Journal LDLC un passage a microsoft à tout va, après une longue histoire "opensource"

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
27
août
2004
LDLC est très critique envers les logiciels open source ici:

http://www.microsoft.com/france/temoignages/info.asp?mar=/france/te(...)

(je crois que j'ai du prendre ce lien d'un autre journal, mais dont ce nétait pas le sujet principal, et aucun "doublon" lors de la validation ne correspond)

néanmoins, un petit nmap nous dit qu'il n'ont tout de même pas tout abandonnée de ce côté de la barrière...


Starting nmap 3.48 ( http://www.insecure.org/nmap/(...) ) at 2004-08-27 22:24 CEST
Insufficient responses for TCP sequencing (3), OS detection may be less accurate
Interesting ports on 195.167.201.50:
(The 1655 ports scanned but not shown below are in state: filtered)
PORT STATE SERVICE
80/tcp open http
443/tcp closed https
Device type: general purpose
Running: FreeBSD 5.X, OpenBSD 3.X
OS details: FreeBSD 5.0-RELEASE, OpenBSD 3.0 or 3.3

Nmap run completed -- 1 IP address (1 host up) scanned in 110.419 seconds


PS: Ce qui m'intéressais là dedans était le -O évidemment (je sais pas si c'est possible de regarder que l'OS), aucue intntion de pirater un de mes fournisseur favoris, bien qu'il sois passé "à l'ennemi" et s'en vente qui plus est... Faudra quand même m'expliquer ce qu'ils gagnent à prendre 4 serveur MSSQL à la place de 4 PostgreSQL!
  • # Perdu ...

    Posté par  . Évalué à 7.

    je crois que j'ai du prendre ce lien d'un autre journal, mais dont ce nétait pas le sujet principal, et aucun "doublon" lors de la validation ne correspond

    - > http://linuxfr.org/~linux38/15115.html(...)
    • [^] # Re: Perdu ...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Encore plus désolé alors. Comme j'etais sur des forums aussi, je n'etais pas sûr de ma source, et je ne me rappelais même pas avoir lu celui-là de journal (et je n'ai pas fait le lien avec le titre)...

      Trop fatigué moi, vraiment désolé.

      PS: je te pertinente pour te montrer comme je me sent bête
  • # A c'est ça les journaux public!

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Honnêtement j'ai cru que c'etait un changement de linuxfr cette nouvelle possibilité, et un peu fatigué, j'ai sans doute mal lu ce que voulais dire "journal public", car j'avais compris que le journal privé demeurait uniquement sur ma page personnelle de linuxfr.

    J'avoue que je ne suis pas sûr que ceci mérite la "première page" (enfin la grande partie de la page des journaux,quoi)... moinssez pas trop histoire que je puisse mettre ici quelques vrai bon journaux... Promis je ferais un effort sur la qualité ;)
  • # Ils en parlent dans le texte

    Posté par  . Évalué à 3.

    Pas besoin de faire un nmap, cf.

    Opérationnelle depuis près d'un an, la plate-forme de LDLC repose donc
    désormais principalement sur des solutions Microsoft à l'exception de l'outil de
    répartition de charge qui est resté en open source.
    • [^] # Re: Ils en parlent dans le texte

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Quelqu'un pourrait m'expliquer ce qu'ils entendent par outil de répartition de charge?

      De plus il s'agit ici du firewall(voir du serveur web, s'il n'ont pas de firewall u que c'est le même PC), pas de "l'outil de repartition de charge"...
      • [^] # Re: Ils en parlent dans le texte

        Posté par  . Évalué à 2.

        Si ton paquet passe d'abord par un firewall qui l'envoie ensuite à une machine qui décide de le transmettre à un serveur web ou un autre et de garder cette correspondance tout au long de la connexion TCP, de manière à faire de la répartition de charge, puis que ton paquet arrive enfin sur le serveur IIS et que la réponse repart, tu ne sais pas vraiment quelle machine tu as scannée, non ? Par contre je ne sais pas ce qui influe pour que nmap fasse la détection d'OS : le point d'entrée du réseau, le destinataire réel ?
        • [^] # Re: Ils en parlent dans le texte

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Il est possible que ce serveur de répartition de charge soit aussi un proxy TCP ("modulate state" avec PF pour ceux qui connaissent) et donc nmap ne voit que du *BSD.

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # quelques passages étonnants

    Posté par  . Évalué à 4.

    sans compter sur la possibilité de ne plus être tributaire des développeurs qui conçoivent la plate-forme
    En parlant des logiciels opensource bien sur, que dire des logiciels propriétaires (car selon la phrase entière que les solutions microsofts ne sont pas concernée pas cette petite citation.
    Et puis bien sûr l'url du site sur lequels on trouve ce papier www.microsoft.com/france)
    Blackshack
    • [^] # Re: quelques passages étonnants

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      C'est vrai, je suis plutôt déçu de voir de tels propos de leur part. C'est trollesque au possible!

      En plus je crois bien que ce mec sort de mon école (enfin de toute manière, l'ecole à un accord commercial avec eux de façon a ce qu'ils puissent venir vendre leur ordi portable directement à l'école lors de la rentrée...), c'est pas un bon exemple, paaaabien :P


      De toute façon, je ne peux pas leur jeter la pierre, ils ont beucoup aidé notre club de robotique l'an dernier en temps que sponsor...
    • [^] # Re: quelques passages étonnants

      Posté par  . Évalué à 5.

      Quoi t'es pas au courant, quand tu achètes une solution microsoft, tu n'es plus tributaire des développeurs de microsoft. La plateforme microsoft s'auto adapte a tes besoins...
      • [^] # Re: quelques passages étonnants

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Non en fait ils péfèrent être tributaires du service marketing de Microsoft que de dévelopeurs indépendants.

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: quelques passages étonnants

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      bof, je pense pas qu'il ait eu trop de mal à quitter l'opensource. Parcontre, s'il leur vient à l'idée de quitter MS ...
  • # J'ai marché dedans

    Posté par  . Évalué à 6.

    Ils disent eux-mêmes avoir commencé sans un rond, les logiciels libres les ont accompagnés sur la route de leur succès pendant six ans... maintenant qu'ils peuvent se le permettre, ils passent au propriétaire en crachant sur les LL.

    Tour ça pue un peu trop pour moi... j'ai une merde sous ma chaussure, et je vais m'en débarrasser vite fait. LDLC était mon fournisseur exclusif de matériel informatique depuis plusieurs années, sans compter les gens autour de moi pour qui je passais commande en ligne. Hop, terminé, à dégager. Je sais vers qui me tourner (http://materiel.net(...) , pour ne pas les nommer)
    • [^] # Re: J'ai marché dedans

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Hmm, c'est marrant que dans l'interview, on ne retrouve que les arguments de la campagne anti linux de Microsoft.

      A mon avis, ils ont eu droit à la super promo de l'année by Microsoft mais il fallait en echange appuyer la campagne de Microsoft.

      PBPG va encore me traiter de parano :) Mais bon, j'ai des echos de comment Microsoft se comporte avec l'education national pour ralentir la migration en cours vers le logiciel libre, et c'est vraiment une honte. Ca donne envie de torturer un ou deux commercial de chez MS tout ca ...
      • [^] # Re: J'ai marché dedans

        Posté par  . Évalué à 4.

        A mon avis, ils ont eu droit à la super promo de l'année by Microsoft mais il fallait en echange appuyer la campagne de Microsoft.

        PBPG va encore me traiter de parano :)


        Pas besoin d'être parano, c'est de la communication/marketing, ce que fait MS, et personnellement, ça ne me choque pas du tout. C'est loin d'être les premiers à faire ça pour MS, MS est loin d'être le premier à faire ça, on va pas en faire un plat. Le texte est probablement écrit par MS et validé par Olivier machin, ou l'inverse, ça n'a pas d'importance...

        Sérieusement j'ai l'impression que vous découvrez un univers qui vous échappait, les gars :)
        • [^] # Re: J'ai marché dedans

          Posté par  . Évalué à 10.

          Bien sûr, on peut être cynique et dire que c'est partout pareil ailleurs, mais moi ces méthodes de manipulation de masse me choquent ?

          Le principe ? Très simple et très utilisé. Regarder où le bât blesse, et mettre en scène crânement et sans déontologie le contraire. De toute façon, c'est une pub, personne ne peut vous répondre, si tant est que vos neurones sont encore suffisemment vaillants après que TF1 ait rendu votre cerveau "disponible".

          Quelques exemples :

          - Total joue dans un secteur industriel où les multinationales considèrent dans des pays lointains les droits de l'homme comme une paperasse superflue ? La pub représentera le brave type de la station près de chez vous qui, plein de compassion, fera le pitre en essuyant votre pare-brise pour consoler votre chagrin d'amour.
          - Le nucléaire promet une pollution qui va rester un casse-tête pendant longtemps ? La pub représente des petits coins bucoliques, cui-cui les oiseaux chantent et on entend l'herbe qui verdoie.
          - Quelques clients quittent Microsoft en quête de réactivité fâce aux failes, d'indépendances technologiques, et surtout de liberté, de liberté et de liberté. Même topo que précédemment :


          [...]afin de gagner en réactivité, en indépendance et en coûts.[...]

          « [...] la plate-forme Windows de Microsoft afin de gagner en réactivité, en indépendance et en coûts. [...]»

          « Gagner en liberté et souplesse »

          « Ces gains en développement se concrétisent également par une plus grande liberté en administration et par l'évolution des applications. »

          etc ...



          Gardez ce truc en tête, vous le retrouverez partout.
          • [^] # Re: J'ai marché dedans

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

            Pour l'indépendance on m'a expliqué ce que ça voulait dire et j'avoue que l'article n'est pas totalement dans le faux. Ce n'est pas l'indépendance LDLC Vs le reste du monde (sinon qu'on soit dépendant de MS ou du libre ça revient bien au même) mais plus l'indépendance LDLC Vs ses employés.
            Ce que le monsieur veut dire c'est qu'avec du libre ses propres employés font beaucoup d'adaptation et/ou développements pour faire marcher le libre. Ce sont eux qui acquiert les connaissances et qui les gardent. Résultat l'entreprise est dépendante de ses propres employés, on ne peut pas les remplacer facilement et si un se barre c'est tout un pan de connaissance sur le système qui revient à zéro. Avec des solutions MS il y a relativement moins de compétences qui sont développer en interne, beaucoup de choses sont vraiment "clé en main" et du coup l'entreprise peut voir partir/arriver ses développeurs et administrateurs sans avoir peur de dépendance.
            Le problème est habituel dans les entreprises : quand une personne X fait quelque chose en interne, on devient dépendant d'elle car elle seule a la connaissance de ce qu'elle a fait.

            Après on peut arguer qu'il existe aussi du clé en main coté Libre, qu'il y a des SSLL, et plein d'autres choses, mais le propos est déjà moins idiot qu'il n'y parait. (après c'est ambigue mais ça ça doit être voulu ;))
            • [^] # Re: J'ai marché dedans

              Posté par  . Évalué à 5.

              ton explication d'indépendance arrive à me convaincre. Par contre j'en déduis que le personnel d'une entreprise est un problème, une charge. Ça n'est vraiment une découverte mais ça illustre un peu plus cette situation. Après des déclarations de ce genre il ne faudra pas s'étonner si les employés d'une société ne bosse pas bien et treaine les pieds pour faire le moindre truc : c'est pas en leur signifiant qu'ils sont une contrainte (pas forcément bien payé) qu'ils vont avoir envie de s'investir dans le travail. Hors si dans une entreprise personne n'est motivé ça doit finir par se ressentir au niveau du client (erreurs, délais, pertes, service pas disponible...) et je ne pense pas que ce soit bénéfique à l'entreprise.

              Bon c'était ma réfléxion sans prétention.
              • [^] # Re: J'ai marché dedans

                Posté par  . Évalué à 4.

                Par contre j'en déduis que le personnel d'une entreprise est un problème, une charge

                J'ai la même interprétation que toi. Les entreprises ont de moins en moins confiance en leur employés et s'arrange pour que quiconque soit toujours "virable" à tout moment. Et après on s'étonne que les gens ne soient pas plus motivés.

                A lire à ce sujet le papier dans Le Monde (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0%402-3234,36-377014,0.html(...)) à propos du livre de Corinne Maier "Bonjour paresse". Aujourd'hui les employés se comportent comme leur employeurs : Ils considèrent leur entreprise remplaçable. Dès qu'on les emmerde ils se barrent. Certains employeurs doivent commencer à flipper à l'idée d'une reprise économique (qui a dit SSII ?).
            • [^] # Re: J'ai marché dedans

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

              Résultat l'entreprise est dépendante de ses propres employés, on ne peut pas les remplacer facilement et si un se barre c'est tout un pan de connaissance sur le système qui revient à zéro.

              Dans les entreprises sérieuses, on effectue un transfert de compétences. Ou mieux : on s'arrange pour qu'il soit permanent : il suffit de bien documenter ce qu'on fait et de ne pas tout faire dans son coin(pan). Et ça a de nombreux avantages indirects(rects) : en se forçant à mettre ses idées sur papier, à les énoncer clairement, on les met à l'épreuve, et on peut ainsi les améliorer. Et en partageant cette expérience entre collègues, c'est toute l'équipe qui se cultive mutuellement et qui s'améliore constamment.
            • [^] # Re: J'ai marché dedans

              Posté par  . Évalué à 6.

              Je crois que tu as bien touché du doigt le truc.
              L’open source est un outil puissant. On peut tout réaliser par ce biais mais à condition de développer. dit l'article

              C'est un peu évident, non? C'est un autre système économique, où l'argent va au développeurs, aux concepteurs, et pas à Bill G.

              Quand on est (comme nous) au bas de l'échelle, dans la position de celui qui vit de et avec l'open source (sans parler de conviction) ça choque mais à sa place, s'il suit ses intérets, ça peut se comprendre à court terme. Il n'a plus à payer une paire de développpeurs php qui passent leur temps à surfer sur internet et mouler sur linuxfr.

              Mais à long terme, comment il va faire évoluer son machin? Quand il va devoir upgrader son système, il va douiller de nouveau. Quand il voudra une fonctionnalité qui n'est pas dans son pack, il va demander à son développeur asp de faire ça.
              ok. En fin de compte, l'argent lui revient. Je ne pense pas que cela soit si rentable, même à court terme, mais ça fait plus "gestionnaire". J'ai de l'argent pour un projet et je le mise.
              Le temps des cravatés est arrivé. Planquez vous!

              Leur problème, ils le disent, est qu'ils arrivaient pas à trouver de bons informaticiens et à les garder. Alors ils ont mis microsoft. ça se tient comme discours.

              C'est un changement dans la culture d'entreprise qui est profond, ça se sent. Ils sont en train de tourner une page, les gens qui ont fait la plateforme au début se sont barré et maintenant ils ont du pognon mais plus de devs.
              De toutes façons, tu aurais envie de bosser dans une boite qui privilégie microsoft et l'argent? Bon, ben voilà...
              Leur discours se tient, mais comment un développeur open source pourrait y adhérer?

              Enfin bon je dis ça mais en fait j'en sais rien, je suppute, et encore je reste poli...
              Mais techniquement à moyen et long terme ils paieront au moins autant, mais ils auront externalisé les couts et les soucis.


              PS:ils ont aussi migré le serveur de mails. Ils vont en ch...er excusez moi du terme...
            • [^] # Re: J'ai marché dedans

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              Je pense pas qu'une entreprise doivent faire autant sa propre solution. J'ai l'impression que LDLC a essayer d'utiliser les LL comme un logiciel microsoft à améliorer. Hors, il faut participer à l'opensource. (ex : sendmail avec sendmail Inc., apache avec IBM; ...) Au lieu d'attendre et de vivoter dans une solution à petite échelle, il aurait du sponsoriser et participer à un projet du libre qui leur était très utile !

              Sans pour autant abandonner le dev interne.

              Et puis, si il participent à un dev libre, la communauté tourne, ( plus facilement que les employés ). la mécanique est en route.
              • [^] # Re: J'ai marché dedans

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Ouais ca c'est quand tu pose les choses, que tu ecoute les gens 'technique' que les 'cadre' organisent les projets, qu'il n'y a pas de feignants, de gens qui ne s'entendent pas, etc

                Dans la realite, LDLC a eut de grosse pression avec ses concurrent (materiel.net, RdC, et les autres) et AMHA ils d'ou reagirent dans l'urgence, pour assoir un certain nombre de clients (base de revenu)

                Maintenant, ils doivent avoir un uzine gaz maison, mal documente, avec les trois quart des dev parti.

                Le choix se portait donc entre tout reecrire (et attendre que ca soit fini) avec les techno Opensource (en fonction de ce qu'ils trouvent) ou acheter un truc tout fait, fini, qui marche (et pas qui marchera), certe cher et Microsoft.

                Cela dit, je pense que des boite comme IBM doivent etre capable de fournir de tel solution en opensource (ou en parti)

                Au final, un bon point pour les commerciaux de Microsoft :^)
          • [^] # Re: J'ai marché dedans

            Posté par  . Évalué à 3.

            Sponsor Thalassa (ou Ushuaia?):
            "Bienvenue dans un monde ou vivent en harmonie les oiseaux, les petites fleurs, bienvenue dans le monde de Rhone-Poulenc."

            Rhone-Poulenc, premier pollueur de France...
            • [^] # Re: J'ai marché dedans

              Posté par  . Évalué à 3.

              Qui n'existe plus depuis des années...
              • [^] # Re: J'ai marché dedans

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Sisi, aujourd'hui, on dit Aventis.
                • [^] # Re: J'ai marché dedans

                  Posté par  . Évalué à 3.

                  Novartis-Aventis n'est plus qu'une partie de l'ancien Rhone-Poulenc. Aventis avait décidé de ne garder que les parties sciences de va vie humaine, donc uniquement Aventis Pasteur (vaccin) et Aventis Pharma (pharmacopée généraliste). Ils se sont séparés progressivement de Aventis CropScience par exemple, spécialiste des sciences ayant trait aux végétaux. Après la fusion avec Novartis, l'ancien Rhone-Poulenc ne ressemble en rien avec l'existant.
                  Je dis peut-être cela parce que j'ai bossé chez eux dans le passé...
                  [/hors-sujet]
            • [^] # Re: J'ai marché dedans

              Posté par  . Évalué à 1.

              C'était Ushuaïa .
      • [^] # Re: J'ai marché dedans

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        Mais bon, j'ai des echos de comment Microsoft se comporte avec
        l'education national pour ralentir la migration en cours vers le logiciel
        libre, et c'est vraiment une honte.


        Tu peux développer ? Je travaille dans l'EN, et pour le moment, *jamais*
        microsoft n'est venu foutre son nez dans *nos* affaires.

        Ils le feraient que le coup de LART partirait tout seul.
        • [^] # Re: J'ai marché dedans

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Il me semble bien avoir lu ici ou ailleurs, au début de cette année, que MS faisait le forcing auprès du ministère dans les négociations de marchés logiciels, enfin, je sais plus trop quoi, et que les syndicats gueulaient... Bon, je ne sais plus, si quelqu'un a des infos !

          M'en fous : Mon LART, c'est une authentique batte de base-ball en bois sur laquelle est écrit "Ultime patch Windows" et "Dieu et le Root" (Authentique ;-)) => KiziViennent !
    • [^] # Re: J'ai marché dedans

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      Hop, terminé, à dégager. Je sais vers qui me tourner (http://materiel.net(...(...)) , pour ne pas les nommer)

      Et puis au moins matériel.net ne met pas du flash à tout va sur son site...

      Il serait bon de faire savoir à LDLC qu'une partie de ses clients n'aime pas son comportement - non pas le fait de migrer sa solution informatique, mais de cracher à tout va sur les infrastructures qui les ont accompagnés lors de leur montée. En tout cas pour moi c'est clair aussi, fini LDLC.
    • [^] # Re: J'ai marché dedans

      Posté par  . Évalué à 1.

      J'ai eu exactement la meme reaction que toi.

      La question que je me posais est de savoir comment leur faire part de mon choix par email, parce que juste ne plus acheter chez eux ni les conseiller ne fera pas avancer les choses. D'un autre cote, ils sont libres de leur choix. Si vous avez une idee de formulation, j'accepte avec plaisir.
      • [^] # Re: J'ai marché dedans

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        Pour ma part, je trouve l'e-mail encore trop volatil. Je vais donc leur envoyer une lettre (si, si, avec du vrai papier !) en leur expliquant que je refuse que des données me concernant soit stockées/traitées sur un système non open source, et en conséquent, et en vertu de l'article je ne me rappelle plus combien a propos de la loi informatique et liberté, je leur demande de me supprimer de leur fichier client.

        Ça ne changera probablement pas grand chose, mais bon...
    • [^] # Re: J'ai marché dedans

      Posté par  . Évalué à -1.

      Et c fiable Materiel.net (les temps d'envoie chez ldlc sont respectés -d'après mes commandes je ne peux dire pour les autres-)? Car en tout cas ils sont - chères (ex.: Opteron 246 Matériel.net 533? LDLC:865? !!!!!!!!) et j'ai regardé deux trois trucs c un peux pareille pour tout (pas forcéement autant de différence mais a peu près 30-40? en moins qd même)
      • [^] # Re: J'ai marché dedans

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        honnêtement, j'ai fait plusieurs commandes sur materiel.net, et au niveau service, reactivité, suivi, j'ai jamais vu mieu c'est tout simplement parfait (j'ai même annulé une commande par mail et ça a été fait en moins d'1h ou 2 sans me poser de question... j'ai déjà essayé ça chez d'autres, c'est pas la même chose! on ignore e mail, on fait trainer...).

        Par contre, c'est plus cher que hez les autres en général...
        • [^] # Re: J'ai marché dedans

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Je confirme pour la sympathie et la réactivité(on a du echanger une dizaine de mail, je voulais du matos bien specifique, ils ont même rajouté une carte mère a leur catalogue pour moi!), par contre il sont un peu plus long sur les délais, mais aussi moins cher (je m'en suis tiré pour moins cher que ldlc en tout cas, malgré la livraison ups, par rapport à aller l'acheter dans le magasin physique, donc pas de frais de port) qu'avant :)

          Je commence a être impatient que la commande arrive, mais presque tout est ok, j'espere que ce sera envoyé lundi, en tout cas, c'est ce qui correspond aux délais indiqués :)
  • # add-ons

    Posté par  . Évalué à 6.

  • # Hélas

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

    Une partie de la véritée reste vrai (euh bref :):
    telnet www.ldlc.fr 80
    Trying 195.167.201.50...
    Connected to www.ldlc.fr.
    Escape character is '^]'.
    HEAD / HTTP/1.0

    HTTP/1.1 200 OK
    Connection: close
    Date: Fri, 27 Aug 2004 22:49:26 GMT
    Server: Microsoft-IIS/6.0
    Content-Length: 44908
    Content-Type: text/html
    Set-Cookie: session%5Fdate=28%2F08%2F2004+00%3A49%3A25; expires=Sun, 26-Sep-2004 22:49:24 GMT; domain=.17.3.50; path=/
    Set-Cookie: session%5Fok=bebda6868549c9c79fb9943718f7433c; expires=Sun, 26-Sep-2004 22:49:24 GMT; domain=.17.3.50; path=/
    Set-Cookie: session%5Fid=142253528082004150049254; expires=Sun, 26-Sep-2004 22:49:24 GMT; domain=.17.3.50; path=/
    Set-Cookie: cookieTEST=1; expires=Sat, 27-Aug-2005 22:49:24 GMT; domain=.17.3.50; path=/
    Cache-control: private


    Admirons la demi douzaine de cookies (bon 4 pas 6 bon presque quoi)
    La reponse en HTTP/1.1 bien que je demande du HTTP/1.0 (bon remarque si ca fait pareil avec apache oublié la phrase la ;)
    • [^] # Re: Hélas

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Les cookies ils sont là depuis un moment (mais bon d'après NetCraft, ils sont aussi sous Windows/IIS depuis un moment). D'un autre côté tu peux faire des sites immondes (techniquement je veux dire) avec Apache aussi hein.

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # Joli florilège de conneries

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    mais il me semble également qu'un expert Microsoft revient aussi entre 20 et 30% moins cher qu'un expert en Open Source
    Alors déjà d'entrée de jeu, c'est vague : on ne sait pas de quelle techno on parle (y en a un bon paquet des deux côtés, dont un avec une énorme diversité), mais on est quand même capable d'avancer des chiffres.

    Autre avantage : plus de perte de temps passé sur Internet à chercher des solutions, à vérifier leur fiabilité
    Donc quand on a des solutions Microsoft, on n'en vérifie pas la fiabilité ? C'est vrai que c'est une sage décision, ça évite des crises cardiaques.

    sans compter sur la possibilité de ne plus être tributaire des développeurs qui conçoivent la plate-forme
    Et comment se traduit concrètement le fait de ne pas en être tributaire ? Qu'est ce que ça apporte ?
    Et on passe donc à une dépendance envers une multinationale qui cumule les procès pour abus de position dominante. Fins stratèges, chez LDLC !

    "l'open source est un gage de puissance mais qui a son prix et ses inconvénients : très cher en coûts d'administration et, finalement, l'expérience le prouve, pas vraiment synonyme de liberté comme on pourrait le croire"
    Pas d'exemples précis ? Tiens, comme c'est étonnant...

    C'est surtout l'hébergement de notre plate-forme qui a joué un rôle important dans notre choix. A l'époque, les seuls prestataires qui pratiquaient des coûts abordables étaient en effet en open source, ce qui impliquait que notre plate-forme le soit également
    Bon, ils ne veulent pas dire en quel langage ils développaient précédemment, mais ce point laisse fortement présager qu'il s'agissait de PHP, vu que sa popularité est dûe en premier lieu au fait qu'on le retrouve chez tous les hébergeurs ou presque, notamment ceux offrant des solutions à bas coût basées sur du libre (Linux, Apache, MySQL, PHP).
    Et là, tous les défauts mis sur le dos de l'Open Source peuvent trouver une explication : PHP n'est pas vraiment la solution la plus adaptée à des gros sites. PHP était naguère dédié à l'écriture de pages perso, et souffre encore (malgré ceux corrigés tardivement par PHP5) de nombreux problèmes de jeunesse quand on peut développer un site robuste et maintenir une base de code importante.
    Voilà donc comment on découvre les choix techniques inadaptés, mais c'est vrai que c'est plus simple de faire un bon vieil amalgame que de reconnaître sa propre incompétence (et oui, il y a beaucoup d'autres choix possibles que PHP).

    Tous les développements ont été réalisés en trois mois avec le langage Visual Basic.
    Mwahahahaha c'est donc ça qui explique la différence de 20-30% ? Leurs experts Microsoft sont en fait des pisseurs de code VB... Joli !

    Enfin, LDLC a également profité de cette migration pour réintégrer la gestion du serveur de messagerie en interne. Jusqu'alors sous-traitée à un prestataire en open source, elle s'appuie désormais sur la plate-forme Microsoft.
    Les salariés doivent être ravis de passer d'une solution fiable à une messagerie à fiabilité aléatoire et comportement indéterministe.

    De manière générale, il est possible de bâtir et d'administrer des systèmes d'informations très complexes avec des compétences nettement moins pointues. Dans les deux cas, les informaticiens doivent maîtriser l'environnement. Dans le cas de l'open source néanmoins, il faut en plus être bon en réseau, en télécoms, en sécurité, etc.
    Avec Microsoft, on n'a pas besoin d'être compétent, il suffit de faire confiance aveuglément. Et le jour où ça se casse la gueule, il suffit de se réfugier, fataliste, derrière "le réseau".

    toutes les briques permettant de parvenir à un système équivalent à celui de Microsoft doivent être préalablement assemblées
    Ah, donc avec Microsoft, il n'y a besoin de rien assembler ? Pas d'installation séparée et de configuration de la base de données ? Pas besoin de déployer l'appli sur un serveur web également configuré au préalable ? Tout est magique ?

    Au lieu de troller et de faire sa pub chez Microsoft (moyennant remise commerciale consistante, j'imagine), le Directeur Général de LDLC ferait peut être mieux de s'attarder sur la qualité de ses produits et de son service après-vente...
    • [^] # Re: Joli florilège de conneries

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      D'ailleurs, à propos de leur magnifique site, un petit rapport d'expérience :
      - aller sur la page https://secure.ldlc.com/-fr-/pages/contacts.html?q=830028(...) c'est celle qui permet de notifier un problème au SAV (il doit falloir avoir passé au moins une commande là bas, désolé pour les autres)
      - rentrer n'importe quoi comme texte, un copier/coller fera l'affaire (et copier/coller aussi le numéro de facture cité en exemple, c'est rigolo mais sa validité n'est pas vérifiée, du moins pas à se stade), puis valider en cliquant sur le bouton "Prévisualiser"
      - là vous pouvez relire votre message, puis le valider, ou le corriger/compléter en cliquant sur "Retourner sur la page précédente"
      - et c'est là que ça devient drôle : le texte a disparu, effacé, volatilisé, il faut tout retaper, sympa...

      Alors les conseils de ces gens, qui m'ont fait perdre du temps en n'étant pas capables d'effectuer des tests corrects sur le site qu'ils ont développé (c'est quand même une fonctionnalité assez basique et très simple à vérifier), je vais me permettre de ne pas en tenir compte ;)
  • # Bof...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    M'ouais ben que dire de plus ? Je n'ai même pas pris la peine d'aller lire l'article sur le site de MS, les commentaires ci-dessus me suffisent pour me faire une idée de son contenu.

    Ils sont grands chez LDLC, ils font ce qu'ils veulent. Me concernant, ce n'est certainement pas la propagande anti Open Source/Linux à laquelle MS se livre qui me fera arriver demain à mon taf pour reformatter mes serveurs et y installer Windows.

    Et puis dans le même temps, il doit bien y'avoir des boites qui virent Windows de leurs serveurs afin d'y installer des OS libres, mais ça, ils ne vont pas s'en vanter sur leur site.
    • [^] # Re: Bof...

      Posté par  . Évalué à 3.

      lis le c'est pas mal, pour apprendre quel est la vie d'une entreprise, et les justifications qu'on peut trouver
  • # pute

    Posté par  . Évalué à -8.

    pute
  • # Ha, c'est donc ça ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Je me rappelle d'une fois où j'étais passé à leur boutique il y a 6 mois environ (j'insiste sur le "environ", bien large), ils venaient d'avoir une panne de courant et leur base de donnée était "endommagée" d'après ce que m'a dit un vendeur que je connaissais un peu. Ils ont du fermer boutique jusqu'au lendemain.

    Mais ça, ils ne s'en vantent pas dans l'article de microsoft, c'est vrai qu'une après-midi de perdu, c'est négligeable pour un commerce.
  • # Enquête

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Pour ma part mon nmap me donne ceci pour la même IP:
    Starting nmap 3.50 ( http://www.insecure.org/nmap/(...) ) at 2004-09-02 12:03 CEST
    Interesting ports on 195.167.201.50:
    (The 1657 ports scanned but not shown below are in state: filtered)
    PORT STATE SERVICE
    80/tcp open http
    443/tcp closed https
    Device type: general purpose
    Running: FreeBSD 5.X
    OS details: FreeBSD 5.2-CURRENT (Jan 2004) on X86

    Mais le serveur web est bien un IIS:

    Resolving www.ldlc.fr... 195.167.201.50
    Connecting to www.ldlc.fr[195.167.201.50]:80... connected.
    HTTP request sent, awaiting response...
    1 HTTP/1.1 200 OK
    2 Connection: keep-alive
    3 Date: Thu, 02 Sep 2004 10:14:08 GMT
    4 Server: Microsoft-IIS/6.0
    5 Content-Length: 44911
    6 Content-Type: text/html
    7 Set-Cookie: session%5Fdate=02%2F09%2F2004+12%3A14%3A08; expires=Sat, 02-Oct-2004 10:14:08 GMT; domain=.ldlc.fr; path=/
    8 Set-Cookie: session%5Fok=f2df2c66e6e5def3c9577a084db21d24; expires=Sat, 02-Oct-2004 10:14:08 GMT; domain=.ldlc.fr; path=/
    9 Set-Cookie: session%5Fid=198089102092004711214080; expires=Sat, 02-Oct-2004 10:14:08 GMT; domain=.ldlc.fr; path=/
    10 Set-Cookie: cookieTEST=1; expires=Fri, 02-Sep-2005 10:14:08 GMT; domain=.ldlc.fr; path=/
    11 Cache-control: private


    C'est juste le serveur de load balancing qui est un *BSD.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.