Journal Twisted, mal garé, 7 ans de malheur

Posté par .
Tags : aucun
14
24
juin
2010
Et voilà. On fait grève, on fait grève, on fait grève; et du coup, je vais à pied au travail. Je passe devant la bibliothèque Eyrolles. Bien sûr, j'achète un bouquin du monde Python, ça me régale. Twisted: Network Programming Essentials que ça s'appelle. Le livre est pas épais, assez grand, en anglais, et un rapide parcours me donne envie d'en savoir plus.

La vache on peut en faire des choses avec ce framework. Un serveur web qui répond sur ssh et recois/envoi des mails par pop3 le tout en communication avec un bdd et des webservices blablabla, bref je bave dans le métro à la lecture de quelques bribes d'information. Me voilà au boulot. Super, j'ai quelques minutes le temps qu'un gros traitement de la mort se termine. Chapitre 1: Installer Twisted. 2 pages de gaché me dis-je, mais en fait non. Car on y apprend que le site de Twisted c'est http://www.twistedmatrix.com/ (ça se devine pas). Alors je craque mes doigts, me détend le cou, et hop h-t-t-p twistedmatrix point com. Et là c'est le drame. Cybersquatté.

Je me dirige vers del.icio.us (ça existe encore!) et stackoverflow - non sans un détour par la tribune histoire de saluer les copains - où j'apprend qu'il y a de la super doc pour twisted ici :
http://krondo.com/blog/?page_id=1327
et là
http://stackoverflow.com/questions/2972703/is-there-any-thor(...)

Mais sur ce deuxième lien, la plupart des liens pointent vers le site officiel, toujours KO. Alors, où je vais, moi, pour télécharger Twisted ? J'ai Pypi me répond stackoverFLOW ! http://pypi.python.org/pypi/Twisted Et Sourceforge ? http://sourceforge.net/projects/twisted/files/

Alors voilà 2 mirroirs pour vous mes canards. Notez que sourceforge semble plus à jour que pypi. Y a pas la doc, même le cache de Google ne l'a pas, Bing a les pages mais n'assure pas la correspondance des liens, c'est lourd.

Sinon, Twisted, sai bien ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.