Journal Les rollbacks avec Manjaro, Btrs et Timeshift

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
26
5
déc.
2020

Sommaire

D'après son site web, Manjaro est un système d'exploitation "pour tout le monde" et qui permet "d'apprécier la simplicité". En effet, comme il s'agit, entre autres, d'une distribution Linux en rolling release, l'utilisateur n'aura jamais à faire de montée de version majeure. Cependant, en pratique, on trouve quelques témoignages d'utilisateurs pour qui une mise-à-jour "a tout cassé" et ne permettait pas de retrouver un système exploitable facilement. Si ceci ne prouve pas grand chose sur la stabilité réelle de Manjaro, cela confirme néanmoins l'intérêt des systèmes de rollbacks automatiques et accessibles au démarrage.

Dans un article précédent, je montrais comment NixOS permettait, de base, d'utiliser un tel système de rollbacks. Ici, je vais essayer d'expliquer comment mettre en place et utiliser un système équivalent avec Manjaro.

Voir aussi : video youtube - video peertube - article de blog

À propos du système de fichiers btrfs

Le système de rollback illustré dans cet article repose sur btrfs. Il s'agit d'un système de fichiers moderne qui propose toutes sortes de fonctionnalités intéressantes comme les sous-volumes, le chiffrement, la compression, l'écriture transactionnelle…

Btrfs propose un système de snapshots, c'est-à-dire d'instanés permettant de fixer des états successifs d'une partition (un peu comme les commits avec git). L'intérêt de gérer les snapshots dans le système de fichiers est d'optimiser son implémentation (le système retient les différences entre snapshots, sans stocker de copie superflue) et de pouvoir accéder à ces snapshots avant même le démarrage du système d'exploitation.

Attention, les snapshots btrfs ne sont pas un système de sauvegarde : ils sont gérés au niveau d'une même partition et si celle-ci crashe alors les données sont perdues.

Installer Manjaro sur une partition btrfs

L'installation de Manjaro est très simple. Il suffit de télécharger l'image ISO, de préparer et de booter le support d'installation, puis de lancer l'installeur graphique.

Ici, la seule particularité est d'utiliser une partition racine en btrfs. Pour cela, on peut, par exemple, créer une table GPT et les partitions suivantes :

  • /dev/sda1 de 8M en unformatted et avec le drapeau bios-grub
  • /dev/sda2 de 200M en ext4 sur /boot
  • /dev/sda3 en btrfs sur /

Afficher le menu grub

Une fois le système installé, on peut le démarrer. Par défaut le système d'amorçage (grub) est caché. Pour afficher le menu au démarrage, on peut éditer le fichier /etc/default/grub (en root ou via sudo) et régler les paramètres suivants :

GRUB_TIMEOUT_STYLE=menu

GRUB_GFXPAYLOAD_LINUX=1024x768  # pour le test en VM, éventuellement

Pour prendre en compte la modification, il faut mettre à jour le grub. Ceci sera fait automatiquement lors des étapes suivantes mais on peut le faire manuellement avec la commande :

$ sudo update-grub

Configurer timeshift et timeshift-autosnap

Pour gérer les snapshots btrfs, on installe les paquets suivants :

grub-btrfs timeshift timeshift-autosnap

Timeshift

Timeshift est un outil classique pour gérer les snapshots (btrfs ou autres). Il s'agit à la fois d'un programme en ligne de commande et d'une interface graphique.

Pour initialiser les snapshots, on lance timeshift et on suit l'assistant (normalement les paramètres par défaut conviennent).

On peut créer un premier snapshot avec l'interface graphique et les lister avec la ligne de commande :

$ sudo timeshift --list

/dev/sda3 is mounted at: /run/timeshift/backup, options: rw,relatime,space_cache,subvolid=5,subvol=/

Device : /dev/sda3
UUID   : 218b6029-172b-4eba-b553-09d7605a463e
Path   : /run/timeshift/backup
Mode   : BTRFS
Status : OK
1 snapshots, 6.2 GB free

Num     Name                 Tags  Description  
------------------------------------------------------------------------------
0    >  2020-12-05_03-12-40  O                  

Timeshift-autosnap

Timeshift-autosnap est un outil en ligne de commande qui permet de prendre un snapshot et de mettre à jour le grub automatiquement, en y ajoutant une entrée pour démarrer sur ce snapshot :

$ sudo timeshift-autosnap 
Using system disk as snapshot device for creating snapshots in BTRFS mode

/dev/sda3 is mounted at: /run/timeshift/backup, options: rw,relatime,space_cache,subvolid=5,subvol=/

Creating new backup...(BTRFS)
Saving to device: /dev/sda3, mounted at path: /run/timeshift/backup
Created directory: /run/timeshift/backup/timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-13-38
Created subvolume snapshot: /run/timeshift/backup/timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-13-38/@
Created control file: /run/timeshift/backup/timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-13-38/info.json
BTRFS Snapshot saved successfully (0s)
Tagged snapshot '2020-12-05_03-13-38': ondemand
------------------------------------------------------------------------------
Création du fichier de configuration GRUB…
Thème trouvé : /usr/share/grub/themes/manjaro/theme.txt
Image Linux trouvée : /boot/vmlinuz-5.9-x86_64
Image mémoire initiale trouvée : /boot/intel-ucode.img /boot/initramfs-5.9-x86_64.img
Found initrd fallback image: /boot/initramfs-5.9-x86_64-fallback.img
Detecting snapshots ...
Info: Separate boot partition detected 
Found snapshot: 2020-12-05 03:13:38 | timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-13-38/@
Found snapshot: 2020-12-05 03:12:40 | timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-12-40/@
Found 2 snapshot(s)
Found memtest86+ image: /boot/memtest86+/memtest.bin
fait

Les snapshots ainsi créés apparaissent également dans Timeshift (ligne de commande et interface graphique) :

$ sudo timeshift --list

/dev/sda3 is mounted at: /run/timeshift/backup, options: rw,relatime,space_cache,subvolid=5,subvol=/

Device : /dev/sda3
UUID   : 218b6029-172b-4eba-b553-09d7605a463e
Path   : /run/timeshift/backup
Mode   : BTRFS
Status : OK
2 snapshots, 6.2 GB free

Num     Name                 Tags  Description                                    
------------------------------------------------------------------------------
0    >  2020-12-05_03-12-40  O                                                    
1    >  2020-12-05_03-13-38  O     {timeshift-autosnap} {created before upgrade}  

Ajouter un hook pacman

Avec la configuration présentée jusqu'ici, on peut lancer un timeshift-autosnap puis faire une mise-à-jour des logiciels (via pacman ou une de ses interfaces graphiques), et ainsi pouvoir revenir sur le snapshot si la mise-à-jour pose problème.

Cependant, cette configuration nécessite de faire le snapshot manuellement et en ligne de commande. Pour automatiser cette étape, on peut ajouter un hook pacman, par exemple en ajoutant un fichier /etc/pacman.d/hooks/autosnap.hook :

[Trigger]
Operation = Install
Operation = Upgrade
Operation = Remove
Type = Path
Target = *
[Action]
When = PreTransaction
Exec = /usr/bin/timeshift-autosnap

Ainsi, avant chaque installation, suppression ou mise-à-jour, timeshift-autosnap est lancé automatiquement, ce qui crée un snapshot et met à jour le grub :

$ sudo pacman -S geany
résolution des dépendances…
recherche des conflits entre paquets…

Paquets (1) geany-1.37-1

Taille totale du téléchargement :   3,65 MiB
Taille totale installée :        13,23 MiB

:: Procéder à l’installation ? [O/n] 
:: Récupération des paquets…
 geany-1.37-1-x86_64             3,7 MiB  1730 KiB/s 00:02 [###############################] 100%
(1/1) vérification des clés dans le trousseau              [###############################] 100%
(1/1) vérification de l’intégrité des paquets              [###############################] 100%
(1/1) chargement des fichiers des paquets                  [###############################] 100%
(1/1) analyse des conflits entre fichiers                  [###############################] 100%
(1/1) vérification de l’espace disque disponible           [###############################] 100%
:: Exécution des crochets de pré-transaction…
(1/1) autosnap.hook
Using system disk as snapshot device for creating snapshots in BTRFS mode

/dev/sda3 is mounted at: /run/timeshift/backup, options: rw,relatime,space_cache,subvolid=5,subvol=/

Creating new backup...(BTRFS)
Saving to device: /dev/sda3, mounted at path: /run/timeshift/backup
Created directory: /run/timeshift/backup/timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-16-02
Created subvolume snapshot: /run/timeshift/backup/timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-16-02/@
Created control file: /run/timeshift/backup/timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-16-02/info.json
BTRFS Snapshot saved successfully (0s)
Tagged snapshot '2020-12-05_03-16-02': ondemand
------------------------------------------------------------------------------
Création du fichier de configuration GRUB…
Thème trouvé : /usr/share/grub/themes/manjaro/theme.txt
Image Linux trouvée : /boot/vmlinuz-5.9-x86_64
Image mémoire initiale trouvée : /boot/intel-ucode.img /boot/initramfs-5.9-x86_64.img
Found initrd fallback image: /boot/initramfs-5.9-x86_64-fallback.img
Detecting snapshots ...
Info: Separate boot partition detected 
Found snapshot: 2020-12-05 03:16:02 | timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-16-02/@
Found snapshot: 2020-12-05 03:13:38 | timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-13-38/@
Found snapshot: 2020-12-05 03:12:40 | timeshift-btrfs/snapshots/2020-12-05_03-12-40/@
Found 3 snapshot(s)
Found memtest86+ image: /boot/memtest86+/memtest.bin
fait
:: Traitement des changements du paquet…
(1/1) installation de geany                                [###############################] 100%
Dépendances optionnelles pour geany
    geany-plugins: additional functionality
    vte3: embedded terminal support [installé]
:: Exécution des crochets de post-transaction…
(1/3) Arming ConditionNeedsUpdate...
(2/3) Updating icon theme caches...
(3/3) Updating the desktop file MIME type cache...

Faire un rollback en cas de problème

Avec cette configuration, on peut désormais redémarrer sur un état précédent du système en cas de problème lors d'une mise-à-jour. Pour cela, on sélectionne un snapshot au démarrage :

Le système devrait alors démarrer sur un état précédent et fonctionnel. Si on veut rétablir cet état (et donc "annuler" la mise-à-jour problématique), on peut lancer timeshift, sélectionner le snapshot correspondant et le restaurer :

Éventuellement, on peut aussi faire un peu de ménage dans les snapshots et mettre à jour le grub avec un update-grub.

Conclusion

En utilisant btrfs et timeshift, on peut mettre en place, sur une Manjaro, un système de snapshots automatiques accessibles au démarrage, similaire à ce que propose NixOS de base.

La méthode décrite ici présente une façon de faire. Elle peut certainement être améliorée et mériterait, dans tous les cas, d'être testée un peu plus sérieusement. Enfin, concernant la simplicité, chacun appréciera…

  • # /boot

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 05/12/20 à 17:31.

    Salut,

    Je suis aussi sous Manjaro, et j'ai deux pb avec ton /boot. Je n'ai pas regardé exactement comment fonctionne timeshift, donc ces problèmes sont peut-être non existants.

    /boot hors snapshot ?

    Je préfère indiquer une nouvelle fois que je n'ai pas regardé comment timshite traite le /boot.

    Ton /boot est une partition ext4 qui ne permet pas de snapshot.
    Si ta mise à jour installe un noyau cassé (parce que ça arrive), ton snapshot btrf ne te permet pas d'utiliser la version précédente de ton \boot. Tu seras obligé de booter sur un autre système et faire un chroot pour faire ton rollback et regénérer une image de boot avec mkinitcpio

    /boot trop petit

    Seulement 200M pour le /boot de Manjaro, ça me semble vraiment juste. Tu ne peux pas avoir plus d'une version de noyau installé. Un noyau + sont fallback, c'est ~85Mo en .xz (~125Mo en .gzip), et tu dois avoir au moins cet espace de libre sur ton /boot pour mettre à jour ton noyau. Je dirai plutôt un minimum de 300M.
    Pour ma part, je garde toujours un noyau LTS en plus du dernier stable en cas de problème. Mais si partir du principe que s'il y a un snapshot des noyaux, alors, ce n'est peut-être pas nécessaire.

    Alternative

    Je pense qu'une solution pour éviter ces pb, c'est de simplement ne pas faire un partition dédié pour /boot, mais de le laisser sur / ou de le mettre dans un sous-volume btrfs. Grub sait booter sur du btrfs du quelques temps déjà.

    • [^] # Re: /boot

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Merci pour ces remarques. Je précise que je ne suis pas expert en Manjaro, que j'ai fait comme j'ai pu et avec les infos que j'ai trouvées et que je ne pense pas que ma démarche soit complètement incohérente étant donnée que Manjaro se veut être un OS accessible à tous.

      Ton /boot est une partition ext4 qui ne permet pas de snapshot.

      Oui, j'ai fait pas mal de tests à ce sujet. Le plus simple aurait été de faire une table msdos avec juste une partition en btrfs mais l'installeur de Manjaro conseille fortement de faire du GPT. Concernant les noyaux, j'ai testé d'en installer plusieurs et dans ce cas au grub on peut choisir le snapshot puis le noyau, en s'arrangeant pour que ce soit compatible. Maintenant, est-ce-que les maj noyaux sont destructives et qu'un noyau casse facilement, je ne sais pas mais si c'est le cas alors oui ce partitionnement n'est pas idéal.

      Seulement 200M pour le /boot de Manjaro, ça me semble vraiment juste…

      Je me suis inspiré des docs et du wiki archlinux : "A suggested size for /boot is 200 MiB unless you are using EFI system partition as /boot, in which case at least 260 MiB is recommended. " https://wiki.archlinux.org/index.php/partitioning#/boot

      ne pas faire un partition dédié pour /boot, mais de le laisser sur /

      C'est ce que j'ai testé en premier mais avec une table GPT, si j'enlève la partition /boot, l'installation échoue, avec un vilain message d'erreur.

      le mettre dans un sous-volume btrfs. Grub sait booter sur du btrfs du quelques temps déjà

      Je n'ai aucune idée de comment faire ça avec l'installeur. Par contre, j'ai testé de mettre la partition /boot en btrfs mais idem : message d'erreur.

      • [^] # Re: /boot

        Posté par  . Évalué à 3.

        J ai l expérience des /car en prod trop petit genre avec 500M alors qu'aujourd'hui 1T coute pas cher. Et quand c est trop petit c est vraiment galère à corriger Alors oui, si on me dis 200M je met 400M car qu en sera t il dans 5 ou 10 ans avec ton OS?

    • [^] # Re: /boot

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Manjaro permet de garder un certains nombre d’anciens noyaux (et d’initramfs correspondant) dans /boot. Donc pas besoin de sauvegarde du /boot.

      La configuration présentée ici suppose un démarrage BIOS ou Legacy ce qui commence à être rare. La plupart du temps /boot sera une partition FAT32 étiquetée comme EFI Boot Partition dans une table de partition GPT. Mais ça ne changera pas des masses le reste de ce qui est présenté dans le journal.

      J’ai bien envie d’essayer, mais ça va me faire convertir ma partoche / de ext4 à btrfs ce qui va demander un disque externe de tampon (et du temps).

      En même temps, il m’est arrivé une fois d’avoir un problème de mise à jour, et j’ai juste fait ce qui était indiqué dans les notes de mises à jour (sur un forum, avec un RSS) et ça a été sans problème.

      En fait depuis que je suis en rolling-release, je n’ai plus de problème de mise à jour… assez paradoxal de prime à bord, mais finalement quand on pense que chaque mise à jour ne fait que de faibles modifications, on ne se retrouve pas avec une énorme mise à jour qui casse le noyau, systemd, xorg, des drivers, le bureau et nos logiciels préférés en même temps !

      • [^] # Re: /boot

        Posté par  . Évalué à 2.

        Euh, je pense que je me suis mal exprimé.

        Manjaro permet d'installer plusieurs version de noyaux côte à côte, mais tu ne peux pas avoir plusieurs révisions d'une même version du noyau (du moins dans le config par défaut). Si une nouvelle révision du noyau que tu utilises casse quelque chose, tu peux ne pas pouvoir démarrer. C'est pour ça que j'ai toujours au moins 2 versions de noyau installées sur mon système (dont au moins une lts).

        Sinon, bien que j'ai un système en mode EFI, j'ai un /boot séparé pour pouvoir déchiffrer mon système via ssh lorsque je le démarre à distance (https://wiki.archlinux.org/index.php/Dm-crypt/Specialties#Remote_unlocking_of_the_root_(or_other)_partition).

        J'ai aussi laissé tomber btrfs sur mon disque système manjaro. Les outils de récupération btrfs après corruption ne sont pas encore au point. La mise à jour du noyau qui efface la révision précédente en cours d'utilisation n'a pas fait bon ménage avec mon vga-passthrough d'une vega56 mal supportée à l'époque (reset du gpu foireux). Ça a fait un beau kernel panic à l'extinction et a bien corrompu mon fs.
        J'ai vraiment du écumer le web pour trouver une manière de récupérer les données, la majorité des méthodes de récupération proposées échouant. Peut-être que cela fonctionne mieux maintenant, mais je reste très frileux sur le mariage btfrs, Manjaro et vga-passthrough.

        C'est dommage, parce que j'aime bien les aspects compression et déduplication. Je n'ai aucun soucis avec mon serveur proxmox avec le / en btfrs et incluant le /boot.

  • # Dépêche

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Ah ben cool ! Je voulais écrire une dépêche la-dessus mais je ne trouvais pas le temps !
    Je ne sais pas comment cela est possible mais ce journal pourrait être mis en lien avec le mien sur manjaro

    • [^] # Re: Dépêche

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Oui j'ai vu mais comme cette dépêche n'a pas eu d'activité concrète en 10 jours (hormis le message que j'y ai mis) je me suis permis de faire un journal de mon côté.
      Maintenant, il y a certainement des choses à améliorer dans ce que je présente ici donc si quelqu'un veut faire une dépêche propre et complète sur le sujet, foncez.

  • # Les mots ont un sens

    Posté par  . Évalué à 1.

    En effet, comme il s'agit, entre autres, d'une distribution Linux en rolling release

    Rien à voir avec une distro "rolling" puisque il n'y a pas de mise à jour des paquets en continu mais des publications de versions de cette distribution.

    • 2020-12-03: Distribution Release: Manjaro Linux 20.2
    • 2020-09-12: Distribution Release: Manjaro Linux 20.1
    • 2020-04-26: Distribution Release: Manjaro Linux 20.0
    • 2020-02-25: Distribution Release: Manjaro Linux 19.0
    • 2019-09-12: Distribution Release: Manjaro Linux 18.1.0
    • 2018-10-30: Distribution Release: Manjaro Linux 18.0
    • 2017-12-31: Distribution Release: Manjaro Linux 17.1.0
    • 2017-09-03: Distribution Release: Manjaro Linux 17.0.3
    • 2017-06-26: Distribution Release: Manjaro Linux 17.0.2
    • 2017-03-07: Distribution Release: Manjaro Linux 17.0
    • 2016-10-31: Distribution Release: Manjaro Linux 16.10
    • 2016-09-01: Distribution Release: Manjaro Linux 16.08

    source https://distrowatch.com/table.php?distribution=manjaro

    • [^] # Re: Les mots ont un sens

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Je ne suis pas sûr de bien comprendre. Manjaro ne suit pas un modèle "rolling release" ?

      • [^] # Re: Les mots ont un sens

        Posté par  . Évalué à 0.

        Stricto sensu non. Manjaro a des versions. Ces versions ne sont pas majeures mais elle a quand même des versions, contrairement à Arch Linux qui n'a pas de version.

        • [^] # Re: Les mots ont un sens

          Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 06/12/20 à 12:29.

          Faux. Ces "versions" ne sont que des pointeurs sur Manjaro à un moment de son histoire pour produire des isos avec des sélections de paquet mais ça reste une rolling release. Quand tu mets à jour tes paquets, elle ne reste pas figée à une version comme le sont par exemple les distros basées sur debian ou redhat pour lesquels tu fais pointer ton gestionnaire de paquet sur un arbre des paquets dédié à une version spécifique et qui nécessitent l'application d'un processus d'upgrade de version pour passer à une version supérieure.

      • [^] # Re: Les mots ont un sens

        Posté par  . Évalué à 4.

    • [^] # Re: Les mots ont un sens

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 06/12/20 à 10:48.

      Je vois, distrowatch, la référence…

      Bon sinon c’est juste des releases pour faire des ISO pour faire des installations. Arch fait des releases aussi de temps en temps pour faire des installations (mais Arch ne met pas de numéro dessus).

      En vérité j’ai des mises à jour de ma distrib au moins une fois par semaine, des fois deux. Mise à jour qui se fait en moins de 2 minutes, sans interruption de travail (elles sont en général petites).

      Une fois toutes les 3 semaines je dirais (au ressenti, pas vérifié) y’a une plus grosse mise à jour (plus de paquets et leur dépendances) qui va prendre 5 minutes.

      Donc oui les mots ont un sens et Manjaro, comme Arch, Antergos et d’autres sont bien des distributions Linux en rolling-release. (releases des logiciels/librairies…)

      • [^] # Re: Les mots ont un sens

        Posté par  . Évalué à 2.

        Arch utilise la date pour "nommer" ses versions.

        À l'heure où j'écris ceci, la dernière release en date est la 2020.12.01

        • [^] # Re: Les mots ont un sens

          Posté par  . Évalué à -1.

          Arch utilise la date pour "nommer" ses versions.

          Il n'existe aucune "version" de Arch. Les iso d'installation disponibles suivent le rythme des mises à jour des paquets.
          Arch que j'utilise est mis à jour parfois toutes les cinq minutes, parfois même plus fréquemment, parfois moins.

          • [^] # Re: Les mots ont un sens

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

            Puisque tu sembles utiliser Arch Linux, pourquoi ce commentaire au sujet de Manjaro ? Alors que le fonctionnement de l’un est le même que l’autre ? C’était une tentative de troll ?

  • # Erratum

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Pour l'histoire du /boot : c'est effectivement mieux de faire juste un / pour snapshoter aussi les noyaux. Par contre, ce partitionnement ne semble pas fonctionner via l'installeur graphique donc il faut le faire avec gparted avant de lancer l'installeur. J'ai mis à jour ma page de blog (et ajouté une vidéo d'erratum) : https://nokomprendo.gitlab.io/posts/tuto_fonctionnel_49/2020-12-04-fr-README.html#installer-manjaro-sur-une-partition-btrfs

  • # Simplifie-toi la vie avec Garuda Linux

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Garuda m'a fait un clin d'œil il y a peu et m'a séduit, du moins sur le papier. Contrairement à Manjaro elle n'a qu'un seul dépôt externe à ceux d'Arch, qui propose les outils propres à cette distro.

    Pourquoi j'en parle ici ? Parce qu'elle inclue les snapshots btrfs + Timeshift à l'installation. Il n'y a pas de /boot comme tu le fais dans ce journal, mais juste une partition btrfs avec deux sous-volumes / et /home. Un instantané est pris automatiquement avant chaque mise à jour, et on peu aussi en programmer régulièrement avec Timeshift chaque heure, jour, mois …

    Elle a aussi d'autres atouts qui la démarque de la concurrence, je cite Distrowatch :

    Garuda Linux is a rolling distribution based on the Arch Linux operating system. Unlike Arch Linux, Garuda Linux comes with a graphical installer (Calamares) for easy installation, and other advanced graphical tools for managing your system. Garuda is a performance-oriented distro with many performance enhancing tweaks. Some of the many tweaks include using zram, a performance CPU governor, along with custom memory management software. Garuda Linux has striven to provide system stability by including the Timeshift backup utility.

    Attention tout de même elle est relativement jeune.

    Pour finir les features :

    • Rolling Release Garuda Linux is a rolling release distro based on Arch Linux which ensures always getting the latest software updates. We use only one extra repo on top of Arch Linux repos placing us very close to Arch Linux without having to install the system with CLI.
    • Linux-tkg A faster more responsive Linux kernel optimized for desktop, multimedia and gaming. Result of a collaborative effort of kernel hackers to provide the best Linux kernel possible for everyday systems.
    • Focus on Performance Our goal is to provide a distro that focuses only on performance while making it beautiful. Thats why we have made some (sane) performance tweaks. 1. Improved I/O performance.
      2. Automatic CPU frequency scaling depending on load.
      3. ZRAM enabled by default.
      4. Nohang, an OOM prevention daemon.
      5. As well as Ananicy, which automatically sets nice levels on your system.
    • Ease of use We use micro as default terminal-based text editor that aims to be easy to use and intuitive while taking advantage of the capabilities of modern terminals. Garuda Linux offers you GUI tools for managing system settings out of the box to make your jumpstart easier.
    • Always Free Garuda Linux will always be completely free. We create it to have a Linux based operating system that is easy to use.

    « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Re: Simplifie-toi la vie avec Garuda Linux

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Très intéressant.

      Et donc contrairement à Manjaro qui copie les dépôts de Arch sur les siens toutes les 2 ou 3 semaines, ici on a directement une Arch Linux avec quelques paquets en plus, un installateur à la Manjaro et un noyau aux petits oignons + btfrfs/timeshift.

      Tu as bien fait de le mentionner.
      J’imagine qu’ils doivent prendre quelques outils graphiques de Manjaro sur leur dépôt supplémentaire. J’irai jeté un œil, rien que pour les optim noyau ;-)

      Du coup, est-ce que sur le forum d’Arch Linux, les utilisateurs de Garuda peuvent être pris au sérieux ? Ceux de Manjaro sont boudés à cause des débuts un peu merdique de la distrib il y a quelques années et du fait que les dépôts Arch ne sont pas utilisés directement.

      • [^] # Re: Simplifie-toi la vie avec Garuda Linux

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Je n'ai aucune idée de l'accueil que peuvent recevoir les utilisateurs de Garuda sur le forum d'Arch. Par contre il y a un forum.

        « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Re: Simplifie-toi la vie avec Garuda Linux

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Merci pour l'info, j'en avais entendu parlé sur un forum Manjaro en préparant ce journal.

      Mais je préfère rester sur NixOS où j'ai aussi, de base, ce genre de fonctionnalités, en plus de dizaines d'autres très pratiques. D'ailleurs c'est ce que j'ai dit dans mon journal précédent et je me suis fait pourrir par un fanboy Manjaro parce Manjaro c'est plus simple et on peut aussi faire des rollbacks automatiques accessibles au démarrage et blablabla. Du coup j'ai voulu vérifié et j'ai dû me débrouiller à faire des heures de tests et de recherche de doc pour en arriver à la "solution" présentée dans ce journal.

      Donc bref je testerai peut-être Garuda à l'occasion mais là tout de suite je préfère m'intéresser à des distribs comme Guix voire Silverblue.

      • [^] # Re: Simplifie-toi la vie avec Garuda Linux

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Mais je préfère rester sur NixOS …

        Aucun souci pour moi.

        Donc bref je testerai peut-être Garuda à l'occasion mais là tout de suite je préfère m'intéresser à des distribs comme Guix voire Silverblue.

        Alors là je suis très intéressé par ton test de Silverblue :)

        … je me suis fait pourrir par un fanboy Manjaro …

        Je m'apprête à installer Fedora 33 (qui remplacera F32) avec ce combo btrfs + snapshots Timeshift. On peut faire ça avec n'importe quelle distro de toute façon.

        « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: Simplifie-toi la vie avec Garuda Linux

        Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 06/12/20 à 20:17.

        je me suis fait pourrir par un fanboy Manjaro parce Manjaro c'est plus simple et on peut aussi faire des rollbacks automatiques accessibles au démarrage et blablabla.

        C'est un joli travestissement des faits :-)

        Du coup j'ai voulu vérifié et j'ai dû me débrouiller à faire des heures de tests et de recherche de doc pour en arriver à la "solution" présentée dans ce journal.

        Moi j'ai installé Manjaro avec btrfs sans me poser aucune question et aucune heure de recherche et ça a marché du premier coup (et je l'ai refait la semaine dernière sur un autre PC). Je sais, je suis un grand chanceux (et pas un expert).

        Comme je l'ai dit à plusieurs reprises dans le journal où je t'ai soit-disant pourri, je ne cherchais pas à comparer deux solutions incomparables, juste à corriger ton introduction ironique sur la solution snapshot/btrfs (qui n'est pas spécifique à Manjaro, donc rien à voir avec du fan boyisme). Je ne suis revenu à la charge plusieurs fois que parce que tu insistais pour avoir le dernier mot sur ce point particulier. Ça t'a vexé (c'est d'ailleurs probablement l'unique raison de ce journal) mais il n'y avait aucune raison.

        Sans rancune.

  • # taille de la partition

    Posté par  . Évalué à 1.

    Merci pour l'article intéressant. La taille de l'installation grossit elle sensiblement à cause des snapshots?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.