Lien Intel publie gratuitement son oneAPI Toolkit, qui inclue la dernière version de ses compilateurs

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes :
3
8
fév.
2021
(2 commentaires).
  • # Compilateur bogué

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

    Beaucoup de développeurs autour de moi préfèrent utiliser le compilateur ifort pour des raisons de performances (supputées). Du coup il m'arrive d'en entendre parler. Et franchement, ce compilateur est l'unique exemple de compilateur que je connaisse qui ne subisse vraisemblablement pas de tests de non régression sérieux.

    Mes deux exemples de ces dernières années :

    • voici trois quatre ans une simple boucle do sommant des éléments d'un tableau et qui foire lamentablement. Après isolation du code à sa plus simple expression, il s'avère que c'est bien le compilateur, même sans options d'optimisation qui foire lamentablement.
    • La semaine passée une variable qui s'appelle STOpxyz… et que le compilateur décide interpréter comme une instuction STOP. Celle-ci me rappelle un de mes premiers codes fortan77 où un compilateur confondait la variable abscisse avec abs(isse).

    Heureusement gfortran et g95 paraissent sensiblement plus fiables.

    « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

    • [^] # Re: Compilateur bogué

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 09/02/21 à 10:39.

      J'ai eu une expérience mitigée avec ifort 2015, qui marchait très bien avec certains codes, mais pas avec le projet gtk-fortran. Comme il était payant, je n'avais malheureusement pas pu avoir les versions ultérieures pour corriger le défaut.

      Maintenant qu'il est gratuit, ça facilitera les choses.

      Mais gfortran est clairement mon compilateur n°1. J'ai rarement eu des soucis avec. A part un bug qui a traîné pendant quelques années…

      Ce qui m'intéresse dans ifort, c'est en fait d'avoir deux compilateurs. C'est toujours intéressant de compiler avec plusieurs compilateurs, ça permet d'obtenir un code plus solide car les messages peuvent être complémentaires.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.