• # Et si on ne faisait pas classe virtuelle ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-1).

    Faire classe virtuelle dans ce système sélectif fera peut-être bien progresser certains élèves, mais fera aussi et surtout s'accroître les inégalités.
    Des explications de situations sont listées dans cet article, publié aujourd'hui : https://paris-luttes.info/on-a-refuse-la-classe-virtuelle-et-13707

    • [^] # Re: Et si on ne faisait pas classe virtuelle ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Surtout qu'on reçoit actuellement des instructions tendant à indiquer qu'il faudra faire des examens à distance également. Je vous laisse imaginer…

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Et si on ne faisait pas classe virtuelle ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

      Sur Mastodon, j'ai un de mes contacts dont une élève, qui n'avait jusque-là, jamais eu de sans faute, a soudainement bon à toutes les questions en changeant par la même occasion d'écriture. Il en a un peu assez de corriger les devoirs faits par les parents pour tout dire.

      Et effectivement, je me pose la question des mômes des voisins du dessous qui n'ont pas la capacité d'aider leurs enfants de la même façon (la mère a eu beaucoup de mal à apprendre le français par exemple).

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

      • [^] # Re: Et si on ne faisait pas classe virtuelle ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 28/03/20 à 09:32.

        C'est un retour de la fixation sociale : les enfants de profs réussiront encore mieux que la moyenne. Je lisais récemment sur les fils de mandarins en Chine qui réussissaient bien mieux le concours pour être … mandarin!

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Schizophrénie

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

    Il y a quand même un truc qui me turlupine. Quelle cohérence y a-t-il à se déclarer « une équipe de passionnés […] du logiciel libre, qui croit fermement à la défense de l'intimité numérique » (à propos de nous) et à prendre gratuitement comme exemple des emplois de formats propriétaires « Vous devez envoyer l'agenda de la journée, l'énoncé d'un problème de mathématiques ou un sujet de rédaction en format word ? » (première phrase de l'exemple du billet de blog !).
    Est-ce une forme de lapsus révélateur, du genre on est passionné de libre parce que c'est le modèle économique qu'on a trouvé, mais au fond, dès qu'on en aura la possibilité on essaiera de s'imposer par tous les moyens à la manière des firmes informatiques des années 80 qui enfermaient — et persistent à le faire encore aujourd'hui — leurs utilisateurs au moyen de leurs formats non documentés ? Ou bien est-ce que ça exprime autre chose  ?

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Schizophrénie

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Pour le titre de ton commentaire : merci d'arrêter d'utiliser la schyzophrénie là où ça n'est pas approprié.

      • [^] # Re: Schizophrénie

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 29/03/20 à 15:38.

        Toutes mes excuses, je sais qu’employer ainsi le nom d’une pathologie peut heurter. Et je crois aussi savoir que la définition de celle ci aurait changé entre l’entrée du nom dans les dictionnaires au début du vingtième siècle et maintenant. Je l’emploi ici, non pas dans un sens médical mais dans le sens commun. Comment décrirait-on efficacement sinon des comportements ambivalents et manquant d’unité (pour paraphraser le Tlfi) ?

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.