Journal Une vision de l'état du jeux vidéo sur Linux

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
17
29
avr.
2019

Petit journal pour promouvoir un article de blog de taille moyenne, faisant un état des lieux, (selon ma vision bien entendu) du sujet pour le moins vaste qu'est le jeu vidéo sur Linux.

https://l-informaticien-libre.com/index.php/2019/04/20/linux-et-les-jeux-videos/

Les sujets abordés sont :

  • Les blocages qu'a connu le jeu vidéo sur Linux
  • Les précurseurs à avoir porté des jeux (commerciaux) sur Linux
  • Wine bien entendu
  • Les initiatives communautaires pour rendre accessible les jeux sur Linux
  • Les studios indépendants qui ont pour beaucoup portés leurs création sur Linux
  • Les jeux communautaires
  • Steam qui a tout de même été un grand pas vers le Linux gaming
  • Le rétro gaming (vaste sujet 😊)
  • Les blocages qui sont encore vivaces de nos jours
  • Une conclusion personnelle optimiste

J'ai conscience que le sujet est extrêmement vaste et bien que l'article m'ait pris pas mal de temps et de recherches j'éprouve un sentiment partagé entre le contentement de l'avoir écrit et le sentiment que je n'ai fait qu'effleurer un iceberg.

Néanmoins j'espère que vous aurez du plaisir à le lire, que vous apprendrez des choses et que vous aurez des commentaires constructifs à me proposer.

  • # Pris du temps

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 29/04/19 à 16:36.

    mais pas de relire : dès la première ligne, "il faut mieux fuir" ;-)

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # C’est une vision très personnelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J’ai l’impression qu’on y lit beaucoup à propos des jeux que tu apprécies, plus qu’a propos de l’état de l’art du jeu en général sous Linux. Par exemple, je suis surpris qu’on ne trouve pas Neverwinter Nights dans ta liste, qui a été proposé nativement pour Linux sans que son code ait eu besoin de fuiter pour faire sous traiter le portage à la communauté. Pourtant c’était bien avant la vague d’indépendants que tu situes (à juste titre) à partir de 2010. Il y a peut-être encore d’autres jeux, et même si ton but n’est pas d’être exhaustif, je trouve ta rétrospective trop sélective pour être vraiment considérée comme une revue de l’état du jeu vidéo sur Linux.

    Après, c’est sympa à lire quand-même et il y des infos intéressantes pour un non-gamer comme moi, et pour ce que je savais déjà je trouve que tes observations sont très justes, donc je ne voudrais pas que tu prennes trop mal cette critique de ton boulot.

    • [^] # Re: C’est une vision très personnelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 29/04/19 à 18:00.

      Comme mon VDD, il manque pas mal de petits détails qui ont bien freiné le jeu vidéo sous Linux.

      Je pense à l'époque où le pilote AMD était encore propriétaire : impensable de jouer sous Linux avec du matos AMD tant les perfs étaient exécrables.

      Ou encore la longue période sans support d'Optimus sous Linux, avec la galère de Bumblebee, la quasi totalité des laptops Nvidia ont été condamné à jouer avec des performances en-deça de ce que pouvait fournir le matériel.

      Il y a eu la période de transition oss-alsa-pulseaudio aussi qui a été un enfer pour avoir du son sur les jeux… Et quand on en avait, faire en sorte qu'il ne craque pas…

      J'ai vu que tu parlais de Steam, je ne crois pas que tu aies mentionné Steam Play/Proton, DXVK, FNA.. Qui sont de grosses avancées dans le monde du jeu vidéo sous Linux (Merci Ethan Lee et le dév de DXVK dont j'ai oublié le nom…).

      On est quand même bien mieux logé aujourd'hui.

      Certes, l'article ne se veut pas exhaustif mais c'est dommage d'omettre tout ce chemin parcouru depuis…

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

      • [^] # Re: C’est une vision très personnelle

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        je ne crois pas que tu aies mentionné Steam Play/Proton, DXVK, FNA

        Si

        sans support d'Optimus sous Linux, avec la galère de Bumblebee,

        Trop de souvenirs douloureux j'ai occulté cette période de ma mémoire 😃 mais tu as raison.

        kentoc'h mervel eget bezan saotred

        • [^] # Re: C’est une vision très personnelle

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Effectivement tu parles de Steam Play/Proton mais pas de FNA, qui a permis de nombteux portages natifs, ni de DXVK qui trouve sa source avant l'existence de Steam Play/Proton et qui est aujourd'hui une des briques essentielles au support dx10/dx11.

          C'est dommage parce que ce sont deux projets (FNA et DXVK) qui ont sans doute étaient décisifs dans l'état actuel du jeu vidéo sous Linux.

          Concernant Optimus et Bumblebee, sale période en effet… Ma vie de joueur a changé depuis le support d'Optimus.

          Mais article sympa malgré toutes les critiques émises :).

          La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

          • [^] # Re: C’est une vision très personnelle

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            mais pas de FNA, qui a permis de nombteux portages natifs, ni de DXVK

            Effectivement je ne parle pas de FNA (ce sera fait dans le errata) mais je cite bien DXVK ainsi que son petit frère vkd3D dans le chapitre sur Wine

            kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: C’est une vision très personnelle

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      je suis surpris qu’on ne trouve pas Neverwinter Nights

      Moi aussi d'autant plus que j'y ai pensé au moins 2 fois durant la rédaction de l'article …

      Après, c’est sympa à lire quand-même et il y des infos intéressantes

      Merci 😊

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Merci

    Posté par . Évalué à 4.

    pas mal cela m'a permis de dcouvrir certain jeu comme Flare !

    Merci

  • # Jeux 3D

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 29/04/19 à 19:24.

    Hello,

    Intéressant ton article qui résume plutôt bien la situation.

    Je trouve par contre que c'est un peu trop orienté « 3D ».

    Le problème c'était, pour les raisons que tu cites, principalement le portage des jeux 3D qui posait problème. À cause de Direct3D. À cause des drivers (proprio et de mauvaise qualité).

    Les jeux que tu cites (l'excellent 0ad, Ryzom, Flare) sont encore en 3D.

    C'est dommage d'occulter l'existence des autres jeux dispos depuis longtemps. Notamment une (si ce n'est la) référence de jeux libres : Wesnoth.

    C'est dommage aussi de cantonner scummvm et dosbox au rétrogaming. Dosbox ok, admettons. :) Par contre Scummvm est sorti en 2001, 3 ans après Monkey Island 3. Je ne sais pas si ça vaut l'appellation rétrogaming (Bon je reconnais que le jeu le plus ancien, Maniac Mansion, date de 1987). D'autant plus que la série complète des Monkey island a été rénovée (et revendue) en 2009.

    Un autre truc dommage aussi : Quitte à parler de « Linux et les jeux vidéo », je trouve que la partie « jeux libres » n'est pas assez détaillé. J'ai l'impression que l'on ne développe que la partie « les freins qui empêchent d'avoir plus de jeux », sans parler de ce qu'il y a déjà.

    On ne va pas revenir sur les produits « phares » (Wesnoth, 0ad, etc). On avait parlé de widelands ici il y a deux jours et de minetest un peu avant (que je ne connais pas perso, mais je me fie au commentaires lus sur la dépêches).

    Mais je trouve qu'il aurait été bien vu de mettre un bref commentaire sur les jeux « tuxiens » : supertux, supertuxkart, wormux, frozen-bubble, xlincity. Ainsi que les autres jeux inspirés de jeux existants mais pas libres ou pas dispo : corsix (theme hospital), ufo-ai (ufo/xcom). Ils ont tous pour point commun d'être communautaires. Pas à la hauteur du jeux qu'ils copient… au début. Puis ensuite la communauté l'améliore, l'étend et le jeu retrouve une seconde vie, de nouvelles fonctionalités, de nouveux mods, etc. La vie du logiciel libre quoi.

    Et surtout il manque le meilleur jeu (et les plus beaux graphismes) du monde : bastet !

    • [^] # Re: Jeux 3D

      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 29/04/19 à 20:26.

      Wesnoth.

      Ha oui celui là c'est un oubli majeur Merci pour le commentaire.

      C'est dommage aussi de cantonner scummvm et dosbox au rétrogaming

      En fait je cite juste après Retropie qui contient une quarantaine d'émulateurs et Recalbox qui doit en avoir tout autant.

      Mais je pense faire un article entièrement dédié au retrogaming

      Je trouve par contre que c'est un peu trop orienté « 3D ».

      C'est vrais, mais j'ai tout de même parlé de "World of goo", de "Hotmine Miami", de "Trine", de "Don't Starve", de "Super Meat Boy", de "The Binding of Isaac" qui sont des jeux 2D …

      En fait j'ai pas mal parlé de la 3D car pour moi c'est la raison la plus importante qui a freiné de jeu sur Linux

      Et surtout il manque le meilleur jeu (et les plus beaux graphismes) du monde : bastet !

      Un petit lien ce serait cool ^

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Jeux 3D

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Tiens, peut-être le jeu le plus désagréable à jouer et le plus frustrant : http://fph.altervista.org/prog/bastet.html

      • [^] # Re: Jeux 3D

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 29/04/19 à 21:08.

        Pour ma part je trouve que l'absence d'hedgewars est assez incroyable. Même si ce jeu tourne sur d'autres plateformes c'est pour moi un jeux phare sous linux et super marrant à jouer.

        • [^] # Re: Jeux 3D

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          trouve que l'absence d'hedgewars est assez incroyable

          Yep le meilleur clone de worms j'ai adoré, je l'ajouterais dans l'article quand je ferais une MAJ d'ici une semaine je pense. À ce moment j'aurais récolté grâce à la communauté Linuxfr pas mal de suggestions et informations pertinentes 😃

          kentoc'h mervel eget bezan saotred

          • [^] # Re: Jeux 3D

            Posté par . Évalué à 4.

            Dans les "célèbres" que tu as oublié tu peux aussi ajouter Warzone 2100 et OpenTTD.

            Moins réussi à mon sens, mais qui existent quand même, FreeCiv et FreeCol.

            Dans un genre beaucoup plus particulier, Nethack, Dwarf Fortress.

            Et j'en oublie certainement plein.

            • [^] # Re: Jeux 3D

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Il ne faut pas oublier de préciser ici que Dwarf Fortress, bien que gratuit, n’est pas libre ;)

          • [^] # Re: Jeux 3D

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Si tu veux rajouter quelques classiques libres en plus pour illustrer, tu peux jeter un coup d'œil à cette liste, un peu sélective et loin d'être exhaustive, mais citant des jeux complets qui ont atteint une caractère propre comme SuperTuxKart, OpenTTD ou OpenClonk, même si certains ont commencé en tant que clones de jeux connus.

      • [^] # Re: Jeux 3D

        Posté par . Évalué à 1.

        Un petit lien ce serait cool ^

        Ah je pensais que tout le monde connaissait chez les libristes. Au temps pour moi. :)

        Je n'ai pas mis de lien vu que c'est dans toutes les distribs majeures. :)

      • [^] # Re: Jeux 3D

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est vrais, mais j'ai tout de même parlé de "World of goo", de "Hotmine Miami", de "Trine", de "Don't Starve", de "Super Meat Boy", de "The Binding of Isaac" qui sont des jeux 2D …

        Pour Don't Starve, c'est un jeu en fausse 3D "isométrique" bien que j'imagine qu'on parle du moteur derrière, pas de l'effet de perspective.
        Mais dans ce cas, la série Trine (au moins la Enhanced Edition, le deuxième et le troisième opus) est une modélisation entièrement 3D avec des déplacements limités sur un plan.
        Aussi, la plupart des jeux 2D néo-rétro aux graphismes et ombres chatoyantes tournent avec un moteur 3D, souvent avec des plans espacés en profondeur pour créer la parallaxe du décor, et ils requièrent donc OpenGL ou D3D.

    • [^] # Re: Jeux 3D

      Posté par . Évalué à 3.

      Le problème c'était, pour les raisons que tu cites, principalement le portage des jeux 3D qui posait problème. À cause de Direct3D. À cause des drivers (proprio et de mauvaise qualité).

      Même les jeux 2D sont concernés, ils peuvent utiliser des fonctionnalités fournies par la carte graphique et demander une version minimale.

      J'ai l'impression que la jouabilité sous Linux dépend des cribles suivants:
      - Carte/processeur graphique installé
      - fonctionnalités du pilote installé
      - dépendances installées

      Je n'ai pas d'expérience dans le domaine de l'accélération matérielle, l'expérience qui va suivre - et qui n'est pas une critique - va peut-être parler de fonctionnalités plutôt vieilles ou prises en charge de puis longtemps, l'intérêt du récit est plutôt le vécu côté utilisateur newbie.

      J'ai acheté sur GOG un jeu 2D.

      Fonctionnalités du système graphique j'ai du vérifier si ma carte implémentait une certaine version de Shader Model 3+. Installation de lshw et inxi en passant pour repérer quel GPU j'ai exactement, un IGP Intel. Au passage c'est la conf la plus "à risque" pour les jeux). Vérification faite, "à priori oui mais pas à 100% sur".

      L'avantage : le pilote libre est fourni par le constructeur et fonctionne bien.

      Exécution: il manque une dépendance à wayland-egl, j'installe wayland et wayland-egl même si j'utilise X.org.

      Ça marche.

      GOG de son côté est clair sur la conf requise : Ubuntu 14.04, Mint 17 et liste de cartes Geforce/ATI Radeon minimales.

      Jouer à GRIS, un autre jeu 2D, sous Linux est autrement plus risqué (matériel adéquat, Wine 64, installation très difficile de Windows Media Foundation).

      Conclusion, à moins de rester dans une ou deux distro et une CG GeForce ou Radeon, acheter un jeu présente une part de risque à assumer.

  • # Les roguelikes !

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Alors, je sais que c'est un genre un peu de niche de jeux 2D (en général vue de haut, parfois isométrique), mais ça reste de mon point de vue le genre qui a eu le plus de succès dans le libre et, en fait, même plus dans le libre que dans le non-libre, donc c'est un peu dommage de ne pas le mentionner dans un article sur Linux et les jeux :-) Je précise que je parle des roguelikes au sens classique (des jeux au tour par tour), pas la nouvelle vague de jeux avec « éléments » roguelike, comme Binding of Isaac (que tu mentionnes) ou Enter the Gungeon, FTL, etc.

    Parmi les roguelikes libres, on trouve beaucoup de jeux complets, encore activement développés, riches en contenu et avec une communauté active : Dungeon Crawl Stone Soup (plus de trois mille joueurs en ligne au tournois bi-annuels), Cataclysm: Dark Days Ahead (le jeu de survie le plus complexe que je connaisse), Iter Vehemens ad Necem (IVAN), Tales of Maj'Eyal (ToME4) (tuiles non libres, mais marche même sur les BSDs), DoomRL (« fini » donc le seul de ma liste à ne plus être développé), Nethack, Angband (et ses multiples variantes, dont Sil), Hyperrogue (certaines extentions non libres, mais tout marche sur Linux, je crois), Brogue et ceci pour ne citer que ceux qui ont une communauté active assez conséquente et sont régulièrement mentionnés dans les forums.

    Pour le reste, résumé sympa de la situation pour les jeux 3D !

    PS : comme on te l'a fait déjà remarquer, tu as oublié Wesnoth, aïe ! ;-) (c'est quand même un jeu que, même en comparant au non libre, je considère le meilleur dans ce genre précis).

    • [^] # Re: Les roguelikes !

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 30/04/19 à 15:02.

      pas la nouvelle vague de jeux avec « éléments » roguelike

      Les soi-disants "roguelite" dans laquelle on fourre tous les jeux ayant de la génération procédurale de niveaux, de la mort permanente et des améliorations de stats qui se débloquent pour une nouvelle partie, peu importe le reste du gameplay. La confusion vient de Rogue Legacy, on n'employait pas ce terme pour des jeux similaires (par exemple Azure Dreams) avant celui-ci.

      c'est quand même un jeu que, même en comparant au non libre, je considère le meilleur dans ce genre précis

      De quel genre précis parles-tu ? Pour moi, Wesnoth est à cheval entre deux genres, mêlant à la fois des éléments de jeu de stratégie (créer ses unités "chair à canon" avec des ressources, capturer des lieux) comme les Advance Wars, le récent Wargroove ou les jeux de stratégie en temps réel type Oad, et à la fois des éléments de tactical RPG (traits de caractères, mécanique d'expérience avec des niveaux et des embranchements de spécialisation, des objets de quête et des unités conservées durant toute la campagne)

      • [^] # Re: Les roguelikes !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        des améliorations de stats qui se débloquent pour une nouvelle partie

        Le plus amusant avec ça, c'est que ce point n'est justement pas présent d'habitude dans les roguelikes classiques (ToME4 est un peu une exception et relativement récent). Mais oui, du fait de la vague des roguelites (terme qui a été concocté plus tard pour faire la différence), le terme « roguelike » est de devenu de nos jours très vague et difficile à utiliser pour son sens classique en dehors des forums spécialisés.

        De quel genre précis parles-tu ?

        C'est vrai que c'est pas vraiment un genre spécifique, disons que je pensais à tous les jeux tour par tour avec des combats entre groupes d'unités pas trop grands sur une grille (en particulier héxagonale) où chaque unité peut bouger et effectuer une ou plusieurs actions à chaque tour. Souvent c'est des jeux avec soit plus d'éléments RPG (genre Fire Emblem, XCOM, DoS, etc.) soit des jeux avec plus d'éléments de gestion, souvent en dehors des combats (par exemple la vieille série des heroes of might and magic (m'en suis arrêté au 3 ou 4), où la série des civilisation mais là la partie combat est simpliste). Perso, j'ai toujours aimé comment Wesnoth se centrait uniquement sur la partie combat avec juste des pauses pour l'histoire des campagnes, de façon assez épurée (juste les villages pour la partie « économique », et système d'XP/progression des unités très simplifié) et pourtant demandant quand même un bon esprit tactique et d'analyse de probas. À côté, certains jeux de tactique au tour par tour qui essaient de mélanger plusieurs aspects (combat, économique et plus de RPG) me donnent l'impression de faire un peu de tout mais rien de vraiment bien, produisant une expérience moins équilibrée et puis, sans la rejouabilité presque infinie de Wesnoth grâce à toutes les extensions et campagnes non officielles.

        Mais bon, même si j'aime bien ce genre de jeux, je joue surtout à des roguelikes, donc il se peut très bien que je sois passé à côté de certains jeux très bons dans ce genre (je sais pas à quoi ressemble Advance Wars par exemple), mon opinion est à prendre avec des pincettes :-)

        • [^] # Re: Les roguelikes !

          Posté par . Évalué à 2.

          Le plus amusant avec ça, c'est que ce point n'est justement pas présent d'habitude dans les roguelikes classiques

          ÀMHA c'est toute la clé de l'appellation -lite (light). La mécanique de jeu n'est plus du gitgud ou du die and retry de la vieille école et les paliers de progressions ne sont plus aussi frustrants. Certains puristes diront que c'est dans la mouvance de la casualization/simplification des jeux récents.

          C'est vrai que c'est pas vraiment un genre spécifique, disons que je pensais à tous les jeux tour par tour avec des combats entre groupes d'unités pas trop grands sur une grille (en particulier héxagonale) où chaque unité peut bouger et effectuer une ou plusieurs actions à chaque tour.

          Ah oui, tu brasses large je trouve :) Pour moi le combat tour par tour n'est qu'une mécanique parmi d'autres et il y a beaucoup de gameplay différents avec certains jeux proches du jeu de rôle papier tandis que d'autres se rapprochent davantage du jeu de plateau traditionnel, d'autres du jeu de figurines sur table, voire même parfois du casse-tête.

          je sais pas à quoi ressemble Advance Wars par exemple

          Je dirais qu'en terme de gameplay c'est principalement axé positionnement-combat vu qu'il n'y a pas du tout d'éléments de RPG (seuls les généraux sont différents avec des pouvoirs et des caractéristiques d'armée uniques) et très peu de gestion (peu ou prou le même système économique que Wesnoth).
          Les mécaniques sont assez simples mais pas simplistes : un système de points de vie/nombre de troupes à la Civilization avec en plus des unités uniquement à distance (sans portée au corps à corps), une notion de bonus/malus de couverture, de déplacement et de visibilité selon le terrain (uniquement sur les missions avec du brouillard de guerre et avec une quasi-invisibilité dans la forêt comme dans Wesnoth) et un système à la pierre-feuille-ciseau au niveau des forces/faiblesses des différentes unités. Pas de RNG qui vient mettre à mal une stratégie, la frustration vient uniquement de l'IA omnisciente vis à vis du brouillard de guerre.
          C'est un classique à tester/voir (le AW 2 en particulier est pour beaucoup de joueurs le plus abouti de la série) ensuite le récent Wargroove, qui s'en inspire très fortement, propose toute une partie création et partage communautaire en ligne qui fourni cette rejouabilité presque infinie.

          • [^] # Re: Les roguelikes !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            ÀMHA c'est toute la clé de l'appellation -lite (light).

            Peut-être, oui, même si en pratique la question qui marche le plus facilement pour éviter les malentendus c'est « est-ce que le jeu est au tour par tour ? », car la grande majorité des roguelites sont temps-réel. Pour moi le -lite c'est juste light en éléments roguelikes (entre autres seulement l'absence de métaprogression et une seule vie), mais par exemple je considère ToME4 comme un roguelike malgré le fait qu'on y a plusieurs vies et que certaines classes/abiletés ne sont pas disponibles initialement, juste parce qu'en pratique on le ressent assez comme un roguelike (grille, tour par tour, les ennemis bougent quand tu bouges), les vies supplémentaires étant juste un patch (pas forcément idéal) du fait que le jeu est un peu trop long et avec quelques problèmes d'équilibrage et quelques rares one-shots.

            D'ailleurs, la frustration du die and retry, c'est surtout pour les longs roguelikes, dans les courts ça se ressent un peu différemment, comme au tetris ou autres jeux arcade : il suffit de voir les 7DRL de cette année qui sont en général simples, courts et tentent des idées nouvelles et sont considérés, pour la plupart, comme des roguelikes malgré un ressenti différent de la frustration (même si le principe est le même) — le premier classé de cette année, Inner Life, est d'ailleurs vraiment un truc original à tester, ça m'a bien fait rire.

            Ah oui, tu brasses large je trouve :)

            J'avoue :-) Mais je sais pas, ces jeux me donnent une impression similaire que j'aime bien sur la partie combat (malgré les différences). En un sens, Wesnoth représente un peu pour moi une expérience pour réduire les parties stratégie/gestion et RPGs à un minimum, sans pour autant les faire disparaître, et puis voir quelles sont les conséquences sur un jeu autrement purement tactique : rétrospectivement, je pense que c'est ça qui m'a fait particulièrement aimer ce jeu.

            Pas de RNG qui vient mettre à mal une stratégie, la frustration vient uniquement de l'IA omnisciente vis à vis du brouillard de guerre.

            Le brouillard de guerre peut servir dans une certaine mesure à remplacer les joies du RNG et des analyses de probas. Tant qu'il y a un minimum d'inconnu et de prise de risque non-déterministe, c'est l'essentiel : l'objectif du RNG, pour moi, est souvent d'éviter d'encourager le joueur le calcul pénible de diverses approches et aussi d'éviter qu'il s'endorme sur ses lauriers ; le brouillard de guerre est une autre façon (parfois complémentaire) de faire ça.

            Le jeu a l'air pas mal, sinon, oui.

  • # Godot

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Article sympa (je ne suis plus joueur depuis des années, mais c'était sympa à lire).

    Tu cites Unity, du coup j'en profite pour placer l'excellent Godot engine, il font un super boulot, c'est libre, multi-plateformes, et c'est un vrai moteur 2D + un moteur 3D. Un des fleurons actuels du libre à mon avis.

    Et pour ceux qui ne connaissent pas, il y a jump'n'bump qui me rappelle un peu mes études :)

    • [^] # Re: Godot

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Info très pertinente merci !

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: Godot

      Posté par . Évalué à 2.

      Toi aussi tu as joué à Jump'n'bump à 4 personnes sur un même clavier ? =)

  • # ./play.it et jeux Windows

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Tout d’abord, merci beaucoup pour la référence à ./play.it dans ton article ;)
    On est vraiment faibles (c’est-à-dire nuls) en communication, alors les coups de pouce à notre visibilité dans ce style font toujours très plaisir.

    Je souhaite par contre préciser un point au sujet de ce projet : l’installation de jeux Windows n’est ni le seul but, ni même le but principal. En fait on se propose d’installer proprement (c’est-à-dire via le système de paquet) tout jeu non-libre pouvant tourner sous Linux et distribué sans DRM.

    Un aperçu rapide des technologies qui permettent de faire tourner les jeux qu’on gère actuellement :

    • Natif (soit officiellement, soit via un moteur libre communautaire) → 64 %
    • WINE → 21 %
    • DOSBox → 7 %
    • ScummVM → 3 %
    • Java → 1 %

    Ça ne fait pas 100 %, donc mes regex doivent être moisies, mais c’est suffisant je pense pour se faire une idée ;)

  • # Exact tu effleures...

    Posté par . Évalué à 2.

    Il n'y a pas eu de blocages à proprement parler sur linux. Il faut remettre le contexte ce que tu ne fais pas. Le PC n'était pas pas fait pour le jeux à la base. On était sous Amiga ou Atari avant.

    Quid des API et des cartes graphiques : Ati, Matrox, S3 Graphics, Trident, Cirrus Logic, 3dfx (avec sa voodoo), SGI, etc… Bref comment on est arrivé à OpenGL.

    Tu ne parles pas de Loki Entertainment ou le distributeur LGP (Linux Game Publishing) bref tu fais pas mal de raccourcis. Pareils sur les boites de jeux et DirectX il faut le remettre dans le contexte.

    Perso. j'ai connu un peu tout ça en tant que joueur et on avait pas mal de jeux sous linux (ce qui a changé sous win98 mais il faut aussi expliquer pourquoi).

    J'ai la plupart du temps joué sous linux à des jeux AAA à part quelques exceptions.

  • # ma vie, mon œuvre

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 02/05/19 à 06:46.

    Sous Linux, j'ai joué plus de 5h aux jeux suivants :

    • Minecraft (natif)
    • Wesnoth (natif)
    • Baldurs Gate (moteur libre GemRB)
    • Teeworld (natif)
    • Hedgewars (natif)
    • GTA San Andreas (wine)
    • Le maitre de l'olympe Zeus (wine)
    • Pharaon (wine) (beaucoup plus de 5h, les gens qui connaissent le jeu voient ce que je veux dire.)
    • Jump'n'bump (natif)
    • Skies of Arcadia Legends (jeu gamecube (voire Dreamcast) émulé via Dolphin)
    • Super Ghouls'n Ghosts (émulateur super nitendo)
    • Dungeon Crawl Stone Soup (natif, le roguelike de l'amour)
    • dwarf fortress (natif)
    • Super Meat Boy (natif)
    • The Binding of Isaac (natif)

    J'ai voulu joué à 0AD mais mon ordi rame trop. Y a en revanche pas mal de jeux Windows que j'ai dû renoncer à installer avec Wine, mais y a déjà de quoi s'amuser. =)

    • [^] # Re: ma vie, mon œuvre

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Y a en revanche pas mal de jeux Windows que j'ai dû renoncer à installer avec Wine

      Je veux bien la liste, jʼaime bien régler leur compte aux cas difficiles ;)
      (sans promesse de résultat bien sûr)

      • [^] # Re: ma vie, mon œuvre

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 03/05/19 à 10:09.

        fortnite ?

        • [^] # Re: ma vie, mon œuvre

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pour celui-ci je passe mon tour, je ne m’intéresse pas aux jeux pollués par des systèmes de DRM.
          Et tant pis si je me prive de quelques excellents jeux avec cette restriction, il en reste encore suffisamment pour m’occuper quelques vies ;)

  • # Arcade?

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour suivre un peu le jeu sous Linux et plus particulièrement le jeu libre ce qu'il manque à mon sens c'est du jeu multi typé Arcade. Des jeux où tu te marres tout de suite sans paliers d'apprentissage au commencement mais qui sont tout de même exigeants en terme de skill / reflexes et bien, mes amis c'est la perle rare.

    Je vois Teeworlds et Super Tux Kart (mais la physique des véhicules est quand même pas fun), et toute la serie des FPS qu'on connaît (OA, ACR, Uvanquished, etc) mais où sont les jeux de bastons? les jeux de voitures typés arcade, les jeux de sports, les shoot them up décents, les beat them all, les family/party games? Si j'avais un peu d'argent et du temps je me collerai à un Tux Party. Une floppée de mini jeux me semblent plus faciles à maintenir car plus propices aux différentes contributions que certains mastodontes. Qui me suit? :)

    Si vous en trouvez hésitez pas à les coller sous ce post parce que je rêve de découvrir la perle du jeu libre pour se marrer entre potes.

    • [^] # Re: Arcade?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 03/05/19 à 16:24.

      mais où sont les jeux de bastons? les jeux de voitures typés arcade, les jeux de sports, les shoot them up décents, les beat them all

      Via les émulateurs Mame ou NéoGéo (ou d'autres) on a accès à un répertoire de jeux plutôt colossale

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Arcade?

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est pour cela que j'ai bien spécifié dans le jeu libre.
        Bien sûr ça existe ailleurs mais l'intérêt à mon sens, c'est quand ceux-ci sont libres et natifs pour pouvoir les améliorer, forker enfin vous connaissez la chanson, en faire du bon vin.

    • [^] # Re: Arcade?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est pas du multi (à mon souvenir), mais c'est très arcade : Chromium B.S.U. (http://chromium-bsu.sourceforge.net/, bien antérieur au chromium que tout un chacun ici connaît).

      • [^] # Re: Arcade?

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 04/05/19 à 20:13.

        Oui c'est exactement le style de jeu dont je parle, il est très bon. C'est d'ailleurs aussi pour ça qu'on le retrouve souvent parmis les mieux notés dans les logithèques liés aux distributions. C'est fun tout de suite, très peu d'apprentissage, demande quand même du skill, parfait.

    • [^] # Re: Arcade?

      Posté par . Évalué à 4.

      Une floppée de mini jeux me semblent plus faciles à maintenir

      Erreur ! Ce n'est pas parce que les jeux sont minis que c'est plus facile, bien au contraire. Ça te fera autant de jeux à coder/tester/régler, chacun ayant ses caractéristiques propres, et donc ça va accroître la difficulté par rapport à un jeu seul.

      Quand mes étudiants me disent qu'ils vont faire un jeu avec plein de mini-jeux, je les mets en garde, mais souvent ils ne m'écoutent pas et à la fin, il n'y a même pas un seul mini-jeu. Parce que faire un jeu, même un truc simple genre casse-brique ou pong, ça demande quand même pas mal de temps, surtout si tu l'intègres dans un tout plus grand avec lequel il devra être en cohérence.

      • [^] # Re: Arcade?

        Posté par . Évalué à 1.

        Qui parle d'être seul, je me positionnais pas en tant que dev principal ni dans cette configuration d'équipe qui va voir à droite à gauche sur chaque mini jeu.

        Dans mon esprit mais je me trompe peut être c'est probablement bien plus simple d'avoir différentes équipes bien séparées les unes des autres avec les mêmes guidelines sur les technos à utiliser pour l'integration finale et un minimum de DA. En soi, une organisation fédérée.

        Du genre chacun developpe un mini jeu sur Godot et ça donne un Wario Ware like. Pour avoir utiliser Godot qui vient avec sa propre logique ça me semble bien plus réalisable qu'attaquer un gros jeu direct.

        • [^] # Re: Arcade?

          Posté par . Évalué à 3.

          Du genre chacun developpe un mini jeu sur Godot et ça donne un Wario Ware like.

          … sans aucune cohérence graphique, sonore, de contrôles ou de difficulté.
          Fort est à parier que le résultat ne sera pas harmonieux. Beaucoup de projets monolithiques galèrent déjà sur la direction artistique et le game-feel.

          Sinon en multi-local et libre, je vois le vénérable GLtron jouable jusqu'à quatre en écran splitté.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.