Journal Sortie de Replicant 6.0

24
17
mai
2017

Sommaire

C'est quoi Replicant ?

Replicant est un système d'exploitation entièrement libre, pilotes et firmwares compris. Puisqu'il y a une clair volonté de faire du 100% libre, il y a peu d'appareils supportés. De plus, pour ceux qui le sont, ils ne le sont que partiellement, en effet tous les périphériques ne marchent pas (à moins d'installer du logiciel privateur). Cette pureté éthique en fait un système que la FSF (Free Software Foundation) apprécie et que la FSFE (Free Software Foundation Europe) recommande dans sa campagne "Libérez votre Android !".

Il est basé sur Android, ou plus exactement AOSP (Android Open Source Project). Il n'est pas pour autant directement basé sur AOSP, en effet chaque version se base sur une version modifiée d'AOSP (comme CyanogenMod et LineageOS). Il va de soi qu'il ne contient pas les applications privatrices de Google (qui prennent peu à peu la place de celles libres de AOSP).

Par défaut, il n'y a donc ni Google Play Store, ni Amazon AppStore. Néanmoins, F-Droid est pré-installé. C'est un gestionnaire d'applications libre avec une interface graphique (qui sera bientôt changée). Par défaut, la seule source d'applications est celle de f-droid.org, qui ne contient que des logiciels libres ou presque (ce qui pose problème à Replicant qui souhaite respecter les recommandations pour les distributions systèmes libres de la FSF). Cependant il est possible de rajouter et créer d'autres sources, par exemple via le paquet fdroidserver de Debian.

La version 6.0

Ce 13 mars (2017), Replicant a annoncé la sortie de la version 6.0. La dernière était Replicant 4.2.0004, et la première version de cette "branche" était sortie 22 janvier 2014, ce qui faisait 3 ans sans mise à jour hormis pour la sécurité et la stabilité, mais vous pouvez faire un ou des dons via la FSF si vous souhaitez encourager le projet et que ça avance plus vite.

Comme on peut le deviner Replicant 4.2 est basé sur AOSP 4.2 et la version 6.0 sur AOSP 6.0. Replicant a donc sauté de nombreuses versions (4.3, 4.4, 5.0, et 5.1). Cela n'a rien de surprenant, avant Replicant 4.2, il y a eu la 4.0 et donc pas de 4.1, cependant le cas de l'écart de version entre Replicant 2.3 et Replicant 4.0 est différent puisque le code de la version 3 (de AOSP) n'a été rendu publique et libre qu'à la publication de la version 4.0 (qui a pour nom Ice Cream Sandwich).

Au moins depuis la version 2.3, Replicant se basait sur CyanogenMod (à ne pas confondre avec Cyanogen OS), qui était le dérivé d'AOSP en grande partie libre le plus populaire et qui supportait beaucoup de matériels (ce qui était facilité par l'acceptation de code et binaires privateurs). Fin 2016, CyanogenMod est mort et a été forké sous le nom de Lineage OS. Avant cet événement, il a été envisagé d'utiliser OmniROM à la place. Finalement c'est Lineage OS 13.0 qui a été retenu pour Replicant 6.0.

Cette nouvelle version (pour l'instant) supporte moins d'appareils que la précédente : Galaxy S2 (I9100), Galaxy S3 (I9300) et Galaxy Note 2 (N7100). Il n'y a donc pour l'instant que des appareils Samsung qui sont supportés. De plus, il y a un support partiel du Galaxy S3 4G (I9305), qui n'était supporté par aucune version précédente, mais il n'est pas encore possible de téléphoner et utiliser Internet via le réseau téléphonique avec cette version de Replicant pour cet appareil. C'est néanmoins une priorité de supporter plus d'appareils, et il est affirmé que le GTA04, le Galaxy Nexus (I9250), la Galaxy Tab 2 7.0 (P31xx), la Galaxy Tab 2 10.1 (P51xx), et le Galaxy Note 1 (N7000) seront pris en charge.

Les personnes derrière Replicant ont profité de cette mise à jour majeure pour nettoyer et enrichir le wiki.

La procédure d'installation n'a pas l'air d'avoir changé (hormis le passage de MD5 à SHA256 pour vérifier les binaires). Si vous êtes allergiques à l'anglais, j'avais fait un tutoriel en français pour expliquer comment installer Replicant 4.2 sur le Galaxy S3 (I9300) (qu'il faudra légèrement adapté). Si vous cherchez des applications et/ou services pour remplacer ceux de Google et de préférence libre, j'ai fait un article sur le sujet que je continue de mettre à jour (et auquel vous pouvez contribuer si vous savez utiliser git et GitLab).

Pas de SDK pour la version 6.0 !

Il n'y aura pas de SDK (kit de développement) pour Replicant 6.0, alors qu'il y en avait eu pour 3 versions (2.2, 4.0, et 4.2). Le SDK fournit par Google contient malheureusement des licences privatrices et incite à installer des modules complémentaires propriétaires (par exemple pour les APIs de Google), ce qui avait poussé à fourni un SDK libre. Le code du SDK est libre, il fallait donc "juste" arriver à le compiler.

Depuis quelque temps, le SDK d'Android est disponible dans Debian (via le paquet android-sdk), à partir de "Stretch" la future version 9. Cela permet apparemment de compiler certaines applications, mais il manquerait des librairies libres pour certaines (je ne compte donc pas ici celles privatrices). Le SDK fournit par Debian correspond à Android 6.0, donc à la même API que ce dernier. Puisque Debian fait de beaux paquets et a une équipe dédiée, Replicant ne fournit pas de nouvelle version du SDK et n'aura probablement plus jamais à en fournir, ce qui permet aux personnes derrière Replicant de se concentrer sur d'autres choses et évite de disperser les forces du libre. Debian est problématique si on veut proposer un système entièrement libre à des personnes pas ou peu au fait du logiciel libre, il serait donc souhaitable qu'il y ait des paquets (pour le SDK d'Android) dans des distributions 100% libres (comme Parabola GNU/Linux-libre et Trisquel GNU/Linux).

  • # « Debian est problématique » : bande de nazis !

    Posté par . Évalué à 10 (+33/-10).

    Vraiment, en 2017, « Debian est problématique si on veut proposer un système entièrement libre à des personnes pas ou peu au fait du logiciel libre » ?
    D'après le lien, Debian est problématique parce que :
    – elle propose en option des logiciels non libre
    – leurs installations est parfois documentées dans le wiki
    – et que l'installeur suggère parfois à l'utilisateur d'installer des firmwares non-libre pour que son matériel fonctionne.

    Un jour il va peut-être falloir songer à arrêter les drogues, vous ne pensez pas ?

    • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

      Posté par . Évalué à 5 (+10/-7).

      Waouu ! un point godwin dans un premier message et dans le titre en plus bravo belle performance :-D

      Sinon oui c'est vrai que Debian est beaucoup plus accessible qu'il ne l'a été même si ce n'est pas (et ne sera sûrement jamais) une distribution pour débutant.

      Je ne suis pas un politicien ! J'ai un avenir à créer, pas un passé à défendre !

      • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

        Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

        Au contraire, je pense que Debian est tout à fait adapté aux débutants, j'en fait l'expérience régulièrement au boulot. Les interfaces Gnome/KDE sont tout à fait accessible, le cycle de mise à jour et la stabilité sont très appréciés, les mises à jours de sécurité automatique également lorsque les utilisateurs viennent de Windows :) Mais je suis sûr que ceci est vrai de n'importe quelle distribution.

        Par contre, un débutant n'a pas à être administrateur de sa machine… Ça me semble du bon sens pour éviter les bétises. Lorsqu'il sera utilisateur confirmé, alors oui, il pourra être root, et faire l'administration de sa machine tout seul comme un grand. Et dans ce cas là, lancer quelques commandes dans un terminal ne devrait pas être un trop gros problème pour lui.

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

          Par contre, un débutant n'a pas à être administrateur de sa machine… Ça me semble du bon sens pour éviter les bétises. Lorsqu'il sera utilisateur confirmé, alors oui, il pourra être root, et faire l'administration de sa machine tout seul comme un grand.

          Je vois difficilement comment on peut passer du status de débutant à utilisateur confirmé sans droit root…

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          un débutant n'a pas à être administrateur de sa machine

          Ce n'est pas non plus une centrale nucléaire, c'est juste son ordi perso. Le risque est faible. Comme pour celui qui bricole son téléphone, ou qui tente de remplacer le papier peint dans ses toilettes.

          Par contre lorsque je fais de la descente de canyons, je ne laisse jamais un débutant poser la corde sur l'amarrage, ni s'encorder sans que j'y jette un œil attentif. Parce que là du coup le risque est peu fréquent mais aux conséquences un peu brutales :-)

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

          Par contre, un débutant n'a pas à être administrateur de sa machine

          Ok prenons un cas d'école un débutant devant sa Debian tout fraîchement installée (par qui d'ailleurs ?) il ouvre Firefox et veut aller sur son site favori qui utilise Flash (sisi ça existe encore) et là c'est le drame, pas de plugin !! Bon partons du principe que nous avons à faire à un débutant intelligent (pas un qui dit de suite Linux c'est de la merde ça marche sous Windows) et qui cherche sur internet comment faire. Là il trouve ouvrir synaptic et installer le plugin Flash.
          Question : il ouvre comment synaptic sans le mot de passe root ?

          Sans rire, à force de passer des milliers d'heures par jours derrière nos écrans un grande majorité d'entre nous à oublié ce qu'était un débutant ou même un utilisateur lambda qui s'en fou de l'informatique (même si il est sensible aux questions de liberté) du coup on part du principe qu'ouvrir un terminal et entrer une commande est aussi simple que se gratter le coude, et bien non, je m'en rend compte quand je fais des lan avec des potes non informaticiens.
          Pour utiliser Debian tous les jours depuis plus de 7 ans je persiste à dire que par défaut il y a toujours un nombre important d'énormes obstacles à franchir (un linuxien dirais 3 commandes à entrer) pour un débutant qui peuvent rebuter et qui rebutent, sinon pourquoi Ubuntu aurait il une telle côte ? et même dans ce cas je connais pas mal de gens qui malgré que tout soit prémâche éprouvent tout de même des difficultés et demande de l'aide ou laisse tomber et repassent à windows.

          Je ne suis pas un politicien ! J'ai un avenir à créer, pas un passé à défendre !

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

            Voici pourquoi selon moi un débutant ne devrait pas être administrateur de sa machine, sous n'importe quel système:
            – par définition, un débutant ne maîtrise pas bien ce qu'il fait. Il va donc tâtonner, essayer des choses vues sur internet par forcément adaptées…
            – un débutant n'a pas non plus de culture de la sécurité. Il n'aura donc pas forcément les bons réflexes pour garder un système propre et non vérolé.

            En étant simple utilisateur, l'utilisateur pourra se faire la main en douceur, prendre les habitudes du système et améliorer sa connaissance de l'outils sans pour autant tout casser. Au pire, son administrateur pourra l'aider en cas de soucis et le conseiller sur les bonnes pratiques et les outils à maîtriser. Et oui, je considère que le rôle de l'administrateur est autant un rôle technique que humain, de formateur.
            En étant root, il n'y a plus de limite : l'impact d'une erreur pourra donc être très grand. Et là, il n'aura plus d'administrateur bienveillant pour l'aider. Comme tu le dis toi-même, faire l'administration de sa machine est une corvée pour beaucoup de monde, moi y compris. Donner le maximum de droit à des gens qui n'ont ni l'envie ni les compétences de le faire n'est pas une très bonne idée.
            La personne installe un vlc vérolé, téléchargé sur un site obscur parce qu'elle ne connait par les dépôts ? Et bien on va tous profiter de ses spam, virus et autres joyeuseté ! Ah, sur tel site, avec un flash non mis à jour il s'est choppé un cryptolocker ? Quel dommage !

            Après je suis tout à fait conscient qu'un utilisateur débutant n'a pas forcément d'admin bienveillant sous la main malheureusement. Mais je persiste à penser que le fait d'avoir des novices administrateurs de machines est une des raisons majeures pour créer aussi facilement des armées de botnet…

            Pour nuancer mon propos, je suis Admin système… En perso comme en pro, j'ai pu remarquer que cette méthode fonctionnait très bien, autant pour des gens qui découvrent totalement l'informatique, que pour des gens qui font le passage Windows -> Linux.
            J'ai vu au contraire bien des gens être totalement démuni, parce qu'obligé de faire l'administration de leur machine sans en avoir ni l'envie ni les compétences, jusqu'à les dégouter de l'informatique.

            • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

              Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 19/05/17 à 02:44.

              En étant simple utilisateur, l'utilisateur pourra se faire la main en douceur, prendre les habitudes du système et améliorer sa connaissance de l'outils sans pour autant tout casser.

              C'est précisément la question de Gérald plus haut, tu t'entraines comment à l'adminsys sans faire d'adminsys (puisque comme t'es débutant on t'a donné le droit de rien pour ne rien casser) ?

              Ou alors on imagine un débutant avec des trucs stateless avec de l'adminsys immutable avec du NixOS mais on se lance dans des trucs…

              • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                Il me semble que l'utilisateur sous Linux peut faire quand même beaucoup de chose !

                D'une par il peut apprendre comment fonctionne sont système: comprendre la logique du système de fichier, la ligne de commande (même rudimentaire), comprendre le système de gestion de paquet, trouver les bonnes sources d'information sur internet. Il peut également utiliser et comprendre le système de sauvegarde qu'aura mis en place sont administrateur…

                Ensuite il peut tout à fait compiler et installer des programmes dans son /home s'il en a envie, c'est une façon d'augmenter ses compétences. De même, il peut faire des tests grandeur nature avec docker ou une machine virtuelle.

                Enfin l'administrateur peut lui donner des droits progressivement. Typiquement au taf certains ont juste le droit de lancer apt install un-soft, mais pas de passer de Debian stable à testing, de tripatouiller l'authentification LDAP de la machine ou le paramétrage de la sauvegarde.

                Encore une fois, je suis tout à fait conscient qu'administrateur système est un métier… et que malheureusement à la maison il n'est pas toujours facile pour le débutant de trouver un admin bienveillant.

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

            sinon pourquoi Ubuntu aurait il une telle côte ?

            pour le coup, c'est une cote, sans le circonflexe

            concernant ubuntu, quelqu'un m'a dit que c'était un mot africain signifiant « j'ai pas réussi à installer Debian »

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-2).

            sinon pourquoi Ubuntu aurait il une telle côte ?

            C'est surtout du marketing.
            ayant commencé avec ubuntu, on est étonné quand on se rend compte qu'on a pas grand chose à apprendre de plus pour installer puis utiliser une debian.
            Et aussi parce qu'il y a moins de choses à configurer, ce qui est appréciable.

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par . Évalué à 0 (+1/-2).

            nous avons à faire à un débutant intelligent… et qui cherche sur internet… et installer le plugin Flash

            Permets-moi de rebondir la dessus car, je n’ai jamais vu un débutant intelligent,
            la plus par des débutants (a qui j’ai eu a faire) même après leur avoir expliqué qu’il faut ouvrir synaptics pour installer un paquet, trouve le moyen de le télécharger sur le net (01net) et de l’installer comme ci il se trouvait sur Windows (double clic) et comme ça ne fonctionne pas, vous explique que c’est trop compliquer (c’est de la merde) a utilisé.

            il ouvre comment synaptic sans le mot de passe root ?

            Il appelle son administrateur qui viendra superviser l’installation du logiciel ou autre et s’assurer qu’il a bien tous compris sur l’utilisation de synaptics.

            un grande majorité d'entre nous à oublié ce qu'était un débutant ou même un utilisateur lambda qui s'en fou de l'informatique… demande de l'aide ou laisse tomber et repassent à windows.

            Alors la, on ne peut rien faire pour eux,
            ils peuvent reste sur Windows, ça te permet de gagner beaucoup d’argent sur leurs dos quand tu les dépanne.

            Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      La FSF aurait du supporter Firefox OS, c'était le seul OS qui avait une chance de percer.

    • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

      Posté par (page perso) . Évalué à -7 (+0/-8).

      Debian est problématique si on veut proposer un système entièrement libre à des personnes pas ou peu au fait du logiciel libre

      Comme la FSF, je suis d'avis qu'il est problématique que le projet propose du logiciel privateur, ce qui peut tenter certains à compromettre leur liberté. De la même manière, des vegans (notamment des anti-spécistes) trouvent problématique de recommander des restaurants qui proposent au moins un plat vegan mais proposent également au moins un plat issu de l'exploitation des animaux. Pas de tentation, pas de risque, et pas d'encouragement de personnes qui font des actes que l'on ne trouve pas éthique.

      • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

        Posté par . Évalué à 10 (+17/-4).

        bien dit !
        A bas la liberté de choix et de conscience !
        Pour ne pas vous laisser tenter, nous choisirons ce à quoi vous aurez accès !
        Non à la responsabilisation des individus !

        Puisqu'on vous dit que c'est ça qui est bien et le reste c'est le mal, faites nous confiance on est les gentils !

        Et surtout n'oubliez pas de finir toutes vos propositions par un point d'exclamation sinon vous serez tentés de poser des questions !

      • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

        Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

        Comme la FSF, je suis d'avis qu'il est problématique que le projet propose du logiciel privateur, ce qui peut tenter certains à compromettre leur liberté.

        99% du temps le firmware des composants du PC est non-libre (carte mère, supports de stockage de masse, contrôleurs, …), et/ou c'est un CPU Intel avec donc du microcode non-libre affublé d'un second processeur totalement caché du point de vue du système d'exploitation, je veux parler du fameux "Intel Managment Engine".

        J'veux dire, on a un nid à rootkits démontré comme étant vulnérable et absolument hyper dangereux sur des millers d'ordinateurs rien qu'avec ce fameux Intel Managment Engine, et la FSF tape sur Debian ?!

        Bonjour les priorités de merde !

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-1).

          La FSF explique les différents qu'elle a avec Debian, de là à considérer qu'elle "tape sur Debian"… Pour ce qui est des priorités de la FSF : https://www.fsf.org/campaigns/priority-projects/

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par . Évalué à 2 (+3/-1).

          Bha, c'est la Free Software Foundation non ? Pas la Free Hardware Foundation :-)

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-1).

            J'imagine que c'était un demi-troll, mais on ne sait jamais et une piqûre de rappel ne fait pas de mal.

            • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

              Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

              et pourtant la FSF incite a utiliser des CPUs intel en développant pour x86, alors les 2 poids 2 mesures d'intégriste, ca va 5 minutes.

              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

                Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-2).

                Comme je l'ai rappelé la FSF est contre Intel ME. Il y a des processeurs x86 sans Intel ME, par exemple dans les Lenovo X60 et X200 que l'ancien Gluglug (maintenant Ministry of Freedom) reconditionnait et que la FSF avait certifié, donc ce type de processeurs n'est pas nécessairement mauvais pour le logiciel libre. De plus, supporter des logiciels libres sur du matériel avec des plans non libres ou un système d'exploitation privateur (GNU Emacs marche par exemple sur Windows) permet de faciliter une potentielle transition. La FSF trouve Debian problématique, ce qui ne signifie pas qu'elle est contre, elle a d'ailleurs fait une coopération avec Debian sur h-node.

                • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

                  Posté par . Évalué à 3 (+3/-2).

                  Bon, écoute, tu fais toutes les pirouettes intellectuelles que tu veux pour corriger la dissonance cognitive, ca m'en touche une sans faire bouger l'autre.
                  Le fait est que la FSF est incohérente, comme toutes les organization intégristes pour être tout a fait honnête.

                  donc ce type de processeurs n'est pas nécessairement mauvais pour le logiciel libre

                  Tout comme distribuer du logiciel non libre sur un depot séparé n'est pas nécessairement mauvais pour le logiciel libre.
                  Bref, ya toujours une bonne excuse pour justifier son manque de pureté. Le problème, c'est quand ton fond de commerce c'est l'intégrisme, ben ca mene a ce genre de choses ridicules: clamer qu'une distribution est problématique, quand on fait soi meme grosso modo la meme chose.

                  Bref, l'intégrisme, c'est de la merde, rien de nouveau sous le soleil.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

      • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

        Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

        Je suis d'un avis totalement opposé : que la FSF jette l'opprobe sur les autres projets libre, au seul motif qu'ils proposent une simple cohabitation avec le monde non-libre utra majoritaire est contre-productif : non seulement ça divise la communauté libre sur des clopinettes, mais en plus ça met un doute chez l'utilisateur néophyte :

        Prenons un Kevin lambda, qui veut découvrir Linux. Il tombe sur le site de la FSF, va aller voir les recommandations. Et là paf ! Dans de nombreux cas il se trouvera avec un PC qui ne fonctionnera pas bien (et oui, les cartes graphiques Nvidia ou AMD sans éléments non-libre, c'est pas facile…). À ce moment la réaction de rejet est très probable… ce qui est dommage, puisque des solutions existent à ses problèmes, si on arrête d'écouter les fanatiques de la pureté libriste.

        Ensuite, je persiste, il faut être sacrément drogué pour ne pas voir que l'immense majorité des libristes ne suivent pas les recommandations de la FSF, puisqu'elle bannit les distributions les plus utilisé par exemple. Nous sommes donc face à une organisation qui prêche dans le désert, qui n'est même pas écouté par les libristes… J'aurais tendance à trouver ça nettement plus problématique que la position de Debian. Cette position de la FSF participe-t-elle par exemple au fait que les licences type MIT/BSD sont largement préférées à des licences type GPL sur github ?
        Titre de l'image

        Mais finalement je m'aperçois que ce débat est peut-être plus large : La recherche d'une quelconque pureté peut-elle se faire de manière tolérante et pacifiste ? Pour atteindre la pureté, il faut nécessairement supprimer l'impur…
        Ton exemple Vegan le montre tout à fait : le but n'est pas de promouvoir une idéologie, mais d'en effacer une autre : celle de trouver normal et sain de manger de la viande.
        Supprimer totalement l'impur, est-ce finalement souhaitable ? L'éco-système qui nous entoure répond négativement, par exemple lors des tentatives de suppression totale des nuisibles…

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+3/-3).

          la FSF jette l'opprobe sur les autres projets libre, au seul motif qu'ils proposent une simple cohabitation avec le monde non-libre utra majoritaire est contre-productif : non seulement ça divise la communauté libre sur des clopinettes

          Le but de la FSF est le respect des libertés des gens dans le monde numérique. Pour elle, l'abolition du logiciel privateur est une condition nécessaire mais pas suffisante (vie privée, neutralité d'Internet, et peut être d'autres choses). Quelque chose qui va contre le but premier (dont découle tous les autres) de la FSF n'est pour elle pas une clopinette, même si cette chose fait parti d'un projet plus grand qui va grandement dans la direction qu'elle souhaite.
          Pour ce qui est de la FSF et Debian, malgré l'écart idéologique (bien moins grand qu'avec beaucoup d'autres), il y a une coopération volontaire (des 2 côtés) sur h-node. https://www.fsf.org/news/fsf-and-debian-join-forces-to-help-free-software-users-find-the-hardware-they-need
          D'une manière générale, la FSF accepte une certaine forme de cohabitation. Je pense par exemple à la LGPL et les licences sans copyleft (qui peuvent être utilisés dans du logiciel privateur) et le support pour Windows et macOS de certains logiciels du projet GNU.

          À ce moment la réaction de rejet est très probable… ce qui est dommage, puisque des solutions existent à ses problèmes, si on arrête d'écouter les fanatiques de la pureté libriste.

          Il y a une différence entre prôner une idéologique et l'intégrisme, et ne pas envisager des solutions intermédiaires. On peut très bien recommander avant tout Trisquel, mais dire que Ubuntu est déjà bien moins pire que Windows et macOS si la transition est trop brutale.

          Cette position de la FSF participe-t-elle par exemple au fait que les licences type MIT/BSD sont largement préférées à des licences type GPL sur github ?

          Probablement, puisque l'idéologie de la FSF amène à préférer d'autres forges logicielles que GitHub.
          https://www.gnu.org/software/repo-criteria-evaluation.fr.html
          Où ou comment as tu obtenu ce graphique ?

          il faut être sacrément drogué pour ne pas voir que l'immense majorité des libristes ne suivent pas les recommandations de la FSF

          Où l'ai je affirmé ou laissé penser ?
          Pour ce qui est des "libristes", je pense qu'il faudrait adopter une définition claire si on voulait continuer un débat sur ce point. Contribuer au logiciel libre ne fait pas pour moi quelqu'un un libriste, et nier les différences idéologiques ne me parait pas une bonne chose. Selon moi, il y aurait par exemple là à faire des distinctions entre au moins 2 groupes qui se recouvrent partiellement : les gens en faveur de l'open-source et ceux en faveur du logiciel libre.

          La recherche d'une quelconque pureté peut-elle se faire de manière tolérante et pacifiste ? Pour atteindre la pureté, il faut nécessairement supprimer l'impur…

          La tolérance des gens qui pratiquent le patriarcat et/ou l'homophobie ? La tolérance des humains envers les animaux ? La tolérance des informaticien·ne·s et personnes qui ont les moyens de se payer leurs services envers les utilisateurs et utilisatrices des programmes privateurs ?
          La royauté a été supprimé en France, j'en suis très content (et la mort de la famille royale n'était pas pour cela nécessaire). Pourtant, à l'époque, même parmi le "tiers état", il n'y en a que supprimer cette "impureté" devait juger intélorable, et il y en a encore (comme l'Action française).

          Ton exemple Vegan le montre tout à fait : le but n'est pas de promouvoir une idéologie, mais d'en effacer une autre : celle de trouver normal et sain de manger de la viande.

          C'est une idéologie. Le veganisme n'a pas pour but de supprimer l'idéologie selon laquelle l'exploitation des animaux est acceptable. De même, l'idéologie de la FSF ne vise pas à supprimer l'idéologie selon laquelle il est acceptable que des tiers est le contrôle d'outils informatiques logiciels. Le véganisme et le librisme intégriste visent à éliminer le plus possible dans la pratique l'exploitation des animaux pour le premier et le logiciel privateur pour le second.

          Supprimer totalement l'impur, est-ce finalement souhaitable ? L'éco-système qui nous entoure répond négativement, par exemple lors des tentatives de suppression totale des nuisibles…

          Je ne suis pas sur de bien comprendre. J'ai l'impression que tu sous-entends que parce que certaines personnes (qu'elles soient majoritaires ou non) sont contre l'abolition de quelque chose, alors il ne faut pas viser l'abolition. Ce genre de raisonnement mène à la conclusion qu'il n'aurait pas fallu abolir l'esclavage, sous prétexte que certains était pour et à une époque ils étaient même majoritaires parmi celles et ceux que le système considérait comme légitimes à s'exprimer et décider.

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par . Évalué à 7 (+6/-1).

            Le but de la FSF est le respect des libertés des gens dans le monde numérique.

            Site FSF:

            Arch GNU/Linux, Gentoo GNU/Linux, Mandriva GNU/Linux, Mint GNU/Linux, Red Hat GNU/Linux, SUSE GNU/Linux Enterprise, Ubuntu GNU/Linux, …

            Moi j'aimerais bien que la FSF commence par respecter la liberté des distributions de ne pas s'accoler un préfixe "GNU/". Ne serait-ce que parce les trademarks c'est pas pour les chiens, et poutre paille toussa.

            • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-2).

              Bah, pour certains il semble impossible de taper « Linux » sans taper « GNU/ » devant. C'est ainsi que j'ai vu passer au gré de mes lectures (sérieusement mais par manque de relecture je pense) un « noyau GNU/Linux » et un « Android est une distribution GNU/Linux ». Mais ça reste heureusement rare :D

              Pour en revenir à la FSF, de mon point de vue ce sont des intégristes et comme tout intégrisme quel qu'il soit, je pense qu'il fait du tord à la cause d'origine. Je reste que persuadé que (et là encore quelle que soit la cause) on convainc bien mieux les gens en les amenant progressivement à adopter une idée qu'en les braquant complètement en leur présentant une version extrémiste de l'idée. Ailleurs dans les commentaires il y avait une phrase du genre « mais c'est normal, pour avoir 1 tu demandes 100 ». Je ne suis pas d'accord avec ce mode de « négociation », et il semblerait qu'il fonctionne de moins en moins, parce que c'est ultra conflictuel et que de plus en plus, personne ne lâche plus rien et donc au lieu de 1 tu restes avec 0. Ça me fait penser dans le mode de raisonnement aux syndicats ; on a vu aux dernières élections syndicales que les syndicats « durs » (qui sont adeptes de ce mode de fonctionnement) perdent du terrain face aux négociateurs.

              Cela dit j'ai l'impression que les « durs » sont nécessaires pour lancer un mouvement.

              La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

              • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                on convainc bien mieux les gens en les amenant progressivement à adopter une idée qu'en les braquant complètement en leur présentant une version extrémiste de l'idée

                le discours de la FSF n'a pas forcément à être copié/collé par ceux se revendiquant libristes non plus. Pour prendre un parallèle qui ne me satisfait pas complètement :

                • Le pape n'a pas à promouvoir le préservatif, vu qu'il n'y a pas de relation avant le mariage (ce qui donne le temps de faire les tests utiles)
                • les évêques pourraient adoucir / retranscrire la position
                • les prêtres (de terrain par nature) peuvent adapter la position

                Bon, au moins le pape François a le mérite d'appliquer le principe de réalité et circonstancier le propos (pour ceux qui ont suivi :D, mais ne me lancez pas sur Panzer svp :p).

                À un moment, il y a une échelle a avoir en tête : tout n'est pas complètement parfait, bin tu essaies de pointer les axes d'amélioration restants et tu mets en avant le moins pire en indiquant qu'il lui reste du chemin à parcourir. Ce n'est pas être intégriste, c'est plutôt tenter de rester cohérent dans une situation pourrie par les acteurs en présence àmha.
                Pour les personnes souhaitant s'impliquer, il me semble important de garder le sens critique (du point de vue positif du terme) et là le pragmatisme peut aider en retranscrivant / interprétant un discours ferme (mais cohérent) qui présente des limites évidentes actuellement mais pourrait évoluer dans le bon sens (oui, bienvenue dans le monde des bisounours…). Cette position permet de maintenir la cible à atteindre et garder une ligne directrice, en traitant un point après l'autre sans infléchir la position : cela montre le chemin restant à parcourir, on va dire. Bon, je ne donne que des pistes d'interprétation, faites votre propre tambouille.
                Par exemple, chez Mageia, pour éviter le choix entre Mageia Linux et Mageia GNU/Linux, il a été plus simple d'appeler la distribution « Mageia », sans le Linux, pour prêcher pour ma paroisse ;-)

                Cela dit j'ai l'impression que les « durs » sont nécessaires pour lancer un mouvement.

                àmha, oui : si personne ne tient la position, à qui se référer ? Quelle cible choisir ? Quelle crédibilité garder sur les sujets déjà acquis et ceux restant à traiter ?

                • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

                  Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                  Par exemple, chez Mageia, pour éviter le choix entre Mageia Linux et Mageia GNU/Linux, il a été plus simple d'appeler la distribution « Mageia », sans le Linux, pour prêcher pour ma paroisse ;-)

                  Ça n'empêche pas la FSF de faire référence à Ubuntu par "Ubuntu GNU/Linux". Apparemment, éclipser totalement ses origines auprès du grand public est tout autant un sacrilège pour la FSF quand on est une distribution populaire.

          • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

            Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

            https://github.com/blog/1964-open-source-license-usage-on-github-com
            il semblerait que 80% des projet n'ont pas de licence
            avec pour aide pour choisir une licence ça
            https://choosealicense.com/

      • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

        Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+9/-2).

        il est problématique que le projet propose du logiciel privateur

        Ah oui carrément, ils permettent de le faire, quelle bande d'enfoirés.
        C'est un peu comme la télé en fait, tu peux décider de regarder des trucs nuls. Preuve que la télé c'est Satan.

        Alors que par exemple en Corée du Nord on t'évite tout un tas de choses négatives. Bon ok il y a des inconvénients, mais globalement ils ne souffrent pas de la mauvaise bouffe de Mc Do ni de problèmes de chômage.

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-2).

          Ah oui carrément, ils permettent de le faire, quelle bande d'enfoirés.

          Je ne suis pas pour empêcher techniquement d'installer du logiciel privateur et la FSF non plus. Pour ce qui est de l'aspect législatif, c'est une autre histoire.
          Debian facilite l'installation de logiciels privateurs avec des paquets et des dépôts. Il rend donc plus facile de tomber dans la tentation d'utiliser du logiciel privateur. Je trouve cela problématique, comme la FSF. Je ne juge pas pour autant que c'est une "bande d'enfoirés", j'utilise d'ailleurs cette distribution, et j'ai évoqué des paquets Debian dans l'article (et le projet Replicant l'a également fait).

          C'est un peu comme la télé en fait, tu peux décider de regarder des trucs nuls. Preuve que la télé c'est Satan.

          Il y a une différence entre ce qui est médiocre et ce que l'on juge non éthique. Satan, c'est pas Hitler, mais on était proche du Godwin.

          Alors que par exemple en Corée du Nord on t'évite tout un tas de choses négatives.

          Je suis pour le logiciel libre et la démocratie (ainsi que d'autres choses mais c'est une autre histoire), pas pour la tyrannie.

      • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

        De la même manière, des vegans (notamment des anti-spécistes) trouvent problématique de recommander des restaurants qui proposent au moins un plat vegan mais proposent également au moins un plat issu de l'exploitation des animaux. Pas de tentation, pas de risque, et pas d'encouragement de personnes qui font des actes que l'on ne trouve pas éthique.

        De la même manière, des religieux fondamentalistes (notamment des chépasquoi faut pas déconner) trouvent problématique de cacher ses cheveux quand on est une femme mais de montrer également ses chevilles en ne portant pas une Burqa. Pas de tentation, pas de risque, et pas d'encouragement de personnes qui font des actes que l'on ne trouve pas éthique.

        • [^] # Re: « Debian est problématique » : bande de nazis !

          Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+1/-3).

          Ne pas donner de tentation aux autres, c'est une chose. Imposer son modèle de pensé ou une partie de celui à une tierce partie, c'est autre chose.
          De plus, toute société a ses interdits, moraux ou légaux. Par exemple, un patron qui vire ses employés alors qu'il fait du bénéfice, c'est pour beaucoup jugé moralement mauvais, mais accepté légalement, par contre s'en prendre physiquement à l'oppresseur (qui enlève le salaire sur-lequel l'individu s'appuie pour sa reproduction matérielle) ou un de ses sbires est illégal pour tenter d'éviter la tentation, et l'ordre dominant le fait clairement sentir aux rares moments où cet interdit est enfreint. https://blog.mondediplo.net/2015-10-09-Le-parti-de-la-liquette
          Une société sans interdit pour certaines tentations me parait à la fois utopique (liberté totale) et distopique (la loi du plus fort qui en réalité élimine l'hypothèse utopique si les puissances d'agir ne sont pas égales). Les interdits sont imposés par la force brute, par par l'amour, par la pression sociale, ou d'autres moyens, qui toujours usent d'affects joyeux ou tristes. Certains de ses moyens sont violents (physiquement ou symboliquement) et d'autres pas. Mais peu importe le moyen ou les moyens pour un interdit, ils doivent être pensés et discuter par les individus, puis décidés démocratiquement, pas tyranniquement (donc dans un sens les moyens ont une importance, j'insinue là qu'il faut comprendre mon "peu importe" dans un sens précis).

  • # Activités

    Posté par . Évalué à 4 (+6/-4).

    Ils ne doivent pas crouler sous les bug reports vu le peu de devices supportés (et comment ils sont supportés). Le téléphone qui peut pas téléphoner, c'est quand même pas très utile.

    • [^] # Re: Activités

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+7/-4).

      Bonne nouvelle, c'est du logiciel libre, tu peux aider !
      Pour ce qui est de la téléphonie qui ne marche pas, ce n'est vrai que pour un modèle et qui n'était supporté par aucune version précédente de Replicant. De plus, ce sont des ordinateurs, la partie téléphonique est un périphérique, et on en ressent pas tous et toutes le besoin.

  • # 4 modèles

    Posté par . Évalué à 0 (+1/-1).

    je suis tellement déçu, je me dis putain ça a l'air trop bien je vais sur le site
    résultat il y a 4 modèles de téléphones compatibles

    projet a surveiller si ils s'ouvrent a plus de téléphones.

  • # f-droid

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-0).

    Par défaut, la seule source d'applications est celle de f-droid.org, qui ne contient que des logiciels libres ou presque (ce qui pose problème à Replicant qui souhaite respecter les recommandations pour les distributions systèmes libres de la FSF).

    J'ai jeté un œil au lien, je trouve très bien que le dépôt donne les informations à propos de la licence des logiciels, de leur utilisation de services externes, etc. Il faudrait que les distributions Linux prennent exemple là dessus, qu'on sache ce qu'on installe.

  • # Replicant, les pilotes et le noyau

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    Il est dit que Replicant utilise des pilotes libres. Est-ce qu'il y a une chance qu'ils soient directement intégré dans le noyau, et donc réutilisable directement par les distributions Linux classique ?

    • [^] # Re: Replicant, les pilotes et le noyau

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Pour s'éviter de redistribuer des pilotes grâce à la GPLv2 du noyau, Google a créé un moyen au-dessus du noyau de faire des pilotes (qu'a repris B2G (Boot2Gecko)). Il y a probablement des pilotes qui reposent sur cette interface qui ne fait pas partie du noyau, ils faudraient donc les adapter pour les intégrer au noyau.
      De plus, Android utilise un noyau Linux modifié. Il faudrait donc peut être intégrer des modifications pour faciliter le portage. http://elinux.org/Android_Mainlining_Project

      • [^] # Re: Replicant, les pilotes et le noyau

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Pour s'éviter de redistribuer des pilotes grâce à la GPLv2 du noyau, Google a créé un moyen au-dessus du noyau de faire des pilotes (qu'a repris B2G (Boot2Gecko)). Il y a probablement des pilotes qui reposent sur cette interface qui ne fait pas partie du noyau, ils faudraient donc les adapter pour les intégrer au noyau.

        Sans oublier les gros patchs publics des constructeurs mais assez sales pour ne pas être faciles à intégrer dans le noyau officiel.
        Ce n'est vraiment pas une tâche facile.

        • [^] # Re: Replicant, les pilotes et le noyau

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Sans oublier les gros patchs publics des constructeurs mais assez sales pour ne pas être faciles à intégrer dans le noyau officiel.

          oui, alors ça… /o\ je préfère ne rien dire, mais en bon adepte de la prétérition, je garde toujours en tête de ne pas prendre pour de la malveillance ce qui est peut-être dû à une méconnaissance (pour ne pas dire incompétence)

          Ce n'est vraiment pas une tâche facile.

          clairement. Ce pour quoi j'ai beaucoup d'attentes du projet Halium pour aussi permettre aux constructeurs de se coordonner (et google d'aider à finaliser des bonnes pratiques).

          spa gagné si google se détache de Linux (le passage envisagé d'Android à ChromeOS le conserverait encore) ou que certaines personnes continuent de confondre Linux et une distribution Linux, par exemple http://www.linuxquestions.org/questions/linux-mobile-81/fully-replacing-android-with-arm-linux-4175471149/ bah il y a de tout on va dire ;-) (de l'intérêt de parler d'une distribution GNU/Linux comme plus haut, si je voulais troller :p)

          • [^] # Re: Replicant, les pilotes et le noyau

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

            oui, alors ça… /o\ je préfère ne rien dire, mais en bon adepte de la prétérition, je garde toujours en tête de ne pas prendre pour de la malveillance ce qui est peut-être dû à une méconnaissance (pour ne pas dire incompétence)

            Je n'ai jamais dit que c'était de la malveillance, mais uniquement que c'est un frein. Vu la qualité des correctifs qu'il doivent maintenir un peu quand même) cela ressemble clairement à un manque de compétences et de temps / budget.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.