• # précision

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    33T, 45T ou 78T ??
    • [^] # Re: précision

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      33T, 45T ou 78T ??

      Des Tera octets de donnees sur un vinyl ? Excellent !

      Bon plus serieusement, en plus de la vitesse de rotation, faudrait aussi connaitre le nombre de sillon par cm.
      • [^] # Re: précision

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Ah, ça c'est facile !
        Un seul bien sûr :)
        • [^] # Re: précision

          Posté par . Évalué à 0.

          c'est relativement simple : 1 disque, 1 sillon .... :-)
          • [^] # Re: précision

            Posté par . Évalué à 4.

            c'est relativement simple : 1 disque, 1 sillon .... :-)

            hi hi hi, deux sillons...
            • [^] # Re: précision

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Bon, résumons, sur un 33T t'y met un album entier, sur ton ordi suivant la qualité du Mp3/Ogg, ça te prend 50-80 Mo, donc voilà ce que tu peux mettre.
              Bon, par contre va falloir écrire un convertisseur binaire->analogique pour graver ton vinyl sans perte et tolérant à la perte d'information... un checksum ça va pas être suffisant....
              Le 33T, la clé USB de l'avenir !
              • [^] # Re: précision

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                tss tss tu as déjà écouté un vinyle ? La qualité est super mauvaise. Tu ne peux pas le comparer avec ton MP3 128...
                • [^] # Re: précision

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Je préfère écouter un vinyl qu'un mp3 128kbps... Ca craque, mais le son n'a absolument rien a voir (sauf sur des tokai 2x150W PMPO d'ordinateur)
                • [^] # Re: précision

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Mauvaise la qualité d'un vinyle ????
                  C'est sûr que si tu as un pauvre mange disque mono des années 60....
                • [^] # qualité d'un vinyle

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  La qualité est quelque chose de tres subjectif.

                  Beaucoup de gens preferent écouter un vinyle qu'un CD car le son leur semble plus "naturel", plus "doux".
                • [^] # Re: précision

                  Posté par . Évalué à 2.

                  MWWOUHAHAH ! , rassure moi , t'es pas allé plus loin que ton mange disque pour juger de la qualité du support vinyl hein ?!

                  http://www.son-video.com/Conseil/Hifi/PourquoiVinyle.html(...)
                  • [^] # Re: précision

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ouais mais toi c'est pas pareil, avec ton duplex de 200m² et ton matos hi-fi à 300 plaques, c'est normal que ce soit meilleur que le son d'une platine CD bas de gamme sans ampli avec des enceintes en peau de gnou.
                    J'ai l'impression que ceux qui écoutent des vinyles l'aiment non pas pour les qualités techniques, mais plutôt parce qu'ils en préfèrent le son, autrement dit, c'est subjectif.
                • [^] # Re: précision

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Ah bon, il me semble pourtant que certains amateurs de musique classique privilégie le vinyl pour sa qualité auditive...
  • # quelle perte de donnée ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    J'ai peur que tu perdes des données avec l'usure du support physique.
    Donc, on pourrait imaginer mettre autant que sur un CD classique, mais pour pallier l'usure, il faudrait une redondance des données, des checksums et compagnie ce qui diminuerait legerement la place.

    Axel
    • [^] # Re: quelle perte de donnée ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Non, non, tu montes tes vinyles en RAID.

      J'ai trouve la porte pour entrer, je la retrouverai bien pour sortir.
    • [^] # Re: quelle perte de donnée ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Donc, on pourrait imaginer mettre autant que sur un CD classique

      Oulà !
      Je pense qu'il faut faire attention dans la comparaison de supports numériques et analogique.
      Je prend pour exemple les cassette audio : quel espace il y avait de disponible sur les bandes. Vu qu'il fallait deux faces pour charger R-Type (que de bons souvenirs) sur CPC, au plus quelques centaines de Kilos octets. Pourtant la qualité d'une bonne cassette est correcte.

      En gros, le problème est que pour garantir l'intégrité des données, sur un support analogique, accroche toi.
      J'entend des vois qui disent "oué, mais disque magnétique ou optique, c'est bien analogique quand même, on fait bien une mesure".
      Effectivement, mais c'est une mesure binaire, donc "facilement" mesurable. Sur un vinyle, la qualité du son passe par un volume sonnore à chaque instant t de lecture, que l'on pourrait numériser pour avoir une donnée numérique.

      La condition et que la donnée soit la même au même instant t de chaque diffrérentes lecture.

      Donc ta définition numérique c'est la longeur du sillon, multipliée par la longeur de la donnée élémentaire, mulitplié par le nombre de niveaux possible (multiple de deux en général).

      Et la tu te rend compte que ton vinyle si bien pour l'audio, n'est pas du tout pratique pour le numérique.
  • # ça dépend...

    Posté par . Évalué à 6.

    ...de la taille de ton écriture. Si tu écris tout petit avec un stylo très fin sur l'étiquette que tu auras préalablement collée sur le vinyle, disons une petite dizaine de milliers de caractères.
    Avec le modèle double face, on peut monter à 20000 caractères.
    En affirmant que le codage est UTF-32, tu peux prétendre à une capacité de stockage de 80kB.
  • # quel volume de données sur un disque vinyle

    Posté par . Évalué à 9.

    un disque dur tient très bien dessus, il y a largement la place. après, tu peux faire une pile ou plusieurs piles de disques durs, mais attention: avec le poid, ton vinyle risque de se craqueler.
  • # C'est pas fiable ...

    Posté par . Évalué à 5.

    Le vinyl c'est pas fiable ...

    http://www.koreus.com/files/200410/piece-unique.html(...)

    Désolé c'est du WMV ...
    • [^] # Re: C'est pas fiable ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Fabuleux !

      La façon dont il dit à la fin "No, I'm done with that". Il a du rentrer chez lui en pleurant.
    • [^] # Re: C'est pas fiable ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Putain, pauve gars il a vraiment l'air détruit.

      C'est d'ailleurs assez amusant à un autre niveau car quand il le casse, il dit

      Oh F..., shit


      Il s'est quand même controllé pour ne pas dire Fuck à la télé, je ne sais pas si j'y serai arrivé.
  • # analogique/numerique

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un vinyle est un support analogique. Pour lire les données sur celui ci il suffit de poser une aiguille et de faire tourner le tout.
    Pour enregistrer des données il faudrait faire un "modem" faisant la transition analogique/numerique. Donc tout dépend comment tu inscris tes données sur le support.
  • # Beaucoup

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Étant donné que c'est analogique, dans l'absolu tu peux stocker une quantité infinie de données, à condition d'être en mesure de les écrire (et éventuellement de les relire :p) ce qui suppose une mécanique d'une précision infinie.

    Le facteur limitant est la précision de la mécanique... il faudrait faire des essais.
    Je ne crois pas qu'on puisse donner comme ça une valeur théorique, une chose est sûre on a une capacité supérieure à 100Mo, et probablement pas supérieure à 500Mo. (à cause de la redondance, du contrôle d'erreur de partout, etc.)

    Je m'étais posé la question pour les cassettes audio & co.
    • [^] # Re: Beaucoup

      Posté par . Évalué à 3.

      Je m'étais posé la question pour les cassettes audio & co.

      Ca, ça (a) existe(é). Sur le (très) vieux Commodore de mon frère, on avait un lecteur de cassettes et des jeux sur cassettes. Par contre, c'était long à lire à l'époque.
      • [^] # Re: Beaucoup

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je n'ai, à cause de mon jeune âge, pas vu un tel système en fonctionnement.
        Mais je sais que "c'était pas la joie".

        ("votre commentaire aura une note de -0.67" ... bof bof)
        • [^] # Re: Beaucoup

          Posté par . Évalué à 4.

          Putain je viens de prendre un coup de vieux là !!!

          J'ai eu un C64 dans ma folle jeunesse, j'aurais jamais cru entendre ca.

          Et je suis meme pas trentenaire !


          En tout cas c'etait pas super rapide c'est sur, et y avait tous les problemes des lecteurs de cassettes, bandes avalées tout ça...

          Mais bon si on a pas connu les lecteurs de cassette ;-)
          • [^] # Re: Beaucoup

            Posté par . Évalué à 2.

            Putain je viens de prendre un coup de vieux là !!!

            ...

            Et je suis meme pas trentenaire !


            Et moi donc .. Ca fait mal de lire certains commentaires !

            26 ans et déjà "vieux" ...
      • [^] # Re: Beaucoup

        Posté par . Évalué à 2.

        D'ailleur grâce à ça, on doit pouvoir trouver la taille des casettes. J'ai un Amstrad CPC 464 avec lecteur cassette qui tourne dans ma chambre. Je vais regarder dans les bouquins pour voir si c'est marqué.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Amstrad_CPC_464(...) .Pour ses 20 ans je lui ai offert un petit jeu d'occaz.
      • [^] # Re: Beaucoup

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Arf!
        Tiens ça me tente, je vais resortir mon C64!
        Ca fait un bail qu'il dort derrière mon bureau avec ses petit frères (C128, A500, A1200, etc.)

        J'en ai la larme à l'oeil, c'est l'émotion.

        Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

      • [^] # Re: Beaucoup

        Posté par . Évalué à 4.

        J'ai connu ça aussi sur les Amstrad 464 (ou 664 je ne sais plus). Avant de charger le programme il fallait faire un 'forward' jusqu'au bon endroit en s'aidant du petit compteur. On avait le droit au bruit d'un modem RTC lors du chargement et des fois ça merdait et en insistant ça remarchait. C'était les joies de l'analogique.
        Avec le CPC 6128 il y avait un lecteur de disquette 3 pouces. Cela commençait à devenir plus pratique.
      • [^] # Re: Beaucoup

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        sur mon viel amstrad aussi il y avait ca :)
      • [^] # Re: Beaucoup

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        et j'ai connu çà aussi sur mon Oric Atmos
  • # Et si on mettait en application Shannon

    Posté par . Évalué à 10.

    La loi de Shannon nous dit que dans un canal de bande passante H et de rapport signal sur bruit R, la capacité en bit par seconde deu canal est égale à H multipliée par le logarithme à base 2 de 1+R:

    C=H*log2(1+R)

    pour un vinyl (microsillon) on supose:
    H=16khz
    R=78dB
    on trouve:
    C=100,86 kbits/s (pour le RTC c'est 54kbits/s)

    soit 12,60ko/s (c'est la limite maximum théorique)

    Si de plus on considère qu'un face dure 25 min, la capacité d'un disque microsillon 33 tours est donc inférieur à:
    12,60*60*25*2=37800ko soit 36,9 Mo

    pas de quoi fouetter un chat...
    • [^] # Re: Et si on mettait en application Shannon

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Merci pour le calcul. Cependant, je me permets d'émettre un doute quant à la capacité .. moins de 40Mo me semble tout de même peu.

      Enfin, si Shannon le dit, je sais pas qui c'est mais il doit avoir plus raison que moi quand même :þ
      • [^] # Re: Et si on mettait en application Shannon

        Posté par . Évalué à 1.

        > Enfin, si Shannon le dit, je sais pas qui c'est mais il doit
        > avoir plus raison que moi quand même :þ

        Shannon est le mathématicien qui a démontré (entre autres) que pour convertir un signal analogique en numérique il suffisait d'échantilloner à 2 fois la fréquence du signal analogique.
        En pratique, l'oreille humaine entent jusqu'à 20 kHz et donc les CDs sont échantillonés à 2 * 20 kHz (enfin 44,1 khz plus précisément mais il doit y avoir une autre raison pour la pettite différence)
        • [^] # Re: Et si on mettait en application Shannon

          Posté par . Évalué à 1.

          heu c'est parce que si tu prend pile deux fois la fréquence çà pose quelques problèmes : tu tombe toujours au même point du cycle : si c'est au max pas de problèmes... mais çà peut très bien être lorsque la valeur est à 0.
          • [^] # Re: Et si on mettait en application Shannon

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            c'est a dire ?
            • [^] # Re: Et si on mettait en application Shannon

              Posté par . Évalué à 2.

              c'est a dire ?

              Imagine que tu viennes exactement toutes les 12 heures, 0 minutes 0 secondes regarder une horloge (ou montre) à aiguilles. Les aiguilles seront toujours pile poil au même endroit. Tu en conclueras qu'elle ne marche pas (et comme on dit, une horloge qui ne marche pas est ultra précise 2 fois par jour, mais on ne sait pas quand ...).

              En venant un tout petit peu avant 12 heures, tu observeras un léger mouvement, et sachant dans quel sens sont censées avoir tournée les aiguilles, tu en concluras qu'entre 2 observations, les aiguilles ont fait un tour complet.
            • [^] # Re: Et si on mettait en application Shannon

              Posté par . Évalué à 4.

              c'est a dire ?

              Mon explication ci dessus est un peu foireuse sur le coup du double exacte de fréquence, vu que je regardais mes aiguilles à la même fréquence que leur mouvement (12 heures).

              Pour le coup de regarder/échantillonner/mesurer PLUS qu'exactement le double de fréquence, c'est dans le cas de signaux qui peuvent passer 2 fois à la même valeur au cours d'1 cycle.
              Par exemple, des vagues (ou plus simplement une sinusoïde pour ceux qui ont des souvenirs de math) passent par la hauteur moyenne en montant puis en descendant. Si on mesure sa hauteur au point haut puis au point bas, on a une mesure correcte. Mais si la mesure à lieu 1/4 de cycles plus tard, on tombera toujours sur la hauteur moyennes, un coup lors de la montée, un coup lors de la descente. Conclusion : signal plat !
  • # Tout dépend de l'encodage...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    En supposant qu'on ait un graveur de vynil, tout dépend ensuite de l'encodage. Bref quel signal analogique enregistrer ?

    0)Déjà il faudra des signaux de synchronisation ("debut de message", "fin de message", "jalon", "étalonnage temporel/spectral",etc...) et un bon filtrage du bruit.

    1) Comme pour un CD pas de sons = 0, "pic" = 1

    2) En utilisant la modulation d'amplitude d'une sinusoide de fréquence fixe (faible volume = 0, volume élevé = 1)

    3) En utilisant la modulation de fréquence d'une sinusoide (220 hz = 0, 440hz = 1)

    4) En distribuant les bits sur la bande spectrale autorisée par le médium (par exemple les 8 bits d'un octet seraient représenté par une note de la gamme de Do Majeure, avec autant d'octets que d'octaves), on les récupère ensuite grace à une transformée de Fourier (et la transformation inverse pour obtenir le signal à enregistrer). Ce qui permet en plus de transcrire des données sous forme de portée ou de .... carte perforées !!! (transmition Voice avec un orgue de barbarie lol !!!)

    A noter que la dernière méthode est plus efficace (64 fois plus de données en utilisant 8 octaves) et est rendu possible par la puissance actuelle des ordinateurs.
    Ensuite, plus la durée utilisée pour isoler 2 informations sera courte, plus on pourra en mettre pour la meme durée. (par exemple si on choisit le temps d'une noire au lieu d'une croche, on stockera 2 fois moins de données)

    Ensuite, étant donné la nature du média, celui-ci sera utilisé très probablement comme une sauvegarde, donc une petite compression classique (tar-zip/bzip2/etc...) augmentera plus ou moins la capacité brute.

    Sur ce, joyeux noel à tous !!
    • [^] # Re: Tout dépend de l'encodage...

      Posté par . Évalué à 3.

      En supposant qu'on ait un graveur de vynil, tout dépend ensuite de l'encodage.

      Le gros inconvénient que je vois, c'est qu'il faudrait penser à vider les copeaux de vyniles.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.