Journal L'éolien ça craint ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
-1
24
nov.
2006
Cher journal,

Ce jour est un jour que j'attendais depuis longtemps.

Ce soir, sur France 5, était diffusé l'émission "C dans l'air" intitulée "Éoliennes, du vent ?".

Quelle joie d'enfin voir des arguments pour, mais surtout contre l'éolien. Les extrémistes écologistes avaient réussi à sacraliser les éoliennes au point que critiquer leur utilisation faisait de nous des méchants pollueurs, des pro-nucléaires,...

Enfin, on ose avancer le fait que mettre en place trop d'éoliennes sur un système électrique ajoute de l'entropie qui ne peut être stabilisé que par des sources d'énergie flexibles telles les barrages électriques ou les centrales au gaz ou au charbon. Pour les barrages, à moins de faire comme en Chine et de noyer des régions, en France on ne peut plus. Le nucléaire moderne n'est pas assez flexible pour compenser les variations rapides d'énergie entrainés par l'éolien. Ceci veut dire que plus on mettra des éoliennes, plus il faudra des centrales à charbon et au gaz. En France en tout cas car contrairement à nos voisins, nous produisons très peu de CO2 car nous avons peu de centrales gaz/charbon. Eux peuvent se permettre de mettre des éoliennes pour remplacer des centrales gaz / charbon car ils ont suffisamment de flexibilité mais en France on a pas besoin d'autant de flexibilité. Ajouter des éoliennes va nous contraindre à avoir plus de flexibilité et donc de produire plus de CO2.

Les éoliennes sont peut-être même en partie responsable de la grosse coupure de courant que l'on a eu il y a quelques jours car elles auraient déstabilisées les flux électriques sur le réseau européen.

Certains des intervenants de l'émission indiquaient que mettre de l'argent dans l'éolien c'est mettre moins de moyen dans la recherche d'énergie renouvelables stables (hydrolienne,...) ou dans des politiques de réduction d'énergie.

A noter qu'il est toujours vendredi : le troll est ouvert (ou rouge pour les daltoniens), lâchez-vous \o/

Ce journal est dédicacé à garcimore
  • # Garcimore ?

    Posté par . Évalué à -4.

    Qu'est ce qu'il a Garcimore ? Il est clamsé ?
    • [^] # Re: Garcimore ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      [:totoz] !

      Tu es effrayant ! Qu'est ce que tu fous à cette heure sur mon journal ? Tu as une vie pourtant. Tu n'es pas un geek associal comme moi :)

      Sinon, je n'ai fait que répondre à la requête de garcimore. Extrait de la tribune :
      23:06:19 Shift > éoliennes puxorent
      23:16:39 garcimore > 23:06:19 fait un journal

      (Eh oh ! Je t'ai vu me moinsser toi là-bas ! Réponds à mes arguments si t'es une moule !)

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Mouais...

    Posté par . Évalué à 8.

    Tu ne manques pas d'air, à critiquer l'éolien et dire que c'est du vent.
    Tu ne serais pas du genre J2EE Lead architect qui brasse du vent et nous pompe l'air ?
    Et puis tu fais dans le troll lourd alors qu'ici on a plus l'habitude de discussions qui volent haut, qui abordent des sujets aériens.
    Allez, bon vent !
    • [^] # Re: Mouais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      C'est clair que si on mettait des éoliennes pendant les réunions, on pourrait alimenter tout Paris \o/

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Mouais...

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Et preum's \o/

        Grillai le chauvounet !

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Mon scoop

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les éoliennes, ça n'existe tout simplement pas! Ce sont, en fait, de gigantesques ventilateurs installés par les méchants américains pour changer la météo et nous pomper l'air.

    La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

    • [^] # Re: Mon scoop

      Posté par . Évalué à 0.

      Sérieusement, il semblerait que les éoliennes aient la possibilité d'être alimentées pour continuer à tourner même en l'absence de vent, ceci afin d'éviter d'infliger à l'usager le spectacle d'éoliennes immobiles et donc inutiles... (source un agent EDF).
      • [^] # Re: Mon scoop

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        N'importe quoi. Les eoliennes tournent toutes a la meme vitesse qui est calee sur la frequence du reseau EDF.

        Quand il y a du vent, ca pousse sur les pales qui ont tendence a aller plus vite, ce qui produit du courant: l'eolienne fonctionne en generatrice. Quand il y en a pas assez, les pales tournent encore, mais l'eolienne consomme de l'energie: elle fonctionne en moteur. Mais c'est pas pour faire joli; ils les coupent si ca sert vraiment a rien, mais ca prend du temps.

        http://l-lang.org/ - Conception du langage L

        • [^] # Re: Mon scoop

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Les eoliennes tournent toutes a la meme vitesse qui est calee sur la frequence du reseau EDF.

          La fréquence du réseau européen. ;-)

          On est tous dans la même barque.
        • [^] # Re: Mon scoop

          Posté par . Évalué à 4.

          Rah ouais hé, faut pas faire s'arrêter de tourner les éoliennes sinon la terre elle s'arrête de tourner aussi, non?!?
        • [^] # Re: Mon scoop

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Y aurait pas moyen d'adapter une boite de vitesses automatique pour s'adapter à la vitesse du vent ?
          Au passage ça serait une reconversion tellement fructueuse en termes d'image pour les équipementiers automobiles !
          • [^] # Re: Mon scoop

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            C'est déjà le cas : Je crois qu'il y a des coupleurs hydrostatiques. Enfin, je ne sais plus quelle technologie de couplage est utilisée, mais comme l'alternateur est "accroché" aux 50 Hz du réseau, il tourne à vitesse constante (un sous-multiple de 3000 tr/min). Or, les pales, elles, tournent à une vitesse plus ou moins proportionnelle à la force du vent ! Il faut donc, quel que soit le moyen, faire le lien entre vitesse du vent variable, et "vitesse" du réseau constante.

            Pistes : Angle de pales variables, variateur mécanique ou hydrostatique (ce dernier étant probable), convertisseur alternatif/alternatif, etc...

            Si les concepteurs sont des gruiks, ils peuvent même mettre un moteur asynchrone, car quand sa vitesse dépasse la vitesse du réseau, plus on force dessus, plus il produit (mais c'est vraiment porc, car s'il ne reste plus que cete éolienne sur une branche du réseau, rien ne se passera, elle ne pourra jamais produire seule).

            Ceci dit, je pense que l'on peut même se passer de variateur, mais on rique de perdre trop d'énergie quand le vent est faible. Je ne parle même pas quand le vent est trop fort... Cela expliquerait que la plupart des éoliennes arrêtent de tourner dans ces deux cas ?
            • [^] # Re: Mon scoop

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ca depend du type d'alternateur utilise:

              Si tu as une machine synchrone, la vitesse est constante, et on a surtout affaire a une histoire de couple: si il y a assez de vent, la force exercee sur les pales est suffisante, et ca cree du courant. Si il y a pas assez d event, le vent ne souffle pas assez pour faire tourner les pales tout seul et l'eolienne consomme de l'energie.

              Mais dans les deux cas, les pales et l'alternateur sont "synchrones", donc tournent a la meme vitesse. Pas besoin de quoique ce soit pour adapter la vitesse, elle se cale toute seule.

              Si tu as un alternateur asynchrone, alors on produit du courant quand la vitesse des pales est superieure a celle du reseau, et donc on produit bien si tant est qu'on a un reseau.

              Le probleme quand il y a trop de vent c'est surtout que ca vient en bourrasques, d'ou des gros differentiels de courant dans le reseau electrique. Comme on peut pas les compenser assez vite, il vaut mieux carrement couper les eoliennes.

              Peut etre que les solutions dont tu parle sont pour pallier a ce probleme de bourrasques? Qui entrainent de plus une perte de synchronisation de l'eolienne (si on pousse vraiment trop fort sur les pales, on n'est plus en phase avec la meme phase de l'alternateur)

              http://l-lang.org/ - Conception du langage L

  • # Vidéo de l'émission

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    A noter que sur le site de l'émission, on peut la regarder en stream gratuitement (ainsi que les anciennes). Comme certaines autres émissions de Fr2/3/5.

    http://www.france5.fr/cdanslair/index.cfm

    (par contre c'est en WMV saimal)
  • # On est vendredi, hien c'est ca ?

    Posté par . Évalué à -10.

    L'Eolien c'est bien les écolos qui pensent le contraire sont des c...
    non paske si on en ecoute certains on en reviendrait à l'age de pierre !
    ils ne parlent pas du charbon qui est beaucoup plus polluant que le nucleaire par contre
    l'écologie c'est bien mais en politique ca craint...
    meme Nicolas Hulot ne raconte pas que des conneries...


    pt1 j'mesuislaché là :D
  • # Comparatif des energies

    Posté par . Évalué à 10.

    Se demander quelle est la meilleure énergie est une question mal posée. Les questions sont
    1) quel est le niveau d'énergie dont nous avons besoin
    2) quel est le meilleur bouquet energétique pour répondre à ce besoin.

    Chaque énergie a des avantages/inconvénients et la question est celle de l'équilibre entre plusieurs sources à l'intérieur d'un bouquet d'énergies complémentaires. Parmi les avantages inconvénients, il faut compter:
    - le cout
    - la contribution au CO2
    - la possibilité de décentralisation
    - la pollution
    - l'indépendance en termes d'approvisionnement
    - le temps de gestion des déchets
    - la possibilité d'adapter l'energie fournie à la demande
    - le rendement mesuré par l'EREOI
    - le flux disponible
    - etc, etc...

    Bref, un débat pour ou contre les éoliens me semble un peu réducteur. Disons que c'est une énergie peu chère (si on prend en compte les couts indirects des autres énergies), peu polluante, facilement décentralisable, sans effet sur le CO2, mais qui pose des problèmes en termes de souplesse de l'approvisionnement : il faut absolument la coupler a des barrages pour garantir un approvisionnement constant ou prevoir des mécanismes de déchargement du réseau (du genre, vous acceptez qu'on vous réduise votre conso arbitrairement contre une baisse du tarif de votre élec). Il est donc difficile de prévoir pour l'instant plus de 20% de l'elec en éolien.

    Il est probable qu'avec la raréfaction des ressources (peak-oil), c'est une énergie qui se développera. L'EREOI est parmi les plus élevés de toutes les énergies. Il n'est pas clair qu'on pourra construire du photovoltaique ou du nucléaire sans pétrole. En revanche, on pourra toujours faire de l'éolien (les anciens faisaient déjà des moulins à vent).
    • [^] # Re: Comparatif des energies

      Posté par . Évalué à 7.

      Pour ceux, qui comme moi, se demmande ce que veux dire EREOI (Energy return on investment) :
      http://www.eoearth.org/article/Energy_return_on_investment_((...)

      (la quantité d'energie fournie / la quantité d'energie utilisée par le processus)

      C'est vrai qu'a la vue de ce tableau (milieu/fin de page):
      http://tomkonrad.wordpress.com/tag/eroei/
      l'éolien est plutôt bien placé pamis les bio-energies.
      • [^] # éolien et hydrogène

        Posté par . Évalué à 6.

        l'éolien est plutôt bien placé parmis les bio-energies.
        Et de nouveaux protoypes existent, comme coupler les éoliennes avec des générateurs d'hydrogene (par hydrolyse de l'eau) , des cuves de stockage de cet hydrogene et des groupes électrogènes pouvant utiliser cet hydrogène pour alimenter le réseau en l'absence de vent. Cet hydrogène pourra aussi être utilisé dans des piles à combustible (fuel cell) et dans des moteurs acceptant à la fois l'essence et l'hydrogène, comme le moteur d'une récente BMW de série (qui possède bien-sûr aussi un réservoir sécurisé à hydrogène).

        Bien-sûr, il est surtout urgent de consommer moins d'énergie (surtout fossile):
        http://www.ipcc.ch/
        http://scholar.google.com/scholar?q=permian+extinction+runaw(...)
    • [^] # Re: Comparatif des energies

      Posté par . Évalué à -1.

      Il n'est pas clair qu'on pourra construire du photovoltaique ou du nucléaire sans pétrole. En revanche, on pourra toujours faire de l'éolien (les anciens faisaient déjà des moulins à vent).

      Mouais. Les moulins a vent ne produis(ai)ent pas de l'électricité, et je suis pas certain qu'on soit également capable de produire de génératrices performantes sans pétrole. A mon avis le problème est bien plus profond: il faut changer nos habitudes pour réduire notre consommation d'énergie, sinon on est niqués ! (si on ne l'est pas déjà...).

      PS pour les moules< : j'ai mangé de la pizza sans leffe mais avec un vin italien pas degueux [:huit]
    • [^] # Re: Comparatif des energies

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est EROEI et non EREOI...
  • # Et une éolienne géante tournant à 700m d'altitude vous en pensez quoi?

    Posté par . Évalué à 4.

    Voilà un projet bien ambitieux:
    http://www.couleur3.ch/fr/rsr.html?siteSect=5000&broadca(...)
    Désolé faut RealPlayer pour écouter :(
    (Faites avance rapide jusqu'à 18'04, ça dure 3-4 minutes)
    En gros c'est un serf-volant géant qui tourne en rond à 700 d'altitude et qui entraine un rotor au sol de 1.6km de diamètre!
    Ce système, qui utilise les vents de haute-altitudes, là où ils sont bien plus puissant et beaucoup plus constant (fin de l'entropie?) que les vent au sol, permettrait de remplacer jusqu'à 5 centrale nucléaire!!!


    Autre projet pharaminaux:
    http://www.couleur3.ch/fr/rsr.html?siteSect=5000&broadca(...)
    (avancez jusqu'à 23'40)
    C'est une centrale solaire géante qui pourrait alimenter tout une ville d'un million de personne. Il en existe déjà deux aux État-Unis. Le projet est actuellement en construction en Espagne.


    Pis sinon, les déclaration d'un des plus grand climatologue américain qui m'ont vraiment choqué:
    "si nous ne stoppons pas nos émission de gaz à effet de serre dans les 10 ans, nous allons créer une planète différente!"
    (19'50)
    http://www.couleur3.ch/fr/rsr.html?siteSect=5000&broadca(...)

    Vous en trollez quoi?
  • # Sources ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Les éoliennes sont peut-être même en partie responsable de la grosse coupure de courant que l'on a eu il y a quelques jours car elles auraient déstabilisées les flux électriques sur le réseau européen.

    As-tu des preuves tangibles de ce que tu avances la ? L'origine officielle de la destabilisation est du a la coupure d'une ligne THT.

    /me

    ps: dsl pour les accents, qwerty, toussa ...
  • # Avantage de l'eolien ...

    Posté par . Évalué à 5.

    WARNING: spoil inside

    L'eolien a quand meme un sacre avantage, il a en effet permis au Gentil de survivre a une course poursuite en helicoptere parce que le Mechant est rentre en collision avec une des pales d'une eolienne [en reference a la super mega production des studio d'Holliwood, j'ai nomme Mission Pas Possible tome 3].

    /me

    ps: encore une fois, qwerty, toussa :/
  • # Et chez nos voisins ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Ce problème de flexibilité me parait un peu gros. Aujourd'hui en France 80% de l'électricité est nuclaire qui comme tu les dis n'est pas le mode de production le plus flexible. Mais alors comment fait-on ? Bah, comme on n'est pas seuls sur le continent, on vends de l'électricité aux autres pays quand on en a trop. Je ne vois pas en quoi l'éolien serait différent. La variable d'ajustement est la production de nos voisins.
    Tu vas me dire que c'est déplacer le problème ailleurs. Oui, peut être. Un peu comme un certain pays germanique proche de nous qui crache sur le nucléaire à longueur de temps et pourtant nous achète notre électricité pas belle parce que, il faut dire ce qui est, elle est moins chère.
    • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

      Posté par . Évalué à 4.

      l'eolien, c'est aussi une grosse niche fiscale ; l'énergie produite est payée par EDF 4 fois plus chère que ce qu'elle coûte à l'usager moyen. Et j'ai le sentiment que bon nombre d'investisseurs se moquent pas mal des aspects écologiques et que ce qui prime, c'est avant tout l'intéret financier. Et quand je vois que ces investisseurs sont en grande partie étrangers, ca me fait un peu mal au coeur. Non pas que je soit raciste, ni militant pour fermer les frontières, mais s'il y a subvention autant que ca reste entre nous (c'est bien le petit consomateur d'électricité qui aliment les caisses).

      Les producteurs de blés dans les grandes plaines non loin de Paris sont réputés pour être les plus grands investisseurs et les moins soucieux de l'environnement. Ce ne sont pas des fermes mais bien des entreprises. C'est dans l'une de ces structures qu'a été anoncée la plus grande éolienne de France.

      L'effet paradoxal : plus d'eolienne plus de CO2 ne m'avait pas échappé ; j'ai des frères un peu trop écolos qui oublient parfois de regarder un peu plus loin. L'un m'avancait que le transport de l'énergie électrique sur des ligne haute tension était un gouffre : beaucoup de pertes sur 200 ou 300 km. Et qu'il vallait mieux produire l'électricité de maniere plus décentralisée. Donc remplacer des centrales ou il sort jusqu'a 1000MW par des éoliennes. Sachant qu'une éolienne peut produire jusqu'a 1MW.

      Donc 1000 éoliennes, ca remplace une grosse centrale (selon lui). Et quand le vent cesse ... je ne vous fait pas de dessin.

      C'est un peu comme pour l'eau, il faudrait 2 circuits électriques :
      - le tout venant, électricité pas chère, pas constante, produite par les éoliennes,
      - le circuit plus fiables pour les petits appareils, petite consomation.

      on peut toujours rever.
      • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Cette question de la niche fiscale était également abordée ouvertement par les agriculteurs interrogés dans "C'est dans l'air" justement. Je trouve d'ailleurs stupéfiant de voir que l'argent reste le moteur de la guerre, de loin le plus efficace, pour une cause aussi clairement importante que celle de l'avenir. L'argent, on en a fait notre plus grande driving force, ce qui nous renvoie à notre cupidité collective et à notre bétise. Si ca marche pour ce problème là tant mieux, mais ca reste un bien triste constat :(

        De mémoire, il me semble que le surcoût payé par EDF soit par contre un peu moins du double (8.2c vs 5.2 d'euro par MW), et pas le quadruple.

        Concernant la puissance des éoliennes, la plupart de celles implantées en france, toujours d'après l'émission d'hier, tournent entre 750MW et 2000MW. En pratique, il semble y avoir en production dans d'autres pays des éoliennes à 3000MW (sans précision si cette différence avec nous est liée aux éoliennes elles-meme ou à une différence des vents).
        • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

          Posté par . Évalué à 5.

          Concernant la puissance des éoliennes, la plupart de celles implantées en france, toujours d'après l'émission d'hier, tournent entre 750MW et 2000MW. En pratique, il semble y avoir en production dans d'autres pays des éoliennes à 3000MW (sans précision si cette différence avec nous est liée aux éoliennes elles-meme ou à une différence des vents).


          J'imagine que tu parles de kW plutôt, non ? Parce que sinon les progrès faits récemment sont impressionnants. :)
          • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

            Posté par . Évalué à 4.

            L'imprecision de ma mémoire et mon manque d'esprit critique dans ce domaine sont encore plus impressionnants :D
        • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          ca va jusqu'a 6MW/éolienne en Allemagne, et cela n'est pas due au vent, on en a + qu'eux. La raison est qu'ils ont de meilleures technologies dans le domaine (on a pris du retard, c'est tout)
          • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            La raison est qu'ils ont de meilleures technologies dans le domaine (on a pris du retard, c'est tout)

            On a surtout jamais cherché a développer grand chose dans le domaine.

            Energie en France ? Hors le nucléaire, peu de salut.

            Que ce soit sur les solutions techniques viables ou les débats d'idées, nous somme surement l'un des pays les moins ouverts à ce sujet.

            Tant pis, ce n'est pas comme si c'était un sujet important.
      • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

        Posté par . Évalué à 4.

        L'un m'avancait que le transport de l'énergie électrique sur des ligne haute tension était un gouffre : beaucoup de pertes sur 200 ou 300 km.


        Si tu veux t'amuser demande lui de calculer quelle longueur de fils 220V il a chez lui afin de déterminer les pertes par effet joule. Ensuite demande lui quelle longueur de ligne HT il faudrait pour avoir des pertes similaires. Ce n'est pas un hasard si on transporte l'électricité à des tensions élevées.
        • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

          Posté par . Évalué à 2.

          oui, mais personne dans le commun du mortel connait la vrai raison des hautes tensions. Pourtant c'est U=RI et P=UI qui qui constitue la vraie regle. On ne peut que difficilement agir sur R, on peut parcontre changer U et I pour la meme puisssance P.

          Simple petit probleme niveau Bac.
          • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Sans oublier que R = R(\omega) ... ;-)
          • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            L'intérêt c'est la limitation de la perte en ligne.

            Si on reste simple (en courant continu): perten en ligne = R * I * I

            Donc, pour la même puissance P=UI transportée, en augmentant U et en diminuant I, on diminue la perte liée au transport.

            J'ai entendu que les allemands transportaient du courant continu, alors qu'ici on est en alternatif. Quelqu'un sait-il pourquoi ? Problèmes de charges (électriques)?

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

            • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je sais pas où ils le transportent, mais pas sur leur réseau national en tout cas ! Tu entends de drôles de choses.
              • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

                Posté par . Évalué à 2.

                il est possible qu'ils le fassent lors du changement de réseau , comme c'est le cas entre la france et l'angleterre.
                Voir le journal sur les explications sur la coupure électrique il y a qq temps.
                • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Précisément l'Europe toute entière est en 50Hz disent les explications d'il y a quelque temps. Bon, maintenant peut-être qu'un petit village résiste encore à l'envahisseur, je sais pas.
        • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Si tu veux t'amuser demande lui de calculer quelle longueur de fils 220V il a chez lui afin de déterminer les pertes par effet joule.

          Ça fait chauffage l'hiver?</mauvaise-foi>
      • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Donc 1000 éoliennes, ca remplace une grosse centrale (selon lui).


        Effectivement sauf qu'une centrale nucléaire ça possède souvent plusieurs réacteurs (ou plusieurs tranches) donc ce ne sont pas 1000 éoliennes qui sont nécessaires pour remplacer une centrale mais plutôt de l'ordre de 4000.
    • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Va voir les pourcentages sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Énergie_en_France

      Le nucléaire est stable ; le renouvelable est souvent instable ; le gaz / charbon /... est stable ; l'hydraulique est stable.

      Le nucléaire est flexible mais pas de façon rapide ; le renouvelable n'est pas flexible du tout ; le gaz / charbon /... est flexible de façon assez rapide ; l'hydraulique et flexible et ce de façon très rapide.

      Voilà donc l'outil dont dispose la France pour gérer son énergie. Les centrales nucléaires servent donc de bases pou fournir la majorité de l'énergie. Ensuite au cours d'une journée, les français consomment plus ou moins avec des variations importantes mais pas trop rapide dans la journée. EDF peut donc jouer sur la puissance des centrales gaz / charbon /... pour réguler l'offre à la demande. Maintenant si pour une raison x ou y une variation importante a lieu, on peut utiliser l'hydraulique car un barrage ça réponds très rapidement.

      La flexibilité que l'on a actuellement suffit donc à gérer les variations d'énergie. Le problème c'est que l'éolien risque d'amplifier les variations de l'offre (et plus de la demande). Il faudra donc aussi compenser ces variations de l'offre en jouant sur nos sources flexibles de façon assez rapide. Or si on commence à atteindre un pourcentage d'éolien plus important que celui de l'hydraulique et des centrales gaz / charbon /... on va avoir un problème car une centrale nucléaire ça ne s'arrette pas comme-ça.

      En Allemagne ou au Danemark, quasiment pas de nucléaire mais beaucoup de centrales gaz / charbon /... donc une flexibilité suffisante et assez rapide pour compenser les variations dues à l'éolien.

      Quant au problème de la grande coupe de courant européenne, ils en parlent sur http://www.sauvonsleclimat.org/fr/lect_communiques.php?id_co(...) par exemple.

      Sur Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Débat_sur_l'énergie_éolienne on peut aussi lire :


      L'Allemagne, qui a significativement investi dans l'énergie éolienne, peut rencontrer des difficultés : son réseau éolien, bien que réparti sur tout son territoire, et donc affranchi d'effets purement locaux, peut passer de 0 à 100% de ses capacités en l'espace de quelques jours (par exemple sur le réseau E-on). Lors de la canicule de 2003, la capacité des éoliennes est tombée à moins de 10% de sa valeur nominale. Au cours de la canicule de l'été 2003, l'Allemagne a dû importer une quantité d'électricité équivalente à deux tranches nucléaires de l'ordre de 1000 MW


      Ce qui en gros veut dire que l'Allemagne dépends totalement de ces voisins en cas de canicule. Et si toute l'Europe avait un parc éolien similaire à l'Allemagne et qu'on avait réduit le nucléaire au maximum, qui fournirait l'énergie pour compenser les pertes de l'éolien ?

      L'éolien n'est pas la solution ultime et il faut cesser de vouloir en mattre partout juste pour atteindre les 20% d'énergies renouvelables demandées par l'UE. Oui au renouvelable mais pas qu'à l'éolien !

      Et d'ailleurs si j'applaudis l'Allemagne ou les pays nordiques c'est surtout sur les politiques de réduction d'énergie et les maisons "vertes".

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour répondre à ce post (et a d'autres), cela veut peut-être dire qu'il faut revoir les systèmes de tarification jour/nuit. On peut utiliser un système simulaire pour modifier la demande et d'adapter à l'offre (oui, c'est le monde à l'envers). Je me fout du moment où mon chauffe-eau se déclenche, du moment que j'ai un tarif avantageux et de l'eau chaude 95% du temps.
        D'ailleurs, j'étend la remarque à l'eau. Pourquoi ne pas avoir dans les nouveaux réseaux, deux canalisations : eau potable et non-potable ? La non-potable pour la lessive, le jardin, les toilettes... Ca pourrait éventuellement être de l'eau de station d'épuration (point a vérifier, je ne connais pas la qualité de cette eau). Ca ferait une sacré réduction de la pression sur les nappes phéatiques....
        • [^] # Re: Et chez nos voisins ?

          Posté par . Évalué à 3.

          peut utiliser un système simulaire pour modifier la demande et d'adapter à l'offre (oui, c'est le monde à l'envers). Je me fout du moment où mon chauffe-eau se déclenche, du moment que j'ai un tarif avantageux et de l'eau chaude 95% du temps.
          Je crois que c'est IBM qui a apporté ca aux particuliers :
          ils ont fait un boitier qui permet d'utiliser des machines en 'achetant' des kw à bas prix en profitant justement du marché américains de l'énergie : le boitier est à l'écoute des prix des marchés, et quand par exemple on veut faire partir la machine, on a préréglé un prix maximum , et il attend que le prix du kw atteigne ce prix la (par le truchement de l'offre et de la demande entre les != opérateurs énergétiques justement) pour acheter 'ce qu'il faut' a bas prix.

          La non-potable pour la lessive, le jardin, les toilettes... Ca pourrait éventuellement être de l'eau de station d'épuration (point a vérifier, je ne connais pas la qualité de cette eau). Ca ferait une sacré réduction de la pression sur les nappes phéatiques....
          Le plus simple est : pas de canalisation d'eau non-potables mais eau de pluie + citerne dans les régions où il pleut pas mal ;)
          • [^] # Et dans la goutière

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour les gens qui ont 100m² de toit à disposition de leur foyer, vu qu'il tombe en moyenne 600mm d'eau en France, soit 600 litres au m², cela nous donne un petit 60 m³.

            Chaque Français consommant en moyenne 55m³ par an, dont 10m³ ont besoin d'être potables, cela fait déjà une bonne économie.
  • # ce qui me choque

    Posté par . Évalué à -8.

    le plus dans les anti-extremiste-eolien, c'est que c'est un refus bete est mechant, qui a utilisé des argument bidons pour etayer leur dire. Le plus gros que j'ai eu droits c'est comme cela utilise la vitesse du vents, cela le ralentie et modifie le climat.

    et ils aiment aussi le oui mais la construction aura produit vachement plus de C02 et ça c'est mal. Par contre les millions de metre cube de beton armé pour faire une centrale nucleaire ne produisent pas de CO2 lors de la fabrication.

    il y a aussi que les eoliennes decoupe les oiseaux ! d'ailleurs c'est fou le nombre d'oiseaux qui percute par megarde la tour Eiffel, il y en a facile 30 par jour.

    sans compter la centrale X qui sert uniquement a alimenter l'usine d'enrichissement de l'uranium qui se trouve a coté, oui 1000MW parte en fumée toute les heures pour enrichir l'uranium qui servira de combustible pour nos centrale.

    noté que je n'ai rien contre le nucleaire, c'est juste que des debiles profonds qui refuse d'avoir un(voir 22 ou plus) moulin dans LEURS paysage, cela me mes sur les nerfs.
  • # Tu n'as pas tout regardé

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai aussi regardé l'émission.

    La météo permet de prévoir les vents et donc d'ajuster la production d'électricité nucléaire. Ton problème de flexibilité peut être résolu assez facilement.

    Pour la coupure de courant, l'info venait d'un concurrent des éoliens et d'un responsable de la coupure. Alors lorsqu'on voit la pertinence de la source on peut se poser des questions... Après il faut attendre le résultat de l'enquête.

    Et oui lorsque tu mets de l'argent dans une technologie tu en mets moins dans une autre... après si tu as bien regardé ils font des essais sur de l'éolien en mer avec des vents assez constants et purs.


    Je trouve cela bien de regarder une émission et de ne retenir que les contres. Moi ce que j'ai compris c'est qu'aujourd'hui il faut s'orienter dans la recherche sur l'éolien parce que c'est assez prometteur. Et on peut même en construire et adapter la production avec la météo...
    • [^] # Re: Tu n'as pas tout regardé

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Quand j'étais petit, il y a 20 ans, j'avais un centre de recherche sur les éoliennes à côté de chez moi (Lannion, en Bretagne).

      Un jour tout à été arrêté, plus de budget, on démantèle tout.


      Maintenant la France doit tout importer pour installer ses moulins à vent. Dommage...
    • [^] # Re: Tu n'as pas tout regardé

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Si tu remarques bien, c'était vendredi. J'ai donc fait exprès de troller comme un goret sans citer les points positifs de l'éolien.

      Moi ce que j'ai compris c'est qu'il faut diversifier la recherche sur toutes les solutions possibles. L'énergie du futur c'est la diversité.

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Tu n'as pas tout regardé

        Posté par . Évalué à 4.

        L'énergie du futur ce sont surtout les "négawatts". L'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas.
        • [^] # Re: Tu n'as pas tout regardé

          Posté par . Évalué à 4.

          ou dit autrement "la vie la plus mieux est celle qu'on ne vit pas".

          Parce que, léger petit rappel, pour vivre, il faut transformer de l'énergie (ça va ensemble) ; et donc il faut en consommer.

          La question se ramène donc à "vivre, à quel prix ?". Nietzsche, tout ça.
          • [^] # Re: Tu n'as pas tout regardé

            Posté par . Évalué à 1.

            En même temps, on risque de ne pas avoir vraiment le choix. Le coût énergétique de nos vies devra décroître par la force des choses (fin des hydrocarbures fossiles, tout ça...).
            • [^] # Re: Tu n'as pas tout regardé

              Posté par . Évalué à 3.

              Ou pas.

              Soit on fera les malthusiens et on limitera la consommation en limitant le nombre de têtes ; ça s'est fait, ça a rarement donné qqc de positif, en tout cas en se limitant à ça, ou en s'accompagnant d'une baisse de l'activité économique globale (enfermement, baisse de la productivité, chomâge et baisse de la compétitivité).

              Soit on trouvera une forme d'énergie alternative qui répondra à nos besoins actuels et nouveaux (qui ont toujours été croissants) ; hypothèse pas moins sensée que ne l'était l'utilisation à l'échelle industrielle de l'électricité avant le 19e siècle. Mais ça n'est pas suffisant, à moins d'avoir une source d'énergie vraiment phénoménale à l'échelle du nucléaire, il faut aussi de la matière première disponible facilement.

              Soit... un mélange de tout ça. Ca s'est fait aussi. Mais sur les ruines des uns poussent les autres (la chute de l'Empire Romain n'a pas été une catastrophe pour tout le monde ; un exemple, c'est qu'on peut difficilement qualifier la large période du Moyen-Âge comme étant plus obscure et pauvre que celles qui l'ont précédé/succédé).

              De toutes façons, on n'aura pas le choix entre une solution qui est bien et une solution qui est mauvaise. Il n'y aura que des solutions avec leur lot d'avantages et d'inconvénients, à court et à long terme.

              On ne sait tout simplement pas ce qui va se passer demain ; c'est aussi pour cela que les discours moralisateurs sur le sujet sont contre-productifs, c'est d'abord un problème économique, donc pratique.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.