Journal Forlater.email, un service pour lire plus tard

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
19
27
sept.
2021

Simple, efficace, opensource, sans nouveau compte, sans installation, à prix libre. Bref, brillant.

C’est le service forlater.email qui vous permet de sauvegarder des articles sur le web afin de les lire plus tard.

https://forlater.email/

Bien sûr il y’a Pocket, désormais propriété de Mozilla. Mais Pocket est propriétaire, nécessite un compte et est assez ennuyeux avec ses fonctionnalités de type recommandation de contenu, etc.

Il y’a également Wallabag, qui a l’avantage d’être libre mais qui restait un peu compliqué à configurer (je n’ai pas testé depuis longtemps).

Forlater.email propose un service minimaliste et simplement efficace : vous envoyez un mail à save@forlater.email avec une ou plusieurs URLs. Pour chaque URL, le service vous renvoie par mail, depuis saved@forlater.email (notez le "d" à la fin), des emails contenant le texte complet pour chaque lien reçu.

De cette manière, vous pouvez les triez dans votre compte mail, faire des filtres automatiques, utilisez les capacités de recherche de votre client mail, etc.

C’est tout simple mais il fallait y penser et l’implémenter sans chichi.

  • # offline !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    J’oubliais : cela permet de consulter, trier et rechercher les textes ainsi sauvés en offline (ce qui est une quête qui m’occupe pour le moment et que je raconte sur mon gemlog gemini://rawtext.club/~ploum/ )

    • [^] # Re: offline !

      Posté par  . Évalué à 10.

      Ce qu’on peut faire aussi avec de simples fichiers, en enregistrant les pages localement ?

      • [^] # Re: offline !

        Posté par  . Évalué à 4.

        Dans ce cas tu tries directement dans l'arborescence du système de fichiers et dans l'autre dans l'archive mail (ou le système en ligne.) Je pense que c'est pratique pour les gens qui n'ont pas accès à un poste perso tout le temps ?

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: offline !

          Posté par  . Évalué à 4.

          Bah oui mais là il parlait de sauvegarde « offline », donc pas dans le nuage.

  • # Zotero

    Posté par  . Évalué à 7.

    Est-ce que cela apporte quelque chose de plus que Zotero qui permet, en particulier, d'enregistrer des copies locales des pages web visitées ?

  • # Péage

    Posté par  . Évalué à 3.

    Si on est abonné à un site proposant des articles derrière un péage, forlater.email ne peut pas accéder à la version complète, n'est-ce pas ?
    C'est quelque chose que Wallabag arrive à faire (je sais pas trop comment).

    • [^] # Re: Péage

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Wallabag est un plugin de Firefox, et peut donc accéder à tes cookies et sessions, donc, le site sur Abonnement ne voit pas la différence.

      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: Péage

        Posté par  . Évalué à 3.

        Pourtant j'utilise mon instance Wallabag sans le greffon pour Firefox, via l'interface web.

      • [^] # Re: Péage

        Posté par  . Évalué à 4.

        C'est Wallabagger, le plugin Firefox, qui n'est d'ailleurs pas du dév' principal de Wallabag (même sur le même dépôt). De même pour l'appli Android.

        Wallabag est doté d'une fonctionnalité similaire, très pratique en ce qui me concerne, l'envoi de liens d'articles par mail.

        Une autre fonctionnalité, récente, la syndication permettant de retrouver les articles de sites surveillés pour les inclure éventuellement. Excellent.

        Merci Wallabag.

  • # Problème sur les sites avec abonnement

    Posté par  . Évalué à 3.

    Ça a l'air bien. J'aime bien le concept, mais par contre, je ne vois pas de solution pour tous les sites avec abonnements. Comment forlater peut-il renvoyer l'article complet sans avoir accès à nos identifiants ?
    Et du coup, je ne vais pas pouvoir le tester. Mais probablement quelqu'un aura une meilleure imagination que moi :)

  • # bof sauf peut-être pour les flux de syndication

    Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 28/09/21 à 14:49.

    intéressant mais en pratique, bof :
    - pour une page en particulier que je veux sauvegarder sur le long terme j'utilise l'extension «Save Page WE» de Firefox. C'est moins accessible, moins immédiat que dans un dossier imap mais en même temps, il s'agit de pages à l'occasion.
    - pour une page en particulier que je veux pouvoir lire plus tard à court terme, le marque-page suffit, surtout avec les solutions de synchronisation des marques pages.

    Mais pour les flux de syndication, les recevoir automatiquement dans la messagerie avec des règles et des dossiers spécifiques pourquoi pas ? C'est universelle comme solution, indépendant des logiciels de chacun et le stockage est pérenne.

    Ca pourrait combler un trou dans ma raquette : Firefox a viré la prise en charge native des flux et de toute façon, il ne les conservait pas. Thunderbird c'est bien, il les conserve, mais je n'ai pas mon client lourd partout et la synchro on oublie. J'ai pas envie de monter des services à base de php/bdd, même si je m'auto-herberge pas mal de services.

    NB: en même temps avec TB, je peux aussi sauvegarder les flux rss dans un dossier imap je pense. Je n'ai jamais essayé.

  • # Empreinte environnementale

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

    Je sais bien que ce n'est qu'une goutte d'eau, mais le coût environnemental des courriels étant ce qu'il est, peut-être n'est-ce pas la meilleure idée ?

    • [^] # Re: Empreinte environnementale

      Posté par  . Évalué à 8.

      Je me demande… qu'est-ce qui coûte le plus cher, entre un mail et un site bourré de JS, d'images animées, de trackers, de fontes, etc… c'est qui le plus cher, écologiquement parlant?

      • [^] # Re: Empreinte environnementale

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

        Facebook, twitter, Youtube…
        je pense que ce sont de gros morceaux.
        D'ailleurs, tout ce qui est vidéo : Netflix etc.

        Surtout quand il n'est pas possible pour un profane d'enregistrer le contenu sur son ordinateur, ce qui oblige à le télécharger à nouveau ou nécessite un plus gros travail au niveau du navigateur. (et les multiples conversions pour que ça convienne aux différents navigateurs, et aux différentes bandes passantes).

        Alors que si c'est dans l'ordinateur, la lecture ne nécessite plus autant de ressources, me plus besoin d'Internet d'ailleurs.

        Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: Empreinte environnementale

        Posté par  . Évalué à 3.

        Une API REST?

        Et après c'est le choix du frontend, s'il cache les données récupérées ou non, etc qui fait la différence.

    • [^] # Re: Empreinte environnementale

      Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 29/09/21 à 11:36.

      Il faut voir 2 cas :
      - on souhaite avoir ses articles stockés sur un espace distant
      - on enregistre directement la page sur son ordinateur pour les consulter offline

      Dans le premier cas, que ce soit des mails ou tout autre service genre wallabag, on utilise toujours un serveur externe donc l'empreinte carbone est similaire (sauf auto hébergé).

      Dans le deuxième cas, on gagne effectivement un peu mais franchement, il y a des actions qui sont quand même beaucoup plus efficaces :
      - faire le maximum de trajet voiture en vélo assisté ou non.
      - ne pas se faire envoûter par les sirènes de la sur-consommation (black friday, etc..) et utiliser son matériel électronique (grands écrans télé, ordi, smartphone) le plus longtemps possible.

      et là tu as un vrai impacte sur le climat :)

      https://solar.lowtechmagazine.com/fr/ pour les amoureux de la technique élégante

      • [^] # Re: Empreinte environnementale

        Posté par  . Évalué à 3.

        Il y a un mec qui sort un bouquin là dessus d'ailleurs: https://reporterre.net/Guillaume-Pitron-Un-telephone-portable-ne-pese-pas-150-grammes-mais-150-kilos

        La sobriété commence par les interfaces, qui sont responsables de la moitié de la pollution numérique aujourd’hui. Si on les gardait — du smartphone au serveur en passant par l’ordinateur — deux fois plus longtemps, c’est-à-dire non pas 18 mois ou 2 ans, mais 3 ou 4 ans, on diviserait par deux leur coût écologique. Le premier enjeu est donc celui de l’obsolescence.

        Mais pas mal de petits choses intéressantes dans l'article. L'auteur dit cependant que tout ça reste bien difficile à chiffrer…

      • [^] # Re: Empreinte environnementale

        Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 14/10/21 à 11:41.

        Ajoutes:

        • ne pas se faire envoûter par les sirènes de la programmation facile et les fourre-tout à fonctionnalités (aka bloatwares)

        Et je pense que j'ai à peu près mon compte :p

        Pour ajouter un peu de contenu, je pourrais par exemple parler de ma vieille machine, parfaitement fonctionnelle, "designed for windows millenium", que j'ai acquise avec 64Mo de RAM (j'ai réussi à trouver de quoi monter à presque 200Mo \o/).
        Cette machine flambante neuve dispose même d'un lecteur de bande SCSI, la pointe de la modernité, je vous dit!

        Elle marche parfaitement avec une Debian 9, mais je ne pourrais probablement pas la booter avec une debian 11.

        Je soupçonne ce fait parce que la dernière fois que j'ai voulu booter une VM qui ait moins de 250Mo de ram, l'initrd faisait partir le système en couille: pas assez de RAM.
        Après augmentation de quelques dizaines de megs, plus de problème, et la consommation mémoire mesurée au login était inférieure à 50Mo.
        Les gros consommateurs individuels? Le noyau et, surtout, systemd-udevd (le seul composant systemd installé).

        Autre chose, si je laissait faire les MàJ, elle finirait avec systemd, plutôt que runit.
        Hors, systemd, la dernière fois que j'ai mesuré, avait (de mémoire, presque un an) une empreinte RSS de plus de 30Mio.
        À comparer avec "runsvdir + ( runsv + svlogd ) * N + runit" qui ont, liés à glibc, environ 750Kio de RSS (en moyenne). Liés avec musl, ou liés statiquement (ou en utilisant leurs équivalents dans busybox-static), on tombe à 4Kio de RSS par process.

        En gros, systemd a, il est vrai, très peu de coût RSS par daemon géré (non mesurable, en fait), mais un coût initial énorme, alors que runit à un faible coût initial, et un gros coût par daemon (entre 8Kio et 1.5Mio, selon qu'on utilise glibc en dynamique ou non). La conclusion, c'est qu'il faut un nombre de daemon élevé (entre 20 et 7500, selon que glibc ou pas) pour que systemd soit à égalité avec runit de ce point de vue.

        Sur une machine qui a moins de 200Mio, ça compte. Bon, en pratique, cette machine permets toujours de communiquer via IRC, mails, de faire de la bureautique… les seuls trucs qu'elle ne peut plus faire, c'est accéder au «web moderne» et lancer des jeux (encore que, de mémoire, j'arrivais a y faire tourner wesnoth), donc ça reste une machine d'appoint, au cas ou ma machine de tous les jours soit détruite (ou celle de quelqu'un d'autre, c'est déjà arrivé que je la prête, il avait fallu que j'installe LXDE, c'était amusant aussi ça, tiens).

        On peut aussi parler, évidemment, d'ÉtronJS, qui embarque chromium dans chaque «application». Je ne ferai l'insulte a personne de développer ce point sur un point de vue écologique.
        En fait, je pense que, bon, pourquoi pas… pour faire un PoC, un prototype, ça peut le faire, mais pour de la prod (en plus ça plante si facilement… je ne compte plus les SIGILL dans mes dmesg, quasi systématiquement liés à ce truc)?

        J'ai pris systemd comme example, un peu pour le troll, mais aussi parce que j'ai effectivement mesuré, mais ça s'applique évidemment (et beaucoup mieux) à de nombreux autres logiciels: transmission consomme ~60Mio de RSS, contre le double pour qbittorrent, pour prendre un exemple récemment vu. Kiwix-desktop est un monstre (près de 180Mo), qui ne fait pourtant quasiment que la même chose qu'un serveur HTTP…

        • [^] # Re: Empreinte environnementale

          Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 18/10/21 à 12:06.

          J'imagine qu'une distribution comme alpine serait idéale pour ce genre de vieux tromblon. Ou open/netbsd qui semblent avoir pris beaucoup moins d'embonpoints que les linux généralistes.

  • # Wallabag facile

    Posté par  . Évalué à 2.

    J'ai une instance wallabag sur mon yunohost, l'installation et la configuration sont assez simples de mémoire (fait il y a 2 ans).
    Pour synchroniser un smartphone avec l'application android, c'est un QR code à scanner!

    Et très sympa aussi, wallabako pour synchroniser les articles automatiquement sur une liseuse Kobo depuis wallabag.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.