Journal X-plane et la simulation de vol sous Linux

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
37
21
août
2020

Nous sommes quelques jours après la sortie de Microsoft Flight Simulator 2020, c'est donc le moment idéal de vous parler d'un logiciel qui me tient à cœur: X-Plane.

Alors, certes, c'est un logiciel propriétaire, mais:

  • Il tourne sous Linux (entre autres)
  • Il est plutôt ouvert
  • Il a une communauté francophone très active et très sympa.

X-Plane

L'histoire de X-plane commence en 1995 avec la sortie d'un simulateur pour Mac, qui sera ensuite porté sous Windows et Linux, et enfin dernièrement sous Android et IOS. Se focalisant sur le réalisme d'un modèle de vol simulé à partir de la géométrie de l'appareil plutôt que sur des tables de correspondance, il propose de plus à partir de X-plane 10 et enfin X-plane 11, des graphismes tout à fait sympathiques.

Extensions

Une grande force du logiciel est son extensibilité. Comme tous les logiciels du genre, il existe pléthore de greffons et d'extensions qui permettent à des éditeurs tiers de fournir des scènes ou des avions d'une grande qualité (et souvent à un prix supérieur au simulateur de base, mais la simulation de tous les systèmes de vol d'un avion moderne est d'une complexité sans nom).

Cependant, et contrairement à de nombreux ténors du genre, le logiciel est particulièrement ouvert, et il est aisé pour tout un chacun de créer ses propres extensions et de les partager. De nombreux fanatiques se sont lancés dans la modélisation de l'aéroport du coin ou de leur avion favori, à l'aide des logiciels d'édition de scène ou d'aéronefs fournis avec X-plane, souvent combinés avec Blender. Ainsi, le site xpfr.org regroupe les créations gratuites de nombreux contributeurs francophones, ainsi que des bibliothèques de scène souvent distribuées sous licences CC. L'on notera également le projet Zibo, qui fournit gratuitement une extension (non libre) extrêmement pointue du Boeing 737 fourni de base avec le logiciel.

X-Plane permet le chargement d'ortho photos, qui sont les textures de terrain créés à partir d'images satellites. Grace au logiciel Ortho4XP, distribué sous licence GPL v3, chacun peut télécharger les images satellites de Bing ou Google Map et les traiter pour obtenir des rendus extrêmement réalistes.

Dans les Alpes

Très fort également, le projet SimHeaven (gratuit, mais non libre) traite les données OpenStreetMap pour ajouter à la scène les bâtiments, arbres, éoliennes et ainsi de suite.

Cela permet d'avoir un environnement de toute beauté.

En A319 au dessus de l'aéroport d'Orly

Accessoires

Côté hardware, il faudra certainement investir au moins dans un manche, voire dans une manette des gaz et un palonnier. Les manches très haut de gamme sont souvent réservés à Windows car ils nécessitent d'être calibrés avec un logiciel particulier. En milieu de gamme, Thrustmaster fait du beau matos. Je possède de chez eux le Warthog Hotas manche et manette, et leur palonnier TFRP. Le matos vient en théorie avec un logiciel (appelé TARGET) permettant de le configurer aux petits oignons, mais avec un peu de bidouille on peut le faire fonctionner de manière très honnête avec le système d'exploitation du manchot.

Et les alternatives libres ?

Il existe un simulateur libre, le projet FlightGear. C'est un simulateur honnête et sans prétentions, qui souffre un peu d'une interface peu pratique et de graphismes un peu vieillots.

Et la simulation militaire ?

Si votre truc c'est de vous tirer dessus à coup de canon ou de missile, alors nativement sous Linux, point de salut. En bidouillant, l'excellent simulateur DCS World et nombre de ses extensions fonctionnent avec Proton, mais il arrive fréquemment qu'une mise à jour casse tout jusqu'à ce qu'un débrouillard trouve la combine et la partage.

  • # Gestionnaire de paquet

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    Ce qu’il me manque dans X-Plane c’est un gestionnaire de paquet. Parce que là y a jamais moyen de savoir si on est sur la dernière version d’un addons et réinstaller sa machine ça veut dire passer des heures à retrouver les addons dont on a besoin sur les forums. Et c’est sans parler des dépendances entre addons.

    • [^] # Re: Gestionnaire de paquet

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 21/08/20 à 11:33.

      J'approuve ! Je me limite pas mal en terme d'extensions, mais déjà, c'est la galère. Entre les avions qui utilisent principalement un étrange client Java (mais pas tous), les scènes qu'il faut mettre à jour manuellement, les nombreuses dépendances de bibliothèques chacune avec ses instructions d'installation, c'est le bazar, et il faut aimer tripatouiller la chose.

      Est-ce que l'ouverture est à ce prix ?

  • # applicabilité à Flightgear ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

    SimHeaven s'applique-t-il à Flightgear ? Même question pour les modèles d'avion.Sinon, ça pourrait être une dépêche.

    • [^] # Re: applicabilité à Flightgear ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      FlightGear propose quelque chose de similaire, en probablement moins abouti:

      De ce que j’ai pu tester, il y a au moins les axes routiers (et ferrés) qui sont assez fidèles, ce qui aide vachement à se repérer au vol à vue quand on a simplement envie de se balader sans être un pro de l’aviation et qu’on connaît un peu la région par ailleurs.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: applicabilité à Flightgear ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

        Hello,

        il existe un projet similaire dans Flightgear: osm2city.py. C'est un logiciel externe à Flightgear qui a pour utilité de transformer les données OpenStreetMap en éléments de scène pour Flightgear (Scenery). Le résultat final (je vous laisse voir les captures d'écran de référence) améliore très sensiblement le contenu des scènes.

        osm2city.py ne s'occupe que de données vectorielles: les objets générés sont des objets 3D avec applications de textures pré-enregistrées. Flightgear peut également afficher des textures de terrain à partir de rasters issus d'orthophotos mais il n'y a pas encore eu de consensus au sein des développeurs pour savoir comment le gérer correctement.

        D'une manière générale, Flightgear reste la référence des simulateurs de vol libres. C'est un projet qui a démarré il y a assez longtemps (1996) mais qui se modernise toujours davantage, au fil du temps.

        Le moteur de simulation aérienne dynamique n'est sans doute pas parfait même si basé sur un travail académique. En revanche, la simulation des cockpits d'avions bien gérés dans Flightgear (ceux qui ont beaucoup de développeurs dessus) est très fine: je vous invite à essayer toutes les commandes du Cessna 172p (l'avion par défaut) et vous verrez que la majorité des contrôles sont représentés et effectifs. Ce qui est sans doute beaucoup plus important que l'interface utilisateur (les différents menus et fenêtres d'affichage): sur 3h de vols bien préparés, je dois sans doute utiliser l'interface pendant 3 minutes.

        Du point de vue du code, Flightgear c'est du C++ mais le projet a également créé son propre moteur de script. C'est principalement ce moteur de script qui s'occupe de tout ce qui n'est pas graphique et qui nécessite un peu d'intelligence.

        Enfin, Flightgear est packagé dans Debian et ça c'est bien !

    • [^] # Re: applicabilité à Flightgear ?

      Posté par  . Évalué à 7.

      Flightgear utilise les données de OSM de deux façons : il importe automatiquement dans le scenario par défaut les routes, rivières et axes ferroviaires. Tu as ainsi toute la planète qui est disponible à la volée, puisqu'il télécharge au fur et à mesure les données.

      Il permet ensuite d'ajouter manuellement des objets avec la page https://scenery.flightgear.org/. Je l'ai utilisée pour ajouter les éoliennes d'un coin que je connais bien, et où elles sont vachement belles au coucher du soleil. Cet ajout se fait soit en fournissant son propre fichier 3D de modélisation, soit en indiquant un modèle déjà fait.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # OSM

    Posté par  . Évalué à 10.

    Très fort également, le projet SimHeaven (gratuit, mais non libre) traite les données OpenStreetMap pour ajouter à la scène les bâtiments, arbres, éoliennes et ainsi de suite.

    Attention, avec ce genre de truc, on peut se retrouver avec un gratte-ciel dans les ailes qui ne sort de nul part :)

    https://twitter.com/liamosaur/status/1296305264870662144

    gratte-ciel sortant de melbourne

    (il s'agit sans doute d'une typo d'un utilisateur OpenStreetMap qui a mis 212 étages au lieu de 2)

    (Il s'agit ici de Flight Simulator de Microsoft)

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Tutoriel

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Merci pour cette présentation !
    Existe t-il un mode scénario qui permet de prendre en main le logiciel via des tutos ?
    J'avais installé flight simulator il y a quelques années, et j'avais adoré faire le tutoriel avec les PDF qui expliquaient les bases de l'aviation.

    • [^] # Re: Tutoriel

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      Alors, il y a des tutoriels intégrés, jusqu'à un certain point ! Ça ne va pas excessivement loin, mais c'est un début:

      Page de tutoriels X-Plane

      Rapidement, il faut s'orienter vers Internet, où pléthore d'amateurs éclairés ou de pilotes professionnels, dont de nombreux francophones, partagent leur passion. Pour des tutos un peu plus pointus, je recommande la chaine Youtube de FalconEye.

  • # AT Souhait

    Posté par  . Évalué à 2.

    Utilisateur de X-plane depuis de nombreuses années, il a quand même quelques défauts.

    Par exemple, le mode ATC est quand même perfectible.
    - Une voix robot dégeux unique sur l'ensemble de la planète et sur toutes les fréquences (lente en plus)
    - On est bien seul sur les fréquences, même à CDG
    - un mode reconnaissance vocale beaucoup plus immersive plutôt que la boite de dialogue qui force la reprise de la souris
    - les cartes d'approches pas top, alors que tout est dispo online

    Il y a bien https://pilot2atc.com/ en alternative, mais c'est cher et windows only.

    Regarder la différence entre https://www.youtube.com/watch?v=FtfnUqCIpSw&feature=emb_logo et https://www.youtube.com/watch?v=dgr5H7yWTWo&feature=youtu.be&t=115

  • # Quelle type de machine pour faire tourner ce type de soft ?

    Posté par  . Évalué à 2.

    Mon fils (12 ans) s'est pris de passion pour l'aviation. Il a un PC portable Lenovo premier prix. Il est carrément impossible de jouer avec des simulateurs de vol (tester avec Flightgear) sur cette bécane. On a du se rabattre sur la tablette Android avec "aeroflyFS" et … Xplane mais je doute fort que l'expérience utilisateur soit au même niveau qu'un PC. Je suis prêt à lui acheter une nouvelle machine.
    Je profite donc de ce journal pour récolter quelques infos sur les capacités des PC pour faire tourner Xplane (avec un rendu satisfaisant).
    Y a t il une distrib à privilégier (peut être avec noyau optimisé) pour faire tourner des simulateurs de vol ?

    • [^] # Re: Quelle type de machine pour faire tourner ce type de soft ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      il faut surtout une bonne carte graphique et plein de RAM.
      un portable n'est vraiment pas la panacée.

    • [^] # Re: Quelle type de machine pour faire tourner ce type de soft ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      Coucou !

      X-Plane fonctionne bien avec un PC de gamer de milieu de gamme.

      Pour les disques, prévoir un bon SSD, sinon les temps de chargement sont vraiment galère (les ortho photos supplémentaires peuvent s'installer sur un disque dur, avec les liens symboliques qui vont bien). Viser au moins, juste pour X-Plane, 100GB de SSD et 200 GB de HD.

      Pour la mémoire, 8GB minimum, 16GB pour être confortable.

      Le CPU n'est probablement pas le plus important, un bon i5 fera le turbin.

      La carte graphique, évidemment quelque chose de solide, mais là encore, pas besoin de viser la lune. Avec mon AMD RX480 d'il y a 3 ans, je tourne largement au dessus des 30 images par secondes (depuis la mise à jour Vulkan). Si tu veux te faire plaisir, alors assure toi de prendre une carte avec plein de VRAM (plutôt 8GB que 4GB), pour pouvoir charger les textures du monde en haute définition.

      Pour la distribution, éviter quelque chose de trop ésotérique, une Ubuntu vanille pour faire tourner Steam sans se bourrer le mou est une bonne option, mais X-Plane est aussi censé fonctionner sur Suse et Fedora.

      Et surtout, pour s'amuser, assure toi d'avoir un joystick, même premier prix (avec si possible une molette des gaz, voire un axe de torsion pour simuler le palonnier).

      Bons vols, et n'hésite pas à faire un tour sur les forums de x-plane.fr. C'est bourré d'infos utiles, et de nombreux membres mettent leur config hardware en signature de leurs posts sur le forum.

      X-Plane 11.50 Beta, A319 Toliss, A321 Toliss, A350 FF, Aerobask DA-62, Aerobask Eclispe 550NG
      Ubuntu 20.04, i5-6400 2.7GHz, Radeon RX 480 4Go, 24 Go RAM, SSD 500 GB
      Warthog HOTAS, palonnier TFRP
      
    • [^] # Re: Quelle type de machine pour faire tourner ce type de soft ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 24/08/20 à 01:03.

      Ma config actuelle (5-6 ans) le fait tourner plutôt bien (~30 fps en moyenne) avec les textures et scène par défaut et l’A320 de Flight Factor :

      • i5 3200k
      • 16 Go de RAM
      • GTX 980
      • SSD

      Par contre j’ai souvent des drops de FPS et je me fait parfois déconnecter quand je suis sur VATSIM.

      Les avions tierces parties (en tout cas le FF A320) sont souvent gourmand en CPU et je pense que c’est ce qui est le plus limitant dans ma configuration (honnêtement, la carte graphique se touche).

      Je précise aussi, je joue sur Windows.

      Pour compléter le commentaire au dessus, faire un tour sur les forums (ou sur les sous j’l’ai lu comme /r/flightsim,, /r/xplane11 ou /r/xplane), c’est bien, mais il ne faut pas prêter attention à ceux qui font du « gatekeeping », si tu ne suis pas à la lettre toute les procédures, c’est pas grave, un simulateur c’est aussi fait pour s’amuser.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.