne éducation, certaines langues permettent un cheminement de la pensée et un développement de la réflexion plus adapté que d'autres, que (de mon point de vue encore) toutes les cultures ne se valent pas, et que l'on ne peut vraiment se développer intellectuellement que si divers facteurs sociaux indispensables sont préalablement assurés, oui, je pense que le déracinement des peuples, la disparition de nos langues maternelles et la généralisation d'un patois-mondialo-anglo-non-naturel, et la miction forcée de cultures pas toujours compatibles (et dans une certaine mesure, les mélanges génétiques, pour peu que les études sur son importance dans la chose soient vraies) n'œuvrent pas forcément au développement cognitif, en tout cas pas de la majorité, et ce d'autant plus lorsque sous couvert de non-discrimination et de discrimination-positive on procède à un nivellement par le bas, qui nous fait tendre vers toujours plus de médiocrité (voire sensiblement en deçà).

        Nous sommes effectivement en plein idiocracy, dont je colle ici la bande-annonce pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu. Et c'est assez effrayant, en fait.

        Cela te semble-t-il toujours aussi triste ?

        • [^] # Re: Bonjour tristesse

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Cela te semble-t-il toujours aussi triste ?

          Franchement? Je trouve que c'est encore pire que tout à l'heure. Limite eugéniste.
          As-tu seulement vécu ailleurs qu'en Europe? En Afrique par exemple, où la vie est bien plus difficile, tu saurais alors quelle intelligence et quelle force il faut pour vivre dans ces pays.

          Toutes les cultures ne se valent pas

          C'est du Guéant ça non? En tout cas la tienne ne semble pas valoir grand chose.

          wind0w$ suxX, GNU/Linux roxX!

          • [^] # Re: Bonjour tristesse

            Posté par  . Évalué à 0. Dernière modification le 20/10/15 à 19:56.

            J'ai vécu la moitié de ma vie hors de France (métropolitaine en tout cas), dont 4 ans en Afrique noire.

            • [^] # Re: Bonjour tristesse

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              oui, mais dans les quartiers d'expatriés je présume … avec tout le confort digne d'un toubab. Tu n'aurais pas ce discours si tu t'étais froté à la réalité locale.

              wind0w$ suxX, GNU/Linux roxX!

              • [^] # Re: Bonjour tristesse

                Posté par  . Évalué à 0.

                Raté, pour ma première expérience « africaine », je me suis rendu à de nombreuses reprises dans le bidonville où logeaient des camarades de classe (des noirs, tu te rends compte ?) chez qui j'ai été plusieurs fois invité, et où j'ai toujours été très bien accueilli, même par les petits de l'école coranique (qui se tenait en plein air dans la « rue »), et j'y ai longuement joué avec eux. Dans ma classe de ce collège catholique, nous n'étions que 2 blancs sur 50 élèves. De même dans le lycée public Français que j'ai également fréquenté durant cette période.

                Je n'ai jamais eu aucun problème à nouer des liens d'amitié avec ces populations étrangères, ni lors de mon enfance, ni plus tard à l'âge adulte. Contrairement à certains adultes blancs aux idées clairement gauchistes, mais qui sur place faisaient preuve d'une forme de colonio-racisme méprisant. Même enfant, leur comportement hautain/supérieur m'avait choqué. Étrangement, eux étaient souvent emmerdés (dégradations de véhicule, vols, pick-pocket, etc.), nous jamais et toujours bien accueillis.

                Et puis côté « confort », déjà à cette époque j'ai passé de nombreuses nuits dans le désert à la belle étoile (inoubliable), et y ai fait pas mal d'excursions, loin de tout confort.

                Tu en as d'autres à m'apprendre sur moi-même, sinon ? Parce que ça commence à devenir amusant là.

                • [^] # Re: Bonjour tristesse

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1. Dernière modification le 20/10/15 à 21:21.

                  oui, tu t'y es rendu, tu as visité, tu as passé des nuits à la belle étoile en excursion … tu as vécu la vie d'un touriste quoi.

                  Je te parle de vivre sur place, avec les population locales, H24, en famille dans la promiscuité africaine. Pas de faire du tourisme.
                  Je te parle de te lever tôt pour prendre les transports en commun et aller travailler pour nourrir 10 personnes, de marcher 3 km avec des bassines pour aller faire le marché et revenir chargé, supporter les coupûres d'eau et aller chercher 20 litres d'eau de pluie à des kilomètres pour pouvoir boire, avoir droit aux coupûres d'électricité qui font pourrir la nourriture dans le frigo qui tourne à plein régime lorsqu'il est alimenté ou encore de trouver l'argent pour se faire soigner décemment par un médecin.
                  Et dans les villages c'est plus dur encore.

                  Je ne pense pas que tu connaisses ça, tu n'aurais pas ce discours que je trouve toujours triste.

                  Ces "populations étrangères" ce sont des êtres humains qui se battent chaque jour pour leur survie parce qu'ils n'ont pas le choix, bien plus que tu ne le feras jamais dans ton Club Med.

                  wind0w$ suxX, GNU/Linux roxX!

                  • [^] # Re: Bonjour tristesse

                    Posté par  . Évalué à 5.

                    Ce que je trouve triste, c'est la certitude de certains à savoir ce que l'autre penserait s'il avait vécu quelque chose. Tiens, je pense qu'avec ce genre d'idée on peut aussi se dire qu'on serait tous pour la peine de mort si on avait eu un enfant tué par quelqu'un, on serait tous anti-avortement si…, on serait tous pro-choix si… .

                    Ce que j'ai du mal à comprendre par contre, c'est comment au sein d'une même fratrie, on peut avoir parfois des divergences de point de vue assez forte sur certains sujets puisqu'on a tous grandi dans le même environnement.

                    Voilà, globalement, je comprend pas trop ce que ça apporte au débat un "tu peux pas comprendre, sinon tu serai forcément d'accord avec moi". C'est sur, ça donne pas envie de discuter

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à 3.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

          • [^] # Re: Bomba kryptologiczna

            Posté par  . Évalué à 5.

            Sans même connaître le sujet, j'ai du mal à priori à concevoir qu'un test de ce type puisse totalement faire abstraction de l'éducation.

  • # Je m'insurge

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Jusqu'à l'arrivée d'Homo Sapiens (ancêtre du punk à chien), petit et teigneux.

    Tu confonds le punk à chien et la racaille à sergio tacchini. C'est absolument inacceptable.

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Précision trollesque

    Posté par  . Évalué à 1.

    Durant la seconde guerre mondiale, Alan Turing mit au point à Bletchley Park une machine (la "bombe" - ancêtre de nos ordinateurs actuels) permettant de déchiffrer les messages produits par les Enigma allemandes. Il est communément admis que ces travaux eurent un rôle majeur dans la détermination de l'issue de la guerre.
    Pour tout remerciement, il fut condamné quelques années plus tard pour homosexualité, et dût subir une castration chimique (c'était ça ou la prison…).

    Je me base sur le film pour dire ça, ce qui est donc fragile, mais son boulot était secret, il n'était donc pas reconnu comme un héros à l'époque. Et sa condamnation n'a rien à voir avec son travail.

    A la même époque, Wernher von Braun mit au point en Allemagne le V2 (ancêtre de nos missiles actuels), qui fera autant de morts chez les prisonniers affectés à sa fabrication que chez ceux qui en reçurent malencontreusement sur la tête.
    Pour le remercier, il sera amnistié de tout crime de guerre, et fera une carrière brillante à la NASA en devenant directeur du centre de vol spatial Marshall.

    Il construisait surtout des fusées, ce n'était pas un général SS. Les vrais criminiels ont été jugés et presque tous pendus, sauf ceux qui ont réussi à fuir.

    Le reste de la réflexion est un peu bancale dans le sens où ces événements sont trop récents pour avoir une influence sur l'évolution. La preuve au moyen age on mourrait des maladies et les survivants ne sont pas devenu immunisés. De plus il ne suffit pas d'être "le plus adapté" pour survivre il faut savoir coopérer (je te renvoie à la vidéo de e-penser sur les gaucher).

    • [^] # Re: Précision trollesque

      Posté par  . Évalué à 4.

      Il construisait surtout des fusées, ce n'était pas un général SS. Les vrais criminiels ont été jugés et presque tous pendus, sauf ceux qui ont réussi à fuir.

      Et sauf ceux qui ont été exfiltrés par les russes ou les américains.
      Von Braun utilisait les SS pour faire bosser ses esclaves dans le tunnel de Dora. Et le coût humain n'avait manifestement aucune importance pour lui (témoignage oral de rescapé).

      • [^] # Re: Précision trollesque

        Posté par  . Évalué à 1.

        « Je dois, cependant, satisfaire à la vérité en signalant que j'ai rencontré un homme qui a eu, vis-à-vis de moi, une attitude presque généreuse. Il s'agit du Professeur von Braun, l'un des membres de l'état-major technique qui mit au point les torpilles aériennes. Von Braun est venu me voir à l'atelier. C'est un homme jeune, d'aspect très germanique, et qui parle parfaitement le français. Il m'a exprimé, en termes courtois et mesurés, son regret de voir un professeur français dans un tel état de misère, puis il m'a proposé de venir travailler dans son laboratoire. Certes, il ne peut être question pour moi d'accepter. Je refuse brutalement. Von Braun s'excuse et sourit en s'éloignant. J'apprendrai plus tard qu'en dépit de mon refus il aura essayé quand même plusieurs fois d'améliorer mon sort, en vain d'ailleurs. »

        Charles Sadron

        Tout n'est pas blanc ou noir.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 20/10/15 à 13:51.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par  . Évalué à 5.

      Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Précision trollesque

        Posté par  . Évalué à -2.

        Surtout que dans "mon monde imaginaire" beaucoup de gens ont collaboré, surtout en france…

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 20/10/15 à 14:42.

          Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

  • # Non

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Je ne lis ni Basta! ni Reporterre vu que les articles présents dans ces deux organes de propagande sont trop souvent mal sourcés, basés sur des aberrations scientifiques ou complétement faux.

  • # XKCD

    Posté par  . Évalué à 2.

    Personne n'a encore cité ça ? Scandale.
    https://xkcd.com/603/

    LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : https://linuxfr.org/users/c2462250/journaux/ecriture-inclusive-feministes-et-wikipedia#comment-1793140

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.