Mabillot Vincent a écrit 14 commentaires

  • [^] # Re: Demande de précision sur "licence CC"

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Documentaire "La bataille du libre" : lancement de la campagne de financement participatif . Évalué à 2.

    Pour la contre-histoire d'internet, on a aussi eu accès à des rushs qui n'étaient pas dans le montage et qui pour ma part mon servi pour illustrer des interventions. En plus si on peut avoir les rushs, on peut partir du montage original pour remonter aux sources pour avoir l'intégralité d'un entretien qui avait été coupé (par le travail de l'auteur) au montage.
    Dans le cas présent, Philippe Borel à des heures d'interviews des personnes que l'on voit dans le film et d'autres.

  • # 2006 ... de Ubuntu à LMDE

    Posté par (page perso) . En réponse au sondage En quelle année êtes-vous passé(e) à GNU/Linux (ou autre système libre) ?. Évalué à 3.

    Des petites incartades pour voir avant avec knoppix et mandrake (autour de 2000) et puis en 2006, à l'occasion de l'achat d'une nouvelle machine, je me dis que c'est la bonne occase de faire un test avec les cd live d'ubuntu 6.06 refilé par un pote. Au début deux petits trucs qui ne marche pas ou pas terrible : la lecture des cartes d'appareil photo et le double écran parfois galère avec certains vidéo projecteur. Mais enthousiaste. Un à deux mois après une merde rentrée sur une machine de la maison via IE probablement contamine tous les postes sauf un… trois jours après toutes la famille à migrer… (les parents et les enfants)…

    On reste sous ubuntu avec les pépins résolus dès la version 6.10 jusqu'à l'arrivée d'Unity qui ne plait à personne à la maison et on migre vers LMDE (Linux Mint Debian Edition)… oui la version Debian, histoire de dire qu'on se rapproche du nirvana mais dans la version "tout public". Car l'idée est que lorsque je repars de chez quelqu'un a qui je viens de laisser une installation fraiche, il faut qu'il commence par prendre du plaisir à retrouver ces divertissements et sa productivité sans passer sa vie dans des forums qu'ils ne fréquentent pas surtout après avoir eu droit à "installe une vraie distrib" ou encore "y a une fonction rechecher"… ce n'est parce que des réponses sont vraies qu'elles sont bonnes…

    Depuis quelques semaines sur la LMDE 2, et toujours aussi satisfait.

    Ceci étant lorsque je me ballade, notamment dans les install party, j'ai toujours une clé multi-system pour que les gens aient le choix du goût et des couleurs et pour avoir les trucs qui vont bien genre "boot repair disk"

  • [^] # Re: Et ils vous financent un peu ?

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Remplacement de Photoshop par Krita dans une université parisienne. Évalué à 8.

    1 - effectivement il y a la question des moyens : les budgets se réduisent… , nous avons des dirigeants qui encouragent l'économie du savoir… :(
    2 - en pratique c'est très compliqué : il faut que les projets soient dans des fondations ou des associations permettant des adhésions. Mais faire un don à un projet qui n'a pas de structure institutionnelle est beaucoup plus compliqué pour le secteur public que d'acheter des licences sur un marché.
    3 - en limitant l'addiction aux produits de "l'a daube", on peut espérer que les futurs professionnels de l'infographie est assez de compétence pour ne pas avoir envie de se casser à la tête avec des produits propriétaires qu'ils connaîtraient de moins en moins et dont le "professionnalisme intuitif" ne le serait plus autant. Dès lors, le secteur professionnel aura à cœur de soutenir le développement de solution alternative pour améliorer la qualité de ses outils et entretenir la diversité des solutions.

  • [^] # Re: Krita ou GIMP

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Remplacement de Photoshop par Krita dans une université parisienne. Évalué à 9.

    Comme indiqué par d'autres commentaires, Krita répond d'abord à des usages différents de ceux de Gimp. C'est un outil de dessin lorsque Gimp est un outil de retouche et de montage.

    Il a aussi quelques qualités particulières en plus qui peuvent être complémentaires.
    Notamment il me semble qu'il intègre mieux nativement la gestion des couleurs et en particulier du CMJN.

    Il a un autre avantage, il fait partie des alternatives infographiques qui permettent de penser au-delà de Gimp qui n'est pas l'outil à tout faire et qui surtout n'est pas adapté à tous les publics. C'est souvent un marteau piqueur pour enfoncer un clou.

    Quelques alternatives adaptées à des usages ou usagers particuliers

    Pinta : pour toutes retouches de base, un outil très grand public (un paint.net sous gnu/linux)
    Darktable ou Digikam (+qques autres): pour le traitement des photos (pour fans de photo, pas pour enlever les yeux rouges des photos d'anniversaire)
    Shutter : pour faire des captures d'écran et les commenter
    Fotowall : pour faire des montages
    Inkscape : l'image vectorielle…

    Il est important de valoriser cette diversité en se détâchant de la comparaison systématique à Gimp qui a ses qualités mais aussi quelques défauts et "résistances" aux listes de vœux des utilisateurs…

  • [^] # Re: François Grassard

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Remplacement de Photoshop par Krita dans une université parisienne. Évalué à 3.

    Pour rappel, depuis 2007 l'université Lyon2 propose une licence professionnelle en communication qui n'utilise que des logiciels libres.

    http://colibre.org

    (le département infocom sera d'ailleurs membre de l'Adullact d'ici quelques semaines notamment car le libre est présent de plus en plus massivement dans la majorité de nos formations générales et professionnalisantes).

    Par ailleurs de nombreuses universités utilisent de plus en plus le libre dans l'enseignement et la recherche, d'autant que la loi sur les universités a inscrit dans le texte que l'on devait privilégier les solutions logiciels libres.

  • # Une licence Pro qui ne fait que Libre : CoLibre

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Verser la taxe d'apprentissage pour faire croître l'écosystème du libre. Évalué à 2.

    Bonjour, je profite de ce message pour rappeler aux responsables d'entreprises (et experts comptables) qui veulent soutenir les formations engagées du côté du logiciel libre que l'université Lyon2 propose une licence professionnelle en Communication où les étudiant(e)s sont formées uniquement avec des logiciels libres de la créa à la gestion de projet et dans un environnement libre Gnu/Linux.

    Vous pouvez donc nous soutenir et encourager nos étudiants en
    - versant la taxe d'apprentissage : http://colibre.org/colibre/taxe-dapprentissage/
    - en proposant des offres de stage ou d'embauche : http://colibre.org/colibre/accueillir-une-stagiaire/

    Merci encore de votre soutien

  • # Framabook Eyrolliens et Conf à Lyon

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Richard Stallman en tournée en France. Évalué à 4.

    La sortie se fait le 21 janvier chez Eyrolles. L'idée est certainement de ne pas multiplier les "buzz".

    Sinon pour ce qui est de l'actualité du contenu. D'après ce que j'ai lu notamment sur le site de Framasoft, c'est une version réactualisée qui reprend les textes classiques de RMS avec des petits nouveaux (qui ont pour certains déjà été traduit sur framalang), le tout avec une relecture et des ajouts en français de RMS himself.
    Voir ce fil de discussion sur Framagora http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?f=12&t=33242


    Sinon pour Lyon: attention ouverture des portes à 18h30 et 19h début de la conf... idéalement on évite de faire couiner les vieilles portes de l'amphi une fois que la conf a débuté.
  • [^] # Re: JDLL et formation continue

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Journées Du Logiciel Libre 2009 à Lyon. Évalué à 2.

    Au titre de la formation continue je ne pense pas, en revanche tu peux certainement te faire missionner si tu peux justifier que ça à un intérêt en terme de veille pour ta boite.
  • # Pour soutenir la licence colibre (communication, logiciel libre et sourc

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Entreprises, soutenez les formations du libre : la taxe d'apprentissage. Évalué à 4.

    Le numéro d'habilitation est : 2005960, plus d'infos sur la formation et la taxe d'appentissage sur :http://www.colibre.org/module-Actus-display-sid-61.html
  • # Niveau d'études et débouchés

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche La licence professionnelle CoLibre ouvre son recrutement. Évalué à 7.

    Intéressé que ce sujet ouvre sur des questions sur les cursus. Pour répondre sur le cas de ce diplôme:

    Pourquoi bac+2 : en effet car à la sortie c'est un diplôme estampillé bac+3, mais aussi parce que 'lon recherche des étudiants ayant une maturité dans leur cursus professionnel et intellectuel. Bac+2 est un repère dans la mesure où se diplôme est ouvert sur la VAE (validation des acquis de l'expérience).

    Ceci permet à des personnes de candidater en fonction de leur parcours personnel et pas uniquement sur la présentation d'un diplôme.

    Ce diplôme est aussi à destination des personnes qui ont un projet de formation continue.

    Il permet aussi à des personnes en activité(par l'intermédiaire de la VAE notamment), de faire reconnaître un niveau qui n'a pas été sanctionné par un diplôme.

    Pour ce diplôme, il n'y a pas de filière type pour postuler: il n'est pas nécessaire d'être informaticien (mais il ne faut être allergique aux ordinateurs)... ce qui compte c'est avant tout la motivation d'un projet professionnel intégrant la communication et le libre.

    Les débouchés:
    En effet cette formation est marginale par rapport à un marché basé sur une soi-disant demande des professionnels et une soi-disant réponse de la formation à l'utilisation des solutions propriétaires.
    Nous ne préparons pas à ce marché, mais à des offres qui demandent de la part des candidats d'avoir une personnalité et des capacités d'adaptation aux besoins d'une structure, non aux modes que leur imposent certains professionnels.
    La première promo sortant en septembre, on ne peut pas objectivement aujourd'hui dire où seront embauchés les diplômés. A titre d'indication, on peut actuellement se référer aux lieux de stage:médiathèque, agence d'événement, webagency, service informatique, municipalité, groupe de presse, ss2l, chaîne de restaurant, organisme éducatif...

    Les limites logiciels libres vs proprios:
    D'un point vue purement technique, le manque dans le libre est aujourd'hui du côté des outils d'authoring multimédia
    En infographie l'essentielle des pratiques de conception est couverte, en revanche la chaîne PAO-Prépresse peu et doit progresser notamment sur le passage de l'écran au papier.
    Du poitn de vue de la communication électronique et en particulier web, l'avantage est plutôt au libre, d'autant que les grosses solutions proprios ne sont plus aussi adaptés qu'il y a quelques années aux métiers de la publication web.

    Sinon nous souhaitons rappeler que nous formons à des compétences et connaissances sur des pratiques et non sur des asservissements à des outils (fussent ils estampillés libres).
    Nous faisons de l'infographie et pas du Gimp, des diaporama et pas du Impress, des CMS et pas du Joomla ou du SPIP... Chaque logiciel ne nous intéresse que parce qu'il sert un besoin, un projet communicationnel.
  • [^] # Re: VAE

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Licence pro Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes à Lyon. Évalué à 2.

    Dans le cas présent il faut prendre contact avec le service de la formation continue de Lyon2 http://fc.univ-lyon2.fr/rubrique.php3?id_rubrique=4

    Il faudra constitué un dossier (voir les renseignements qui seront fournis par le service de FC) qui sera étudié par un jury et qui au regard de l'expérience et d'un entretien avec le candidat validera tout ou partie du diplôme demandé.
    Il faut donc imaginer que sa pratique couvre tout ou partie de ce qui est proposé dans le diplôme.
  • [^] # Re: Exemple concret

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Licence pro Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes à Lyon. Évalué à 0.

    ma remarque finale n'a pas de sens... il semble que le message soit public alors qu'il m'avait semblé être privé... désolé
  • [^] # Re: Exemple concret

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Licence pro Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes à Lyon. Évalué à 3.

    Oui, théoriquement les étudiants devraient être en mesure de mettre en place un CMS basique de type spip, xoop, postnuke...

    La formation vise essentiellement deux types de publics:
    - Des communicants qui connaissent bien les outils et sont capables de mettre un minimum les mains dans le cambouis et qui auront une expertise pour piloter l'intégration d'un projet et de son cahier des charges dans une organisation
    - Des développeurs qui seront sensibilisés aux problématiques de communication dans les organisations, c'est à dire qui devraient être en mesure d'analyser plus subtilement la demande et "le jargon" des non spécialistes informaticiens.

    Je réponds à votre question (qui aurait pu être publique, il me semble) :)
  • [^] # Re: VAE

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Licence pro Communication, Logiciels Libres et Sources Ouvertes à Lyon. Évalué à 2.

    C'est à dire?
    Pour savoir comment ça se passe ou pour savoir s'il y a des diplômes "post-dut info" qui ont déjà fait l'objet de VAE?